L’Europe et la partition d’internet

Décidément, les politiciens sont des super-humains capables de prouesses impossibles au commun des mortels ! La semaine dernière, l’actualité nous fournissait une nouvelle preuve qu’ils peuvent très habilement transformer de l’énergie en pénurie. On découvre qu’ils sont aussi capables de transformer une ressource mondiale et unificatrice en source de dissentions et de séparations : avec un peu d’obstination et grâce à leur intervention acharnée, il se pourrait bien que l’Internet de 2023 ne soit vraiment plus comme l’internet que vous connaissiez jusqu’à présent.

En effet, grâce à une subtile intervention irlandaise d’un côté, à des règles européennes strictes en matière de protection des données privées de l’autre, l’Europe se dirige doucement vers une véritable partition de son réseau de télécommunication du reste du monde.

C’est par le truchement d’un petit article paru sur Politico qu’on apprend ainsi que le 7 juillet dernier, la Commission irlandaise de protection des données privées entend bloquer les transferts de données de Meta entre l’Europe et les États-Unis.

Meta, la société mère de Facebook, a son siège social européen situé en Irlande, ce pays offrant des conditions de taxation plus favorables que d’autres pays européens (France en tête). Or, cette Commission irlandaise est – entres autres – chargée de réguler les activités de Facebook en Europe et sa dernière décision propose donc de bloquer les flux de données entre l’Irlande et les États-Unis : l’idée est ici que cette Commission, l’équivalent irlandais de la CNIL française, entend protéger les données privées des utilisateurs européens de Facebook en interdisant donc leur rapatriement sur les serveurs américains de la firme internationale, afin d’éviter leur exploitation dans un cadre non protégées par les lois européennes.

Comme d’habitude, l’enfer est ici pavé de bonnes intentions en format 40×40, brillant et doux au toucher, carrelé par des députés et des administrations habiles de la truelle mais pas trop malins pour comprendre les conséquences de leurs actes à moyen et long terme : il ne faut pas être devin pour comprendre que l’interdiction de ces flux va directement provoquer deux effets de bord indésirables.

Le premier est évident : les citoyens européens qui utilisent, de près ou de loin, les services de Meta sur un sol autre qu’européen vont se retrouver rapidement en slip numérique. En effet, les flux dont il est ici question permettent notamment de synchroniser les centres de données dans les différents points du monde : ceci évite par exemple que les gigaoctets de données provenant de certains profils soient trimballés d’un bout à l’autre du globe, une copie géographiquement proche étant accédée préférentiellement.

Cette optimisation n’est pas un simple luxe : outre le gain de temps et de souplesse pour l’utilisateur, elle permet aussi d’éviter de multiplier les coûts de communication de gros volumes de données à des moments imprévisibles. Dans une société civile qui fait grand cas des dépenses énergétiques, on s’étonnera qu’une telle optimisation soit subitement interdite qui permet justement d’alléger certaines empreintes carbones.

Mais bon, il est vrai que la cohérence d’ensemble n’a jamais été le souci des administrations publiques.

D’autre part, l’arrêt de ces flux va immanquablement interrompre des possibilités commerciales qui se traduisaient par des emplois : eh oui, le régulateur l’oublie très vite, mais des individus vivent des réseaux sociaux, gagnent leur croûte en proposant des services pour lesquels la continuité internationale n’est pas une mince affaire.

Cantonner Meta (et Facebook) à certains prés carrés revient à briser les interconnexions techniques et donc commerciales entre les différents continents ce qui va se traduire par des pertes d’opportunité et de création de richesse. Autrement dit, en protégeant ces données de façon inadaptée, on va directement perdre en compétitivité, produire du chômage et des difficultés supplémentaires, des dépenses énergétiques additionnelles et, par conséquence, on aboutit à appauvrir le citoyen européen.

Le second effet de bord est que ce qui va être mis en place (ou, de facto, interdit) pour Meta le sera à terme pour d’autres sociétés.

Oui, la suite logique de cette décision est évidente : petit-à-petit, l’Europe va couper certains ponts et diminuer certains échanges d’informations, progressivement mais inéluctablement. Et comme avec les précédentes décisions où il aura été question d’interner des millions d’individus « pour les protéger », de les masquer ou de les punir avec différentes vexations ou ségrégation « pour leur sécurité », on va à nouveau utiliser cette excuse de la protection pour couper l’Europe du reste du monde, et aboutir, à terme, à un réseau internet « à la russe » ou, pire, « à la chinoise ».

Au passage, on ne pourra s’empêcher de se rappeler que le citoyen, dans toute cette histoire, n’a jamais réellement demandé ce niveau de protection et ce niveau de limitation dans l’échange international des données entre continents. Ce qui apparaît clair, pour ces mêmes citoyens, est la nécessité de savoir quelles données sont collectées, par qui, et où elles vont. Il devrait être du ressort de chacun d’entre nous de décider les limites qu’on souhaite imposer aux entreprises, et à la loi de s’assurer que ces entreprises respectent ces choix.

Or, il apparaît évident que les décisions prises partent essentiellement du principe que le citoyen est un petit mammifère mou à peine adolescent, incapable de prendre ce genre de décision pour lui-même. Au final, le niveau de protection offert n’est clairement pas en ligne avec ce que veut le citoyen : la protection offerte apporte essentiellement des inconvénients et des effets de bords indésirables, et n’apporte aucun bénéfice visible à court, moyen et long terme.

Bien sûr, certains législateurs, conscients des enjeux réels et des dérives évidentes de ces tendances mortifères, essayent actuellement d’établir des traités d’échange de données entre les États des deux côtés de l’Atlantique qui pourraient amoindrir les problèmes de cette dernière décision irlandaise. On comprend ici que la décision irlandaise va directement servir de levier dans ces négociations : les Américains peuvent-ils se passer d’un marché de 700 millions d’internautes aisés ?

Cependant et comme nous l’a amplement montré l’histoire récente, rien ne permet d’affirmer que ce qui sera négocié ne sera pas finalement pire encore que l’état actuel des limitations. Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, le diable est dans les détail et là encore, les diablotins sont nombreux dans les administrations et les parlements.

Et compte-tenu de la dérive autoritariste, dirigiste voire dictatoriale des administrations européennes actuellement, on peine à rester serein.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires272

  1. Aristarkke

    Bloquer internet n’est peut être pas vraiment possible mais ça n’empêche pas d’essayer, vu qu’il n’y a pas vraiment d’autres moyens de s’occuper..’

    1. durru

      Il y blocage et blocage…
      On compte plus les sites hors UE qui refusent l’accès au mougeon européen, sauf à utiliser le VPN qui va bien.
      Techniquement, il n’y a pas de blocage, toutefois le résultat est le même.

  2. Le Gnôme

    Il faudra bientôt passer un examen et obtenir un permis pour utiliser la toile. Gageons que cet examen sera plus difficile que le bac.

    1. Lorelei

      Ce qui me désole, c’est d’entendre de plus en plus de personnes refuser une quelconque responsabilité et ce quelque soit l’âge de la personne: « c’est pas moi, c’est l’autre, c’est l’objet qui…, c’est … »
      Ajoutez ça à tous les arguments pour que l’Etat nous prenne en charge à sa demande ou à la nôtre, pareil pour les Assurances ou une autre personne qui doit assumer, je commence sérieusement à fatiguer.
      L’Etat, les Instances européennes nous prennent pour des débiles (idiots) mais en n’assumant jamais nos responsabilités, en ne se prenant jamais en charge, on montre qu’on est vraiment débiles au sens « faibles » du terme.

      1. Hari Seldon

        Et au niveau professionnel … Prenons le BTP, que je connais très bien « par personne interposée », qui n’est plus qu’une succession de normes, de contraintes, de règlements, d’ordonnances, d’annexes, dont le but ultime est de fuir toute responsabilité.

        Et comme vous le signalez, les gens impliqués dans la chaîne ont pris le pli : ce n’est jamais la faute de personne … et ce, avant même qu’un problème ne survienne : nul n’est capable de poser ses c..illes sur la table pour prendre une décision, c’est un concours de refilage de patate chaude. Rien n’avance.

        Usant et frustrant sont de doux euphémismes pour quelqu’un d’un tant soit peu motivé, impliqué et volontaire. Et comme presque toujours, mettez une pomme saine dans un cageot de pommes pourries, ce ne sont pas celles du cageot qui vont devenir belles.

        Encore un bel exemple d’un secteur où l’état a mis ses doigts boudinés et qui est une franche réussite.

  3. Aristarkke

    Historiquement les ponts étaient sources de péages. On peut donc les couper en version gratuite et les rebâtir en version payante.

    1. Unmeusien

      Comme l’octroi alors…si j’ai bien compris cette fonction de l’octroi,qui exista assurément car on peut voir parfois ce mot gravé dans la pierre de certains édifices ou même maisons, vieilles demeures cela dit.

      1. Higgins

        Oui, c’était là la fonction des barrières d’octroi. On trouve encore un peu partout des bâtiments destinés à cette fonction. Lorsqu’on rentre dans Versailles via l’avenue de Paris, les deux bâtiments marquent un carrefour.

                1. Pierre 82

                  Je lis également sur Wiki que c’est Pierre Laval qui les a définitivement supprimé en 1943. Comme quoi… il est vrai qu’à l’époque, ça avait quasiment complètement disparu.

                  Autre remarque: même si ce ne sont pas des chefs-d’œuvre architecture, il faut reconnaître que les barrières d’octroi avaient quand même plus de classe que nos péages d’autoroute.
                  A telle enseigne que dans beaucoup de villes, on les a conservé, alors que couvent, ces bâtiments sont tellement petits qu’on n’a rarement pu les affecter à une autre utilisation. Ça coûte à l’entretien (pas très cher, mais il faut entretenir un minimum), ça ne sert à rien, mais ça donne un cachet à certaines entrées de ville ou de bourg.
                  Dès l’instant où cette compétence passera au niveau supérieur (communautés de communes, département, région, état), le signal sera donné pour leur destruction systématique.

  4. Theo31

    Facebook n’a quand même pas hésité à collaborer à mort avec l’administration Biden pour garder ses prébendes. C’est pour cette raison que j’ai supprimé mon compte officiel chez eux.

    1. bob razovski

      En effet. Ces histoires de facebook contre la loi machin me fait plus penser à un combat façon « godzilla ». Deux monstres qui, quel que soit le vainqueur, auront tout détruit sur leur passage. Nous ne sommes que des dommages collatéraux.

  5. Higgins

    Bon, le sort de Fesse de bouc m’indiffère totalement mais ça ne règle pas le problème pour autant. Quand les ainistrations et les politiques unissent leurs incompétences, c’est le citoyen qui trinque.
    A propos de citoyen qui trinque, j’ai lu sous la plume d’une sénateuse que le Mignon et sa bande de p… envisageraient de prolonger le pass vaccinal par décret… Le projet de loi, urgent évidemment, qui doit être « débattu » chez les inutiles ne prévoit pas la prolongation de cet outil coercitif. A surveiller.

    1. Pierre 82

      M’est avis qu’ils s’en battent les joyeuses, de la la légalité. Le conseil constitutionnel avalisera tout, même si rien n’a été voté, et que c’est manifestement anticonstitutionnel. Il suffira de leur dire que ce sont les ARS qui ont décidé de le faire pour le bien de tous, accompagné de plusieurs millions de pièces jointes complètement absconses, au cas où ils demanderaient des éclaircissements. « La science a dit » est dorénavant une raison suffisante.
      De toutes façon, ce pass, sanitaire ou non, va bientôt s’avérer indispensable pour continuer à travailler, à acheter de la nourriture ou à se déplacer. Et sous peu également sans doute, à se reproduire. Avortement obligatoire pour les non-vax (pour la sécurité de tous, évidemment)

      1. Simon CT

        « Avortement obligatoire pour les non-vax  » et fausse-couche probable pour les vax ! Si leur but est bien de réduire la population mondiale, pile je gagne et face tu perds !

