Cette rentrée, préparez-vous pour un peu de résistance active

À la faveur de la fermeture des écoles, des résultats du bac et des premiers départs massifs en vacance, la période estivale s’est ouverte depuis quelques jours, repoussant les idées moroses de vagues épidémiques, de prix endiablés à la pompe et de canicules mortifères au rang de préoccupations vagues et de sujets d’apéro de bord de plage. Pas de doute, le Français est sinon heureux, au moins serein pour les prochaines semaines : même les nuisibles du gouvernement semblent suffisamment empotés pour ne pas se lancer dans des projets imbéciles avant quelques semaines. Heureux répit ?

Cependant, un billet précédent mentionnait que, selon toute vraisemblance, la prochaine rentrée promettait d’être quelque peu bousculée : une inflation élevée, des turbulences en zone euro, des chaînes logistiques toujours sous tension, des politiciens manifestement à la ramasse et une saison qu’on imagine sans mal froide alors même que l’énergie pourrait venir à manquer, voilà une recette bien épicée pour des moments délicats. Ce constat posé, que peut-on faire pour s’y préparer ?

Avant tout et pour bien préciser le propos, il ne s’agit pas ici d’expliquer que la civilisation actuelle va s’effondrer en septembre prochain (le 13 à 14:12 exactement) – si effondrement il y a, il a déjà lentement débuté – mais plutôt de s’inscrire dans une réflexion de bon sens où l’homme un tant soit peu conséquent aura la présence d’esprit de ne pas entièrement se reposer sur les capacités de l’État, notamment français, à lui venir en aide si jamais quelques péripéties désagréables devaient survenir.

Ce n’est finalement pas un pari osé : les années passées ont assez bien démontré qu’une catastrophe n’était jamais complète sans l’intervention musclée de l’État comme sauveteur de dernier recours. Et si les choses devaient tourner au vinaigre cet hiver, on peut parier sur les gesticulations athlétiques d’un Bruno Le Maire pour les empirer avec application.

Il s’agit donc plutôt de présenter quelques éléments de bon sens pour la période qui va s’ouvrir : après tout, se préparer sinon au pire au moins à des périodes difficiles est aussi une forme de résistance à l’insouciance et la naïveté dangereuses qui semblent de mise actuellement dans la société européenne en général et française en particulier.

Ces colonnes évoquaient, il y a quelques années, différentes formes de résistance active à l’Occupant intérieur : depuis la guérilla administrative en passant par les astuces pour s’extraire progressivement d’un système oscillant entre (au mieux) le capitalisme de connivence et (au pire) le socialisme appauvrissant, il y était question de s’affranchir des services de l’État, d’en aider la chute, ou de récupérer autant que possible son indépendance.

Se préparer aux périodes difficiles semble l’étape logique suivante.

Sans tomber immédiatement dans l’idée survivaliste, dans laquelle on doit se préparer à une autonomie totale en tout ce qui représente une expérience douloureuse et un but quasi-impossible à atteindre pour le citadin moyen du XXIème siècle, les événements actuels imposent de se prévoir quelques pépins spécifiques.

D’une façon générale, on peut d’ores et déjà s’attendre à des pénuries de différents biens et services. Il n’y aura probablement pas d’effondrement complet de toutes les chaînes logistiques, ce qui veut dire que non, tous les rayons des supermarchés ne vont pas tous se vider en quelque jours pour plusieurs mois. En revanche, la disparition de certaines denrées, par intermittence, semble plus réaliste : si, une semaine, on n’aura pas de mal à trouver du dentifrice et du savon, il pourrait en aller différemment la semaine suivante. On ne peut pas tout miser sur le PQ ou l’absence de moutarde, mais avoir quelques rouleaux de l’un et quelques pots d’avance de l’autre peut aider, si vous comprenez l’idée…

Bref, on peut pour commencer disposer de quelques réserves de conserves habilement choisies, pour tenir quelques jours (disons deux semaines pour fixer les idées, mais chacun appréciera ici son degré de confort), incluant bien sûr les habituelles matières sèches comme les pâtes, le riz, la farine, le sucre et la confiture de framboise sans laquelle l’existence vaut-elle vraiment d’être vécue ? Certains fromages, certaines salaisons se conservent fort bien dans le temps. C’est le moment d’en faire provision.

Dans les pénuries et autres rebondissements imprévus dans les chaînes logistiques, abordons rapidement celles de l’énergie : essence, électricité, gaz… La période qui s’ouvre promet quelques moments (on l’espère passagers) d’improvisation. Si l’on peut raisonnablement exclure des black-outs complets de plusieurs jours sur tout le pays, un rationnement temporaire de l’une ou l’autre énergie n’est pas impossible. Concrètement, il n’est pas idiot de disposer d’un peu d’autonomie pour faire chauffer ses repas. Un poêle ou une cheminée peuvent constituer des petits bonus pour certaines soirées d’hiver et, de façon général, quelques éléments de camping peuvent toujours aider, nonobstant la situation particulière évoquée ici.

Et tant qu’à parler de pénuries inopinées d’électricité, rien n’interdit d’imaginer quelques périodes délicates où l’informatique, très consommatrice, pourrait être mise en difficulté. Si certains imaginent, les larmes aux yeux, des heures sans internet, la réalité pratique touchera bien avant d’autres domaines, à commencer par les paiements quotidiens par exemple.

Dans cette optique, toujours disposer d’un peu d’argent liquide n’est pas un archaïsme dans ces temps modernes où les Banques centrales et les étatistes rabiques qui veulent nous diriger imaginent un monde utilisant exclusivement leurs monnaies numériques : sans électricité ou avec une informatique défaillante, pas de paiement en cartes bancaires. Tenir à jour un petit montant de liquide en cas de pépin est une bonne solution. Et comme d’habitude, avoir un peu d’argent (métallique) et d’or reste un conseil d’ordre général toujours sensé.

À ce sujet et puisqu’on évoque des petits moments délicats pour l’État français, rien n’interdit d’imaginer des périodes de mains très moites à Bercy qui pousseraient nos « élites » à confisquer pardon préempter certains comptes, certains fonds ou livrets pour financer leur train de vie. Peut-être est-il malin de réfléchir à mobiliser sa trésorerie excédentaire dans des titres de propriété solides (immobilier bien situé, actions de sociétés compétentes bien gérées sans État actionnaire) ou, quand c’est possible, à la sortir de la zone euro (Swissquote, peut-être ?)…

De façon générale, si des tensions devaient s’installer prochainement dans la société, il faudrait aussi composer et prévoir des grèves et des mouvements sociaux, ce qui pourrait singulièrement compliquer notre vie de tous les jours. S’y préparer psychologiquement n’est pas idiot, d’autant que ces difficultés, aussi passagères soient-elles, n’amélioreront pas les tendances déjà observées actuellement d’une augmentation de la violence en général : une société de pénuries, d’imprévus permanents et de difficultés sur des choses du quotidien qui, il n’y a pas si longtemps, coulaient de source est une société prompte à verser dans la violence au moins inter-individuelle…

D’autre part, à ces pénuries, ces difficultés quotidiennes pourraient aussi s’ajouter des problèmes de maintenance provoqués par une déliquescence généralisée des services publics : à mesure que la France s’enfonce dans un socialisme autoritaire qui ne dit pas son nom, les mêmes causes provoquant les mêmes effets, il n’est pas interdit de penser que la corruption et la détérioration générale s’étendra comme ce fut jadis le cas en Union soviétique.

Oui, à l’évidence, ce pays est foutu. Mais pour celui qui s’y prépare, ce ne sera qu’une péripétie.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires388

  1. Aristarkke

    Il faut au minimum prévoir de faire face à des pénuries puisque le Conducator vient de les annoncer…
    Celles qui n’avaient aucune chance d’exister, il n’y a que six semaines…

  2. Le Gnôme

    On disait autrefois que la France était une Union Soviétique qui avait réussi. Que nenni, nous nous rapprochons de plus en plus du modèle original.

        1. Mitch

          La sobriété, la liberté, la diversitude, la mixité sociale, etc on n’en parle jamais aussi bien qu’avec un verre de vin dans une main et un petit four dans l’autre. Ce sont de très belles valeurs … mais pour les autres.

          C’est du vécu. Dans mon entourage un couple d’amis de ma femme, faisaient l’éloge de la mixité sociale dans l’école de la ripoublique lors de l’apéro l’an dernier. Ils dépendaient d’un lycée poubelle pleine de diversitude comme on les aime.

          Fier comme un gros connard qu’il est, Mr X nous disait que ça ferait le plus grand bien à sa fille d’aller dans le lycée poubelle dont ils dépendaient. Elle ‘apprendrait la vie’ selon ses termes. C’était en Avril. Etonnamment ces gros cons avaient changé d’avis en Septembre puisque leur fille est finalement allée dans la bonne école privée qui va bien.

          Inutile de dire que ce sont de bons Bobos Parigos, que je fuis comme la Lèpre.

          1. BXL

            Donner des majuscules à bobo, parigo et lèpre, c’est premièrement leur faire trop d’honneur, secundo une vaine perte d’énergie. Les écolos vont vous tomber dessus! Les lettrines sont l’apanage du kanduvert. Enfin, Mitch…

        1. Grosminet

          Pour en faire quoi ? Il sont pas comestibles et ils brûlent mal…les garder en vie comme esclave, bon à rien comme ils doivent être, c’est pas rentable… peut-être s’en servir comme appât pour piéger les ours ? Ça se mange, la viande d’ours…

  3. Gerldam

    N’oubliez pas qu’en cas de panne d’électricité, à par le feu de bois, tout chauffage s’arrête, mais aussi le frigo, le congélo, ce qui peut rendre les provisions qu’on aura tendance à y stocker dangereuses si le blackout dure trop longtemps. Donc premier achat: un générateur d’électricité ainsi qu’une bonne provision de carburant (prenez-en un rustique au diesel qui marche au fuel de chauffage dont vous aurez fait le plein avant).
    Autre soluce: déménager dans un pays qui ne risque pas de manquer car approvisioné en tout par la Russie à des prix fort bas.

    1. Là, on se place dans un cas dramatique (plus d’électricité pendant 12 voire 24h pour que ça commence à décongeler en plein hiver). Inutile de préciser que la situation sera alors un tantinet plus tendue que simplement « se chauffer ».

      1. Louchp

        Le bon sens serait de croire à un regain de tensions, mais la probabilité que cela arrive semble de plus en plus faible. C’est juste un feeling personnel, mais j’ai plus un ressenti de mollesse général d’un peuple zombifié après des années de matraquage psychologique. Les 2 dernières années ayant été particulièrement productives…

        Peut-on en savoir plus sur les avantages de Swissquote ? Merci d’avance

          1. Semaphore

            Attention : à en croire le taulier du blog de Stéphane Montabert, la Suisse travaillerait dur pour devenir de plus en plus UE compatible …

              1. Aristarkke

                Suisse Romande en tête, évidemment mais SM s’émeut de voir le Conseil Fédéral se coucher de plus en plus devant les Ukases de l’UE.

          2. Raoul XVII au pied fourchu

            hummm…. c’est au Luxembourg contrairement à ce que son nom laisse supposer.
            Swissquote Bank Europe Supervised in Luxembourg by the CSSF.

      2. Grosminet

        Normalement, un congélo, à condition de ne pas l’ouvrir, qu’il ne soit pas mis n’importe où et qu’il soit à peu près plein, ça tient la bouffe congelée environ 48h

      1. Pierre 82

        Les provisions, ça se prépare avant…
        Quand la viande sera introuvable, ou tellement chère qu’il sera compliqué de l’acheter, on ne s’amuse plus à la conserver: on la bouffe dès qu’on en a. Le sel ne sera alors que de faible utilité, à moins qu’on n’élève un cochon.
        J’ai commencé à faire des conserves de porc et de poulet. On m’a refilé des recettes et on a goûté, c’est délicieux.
        La viande est encore à des prix très raisonnables, donc c’est le moment…
        J’essaie d’éviter de trop congeler, en cas de panne d’électricité. En 2009, on a eu 3 jours sans courant après la tempête, donc il est toujours possible que ça se reproduise. On est en bout de ligne, et en cas de dégradation un peu trop forte de nos services publics QLMENE, ça risquerait de durer encore plus longtemps vu qu’on ne serait pas prioritaires.
        Par ailleurs, je suis en train d’installer un poulailler.

        Il n’est pas mauvais non plus d’en parler à d’autres, et de créer un réseau, même petit, et de s’entraider en cas de coup dur.

          1. Grosminet

            Certes, mais avant de le sécher ou de le fumer, faut pas mal le saler… on peut aussi le conserver dans sa propre graisse, mais là aussi, il aura été Préalablement salé.

            1. durru

              Oui, bien sûr, même pour le goût le sel est utile.
              Je réagissais plutôt au « beaucoup de sel » du départ. Il n’y a pas de quantités extraordinaires de sel à prévoir pour la conservation du porc. En tout cas, les méthodes ancestrales du nouveau pays de cocagne ne le demandent pas 😀
              Après, comme partout, il y a des exceptions, comme la pastrama 😉

              1. Grosminet

                Le beau père, quand il zigouille un gouik-gouik (faut dire aussi il élève à chaque fois des bestiaux de 200 à 250 kg) il doit bien consommer à vu de nez au moins 5 kg de sel.
                Miam, c’est bon ça, la pastrama, mais perso sans la mamaliga ; j’ai beaucoup de respect pour le peuple roumain, par contre j’ai jamais compris comment vous arriviez à manger ce truc.

                1. durru

                  C’est parce que vous n’avez pas eu accès aux bonnes recettes 😉 Sarmale ou pastrama sans mamaliga, c’est une hérésie… Ça me rappelle mon beau père (français) pour qui le maïs était pour les cochons (il avait gardé ça depuis la guerre). Puis je lui ai servi des sarmale 😀
                  Pour le sel, je crois que ça dépend des préparations, mais en principe la charcuterie (qui fait une bonne partie de l’ensemble) ne doit pas reposer sur le sel…

                  1. Grosminet

                    C’est pas que c’est pas bon, c’est que ça a pas de goût… en fait, ça cale l’estomac pour rien (parce que pour caler, ça cale). À la rigueur, en me forçant un peu, un bulz bien fait, sur le barbecue, ça peut passer.

                    1. durru

                      Caler ? Mais c’est fait pour, pardi ! C’était la nourriture des pauvres. Là-bas, « manger son pain blanc » n’est pas juste une expression. C’est vraiment un signe de réussite.
                      Pour le goût, je ne sais pas quoi dire, c’est justement ce que je voulais faire remarquer. Je devrais peut-être envisager une reconversion…

                    2. Grosminet

                      Effectivement, nourriture de pauvres, comme la polenta dans le sud de l’Italie.il paraît d’ailleurs que c’est plus ou moins la même chose.

                    3. Pierre 82

                      @Grosminet 15 juillet 2022, 14 h 27 min

                      La polenta n’est pas un plat du sud, mais bien du nord de l’Italie. J’avais un oncle d’origine vénitienne (qui a donc épousé une des sœurs de mon père), et qui était gentiment surnommé « il polentone » par tous ses voisins, qui étaient d’origine sicilienne pour la plupart.

                    4. Grosminet

                      @ Pierre 82 15 juillet 2022, 18 h 33 min
                      OTAN pour moi. Vous avez goûté la polenta ? Si oui, c’est comment ?

