Le monde écologique : un monde de quotas et de contraintes

La France n’a pas de pétrole, mais elle a des écolos qui ont des idées. Ils ont tellement d’idées (sur tout, et surtout des idées) qu’il ne se passe plus une semaine sans que l’un ou l’autre groupe de ces frétillants militants de l’Ascétisme Pour Autrui ne ponde une vibrante tribune en faveur de nouveaux quotas ou de nouvelles restrictions qui garantiront enfin une avancée décisive de l’Humanité vers un futur aussi riant que – forcément – sobre.

C’est ainsi qu’on retrouve des chroniques, régulières maintenant, s’étalant avec délice dans le catastrophisme médiatique dans lequel notre avenir ne tient plus qu’à un fil, ce dernier, condition de notre survie, se résumant essentiellement à expier nos fautes par différents moyens, bizarrement mais systématiquement tous coercitifs.

De façon répétitive donc, on retrouve dans les médias, avec une entêtante constance, un appel à nous serrer toujours plus la ceinture. Dans ces appels, il est difficile de ne pas noter les trépignements de certains à vouloir imposer de fermes limitations énergétiques, rebaptisés pudiquement “quotas carbone” pour faire croire à un quelconque lien avec le dioxyde de carbone.

Une fois débarrassés de leur gangue de novlangue écolo, ces appels sont tous calibrés de la même façon : quel que soit le problème réel ou imaginaire qu’on soulève, il existe un coupable évident, pratique et systématique à savoir l’Humanité qui, une fois soigneusement taxée, contrainte et limitée afin d’expier sa faute, pourra échapper à l’apocalypse si et seulement si elle se laisse diriger par une élite éclairée.

“Permis carbone”, “pass énergétique”, “quota carbone”, les appellations changent, les titrailles s’enchaînent et chaque semaine, de nouvelles propositions sont publiées, rappelant que, déjà, quelques députés sont favorables à cette nouvelle bordée de restrictions sévères qui consistent essentiellement à imposer une limitation énergétique à chaque individu : grâce à ce procédé, chaque citoyen peut être contraint jusque dans son intimité à limiter toutes ses activités, à ne faire que ce qui est approuvé et ne plus avoir ni le droit, ni le temps, ni l’énergie pour faire ce qui lui plaît.

Dans ce monde réjouissant, fini les vols aériens (quatre pour toute une vie suffisent), haro sur la voiture individuelle (à plus forte raison lorsqu’elle roule au pétrole !), la consommation électrique devient millimétrée et on impose bien sûr une interdiction totale de tout gaspillage (sauf lorsque c’est l’État). Moyennant beaucoup de verdure, le goulag éco-conscient sera plus joli.

Du reste, ne comptez pas non plus compenser ces restrictions par quelques douceurs gustatives : l’écologisme militant d’écrabouillement des dissidences climato-catastrogènes entend bien s’immiscer aussi dans votre nourriture, du petit-déjeûner au souper en passant par le quatre-heure à moteur (électrique et encore).

La transition écologique passera par la bouffe, vous n’y couperez pas et il suffit pour s’en convaincre d’éplucher les propositions de groupes de lobbies actuels (finement renommés “Instituts” pour mieux vendre leur soupe) : pour l’un de ceux-là, l’IDDRI, il est même encore laissé trop de latitude à l’individu lorsqu’il va faire ses courses et l’imbécile continue donc d’acheter ce dont il a envie (l’insupportable égoïste) sans trop se soucier du climat, de l’environnement, de la pollution et des ours polaires.

Pour l’IDDRI, il est manifeste que la transition écologique repose encore trop sur l’individu, ce petit mammifère pénible qui, jusqu’à présent, se passait pourtant trop bien d’eux. Il faut mettre un terme à toute cette belle liberté de reprendre deux fois des pâtes.

Car fondamentalement, cette liberté est inégalitaire : devant les incitations (ou le tabassage fiscal) propulsant des buts écolos jusque dans la nourriture, les riches vont faire attention et devenir de bons petits “consom’acteurs”, manger bio et sain, alors que ces sommateurs de pauvres vont continuer à manger des trucs mauvais pour la santé au motif ridicule qu’ils ne sont pas chers, les cons imbéciles.

Las : comme il y a plus de pauvres que de riches, tout ceci va ruiner les efforts de la transition écologique bien visible, en plus d’accroître les méchantes inégalités que ces comportements différents entraînent inévitablement.

La conclusion est sans appel : il faut dilapider l’argent public pour médiatiser et propagandiser, puis contraindre, interdire et empêcher, limiter par la loi, réguler de tous les côtés et tailler en pièce la liberté individuelle, le tout en utilisant des mots inventés de toute pièce comme “surmarge” (qui ne ressemble pas à surprofit ou hyperprofit pour rien, bien sûr). Pour cela, on enchaînera des propositions d’une originalité folle, comme notamment des “chèques alimentations” (en plus des éco-chèques, des chèques carburant et autres chèques repas de mon cul sur la commode que les Français collectionnent à présent comme autant de petits tickets de rationnement).

Bien évidemment, il faudrait, comme l’IDDRI le préconise, mettre en place un “délégué interministériel à l’alimentation” car, c’est bien, connu, rien de tel qu’un Théodule de plus dans les couloirs feutrés de notre République : il va tout changer, tant il est vrai que les milliers de Théodules précédents ont tout changé.

On déplore néanmoins l’absence de proposition d’un Grenelle de la bouffe l’alimentation ou d’un numéro vert qui manque à cette Panoplie du Petit-Étatiste “made in China” … Gageons que c’est un simple oubli qui masque évidemment une vraie volonté de mettre en route ces deux colifichets obligatoires de la réponse politique française à tous les problèmes modernes.

Notons aussi l’absence encore louable de toute proposition de passer à l’entomophagie. L’IDDRI comprend probablement que le grignotage de grillons et de vers de farine ne fait pas encore recette auprès des Français et qu’il faudra patiemment attendre encore un peu (les premières famines ?) avant ce genre de solutions. En attendant, rassurez-vous, l’élimination de la viande et son remplacement par des feuilles de salades flexitariennes reste à l’ordre du jour.

Quotas carbone, pistage de votre alimentation jusqu’au moindre petit pois… Les signaux sont encore discrets, mais ils sont persistants, répétés et de moins en moins faibles : il faut absolument imposer l’ascétisme, les contraintes de la limitation et du jeûne alimentaire et énergétique, à tous, tout le temps.

En réalité, on cache mal le fait que la France s’appauvrit. On cache mal que l’hystérie écologique est maintenant permanente. On cache aussi fort mal qu’il faut maintenant pousser les gens à s’habituer à des pénuries de ce qui nourrit vraiment (de la vraie viande par exemple) ou de ce qui fait vraiment chauffer son foyer.

À force de quotas, de mesures de coercition plus ou moins feutrées, on impose aux individus de se départir de plus en plus rapidement de tout ce qui fait le sel de la vie, à commencer par la liberté de choisir ce qu’on va mettre dans son assiette ou de prendre des douches chaudes plutôt que froides.

Cela va très bien se passer.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8

Commentaires544

      1. Aristarkke

        Sûrement pas. J’ai loupé cette ouverture d’une fraction de seconde et suis parti répondre à MCA, à bord de son train personnel, enfin wagon, pour être aussi matinal.

        1. MCA

          Allez je vais t’en apprendre une bonne, ouvre grand tes ouïes : pour les voyageurs on parle de “voitures” et pour les marchandises de “wagons”.