  6. Pythagore

    Ici aussi les nouvelles se bousculent. Pendant que tout le gotha politique se rendait en bus, euh pardon en avions privés au mariage du ministre des finances, et que la ministre des affaires étrangères, écolo, se rendait à la nage, euh pardon, en avion à Palau, île perdue dans l’océan pacifique à plus de 11.500km pour aller pleurer sur le réchauffement climatique et au passage faire qq photos et prendre qq vacances, la maire de Ludwigshafen annoncait parmi d’autres maires qu’elle mettait en place un plan pour l’hiver et les éventuelles pénuries de gaz en préparant des salles de sport pour que les citoyens pauvres et les personnes agées privés de chauffage puissent venir s’y réchauffer.
    J’avoue qu’à un tel niveau de FdG, je me demande comment les gens ne se rebellent pas mais bon, on en déjà souvent discuté.
    https://www.bz-berlin.de/deutschland/arme-und-alte-sollen-in-hallen-schlafen

            1. durru

              Pas besoin, entre temps il y a des Français qui se sont réveillés :
              https: //lecourrierdesstrateges.fr/2022/07/11/vers-un-changement-de-coalition-gouvernementale-en-allemagne-a-lautomne/
              Il y a, au moins théoriquement, une majorité de droite CDU-FDP-AfD. Très peu probable dans le contexte actuel, mais est-ce que le contexte sera le même dans quelques mois ?

              1. Pythagore

                Non CDU-FDP-AfD ne fait pas 50% et l’alliance avec l’AfD est improbable. Je ne crois pas trop au scénario présenté, l’Allemagne ira bon gré mal gré jusqu’à la prochaine élection (le mandat n’est que de 4 ans) mais ce serait étonnant que Scholz soit réélu. Je ne sais pas si sa molesse tient du système ou de la personne. Il a réussi à éviter la vaccination obligatoire en faisant trainer le sujet, il a fait trainer la livraison d’armes,…etc… possible que ce soit sa facon d’aborder les délires de tous les côtés sachant qu’il est tenu par sa coalition et par les USA. Résistance passive en qq sorte ce qui peut être une bonne tactique. Ou alors il est juste vraiment mou. Difficile de voir en tout cas une quelconque conviction et une quelconque ligne politique.

                1. durru

                  196+92+83 ça fait plus que la moitié de 736. De peu, mais plus…
                  Je sais que c’est plus qu’improbable aujourd’hui, mais on a aucune idée de ce que nous réserve demain…
                  Scholz, c’est une sorte d’Hollande, il est le premier à être étonné d’être là.
                  Sa ligne politique c’est de ménager la chèvre et le chou.

                  1. Pythagore

                    Sauf qu’Hollande se serait jeté dans une piscine de piquouses et aurait utilisé le 49.3 pour faire avancer les choses plus vite, ce que Scholz n’a pas fait.

                    1. Pierre 82

                      @Pythagore
                      Je n’avais jamais considéré les choses comme ça, mais maintenant que vous le dites, ce n’est pas impossible: Scholtz serait non pas une sorte de Hollande, un mollasson qui naviguerait comme un chien crevé au fil de l’eau, comme je l’ai toujours pensé, mais un gars qui gagne du temps en trainant les pieds.
                      On savait déjà qu’il n’a jamais contredit les USA, mais n’a jamais non plus montré un zèle débordant pour appliquer les délires, comme les autres chefs d’état européens.
                      Il n’est pas impossible effectivement qu’il soit très habile, pris en étau entre Washington qui veut la rupture définitive entre la Russie et l’UE, et qui a sans doute les moyens de tordre le bras à l’Allemagne, et les intérêts économiques du pays dont il a la charge.
                      La capitulation en rase campagne de l’Allemagne me semblait un peu bizarre.
                      Assez curieux de voir ces gars très chatouilleux dès qu’on touche à leur puissance industrielle, se résigner à un point tel qu’ils donnent l’impression d’avoir accepté de n’avoir plus d’industrie du tout, et de ne même plus pouvoir se chauffer l’hiver prochain, avant sans doute de se préparer à des famines.
                      Curieux, quand même !!
                      Comme si le wokisme s’était répandu dans le sphères dirigeantes de manière foudroyante, et que même les industriels allemands avaient jeté l’éponge, en sachant que le pays n’a que son industrie pour se maintenir.
                      Une manœuvre? Possible, mais dans ce cas, l’Allemagne n’aurait pas fini de nous surprendre…
                      Est-ce que les Allemands le comprennent comme ça, ou considèrent juste que c’est un pitre? Vous habitez en Teutonie, si je ne m’abuse?

                    2. durru

                      @Pythagore
                      Vous êtes certainement plus près, mais de loin on voit pas d’inflexion de la politique allemande suite aux délires de Mutti.
                      Que ça soit le covidisme, l’écologisme (toujours d’actualité l’arrêt de toutes les centrales nucléaires, non ?), voire le foutage de gueule avec la Russie – les accords de Minsk, il a fait quelque chose, le Scholz ?

                      @Pierre
                      Le capitalisme de connivence marche aussi en Allemagne, c’est pas parce qu’ils n’ont pas d’ENA que ça peut pas marcher…
                      Faudrait voir l’avis des PME sur la situation.

                    3. Pierre 82

                      @durru 12 juillet 2022, 11 h 10 min
                      La force de l’Allemagne résidait précisément dans le fait que tous les pouvoirs n’étaient pas concentrés en un seul lieu de décision (ils appliquaient le principe de subsidiarité à merveille).
                      Le capitalisme de connivence a bien entendu fonctionné, mais l’intérêt de ne pas avoir de lieux de décision uniques, c’est que c’est plus compliqué à corrompre.
                      Le tissu des PME (et des grosses PME) faisait la force industrielle du pays (un peu comme l’Italie du Nord, que l’euro a assassiné à petit feu), et je suis très surpris de ne pas les entendre dans cette crise.
                      On leur explique qu’ils vont devoir mettre rapidement la clé sous la porte, et vu d’ici, on a l’impression que ça leur en touche une sans faire bouger l’autre. Curieux, non?
                      C’est pour ça que l’avis d’un Allemand, ou du moins de quelqu’un qui y réside, est très important pour comprendre les forces telluriques qui sont en œuvre…

                    4. durru

                      @Pierre
                      Les principes, c’est bien, mais la réalité c’est mieux.
                      Dernier exemple : la subvention aux transports en commun. À priori, compétence des Länder. En pratique, c’est le gouvernement fédéral qui a décidé.
                      C’est parce que je veux mieux comprendre que je pose des questions 😉 Mais si les réponses ne correspondent pas avec mes observations, j’essaie de creuser pour trouver les raisons…

                    5. Pierre 82

                      @durru 12 juillet 2022, 11 h 29 min

                      Le principe même de la subsidiarité, c’est aussi de pouvoir faire appel au niveau supérieur en cas de besoin. Je ne sais pas à quoi vous faites allusion exactement, mais si certains aspects du financement des transports publics peuvent être transférés au fédéral, pourquoi pas? Si ça se justifie, bien sûr…

                      On a beau avoir une bonne structure de prise de décision, si on manque de pragmatisme, aucune théorie n’est bonne.

                    6. durru

                      @Pierre 82 11h49
                      Cherchez pour les billets de train à 9€. Je n’ai pas l’impression qu’il y a eu concertation avec le niveau inférieur auparavant.
                      Et c’est Scholz, celui qui, contrairement à Hollande, ne passe pas en force.
                      Je suis un brin fondamentaliste (et le contexte n’aide pas à changer) et je comprends pas mal de choses de travers, mais quand même…

                    7. Pheldge

                      @ les admirateurs de Flamby : après son élection, la presse nous l’a présenté comme un tacticien hors pair, un fin calculateur. Et puis on a vu, le scooter, leonarda, theo, et d’autres brillants exploits, qui ont illustré à merveille le rasoir de Hanlon, connu ici par l’adaptation faite par Madelin : Flamby n’a jamais été Machiavel, il a été con, point ! il n’y a pas de raisons qu’il en soit autrement pour Olaf – en plus avec un prénom d’otarie de cirque … – 😉

                    8. Pythagore

                      @Pierre, @Durru,
                      je suis très en peine à répondre car la plupart des gens que je connais sont intoxiqués aux médias de sorte qu’en général, j’évite les sujets politiques. Je connais qq libéraux qui sont tout à fait conscient de la situation mais ne savent pas quoi faire pour la changer.
                      Je pense qu’un des problèmes est que les choses vont encore très bien en Allemagne, il est quasiment impossible de trouver du personnel. Donc si il y a qq boites qui clabotent, personne ne s’en soucie. Ajouté à ca le sentiment de culpabilité évoqué dernièrement par le major, ca vous fait des gens prêts à tout avaler.
                      Toutefois, les lignes prennent parfois du tps à bouger mais quand ca commence à bouger, ca peut aller très vite.
                      Voir par exemple les constructeurs automobiles qui ont longtemps trainé des pieds avec l’électrique puis en 3-4 ans ont sorti plus de modèles hybrides ou électriques que tous les autres.

                  2. BXL

                    Le pragmatisme teuton + la patriotisme qui existe encore chez eux, ça peut faire des miracles. Nous, pauvres frenchies, sommes déjà en train de creuser le fond de la piscine, poussés vers le fond par les U.S et Van der L…

        1. Aristarkke

          Il y avait des liens chez Tw… samedi et dimanche pour des articles en allemand et en anglais…
          Les méthodes d’Oxfam ont bien été apprises…

          1. Theo31

            Chez Oxfam, ils échangent des couches pour bébé et du lait maternisé contre des pipes réalisées par des mineures. Amener les inférieurs à la civilisation qu’ils disent.

      1. Pythagore

        J’étais pas au courant, mais après renseignements, il semble que ce serait plutôt le fait d’un petit malin (ou d’une petite maligne) qu’une volonté de certains participants de consommer de la drogue lors de la soirée.
        Toujours est-il que tt ce petit monde fait joyeusement la fête tout en envoyant des armes sur les champs de guerre en pronant la paix.

        1. durru

          Neuf jeunes dames identifiées comme victimes, dans un évènement privé à accès sélectif, ou le premier ministre était présent ?
          Forcément, ce ne peut être que l’œuvre d’un malade isolé… C’est d’une évidence…
          Sinon, vous faites fausse route, c’était une réunion de travail, dans un cadre officiel, à l’abri de bâtiments publics.
          Je crois que même le transfert d’informations à travers les pays de l’UE représente un danger largement sous-estimé pour la vie privée des citoyens. Vite, des mesures à la hauteur des défis !

  7. Higgins

    Encore une casserole aux c… du Mignon : https:/ /amp-lefigaro-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.lefigaro.fr/conjoncture/revelation-de-liens-privilegies-entre-macron-et-uber-indignation-a-gauche-20220710

      1. Mitch

        Je pense que tu es optimiste 😉

        C’est les vacances, il y a les discussions fascinantes sur les aides et le pognon gratuit que le Mignon et sa bande de cinglés vont distribuer (l’incendiaire qui prend sa casquette de pompier), et puis il n’y a plus de moutarde dans les supermarchés. Et enfin, sans doute le pire, le terrible Covid commence à re-occupé le devant de la scène sur la Pravda.

        Les casseroles du Mignon, présentes et futures, feront parti du passé dans moins de 24h.

        J’espère me tromper …

        1. Aristarkke

          puis il n’y a plus de moutarde dans les supermarchés.
          Mais selon des courtes vidéos circulant chez Tw… il y en aurait plein dans leurs réserves… Sont-elles réelles ???

        2. Hari Seldon

          Oui probablement 🙂

          Mais vu qu’il assez de casseroles pour ouvrir une chaîne de restaurants, il y a toujours en moi le terriblement faible espoir que cela provoque quelques réactions …

          Mais bon, ça me passe vite : l’espoir est le premier pas vers le désespoir !

          1. Mitch

            Cette ordure a planqué son pognon gagné pendant les années Rothschild et aucun merdia de la Pravda ne l’a mis sur la table. Aucune enquête. Rien. néant. Aucune question, pas un mot.

            En 2017, son patrimoine était inférieur à celui de la folle Arthaud qui est prof de son état et à peine supérieur à celui de l’ouvrier au chomduc de Ford.

            La version officielle c’est que le Poudré aurait tout brûlé sans laisser de trace. Il aurait donc claqué + €10 Mio au club à partouze le Gay Boy, en resto et au Casino si je comprend bien. La bonne blague!