                    5. Pierre 82

                      @Grosminet 15 juillet 2022, 18 h 44 min
                      Franchement, c’est pas fou en tant que tel, mais servi avec une viande en sauce, ça remplit bien et le goût est plutôt agréable.
                      Je l’ai essayé dernièrement avec un osso bucco (sur les conseils d’un ami italien) et ça le fait.
                      Je le fais avec un bouillon de poule, et ajoute parmesan et beurre à la fin.

                  2. Grosminet

                    Pis si on veut parler d’hérésie, sans vouloir être désagréable, ça sera jamais pire que de mettre de l’eau (ou pire) dans le vin, n’est ce pas ?

                    1. Grosminet

                      Encore que, y’a vin et vin… celui fait maison par le beau-père, techniquement ça reste du vin, mais on pourrait dire qu’entre le pinard et l’eau gazeuse, celui des deux qui avilit l’autre n’est pas forcément celui qu’on pourrait croire.

            1. Pierre 82

              J’allais le dire: l’état ne nous abandonnera hélas jamais.
              Attendez voir ce qu’ils vont nous inventer quand on sera vraiment en pénurie, d’abord énergétique, puis sans doute de produits électroniques et d’engrais, et ensuite alimentaires.
              A tous les coups, ils vont nous bloquer les prix « pour ne pas nous abandonner ».
              Reste à voir jusqu’où ils iront avant que les gens se réveillent. Et malheureusement, je ne pense pas que nous en soyons déjà à ce stade…
              Ou peut-être une partie de la population pourrait se mettre en état de rébellion, et qui devra alors combattre l’autre partie de la population, ceux qui dépendent de l’état pour leur survie.
              La guerre civile (pas avec les chances pour la France, mais bien entre Français de pure souche) n’est plus, me semble-t-il, une simple vue de l’esprit.

              Voyons ce qu’il se passe aux Pays-Bas, où une partie de la population se rebelle, mais qui ne forme qu’une minorité, la majorité des Néerlandais se rangent clairement derrière leur gouvernement pour « combattre les pollueurs » (le lobby agro-alimentaire capitaliste), et pour « sauver la planète ».
              Quarante ans de lavage de cerveau, ça laisse des traces.

              1. durru

                Oui, bon, ils se rangent derrière le gouvernement, mais surtout derrière les forces de police…
                J’attends avec impatience le premier exemplaire d’éco-conscientisé qui viendra prendre position physiquement pour défendre son point de vue. Et pas comme le bel Alexandre, entouré d’une compagnie de police…
                Il n’y aura pas de guerre civile entre Français de souche, car une des parties ne sait faire la guerre que par procuration, comme on peut le voir aujourd’hui en Ukraine. C’est exactement le même concept, avec exactement les mêmes acteurs, pour lesquels l’idée de skin in the game n’existe tout simplement pas.

        1. Unmeusien

          Trouvé chez Bloy Léon,il parle d’un sieur  » c’est a dire qu’il est comme les cochons,il n’est utile qu’après sa mort »
          Conséquences de mes nombreux problèmes a utilisé un réfrigérateur trimix ( forme coffre,je proscrit !) Il s’éteignait fréquemment,la viande dedans décongelée et je la recongeler en me disant  » héé merde  » j’ai ainsi manger des côtes de porc bleuies de moisissure. J’ai calé sur le steak haché rendu a une consistance infâme,infecte.

    2. Grosminet

      Pas forcément approvisionné par la Russie, vous pouvez déménager en Arabie saoudite par exemple… trêve de plaisanterie, la Roumanie est quasi auto-suffisante pour le gaz naturel, et produit encore 30% de sa consommation de pétrole. Et puis de toute façon, perso, je me chauffe au bois, j’ai toujours 2 ans de stock d’avance, et suffisamment de bois sur pieds sur mon terrain pour encore me chauffer 2 ans de plus. Donc ranafout’ !

        1. Grosminet

          Vous n’avez même pas idée comment on y vit bien à la campagne. Beaucoup « d’agriculteurs amateurs » (le roumain standard a des poules, un potager, et souvent un ou deux cochons, et son lopin de maïs), tout le monde connaît tout le monde, avec beaucoup d’entre-aide, et cerise sur le gâteau on a même la fibre. Et aussi, si vous êtes amateur de 4X4, quad, buggy ou enduro, c’est le paradis sur terre. Y’a quelques petits inconvénients, comme des coupures d’électricité assez fréquentes (le réseau est pourri) et d’eau aussi. Perso j’ai un groupe, un réservoir d’eau du réseau que je mets sous pression quand l’eau est coupée, plus un puit. Enfin les roumains (ceux du sud tout au moins) sont des gens particulièrement bruyants : il n’est pas rare d’entendre une débroussailleuse ou une tronçonneuse un samedi ou un dimanche matin à 6h du matin, et je vous parle pas de la musique. Et personne ne râle ou n’appelle les flics. À force on s’habitue. Ah oui, et surtout, les clébards qui gueulent toute la nuit ; c’est le premier truc chiant qu’on remarque en arrivant ici.

              1. Pierre

                Est-ce vraiment utile de faire des réserves? Il y aura les persuadeurs, au nom de dieu, du socialisme, du bien, pour tout partager, il viendra les inspecteurs requisiteurs communaux, il y aura les dénonciations, il y aura les bandes armées.
                Finalement vous n’aurez plus rien et vous serez heureux

                1. Pierre 82

                  Ça arrivera peut-être, mais pas dans un premier temps. L’idée de faire des réserves n’est pas d’avoir de la bouffe jusque la fin de ses jours, mais juste un « petit plus » dans une situation possible de disette. Et surtout ne pas être obligé de sortir au moment où les gens commenceront à crever la dalle, et à s’agiter. Une atmosphère de pillage, c’est très dangereux.

        2. Aristarkke

          Les Roumains ont expérimenté le socialisme appliqué en vraie grandeur et non pas en idées toutes faites. Même si ce n’était évidemment pas le vrai socialisme, ils ne semblent pas en redemander déjà.
          D’autant qu’on les voit venir bosser en Grance.
          Bref, il paraît évident qu’ils ont surtout l’envie de connaître autre chose…
          Ce n’est donc pas si étonnant qu’ils deviennent exemplaires…

          1. MCA

            @L’Ari

            « ils ont surtout l’envie de connaître autre chose… »

            Et m’est avis que s’ils restent, ils iront tout droit à la même chose…

            Un tantinet maso les Roumains, non?

    3. Sam00

      Un groupe électrogène, c’est tout sauf silencieux. Et si en milieu rural, ça peut passer, en ville vous allez rapidement vous attirer des récriminations du voisinage … et surtout des jalousies
      Si vous voulez faire des provisions pour quelques semaines, mieux vaut privilégier le Plan Épargne en Boites de Conserves (PEBC) plutôt que le congélateur.
      Et prévoir un réchaud à gaz type camping (ou plus si vous avez déjà) plutôt que d’imaginer alimenter vos plaques à induction avec un groupe électrogène

      Au delà de ces aspects techniques, une coupure de la fée électricité pendant plusieurs jours, c’est l’émeute assurée.

      Lors de tempête Klaus en 1999, beaucoup de personnes dans la ruralité ont connu plus de 2 semaines de coupures. Et c’était déjà franchement Rock’n’Roll avec ruée sur le vendeurs de groupes électrogène, ruée sur les stations service, achats démentiels dans les magasins (j’en ai vu acheter une dizaine de couvertures chauffantes électriques alors qu’il n’y avait plus d’électricité), et quelques scènes conflictuelles sur les parking des hypermarchés … mais modérée car l’impact de la tempête était limité et impactait surtout la ruralité
      De plus, à l’époque, très peu de dépendance à internet et autre gadgets électroniques.
      On écoutait les infos à la radio.
      Et tout le monde avait du cash à la maison pour les coups durs.

      20ans tard, si on parle de black-out à l’échelle du pays pendant plusieurs jours, ça peut devenir assez vite volcanique.
      Dépendance à la carte bleue, aux smartphones et à l’accès internet
      Comment s’informer quand un tiers du pays n’a plus confiance dans les médias et n’a de toute façon plus de poste de radio à pile chez lui? (et encore moins des bougies ou des lampes torches)

      Et je vous laisse imaginer comment pourraient tourner certains « jeunes » un peu excités

      Vous voulez être résilient?
      Oubliez le groupe électrogène et pensez low-tech façon années 80/90

      1. Aristarkke

        Je plussoie. Le groupe électrogène trop bruyant peut amener des voisins pas trop bien intentionnés, pas prévoyants non plus, à se mettre à réfléchir un peu trop à propos d’une cible de pillage…
        L’étape entre la civilisation et la barberie n’est-elle plus réduite qu’à quatre repas sautés ?

      2. BXL

        Voire années 60/70 ? Ca me paraît plus dans l’air du temps… En plus, à l’époque, les gens étaient heureux de vivre sans trop se poser de questions et se contentaient de bien plus de « peu » qu’aujourd’hui!

        1. Sam00

          Né en 1977, j’ai un peu de mal à parler des années 60/70, mais oui, c’est l’idée

          Dans les années 80 dans la ruralité, c’était assez commun d’avoir une coupure de courant de plusieurs jours après une tempête d’hiver ou un gros orage
          Et souvent, l’agriculteur ou l’entrepreneur du coin qui avait un groupe électrogène faisait le tour des maisons sans électricité pour apporter un peu d’électricité au congélateur (contre le prix de l’essence) et éviter que les gens ne perdent tout
          La solidarité n’était pas un mot dont on se gargarisait à l’époque … on était solidaire, c’est tout

          Aujourd’hui, la solidarité est un mot que beaucoup prononcent sans en connaître le sens, et vu la dépendance technologique et donc électrique, un black out conduirait rapidement à de très gros problèmes

          En milieu urbain, je ne suis pas pressé de découvrir la vitesse à laquelle cela va mal tourner même si je crains de le découvrir vite

          1. Carlos

            Dans ma campagne corrézienne on apporte encore le groupe électrogène aux voisins qui n’en ont pas. Nous avons plusieurs fois par an des coupures, dès qu’il y a un gros coup de vent ou de la neige bien lourde qui fait tomber les lignes.

      3. Pierre 82

        C’est bien pourquoi il faut s’assure d’une autosuffisance totale pendant 15 jours. ; c’est-à-dire de pouvoir rester cloitré chez soi pour éviter les émeutes. J’estime qu’une période très agitée où on risque sa peau en se frottant à des mecs en panique et hypernerveux, qui cherchent de la pitance en cassant tout ce qu’ils trouvent, ne devrait pas excéder cette longueur de deux semaines.
        Au-delà de ce délai, soit les gens se sont entretués, soit une solution à la con est trouvée pour calmer tout le monde.
        Il est vrai que je me sens plus en sécurité dans ma campagne que si j’étais en pleine ville.

        1. Taisson

          C’est sur qu’être isolé peut devenir un avantage… Pour la conservation, on peut tout simplement utiliser des bocaux .Pâté ou civet, 3h de stérilisation, un an au moins de conservation. Et pour un petit groupe, juste pour revigorer le congelo ou recharger les tablettes et téléphones, passe une trentaine de metres, plus personne ne sait d’où vient le bruit.

          1. baretous

            j’ai un groupe diesel 5.5kw vendu comme « silencieux » sauf que la mesure est faite à distance 🙂 j’ai donc fabriqué un coffre isolé avec en entrée et en sortie 2 ventilateurs de salle de bains. l’un poussant l’air et l’autre monté a l’envers en extracteur..ça va déjà mieux ( je suis dans un village)

            1. C2A

              Vous psychotez sévère quand même, comment vous pouvez imaginer que ceux qui ont été biberonné au portable pour ce commander une pizza, livrée par un Ubérisé enfin Deliverooé, va gentiment faire son feu de bois dans son apprt boboiiisé pour faire cuire sa pitance. Alors qu’à la superette du coin, l’arabe l’attend avec bienveillance, celui-là, en espérant bien qu’il n’ira pas remplir son caddy chez carrouf, ce vil capitaliste.

              Ceux là même qui n’ont aucune intention de se passer de cours de bourse sonnants et trébuchants bien longtemps. Alors une bonne petite pénurie pour faire monter les prix, 15 jours à tout casser et là, le remède miracle prévu dans les cartons depuis des lustres nous passera tous à la casserole. Vaudra mieux remplir son congélo de jolies actions plutôt que d’un bon pot au feu. Ça a déjà bien marché avec le coco, vont pas s’priver.

              Les plus de 60 ans ont la mémoire courte, on ne tue jamais la poule aux œufs d’or, même si c’est toujours elle le dindon de la farce surtout que cette fois elle en a plein le c***. Bah, qui sait ce qui peut réveiller un peuple vieillissant et des jeunes idiocracysés. Même pas la pénurie de bouffe, pfff les français ont perdu tout sens commun.

                1. C2A

                  En effet c’était un peu brouillon…pour faire simple il y a surement des inquiétudes plus grandes que de savoir si on pourra survivre à une pénurie de 15 jours de bouffe…ça devrait être jouable. Le joli plan qu’on nous prépare est sûrement pas sur un coin de table et sera beaucoup plus indigeste.
                  Les démissions s’accélèrent, le rosbif, le rital…y aura t il encore un pilote dans l’avion? Quand E. Leclerc s »inquiète pour son business, ça sent autre chose que le poulet rôti, ça sentirait plutôt la poudre.
                  Quand on voit l’euro qui bat de l’aile, on peut compter sur les ricains pour nous emballer l’histoire et d’une façon ou d’une autre nous faire mordre la poussière sous peu. La peau des Ukrainiens vaut pas cher à leurs yeux, celle des européens pas davantage. Poutine vient de leur damer le pion et le covid prend une tournure qui pourrait bien en mener certains à la case prison.
                  Alors on peut imaginer que la joyeuse bande de chacal qui patauge dans le marais, fera sûrement de belles affaires en bourse et au passage récupérera les quelques fleurons qu’ils nous restent, pour définitivement nous faire boire le bouillon. D’autant que les teutons, privés de gaz, vont tellement faire tourner leurs centrales à charbon que le réchauffement climatique on va enfin en voir la couleur.
                  Mais quand y a pas de foin au râteliers les chevaux se battent et quand Madame Michu ne pourra plus alimenter son frigo, son auto et son coiffeur, elle risque d’aller crêper le chignon de sa voisine.
                  Un peuple qui applaudit ses soignants et qui les laissent crever de faim depuis 12 mois, faut pas s’attendre à ce qu’il leur pousse subitement une paire de valseuses.

                  Comme le dit notre hôte, que j’applaudis pour sa brillante analyse,….ça va bien s’passer !