          Maintenant “salon” est un type de voiture particulière où j’apprécie de me prélasser en songeant à l’ADP dont le mulet refuse de monter la côte avec icelui dessus. 😉

            1. Pheldge

              comme je l’ai déjà avoué, mon grand reup maternel était roubaisien, j’ai encore de lointains parents en ces contrées lointaines …

                    1. Aristarkke

                      Entre nous, cette appellation “Hauts de France” est d’une extrême banalité qui n’a pas dû être difficile à imaginer en dépit du coût croquignolet probable payé à une agence de naming tenue par des copains de promo.
                      Quoiqu’ancien, Septentrion aurait mieux répondu mais à notre époque, le niveau culturel requis pour l’apprécier devait être considéré comme sidéralement élevé. Faut dire qu’avoir Xavier Bertrand comme patron ne risquait pas de casser la baraque.

                    2. Aristarkke

                      Vu sa belle invention du RSI, catastrophe industrielle s’il en est, j’espère que non. Mais il continue à vendre l’idée qu’il est le meilleur président de région, y élu grâce à la gauche pour faire barrage au RN…

    1. MCA

      C’est bien la question que je posais tant mon inquiétude était grande et vl’a- ti-pas que l’ingrat me fait remontrance ! 😉

  1. Aristarkke

    Barreau, sévissant ad nauseam chez Tw…, c’est de côtoyer professionnellement des mondes vides de vies humaines qu’il s’évertue autant à vouloir nous pourrir la vie?
    Estime-il que ces mondes sont préférables ?
    (astrophysicien qu’il serait)

    1. Grosminet

      « (astrophysicien qu’il serait) »
      Il est là pour démontrer que l’on peut être à la fois astrophysicien et con comme une bite. Intellectuel, intelligent, toussa…

        1. Popeye

          mouarf! éclat de rire à cette saillie (heureusement mon micro était coupé au cours de ma si passionnante visioconférence. La caméra aussi, d’ailleurs!)

      1. Aristarkke

        Ça ne nous rassure pas quant à l’apport de tous ceux qui quittent l’Afrique, trop injustement méconnus et sous-utilisés…

  2. Aristarkke

    Je note que depuis un bail, ce sont les ours polaires qui occupent le podium des bestioles arctiques à sauver. Les bébés phoques sont bien oubliés !

    1. MCA

      Depuis que la Bardot met du synthétique ils peuvent s’ébattre librement sur la banquise; enfin ce qu’il en reste because le mauvais CO2 qui nous déclenche un réchauffemik à faire fondre les glaçons.

  3. Aristarkke

    Il faut mettre un terme à toute cette belle liberté de reprendre deux fois des pâtes.
    En revanche, pour ce qui est de reprendre deux fois des pattes d’insectes, alors là il n’y a même pas de limite en nombre des occurrences !

  4. Jacques Huse de Royaumont

    Obliger, interdire, punir et taxer… les écolo en revienne toujours à ces recettes à la toxicité éprouvée.

    Remarquez, leur discours sur la sobriété a de l’avenir : avec la dégringolade économique qui nous guette, on risque d’y passer. Au moins, on sera sobre parce qu”on l’a choisi, pas par déclassement. C’est un peu comme faire le ramdam au sahel, on ne subit pas une disette, on jeûne. Nuance.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        C’est pareil… ramdam est un mot pied-noir qui désigne le ramadan, juste chargé d’un sous-entendu péjoratif (à peine…).

    1. Dom17

      Les écolos sont les nouveaux communistes. Mêmes financements à l’appui.
      Le tout s’inscrit dans un processus de révolution mondiale où les Etats devraient disparaître ou n’être que les intendants d’un pouvoir centralisé.

  5. Aristarkke

    Sinon, complètement en accord avec l’hypothèse de Monseigneur quant à une préparation d’artillerie pour faire oublier les pénuries ou fortes restrictions par les prix de vente, qui commencent à advenir.
    Ça fait quand même maintenant un bon paquet de semaines que les distributeurs d’essence n’arrivent pas à maintenir leurs échantillonnages totalement disponibles à la vente en connaissant des ruptures de stocks anormalement tournantes par rapport au monde d’avant. Idem pour mon distributeur alimentaire favori qui connaît maintenant des portions de rayons vides, jamais les mêmes selon les semaines, certes. C’est un phénomène qui est la suite des confinements à répétition…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Si.
      Il s’est spécialisé dans la vente d’oracles apocalyptiques, d’injonctions culpabilisantes et de pratiques expiatoires.
      Un Tartuffe 2.0.

  6. douar

    Le naufrage actuel du bio est déjà une bonne nouvelle: malgré une volonté politique évidente, le marché dégringole faute de consommateurs.
    D’où les appels répétés de la filière pour imposer un minima bio dans les cantines.
    Mais les mairies voient donc exploser leurs coûts qu’elles n’arrivent pas à répercuter: le manque d’argent commence à se voir et c’est tant mieux.

    Je viens de voir le site de l’IDDRI: ça manque un peu de parité tout ça. Et la liste des donateurs est intéressante.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce machin est un partenaire de science Po, ce qui veut tout dire.

      Ca manque de diversité surtout, encore un concept qui est bon pour les autres.
      La galerie de portraits de l’équipe est sublime, que de belles têtes de vainqueurs. Entre soixante-huitards attardés, fils de famille bons à rien illuminés et pétasses de Neuilly désœuvrées en manque de raison de vivre ou de reconnaissance, c’est un instantané de la décadence des élites françaises. Superbe.

      Détail amusant : le bidule a son adresse rue du four… Peut-être prémonitoire.

      1. Blondin

        Le Conseil d’Administration vaut le détour aussi :
        la Cour des Comptes (dont je pensais naïvement que le rôle était d’éviter les dépenses inutiles…)
        BNP Paribas
        Veolia
        Belle brochette

        1. Blondin

          Quant à l’adresse rue du Four, c’est à côté de Sciences Pipeau, ce qui est pratique.
          Et on notera que c’est le quartier le plus cher de Paris. Très loin de la nature

          1. Aristarkke

            Attendez. Annihildalgo vient de promettre d’augmenter le nombre des espaces verts et autres forêts urbaines parallèlement à l’augmentation du nombre de logements à construire ou a disponibilité proche. C’est de la magie permanente, cette gestion ! Ils peuvent donc s’installer dans un quartier très minéral qui changera…

    1. douar

      Mmmh, Chirac avait mis Corine Lepage en 1995 qui a bien préparé les esprits. D’ailleurs, dans le genre conflit d’intérêt, c’était niveau expert, elle qui a un cabinet d’avocat spécialisé dans l’environnement. Être ministre de l’environnement en même temps, personne à l’époque n’y avait trouvé à redire.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Efficace pour se retrouver rapidement sous le seuil… de pauvreté.
      Quant à l’absence d’effet sur le climat, on pourra toujours dire que c’est la faute des chinois.
      L’important n’est pas d’être efficace, mais de trouver un coupable.

      1. Pheldge

        Poutine est de tous les mauvais coups, il est certainement responsable du réchauffement, d’ailleurs la Russie produit du gaz, si c’est pas une preuve …

        1. Gerldam

          S’ils continuent à déconner à pleins tuyaux, c’est en Russie qu’il faudra aller se réfugier. D’ailleurs nombre de français y sont déjà allés depuis un an.
          Le Litre d’essence à 0,80€, le chauffage quasi gratuit et merde à la planète!
          Que du bonheur.

  7. Unmeusien

    Alimentation durable parmi les 12 propositions ? Moi j’entends alimentation du râble le râble du lapin, et par extension la pièce de muscle appelée filet mignon chez d’autres animaux, fameux morceaux ! Tendreté de ces muscles qui amha est grâce au fait que ces derniers se durcissent moins au fil de l’existence de la bête…le sot-l’y-laisse d’un gallinacé est un autre exemple.