            Il n’y a pas eu d’enquête à cette époque, il n’y en aura pas plus maintenant.

            Il a arrosé la Pravda de €500 Mio en sorti de Covid pour s’assurer de leur silence et d’une ré-élection ‘smooth’. Les patrons de presse n’avaient pas le choix car c’est le Guardian qui les a renseigné. Ils ne pouvaient simplement pas dire: « ça ne nous intéresse pas » même si l’envie à du être grande.

            Tant que le mignon arrose la presse avec notre pognon, rien ne se passera, à moins que le scandale vienne d’ailleurs, mais en ce moment le KampDuBien a plutôt intérêt à se serrer les coudes, donc je doute que le Mignon et ses psychopathes soient emmerdés (un petit viol ou une fraude fiscale de ses psychopathes sans doute oui, mais pour ça, il a l’habitude).

            Dans 24h le sujet principal sera de nouveau le fait qu’il fasse chaud au mois de Juillet.

            NB: on peut noter que BoJo a été renversé par son propre parti au UK tant le mec était hai. Jamais on ne verra ça en grance.

            1. Pierre 82

              « Dans 24h le sujet principal sera de nouveau le fait qu’il fasse chaud au mois de juillet »

              +10
              Il y a bien longtemps que je ne fais même plus attention à ce que la presse raconte.

  8. Gerldam

    « 700 millions d’internautes aisés » ???
    Bientôt il s’agira de 700 millions de pauvres, merci les crétins qui croient gouverner l’UE.

  9. Gerldam

    Par ailleurs, j’ai comme un doute: que Fessebouc soit interrompu entre l’europe et les US m’indiffère complètement; je crois même pour ceux qui jouent avec ces merdes que le fait que toutes leurs histoires ne se retrouvent pas sur des serveurs US serait plutôt une bonne chose. Ou alors, je n’ai rien compris.

    1. Ryan

      J’ai un doute aussi! Les informaticiens les plus brillants vont chez Facebook Google et Apple (à la limite Microsoft) mais pas à la SNCF ou au service informatique de la Gendarmerie.

      Bref je pense qu’ils trouveront une parade à toute loi bien rigide. Exactement comme la RGPD qui n’a évité aucun cookie et embête tout le monde avec des pop-ups.

      Ainsi on peut imaginer un stockage de ces données en Europe et une consultation à distance par les serveurs US avec traitement des données et conservation du résultat de ce traitement aux USA.

  10. Mitch

    FB m’indiffère et tout ce qui peut leur nuire me réjouis pour être parfaitement honnête.

    Mais au travers de FB on constate que l’Europe est une fois de plus sous dépendance pour la Tech. Microsoft, Google, FB, Apple,… Si ls Yanks coupent le cordon ombilical demain,l’Europe se retrouve au moyen-age.

    Sans parler de l’énergie et du militaire ou l’Europe est aussi à la ramasse…

    Le seul poste crucial auquel l’Europe était encore autonome c’est celui de l’agro-alimentaire, mais d’ici peu, après que les politocards (copyright le Major 🙂 ) se soient concentrés dessus, on devrait aussi assister à la mise sous dépendance.

    1. BXL

      Rassurez-vous, Mitch. avec ou sans FB, le moyen-âge nous pend au nez! Rappelez-vous ce qu’on disait le WE dernier au sujet de l’eau chaude, du chauffage, J’en oublie et des « meilleures ». Lorsque les autorités (j’ai oublié le a majuscule) mettent une phalange dans quelque chose, nous, la plèbe, sommes sûrs d’y laisser au moins un bras. Et je suis d’un naturel optimiste…

    2. Aristarkke

      Il y a encore l’aviation civile, militaire et l’automobile. Pour la dernière citée, l’UE mouille la chemise pour l’étrangler bel et bien.

      1. Mitch

        Pour l’aviation militaire, l’Europe est une immense réussite (une de plus). Les Polonais achètent du matos Américain et les Finlandais sont aussi sur le point d’acheter du F35 pour remplacer leur F18.

        C’est d’autant plus con que le Rafale est ce qui se fait de mieux actuellement, que contrairement au F35, le Rafale présente des performances réelles et non pas des performances revendiquées sur une feuille Xcell, et qu’en plus il est moins cher.

        De plus l’offre Européenne est riche avec les Gripen Suédois (moins cher et pas conçus pour les même missions que le Rafale, mais pour la Finlande qui n’a pas vocation à faire des Op. extérieures ça peut largement suffire) et enfin les Eurofighters. Et malgré tout ça, les Finlandais vont prendre du F35, cher, et pas encore finalisés. Super l’Europe !

        1. edmond

          Quand un pays achète du F35, il s’ achète surtout la protection du grand frère US. En gros, comme une police d’assurance. Il faut juste faire confiance a ‘ l’assureur ».

          1. durru

            Oui, bon, je crois qu’il serait temps de remettre l’église au milieu du village : la seule raison pour laquelle un tel produit qui n’existe pas se trouve sur le marché est le poids des rétro-commissions derrière.

          2. CPB33

            à noter que les F35 peuvent transporter les missiles nucléaires ricains….https:/ /www.ege.fr/infoguerre/2017/10/rafale-vs-f35-combat-perdu-davance

            1. durru

              Et moi qui croyais qu’il y avait des traités de non-prolifération signés et que donc les missiles nucléaires ne pouvaient être opérés que par les détenteurs.
              On m’aurait menti… ?

          3. Mitch

            Quand un pays achète du matos US il se met surtout les couilles dans l’étau et sous dépendance Yanks.

            Après pourquoi pas, mais par pitié qu’on arrête de nous vendre l’Europe de la défense.

            C’est d’autant plus con, que le Rafale est (dans son domaine d’intervention) ce qui se fait de mieux actuellement et que les specs du F35 sont sans arrêt revu à la baisse à cause des coûts monstrueux.

            Pour le transport des ogives nucléaires américaines qui seraient incompatibles avec des chasseurs autres que les F18/F22/F35 … on devrait pouvoir trouver une solution avec un peu de volonté (pour moi cette raison ne tient pas) ET les Britanniques et les Français ont aussi l’arme nucléaire.

        2. Higgins

          Et comme pour le F104 en son temps (début des années 60 en Europe) un bien bel avion au passage, on découvrira dans une dizaine d’années une gigantesque affaire de corruption derrière. L’exemple parfait est donné par la Suisse, le F35 ne correspond en rien à ses besoins, mais elle l’a choisi alors que le F18 nouveau (1,5 fois plus gros que l’ancien), le Rafale voire même le Gripen correspondaient mieux (la Suisse a surtout besoin d’un avion qui monte vite et haut pour faire la police du ciel).

        3. MCA

          « les Finlandais vont prendre du F35, cher, et pas encore finalisés. Super l’Europe ! »

          Tiens ça me rappelle certains vaccins…

          J’ai tjs eu l’impression que le choix des avions de combat était conditionné plus par des motifs politiques que par leurs performances réelles ou supposées.

          Me trompe-je?

          1. Higgins

            Pas nécessairement. Lors du marché dit du siècle dans les années 70 où le F16 américain était opposé à une version gonflé du Mirage F1 français (un réacteur M53 eu lieu de l’Atar 9K50, le M53 étant en développement. Il équipe les Mirage 2000), le F16 s’est imposé au vu des seules qualités. L’orgueil français en a pris un coup mais que ce soit en terme de performance ou d’électronique embarquée, l’avion américain était meilleur. Le seul point où, je pense l’avion français l’emportait, c’était en terme de coût d’exploitation. Il faut bien penser que le Mirage F1 était également un bon produit qui s’est par ailleurs très bien vendu à l’export et a très bien tenu son rôle sur les différents théâtres d’opération où il a été engagé. Ça aurait été nettement plus dur face au Mirage 2000. Une dizaine d’année plus tôt, le F104 américain avait été choisi face au Mirage 3 mais il a fallu un peu de temps avant que le scandale n’éclate : https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Lockheed.
            L’affaire du F35 prend exactement la même tournure. Ce programme est un fiasco majeur qui a fait régulièrement l’objet de commissions d’enquête assassines aux USA : coût d’acquisition hors norme, insuffisances des performances et surtout coût d’exploitation faramineux. Le fait que de nombreux pays européens le choisissent montre bien la puissance américaine, la soumission des pays européensi et surtout le niveau d’abaissement et/ou de corruption des zélites politiques européennes (je serai suisse, je ne ne serai pas fier de mes dirigeants). Actuellement, seuls les israéliens l’utilisent au combat mais ils restent très discrets sur les résultats obtenus. Par ailleurs, fidèles à leurs habitudes, on sait simplement qu’ils ont remplacé ou complété une partie de l’électronique embarquée. On aura les clés dans quelques dizaines d’années.

            1. Mitch

              Pour la Suisse, tout comme le Major, ‘I smell a rat’ comme on dit dans l’autre chez moi. Je dirais même ‘I smell an entire colony of rats’.

              Le F35 coûte 4 fois le prix d’un Gripen et 2 fois celui d’un Rafale.Il est abominablement cher en maintenance et ses caractéristiques sont sans cesse revu à la baisse au vu des coûts pharaonique du programme qui ont implosé.

              Cerise sur le gateau, c’est un fighter peu maniable qui ne correspond pas aux missions de la Suisse qui a besoin d’un fighter pour faire de la police essentiellement et n’a pas vocation à faire des missions extérieures.

              Le Gripen (mono réacteur) serait un match parfait pour ce type de mission (c’est ce que l’armée de l’air SudAF a pris il y a quelques années). On s’en sert comme des policiers du ciel.

              L’armée de l’air US a commandé 2500 F35 et ils ont réussit à en vendre 700 à leurs colonies. En comparaison, l’Armée de l’Air FR a 145 Rafales et 80 ont été vendu (Egypte, Grèce, Qatar, Inde). Le Rafale est une réussite techno mais ce sera difficile pour un pays seul comme la France de produire le Rafale v2 (vu que les autres ont déjà fait allégeance à l’oncle Sam). Même remarque pour la Suéde et son Gripen. J’ai bien peur que l’Europe ne produise plus de fighter car le volume de vente pour équilibrer les couts de R&D ne seront plus suffisants.

              L’Europe se tire une fois de plus une balle dans le pied. L’art de tout péter ce qui marche. C’est affligeant.

              Pour les Mirage F1 super appareils (ils équipaient l’armée SudAf). On ne voulait pas tomber sous l’influence de l’oncle Sam et on a refusé les F16.

              On avait + 50 Mirage F1 qui ont fait du super boulot pendant la ‘border war’ en détruisant des Mig 21/23 par dizaines parfois sur des combats à 1 contre 2.

              Les Mirage F1 sont nos ‘Spitfires’ à nous. Éternel merci aux ingés Français pour ces appareils mythiques.

                1. Mitch

                  Un autre truc terriblement affligeant aussi et qui en dit long c’est que même les pays Européens qui ont participé au développement de l’Eurofighter vont acheter du matos Yankee. C’est consternant de connerie.

                  1. Pierre 82

                    Consternant de connerie? Ça dépend, pas pour tout le monde. Certains décideurs ont touché le jackpot.
                    Nous n’avons plus à rougir de notre niveau de corruption vis-à-vis des pires pays du tiers-monde. Pays que nous rejoignons allègrement: direction les abysses…

              1. Greg

                La Suisse et les USA, c’est simple :

                CRYPTO AG

                C’est le scandale dont tout le monde a entendu parler et s’est empressé d’oublier.

                Cela ressort ceci dit, une histoire de l’ancien collaborateur chargé de comm d’Alain Berset, un de nos 7 conseillers fédéraux, qui vient inopportunément de faire de la préventive suite à l’enquête le concernant, concernant une violation du secret de fonction concernant… Crypto AG… On est très concernant par chez moi, n’est-ce pas… Voire, consternants, voire cernés de cons…

                Donc la CIA a noyauté la Suisse il y a longtemps, connaît les casseroles de tout un chacun, et est le maître de la Suisse.