      4. dupont2021

        On trouve chez nos amis chinois des convertisseurs « pure sinus » de 2000W qui fonctionnent tres bien et sans bruit…c’est largement suffisant pour un congel ,un frigo,l’eclairage LED d’une habitation ,et la commande d’une chaudiere..
        Par contre pour une reserve suffisante il faut 8 à 12 batteries de 110 Ah..
        Il est possible de les recharger soit avec une dizaine de chargeurs made in china quand ledf a la bonne idee de retablir l’alimentation,soit en utilisant un vehicule quelconque qui tourne au ralenti pendant quelques heures.
        Le Kwh n’est pas tres economique mais ce n’est pas pire qu’avec un groupe.
        C’est aussi plus compliqué mais ça permet une relative tranquilité pendant 48h à 72h et meme jusqu’à une semaine pour un congel seul..
        rien n’empeche d’ajoute quelques panneaux solaires mais ils ne sont utiles qu’en été.
        budget non negligeable de 1500 € et duree de vie des batteries de 5 ans

  4. Mo.

    Non pas Marlène, jamais!!!!!!! Son chef d’oeuvre, « les filles bien n’avalent pas » me sert d’inspiration quotidienne dans ma cabane au fond du jardin

  5. calal

    On jugera de « l’honnetete » de nos dominants en regardant s’il y a penurie d’oeufs dans les supermarches mais jamais penurie de tous ces biscuits,aperitifs,confiserie, bref toutes ces merdes qui rendent les gens obeses…

  6. Higgins

    En étant très pessimiste, j’ai le sentiment que la dégringolade du pays s’accélére de jour en jour. Pas un secteur de la société qui échapperait à la malédiction. Hier, le monologue du Mignon a fait un flop magistral et il semble qu’il ait été copieusement hué lors de sa descente des Champs Élysées (si quelqu’un peut confirmer, il en est remercié par avance. Je n’ai trouvé qu’une vidéo sur Linkedin et j’ai un doute sur la date). Pas un mot évidemment dans nos chers merdias. Il faut aller sur Fdesouche (rien que d’écrire ce nom et mes mains tremblent) pour trouver trace des petites exactions qui ont émaillé la soirée un peu partout dans le pays.

    1. Les vidéos montrant Macron sifflé sur les Champs datent de 2019. C’était fermé cette année, donc pas de sifflets.
      En revanche, oui, la soirée du 14 a été riche en racailleries.

      1. Louchp

        OK, désolé pour ce fake alors.
        Par contre sur les plans aériens il m’a tout de même semblé voir des spectateurs de part et d’autre de l’avenue. Sûrement des personnes sélectionnées pour leur aptitudes …

      2. Popeye

        Des sifflets se sont fait entendre sur France 2 à un moment. Un des turlutteurs de service, pardon, un des journalistes-commentateurs a rapidement dit « il y a quelque sifflets qui se font entendre, mais vraiment très peu ce n’est pas du tout la réaction majoritaire »

      3. Béraud-Sudreau

        Ma fille (lilloise, de passage à Paris) est allée sur les Champs voir un peu du défilé, son fils voulait absolument voir les « soldats ». Et ils ont vu Macron passer, notre petit-fils était fou de joie… Par contre, 2 filtrages rigoureux (enlever les bouchons des bouteilles d’eau) avant de pouvoir arriver aux Champs. Ils devaient partir, donc ne sont pas restés jusqu’au bout, et là, retour difficile, rues fermées effectivement.

    2. breizh

      pour avoir été présent au niveau des champs élysées un 14 juillet (il y a 2/3 ans), je peux confirmer que le président se fait copieusement siffler et qu’il semble en tirer un certain plaisir, puisque lors de la revue des troupes, il passe beaucoup plus de temps à saluer les siffleurs à sa gauche (du style « je vous emmerde ») que regarder les troupes à sa droite (juste un coup de tête un peu forcée devant les emblèmes).

      1. theo31

        Je connais un président qui a dit « je vous emmerde » au peuple qu’il a fait crever de froid pendant 24 ans. Il a fini au bout d’un fusil.

          1. theo31

            Au début, tout va bien. Le pognon gratuit coule à flôts et permet d’équiper le pays en trucs souvent bien inutiles : ronds points, médiathèques, stades de foot. pour s’assurer d’avoir des bons votes. Puis les pénuries arrivent. C’est la faute à Poutine, aux Juifs, Trump, Sarkozy. les gens qui cautionnent ça méritent de crever dans la merde qu’ils ont réclamée.

            On va rigoler quand cet hiver les maladies respiratoires vont exploser et que des milliers de gens seront refusés dans les hôpitaux parce que le nouveau ministre a changé d’avis sur les personnels non vaccinés.

            Ca faisait rire quand je disais aux collègues que la France allait ressembler au Vénézuéla.

            Pop corn.

            1. durru

              Pour l’époque dont je parle, les gens s’étaient mis à bosser, tout contents qu’on leur lâche la bride…
              Ouf ! Ça risque pas d’arriver.

    3. Mitch

      Le Mignon (ou tout autre) qui descend une avenue, entouré de gardes, en saluant la foule.

      Ca me donne l’impression d’un empereur Romain qui ferait son Triomphe.

      Est-ce encore en phase ave le 21ieme siècle?
      Qui d’autres dans le monde, à part la Corée du Nord et la Russie fait encore ce genre de choses?
      N’y aurait-il pas plus intelligent à faire pour témoigner le respect que certains corps méritent, que de les faire défiler le 14 Juillet … pour leur chier dessus le 15?

      Quand à fêter la révolution, comment dire …

    4. Aristarkke

      Des médias se sont longuement étendus sur le fait qu’il voulait dans un des Fouga-magister de la Patrouille de France et qu’il aurait ainsi descendu les Champs.
      Évitant qu’on vérifie de visu qu’il y avait davantage de flics que de badauds, surtout accrédités..

  7. Mildred

    Je ne crois pas qu’on doive se préparer à des « mouvements sociaux » très dérangeants. Faire avorter un mouvement social ils savent faire ! Je n’en veux pour preuve que cette manifestation des Gilets Jaunes annoncée pour le 14 juillet avec un rendez-vous sur la place de la Bastille qui a disparu des radars comme par miracle.
    N’en reste que ce témoignage particulièrement débilitant d’une non-manifestation, qu’aucune personne de bon sens ne sera capable de regarder plus de deux minutes :

    1. theo31

      Une manifestation déclarée en prefecture, comment dire ?

      Cette bande d’idiots utiles ferait bien d’aller faire un stage au Sri-Lanka.

      1. Louchp

        Et ouu, le problème de ces manifestations c’est justement qu’elles sont annoncées.

        Je me demande si l’étincelle ne viendra pas finalement des teutons. Une déstabilisation du pilier industriel européen ne pourra pas être sans conséquence pour ses voisins.

        L’une des dernières vidéos d’Aldo à ce sujet donne un point de vue intéressant :

        https://youtu.be/ZEL5bT4jKg4

      2. Pierre 82

        Il y a énormément de mécontents dans le pays. Ils savent que le résultat d’une manif est nul, que ça ne sert à rien.
        Ce mode d’agitation est un réflexe de gauchistes et de syndicalistes, mais absolument pas des autres, qui ont mieux à foutre de leur temps libre que d’aller hurler des slogans débiles devant des flics qui n’en ont rien à battre.

        Le mécontentement prendre d’autres formes, quand le temps sera venu. J’ignore encore lesquelles. L’URSS ne s’est pas effondrée sous le coup de manifestations…

        1. Mildred

          Il ne vous aura pas échappé que nous ne sommes pas en URSS mais bien en France où on fêtait hier le 233 ème anniversaire de notre Révolution !

          1. dupont2021

            revolution organisée par les bourgeois pour degager la noblesse..
            agiter le peuple avant de s’en servir comme disait Talleyrand

    1. Student of Liberty

      L’autre avec son poulailler est plus malin: si bitcoin finit par servir pour effectuer des transactions (ce dont je doute, mais je sais ne pas être en phase avec h16 sur ce point), il pourra vendre des oeufs et aura des bitcoins sans avoir à les acheter aujourd’hui.

      1. Wàng

        BTC/lightning sert déjà aux transactions dans les pays où la monnaie est en ruine, comme le Nigéria, le Venezuela, le Salvador

        Ca va arriver chez nous, mais pour l’instant ce qui est utile dans un avenir immédiat c’est sa qualité de réserve de valeur face à une inflation qui va encore fortement accélérer.

        1. Louchp

          « sa qualité de réserve de valeur » : euh comment dire, autant cette technologie semble absolument géniale pour transférer la valeur issue d’une conversion de monnaie fiat, autant son aptitude à être en soi une valeur et donc de pouvoir être une réserve de valeur me semble extrêmement trouble. Les derniers mois montrent l’extrême fragilité de cette valeur. OK c’est une vision court-termiste, mais c’est sans commune mesure avec l’or, à fortiori côté en €.

          Le seul et unique intérêt du BTC à mon sens c’est de pouvoir passer la frontière et récupérer ses avoirs de l’autre côté le jour où il n’y aura plus le choix. Des clés sont évidemment moins repérables que des pièces d’or. Là encore, rien n’empêche de le faire stocker l’or à Singapour. Le coût n’est pas négligeable, certes.

          Malgré tous les efforts personnels, désolé mais je n’arrive pas rationnaliser la valeur du BTC sur le long terme. Je ne dis pas que je ne jouerais pas une petite somme sur le long terme en espérant que l’étroitesse du marché le propulse à des sommets, mais ça s’arrête là, car l’inverse est tout autant possible à mon sens.

          1. Wàng

            Les derniers mois ne sont absolument rien du tout comparé à ce qui s’est passé aux cycles précédents ! (chutes de 95% lol)

            Non btc n’est pas une valeur refuge. Elle est sensible à la liquidité en dollars américains en période de resserrement monétaire.

            La proposition de réserve de valeur, pour un actif en voie de monétisation (grosse différence avec l’or) vaut évidemment sur un temps assez long, dans l’idéal au moins un cycle.

  8. Pierre 82

    J’ai la vague impression que la plupart de la clientèle de ce blog a déjà peu ou prou suivi ces conseils, mais c’est très bien de les rappeler…
    En ce qui nous concerne, j’ai plutôt tablé sur 3 mois de provisions – enfants compris (si besoin) en serrant un peu- où on peut vivre sans sortir (sauf pour l’eau, la seule solution qu’on a serait de remplir une baignoire dans le cas où on sent qu’il va y avoir un problème).
    Mon épouse ayant passé sa jeunesse au Zaïre, elle a su garder des réflexes, et je n’ai eu aucun problème à la convaincre.
    Je dois avoir un sixième sens, car j’ai commencé à stocker exactement trois semaines avant le premier confinement. (et depuis, je fais rouler mes stocks, bien sur, en PEPS et non en DEDS, pour faire plaisir à Sam, même si quand on y réfléchit c’est pareil)
    Sur un coup de tête, j’ai filé chez Métro et rempli le coffre. Avant ça, j’ai toujours eu, par habitude, à peu près une semaine de vivres en permanence.
    Pour le chauffage, j’ai fait le plein de fioul en mars, et je devrais sans problème tenir cet hiver.
    Par contre, je il faudrait que j’installe un poêle à bois, mais je n’ai pas de conduit de cheminée disponible, et je ne sais pas comment m’y prendre pour faire sortir le conduit et en créer une. Je n’ai pas les moyens financiers de le faire faire, et j’ai peur, si je tente de le faire moi-même, de me causer des soucis dans la toiture. De plus, j’ai le vertige et donc, je ne me le sens pas de le faire.
    Donc pour les années qui viennent, on verra…
    Une chose à la fois, on va déjà voir dans quel état sera l’UE au printemps.
    Si ça se trouve, on aura été obligé de fuir une guerre civile, ou bien on devra accueillir des Parisien dans la grange.

    1. Pheldge

      Pierre, pour le chauffage, je viens de regarder rapidement sur YouTube « installer un poêle à bois sans conduit » et il y a des trucs qui semblent intéressants, je vais creuser un peu bicauze que en ce moment ça pèle grave chez nous z-autres les doux sauvages des mers du sud. On en reparle ? 😉

      1. Ikook

        Ne pas prendre de poele à bois à pellets (pas de garantie d’en trouver dans le temps et très forte augmentation des prix/système électronique). Achetez un poele à bois d’occaz car neuf, çà devient très compliqué. Si vous êtes en ville, n’achetez pas de poele à bois, les livreurs de bois n’iront bientôt plus (hausse du prix du gazole et beaucoup de demande en campagne dans un périmètre de 15 kms).

        1. Pierre 82

          J’ai des amis, un brin écolos, qui ont acheté un poêle à pellets il y a pas mal d’années, quand j’en ai entendu parler la première fois. Vu le principe, ça m’a toujours semblé foireux au niveau sécurité d’approvisionnement.
          Il s’agit de sciures, copeaux et autres déchets de bois compactés.
          Donc il s’agit de mise en valeur de déchets industriels, sont l’approvisionnement n’est assuré que tant que l’offre de déchets sera suffisante. Comme ils n’arrêtent pas d’en faire la promotion, nul doute qu’on finira par utiliser du bon bois qu’on réduira en sciure pour en faire des pellets hors de prix.
          Une belle connerie par principe. Si c’était resté un tout petit marché de niche, pourquoi pas? Mais pas en intensif. C’est comme si tout le monde roulait à l’huile de friture récupérée dans les restos. Marché assez vite saturé.
          Mais très peu de gens raisonnent comme moi, en fait.

          1. Walter

            D’ores et déjà grosses tensions d’appro sur les pellets.

            De l’avis du pro qui me livre (de la vraie bonne bûche) des pellets, il n’y en aura plus avant la fin de l’année au rythme où ça va, fin Octobre m’a t’il dit.

          2. Roanna

            Le chauffage aux pellets c’est une usine à gaz (ça tombe bien vu qu’on va en manquer) et à peu près la même connerie que la voiture électrique qui tracte une remorque avec un groupe électrogène pour recharger la batterie lorsqu’on a pas réussi à trouver une station de recharge à temps.
            Pourquoi utiliser des pellets quand on peut utiliser des bûches.
            Le système de chargement automatique, le convoyage des pellets, le stockage, l’approvisionnement, l’électronique… rien que des problèmes à plus ou moins longue échéance.
            Quand c’est sorti ce truc là je me suis dit méfiance, je ne maîtrise plus rien et je me retrouve dans la situation de celui qui n’aura plus de gaz pour se chauffer.
            Le chauffage au gaz et les pellets je les ai complètement ignorés, bien m’en a pris.

        2. Malancourt

          Pour les poêles à bois les délais doivent être longs maintenant. Nous avons fait changer le nôtre, nous avions commandé le nouveau en novembre et il a été installé seulement en mars.
          Pour les poêles d’occasion attention à l’étanchéité (on ne sait pas combien de fois et comment il a été déplacé). Si elle est imparfaite cela rend le poêle beaucoup mois performant.

    2. ikook

      Perso, j’ai poele à bois et j’ai rentré 2 ans de bois. Environ un bon 6 mois de stock de bouffe (pates/riz/lentilles/haricots/soupe miso/huile/moutarde/sel/paté végétal/terrines). Je cuisine au gaz et j’ai 6 mois de bouteilles propane. J’ai des contacts avec des producteurs locaux. J’ai créé une cellule solaris. Au pire, je peux mettre un panneau solaire sur batterie pour le frigo (un copain peut m’installer çà en 1 semaine). J’ai tout ce qu’il faut pour réparer des vélos. J’ai déserté une grande ville il y’a 1an 1/2. Ici, du bois, des champs, des vaches, des poules, pas de canicule excessive (19° dehors le matin; 32° en journée/ 21° dans la baraque le matin; 24° en journée; 28° sous les combles).

    3. hub

      « En ce qui nous concerne, j’ai plutôt tablé sur 3 mois de provisions – enfants compris (si besoin) »
      C’est vrai, ça, on n’y songe pas : les enfants, c’est de la chair fraîche !

          1. BXL

            @Pheldge.
            En lisant le commentaire de Pierre, je me disais qu’à coup sûr, vous rétorqueriez… Gagné!!!!!!!!! Je devrais jouer au loto (ça s’appelle comment ?) ce soir. Une somme au-delà de toute imagination.