      1. Pheldge

        oublie tout ça, d’abord, l’abondance c’est fini, il t’a dit le Monsieur ! et puis en plus c’est mauvais pour ton cholestérol, sans oublier l’alcool qui te détruit le foie aussi sûrement que du doliprane …

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Le vin fait moins de dégâts que le rhum, et c’est meilleur que le doliprane.
          Et puis je surveille la conscientisation écologique de mon entreprise, alors j’ai bien de droit à de la viande tous les jours, en échange!

          1. MCA

            Et voilà que le Major s’y met lui aussi… 🙂

            Ca pourrait faire en effet combo : le Charrette (deux “r” au nom) qui comme tous les mauvais alcool donnent mal à la tête et l’antidote Doliprane.

                    1. Pheldge

                      Au moins je vous sers de défouloir, ça compense mon inutilité due à ma puérilitude … 😉

                    1. Pheldge

                      MCA vu ton passif à ce sujet, je me garderais de parler de “bouquet misère”, ça risque encore de te coûter une visite chez le bijoutier … 😉

                1. Aristarkke

                  Deux R et deux T pour ce rhum.
                  La version Un R et trois T est inconnue sauf peut-être après un usage d’icelui manquant de la modération vantée par MamanEtat…
                  😥

                  1. MCA

                    Pour MamanEtat, miam les bonnes taxes sur le rhum Charrette, donc pas compter sur elle pour en interdire l’usage abusif (sauf pour laver les carreaux) 🙂

      1. Unmeusien

        Je me trompe peut-être de partie du gallinacé alors…il y a probablement un sot-l’y-laisse sur le poulet,moi je confondait avec les 2 morceaux situés au bas et dos de la carcasse,en formes de petites cuillères,ces muscles semblent fixe et sont toujours très tendres.

        1. Aristarkke

          Le sot-l’y-laisse, c’est le croupion du poulet. Jamais pu comprendre l’intérêt gustatif particulier de ce morceau mais s’il y en a qui en raffolent, grand bien leur fasse. Je le leur laisse bien volontiers.
          En revanche, ces deux petites cuillères sont effectivement délicieuses à l’instar du poulet rôti complet qui a toujours une odeur “mortelle” vers midi sur les marchés vivriers..’

          1. sam player

            Les cuillères à 15mm de chaque côté de l’épine dorsale sont bien le sot-l’y-laisse non ?
            Croupion je connais pas —> poubelle verte

          2. Higgins

            Désolé Ari mais le croupion n’est pas le sot-l’y-laisse. Ce sont bien les deux petits muscles situés le long de l’épine dorsale juste avant le croupion.

                1. Pheldge

                  wikipedia.org/wiki/Sot-l%27y-laisse
                  MCA, faudrait songer à quitter la scène, si tu me suis, mon offre SG est imbattable, ne tarde pas, tes héritiers t’en sauront gré. 😉

                  1. MCA

                    Quitter la scène? c’est prévu le 9 mai pour ma cure annuelle de rhum antillais, le bon, l’unique, que dis-je? le seul remboursé par la sécu… 😉

                    Puis, pas de chance pour toi, je vais revenir en pleine forme…

                    1. Pheldge

                      ta mutuelle prend en charge le rapatriement du corps ? parce que à ton âge, tu prends des risques à aller là bas …

            1. Aristarkke

              Désolé, Major, mais je me vois dans l’obligation de disconvenir, courtoisement, cela va sans dire:
              http:/
              /www.synonymo.fr/synonyme/croupion

        1. petit-chat

          Plus possible : tous les vrais médecins sont interdits d’exercer. Ils ne reste que les traîtres, les vendus et les ignares.

          1. sam player

            Le dernier médecin que je suis allé voir, il y a pas loin de 5 ans, je lui expose mon problème : elle tape mes symptômes dans son ordi 😀 je suis parti sans payer

  8. SCima

    Il y a quelques discrets petits articles dans les news en ce moment, du type : les oeufs des poulaillers domestiques sont contaminés aux Pifa, aux dixynes, les truites dans les rivières de Haute Savoie sont aussi contaminées, il ne faut pas les consommer. Etc, etc…
    Genre les oeufs et le poisson produit de manière industrielle ne le sont pas, hein, non bien sûr !
    Ça sent la loi qui va interdire aux particuliers de se nourrir par leurs propre moyens ça !!

    1. nemrod

      Oui c’est ce que je me suis dit.
      Que la chaine alimentaire soit contaminée par des polluants cumulatifs ça ne fait pas l’ombre d’un doute mais il n’y aucune raison que ça se limite à la filière amateure.
      C’est d’ailleurs bien plus inquiétant que le rechaufmik pour moi.

      1. Cerf d

        Contrairement à la filière industrielle, la filière amateur n’a pas de Système Qualité.
        La fameuse qualité papier qui empêche les pizzas d’être toxique.

        1. Pheldge

          le Système Qualité s’assure de la conformité du produit au cahier des charges, et si ce dernier stipule qu’il faut produire de la m3rde, alors il s’assure qu’elle est bien conforme aux attentes, avec toujours la même odeur, la même consistance et le même goût.
          Ce n’est pas exactement ce que les gueux imaginent quand ils évoquent le mot “qualité” … 😉

    2. Popeye

      je me suis fait exactement la même réflexion, en entendant un reportage en ce sens à la radio.
      Quelle belle bande de raclures.

    3. Hagdik

      Tous les tartuffes télévisuels qui nous beurrent quotidiennement la raie avec leur propagande oublient soigneusement de préciser :
      1- quelle molécule on a identifié dans un aliment ou un produit de consommation.
      2- combien a-t-on mesuré de la dite molécule.
      2- quelle est la nocivité avérée dudit produit.
      Le foutage de gueule est permanent.
      Quand j’ai commencé ma carrière en labo, on peinait à caractériser 5PPM d’arsenic dans les composés issus de l’acide sulfurique à la chambre au plomb. Aujourd’hui on caractérise 0,01 picogramme de n’importe quel élément.
      Le blaireau moyen boboïde est tout content qu’on lui ait fait paur avec les vilains produits qui tuent de l’agriculture non bio et le week-end il emmène ses chiards bouffer le la merde pré-chiée stérile chez Mc Do, halal chez Quick.

      1. Pheldge

        c’est pourtant simple :
        1 rien que des molécules méchantes sui donnent le cancer qui tue
        2 des quantités très supérieures aux normales saisonnières
        3 go to 1

    4. douar

      C’est simplement pour rappeler que ce qui est très local et small n’est pas pas un gage absolu de qualité.
      On a plus de chances de chopper une salmonelle avec des œufs de basse cour qu’avec des œufs d’élevage classique.

      1. sam player

        Déjà dit ici, dans un petit bled on avait une ferme tenue par des fermiers retraités et pour bon voisinage je m’arrêtais de temps en temps pour voir s’ils n’étaient pas morts et un jour elle me propose des œufs mais en me disant que ça ne sera que 6 car ses poules sont malades, tout en me montrant le flacon du médicament qu’elle leur donne… et je lis : ne pas consommer les œufs pendant le traitement ni pendant 3 semaines après l’arrêt du traitement…
        J’ai pris les œufs et direction poubelle en rentrant…
        Vive la bouffe industrielle !

          1. Aristarkke

            C’est Mélusine qu’il convient de prier d’agir en correction, toute inconstante qu’elle soit.
            Monseigneur ne s’occupe pas de l’intendance, voyons!

        1. Grosminet

          ça te serait pas passé par le microprocesseur pardon la tête qu’elle t’a donné les œufs des poules qui n’étaient pas malades, d’où le peu d’œufs dispos ?