                Donc Biden rencontre Putin à Genève, la Suisse choisit les F35, puis la Suisse abandonne sa neutralité en reprenant les sanctions EU, si je m’appelais Théo je dirais qu’on se fait enlucer par les USA qui nous ordonnent de susser les EU.

                Mais sinon, rassurez-vous, tout va bien en Suisse.

            2. Higgins

              Pour les néophytes, la grosse différence entre le Mirage F1 et le F16 tient au fait que le second possède des commandes de vols électriques (CDV) sur deux axes alors que le Mirage F1 reste très classique dans ce domaine. Les CDV facilitent la maniabilité de l’appareil. Par ailleurs, le F16 possèdait une électronique embarquée plus performantes.
              A l’usage, le F1 s’est montré un excellent appareil. Les irakiens s’en sont très bien servis pendant la première guerre du Golfe mais ils ne pouvaient rien devant le nombre. Cerise sur le gâteau, c’est un avion superbe.

              1. Mitch

                En terme de volume de vente, écrasante supériorité du F35 sur le Su57 (qui a ma connaissance n’a toujours pas trouvé preneur en dehors de la Russie).

                Très peu de data et d’images sont dispos sur le Su57. Ce serait le premier fighter de 5ieme génération Russe (donc furtif). Il semblerait que les premiers exemplaires ait été engagé en Ukraine (j’insiste sur le ‘il semblerait’). C’est un fighter entièrement nouveau (et non pas une évolution de fighter existant). A voir ce qu’il va donner. Les Russes étaient un cran (voire 2 crans) derrière les occidentaux jusqu’à présent.

              2. Higgins

                Difficile de répondre. Malgré tous ses défauts, le F35 reste un appareil de combat, plutôt à vocation chasseur-bombardier, furtif, très communicant et qui s’intègre dans un système de combat global beaucoup plus complexe. Je pense que c’est là que réside sa force principale. Les Russes savent concevoir et construire des appareils performants. Aux vues de ce qui se passe en Ukraine, ils maîtrisent imparfaitement l’intégration des matériels dont ils disposent dans un ensemble plus complexe et qui déterminerait, dans un conflit entre l’est et l’ouest, une bonne partie de la victoire finale hors nucléaire. Si je peux faire une analogie simple, ils savent fabriquer des organes mais rencontrent des difficultés à les unir au sein d’un corps. Attention, ils apprennent très vite et leurs forces morales me semblent plus fortes qu’à l’ouest.

                1. Higgins

                  Autour du F35 : https:/ /air-cosmos.com/article/f-35-sur-la-sellette-surchauffe-dans-l-aerien-l-europe-se-rearme-catastrophes-evitees-41166

                  1. Mitch

                    Le gars n’est visiblement pas un fan des F35. Aux US ils reconnaissent aussi le fiasco.

                    Il n’y a plus que ces cons d’Européens pour continuer à en acheter à prix d’or.

                    C’est à se tapper la tête contre les murs.

                    A chaque fois qu’il y a une connerie à faire tu peux être sur que les européens vont la faire.

    3. Cerf d

      demain, l’EUrope se retrouve au moyen-âge

      Chouette, on va de nouveau construire des cathédrales au lieu d’immeubles dans le style Le Corbusier, étudier Aristote plutôt que Raphaël Entoven.

      Ah non ?

      Ce serait pas plutôt les invasion barbares que le moyen-âge qui nous attendent ?

  11. BenOui

    Nous avons, vous avez, très bien décris sur ce blog et ailleurs les rouages d’inter-nénette depuis bien avant la DADVSI qui a vraiment ouvert le bal du non-sens et de l’absurde en France.

    Depuis plus de 20 ans, nous ne sommes plus dans l’erreur de jeunesse sur ce sujet numérique.

    Aussi il semble nécéssaire de rappeler quelques constats qui expliquent, sans excuser, la faillite totale de nombreuses institutions aussi bien politiques, économiques, industrielles, militaires, financières, …/… tous secteurs et activités humaines étants confrontés :

    Les protocols internet ont très peu évolué depuis les années 70-80 contrairement à la puissance de calculs des processeurs et aux génies des développeurs en tous genres.

    L’anglais et les maths sont depuis toujours les premiers langages à maîtriser pour comprendre le fonctionnement matériels/logiciels/réseaux.

    Du Peer to Peer à la Block-Chain les disruptions numériques se sont imposées d’elles mêmes sans communes mesures.

    La « sécurité » en informatique reste le point névralgique incurable avec nos mentalités et nos faiblesses humaines.

    La dimension des flux liés aux algorithmes « intelligents » ne donne aucune chance pour reprendre la main de cette évolution hors normes.

    Conclusion : il n’y a pas de retour en arrière, nos lois sont inapplicables pour les mondes virtuels, une formule mathématique qui a fait ses preuves ne s’efface pas, il y aura donc une fuite en avant hégémonique de et par ce monde numérique. Ce à quoi nous assistons depuis un bon moment sans forcément comprendre l’étendu des dégâts.

      1. Rick Enbacker

        Bon débarras, on en avait ras la casquette de l’Allemand.

        https:/ /www.leparisien.fr/resizer/ksRrXIDPxP6my0GPnGrK6m3-oew=/932×582/arc-anglerfish-eu-central-1-prod-leparisien.s3.amazonaws.com/public/IOKOHBWHVDLPJUXMNG7V3PX5UA.jpg

  12. Barbe

    Pourquoi parler de citoyenneté euro?
    Vivement la fin de l euroland, qu’ on passe à autre chose.
    C était les dégâts de la libéralisation.

      1. barbe

        La concurrence libre et non faussée ; la libre entreprise ; les multinationales : tout cela est le fruit de l’idéologie libérale, va falloir assumer la merde. Si on était resté dans les frontières, sagement, en disant qu’on garde notre monnaie pour rémunérer ce que l’on estime, bien des problèmes ne seraient pas survenus. Mais les libéraux préfèrent incriminer les fonk ; c’est eux les vilains, le mal incarné. Plutôt que de viser le gouvernement de crevards et de traîtres à la solde des étrangers et du privé, ces deux là c’est pareil car on se retrouve étranger chez nous…

        1. durru

          Lisez mon post ci-dessus et vous me dites ce que vous chiffonne.
          Et vous ne pouvez même pas voir l’absolue interchangeabilité entre fonx (surtout hauts) et politiques.

        2. Nemrod

          Comme les Soviétiques à Tchernobyl ?
          Y avait que des fonks dans la centrale…des bons des cadors.
          Mais ça n’a pas suffit…le libéralisme déjà.

          1. Pierre 82

            N’empêche que @barbe a au moins un mérite: nous montrer en pleine face la manière dont risquent d’évoluer les événements.
            @barbe est grosso modo dans le modèle de pensée dominant dans la population française: toute la merde qu’on a depuis 40 ans, c’est de la faute aux multinationales, qui se sont gavées ces dernières décennies en pillant l’économie.
            Ce qu’ils n’ont pas compris (et ne comprendront jamais amha): c’est que ce sont bien les politicards qui leur ont donné les clés de la maison, avec l’aide de toute la puissance publique, qui a forcé toute l’économie à suivre une certaine direction, comme par hasard très favorables à ces multinationales. Au nom de la redistribution et de la protection de la planète.
            Donc la « solution » qu’on risque de devoir supporter si par malheur une révolution éclatait:
            – plus d’état, encore plus d’état et toujours plus d’état
            – encre plus de réglementations pour forcer les multinationales à « payer la dîme » et obéir aux délires woko-réchauffmistes.
            – interdire aux entrepreneurs de gagner leur vie, car ils risqueraient d’être plus riches que leurs voisins.
            – confiscation généralisée des biens personnels, pour qu’il n’y ait plus qu’un « bien commun », géré par des politiciens, bien entendu de gauche, puisque issus de la révolution, et donc très attentifs à combattre les inégalités.

            Je le vois venir gros comme une maison: le communisme pur et dur dans toute sa hideur et sa violence, suivie d’une koulakisation et d’une misère généralisée.

            1. Voilà.

              Barbe a tout compris : le libéramislfme est la cause (notamment parce qu’on lui a dit et que la télé dit vrai), ce qui a été mis en place c’est du libéramsilme (pas de doute possible, de grands penseurs comme Piketty l’ont dit !) et DONC il faut lutter en faisant revenir l’Etat dans tout ça. Forcément.

              Quand on n’a qu’un marteau, tous les problèmes ressemblent à des clous et Barbe va taper, taper, taper, comme les autres, pour bouter le libéraliskme hors de France. Ensuite, Barbe va s’en prendre plein, plein la gueule et pleurnichera que c’est trop injuste. Ce sera bien fait pour Barbe mais Barbe n’aura rien compris. Comme les autres.

              1. Pierre 82

                Je pourrais me contenter de me dire que barbe va se faire tabasser, et me dire qu’en bon chrétien, je pourrai toujours lui tendre la main quand il sera la gueule par terre.
                Le petit souci, c’est que j’en prendrai également plein la gueule, et qu’en plus, ce seront des gens qui pensent comme barbe qui me fracasseront la tête. Peut-être pas lui en personne, mais des gens qui aujourd’hui pensent comme lui.

                1. Pheldge

                  Pierre, dans la vraie vie, grâce à ces bons Samaritains qui réclament toujours plus d’état et de socialisme, on va s’en prendre plein la tronche, non seulement de la part de l’état, mais également de la part de ces bons Samaritains, qui nous rendrons responsables de la situations, et viendront nous dépouiller de ce que l’état nous laissera … Alors rassure toi, tu n’auras pas à tendre la main pour secourir ce « frère d’infortune », vu que ce dernier viendra de lui-même te délester de tes dernières possessions ! 😉

              2. barbe

                Et je tape tape tape c’est ma façon d’aimer, ce rythme qui…
                Vous voudriez cher hôte que je sois violent envers les autres. Je vous demande seulement d’ouvrir les yeux et de faire l’aggiornamento du système d’exploitation, mis en place depuis fort longtemps. Si vous voulez sauver les meubles, c’est-à-dire la liberté, à laquelle je tiens autant que vous.

                1. Vous voyez un « système d’exploitation », sans comprendre comment il est fait, qui exploite qui. Mauvaise analyse, mauvais diagnostic => mauvaises solutions.

                  1. barbe

                    Je ne crois pas, non ; d’ailleurs je vous invite à vous renseigner sur la cause des causes : la création monétaire.
                    Peu ici savent que l’argent est créé à partir de rien. Je vous laisse imaginer les conséquences.

                    1. durru

                      « Peu ici savent que l’argent est créé à partir de rien. »
                      Même au sens premier c’est faux : il vous faut du métal, ou du papier d’une certaine qualité, sans parler de l’énergie déployée.
                      Sinon, l’argent est, à la base, une reconnaissance de dette. Ce qui n’est pas rien.
                      Faites l’effort d’oublier la foireuse TMM, ainsi que tous ses thuriféraires, on commence à en voir les résultats. C’est juste de la m…e en barre, tout juste bonne pour berner les imbéciles (et ils sont nombreux).

                2. Pierre 82

                  Je ne vous visais naturellement pas personnellement.
                  Nous (les libéraux) avons définitivement perdu la bataille du logos et les mots ne veulent plus rien dire.
                  Se dire libéral maintenant, c’est suggérer qu’on est en faveur de ce capitalisme de connivence que décidément, les gens comme vous n’arrivent pas à intégrer qu’il n’a guère de rapports avec le libéralisme.
                  Quand tout un système politique, foncièrement étatiste, met tout son pouvoir de coercition au service d’intérêts privés, par simple corruption, ça n’a rien à voir avec la liberté d’entreprendre.
                  Au contraire, en contraignant les entrepreneurs qui désirent créer de la richesse par la nouveauté (taxes, règlementations, emmerdements administratifs), ils servent la soupe à tous ceux qui sont déjà en place, en empêchant la concurrence de se développer.
                  Ce qui me désole, c’est que des gens comme vous se sont persuadés qu’en mettant encore plus d’état partout, encore plus de réglementations absconses, et encore plus de taxes, ça irait beaucoup mieux, à condition, bien sûr, qu’on chasse ceux qui sont au pouvoir, et qu’on les remplace par des gens intelligents et soucieux du bien commun (comme Mélnchon, sans doute, mais d’autres imaginent que Marine Le Pen ou Zemmour feraient l’affaire). Même des gens cultivés comme Tandonnet sont dans le même trip, en pensant sincèrement que du moment que c’est étiqueté LR, ça irait mieux.