                  1. Pierre 82

                    Faut aimer le genre. Irrévérencieux et provocateur sont des mots trop faibles pour décrire le style.

                    Je trouve ça pas mal. Il y a des moments où ça soulage de rire bêtement.
                    Un truc genre anti-Yann Barthès.
                    Il ne faut pas avoir peur de recevoir une baffe perdue de temps en temps.
                    Grosso modo, si la vue de Papacito ou Marsault vous donne des boutons, faut pas le lire. Sinon, il y a Obertone aussi. Et Rochedy.

          2. MCA

            @Pheldge 15 juillet 2022, 13 h 44 min
            l’éther marche très bien pour endormir

            En variante, tu peux toujours essayer une séance du Sénat.

            A en juger par le nombre de participants qui roupillent, ça semble assez efficace. 😉

      1. Roanna

        Gros avantages, y a pas besoin de ramoner et pas de feu de cheminée.
        Au printemps un coup de peinture sur le mur et c’est reparti pour une saison.

    4. Unmeusien

      Vous avez raison quant a des travaux sur le toit pour le passage d’un tuyau d’évacuation des fumées,ce tuyau doit impérativement dépassé d’au moins un mètre le sommet de la toiture pour garantir un bon tirage sinon la fumée refoule, j’ai eue des moments apocalyptique ainsi… j’ai pourtant fait ces travaux ( cabanon sans hauteur donc ) par la suite après maintes essais etancheification il y avait toujours un écoulement plus ou moins important le long du tuyau et donc jusqu’au sol du cabanon ( rappel  » amusant » de ce qu’est la capillarité,cette eau noire de suie entra en contact avec le bas de la housse du divan qui forma une flaque noire sur toute la hauteur du dossier du divan)
      Important, vous veillerez au sens de l’emboîtement des tuyaux,le côté mâle dirigé vers le haut. Il est probablement bien plus aisé de faire un trou dans un mur que au plafond pour le passage d’un tuyau de poêle,le diamètre 100 mm semble insuffisant cela dit.
      J’ai depuis peu un insert à la place du vieux fourneaux, c’est quasiment incomparable ( grande vitre, morceaux de bois jusqu’à 50 cms et brûlant plus économiquement, nettement moins de cendres volatiles, pouvoir poser 3 casseroles ou plats dessus pour cuissons, excellent tirage grâce au tuyau de 150 mm probablement,2 petits clapets tirettes qui assurent très bien le mouvement d’air ou tirage.

          1. MCA

            Donc côté mâle dirigé vers le bas, mais cette fois on risque d’avoir une fuite des gaz de combustion dans la pièce au niveau des emboitures.

            Raaaahhh !!! on ne s’en sortira donc jamais? 😆

          2. Aristarkke

            Il n’y a des condensats abondants que le flux de fumée n’arrive pas à éliminer (température moyenne des fumées trop basse de deux tiers environ de celles « normales ») qu’avec les chaudières à condensation. Les chaudières classiques émettent des fumées à 400/450°C qui assèchent la vapeur d’eau (bien moindre en volume) issue de la combustion sans difficulté. Dès lors, l’emboîtement des tubes de fumée doit être toujours dans le sens mâle chapeauté par femelle pour éviter des fuites de gaz.
            Avec de la condensation, c’est un montage inverse pour que les condensats restent prisonniers des tubes de fumée et soient récupérés en bas. Mais ces chaudières, toujours en version ventouse, doivent être montées comme telles avec un tube horizontal en sortie la plus directe possible.

            1. MCA

              Fumiste est un terme argotique désignant une personne peu fiable et peu sérieuse. Ce mot qui définit un plaisantin ou un farceur a pour origine un vaudeville joué en 1840, intitulé la Famille du fumiste, mettant en scène les galéjades d’un homme exerçant ce métier.

          1. Roanna

            La tentative est louable, parfois ça loupe. Logiquement après un désastre on a retenu la leçon.
            A présent vous savez pourquoi « une flaque noire sur toute la hauteur du dossier du divan »

      1. Unmeusien

        Pour Pierre 82 encore,je lis plus loin que vous installez un poulailler,en bref,il faut le  » blindé » ( des épaisseurs de grillage,la fouine tueuse hors paire percé ce grillage pour une attaque où se sortir d’un piège que j’ai fabriqué) il faut comprendre une chose que j’ai compris depuis le temps que je possède des poules, c’est que leurs prédateurs attaquent férocement et logiquement plus sûrement en période de disettes ou de reproductions qu’en temps normal. Ici j’en suis à la deuxième attaque d’un… autour des palombes, assez ressemblant a une buse ce rapace,la pauvre poule souffre un martyre infernal certainement,au vu de son état déplumé sa mort et par là sa délivrance,se faisant longue ( nature cruelle écrira Flaubert Gustave)

        1. Grosminet

          Le pire ça reste le renard. Une fois qu’il a mis en route son business, il reviendra toutes les nuits ou presque, et il vous dépoule jusqu’à la dernière.

          1. Unmeusien

            Poser un collet sur le passage du renard… vous pouvez fabriquer ce ” lacet  » qui est un nœud coulant simplement,dans du petit câble a vélo par exemple, j’ai vu des collets homologués d’un piégeur comportant un arrêtoir qui empêche la mort de l’animal…evaluer soi-même la taille du cou de la bête a capturer et pratiquer un nœud au câble,faisant ainsi fonction d’arretoir..

        2. Grosminet

          Et en parlant de poules et de cochons, si vous avez les deux, faire en sorte qu’ils ne puissent pas taper la causette les uns avec les autres ; certains cochons (pas tous) prennent vite goût à la viande de gallinacés encore vivante…

        3. Aristarkke

          Le blinder aussi en enterrant du grillage de clôture profond à -20 cm minimum (conseil : descendre à -50), l’entourer de pavetons engravés dans le sol sur une largeur de 50 à 60 cm laisser l’intérieur en terre battue sans dalle béton ou autre comme on pourrait le croire, les gallinacés n’aimant pas pareil sol.
          Mettre un solide grillage de clôture comme parois et non pas du grillage à poules comme communément.
          Source de ma science : un pote dont le dada est d’avoir un élevage de basse-cour qui est en lisière de bois, donc qui doit résister aux renards et surtout aux renardes, spécialement quand elles allaitent la progéniture moment où elles ont toutes les audaces possibles ainsi qu’évidemment aux fouines…
          Le mieux étant en complément d’avoir un chien de bonne taille qui couche dehors dans sa niche, ce qui écarte déjà bien des candidat(e)s…

          1. Pierre 82

            J’utilise un mure de fondation d’une ancienne grange que j’ai abattue il y a 20 ans. Environ 40 cms de profondeur.
            Pour les renards ou autres nuisibles, j’ai des connaissances qui ont des poulaillers dans les parages, et ne sont pas emmerdés par eux. Je suis dans les coteaux, mais ceux qi sont en plaine sont plus impactés.
            On verra

        4. BXL

          @Unmeusien.

          Et n’oubliez pas qu’un renard, ça creuse. Un grillage au niveau du sol ou quelques centimètres en-dessous, ça lui fait juste frissonner les moustaches.

    5. Aristarkke

      Vous pouvez sortir un conduit horizontal hors de la pièce chauffée et ensuite mettre un conduit vertical en inox isolé thermiquement et fixé en applique au long du pignon avec dépassement du faîtage, pour que le tirage soit bon. Pensez aussi en ce cas à aménager une prise d’air permanente dans la pièce pour que la combustion soit normale et limiter ainsi le risque de monoxyde de carbone…

      1. Grosminet

        « Pensez aussi en ce cas à aménager une prise d’air permanente dans la pièce pour que la combustion soit normale et limiter ainsi le risque de monoxyde de carbone… »
        Pas forcément. Si c’est du neuf construit bien étanche un registre de 10X10 cm suffit, dans l’ancien c’est même pas la peine, un poêle ou un insert ça a besoin de très peu d’air, et celui-ci saura par où passer. Quand à l’intoxication au monoxyde de carbone avec de la combustion bois, c’est impossible, sauf peut-être à se coucher dans la même pièce que le poêle en s’étant préalablement mis une murge à la limite du coma éthylique… sinon, l’odeur de fumée vous aura alerté bien avant.

        1. Jean-Maurice

          Exact, on utilise un poêle à bois mais assez ancien pour accepter le charbon (apparement les nouvelles générations n’aiment pas ça). Seul bémol, on peut créer du co sans odeur avec le charbon.

  9. theo31

    Dire que les Teutons recommencent à construire des chambres à gaz, soit disant pour réchauffer le chien et les enfants.

    La transition écologique passe par la mort de centaines de millions de morts. Ca met en joie ses promoteurs : ils pourront se gaver comme les fachos l’ont fait avec les Juifs.

    L’écologie est une idéologier de mort.

        1. Aristarkke

          Non, il y a neuf résurrections citées dans la Bible, Jésus compris.
          Les huit autres sont morts une seconde fois. Mais tous les morts attendent la venue du Royaume de Dieu, devenu actif sur toute la Terre, qui emprisonnera pour mille ans Satan et ses démons et qui présidera à leur résurrection terrestre pour l’accomplissement du millénaire sous administration directe de Jésus et du groupe de points célestes ressuscités en premier, 144.000 personnes selon Apocalypse (ou Révélation), notamment 7:3-4 ou 14:1.

  10. Walter

    Vox dei, notamment pour les questions de moyens de substitution pour chauffage et cuisson.

    Pour une maison individuelle il convient selon moi de raisonner comme en aéronautique, à savoir définir les systèmes vitaux et les doubler, voire les tripler si c’est possible.

    – Chauffage.
    – Eau.
    – Cuisson.

    Et Sécurité pour profiter de ce qui précède.

    Pensez « stockage durable et sécurisé » notamment en matière énergétique. Le bois (chauffage) et le gaz en bouteilles (cuisson) sont à mon sens d’excellentes alternatives en cas de problème sur le tout-électrique.

    Pour l’eau il est possible de la purifier avec des filtres dédiées (Katadyn) ou des pastilles (Micropur, attention, ça déglingue la flore intestinale) l’argent métal est aussi un excellent bactéricide. Des récupérateurs d’eau installés sur les gouttières ne sont pas une chose idiote.

    Le sujet de la sécurité individuelle est plus sensible à aborder sur un blog public, sachez juste qu’un Remington 1858 (par exemple) est considéré comme une arme de collection mais fait quand même des trous gros comme ça.

    1. Chieur chiant

      Superbe objet que ce revolver. Pour amateurs ou passionnés, la poudre noire est une bonne école. Objet au combien efficace, demandez aux indiens d’Amérique du nord et aux pionniers, shériffs, et aux célèbres outlaws du far-west….

      1. Walter

        Arme en dotation dans le Nord (le Sud avait des Colt 1860) pendant la guerre de Sécession.

        600 000 morts, et tous n’ont pas eu la grippe.

        Précision redoutable, à titre personnel je conseille les refabrications Uberti (groupe Beretta) à carcasses forgées et canons à rayures à pas progressif. Pietta qualité variable, certains en sont ravis, d’autres tirent dans les coins.

        Les Pedersoli sont de petites merveilles en matière de finition, ils tirent aussi bien que des Uberti mais coûtent un rein.

        Un bon exemplaire de Rem aura une précision redoutable, au stand on met régulièrement à l’amende des pétards actuels sur ce point. Conversion pour tirer des cartouches possible (on trouve facilement les kits dans les boutiques en ligne américaines), le révolver passe alors en 5 coups et devient totalement illégal en France.

        Existe en 2 calibres, 44 (pour abattre les chevaux) et 36 pour la marine, les décisionnaires de l’époque ayant curieusement jugé plus faible la probabilité de croiser un canasson sur l’eau. 2 longueurs de canon, le long standard et le court dit « sheriff », qui reprend une modification courante à l’époque, qui consistait à raccourcir le canon pour dégainer plus vite.
        Il y a aussi une anecdotique version carabine, idéale pour se b*iser une main en cas de départ accidentel de plusieurs balles (très rare, jamais vu de cas personnellement).

        Achat libre aux plus de 18 ans, un récent changement règlementaire impose désormais de les déclarer. Ça se trouve facilement en ligne, il y a semble t’il quelques problèmes de disponibilité depuis quelques mois.

        Un 1858 en action, dans un des rares films où ce ne soit pas trop n’importe quoi en matière d’armes dépoque. Vous noterez la feinte consistant à avoir un barillet déjà prêt et à remplacer le barillet vide par le barillet plein.

    2. Aristarkke

      A propos de chauffage à eau chaude, mettre de l’antigel en quantité dans le circuit de chauffage pour que cela puisse supporter un période de gel sans chauffage allumé. Min 25% du volume d’eau mais à parfaire selon les tables normatives établies par régions en fonction des températures normalisées basses.
      Mettre aussi un dispositif de vidange du circuit eau chaude sanitaire apte à purger l’eau en attente dans le corps de chauffe, en cas de chaudière mixte…

        1. Aristarkke

          Tu risques des soucis avec l’accélérateur ou pompe de circulation si tu le contrains à tourner à sec puisque c’est l’eau pulsée qui sert de lubrifiant à l’axe du rotor. Explication : même interrupteur de marche fermé, les chaudières murales modernes (contrôlées par des modules électroniques et non plus électro-mécaniques) ont une zone en veille permanente qui est chargée de faire tourner quotidiennement le Circulateur pendant une minute pour éviter le gommage dudit en période d’inutilisation. Si tu purges ton installation, il faut alors débrancher la chaudière ou couper son circuit d’alimentation électrique au tableau des fusibles.
          L’avantage d’injecter de l’antigel est que tu es paré en cas de problème qui se produirait en pleine période de gel : spoiler : les suicides de chaudières surviennent principalement en cas de froid prolongé puisque la chaudière tourne quasiment sans arrêt ou à la remise du chauffage après l’été…
          C’est également très conseillé de mettre de l’antigel quand tu as des radiateurs d’époque en fonte d’acier qui péteront sans autre forme de procès s’ils subissent le gel…
          Avec des radiateurs en tôle d’acier, ils peuvent se déformer sans obligatoirement casser…

      1. Pheldge

        message personnel : à propos d’antigel, une de nos « connaissances communes » – celle qui a grand besoin de tes lumières, si tu vois de qui je cause – pourrait t’en apporter de quoi ne pas mourir congelé cet hiver, même par basses températures … 😉

        1. Aristarkke

          Volontiers, surtout qu’il y aura du taff à prévoir dès qu’elle sera revenue de ton île des mers du Sud…
          [son tableau électrique a visiblement subi des branchements olé-olé pour éviter de mettre une barrette porte-interrupteurs, supplémentaire…]

  11. Spirou

    Au lieu de vivre dans la pénurie, je me verrai plutôt rejoindre les mavericks de la republique de Lougansk. Un peu de sport ne fait jamais de mal. Peut être un jolie casemate à rebâtir et une naturalisation russe à la clé.

    1. Gerldam

      Il est clair que les courageux qui iront s’installer en Russie ne vont manquer de rien: de l’énergie comme s’il en pleuvait, de la nourriture abondante, même si pas la même qu’à paname, mais on s’habitue à tout (il parait même que les restaurants géorgiens (il y en a partout à St Pet) sont très bons.
      A St Petersbourg, il y a des offres d’emploi partout.
      Et, pour les plus jeunes, les demoiselles locales sont fort jolies.