  9. Alex

    Vu les marges de plus en plus faibles des distributeurs, vouloir imposer des quotas de produits avec des volumes de ventes discrets, c’est aussi flinguer un secteur qui n’est pas au plus haut de sa forme.

  10. cherea

    il y a ce double mouvement chez les écologistes français et autres, 1/ le fait religieux classique, 2/le ressentiment, je développe les 2 points.

    1/ rien de nouveau, ça été dit et écrit 1000 fois, mais faut enfoncer la porte, l’écologie est une religion comme les autres

    – le texte d’abord le rapport du GIEC est la nouvelle bible, voire un Coran intouchable car venant d’études faites par des scientifiques(comme si les scientifiques ne pouvaient pas se tromper…), ceux qui émettent des doutes, posent des questions sont des hérétiques, j’ai entendu les mots “négationniste”, évidemment le “climat-sceptique” (parfaitement contradictoire d’ailleurs puisque le scepticisme est la base de la démarche scientifique, le doute….), j’ai même entendu ce nouveau mot de dénialiste…si on vous accuse de climatoscepticisme, répondez que c’est lui le “climato-réactionnaire” car il faut bien que tout change, la population, et que le climat lui aussi a bien le droit au changement…
    – on a encore les prophètes, jeunes femmes voire adolescente telles les vestales -dont nous ne pouvons remettre en question la pureté – ça en est presque caricatural de mettre en avant une telle jeunesse. Il est souvent expliqué que c’est une préoccupation de la jeunesse comme s’il n’y avait pas eu un travail préparatoire depuis 20 ans pour conditionner les esprits. J’appelle ce travail de propagande non pas la grosse bertha mais la Grosse Vertha. Pour les curés de cette nouvelle religion, on les voit partout, en photo de l’article, pas besoin de préciser…on peut leur accorder le bénéfice du doute quant à leur bonne foi, en revanche on a bien sûr tous les Tartuffe de cette nouvelle religion
    – Je pourrai continuer avec les interdits alimentaires, que toutes les religions ont pratiqué, “tu ne mangeras pas…”, ici c’est “tu ne mangeras pas de protéines animales” ou seulement le week end…
    – Ce n’est pas encore très présent, mais on aura bientôt les fêtes calendaires, on a déjà tel le marronnier ce fameux “jour du dépassement”….

    2/ Le ressentiment, je n’ai pas encore réussi à formaliser cette observation, mais disons que tous ces écolos ont une certaine coloration politique…pour faire très vite gauchistes…or on s’aperçoit que tous ceux qui se jettent dans cette nouvelle religion écolo sont tous issus d’une petite bourgeoisie intellectuelle déclassée par la mondialisation des 30_40 dernières années, professeurs, bac+3 sociologie…, prolo du tertiaire comme je les appelle et comme ils ont globalement échoué d’un point de vue économique, ils se retranchent dans l’écologie car elle habille habilement ce ressentiment envers la réussite économique d’une autre partie de la population. L’exemple que je donne est souvent celui du prof bac+5 qui doit toucher 1.5-2 smic et qui voit le type qui a fait un C.A.P plomberie mener tranquillement sa petite barque avec une petite PME de 4-5 employés et avoir un pouvoir d’achat, des frais professionnels qui mettent du beurre dans les épinards, des dividendes, un SUV payé par la petite PME (dont nos écolos iront dégonfler les pneus…). D’ailleurs ce matin même, France Inter ouvrait son journal sur la ZAD à venir entre Castres et Toulouse, car l’Etat veut construire une autoroute…en gros des gens viennent manifester contre l’amélioration des conditions de vie de notre plombier qui habite Castres et va travailler à Toulouse…Et ce qui est terrible pour ceux habités du ressentiment est qu’ils ont fait comme l’état leur avait dit, va faire des études et un bac+5 socio_psycho et qu’aujourd’hui ils se rendent compte de cet écueil…mais ne pouvant se retourner contre l’Etat qui maintient encore à flot cette classe avec des aides, des subventions…elle dévie cette colère sur ceux qui s’en sortent dans la mondialisation.

    À grand trait, j’ai dressé peu ou prou le portrait de cette bourgeoise intellectuelle déclassée qui se réfugie dans l’écologie pour ne pas méditer son échec économique…disons que c’est la classique haine du riche…mais je pourrais dans un autre article de h16, faire le portrait de cette bourgeoisie des affaires/bourgeoisie de l’Etat qui n’a qu’un mépris de classe envers les autres Français.

    Il y a évidemment de nombreux fléaux qui flétrissent la France, mais j’en vois deux du moins dans les esprits et chez des Français, et c’est à equidistance, la haine du riche d’une partie des Français que je mets en reflet du mépris de classe de l’autre partie de la population.

    Désolé de m’inviter ainsi dans les commentaires, je n’ai pas eu le temps de faire plus court.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Il me semble que ces sous-intellectuels ratés et aigris sont prévus par Schumpeter et identifiés comme dangereux.
      L’erreur avec eux est de sous-estimer leur pouvoir de nuisance.

      1. Higgins

        Moi, ce qui me surprend le plus, c’est cette volonté de limiter, quand ce n’est pas les supprimer, toutes les libertés individuelles au nom de concepts plus ou moins foireux. Et ces crétins de députés qui marchent dans la combine. J’espère de tout cœur que cette Europe va se planter. C’est l’inverse de celle auquelle j’aspire.

        1. sam player

          Ils veulent de la sécurité partout : dans la rue en mode piéton, cycliste, trottinette, en voiture, au travail, devant l’ordi, devant la télé, dans les achats, à l’hôpital, dans l’alimentaire… et je crois qu’ils n’en ont rien à faire de perdre la liberté

          Ils n’ont ni l’une et de moins en moins l’autre

            1. turlututu

              Je pense que c’est plutôt la liberté des autres et ce qu’ils pourraient en faire qui leur fait peur.
              Qu’ils viennent me chercher !

    2. Popeye

      Merci @Cherea, avec “…en gros des gens viennent manifester contre l’amélioration des conditions de vie de notre plombier qui habite Castres et va travailler à Toulouse…” vous tapez dans le mille.
      Entendu ce matin à la radio un reportage sur ce sujet. L’un des interviewés, membre du collectif machin contre cette autoroute est … instituteur dans le civil. Et paf.

      1. Aristarkke

        Statutairement, les instituteurs sont logés dans les écoles ou à leur immédiate proximité. Donc, le déplacement automobile pour aller au taff lui est complètement étranger…

        1. Aristarkke

          Heureusement pour eux :
          https:/
          /actu.fr/normandie/alencon_61001/voiture-electrique-prix-de-la-recharge-multiplie-par-10-il-salarme_58951625.html

            1. Aristarkke

              Oui, j’ai vu mais trop tard. Je suis méthodique et reprend les commentaires en partant du haut vers le bas, sans attendre d’avoir tout lu pour y mettre mon grain de sel.

    3. sam player

      À propos des repas carnés, je me rapppelle que quand j’étais gamin la viande c’était des steaks hachés du boucher qui passait au village, du poulet le dimanche une fois tous les 15 jours, de la poule au riz de temps en temps (on en trouve plus guère de celle là)

      Maintenant je mange midi et soir de la viande 😀 on en trouve facilement ici à 15-20 balles du kg, du charolais, jeune bovin en race à viande

      C’était mon témoignage “c’est mieux maintenant “ 😀

      1. durru

        T’es sûr que t’es dans les mêmes déciles (voire centiles) que tes parents à l’époque ?
        Moi, gamin, dans un pays de pouilleux, c’était du poulet à minima une fois par jour hors hiver, sinon de la cochonnaille chez les grand-parents à la campagne. En ville, c’était plus aléatoire et plus truffé de poissons et autres viandes, mais au total c’était pas loin.