                  Un système fanatiquement étatique et dirigiste a réussi à faire croire qu’il était libéral (sans doute parce que ce sont des riches qui en profitent), et que la seule alternative à cet état de fait, c’est de supprimer tout ce qui reste de liberté pour enfin connaître le bonheur et la prospérité.

                  Je ne sais même pas pourquoi je vous écris ça, puisque votre réponse sera que c’est moi qui refuse l’évidence selon laquelle notre système est libéral et pas assez socialiste.
                  Dialogue de sourd. Ça se termine toujours mal. Très mal parfois.

                  1. barbe

                    Merci Pierre
                    Disons que « Quand tout un système politique, foncièrement étatiste » vise le gouvernement : sans contrôle il fait n’importe quoi, et là le libéral Montesquieu avait raison.
                    Mais ne confondons pas gouvernement et Etat. On se tromperait d’ennemi. L’Etat peut être neutre. Il n’y a que les crevards qui pantouflent.
                    Et le silence des pantoufles y répond.

                    1. durru

                      « L’État peut être neutre. »
                      Je pense que vous avez raison, dans l’absolu. Sauf que c’est évidemment faux pour un État -providence, tel que nous en avons aujourd’hui.
                      Vous cherchez à régler le problème avec ceux qui l’ont produit.

                    2. Pierre 82

                      Ne pas confondre gouvernement et état? Vous voulez rire, ou quoi?
                      Ce sont les mêmes qui font la navette entre des postes de haut-fonctionnaires, ministres et chefs de cabinets.
                      Sans compter que les « meilleurs serviteurs » finissent toujours par se retrouver dans un conseil d’administration de grosses sociétés qu’ils ont favorisé pendant leurs mandats.

                      Et de grâce, cesser de mettre une majuscule à « état ». C’est un tic d’écriture typiquement français et qui montre à quel point ce merdier est considéré comme une vache sacrée, une divinité.

                    3. Pierre 82

                      Tant qu’on y est, barbe:
                      Notre ami Aldo Stérone nous explique exactement comment fonctionne le capitalisme de connivence. Si ça peut vous aider (à condition que vous ayez envie de comprendre)
                      Deux ou trois exemples très bien choisis, dont la viande synthétique…

                    4. Barbe

                      Je connais l antienne de l exploiteur gave. Accuser la connivence donc les relations plutôt que l économie de marché mondialisée…

                    5. durru

                      @Barbe 18h14
                      La vérité vous dérange, visiblement.
                      Vous êtes un adepte du brave Jean-Jacques : « commençons par écarter les faits ».
                      Continuez comme ça, vous allez bientôt débattre tout seul 😀

                    6. Hari Seldon

                      @ Barbe 12 juillet 2022, 18 h 14 min

                      Je ne suis pas d’accord avec vous. Un exemple que je connais bien : celui des certificats énergétiques (PEB, certificats verts, appelez-les comme vous voulez).

                      Certains de mes clients, il y a quelques années, vivaient de ce secteur de niche. Petites, voire très petites, entreprises, tout se passait « normalement ».

                      Puis l’état a rendu ces certificats obligatoires pour la vente de tout immobilier.

                      Résultat : certaines de ces PME / TPE sont maintenant à 200 employés, brassent des sommes colossales. Tant mieux pour elles, ce n’est pas le sujet. Mais dans un marché libre, et non pétri de règlementations plus stupides les unes que les autres, cela ne se serait pas passé comme ça.
                      Qui paye au final ? Les consommateurs, vous, moi.
                      Qui gagne ? Certes, quelques employés et quelques patrons, mais surtout les membres du gouvernement qui, à quelque échelle que ça soit, ont permis l’émergence de ces réglementations.

                    7. barbe

                      A Harry Seldon : le gouvernement s’est dit (pas l’Etat hein) s’est dit : chouette voilà une belle activité pour occuper les gens. Les règles sont effectivement créatrices d’emploi (pas forcément de vrais métiers).
                      Et il y a un peu, dans cette histoire, l’idée que mieux vaut forcer les usagers et trouver des jobs à la con, plutôt que de réduire le temps de travail.
                      En fait on est d’accord.

                    8. Pierre 82

                      barbe 12 juillet 2022, 19 h 18 min
                      Décidément, mon pauvre barbe, vous ne pigez rien à rien.
                      Ce n’est pas la peine de vous renvoyer vers la fable de la vitre cassée, puisqu’elle est racontée par l’ogre mangeur de petits enfants Frédéric Bastiat, et souvent repris par l’exploiteur, buveur de sueur d’ouvriers qu’est Charles Gave.

                      Restez fidèles à vos croyances, et n’essayez surtout pas d’en changer. Ça nous fera des vacances, en attendant que vous puissiez enfin commencer à taper sur la gueule de tous les gens qui sont plus riches que vous, quand le gouvernement que vous appelez de vos vœux aura pris le pouvoir.

                    9. barbe

                      Oui Pierre, bien sûr, prenez moi à parti et invectivez, si vous n’avez que cela en magasin. Votre ton indique que j’ai touché juste.
                      Je vous renvoie à votre aveuglement.

                    10. durru

                      @Barbe 19h18
                      « Créatrices d’emploi »
                      Pour votre gouverne, il n’y avait pas de chômage dans les pays communistes. Je vous dis pas la prospérité qui y régnait…
                      Ce n’est pas les emplois qui comptent, mais la richesse produite.
                      Ce n’est pas l’égalité (dans la misère) qui compte, mais la richesse des plus pauvres.
                      Demandez vous au moins pourquoi les gens fuyaient les paradis communistes pour s’embourber dans des pays où on les exploitait comme des esclaves, mais jamais l’inverse. Pourquoi aujourd’hui les émigrants viennent en Europe ou aux US (pas fameux pour leur politique sociale) plutôt qu’aller vers des contrées plus proches de leurs convictions, comme les pays du Golfe, Cuba ou Venezuela (par exemple, liste non exhaustive).
                      Le problème, ce n’est pas que vous ne savez pas. Le problème, c’est que vous ne voulez pas écouter.
                      Tchao !

            2. Higgins

              Prenons le cas du marché de l’énergie en France. On aurait voulu diaboliser la libéralisation qu’on ne s’y serait pas pris autrement. Pas surprenant qu’EDF apparaisse comme le Saint Graal dans le foutoir actuel. Un, pas très malin d’avoir une politique énergétique totalement incohérente depuis une trentaine d’années (la fermeture imbécile de Fessenheim et l’ arrêt du programme Super Phénix ne doivent rien au libéralisme débridé). Deux, la pseudo-libéralisation en cours est un parfait exemple de capitalisme de connivence qui profite assez peu aux consommateurs. Trois, que voilà un écran de fumée bien commode pour ne pas trop voir la réalité de cette entreprise.
              Bref, l’opinion publique en France aura du mal à discerner un avantage quelconque dans la « libéralisation » du marché de l’énergie.

              1. durru

                Faut pas croire, l’apparition de nouveaux « opérateurs » a abouti, comme pour la téléphonie (où la libéralisation a été réelle), à une baisse des tarifs pour une bonne partie des consommateurs. C’est pas pour rien que tous ces opérateurs en carton ont désormais un nombre non négligeable de clients.
                Après, comme on peut le voir avec la SNCF (n’est-ce pas, Major ?), ce n’est pas l’absence de « concurrence » qui assure un entretien correct des infrastructures.
                Comme disait quelqu’un, il y a ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas…

                1. Higgins

                  Durru, je ne me suis pas livré à une étude exhaustive du sujet. Je suis incapable d’affirmer que l’énergie que j’utilise me coûte moins cher ou plus cher qu’avant. De toute manière, le gaz ou l’électricité que j’achète est tellement perclus de taxes diverses qu’il m’est quasiment impossible d’y voir très clair. Je reste un partisan de la libéralisation des marchés lorsque cela est possible mais dans ce pays, il nous faut reconnaître que les méthodes utilisées par nos autorités donnent le plus souvent une piètre image de ce processus. Pour la SNCF, c’est nettement plus prosaïque. Difficile d’y faire jouer la concurrence lorsque 80% des lignes ne sont pas rentables (et je ne parle pas de l’architecture sociale de l’entreprise). Dans un pays gavé à la mamelle étatique, le marché de l’énergie, tel qu’il est régit actuellement, est un parfait contre-exemple. A contrario, dans le secteurs des télécommunications, et quand bien même il existe plein de zones d’ombre, la libéralisation est plutôt un succès.

                  1. durru

                    Il y a des limites à la comparaison EDF-SNCF, c’est sûr.
                    Je connais des cas innombrables où les clients ont réduit sensiblement leur facture, sans pour autant observer des hausses significatives un an après.
                    Le vrai problème d’EDF sont les prix décidés au niveau politique, que ce soit pour l’achat (imposé) d’énergies « vertes » (même quand EDF doit fermer ses propres centrales – avec surcoûts – pour maintenir l’équilibre du réseau), tout comme le prix pour les particuliers, le fameux « bouclier ». Et on s’étonne qu’après plusieurs années de telles manœuvres, plus des histoires style EPR, cette entreprise se retrouve avec 50 miyards de déficit…
                    La concurrence dans les télécommunications, avec tous ses défauts, n’a pas bénéficié de tarifs imposés, c’est pour ça que ça marche pas trop mal.

                  2. barbe

                    Pourquoi opposer Etat et marché?
                    La liberté a besoin de garanties. Elle vient après. Pas avant.
                    La propriété privée (une forme de liberté) n’est pas possible sans la propriété collective de certains moyens.
                    Je ne suis pas libre propriétaire de ma maison sans que la collectivité ne me le garantisse.

                    1. Pheldge

                      pffff … c’est confus : le rôle de l’état doit se limiter aux fonctions régaliennes, donc oui, il est là pour garantir la propriété, et la sécurité, point.

                    2. Mitch

                      D’après barbe je comprends que l’état se construit dans un premier temps (= la collectivité, c’est ça?) pour offrir des garanties (pas sur de bien comprendre mais bon …j’imagine que par des ‘garanties’ barbe veut dire un cadre légal? si tel est le cas ça me va) et qu’ensuite et seulement ensuite, dans sa grande mansuétude, il octroi (ou pas) des libertés (qu’il pourra donc reprendre comme bon lui semble si l’on poursuit le raisonnement).

                      Putain ca fait froid dans le dos (si j’ai bien tout compris).

                      Perso,ce que j’en dis c’est que l’état me lâche et moins j’ai affaire à lui et à la ‘collectivité’ mieux je m’en porterai.

                      Si certains veulent s’en remettre à l’état pour leur assurances (maladies, chomage, retraite,…) libre à eux, mais c’est simplement anormal que l’état m’impose toutes ces merdes dont je ne veux pas.

                      NB: et merci d’éviter de me parler de solidarité, redistribution, pacte social, modèle social à la française, etc, … ces mots me font simplement vomir.