      1. Pierre 82

        C’est fou ce que la nourriture russe a toujours eu mauvaise réputation. D’ailleurs, il n’y a quasiment jamais eu de restos russes en France.

        1. hub

          Je disconviens : il y en a autour des champs Elysées, et dans chaque arrondissement, sans compter les épiceries russes dans le 15ème ou rue Daru (ça c’est pour Paris.) A Nice, où al tradition des grands ducs a laissé des souvenirs, il y a aussi pas mal d’épiceries. Et la cuisine est très bonne ! Mais bon, il y a davantage de faux japonais et de vrais chinois…

        2. theo31

          Avenue des Etats-Unis à Toulouse, il y a un magasin vendant des produits des pays de l’Est. Une Lada de collection stationne parfois devant.

  12. PereColateur

    Vous avez tord d’ecarter l’approche survivaliste.

    C’est exactement ce qu’il faut faire, bien qu’un peu tard maintenant vu que les réjouissances sont pour 2022.

    Même les plus avancés dans leur préparation reconnaissent que ça va pas être un long fleuve tranquille. Alors pour ce qui est de la population citadine, espérons qu’ils ont de la famille à la campagne.

    En tout cas vous avez le bonjour de mes poules

    Voilà un investissement que je ne regrette pas.

      1. breizh06

        50 € un réchaud à gaz de camping + quelques mini bouteilles. Le but est de tenir quelques jours. De toute manière les militaires disent qu’au bout de 4 ou 5 jours sans énergie ni nourriture la situation devient ingérable (cambriolages violences, ..), donc inutile de stocker pour deux semaines, vous ne serez plus là pour en parler 😉

        1. Exactement.
          Ceux qui sont en campagne et déjà prêts n’ont besoin d’aucun conseil. Les autres doivent se préparer pour tenir qq jours de froid. Au-delà, c’est plutôt des armes et des cours de combat qu’il faut avoir.

        2. Louchp

          Pour ma part j’ai un rechaud en fonte type traiteur extérieur, que j’utilisais quand j’avais encore le temps de brasser de la bière
          Ça présente quelques avantages avec ses 8-9kW :
          1) ça permet de faire la cuisine
          2) ça permet de chauffer de l’eau en quantité rapidement une douche d’appoint notamment).
          3) accessoirement cette puissance permet de chauffer très rapidement une grande pièce (ce n’est bien sûr pas prévu pour être utilisé à l’intérieur, mais bon…) en attendant que l’insert chauffe par exemple.
          4) ça permet également de chauffer de grosses quantités d’huile pour les assaillants, mais apparemment ça ne se pratique plus trop !

          Et ca vaut le même prix, environ 40 à 50€, avec l’avantage de pouvoir utiliser les grosses bonbonnes de butane ou propane.
          Ayant un modèle à un seul robinet je conseillerais plutôt les versions à 3 robinets, probablement plus faciles à stabiliser en température sur de petits contenants comme les poêles et fait-tout standards.

  13. titi

    Est-ce pour éviter les ennuis juridiques que vous ne conseillez pas le plus important quand plus rien ne va ? Je fais allusion à des réserves de plomb.

  14. baretous

    HS: ca décanille..grave( comme disent les jeunes. au village 3triples vaccinés hospitalisés covid.. d’autres allant chez leur médecin pour lui expliquer qu’elles ont « les jambes froides ».Le médecin plus sérieux que le mien leur disant: « arrêtez tout ! j’ai d’autres cas comme vous.. »

    1. MCA

      J’ai un pote et sa femme qui se sont fait injecter la quatrième dose ce matin par le pharmacien qui leur a dit… « de tte façon ça ne sert à rien »…

      En fait si, à toucher sa commission.

  15. Minou

    Pour l’électricité si vous êtes propriétaire pensez au photovoltaïque, une installation en autoconsommation à monter soi-même c’est pas forcément si excessif que ça, et ça permet de ce passer du groupe électrogène dans les périodes de beau temps.
    J’ajouterai même que vu le risque de chyprage, le pognon est toujours mieux utilisé sur le toit que stocké chez le banquier. En plus que du bonheur de faire tourner les clim sans tirer sur le réseau, un gros doigts pour Manu et sont discours d’hier sur les économies d’énergie.

    1. Unmeusien

      Hum.. j’ai fait de déroutantes recherches quant a assuré sûrement un réfrigérateur,son alimentation électrique bien entendu,par du renouvelable,il y avait cette formule : mixte éolien et photovoltaïque, coûteux et presque aussi coûteux seront là dizaine de grosses batteries pour stocker le courant électrique et tout ça pour un frigo,basse consommation recommandé et de ce fait nettement plus cher qu’un standard.

      1. Minou

        L’éolien c’est la pire des solutions c’est chère et ça produit que dalle. Depuis que je suis passé au PV j’ai changé aucun de mes appareillages, le chauffe eau tourne en pleine journée et pareil pour le lave vaisselle et lave linge.
        Après on parle là d’avoir du courant pendant les coupures pas de vivre hors réseau en permanence. Mon point de vue c’est faire des économies en usage normal, c’est toujours ça de taxe qui ne rentre pas dans la caisse à Bercy et avoir un minimum d’autonomie au besoin.

        1. Unmeusien

          Vous avez raison. Moi, vivant seul,il m’est facile,ou plutôt apparut possible,de vivre hors réseau électrique ( hors réseau d’eau pendant 6 ans ) ce qui m’y amena,entre autres, c’est ce jeune homme à la TV un jour  » payer un loyer dans le vent ? Toute sa vie ?? « 

        2. Sam00

          Une précision cependant
          La plupart des micro-onduleurs ne sont pas capables de fonctionner en l’absence de réseau
          C’est donc inadapté en cas de coupure

              1. Minou

                Je table sur 10 ans grand max. Et vu la hausse des prix de l’électricité actuellement ce sera probablement moins. Pour le moment les prix sont bloqués mais fin d’année préparez-vous à un rattrapage avec l’habituel excuse « c’est pas nous, c’est Bruxelles qui a déclaré le blocage illégale ».

                1. Roanna

                  Dites nous donc combien vous a couté votre installation , tout inclus, batteries, panneaux, installation, convertisseurs etc.
                  Et là on pourra mieux se projeter.

                    1. Minou

                      5500€ installation complète incluant les câblages, goulottes, etc coutant vite un bras. Pas de batterie pour le moment mais ça viendra, 16 pnx soit 30m² pour 6400Wc.
                      Pour répondre à Grosminet zéro subvention c’est de l’auto-installation.

                  1. Roanna

                    Effectivement c’est pas très cher si vous avez tout bien fait.
                    Si j’ai bien compris vous vendez l’ensemble à EDF à 15,5cts soit environ 6000kwh/an donc grosso modo 900€ si tout se déroule bien.
                    J’ai vu des devis aux environs du double
                    https:/ /www.picbleu.fr/page/devis-panneaux-photovoltaiques-prix-pour-6-kwc
                    Dans 1 an ou 2 vous nous direz peut-être ce qu’il en est car j’ai qq doutes sur la fiabilité. Enfin on verra.

                    1. Minou

                      Pas de revente pour l’instant j’utilise mon propre courant. La revente viendra dans un second temps, quand je me serai penché sur le semi-remorque de papier à remplir…

        3. Pierre 82

          Je n’ai rien prévu en cas de disparition pure et simple de l’alimentation électrique, en me basant sur l’expérience zaïroise de mon épouse. Plusieurs coupures d’1 ou 2 heures par jour, oui.
          Et la stratégie est simple: s’en passer purement et simplement pendant ces périodes . Ce n’est pas la fin du monde non plus.
          L’erreur serait de s’imaginer qu’il est possible de vivre tout à fait normalement dans un univers qui s’effondre.
          Avoir des réserves, tenter de passer sous les radars, et s’adapter, c’est ma stratégie. On a déjà connu une période assez compliquée, donc l’inconfort ne nous fait pas paniquer…

          En cas d’absence d’internet, avec ou sans groupe électrogène, c’est pareil… s’habituer à vivre sans.

            1. durru

              C’est pourquoi nous avons mis en place quelques autres canaux de communication (un point d’entrée :
              https://t.me/+KfWu5nfQJbpiZGE0
              ).
              Et pour tout dire, nous sommes à la veille de notre première université d’été, avec rencontres IRL.
              Poussez la porte, vous serez bien accueilli•e•s 😉

              1. Pierre 82

                J’ai du mal avec ce fil Telegram…
                Trop de monde, trop de conversations qui vont dans tous les sens. On ne sait jamais qui répond à qui et à propos de quoi.
                Pas toujours de fil rouge, et les conversations donnent l’impression de s’entrechoquer
                Amha, il faut y passer toutes ses journées.
                On y retrouve cependant certains noms de plume connus ici, et d’autres écrivent sous d’autres noms.

                1. Pheldge

                  j’avais essayé au début, puis j’ai laissé tomber : l’ambiance n’est pas du rout la même qu’ici, et effectivement il faudrait y passer son temps pour arriver à suivre …

                  1. RV

                    C’est effectivement très différent comme ambiance mais le medium n’est pas du tout le même. Liens, photos, vidéos, gifs, autocollants, emojis, sessions zoom, et congrès sous peu.
                    Si on l’utilise bien, avec les notifs, les renvois à un commentateur (@), les hashtags (#), les commentaires modifiables et effaçables, les réponses adressées et qu’on se fait à cette gymnastique, ça change plein de choses. Il faut un temps d’adaptation pour intégrer toutes les fonctionnalités.

                    1. Aristarkke

                      MCA 14H17
                      L’heure mentionnée est celle officielle du blog, donc européenne. Là pour l’ADP, il est trois heures plus tard, donc 9H35…
                      Mais pour lui, ça reste tôt dans la matinée, bien sûr !

                  2. MCA

                    @Pheldge 16 juillet 2022, 6 h 35 min

                    « l’ambiance n’est pas du tout la même qu’ici »

                    Un tantinet maso à ce que je vois… 😆

                     » 6 h 35 min » ???? Diantre!

                    A une heure aussi matinale, Madame t’aurait envoyé sur la carpette d’une ruade bien ciblée que ça ne m’étonnerait guère…

                    1. Pheldge

                      j’ai essayé de suivre au début, et je n’ai reconnu personne d’ici, bicauze autre alias … moi je m’étais naïvement inscrit comme Pheldge, et je ne me suis pas senti à l’aise, l’impression de déranger des gens très sérieux qui causent entre eux, de choses sérieuses.

                    2. Pheldge

                      @ MCA non même pas, nous avons les petites filles, les deux, l’aînée de 4 ans et la seconde de 5 mois à qui il faut un biberon toutes les 3 heures … Je participe autant que je peux, pour ne pas laisser Madame se cogner tout le boulot.

                    3. durru

                      @Philou
                      « déranger des gens très sérieux qui causent entre eux, de choses sérieuses »
                      Forcément, si tu tombes en plein milieu d’analyse du panier inflation…
                      Mais il ne faut pas désespérer, il y a aussi des sujets plus légers, comme l’étude des offres Airbnb ou la place du lait dans l’alimentation humaine 😉
                      Sérieux, chacun discute de ce qui lui plaît, un peu comme ici, mais dans un format plus léger et, comme l’expliquait RV, assez différent.
                      Sache qu’il y a des compères réunionnais, donc même l’argument IRL n’est pas vain, même pour toi (quoique, je te l’accorde, c’est pas la même chose).

                    4. Pierre 82

                      @durru 16 juillet 2022, 17 h 24 min

                      Quand je vois le fil des discussions, j’ai l’impression qu’on est dans un état de superposition de 30 discussions en parallèle.
                      Il est possible que ce soit le lay-out que j’ai téléchargé qui ne soit pas le bon, mais déjà, je n’ai même pas de menu, ce qui pour un vieillard comme moi, est perturbant. Déjà que j’ai horreur de surfer sur mon téléphone rien qu’à cause de ça, et que je ne vais sur internet pratiquement que depuis mon PC.

                      Ensuite, je ne comprends pas la structure de Telegram, comment ça fonctionne, à part de sélectionner un canal et de voir des conversations qui s’entrechoquent.
                      J’y suis allé ce matin quand on en discutait. Je viens de le roé-ouvrir, j’ai exactement 282 nouveaux posts. Je tombe sur une conversation, un truc qui ne m’intéresse pas (une énième resucée du lait qui serait un poison dangereux pour l’homme, qu’on se demande comment on a survécu jusqu’ici), envoyée par une certaine par une certaine Pascale 92 à un certain Alexandre (à moins que ce ne soit l’inverse).
                      Si par malheur je clique dessus, je tombe sur une autre conversation, et là, pas moyen de revenir où j’étais. Rappel: il n’y a aucun menu.
                      Bref, je suis ainsi câblé qu’il m’est très désagréable de me promener dans un univers où je ne sais jamais où je suis.

                      Mes enfants me diraient que je raisonne comme un vieux, ce n’est pas faux…
                      Alors s’il existait un mode d’emploi, je suis preneur…

              2. BXL

                Vous m’emmenez sur une autre planète, Durru! Les mal nommés « réseaux sociaux », c’est pas du tout mon truc. Pour tout dire, je déteste. Je sangloterai toute seule dans mon coin. Et à chaudes larmes!

                1. durru

                  On remerciera d’abord RV pour ses précisions qui ont fini par convaincre plus d’un de renoncer à y mettre les pieds 😀
                  C’est plus un réseau que du social, pour tout dire. Le but au départ était justement de proposer une solution à l’isolement relatif de chacun dans ce monde de moutons conformistes (pléonasme volontaire). Les tests d’autisme ont d’ailleurs prouvé que le côté social n’était pas le meilleur atout de promotion du groupe 😉
                  Gardez cela sous le coude et, avant qu’il ne soit trop tard, passez faire un tour.
                  C’est parce qu’on commence à se connaître (aussi) que l’ambiance est différente (réunions zoom assez régulières, une IRL prévue… ça change du virtuel ici – bon, y’a MCA qui tisse son réseau, mais cépapareil 😉 )

                  1. Pierre 82

                    Un groupe a été créé par une de nos connaissances montalbanaise, il y a pile 2 ans, dont le but était également de tisser un réseau (suite au fameux discours de Macron qui avait mis le feu aux poudres).
                    J’y ai participé activement au début, on avait même commencé à faire une espèce « d’antenne locale » dans mon patelin, mais très rapidement, ça a été dévoyé de son sens premier, car pris d’assaut par tout ce que le département compte d’écolos-bio militants, ceux du genre énervés.
                    Alors que l’idée était de renforcer notre résilience, ça une espèce de coopérative potagère, chacun arrivant avec ses choux à vendre, recettes contre le covid et partage d’articles parfois très saugrenus, ce genre d’articles qui faisaient passer les anti-pass sanitaires pour des platistes à tendance illuminati.
                    Bien d’extrême-gauche, où ils répétaient que le pass était une saloperie imposée par les turbo-libéraux.
                    Du coup, j’ai vite laissé tomber, ainsi que la créatrice du groupe d’ailleurs…

                    1. RV

                      😀 Désolé si j’en ai rebuté, mais je trouve l’outil efficace et je ne suis pas un geek trentenaire. J’ai le double. 😉
                      Pour répondre à Pierre, je suis curieux de voir un gauchiste écolobobo à dreadlocks sales ou un platiste illuminati d’extrème gauche venir troller sur ce canal Tlg ❗ 😀

                    2. Pierre 82

                      @RV 16 juillet 2022, 11 h 43 min

                      J’ai même pas les codes. Je dis « groupe », alors qu’il faut dire « canal »pour Tlg !