        1. sam player

          Moi le matin en semaine c’était du pain de la veille coupé dans un chocolat au lait chaud, et le dimanche des tartines avec beurre ou confiture, pas les 2 : quand je voulais les 2 mon père disait : halte là, on n’est pas chez les roumains ici !

          sam player — gamin des rues

          1. Grosminet

            « halte là, on n’est pas chez les roumains ici ! »
            Tu ne crois pas si bien dire. Avant 89 je sais pas, mais plus récemment chez les roumains, quand ils invitent quelqu’un, y’a toujours 3 fois trop à bouffer. Un repas de mariage c’est obligatoirement 4 plats plus dessert. Et crois moi qu’en tant que normand, je m’y connais en repas copieux.

              1. Grosminet

                C’est toujours comme ça, ni plus ni moins, et toujours dans le même ordre : gustare, peste, sarmale et friptura. Tout en sachant qu’un seul des plats est suffisant pour se nourrir correctement.

                1. Elie

                  Qu’est-ce qu’on mange bien là-bas ! Même en ville. Mais quand en plus la famille s’approvisionne directement à la campagne, c’est le paradis !

                    1. Vieux rat

                      Au resto, ça dépend avec quel budget !

                      L’aisé profite de bons gastronomiques, le pauvre va bouffer au kébab !

        2. Pierre 82

          sam a vécu une enfance à la dure, il a connu la schlague, les punitions corporelles et les privations.
          Il me semble qu’il est légèrement plus jeune que moi, donc je ne sais pas trop où il vivait…
          Sérieusement, on avait de la viande quand j’étais gamin, dans les années 60. Sans doute moins que maintenant, mais un peu de tout, sauf du cheval et de l’agneau mais uniquement parce que ma mère détestait ça…
          Mais mon père, par contre, s’est toujours énervé quand on lui disait que la bouffe était meilleure avant. Car dans son enfance à lui, entre deux guerres, était nettement moins rigolote en matière de viande : tous les jours, il y avait du gras de porc avec un peu de maigre qui faisait office de viande, le tout mêlé dans des patates et des légumes, et de temps en temps de la poule (plus souvent de la poule que du poulet), et en matière de bœuf, de la carne qu’on appelait du “bouilli”, sans doute les morceaux les moins nobles de vaches de réforme.
          Mais c’est surtout pendant la guerre où il manquait de tout. Comme il avait 15 ans au moment où elle a éclaté, c’était pas le meilleur moment pour le développement…

            1. Vieux rat

              Et alors ? C’est normal ! Les riches sont faits pour être très riches, et les pauvres, très pauvres ! 😉

              Louis de Funès

    4. Aristarkke

      Mais vous pouvez revenir aussi souvent que de besoin. La haine du riche (qui commence en fait au niveau de celui qui gagne 25% de plus que moi) est une caractéristique notable de la société française.

      1. cherea

        pas que de la société française, c’est très présent dans les sociétés anciennement catholiques…et j’irai plus loin aussi dans toute la Méditerranée, vous savez “il sera plus facile à un chameau d’entrais dans le dais d’une aiguille qu’un riche au paradis” et ça a été accentué par toutes les fictions, tout Balzac est la haine du riche “derrière chaque fortune, on a un crime”…Vautrin et compagnie…ça remonte à loin cette histoire et chaque époque a ajouté sa spécificité…

    5. douar

      C’est un peu plus complexe: une de mes filles est dans ce délire anti autoroute Castres/Toulouse.
      Elle bosse pourtant dans le dur (Ingé dans un cabinet expertise maitrise d’œuvre) mais est dans la logique du refus du toujours plus. Une vision finalement très court termiste car ne voyant pas la nécessité de préparer l’avenir face à des imprévus (travail, santé…) et finalement, très portée sur le loisir. Aussi, un côté grégaire et besoin d’appartenance à un groupe, ici, gauchistes bien assumés.
      Elle était à Ste Soline mais nous lui avons signifié que son combat était ridicule et insultant vis à vis des agriculteurs (dont une partie de sa famille).
      Bien sûr, aucune culture économique et historique, mais c’est le lot de la majorité des journalistes et jeunes diplômés.

      1. bob razovski

        Faut commencer par la déshériter.
        Par contre, sans vous offenser, il vous revenait le devoir de lui inculquer culture économique et historique.

        1. Grosminet

          « Faut commencer par la déshériter. » 😀
          Cela dit il me semble qu’on ne peut totalement déshériter ses enfants en France, sauf à tout cramer…

          1. Pheldge

            tu ne peux déshériter un enfant – sauf cas graves d’indignité – mais tu peux réduire sa part : dans ton patrimoine il y a une quantité appelée quotité disponible, dont tu peux disposer librement, et donc léguer à qui tu veux, sans léser tes enfants.
            Celle-ci dépend du nombre d’enfants : En présence d’un seul enfant, la quotité disponible est égale à la moitié du patrimoine. En présence de deux enfants, la fraction du patrimoine dont le défunt peut disposer librement correspond au tiers de son patrimoine total. En présence de trois enfants et plus, la part d’héritage librement disponible est égale à un quart .
            avocats-picovschi.com/tout-savoir-sur-la-quotite-disponible_article-hs_387.html

        2. Higgins

          Difficile même si ce n’est pas impossible : pression énorme de l’EdNat et un ado se construit souvent en s’opposant. C’est facile et ça lui donne le sentiment d’exister. Pour peu qu’il y ait un groupe qui l’accueille et l’encourage, c’est plié. “L’embourgeoisement” vient avec l’âge et les enfants.

        3. douar

          On ne maitrise pas toujours sa progéniture, et moi même à 20 ans, j’ai eu des comportements étranges (voté Jospin par exemple, voire des partis régionalistes complétement allumés quand j’y repense).
          Et pour l’histoire, c’est toujours curieux de voir comment on peut interpréter de manière totalement opposé un même texte.
          J’ai plutôt l’impression que nos enfants de 30 ans étaient comme nous à 20 ans: l’adolescence se prolonge.
          Tout comme nous, à l’orée de la 60aine , plus proches de la quarantaine d’il y a 30 ans.

            1. Vieux rat

              Quand on a été éduqué dans le confort, il devient trop dur de se confronter à la vraie vie, qui est pour l’essentiel une saloperie.

              On reste donc un ado attardé…

              Les temps difficiles engendrent des hommes forts, qui créent des temps faciles, qui…

          1. Grosminet

            « On ne maitrise pas toujours sa progéniture »
            Bien sûr. J’en veux pour exemple ma sœur, on a été élevés pareil, et pourtant, pour ce qui est des opinions politiques, plus conne et bobo c’est franchement dur à trouver.

            1. sam player

              Oui 2 enfants élèves de la même façon, 2 enfants différents. Il n’y a que ceux qui n’ont pas eu d’enfants ou un seul qui pensent que c’est une histoire d’éducation

    6. Pierre 82

      Quand j’entends “ressentiment”, je pense à Nietsche, que finalement je n’ai jamais lu.
      Julien Rochedy a écrit au sujet de ce philosophe, il faudrait que je creuse la question. Si j’ai bien compris, ce que Nietsche appelle “surhomme” n’aurait rien à voir avec Superman, mais bien avec ceux qui ont précisément réussi à se débarrasser du ressentiment.
      Vraiment, il faudrait que je me renseigne un peu plus…

      1. Vieux rat

        Nietzsche, c’est petit joueur en comparaison de l’œuvre d’Anne Hidalgo !