                    3. durru

                      « Pourquoi opposer État et marché ? »
                      Et pourquoi opposer liberté et soumission ? Contrôle et anarchie ? Violence et négociation ? Etc, etc.
                      Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

                    4. Grosminet

                      En fait, ça en devient barbant à la longue, tout ce gloubi-boulga « mécélafot au libéralisme ! »

                2. Ananda

                  Je me permets d’intervenir même si je sais que je vais me faire taper dessus car en opposition avec la majorité des commentateurs libéraux de ce blog…..
                  Mais bon, pour le plaisir. Ayant bossé à la SNCF, j’ai eu droit à l’historique de la chose :
                  Jusqu’aux années 1930-40, chaque ligne appartenait à une compagnie privée. A Paris par exemple, ce sont ces compagnies qui ont construit les gares de Lyon, Austerlitz, etc. , car elles étaient des arguments promotionnels pour ces entreprises. Il n’y a qu’à voir l’aspect de ces bâtiment, c’est la classe. Mais voilà, ces compagnies ne pouvaient assumer l’entretien des voies et c’est vite devenu une catastrophe en terme de sécurité pour les usagers.
                  En 1937, l’état a tout nationalisé car lui-seul avait la trésorerie nécessaire pour assurer l’entretien de ce bordel monstrueux, au frais du contribuable bien sûr. Le socialisme c’est trop horrible, mais cela permet de prendre le train quand on le souhaite. Parce qu’avec un réseau à l’abondon, ce serait peut-être moins facile, et/ou sécurisé. Certes c’est trop injuste pour ceux qui ne prendront jamais le train de leur vie. Mais grâce à cela le système ferroviaire fonctionne tant bien que mal, même si certaines lignes peu utilisées, comme celle d’Oyonax – Morez dans le Jura, ont été fermées récemment. Et si certains parasites s’en mettent également plein les poches.
                  Au Royaume-Uni, tout a été privatisé, et d’après certains usagers de mes amis, c’est une catastrophe. Certains souhaiteraient une re-nationalisation.
                  L’arnaque étant qu’avec le nouveau statut de la SNCF, SNCF Résau continuera à assurer l’entretien du réseau (électrique, voies, etc. ) au frais du contribuable. Et de nouvelles compagnies privées se feront de l’argent sur le transport de passager. Capitalisme de connivence. Après, tout train circulant sur le réseau doit payer un « sillon » à SNCF Réseau pour son trajet. C’est aussi valable pour SNCF Voyageurs qui vend les billets de trains.
                  Pas si simple…. Je pense que le clivage socialisme Vs libéralisme / capitalisme de connivence est quelque peu réducteur même si je vous accorde que la confusion entre les deux derniers est maintenue intentionnellement. La vie est faite de compromis 😉

                    1. Mitch

                      Il y a peut être aussi que plein de lignes auraient du fermer depuis bien longtemps.

                      Pourquoi avoir une ligne entre Oyonax et Morez par exemple alors que 2 navettes de bus 7 places par jour seraient sans doute suffisante.

                      Franchement présenter comme une réussite que des lignes utilisées par les corbeaux subsistent est d’une logique que je ne comprends pas. Ce ne serait pas mieux d’adapter l’offre à la demande? C’est le bonheur d’avoir une putain de ligne SNCF à la porte? vraiment?

                      Pour les trains au UK, il se trouve que j’y ai vécu pendant des années. Si vous demandez aux camarades de la SNCF ce qu’ils en pensent la réponse est assez évidente (vous me faites penser à ma belle mère qui tient ses infos des amis des amis des copains d’amis et qu’elle tient bien entendu pour des vérités absolues).

                      Oui, le prix des billets est plus cher au UK qu’ici sur les lignes périphériques mais il n’est pas subventionné par l’état. Dit autrement, les gens paient le vrai prix et n’endête pas leur enfants et leurs petits enfants quand ils prennent le train pour aller à Chamonix ou Bordeaux en WE. Les lignes non rentables ont fermé (et c’est très bien ainsi) et ont été remplacé par des navettes ou des bus, bien moins chers.

                      C’est juste du pragmatisme, qualité dont les dirigeants (et l’immense majorité des habitants dans ce pays) est totalement dénué.

                      L’ordure du 55 a bien raison de parler du ‘en même temps’ puisque c’est malheureusement le schéma de pensée de beaucoup.

                      – en même une retraite à 60 ans payé par les actifs et des retraites généreuses
                      – en même des trains partout et des impôts light
                      – en même temps des ‘services publics’ (= les saloperies fournis par l’état que je ne veux pas) mais payé par les autres bien entendu

                      etc, etc,

                    2. Aristarkke

                      D’uchronie manifeste, ledit roman…
                      Qui glisse sur beaucoup d’interventions étatiques ayant précipité les compagnies privées dans le rouge et les y maintenant…

                    3. Ananda

                      Vos réponses sont intéressantes : je n’ai posé aucun jugement moral sur le fait que le réseau ferroviaire soit national ou privé, juste posé des constats, suite à certains commentaires trop simplistes sur la SNCF.

                      @H16 : « L’histoire revue et corrigée. Bravo, c’est un beau roman. »

                      Aucun argument pour étayer votre propos, juste une réponse dénigrante… Cela frise avec certains principes de manipulation rhétorique. Pourriez-vous m’expliquer en quoi mon commentaire révise l’histoire ?

                      @Aristarkke : « Uchronie » ? Comment, pourquoi ? Expliquez.

                      @Mitch : j’apprécie la qualité de votre réponse, argumentée et je suis entièrement d’accord avec vous. Mon comentaire sur la fermeture des lignes ne pose aucun jugement moral. C’est un constat. Point. Je n’ai jamais dit qu’il fallait continuer à utiliser des lignes sans clients.

                      Pour votre gouverne, encore un fois c’est un constat, je ne pose aucun jugement moral….
                      https://www.humanite.fr/social-eco/sncf/transport-1937-nationalisation-ambigue-du-rail-641154
                      Cet article, même si la source peut être sujette à caution, retrace l’hsitoire de la chose. Je cite :
                      « Nous sommes à l’été 1937. La dépression économique et la concurrence du transport routier, dont l’essor est favorisé, ont accru les difficultés récurrentes du rail. Le déficit accumulé par les différents réseaux, gérés pour la plupart par des compagnies privées, menace d’atteindre les 30 milliards de francs. Or, ce passif pèse sur les comptes publics, auxquels il est imputé à travers un fonds commun. »

                      Donc oui les compagnies privées étaient en déficit, qui coùtait au contribuable, et la nationalisation a permis de l’éponger pour un temps, au frais du contribuable. Je n’ai jamais dit que c’était bien ou mal. C’est un constat.

                      Exemple concret : La Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon (source wikipédia)
                      « La Compagnie, en difficultés financières à la suite du krach de 1847 et des évènements de 1848, est rachetée le 17 août 1848 par l’État. »

                      « L’État est à l’origine de la création de la deuxième entreprise, l’une des principales entreprises intégrées dans la fusion de 1857 donnant naissance à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). »

                      Donc société privée, nationalisée en 1848, re-privatisée en 1857 puis re-nationalisée en 1937. La privatisation de ce genre de stucture est-elle réellement pérenne ? D’après l’histoire ré-écrite par mes soins (et wikipédia), à moins que cela ne soit un complot des socialistes ?

                      Je n’ai pas trouvé d’infos sur la situation financière de cette compagnie en 1937. Je ne vais pas éplucher les bilans comptables de toutes les compagnies privées ferroviaires de l’époque… La crise de 29 a aussi eu un très fort impact sur la faillite de ces compagnies privées. Certaines décisions gouvernementales ont-peut-être favorisée la chose. @Aristarkke, la charge de la preuve revient toujours à l’accusation, donnez-nous des exemples svp.

                      Dailleurs pour rigoler encore un peu : « La SNCF a été créée, à l’origine, sous le régime d’une société anonyme d’économie mixte, pour une durée de 45 ans, l’État possédait 51 % du capital, les 49 % restant appartenant aux actionnaires des sociétés financières ayant succédé aux anciennes compagnies. » Donc en fait, la sncf est à moitié privée…. Rigolo non ?

                      Par contre messieurs, en quoi mon 1er post ré-écrit l’histoire ? Ou bien est uchronique ?

                    4. Yanka

                      @ h16 14 juillet 2022, 9 h 17 min

                      La réputation de Contrepoints est quand même très largement cramée par l’affaire des « agences fantômes ».

                      https:/ /www.fakirpresse.info/moi-journaliste-fantome-au-service-des-lobbies

                    5. Quand on ne sait pas de quoi on parle, on évite d’en parler.
                      Et puis « largement cramée », comparé à quoi, à qui ? Libé, Le Monde, l’Humahahah ou même Fakihihir ? Sérieusement ?

                    6. Pheldge

                      @ Yanka : ah si c’est « fakir » qui le dit … et j’imagine que c’est corroboré par l’Humanité et Lutte Ouvrière également médias de référence …

                    7. sam player

                      Pheldge MDR
                      Toujours dans le déni je vois…
                      On dirait la réaction du Major quand on lui parle des errements de la justice 😀

                      L’article de Yanka en lien est assez bien documenté avec nom d’auteur et référence d’articles.

                      Perso je ne trouve pas ça plus choquant que ça et je ne vois guère de différence avec un rédac’ chef qui scrute le web pour dénicher des articles et donc des auteurs qu’il va mettre en avant sur son site…

                      Et dans une conférence de rédaction c’est aussi ce qui se passe, demander aux journaleux de rédiger des articles sur des thèmes particuliers

          1. Pheldge

            attention, dans quelques mois, avec les pénuries qui se profilent, ce genre d’affirmation peut attirer de sérieux ennuis, comme attirer des hordes d’affamés … 😉

        3. Mitch

          J’ai relu 3 fois ce que barbe a écris et j’admets ne pas être sur de tout comprendre.

          Mais bon, si je résume:

          – pas de concurrence (ou sous certaines conditions),
          – pas de libre entreprise,
          – pas de multinationales,
          – on s’enferme, avec nos 6 millions de fonks pour 65 millions d’habitants (NB: le plus haut taux des pays de l’OCDE)
          – l’état décide de rémunérer ce qu’il estime

          C’est bien ça?! Ca ressemble à Cuba ce programme! 🙂

          Et puis c’est vrai que ce que fait l’Etat, il le fait si bien qu’on en redemande.

          Ca fait envie tout ça. Yummy!

          1. Rick Enbacker

            C’est beau la pensée magique. Partout où ça a été essayé ça a foiré dans les grandes largeurs, dans les pleurs et le sang, mais cette fois-ci, promis, juré, c’est la bonne

          2. durru

            Le vrai problème, c’est qu’il mélange le vrai et le faux.
            Car il est vrai que le renoncement à une monnaie propre n’a pas été la meilleure des idées. Tout comme la connivence évidente entre politiques et dirigeants de grands groupes est également un problème.
            Pour le reste, j’ai pas grand chose à ajouter…
            Mais comment faire pour corriger cet énorme gloubi-boulga ???

        4. Jusnaturaliste

          @ barbe

          La concurrence libre et non faussée et la libre entreprise est le fruit de l’idéologie libérale, mais pas les grandes multinationales qui sont le fruit de l’interventionnisme et du capitalisme de connivence.

          Si les inventions étaient restés dans leur pays d’origine, vous ne seriez pas en train de communiquer sur Internet, mais en train d’utiliser un minitel.

          1. barbe

            Et alors? N’y aurait-il pas une fierté à utiliser ce que je produis? Plutôt que de ne faire que consommer sans rien branler ?
            De toutes façons les travailleurs sont moins payés, parce qu’il faut que les parasites se nourrissent au passage…

            1. pabizou

              Vous ne croyez pas qu’il faut être un peu con pour s’enorgueillir d’un outil qui ne valait pas tripette, juste parce qu’il est originaire d’ici? Un outil, ça fonctionne ou c’est de la merde, d’où qu’il vienne .

            2. Jusnaturaliste

              Alors, en attendant, vous préférez quand même venir poster ici avec toute la technologie américaine, plutôt que d’avoir la fierté d’aller blaguer au bistro bien français de votre coin…

              Les travailleurs sont moins payés à cause du capitalisme de connivence, dans un système vraiment libéral, l’écart entre patron et ouvrier serait bien moindre, comme on le constate d’ailleurs souvent dans les petites entreprises.

              1. Hari Seldon

                +1000

                Les PME sont à bien des égards bien plus représentatives du libéralisme économique et du capitalisme raisonné que les grandes structures.

                Discussion passionnante soit dit en passant.

                1. Pierre 82

                  « dans un système vraiment libéral, l’écart entre patron et ouvrier serait bien moindre »
                  Surtout que dans un système connivent, le « patron » ne dirige rien du tout, à part de s’assurer que le pognon de l’état se déverse dans les caisses, ou que l’état fait ce qu’il faut pour neutraliser la concurrence.
                  Le vrai problème est là, pas dans les écarts de salaire.
                  La jalousie et l’envie sont des sentiments abjects. Ici, il s’agit de combattre des gens qui nous volent, et pas des gens qui gagnent bien leur vie en prenant leur part de la richesse qu’ils auraient créé.
                  Qu’un footballeur soit payé des millions, sachant qu’il rapporte des dizaines de millions à son employeur ne m’a jamais dérangé…

                  1. Aristarkke

                    Qu’un footballeur soit payé des millions, sachant qu’il rapporte des dizaines de millions à son employeur ne m’a jamais dérangé…
                    C’est bien pour cela que les payés sont aussi importantes. Le monde du football professionnel n’est pas vraiment une oeuvre de bienfaisance…

                    1. Pierre 82

                      Grand bien leur fasse. Les mieux payés parmi les sportifs de très haut niveau ont ceci de particulier qu’ils ne peuvent pas tricher (ou pas très longtemps…) ni utiliser leurs relations. Si t’es bon, t’es payé; si tu déclines, t’es viré.