                  2. BXL

                    Un grand merci de vos conseils amicaux, Durru. Vos suggestions sont néanmoins liées au net! Par ailleurs, je suis déjà punie. J’ai un vieux Mac (13 ans au moins) qui m’explique péremptoirement que je ne peux plus être connectée de manière sûre à : Contrepoints, Voltaire, blog Maudrux, Blogalupus et quelques autres. H16 tient le coup. J’abdique, je décline. Décliner : verbe à prendre avec moult précautions!!!

                    1. durru

                      Ah, mais si vous connaissez d’autres moyens pour passer du virtuel au réel… c’est vous qui voyez !
                      Quant à ce que votre Mac vous explique, vous n’avez qu’à installer un autre navigateur, qui ne cherche pas à vous prouver qu’il est plus savant que vous.
                      Sinon, il me semble que c’est pas les verbes qu’on décline 😉

                    2. Aristarkke

                      Quand je me connecte chez H par l’ordinateur, je suis prévenu naviguer en zone dangereuse en voulant aller de toutes forces dans cet antre de perdition…
                      Par exemple, on pourrait m’y voler mes codes de CB…

  16. Reddef

    Moi j’ arrête tout j’ ai pris une en disponibilité de 2 ans pour m’ occuper de ma mère malade Alzheimer
    N’ étant pas feignant même si je suis vieux je trouverai du travail si il y en a sa maison est équipé d’ une cheminée et elle bien isolée, donc je commande du bois pour cet hiver.
    C’ est à la campagne proche d’ une grande ville je vais aussi faire le plein de mots croisés.

    1. Unmeusien

      J’ai aussi ici une cheminée ( mon insert,un don d’un ami) ne peut s’y loger de quelques cms et c’est peut-être mieux comme ça car j’ai mesuré le chauffage émis par la seule cheminée et l’insert,en bref,une grande partie de la chaleur fiche le camp par la cheminée ! Tandis que l’insert diffuse sa chaleur dans la,les pièces si vous pensez a laisser entrouvert les portes à cet effet. Légère déconvenue, l’insert est quelque peu encombrant mais il a bien plus d’avantages.

    2. baretous

      cheminée ouverte ou pas ? Cheminée ouverte pas terrible. Il vaut mieux pour une somme modique fermer le haut du manteau de la cheminée et installer un poêle basique ( genre poêle espagnol en acier de marque panadero)

      1. Unmeusien

        Je ne connaissais pas la différence  » ouverte ou fermée » et ce terme de  » manteau » !
        Je viens de comprendre suite a votre commentaire ! Chez moi c’est ouverte donc,et médiocre rendement,a part son charme,mais est-ce le plus utile. .

        1. baretous

          les cheminées béarnaises par exemple sont de véritables aspirateurs à chaleur si elles sont ouvertes. on se crame devant et on se caille le derrière. 🙂 çà va pour une flambée à la demi saison… c’est le défaut des grandes baraques anciennes fermes béarnaises, ça et les chambres qui se communiquent entre elles par le milieu, pas de couloir…. 🙂

  17. Reddef

    C’est un insert je m’ en suis déjà servi avec du bois pas prévu pour le chauffage donc je ne peux pas juger de l’ efficacité mais c’ était déjà pas mal

    1. Unmeusien

      Bons bois de chauffage : hêtre,charme, chêne, frêne, les résineux sont absolument pas recommandés ainsi que bois dits « blancs  » comme le bouleau, peupliers. Un bois que je trouve être très particulier est le robinier,temps de séchage extraordinairement trop long et donc pas rentable pour un vendeur de bois ( les piquets de parc sont du robinier, certains ont des dizaines d’années de vie ) quand il est mort en forêt,on peut l’identifier au fait que seule l’écorce pourra être attaquée par un insecte ou champignon, son bois est imputrescible, j’ai pu en utilisé parfois pour le chauffage,il semble être meilleur que tout autre bois,comme le chêne qui a la réputation d’être le meilleur.

      1. Grosminet

        Le meilleur c’est le charme, de pas grand chose, 5% de plus que le chêne et le hêtre, mais surtout le meilleur compromis puissance instantanée/temps de combustion. Le chêne temps de séchage un peu plus long que le hêtre et le charme, mais surtout temps de combustion long, pratique pour toujours avoir de la braise dans la chaudière, mais ne délivre pas beaucoup de puissance notamment au début de la combustion ; à utiliser de préférence en mélange avec autre chose. Le frêne est en dessous des trois précédents et à peu près au même niveau que le bois de pommier ou de poirier. Les résineux, peupliers et compagnie, on peut les brûler, par contre prévoir rechargement très fréquent, pas idéal sauf à être insomniaque ou avoir des problèmes de prostate (je laisse le soin à certaines personnes ici présentes de se sentir visées…ou pas).
        Le robinier j’en ai 3000 m2 sur pied, mais j’en ai rarement brûlé, et toujours en mélange. Ici il a la réputation d’être moyen, mais il faut dire que les roumains ont l’habitude de brûler le bois « de L’année ». Après, c’est effectivement un bois avec plein de propriétés intéressantes dont celle d’être à peu près aussi imputrescible que le teck.
        Le plus important avec le chauffage au bois, pour un bon rendement, toujours brûler du bois sec, ce qui veut dire au moins 18 mois de séchage en ayant préalablement refendu tout bois au diamètre > 15 cm. Ce qui veut dire qu’il faut toujours avoir 2 ans de stock de conso.

          1. BXL

            @Baretous.
            Surtout le résineux. Il faut qu’il se lave pour éviter les dépôts sur les conduits. Si l’époque devient très dure, les palettes brûlent comme de l’amadou. MAIS il faut une tronçonneuse, éviter les clous(!!!) et récupérer es mêmes clous dans la cendre. C’est un pis-aller.

          2. Grosminet

            Exact, si faire se peut. Perso je l’achète au mois d’avril et je le rentre au mois de septembre. Cela dit, le bois n’a pas forcément besoin d’être ressuyé pour sécher. Sauf peut être pour les résineux, je sais pas, j’en brûle jamais.

      2. Roanna

        Je ne chauffe quasiment qu’avec des résineux et n’ai aucun problème avec.
        Cerise sur le gâteau, ils brulent bien et sont plus calorifiques que les autres bois (chêne, charme etc)
        Il faut bien voir une chose, c’est que l’énergie fournie est définie en fonction du poids. A poids égal le résineux est plus calorifique que les autres bois.
        L’inconvénient vient du fait qu’étant plus léger il faudra recharger plus souvent.

        1. Grosminet

          Le poids on s’en fout, c’est le volume qui nous intéresse, votre poêle, insert ou chaudière a un foyer limité en volume, pas en poids. Or, rapporté au volume, la puissance calorique des résineux est très faible. Donc pour se chauffer avec c’est de la merde.

          1. Roanna

            Visiblement vous n’avez rien compris.
            L’énergie contenue dans un produit est fonction de son poids et non pas du volume sinon pour le gaz ça va pas être de la tarte.
            Le volume on s’en fout puisqu’on peut recharger autant de fois qu’il le faut.Vous en déplaise, le résineux brule très bien, rapporté au chêne comme celui ci ne fait pas le double en poids il ramène par conséquent moins du double de calories.

            1. Dr Slump

               » L’énergie contenue dans un produit est fonction de son poids et non pas du volume  »

              Eh non, ni l’un, ni l’autre. Fail! 🙂

              1. Roanna

                « Bien que la teneur énergétique du bois sec par kilogramme soit presque la même d’une essence à l’autre (c’est-à-dire par unité de poids), l’énergie thermique des morceaux de bois varie grandement en fonction de chaque essence (c’est à dire le poids par unité de volume). Le bois se vend officiellement en m3 soit par volume, à savoir par stère, ce qui veut dire que l’énergie par stère diffèrera beaucoup d’une essence à l’autre.

                En général, les bois durs comme l’érable, le chêne et le hêtre sont plus denses et ont une énergie plus élevée que les bois tendres comme le pin, l’épinette et le cèdre. Les bois tendres et les bois durs brûlent différemment en raison de leur densité et de leur teneur en résine respectives.

                Dans la plupart des cas, la préférence va aux bois durs là où ils sont disponibles et quand ils le sont, parce qu’ils produisent des feux qui durent plus longtemps.

                Malgré tout, les bois tendres peuvent être utilisés avec succès même dans les coins les plus froids du pays.

                Les arbres à bois tendre (pins) sont répandus en France. Si vous employez du bois tendre, il vous faudra peut-être un appareil doté d’une chambre de combustion plus grande afin d’y charger une plus grande quantité de bois, ce qui sera nécessaire pour obtenir la même puissance thermique. Même dans les régions bien pourvues de bois dur, le bois tendre constitue un bon combustible au printemps et à l’automne lorsque les besoins de chauffage sont moins grands. »

                Pour plus de détails:
                https:/ /www.chauffagebois.org/

                  1. Pheldge

                    les vieillards – genre ceux qui vont bientôt fournir du SG bien frais – utilisent une ancienne variation de cette unité, le stère Adam …

            2. Grosminet

              C’est vous qui ne comprenez rien. Avec votre sapin, par rapport à du bois d’essence « dure » vous devez quasiment doubler votre capacité de stockage, et doubler la fréquence de rechargement du poêle, pour la même quantité de chaleur. ça commence à rentrer ?

              1. Roanna

                J’utilise entre 4 et 5 stères d’épicéa par hiver, rien à voir avec vos 15 stères de chêne dans une maison mal isolée, vous saisissez la différence?

                1. Grosminet

                  Ah ça, si c’est pour faire un feu de temps en temps dans la cheminée pour se chauffer les harpions et boire du thé, ça peut faire l’affaire, moi je vous parle de chauffage au bois comme seul et unique moyen de chauffage. Perso je crame environ 25 stères de hêtre (maison neuve bien isolée), alors j’imagine devoir cramer 50 stères de résineux… stockage, manipulation, toussa…et devoir me lever la nuit pour recharger la chaudière… y’a pas à dire, le résineux c’est le meilleur bois…

                    1. Grosminet

                      Pas vraiment, en effet. Cela dit, le dernier « vrai hiver » (avec du -20°C et de la neige) a été celui de 2017/2018, depuis on a eu des hivers assez doux et secs.

                  1. Roanna

                    @Grosminet 17 juillet 2022, 12 h 25 min

                    Vous rigolez ou vous êtes de mauvaise foi?
                    25 stères pour quelle surface et quelle température?
                    Dire en plus que la maison est bien isolée tient de la fanfaronnade.
                    Pour ce qui me concerne: situation NE de FR donc pas la Côte d’Azur.
                    – 70 m² chauffés au bois, temp jamais en dessous de 20° (en moyenne 24° entre 22 et 28) sauf absence de plus de 2 jours
                    – 60m² chauffés au fioul (environ 600L/an) chambres et couloir avec une temp se rapprochant plutôt de 19°.
                    – étage 130m² non chauffé tourne autour de 15° voire un peu moins si la temp descend en dessous de -5°

                    Alors votre maison neuve bien isolée va falloir revoir la copie!

                    1. Grosminet

                      J’ai pas dit la taille de ma modeste masure, non plus…et puis l’hiver est rude ici. Par contre, pour l’isolation, désolé, mais c’est de la brique creuse de 25 cm + polystyrène 10 cm et combles isolées à la laine de verre, je sais pas ce qu’il vous faut de plus. Et double vitrage fenêtre PVC.

                    2. Roanna

                      Je me suios livré à un petit calcul.
                      25 stères de chêne bien sec sont à peu près l’équivalent de 4500L de fioul.
                      Autant vous dire que ce n’est pas ma peine de vous faire des illusions, vous avez probablement une passoire thermique si l’on suit les normes actuelles c’est à dire:

                      – au dessus de 450kwh/an/m² classification G, la plus mauvaise, si la surface chauffée fait moins de 100m² vous êtes dans cette catégorie car
                      4500L = 45000kwh
                      45000 / 450 =100m²

                      – à partir de 331kwh classe F, surface min 136m²

                      – à partir de 231kwh classe E, surface min 194m²

                      Pour être en classe A, moins de 51kwh/an/m² il vous faudrait un château, tenez vous bien, de 890m²

                      Pas la peine de répondre tout est dit.

                    3. Grosminet

                      @ Roanna 17 juillet 2022, 18 h 05 min
                      « Pas la peine de me répondre, tout est dit »
                      Et l’éventualité que le calcul soit foireux, non… parce que voyez vous, ma baraque, je l’ai faite construire en traitant séparément avec tous les corps de métier, à commencer par l’architecte, et j’ai aussi participé à sa construction moi-même ou avec mes employés (toute la plomberie et pas seulement). Donc j’ai un peu la prétention de savoir comment elle est foutue. Un conseil : travaillez encore un peu la règle de 3. C’est la base, la règle de 3…

                    4. durru

                      @Roanna 18h05
                      Vous êtes certain que vous avez le même niveau de consommation d’énergie sur la Côte d’Azur, dans le Massif Central, en Alsace, voire bien plus à l’est (tout en restant dans l’UE) ?
                      Je ne suis pas spécialiste (même pas biologiste, c’est dire), mais je me demande…

                    5. Roanna

                      Non la base vous l’avez donnée 25 stères mais sans préciser ni la surface ni la température moyenne.
                      J’ai donné mes chiffres, en quoi est-ce un secret d’état?

                    6. Roanna

                      @durru 17 juillet 2022, 18 h 37 min

                      J’ai l’impression que les chiffres dérangent, c’est quoi cette réflexion.
                      La norme est valable partout en FR que vous tourniez dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans l’autre sens.
                      En Roumanie j’en sais rien.
                      Toujours est-il que vous soyez à poil à St Trop. ou en parka et caleçon long dans le nord, c’est la même norme et c’est encore heureux.
                      Pour être dans une catégorie il ne faut pas dépasser une certaine valeur c’est tout.
                      Pour ce faire, dans le nord il faudra peut-être isoler 2 fois plus que dans le sud pour ne pas dépasser cette valeur et le tour est joué.
                      Ou est le problème?

                    7. durru

                      @Roanna 18h53
                      Vous êtes sérieux ?
                      Peu importe où se trouve votre habitation, vous allez consommer la même quantité d’énergie à l’année pour la chauffer, toutes choses égales par ailleurs (surface, isolation, etc) ? C’est nouveau ça, ça vient de sortir !
                      Je m’en contrefous de normes, elles ne me tiennent pas chaud.
                      Vous avez attrapé la maladie incurable de la décadence française, la bureaucratite chronique. Vous nous parlez de normes sorties de nulle part par de ronds-de-cuir qui n’ont jamais approché la construction d’une maison. Quand tout le monde sait que la boussole du bureacrate ne peut être fiable que dans un sens : à indiquer le sud… ^^

                    8. Roanna

                      @durru 17 juillet 2022, 19 h 22 min

                      Vous ne comprenez décidément rien.