        Grâce à son action à Paris, résolument écologique et inspirante, le simple mulot est devenu un surmulot ! 🙂

        1. Grosminet

          Comme il y a des villes bâties sur pilotis, bientôt paris sera bâti sur mulots tellement y’en a de ces affreuses petites bestioles.

    7. MCA

      “car l’Etat veut construire une autoroute”

      Ca ça me fait marrer; ces tarés ne veulent plus qu’on roule en bagnole et “en mm temps” continuent de à construire des autoroutes.

      Pour y faire rouler quoi? des patinettes électriques?

      1. petit-chat

        Quand on sera tous pauvres, mal nourris et grelottants, assassinés par les médocs et autres drogues, notre ministre de l’ajustice pourra faire rouler sa Maserati sans être ralenti par des immondices à roues.

          1. MCA

            Promis, quand je serai élu je rase ̶g̶r̶a̶t̶i̶s̶ tous les dos d’ânes et rond points.

            Je repasse toutes les routes à 90 km/h et supprime la TICPE.

            Rien que ça devrait me valoir le poste du poudré.

    8. petit-chat

      ce fameux “jour du dépassement” : h avait publié, il y a longtemps, un article hilarant à ce sujet, pas facile à retrouver…
      Sinon, une très bonne analyse; bientôt la suite (en développant) ?

        1. Souris

          Ah merci. Il est génial cet article ! Oh combien de fois, en entendant cette absurdité totale a la télé, ai je posé cette question à mon mari : mais on devrait tous mourir de faim ou de soif très rapidement dans ce cas, non ? Voilà qui confirme mes craintes : encore une pigniuferie !

    9. baretous

      @ cherea

      ici c’est une manifestation à vélo sur la rn 134 entre pau et Oloron laquelle se dirige vers la frontière espagnols via la vallée d’Aspe pour protester contre les travaux d’améliorations routiers pouvant transformer la route en couloir à camions( je concède que c’est un peu vrai)

      1. Aristarkke

        La SNCF, officiellement, se décarcasse pour offrir des ouagons – marchandises pour le fret commercial pour éviter les couloirs camionnesques. Reste juste ensuite à faire rouler les convois de ouagons…

    10. Oui, pas mal ce commentaire.

      Si vous étoffez, on peut remettre un peu en forme, coller un ou deux mèmes rigolos et hop, voilà un bon billet !

  11. durru

    Je me suis mis à relire les 12 propositions miracle et je vois que je ne me suis pas trompé à la première lecture.
    Dans le carré vert, des propositions sont faites pour combattre les inégalités. Pardon, pour les renforcer. Bien sûr, les mesures seront prises au niveau des vendeurs, pas des acheteurs. Du coup, si les quantités seront fortement limitées, que vont faire les prix ? Et qui va donc pouvoir acheter ? Et les restaurations collectives, c’est pour qui ? Pour les riches ?
    Voilà, voilà…

  12. Simon

    Les thématiques de recherche à l’Iddri, un programme tout en finesse et humilité :
    – Gouvernance internationale du climat
    – Gouvernance internationale de l’océan
    – Sociologie de la méthanisation agricole (prout)
    – Trajectoires de la décarbonation profonde à 2050 (on touche le fond !)
    – Deep decarbonization pathways (fuck la photosynthèse)

  13. perecolateur

    Leur paradis écolo ressemble de plus en plus au paradis prolo des soviétiques.

    Je crois que ça n’a pas très bien fini d’ailleurs…

    1. René-Pierre Alié

      Les écolos sont leurs descendants déçus (des cocos).
      Quand il est devenu vraiment impossible d’être communiste, et qu’il leur était impossible d’obliquer vers ce qu’ils appelaient “la droite”, l’écologisme prétendument “neutre” a capté leurs bulletins de vote. Ils ont formés les bataillons des “déçus de la politique”, car pour eux la politique se résumait au socialisme.

        1. Gerldam

          Quand je pense au nmbre de balles qu’on tire en Ukraine et il n’en resterait pas quelques milliers pour tous les cinglés écolos?

  14. Ironman

    Le président d’Alibaba Group Holding Limited, J. Michael Evans, a affirmé que la société travaillait sur une application permettant de suivre l’empreinte carbone d’un utilisateur individuel.

    « Nous développons, grâce à la technologie, une fonction permettant aux consommateurs de mesurer leur propre empreinte carbone. Qu’est-ce que cela signifie ? C’est de savoir où ils voyagent, comment ils voyagent, ce qu’ils mangent, ce qu’ils consomment sur notre plateforme. Donc : Un tracker individuel de l’empreinte carbone. »

    https://www.weforum.org/videos/davos-annual-meeting-2022-strategic-outlook-responsible-consumption-original

  15. Ironman

    Des mêmes technocrates non élus et non représentatifs qui – sans que vous ne le demandiez jamais – vous ont apporté “The Great Reset”, “Build Back Better”, “The New Normal”, “The Fourth Industrial Revolution” et “Just Eat Bugs” ce bijou…

    ” Nous développons, grâce à la technologie, une capacité pour les consommateurs à mesurer leur propre empreinte carbone.”

    Le problème, bien sûr, c’est que lorsque les mondialistes disent « la capacité des consommateurs à mesurer leur propre empreinte carbone », ils veulent dire en réalité « la capacité pour nous de mesurer votre empreinte carbone ».

    Imaginez une application que les personnes possédant plusieurs manoirs, yachts, voitures et jets privés au bord de l’eau peuvent utiliser pour suivre ce que la personne moyenne vivant dans une brique et des tuiles de trois chambres en banlieue mange sur sa pizza le vendredi soir.

    Tout cela est nécessaire, bien sûr, à cause du « climat ».

    Bien entendu, les personnes proposant un outil de suivi des émissions de carbone n’ont pas l’intention de se l’appliquer à elles-mêmes.

    Malgré tous leurs discours sur l’environnement, les délégués du Forum économique mondial ne se sont pas rendus à Davos sur des tapis magiques.

    Le traqueur de carbone cessera de fonctionner dès que vous pourrez vous offrir votre propre jet privé. Ce sera un cas de suivi du carbone pour toi, mais pas pour moi.

  16. Ironman

    Quiconque a affirmé que les achats seraient suivis à l’avenir afin de mesurer «l’empreinte carbone» des gens a été qualifié de «théoricien du complot». À New York, cependant, ce tristement célèbre plan du WEF sera bientôt mis en œuvre.

    Le maire de la ville, Eric Adams, a expliqué que comprendre les choix alimentaires individuels est une étape vers la “réduction des émissions de carbone” des citoyens.

    L’objectif est de réduire d’un tiers les émissions de dioxyde de carbone liées à l’alimentation des habitants de la ville d’ici 2030.

    Ceci est également lié au plan du WEF « My Carbon» (« Mon carbone ») ensemble. Cela vise à créer des «villes inclusives et durables», qui est un euphémisme pour la dictature climatique totale.

    https://www.nyc.gov/office-of-the-mayor/news/263-23/mayor-adams-commits-reducing-city-s-food-based-emissions-33-percent-2030-after-releasing#/0

  17. Ben

    Bonjour,
    Ascétisme Pour Autrui dégouline dans la sphère professionnelle et entreprenariale, notamment sur linkedin où déferlent des tombereaux de posts où sont pointées du doigts des entreprises (qui pèle mêle fournissent depuis plus de 80 ans eau, énergie, nourriture et moyens de communications à la société) pour leur propension à vendre de l’eau, de l’énergie, de la nourriture et des moyens de communications. Mais comme avec le bon et le mauvais chasseur, ces “vieilles entreprises” qui gagnent du fric sont de mauvaises entreprises…..Et vas y que des jeunes start uppers derrière leur ordinateur quémandent des financements pour vendre de l’eau, de l’énergie, de la nourriture et des moyens de communication mais en mode “bon chasseur”…..
    C’est exactement la photo avec A barraut de ce post. Je valide totalement.