                      J’ai souvent remarqué que les gauchos adorent s’offusquer de la paie des sportifs, un hurlant qu’on devrait plutôt donner de l’argent pour la recherche (le truc bien tarte-à-la-crème comme ils adorent).
                      C’est leur part de mépris pour les gens qui n’ont pas fait mes mêmes études qu’eux, et souvent aussi, un marque du racisme profondément ancré chez eux, et qu’ils attribuent à ceux qui ne pensent pas comme eux.
                      Accuser les autres de leurs propres turpitudes est un peu leur marque de fabrique.

              1. Dr Slump

                Les parasites, ce sont les patrons, c’est bien connu. Mais les représentants syndicaux payés à rien foutre sont notre salut contre les exploiteurs capitalimstes.

  13. Gerldam

    Totalement HS, mais j’ai bien aimé qu’une russe gagne le championnat de Wimbledon, donnant ainsi à camouflet à tous les crétins de l’AETC et qu’un serbe, traditionnellement allié des russes le gagne côté masculin. Pan sur le bec!

  14. ~~Tribuliste~~

    Et certains vont applaudir que l’on coupe le sifflet à Meta, comme ils aimeraient qu’amazon disparaisse ou que google cesse ses pubs. Cette frange d inconséquents a suffisamment de puissance vocale pour avoir assis ses dignes crétins représentants aux place stratégiques.
    Vite un Meta-baron pour leur later tendrement le museau!

    1. durru

      Y’en qui aimeraient bien que Méta change un peu de sifflet ou qu’Alphabet arrête de racketter les clients qui veulent se faire de la pub…
      Vu que leur position de quasi monopole est largement soutenue par les États, c’est pas demain la veille que ça va arriver…

  15. Cerf d

    HS apparemment des candidats au concours de professeur se sont retrouvés face à des questions pièges à l’oral du genre :
    – Que faites-vous si un élève se bouche les oreilles en expliquant que la musique c’est le mal ?
    – Que faites vous si une élève se sent mal avec son identité de genre et aimerait qu’on l’appelle Robert, mais sans en parler à ses parents.

    Bien entendu on ne sait pas quelles bonnes réponses étaient attendues et ces question étaient plus importantes que celles concernant la matière enseignées.

  16. MCA

    Bof !

    Je ne sers pas des rézosociaux mais n’ai pas trop d’inquiétudes.

    Gageons que si ça va contre les intérêts des amerloques et qu’ils décident de taper sur la table, les européens iront à la niche.

    C’est une seconde nature chez-eux et de cette seconde nature on en voit tristement les effets en ce moment même en Europe.

  17. Minou

    HS mais pas trop ça reste dans les intertubes. Le compte icloud du fils Biden aurait été piraté, les photos et vidéos commençants à circuler sont réservées aux plus de 18 ans et ça semble n’être que le début. Les équipes de Twitter vont avoirs avoir à faire un sacré travail de censure…

    1. Grosminet

      Si c’est véridique, ça démontrera une fois de plus qu’il faut vraiment être très bizarre à l’intérieur du crâne pour vouloir et pouvoir être un président…

      1. Ba

        Personnellement je trouve ça suspect toutes ces révélations. Ça me paraît pas très crédible. Déjà le fait que Hunter oublie son ordinateur chez un réparateur lambda était hautement suspect. Maintenant il y a ces mecs qui craquent des mots de passe… C’est vraiment pas de bol toutes ses mésaventures arrivant à la même personne qui est censée être ultra-protégée et même avoir des équipes pour sécuriser les moindres aspects de sa vie et éviter toute fuite.

        1. Minou

          « Maintenant il y a ces mecs qui craquent des mots de passe… » Combien donne volontairement leur numéro de carte bleue via une bonne grosse campagne de Fishing ? Le mec tourne au crack, le piéger après une bouffée délirante ça bien être de l’ordre du possible.

        2. Pierre 82

          Une fois n’est pas coutume, Ba, mais sur ce coup-là, j’ai exactement la même impression: ce truc pue la manipulation (grossière) à plein nez. Je n’y ai jamais cru.
          Déjà m’imaginer un type pareil aller avec son PC chez un petit réparateur, ça ne tient pas la route. Pourquoi pas la reine d’Angleterre qui amène ses godasses chez le cordonnier? Ces gens ne vivent pas comme nous, ils ont des larbins qui font appel à d’autres larbins pour les tâches subalternes. Et le Hunter a toujours vécu comme ça.

          1. durru

            Pierre, faut pas chercher midi à 14h. Ce type est un abruti, c’est tout.
            Même ses protecteurs les plus coriaces (et y’en a) ne mettent pas en doute la réalité du portable.
            On parle pas assez de ses qualités de peintre, qui lui permettent de mettre des prix à six chiffres sur ses oeuvres – et en trouver acheteurs…
            Ce qu’on voit n’est que la partie émergée de l’iceberg. Même si je suis d’accord que la sortie de certaines informations n’est pas due qu’au hasard.

            1. Pheldge

              « la sortie de certaines informations … » en dehors des sites complotistes, ici ou aux USA, je n’en vois guère … d’ailleurs il semble d’après Tucker Carlson que « les géants de la tech », mettent leurs moyens pour rendre invisibles ces sorties.

              1. Ba

                En fait j’ai tendance à penser qu’il y a une fabrication par les mêmes personnes de 2 types d’informations.

                D’un côté il y a l’information pour les moutons blancs qui est la version officielle certifiée conforme des événements.

                Et d’un autre côté il y aurait une fabrication d’informations pour les moutons noirs (les complotistes) qui n’a pas vocation à circuler beaucoup sur les médias mainstream mais plutôt sur les réseaux sociaux pour occuper les esprits des moutons noirs et les détourner de sujets plus importants. Ce sont des « os à ronger » comme on dit. Les histoires de Hunter rentreraient dans cette catégorie.

                Après on peut aussi imaginer qu’il y a des luttes internes pour faire tomber Biden mais je ne vois pas trop qui parmi les puissants politiques ne serait pas satisfait de sa présidence (d’ailleurs complètement fictive).

            2. Mitch

              Que ce gars soit un abruti c’est clair.

              Qu’il ai le nez gavé de poudre blanche du soir au matin, ca me parait clair aussi.

              Pour autant, il y a une équipe entière de gardes du corps et de mecs qui doivent être ses nounous afin de penser à sa place tant ce crétin est une bombe à retardement potentielle.

              Que ce crétin fasse n’importe quoi, je n’ai pas trop de mal à la croire, mais que son armée de nounous qui remplace le cerveau qu’il n’a pas, laisse trainer des laptops avec des infos qui sont toutes des bombes, j’ai un peu plus de mal à avaler.

              1. durru

                Parce que vous croyez qu’ils sont jusqu’à surveiller ses (nombreuses) escapades et à les filmer pour lui épargner la peine ?
                Il a l’air plutôt d’un type totalement incontrôlable (de tous les points de vue).

              2. Pierre 82

                Je n’en sais rien, et ce n’est de ma part qu’une simple impression, mais je pense comme Mitch… ça pue la manipulation.
                Et chose remarquable (et inquiétante?), je suis d’accord avec Ba deux fois dans la journée…

                Est-ce grave, faudrait-il que je consulte?

                1. durru

                  Attention, Pierre, je ne dis pas qu’il n’y a pas de manipulation autour du Hunter (qui est plus une proie, à l’occasion, mais bon…)
                  Ceci n’empêche pas une dose de vérité derrière ce qui nous est présenté.
                  Comme sur plein d’autres sujets (comme par exemple les échanges avec Barbe), c’est le mélange de vrai et de faux qui est le casse-tête majeur.
                  Je suis en train de lire du Girard, son exégèse de la Bible et l’assimilation du mensonge à Satan est on ne peut plus d’actualité…

                2. Mitch

                  Oui, je suis aussi d’accord avec Ba aussi. Pendant qu’on parle de ce crétin on oubli le reste.

                  Un écran de fumée comme le sujet sur l’avortement en somme. quand l’un s’essouffle, un autre prend le relais.

                3. Pheldge

                  je te renvoie au rasoir de Hanlon : « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer ».
                  Et puis je te dis pas les moyens humains et techniques pour arriver à fabriquer un contenu aussi vraisemblable, corroboré par des témoignages d’anciens collaborateurs de Hunter, portant sur plusieurs années, avec des échanges par mail …

          2. Higgins

            Il ne faut pas sous-estimer la simple bêtise. Elle est souvent la cause principale de nombreux et cuisants échecs. En 1994, au cinquantenaire du débarquement, devant les principaux chefs d’état concernés, le défilé aérien a foiré faute de l’indispensable calage des horaires. Des patrouilles ont décollé en GMT+1, d’autres en GMT+2. Au bilan, les premières se sont retrouvées à sec de pétrole à l’instant T et sont rentrées sur leur terrain de départ ou de déroutement. Un plantage magnifique et en direct. J’y étais et j’ai eu honte pour mon pays.

          3. Ba

            « m’imaginer un type pareil aller avec son PC chez un petit réparateur, ça ne tient pas la route »

            Bah oui c’est grotesque, je n’ai jamais pu y croire depuis le début. Personne ne peut croire un truc pareil : c’est beaucoup trop impossible cette situation.

            1. durru

              Si c’est tellement impossible, comment se fait-il que maintenant plus personne n’émet le moindre doute ?
              Improbable ne veut pas dire impossible, hein…

            2. Pheldge

              une suggestion : consommez du crack et d’autres substances pendant quelques années, et on verra si vous agissez toujours de façon rationelle … 😉

              1. Grosminet

                Dans son cas, à mon avis, c’est plutôt de la coco, le crack c’est la coco du pauvre… l’un comme l’autre ratatinent les neurones de façon irréversible, sauf que dans le cas du crack c’est plus rapide…

            3. Dr Slump

              Au contraire il n’y a rien de plus facile et de plus banal que d’aller déposer son PC chez un réparateur, surtout pour un Hunter Biden, loque humaine notoirement shootée au crack.
              Après tout on a bien découvert qu’Hilarious Clinton utilisait un serveur privé pour ses échanges de mails gouvernementaux, et à ce jour elle n’est pas inquiétée le moins du monde.

              Il ne faut pas confondre impossibilité morale et impossibilité pratique. Des actes qu’il vous serait impossible de commettre du fait de votre sens logique ou moral n’a aucun poids, aucune importance pour de tels individus. Ils peuvent le faire alors ils le font, et le font d’autant plus qu’ils savent pouvoir compter sur la réaction des gens respectables, qui s’écrieront comme vous : « mais c’est impossible ! on ne peut pas être aussi con ! pas aussi incohérent  »
              Oh que si ! Et chaque jour qui passe nous en donne de nouveaux exemples.
              Et il y a aussi une chose qui est encore plus bête, c’est de vouloir à tout prix chercher des explications compliquées, cachées et retorses à tout événement de ce genre, quand le rasoir d’Occam suffit amplement. Biden est juste un crétin irresponsable qui vit aux crochets de son père, et qu’il oublie son PC contenant des infos sensibles chez un réparateur lambda est largement dans ses cordes.

              1. Pheldge

                et puis, vu le contenu particulièrement sensible, il ne pouvait pas risquer que ça tombe dans des mains indélicates, genre le DOJ époque Trump puisque c’était sous son administration. Un dépôt anonyme chez un petit réparateur, était l’option la plus discrète et la plus sûre.

          4. Theo31

            Pourquoi pas la reine d’Angleterre qui amène ses godasses chez le cordonnier?