                      Je reprends
                      Pour satisfaire à la norme et être dans la classification E par exemple il faudra mettre autant d’isolant qu’il le faudra jusqu’à ce que la quantité d’énergie consommée ne dépasse pas la valeur de 231kwh/an/m².
                      Dans ce cas effectivement deux maisons une au sud peu isolée et l’autre au nord très isolée consommeront la même chose.
                      Si vous ne comprenez encore toujours pas je ne peux plus rien pour vous. Dans ce cas ne venez pas donner des leçons.
                      Classification: perdu pour la nation.

                    9. durru

                      @Roanna 19h59
                      Sophisme. Il était question au départ de niveau de consommation pour, je cite, « une maison bien isolée ». C’est VOUS qui avez détourné le sujet vers la norme.
                      Pour finir par concéder que ce n’est pas le niveau d’isolation qui compte. Un comble.

                      Par ailleurs, petite remarque. Je ne remets même pas en cause vos calculs. Vous dites consommer 4-5 stères pour 70 m2, mais vous en avez 260. Donc la consommation pour toute votre maison serait d’environ (à la grosse louche) 18 stères. Enorme différence avec les 25 annoncés par votre contradicteur (et même 15 c’était énorme, en fait). C’est à se péter les côtes…

                    10. Roanna

                      Et encore vous oubliez de compter la surface du sous sol et la surface au dessus des tuiles ce qui double encore une fois la surface. Là y a plus de côtes à casser

                    11. durru

                      Bah, c’est pas parce que vous ne chauffez pas la moitié de la maison que personne ne doit le faire. Si vous avez aménagé l’étage en grenier, c’est votre choix…

                    12. Grosminet

                      Roanna 17 juillet 2022, 19 h 59 min écrtit : @durru 17 juillet 2022, 19 h 22 min Vous ne comprenez décidément rien.
                      C’est moi ou c’est la deuxième fois, dans ce billet, qu’on a du mal à vous comprendre ? Ce ne serait pas juste par hasard dû au fait que vous racontiez des âneries ? Par exemple, parler d’efficacité de l’isolation qui varie en fonction du climat, ou alors essayer de nous vendre les résineux comme les meilleurs bois pour se chauffer ?

        2. Pheldge

          il y a bien, bien longtemps, j’ai eu à me chauffer avec un poêle à bois, et nous avions du sapin : ça flambait bien, mais vite, et comme il fallait recouper le bois pour en faite des buchettes, j’ai passé autant de temps à scier qu’à profiter de la chaleur … D’une certaine façon, ça me réchauffait aussi, de scier, mais bon 😉

          1. baretous

            c’est ce que disent les anciens: « avec le bois on se chauffe 2 fois, une fois en le faisant ,et l’autre fois en le brûlant » =)

            chez moi tout fait feu, résineux ou autres.. un bémol avec le platane (très courant)qui brule bien mais est très dur à refendre sauf à avoir une fendeuse..

          2. Mikhill

            Concernant les resineux, Tyrolien d’origine personne ne se chauffe au feuillus , chaque chalet est au résineu avec un poêle de masse . Le résineux doit brûler avec un gros apport d’air et n’encrasse pas les conduits dans ce cas. Le séchage doit aussi se faire au soleil fendu et la pluie de temps en temps pour le laver. Avantage pour moi en RP , le paysagiste me refile tous ses resineux gratos ( sinon il paye pour mise en decharge) car les franciliens et pas mal de Français non montagnards ne jurent que par le feuillus…

  18. Quentin

    Merci Patron! Je plussoie au maximum des capacités de plussoiement ce point essentiel que vous mettez en avant: survivre ok mais pas sans confiture de framboise!!!

    1. Unmeusien

      Je vais avoir l’air de ramener ma nonscience sur tout et n’importe quoi mais a propos de confitures.. j’en faisais mon péché mignon il fut un temps, toutes marques essayées chères et moins chères,en particulier goût framboise, et il y a une marque que je ne trouve plus,elle se vendait en moyenne et grande surfaces en bout du rayon frais ,de marque hero… monstrueusement bonne !! Sur l’étiquette était écrit  » grâce a un refroidissement brutal » son parfum est sublimé…

            1. MCA

              Pas de pb,

              cela dit cette confiture a une particularité, si on en mange tous les jours, assez rapidement on perd le goût et elle ne ressemble plus à rien, c’est très curieux.

              J’ai vérifié auprès de mon entourage, mêmes symptômes.

              1. baretous

                attention! ramasser les mûres en hauteur pas celles pres du sol pour ne pas chopper une belle saloperie avec le renard par exemple qui vient pisser pour marquer son territoire: L’échinococcose alvéolaire

                1. MCA

                  @baretous 15 juillet 2022, 16 h 18 min

                  La confiture cuit environ 25 minutes à 105°C et je doute que ce ténia résiste à une telle température.

                  Cela dit, effectivement si on profite de la cueillette pour en manger quelques-unes le cas peut se produire.

                  Toutefois après vérif il y aurait environ 30 cas par an en France ce qui rend cette maladie très rare.

          1. Grosminet

            La confiture de mûres sauvages, c’est d’un banal…on a tous été au mûres étant gamin (et accessoirement se faire piquer par des guêpes) pour que notre mère en fasse de la confiture. Alors que celle de fraise des bois, c’est rarissime, et pour cause : faut trouver l’endroit où il y en a plein, et surtout vous voyez pas le boulot pour en ramasser suffisamment pour pouvoir en faire 3-4 pots ?

      1. MCA

        Dis donc Ari

        Sa Patronitude nous la joue survivaliste, alors moi à ta place je ferais provision de kleenex car en ce qui concerne ton billet du matin, tu risques assez rapidos d’en être réduit à apprendre par cœur les anciens…

        1. Aristarkke

          Sa Patronitude veille scrupuleusement à mon entrainement quant à cette situation et ce, depuis de nombreuses années et plusieurs fois par an.
          J’imagine même qu’elle a prévu un nouveau stress-test sous peu…
          Jusqu’à présent, malgré cette constance dans l’effort, j’ai survécu.
          Regarde le pôvre îlien qui se dessèche depuis dix ans dans le rôle du Coyote contemplant « son » SG sur pattes qui se défile constamment …
          Même lui survit… Bon, le hamac y fait aussi…

          1. MCA

            En effet, son plus gros effort de la journée consiste à trouver deux cocotiers suffisamment robustes et suffisamment proches pour y amarrer son instrument de travail.

            Je n’ose imaginer le croisement si dans son arbre généalogique figuraient de vénérables ancêtres corses…

            1. Aristarkke

              Les îles ont toujours été la quête des hardis navigateurs.
              Leurs habitantes aussi…
              😛
              [Aucun commentaire sur les Corses inside. Traitement de faveur impératif pour le pays de Colomba]

          2. Pheldge

            ah les joyeux compères qui se retrouvent, quand il s’agit de taper ignominieusement sur un pauvre innocent ultra marin …
            Patron, vite un Cerfa bobo que j’expose ma souffrance 😉

            1. MCA

              Sacrée prouesse forçant le respect que de parvenir à empiler quatre contrevérités dans une même phrase :

              Pauvre
              Innocent
              Ultra
              Marin… 😉

            2. Mildred

              Et voici une petite chanson pour « les joyeux compères » histoire de bien leur faire comprendre que les amis du « pauvre innocent ultra marin » savent à qui ils ont à faire :

  19. P&C

    Étant sans thune t vivant en ville, mes options sont très limitées…

    Je peux toujours ailler au rayon camping voir ce qu’on y trouve…

    1. Unmeusien

      Fin IXXeme c’est chez des anarchistes ces conditions ( voulues par eux-mêmes je crois ,de certains) quelques phrases d’eux-mêmes… » Vivre sans battant ( porte-monnaie) et quelques fois même sans poches  »  » prendre le radeau de la Méduse ? oui mais pas sans quelques biscuits »( phrase de Zo d’Axa. Son biographe écrira qu’à ses yeux il fut le plus grand pamphlétaire de l’époque,il écrira aussi a propos de Zo qu’il fut amené parfois a se contenter de manger du chiendent… Amère chiendent a n’en pas douter ! J’apprenais dans ces nouvelles des choses étonnantes : le survivalisme ,il était appelé sauvagisme ..ou ceci, qu’à l’occasion d’une discussion ils pouvaient se disputer copieusement a propos de qu’est ce qui est le mieux entre adopter le végétarisme ou le végétalisme !)

            1. Pheldge

              ainsi que votre serviteur, et toute la population réunionnaise, pour laquelle le riz est l’aliment de base accompagné de plats goûteux – c’est pas comme dans d’autres DOM que je connais, où si on mange également du riz, la cuisine locale oscille les bons jours entre fade et insipide – 😉
              Si les influences indiennes et chinoises ajoutent une certaine variété, la cuisine créole réunionnaise offre un festival de saveurs.

    2. Minou

      Des pieds de tomates en pots sur le balcons, des fraisiers et salades dans des gouttières disposée sur plusieurs étages ça marche très bien. Mes radis je les fais pousser dans des bacs à fleurs sur ma terrasse et non dans le jardin.

  20. Calc80

    Il y des moments où je me demande si certains politiques ne serait envieux d’une petite guerre chez nous, par extension de ce qui se passe en Ukraine, pour nettoyer, museler la population, voire la déplacer ; Ce qu’expliqueraient ces provocations guerrières derrière des bureaux européen, ces haussements du col de petits roquets de technocrates et va-t-en-guerre face à Poutine.
    Bref, une fois l’invasion russe établie, un contexte de collaboration avec l’ennemi pour remplir la gamelle et des « sépanotfautes, célafauteàPoutine » (indication pour les russes: prendre A4 depuis l’Allemagne, rayonner via l’A5, l’A1, l’A6 ; allez, une histoire de quelques heures à 130km/h).
    Le retour du marché noir est-il pour bientôt ?

    1. baretous

      @ Chieur chiant 16 juillet 2022, 14 h 06 min

      le double en butane .rapporte plus que la caisse d’épargne et peux servir de monnaie d’échange. 🙂

    2. Unmeusien

      Mon chauffe-eau  » de camping » ( portable plutôt) fonctionne aussi bien avec le butane que le propane,ce qui m’étonne d’ailleurs..car la plupart d’autres appareils fonctionnant au gaz ont des injecteurs calibrés en fonction du type de gaz. Le gaz, plus il sera acheté en grosse quantité ( une petite citerne, j’avais envisagé cela ) moins il coûtera, j’avais calculé il y a 2 ou 3 ans sont coût d’un volume de mille litres en citerne ou en bombonne 13kgs ( en supposant qu’un litre de gaz pèse 1 kgs ) le coût en bouteilles était 3 fois plus cher ( 2 fois plus cher en grandes bouteilles de 70 kgs de poids )

      1. sam player

        « … en supposant qu’un litre de gaz pèse 1 kgs… » : fail… 1 litre de propane pèse 0.5kg
        Forcément ça change le calcul…

        D’ailleurs à vue de nez, vu la taille, le volume d’une bouteille de gaz de 13kg doit être environ de 30 litres…

        1. sam player

          Elle n’est jamais pleine, il y a toujours du gaz en phase gazeuse, sinon avec la montée en température la pression serait trop importante.

      2. MCA

        @Unmeusien 16 juillet 2022, 15 h 42 min

        Butane-propane les gicleurs sont les mêmes, c’est au niveau des détendeurs que la différence se fait.

        Par contre Gaz de ville / Butane-Propane, là ce sont les gicleurs qui sont différents.

          1. Unmeusien

            Merci a Sam aussi. Je sentais bien qu’en soupesant ces dîtes 13 kgs et sentant le balancement du gaz liquéfié dans la bouteille cela clochait… c’est très léger en réalité ce gaz liquéfié.

        1. Non_Satis_ Stultus

          Le détendeur butane est à 30 mbar, le propane est à 37 mbar. Associer un détendeur butane et une bouteille propane n’est pas trop grave (juste une puissance réduite ); le contraire par contre peut s’avérer dangereux …

    1. Pierre 82

      L’article indique
      « Du côté des hôteliers, ces derniers sont ravis de cette mesure : «Nous payons cette contribution, pourquoi les loueurs Airbnb ou autres ne la paieraient pas ? Tout ce qui va dans le sens de rétablir l’équilibre entre nous est bon» »

      Voilà la Socialie et ses valeurs: diviser les gens, en se basant exclusivement sur ce sentiment exaltant qu’est la jalousie, ou l’envie.

      Les valeurs de gauche sont toutes adossées à ce qui enfreint allèfrement le dixième commandement:
      « Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, ni la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne. »
      C’est même le fond de toute la doctrine. Une dénégation complète, qui transmute un épouvantable défaut (qui est d’ailleurs à l’origine de tous les maux) en une vertu cardinale.
      Ces mecs me débectent profondément.

      1. durru

        Si c’était le lobby des hôteliers qui a vendu la mèche à la SACEM, ça ne m’étonnerait guère.
        Même au contraire.
        L’envie est devenue le repère incontournable de tout ce qu’on peut, de près ou de loin, appeler « élites » en Occident actuellement.

      2. Dr Slump

        La SACEM, cette bande de vautours racketteurs. Croiser un de leurs inspecteurs c’est comme se retrouver devant un sbire en RDA. Plus que les jaloux, ce sont ceux qui stimulent ce vilain sentiment que je blâme. Ces enflures ne méritent que la corde.

        1. Pierre 82

          Le DGCCRF, c’est encore pire (on a connu les 2)
          Quand ils viennent contrôler vos listes de prix affichés, puis comparer à ce qui est programmé dans la caisse enregistreuse, puis vous faire chier parce que ce n’est pas affiché à l’endroit précis où ces deux gonzesses ont décidé que ça devait être… à faire immédiatement. Deux folles dingues.
          La SACEM avait déboulé chez nous 3 jours après l’ouverture, en nous menaçant de nous fermer avec une amende de 3000 balles si on ne payait pas immédiatement. Elles n’ont accepté de se calmer qu’une fois qu’elles ont pris leur chèque, après qu’on ait immédiatement rempli leurs paperasses. Deux autres folles dingues.

          Ce ne sont même pas des sbires de la Stasi, mais plutôt des porte-flingues de maffieux venus chercher le pizzo. Même mentalité.
          Seule différence: ils ne disent pas « il pourrait y avoir un incendie ou une fusillade dans votre boutique, ce serait dommage », mais plutôt « on pourrait vous faire fermer administrativement et saisir tout, ce serait dommage ».
          Mais le principe est identique: le racket institutionnel et républicain.

          En plus, c’est marrant, je n’ai jamais vu que des gonzesses dans ces métiers de truands.

            1. Pierre 82

              Désolé, mais les caissières (pardon, hôtesses de caisse) sont en général souriantes et bienveillantes, dès lors qu’on dit bonjour, qu’on sourit, et qu’on est aimable.
              D’autre part, une femme est souvent beaucoup plus efficace, et en général quand je vois un steward de caisse, je cherche une autre. caisse… (steward, c’est bien le masculin d’hôtesse, non?)

    2. Mitch

      Ben tout simplement aucun poste de TV ni de radio et problème réglé. De toute façon qui regarde encore la Pravda?

      C’est tellement à chier qu’il faut s’en faire un devoir de ne pas passer une seconde devant ces conneries.

      Si un locataire veut regarder, libre à lui: il s’amène son laptop ou sa tablette et il perdra le peu de neurones qu’il lui reste devant ces conneries.

      Faut vraiment être neuneu pour déclarer une TV ou une radio (ou quoi que ce soit) dans ce pays de cinglés.