  18. Mitch

    Que ces cons boivent et mangent ce quíls veulent, je m’en contre tape. Ce soir je m’ouvre une bouteille de Post House qui vient du bout du monde et je les emmerde avec force et honneur 😀

    1. Pheldge

      tiens, toi le régional, quel vin mousseux sud af, abordable, peux tu me recommander, pour remplacer le champagne à l’apéro – c’est pour Madame et les invités -. Et si d’autres commentateurs ou tâteuses ont des suggestions, qu’ils ne se privent pas, d’avance merci à tous.

            1. Grosminet

              Jamais gouté. Mais ce que j’ai souvent entendu dire c’est qu’il vaut mieux un bon mousseux qu’un mauvais champagne. Perso mon préféré c’est le bon champagne 😀

                1. Pheldge

                  c’est ça, du Perrier avec une goutte d’alcool à bruler – du rhum des Antilles fera l’affaire -, ou bien la classique cocktail limonade aqua-velva ? merci, mais je cherche un vin mousseux, c’est quand même pour ma Dame …

                  1. petit-chat

                    J’ai un suggestion, combinant goût exodique et faible prix de revient : Guipamour, Grappes Exquises ou Kiravi (tous vendus en bouteilles plastique) titrant 11°5.
                    Faire vieillir les bouteilles en plein cagnar pendant quelques années consécutives. Si elles n’explosent pas avant on obtient un truc pétillant.

                    1. MCA

                      @petit-chat 23 avril 2023, 22 h 15 min

                      Kiravi le velours de l’estomac.

                      Môssieur est fin connaisseur !!!

                  2. MCA

                    @Pheldge 22 avril 2023, 11 h 04 min

                    “merci, mais je cherche un vin mousseux, c’est quand même pour ma Dame …”

                    Champagne le jour de mariage, au bout de cinq ans mousseux; le coup d’après tu prévois quoi? 🙂

                    1. Pheldge

                      @MCA : champagne pour les grands jours, mousseux pour les moins grands, l’abondance étant finie, il faut se serrer la ceinture … 😉
                      Sinon, le velours de l’estomac, c’est le “vin des Rochers”
                      lamalleapapa.com/marque/vin-des-rochers
                      pour de soi-disant connaisseurs, ça fait tache – tache de vin, gros rouge de préférence, bien sûr –

            2. Higgins

              Il y a également les vins de Loire, Vouvray ou Saumur, ou les crémants d’Alsace ou de Bourgogne. Je ne sais pas si on en trouve facilement sur l’île Bourbon.

              1. sam player

                Arghhh un Coteaux du Layon en apéritif, jamais déçu. Ça ressemble à un vendange tardive d’Alsace mais meilleur marché, moins sucré qu’un Sauternes, assez tanique et boisé, je vendrais ma mère

                    1. MCA

                      Ces isliens, il faut tout leur apprendre !

                      Tu mets :

                      Une bonne rasade de Rhum (des Antilles de préférence) 😉 + eau pétillante + sirop de canne + citron vert + glaçons en quantité.

                      Et tu as du champagne antillais, excellent pour l’apéro, rafraichissant et cerise sur le cake tu as tes bulles.

  19. Elie

    Si seulement ça voulait dire éliminer mcdo-coca de l’horizon gastronomique de certains… Même si chacun a le droit de bouffer la merde qu’il veut… Mais quelque chose me dit que bovin-coca vont tirer leur épingle du jeu sans problème.

    1. sam player

      Arrêtez, faut bien que les gens meurent de qque chose, sinon on va tous finir plus que centenaires… retraite à 90 ans pour tous pour sauver le système

  20. Elie

    L’autre jour c’est drôle j’étais rue Daguerre dans le 14ème (mais visite au musée de la Résistance d’abord). La rue est pleine de petits commerces hors de prix affriolants pour les papilles (le Curé Nantais à 10€, et puis quoi encore !) En face, de l’autre côté de la rue, mcdo. Je crois que c’est le genre d’inégalités gastronomiques qui nous pend au nez de plus en plus, à la fois pour des raisons de coût et d’éducation au goût.

  21. spirou

    HS : qqun a vu cette video d’une jeune femme dans paris la nuit qui croise les gardes du corps de macron courir alors qu’elle a croisé Brigitte et elle découvre Macron dans le groupe de gardes du corps ?

  22. laurent a LA

    Nos belles elites voient certainement d’un oeil humide et approbateur ces tentatives d’aller vers un monde a la chinoise, avec un credit social pratique pour les proteger des lumpens-a-masque-obligatoire.
    Mais
    Je me demande s’ils ont bien considere tous les parametres.
    En particulier la demographie musulmane, et le possible manque d’alignement entre la culture musulmane et le brave new world unigenre au soja.
    Par example, verra on du mouton reconstitue a partir de soja a egorger pour les fetes ? Si oui, comment cela passera il ?
    Bref
    Je vois plus la France aller vers le Liban que vers la Chine.

      1. Pierre 82

        +10
        Ces “revirements” ont l’air parfaitement grotesques, et pourtant le stratagème continue de fonctionner…
        Ce qui me stupéfie, c’est de voir le nombre de gens qui continuent à y croire.

  23. Rick Enbacker

    Vert comme un cocu :
    https:/ /actu.fr/normandie/alencon_61001/voiture-electrique-prix-de-la-recharge-multiplie-par-10-il-salarme_58951625.html

  24. Geronimo

    Je reitere que c est fatiguant ces commentaires d “entre-soi” qui evincent les commentaires dans le sujet et vraiment interessants…

      1. Geronimo

        Reponse invalide fond et forme et qui valide largement le mien..et si vous, vous ne decouragiez pas tout commentaire interessant par le flot de votre vacuite ?;)

        1. Grosminet

          « et si vous, vous ne decouragiez pas tout commentaire interessant par le flot de votre vacuite »
          Décourager ? De quelle façon ?
          Allez, expliquez moi, juste pour rire, de quelle façon je peux réussir, juste en disant du rien et en discutant de parties de pêches « entre-soi » avec les piliers de bar du coin, à décourager de brillants et profonds esprits tels que vous à s’exprimer ?
          Il est timide le monsieur ? 😀

      1. Pheldge

        avec un billet quotidien, les digressions etc. étaient plus rares, c’est aussi simple que cela. Adressez donc vos plaintes à qui de droit.
        Et je ne vous suggère pas d’abonder aux commentaires, pour en relever le niveau, que vous trouvez inacceptable …

        1. Aristarkke

          Adressez donc vos plaintes à qui de droit (pour revenir au bon vieux temps du billet quotidien cinq fois la semaine)
          Voilà un bon programme où je me sentirai moins seul à le promouvoir. Merci, îlien des mers du Sud…

      2. Grosminet

        Pov’ti chou. ça fait trop à lire, et ça fatigue les neunoeils… comment qu’il fait le monsieur quand y’a des billets avec plusieurs milliers de commentaires ?

        1. Pierre 82

          Ceci dit, cher matou replet, il y a moyen de marquer son désaccord en évitant d’être désobligeant…

          On fait certes beaucoup de hors-sujets dans les commentaires, et forcément, certains trouvent ça désagréable, et c’est leur droit le plus strict… le blog a un certain ton, qui va parfois dans le sens d’un certain entre-soi, c’est indéniable.
          Et je suis parfois choqué de voir des primo-commentateurs se faire démolir parfois assez brutalement, au lieu de lui souhaiter la bienvenue, et courtoisement disconvenir si on est en désaccord.
          Un peu de courtoisie, bordel de merde !!!