            La reine n’a pas de larbin pour tenir son parapluie au contraire d’une directrice de dechetterie à ciel ouvert.

            1. Pierre 82

              Admettons. Mais néanmoins, je ne pense pas qu’elle se soit souvent déplacé chez le cordonnier.
              Par contre, au contraire de nos clowns, elle sait se tenir en public, et avoir suffisamment d’intelligence pour comprendre qu’en présence du peuple, il ne faut jamais avoir l’air méprisante.

              Je rappelle qu’en plein Blitz en 1940, elle est restée à Londres avec sa famille au lieu de se barrer. Ça forge le caractère.

    2. Theo31

      Le mec qui fait des trucs dégueulasses avec sa nièce, ça me rappelle un moustachu vegan qui avait un gros problème de câblage neuronal : Benito s’en était rendu compte.

  18. Roanna

    HS
    Je tente le diable. Cette nuit ou demain 1€ = 1$
    BLM était un visionnaire. Dire qu’on se paluche un prof de français/allemand au ministère de l’économie ne m’étonne pas de la justesse de sa prévision:
    « Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe »
    Et moi je pronostique qu’il n’arrivera pas au bout des 5 ans à Berçy.

        1. Pheldge

          un principe d’équité qu’il conviendra de généraliser d’abord aux biens de première nécessité, puis à tout le reste : par exemple le pain sera gratuit pour le RSA-iste et coûtera 10 € pour le salaud de riche. Et grâce à l’identité numérique, ça sera bientôt un jeu d’enfants ! Enfin une ère nouvelle s’ouvrira au socialisme 2.0 😉

          1. MCA

            C’est direct raccord avec l’identité numérique et la disparition du cash.

            Tout est fliqué et autorisé/contingenté/interdit par individu; méthode chinoise.

            1. durru

              Si cela risque d’arriver, il suffit de s’expatrier dans un pays qui ne rentre pas dans ces folies. Ils seront nombreux et se feront un plaisir de vous accueillir.
              Quoique, il y a du chemin de la cuillère à la bouche…

    1. BXL

      Gagné, Roanna! Quant aux 5 ans nouvelle édition, c’est nettement moins sûr. Les moins à la hauteur sont ceux qui durent le plus longtemps. Ya qu’à voir le résultat…

      1. Pierre 82

        Fausse alerte: il est remonté à 1,005.
        Bande de complotistes !!!
        Bon, je crois que je peux aller bosser chez les fastcheckers de l’immonde…
        Si un jour je cherche un taf…

  19. BJ

    La meilleure manière de reguler Facebook, c’est de faire comme moi et de s’en desinscrire. En 8 ans sans ce truc, je ne pense pas avoir perdu grand chose.
    En revanche, lundi mercredi et vendredi, je suis addict à un autre site…

      1. Jusnaturaliste

        L’inconvénient, c’est que si votre compte facebook se fait pirater, tous vos accès le sont. Il vaut mieux un compte et un mot de passe propre à chaque site avec un gestionnaire de mot de passe (il y en a des gratuits).

        Réduire le plus possible l’utilisation des produits des GAFAM est devenu un acte militant pour la liberté.

  20. Jusnaturaliste

    La Nupes a eu la bonne idée de lancer une motion de censure contre le gouvernement et qui a soutenu le président? LR et RN… A droite, seul NDA est resté intègre et a soutenu cette motion de censure.

    1. Pheldge

      non, NDA a juste voulu « ne pas faire comme les copains », parce que c’est lui, le seul l’unique le véritable héritier du gaullisme …

  21. Higgins

    Nos Jean-foutre à l’œuvre : https:/ /insolentiae.com/effrayant-le-deficit-de-letat-sera-de-53-du-montant-des-recettes-ledito-de-charles-sannat/

    1. Mitch

      Ben faut bien distribuer le pognon des enfants et des petits enfants à naître pour essayer de récupérer la longue série de conneries et de décisions toutes plus pourries les unes que les autres.

      La fête du slip devrait néanmoins s’arrêter très bientôt. Inflation, écroulement de l’€, pénurie d’énergie, et fragmentation de plus en plus béante entre les pays du Nord de l’Europe et les cancres devraient avoir raison des redoutables ENArques.

      1. Aristarkke

        écroulement de l’€,
        Celui-ci est aujourd’hui à parité avec le US $, ce qui ne va pas beaucoup arranger nos bidons, vu tout ce qui acheté à l’extérieur et payable en d’autres devises…

    2. durru

      C’est tout à fait impressionnant, ce cher Charles…
      D’un côté époustouflant de justesse, comme dans cet article, et le même jour malthusien à fond la caisse, dans l’article où il parle de tourisme de masse.
      Non pas que sa conclusion soit mauvaise (je le suis à 200% sur le conseil de non-investissement), mais sur l’analyse qui l’amène à cette conclusion.
      Ce qui est curieux, c’est qu’il semble avoir compris que la rareté des ressources n’a rien de naturel, que c’est construit de toute pièce par des décisions politiques (il l’a dit dans d’autres articles ou vidéos). Mais il revient sur cette rareté inévitable comme si elle était on ne peut plus naturelle… Vraiment curieux.

      1. Pierre 82

        Je m’étais posé la même question sur son « malthusianisme présumé ».

        En fait, il me semble que son analyse est le plus souvent à moyen terme (quelques années). Et à moyen terme, il est raisonnable d’avoir une approche malthusienne, dans le sens où il est raisonnable de penser que nos pays (l’occident) vont manquer de tout dans les années qui arrivent. On a foutu par terre nos industries, on n’a plus beaucoup de ressources naturelles en suffisantes faute d’avoir investi quand il était temps de le faire, et bientôt notre monnaie (la seule chose que nous produisons) ne vaudra plus grand chose.
        On va forcément passer par une période de manques, mais son analyse ne va jamais plus loin, et il ne laisse pas penser que plus jamais nous ne vivrons dans l’opulence.
        Certes, le tourisme de masse à Bali, ou le petit week-end à Rome à 50 balles pour deux a probablement fait son temps, je le pense aussi et ça ne fait pas de moi un malthusien.

  22. Arthur H

    Borgne est une socialiste libérale donc une communiste.
    Lemaire est un libérale socialiste donc un communiste.

    Ces enfoirés de coco de mai 68 ont pris le pouvoir en 81, méthode socialiste par l’intérieur et là 40 ans plus tard, on est entré dans leur saloperie de société communiste.

    Je fais mienne la réflexion de pas mal de nos aieux: celui qui veut l’égalité avant la liberté, n’aura ni l’un ni l’autre.

      1. Arthur H

        Ils sont soumis par l’absurde: ils ont peur de l’état de leur situation si ils étaient plus libre. Je écris plusieurs fois ici, c’est dingue car c vraiment comme le mythe de la caverne: ha les mecs, on se retourne car on sait jamais, ça peut faire peur.

        Psychologiquement, ce que le socialisme créé, c’est une peur d’être libre. Je trouve ça impressionnant, vraiment.

        1. durru

          Je confirme fois mille.
          C’est précisément ce qui s’est passé à la sortie du communisme. Des gens comme ça il y a eu partout, leur proportion a varié surtout en fonction de l’attitude des dirigeants.

      2. Arthur H

        Mais attention, « no passarane »… mais pauvre idiot, c toi qui no passarane la fenetre de ta prison et qui ne laisse pas les autres passarane leur fenetre a eux.

        Bref. Le gov s’enfonce abussallement dans l’absurde. JE me souviens du sapin qui parlait de l’inversion de la courbe du chomage… les mecs complètement fumés… bordel.

  23. MCA

    MDR, sûr que ça va booster les ventes déjà pas jojo…

    https:/ /www.businessbourse.com/2022/07/12/la-suisse-va-taxer-les-voitures-electriques-et-la-france-pourrait-suivre/

  24. Reddef

    Rions un peu avec 20 minutes »Volodymyr Zelensky a accusé lundi le Canada de saper les sanctions contre la Russie. L’Allemagne a en effet obtenu d’Otatawa la restitution de turbines en maintenance d’un gazoduc de Gazprom. Un geste « inacceptable », selon le président ukrainien. »

    1. Arthur H

      Et bah, au lieu de regarder une série, elles se réuniront pour, elles-mm, leur propre fan série où elles seront les actrices ::)) c’est l’étape d’après, je pense.

  25. Rick Enbacker

    https:/ /www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/la-france-se-prepare-a-livrer-du-gaz-a-l-allemagne-une-grande-premiere-925294.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1657604814

    Mais qu’est-ce qu’on va faire de tout ce gaz qu’on a en trop ?

    1. Pierre 82

      Pour une fois, on peut l’écrire: c’est reparti comme en 40.
      Les élites françaises adorent refiler à l’Allemagne ce qui devrait servir à sa propre population. C’est une seconde nature chez eux, ça leur provoque une vraie jouissance.
      Avis à ceux qui ont planté des patates cette année: attention, elles risquent l’an prochain d’être réquisitionnées afin de nourrir les Bavarois ou les Souabes. Donc, faisons comme les agriculteurs français d’il y a 80 ans: plantons des rutabagas. Il parait que c’est dégueulasse, mais au moins, c’est nourrissant et nos amis d’outre-Rhin n’en veulent pas.
      Quelqu’un a déjà goûté ce truc?

      1. Mitch

        Un sordide deal (en de plus) dans ce cloaque qu’est l’Europe: tu ne me fais pas chier à continuer à craquer du fric que je n’ai pas pour acheter la paix et en échange je te passe mon slip, et ma femme.

        Business as usual in this huge cesspit called Europe ….

        1. Pierre 82

          Petite nuance: ce n’est pas « en échange je te passe mon slip et ma femme », mais plutôt:
          « en échange je te passe le slip et la femme de mon voisin ».
          On est de gauche ou on ne l’est pas…

      2. Léo C

        Ma mère, pendant l’Occupation, à Paris; elle n’en garde pas un souvenir ému. Les anecdotes de sa vie quotidienne d’alors, qu’elle m’avait révélées, ne se trouvent pas dans les manuels d’Histoire.

        Malgré un engouement renouvelé et plébiscité, semble-t-il, pour ce tubercule.

      3. Pheldge

        Pour le rutabaga « Connu pour avoir éviter la famine pendant des périodes de guerre, le rutabaga est aujourd’hui un légume apprécié pour la finesse de sa chair. Ses fibres contribuent au transit intestinal normal et il est naturellement diurétique. En outre, il est peu calorique » Y’a que des avantages : ça nettoie les tripes et les reins, et ça ne fait pas grossir !
        Et il ne faut pas oublier le topinambour: « Comment se mange le topinambour ? En accompagnement d’une viande (blanche comme le veau ou le porc), d’une volaille rôtie ou d’un poisson, il est délicieux coupé en cubes ou en rondelles épaisses, sauté à la poêle avec un peu de beurre ou un trait d’huile d’olive, relevé d’herbes fraîches comme le persil ou le cerfeuil. » C’est donc délicieux, à condition d’avoir de la viande, et de l’huile ou du beurre …

        Perso, je vais planter du manioc … 😉

        1. Pierre 82

          Ça me rappelle ces bobos et leurs fameux « légumes oubliés ». Pour avoir goûté à beaucoup d’entre eux, j’ai assez vite compris pourquoi on les avait oublié. Et nos aînés les ont assez vite oublié…

          Quant aux rutabagas, ils n’ont « sauvé de la famine » les populations européennes que parce que les Allemands confisquaient toutes les patates et trouvaient les rutabagas infects. Il a été choisi parce que c’était le moins mauvais fourrage, qui pouvait à la limite servir pour la nourriture humaine… c’est un aliment politique, et rien d’autre…
          Ma mère en parlait avec autant de dégoût que le verre de sang de cheval qu’on lui avait fait boire quand elle avait attrapé une bronchite en 1943, pour la revigorer…
          Les topinambours ne sont pas mauvais, mais c’est une merde à éplucher, surtout si la récolte est maigre. Sur des petits tubercules, il ne reste quasiment rien. Et au goût, c’est pas ouf non plus. Comme accompagnement, je ne dis pas, mais de là à en avaler une platée…
          Rien de tel que la patate, nom de bleu.

Laisser un commentaire