      1. Pierre 82

        Ça fait bientôt dix ans que je coche sur « pas de TV » dans ma déclaration d’impôts. Mais chaque année, je reçois un avis d’imposition qui inclut cette taxe, et je dois envoyer une lettre pour leur signaler que je n’ai pas de TV, et d’attendre de recevoir un nouvel avis. Chaque fois un recommandé AR.

        En fait, ils ne tiennent pas compte de la déclaration, et attendent qu’on se lasse et qu’on finisse par raquer sans rouspéter. Et je ne crois pas une seconde que le fonctionnaire qui traite le dossier le fasse par distraction, mais bien qu’ils en ont reçu l’instruction.
        Des méthodes de voyou.

        1. Mitch

          Je coche bien évidemment aussi ‘pas de TV’ dans la déclaration de racket. Et c’est vrai.

          J’ai un écran sur lequel je projette tout ce que je veux mais bien sur jamais la Pravda ni aucune chaine Francophone. Je n’ai jusqu’à présent jamais été emmerdé.

          1. Pheldge

            sauf que, à partir du moment où tu as un écran, tu es présumé coupable de regarder la télé en cachette, donc tu dois payer ! même si tu payes déjà une contribution via ton abonnement internet, c’est pas assez. faut bien financer télé pravda et radio bolcho 😉

      2. theo31

        qui regarde encore la Pravda?

        Encore beaucoup de monde en fait le fameux « c’est vrai, ils l’ont dit à la télé ».

        https://www.youtube.com/watch?v=iQBrnBHGxI0

        Vivement l’hiver que les moutons soient privés d’eau chaude, d’essence et de porno.

        Béééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééh

    3. Mitch

      Et jusqu’à €300 000 d’amende!. Elle est pas belle la vie? 🙂

      Je risque d’être vraiment grossier si je dis ce que ca m’inspire

    4. Mitch

      Après quelques vérifications la SACEM est une société civile, Il va falloir qu’on m’explique comment les agents d’une société civile peuvent être habilité à rentrer chez les gens pour vérifier si il y a une TV ou une radio.

      De l’immense n’importe quoi, une fois de plus.

      Il faut sortir ces parasites au 12mm, je ne voit que ça.

        1. Mitch

          Philou, il ne s’agit pas là de payer mais de de faire rentrer une ordure chez toi qui est sensé venir vérifier que tu n’as ni TV ni radio. Je doute que cette ordure est le droit de rentrer. Même pour les flics c’est compliqué alors pur ce rapace venu de nulle part … Et s’il ne rentre pas je ne vois pas trop comment il peut te faire payer! son intime conviction? (le pire c’est que ce serait fort possible).

          NB: quand on jette un oeil à certains commentaires ca fait froid dans le dos. On a droit au traditionnel : ‘si n’as rien à te reprocher quel est le problème de faire entrer un agent de la SACEM chez toi?’ en passant par: ‘si tu écoutes la radio dans ton meublé tu es de facto un voleur’.

          Ce pays n’apprend décidément rien de rien de son histoire. Finalement, il n’a que les politicards qu’il mérite

            1. Unmeusien

               » contrôleur de la république » !! vocifera t il quasiment ( il avait instantanément deviné la situation, d’être devant un bonhomme endormi debout sur le pas de sa porte,moi,qui travaille de nuits) il  » poussait  » donc,bras tendu tenant sa carte barrée bleue blanc rouge,je passe sur ses mots aboyé a la sulfateuse… j’eus une amende du double de la redevance après coup.
              Bien antérieurement à cette anecdote, j’étais déménageur de métier à cette date, j’avais refusé de payer une amende, conduire une moto essentiellement sur chemins pensez donc ! Au final,un méchant coup de pelle sur la nuque dirait notre hôte favoris… j’eus une saisie sur salaire,4500 francs environ,en deux mensualités.

          1. Pheldge

            Mitch, le contrôleur n’a pas besoin de se déplacer pour venir contrôler si tu as une téloche, une radio ou pas : a priori l’administration considère que tu en as une – a priori coupable donc -, à toi d’apporter la preuve du contraire, donc c’est toi qui suppliera de prendre rdv avec un contrôleur pour prouver ton éventuelle bonne foi. En attendant tu seras taxé comme il se doit, voire avec majoration … et beaucoup cèderont à l’usure.

            1. durru

              Beaucoup doivent céder avant d’être usés, je n’ai eu aucun souci depuis que je déclare ne plus posséder de télé.
              C’est vrai aussi que je suis resté cohérent en refusant l’option télé du fournisseur internet…

              1. Pheldge

                On imagine aisément que les FAI s’ils n’en ont pas l’obligation, se font un devoir de communiquer – à la demande des services de l’état – la liste des abonnés ayant l’option TV … le reste, choper les récalcitrants et les fraudeurs est un jeu d’enfants.

              2. Theo31

                J’ai été contrôlé une fois. Comme j’étais absent, ils m’ont laissé une déclaration sur l’honneur à renvoyer. Je vérifie tous les ans que la case est bien cochée lors de la déclaration d’impôts.

                1. Pierre 82

                  Comme expliqué plus haut, je suis chaque fois obligé de leur renvoyer une lettre pour leur expliquer que je n’ai pas la TV. Ils ne m’ont jamais emmerdé plus loin, et deux semaines après, j’ai toujours reçu un rectificatif annulant cette redevance.
                  D’autre part, n’ayant ni TV ni même écran plat, ils ne découvriraient rien s’ils perquisitionnaient. Mais c’est le principe qui me révulse.
                  Je suis d’ailleurs surpris qu’ils ne l’ont pas simplement rendu obligatoire. D’autant que je ne sais pas à quelle catégorie d’électeurs ça pourrait déplaire, vu que 99% des Français ont la TV. Et en plus, avec l’effet de jalousie, un dossier pourrait être vite monté pour livrer à la vindicte populaire ces gens qui profitent de nos services publics QLMENE sans les payer.

            2. Mitch

              Philou, chaque année je coche la case ‘pas de TV pour regarder la Pravda’. Je n’ai jusque à présent jamais été emmerdé.

              Un écran peut servir à autre chose qu’à regarder cette merde qu’est la Pravda. C’est la vérité, je ne regarde pas cette infection socialisante.

              Une fois (il y a bien longtemps) un de ces crétins m’a demandé des comptes. Je lui ai répondu en Anglais que a/ je ne comprenais pas ce qu’il voulait et 2/ je ne regardais pas la TV en Français. C’est, de plus, la vérité. Je n’ai jamais plus été emmerdé. Fingers crossed.

              Chez moi, les branleurs des impôts ne font pas chier avec ce genre de trucs. Il y a beaucoup plus à gagner avec les foultitudes de salauds de riches qui ont des résidences secondaires ou viennent passer leur retraite.

    5. Grosminet

      Je comprends pas très bien la logique du truc (si tant est qu’il y’en ait une). La SACEM, si je ne m’abuse, s’occupe de recouvrer et de cramer, pardon de redistribuer les droits d’auteurs, non ? Or dans ce cas, les droits d’auteurs sont payés par le diffuseur des œuvres, à savoir les chaînes de télévision ou de radio ; qu’est ce que le propriétaire de gîte vient foutre là-dedans ?

      1. Dr Slump

        Les hôtels, café, resto recevant du public sont considérés comme diffuseurs, au même titre que les boites de nuit. Les locations Abnb et assimilés sont considérés comme activité hôtelière, et donc, au moyen d’une interprétation extensive tout à fait soviétique, comme diffuseurs potentiels de musique aussi.
        Faut pas chercher, c’est ça la SACEM, made in France only.

        1. Grosminet

          Diffuseurs, s’ils diffusent à partir d’un support tel qu’un cd ou un dvd oui, mais quand il s’agit de la télé ou de la radio ?

          1. Dr Slump

            C’est écrit dans l’article 🙄 :
            « Sur son site, la Sacem indique que ce dispositif concerne les loueurs «de meublé de tourisme, chambre d’hôte, gîtes» et hôtels, qui mettent à disposition de leurs clients une télévision, une radio ou un lecteur de CD. »
            Je ne dis pas que c’est logique, j’essaye juste de montrer comment raisonne la sacem.

                1. Theo31

                  Le type de la redevance n’a pas le droit d’entrer chez vous sauf si vous l’invitez. Alors un enculé de la sacem…Même les flics ne peuvent pas entrer chez vous sans commission rogatoire (sauf situations particulières graves)

                  Pour vous choper en train de copuler avec vos maîtresses, les gendarmes doivent attendre 6 heures du matin. C’est arrivé à une connaissance, il en a gardé un très mauvais souvenir.

                  1. Grosminet

                    Ben, passer une nuit entière avec sa maîtresse, quand on est plutôt du genre « du matin » et se faire casser la baraque à 6h du mat’, y’a de quoi l’avoir mauvaise…

              1. Stéphane B

                Ben il se plante grandement sur son tw.., ou plutôt il n’est pas assez précis, quand il écrit

                JDL
                @jdl288
                ·
                23h
                (Mis à part les perquisitions administratives en état d’urgence, toutes les intrusions dans un domicile doivent être autorisées par un juge.)

                En effet, une personne assermentée code de l’urbanisme peut venir vérifier vos constructions. Si vous refusez, PV pour ce refus avec une amende de 5ème catégorie (1500€ max)

                1. Mitch

                  @Stéphane B 17 juillet 2022, 20 h 43 min

                  C’est un cas complètement different. Suite à une construction on sait avant même de déposer un permis qu’en bout de course il pourra y avoir quelqu’un qui atteste que les travaux correspondent au permis. Cela fait partie du deal en somme.

                  Pour la SACEM ou les enculés de la redevance TV, le principe c’est que les gars débarquent à l’improviste. Ils n’ont bien évidemment aucun droit. Faire entrer ces parasites et une grave erreur.

                  Il y a 3 ans ma mairie a entreprit de revoir le cadastre et d’envoyer des mecs mesurer partout sur la commune. Jamais ces mecs ne sont entrés chez moi. Ils ont essayé 3 fois. Ils ne sont jamais revenu après que le chien ai failli en manger un, qui avait eu l’idée intelligente de faire ses relevés par dessus le portait.

                  1. Pheldge

                    Mitch, pour la révision cadastrale, tu n’as aucune obligation, bien sûr, sauf que on risque de réévaluer tes surfaces à partir de photos aériennes et de te compter en surfaces constructibles, imposées à taux plein des abris ouverts …
                    Mon garagiste a eu ainsi la surprise de voir sa TF passer de 800 € à 3500 €, ses hangars étant comptés comme surface habitables … je l’ai aidé à remplir les cerfas pour déclarer les bonnes surfaces, ça a réduit à 1200 € mais ça t’explique le principe : tu ne collabores pas ? ok, pas de problème, on te taxe à vue de nez, et c’est toi qui es emm3rdé ensuite à aller supplier de rectifier.
                    A mon avis, il vaut mieux collaborer – le vilain mot – pour limiter les dégâts : ce sont souvent des géomètres privés qui font le boulot, et qui sont assez compréhensif.

            1. Pheldge

              l’analogie avec l’équivalent de la Sacem tentant de faire payer les loueurs de voitures sous prétexte qu’ils mettent un auto radio à disposition me parait incongrue, parce que c’est le diffuseur, la station de radio qui paye déjà une redevance.
              Alors oui, le contrôleur de la sacem n’a , pour l’instant aucun droit d’accès à la propriété privée. Sauf nouvelle loi rendant obligatoire le versement d’une « taxe de solidarité aux créateurs », et étendant son application aux publics cités, et pour faire bonne mesure, accorde des droits étendus aux contrôleurs, comme celui de réquisitionner les FDO … ça ils peuvent toujours le voter. J’aimerais avoir le point de vue de Bob sur la question, lui qui semble bien informé, mais la Sacem a besoin de thunes pour entretenir toute une floppée d’artistes de qualité variables.

              1. Aristarkke

                Elle a surtout besoin de thunes pour s’entretenir elle-même car le magazine Capital l’avait sérieusement épinglée (article d’il y a au moins quinze ans, du temps où j’étais abonné) sur ses frais de fonctionnement, pas vraiment modérés…

              2. bob razovski

                Salut Pheldge,
                en effet, la déclaration SACEM est un peu ma spécialité, vu mon passé dans le monde merveilleux du showbiz.
                Il y a une règle de base : un diffuseur de musique paye une redevance SACEM. Ce qui, de facto crée son opposé : Pas de diffusion musicale, pas de redevance SACEM.

                Même un bar, resto hotel ou autre établissement dont on pourrait penser qu’il paye une redevance par défaut, s’il ne diffuse pas de musique, il ne paye pas. Simple.

                J’ai même fait annuler des cotisations sur des concerts qui finalement, n’avaient pas eu lieu à cause de la pluie. Et soyons honnête, j’ai toujours eu des interlocuteurs aimables et compréhensifs. Jamais eu à faire avec les kapos dont fait état Pierre82.

                Mais attention, il existe d’autres redevances cachées, dont celle de la SPRE (Société pour la Perception de la Rémunération Equitable), rien que le nom est terrifiant. Je n’ai pas étendu mes recherches, mais je pense que c’est plutôt de ça que l’on parle puisque c’est la SACEM qui édite les factures de cette « société pour l’équité équitable ».

                Anecdote à propos de ces redevances musicales que l’on glisse pudiquement sous le terme « SACEM » : j’ai même connu une époque où deux boites de recouvrement se battaient pour récupérer une même redevance. Y’avait la SPEDIDAM et un autre truc, dont j’ai oublié le nom. Je te dis pas la blague du gars qui se retrouvait tiraillé entre ces deux organismes… Ils ont fini par fusionner après des années de lutte.

                1. Pierre 82

                  A noter que pour moi, le terme SACEM est générique. Je reçois en fait deux factures par an pour le commerce de mon épouse: une sous le nom de SACEM, et l’autre sous le nom de SPRE. Environ 250 balles par an, juste pour une musique d’ambiance, en sourdine dans l’établissement.

                  1. René-Pierre Alié

                    250 € par an, c’est bien peu, pour participer à cette horreur que l’on appelle « la musique d’ambiance », et qui devrait être lourdement pénalisée, afin d’en dissuader les responsables.

                  2. bob razaovski

                    Bonjour Pierre, c’est ce que je disais plus haut. SACEM est souvent pris comme un terme générique, or ce n’est qu’un des organismes qui prélèvent moult cotisations. La SPRE est à ce titre, un machin bien plus toxique à mon goût (sans parler de la SPEDIDAM, et son engagement pour un internet « équitable »…)

  21. Theo31

    Hier, soirée avec des Réunionais. L’occasion d’apprendre que là-bas certaines dames, et pas des jeunes, cherchent des PCR : non des tests pour le covid, mais des Plans Cul Réguliers.

    J’attends la réaction consternifiante et boulversifiée de l’ADP.

    😀

    1. Pheldge

      non, PCR c’est le Parti Communiste Réunionnais qui a connu son heure de gloire sous la direction de la famille Vergès, Raymond, puis Paul, les dernier rejeton étant un fruit sec.

  22. Hari Seldon

    H16,
    Je crois que « vécu » prendra un « e » dans le contexte de cette phrase :

    « la confiture de framboise sans laquelle l’existence vaut-elle vraiment d’être vécu »

  23. BJ

    Perso j’ai pris une assurance très facilement utilisable en période de crise grave. Nettement plus que du papier monnaie qu’on peut imprimer à tour de bras.
    Elle s’appelle AR15…

Laisser un commentaire