          1. Grosminet

            Ah mais j’aime bien quand y’a du petit nouveau, par contre quand ils commencent par chouiner que certains commentent de trop, comment dire… faut pas déconner, 500 commentaires à lire c’est pas la mer à boire, et les tltr ou ceux des habitués qui te gonflent, tu les sautes… et pour ce qui est de l’entre-soi, là aussi faut pas déconner, on doit pouvoir trouver beaucoup plus sectaire et fermé comme « communauté ». S’ils veulent s’y joindre, ils n’ont qu’à commenter au lieu de chouiner.

          2. Pheldge

            Pierre, nous avons tous débuté, ici ou ailleurs, et je pense qu’ici, la bienveillance prime sur l’agressivité. Ensuite, tout dépendra du ton du commentaire. Perso, j’ai débarqué ici plein de certitudes que non CPEF n’était pas inéluctable, et j’ai reçu un accueil enthousiaste, euh, un accueil … alors j’ai z-insisté, et j’ai fini en modération, parce que le Patron* me l’a expliqué par la suite quand je lui ai demandé, ça partait systématiquement en sucette. j’ai eu le temps de lire, de comprendre, et de m’adapter.

            *mille grâces Lui soient rendues

            1. Pierre 82

              Petite remarque en aparté : je ne pense pas non plus que ce pays soit foutu, mais plutôt “ce régime est foutu”, ce qui est un peu différent…

          3. Aristarkke

            Je ne me souviens pas de petit nouveau commentateur qui se soit fait “démolir” d’entrée de jeu.
            Ensuite, s’il s’avère être un troll ou un phénomène similaire, il se fait traiter comme tel mais c’est le risque de la posture.

        2. Ryan

          Pour votre informations: lire ne m’a jamais fatigué.

          En revanche les élucubrations de certains sont clairement un perte de temps pour la majorité (silencieuse) des lecteurs de H16. J’adresse ceci au patron du blog et l’écrit publiquement pour que les concernés soient au courant.

          1. Pheldge

            “les élucubrations de certains” ne le sont peut-être pas pour d’autres, et en plus vous vous arrogez le droit de parler au nom de “la majorité silencieuse”, pour au final réclamer une censure sur un blog libéral … Vous êtes sûr de ne pas vous être trompé de site ? allez, détendez vous, et suivez les conseils : vous zappez les commentaires qui vous ennuient, comme d’autres le font, et ça ira mieux.

            1. durru

              Oui, Philou, cela reste possible, c’est clair.
              Toutefois, affirmer qu’il y en a qui déconnent (peut-être un peu trop souvent) c’est pas demander un #permaban.
              Tu me fais penser à ces parents qui tapent leurs gosses pour un oui ou pour un non, parce que c’est comme ça qu’ils ont été élevés. Sauf que c’est pas de la faute de leurs gosses…

                    1. durru

                      Bah oui, Ryan, il n’est pas à son premier commentaire ici. Et je ne me souviens pas qu’on lui ait tombé dessus à bras raccourcis pour délit d’anti-libéralisme flagrant…

                    2. Grosminet

                      @ durru 22 avril 2023, 17 h 02 min
                      « Et je ne me souviens pas qu’on lui ait tombé dessus à bras raccourcis pour délit d’anti-libéralisme flagrant… »
                      Là par contre, avec son 15h13, il vient d’en commettre un très joli.

                    3. Pheldge

                      je ne comprends toujours pas l’image, mais ne perds pas de temps à l’expliquer, je ne lirai pas ton commentaire élucubration, comme d’ailleurs, la majorité silencieuse, et si anxieuse … 😉

                    4. sam player

                      Eh les gars, vous devriez vous réjouir d’avoir qqun qui représente la majorité silencieuse : elle le contacte comment ?
                      La majorité silencieuse qui s’exprime c’est dingue ! Un talent certain et vous glosez

                      Anyway keep it hush-hush

                    5. Pheldge

                      … et en plus elle s’exprime dans l(intérêt général alors que demander de plus … 😉

                    6. Grosminet

                      @ durru 22 avril 2023, 17 h 50 min
                      « J’adresse ceci au patron du blog »
                      T’as pas tilté ?

          2. Grosminet

            « pour que les concernés soient au courant. »
            Les concernés étant ? Qui décide ?
            Après, d’accord avec votre appel au patron, on est chez lui et c’est lui qui tranche, m’étonnerais qu’il se dérange pour pareil enfantillage.
            « élucubrations de certains sont clairement un perte de temps »
            J’aurais envie de dire que si tu gagnes si cher de l’heure, qu’est ce que tu glandes ici ? Mais je l’ai pas dit 😉

            1. Souris

              +1
              J’ai rarement le temps de lire les commentaires et de commenter. Mais lorsque je le peux, je trouve effectivement cette ambiance appréciable.

              1. Vieux rat

                Je trouve que l’ambiance serait meilleure entre rongeurs !

                J’ai bien proposé aux greffiers de partir en voyage avec SpaceX… 😀

          3. Dr Slump

            Ryan pense que les commentaires ne devraient parler que du sujet du billet, et de rien d’autre. C’est d’ailleurs pour ça qu’il en parle 😀

          4. Oreliane

            Si vous voyez ce blog comme un supermarché ou un open-space où vous pourriez choisir les commentaires voire les interlocuteurs, vous vous êtes trompé.
            Ici des gens se connaissent et connaissent même le maître des lieux.
            Vous êtes à l’image du nouveau venu qui veut changer la déco, le menu, les boissons, le mobilier à son arrivée mais vous ne changerez pas les clients. Eux seront toujours là pour faire de cet endroit un lieu convivial et si cela peut vous rassurer, après 2 ans de fréquentation, je ne comprends pas toujours leur langage, leurs références.
            Représentez-vous, vous, la majorité silencieuse ?
            J’ai quelques doutes quant à l’importance que vous vous donnez.

            Sinon, je remets mes impressions écrites il y a peu.

            J’ai vu de la lumière, alors je suis entrée
            Le patron s’affairait à l’arrière du troquet
            Où trois fois par semaine, il offrait sa tournée
            Sur laquelle veillaient des regards circonspects
            Au comptoir s’engueulaient quelques vieux habitués
            Vieux, non pas tant par l’âge que par l’ancienneté
            Le zinc était brillant, les sièges patinés
            On sentait l’habitude et la complicité
            On sentait l’amitié et la fraternité
            Dans le fond quelques sièges plus ou moins occupés
            De passants comme moi par la lumière guidés
            D’une enseigne où brille de mille feux la liberté
            Les banquettes confortables invitaient à pauser
            Simplement s’installer, regarder, apprécier
            Mais quand j’ai demandé simplement un café
            Des regards courroucés se sont vers moi braqués
            Que n’avais-je donc dit, que n’avais-je blasphémé
            Un café quand tant de breuvages m’attendaient…
            Un rhum des îles, dit l’un devrait vous requinquer
            L’autre un bon vieux whisky forcément écossais
            Le troisième ne jurait que par un vin français
            Qui d’un cognac, d’un armagnac, d’un Dubonnet
            J’avoue être sortie quelque peu éméchée
            Pour ne pas dire bourrée mais j’avais adoré
            Ce satané troquet, ses singularités.
            Alors, de temps en temps, je viens m’y ressourcer…

            Si vous n’appréciez pas les élucubrations de certains, lisez celles des autres…

            1. sam player

              Vous êtes à l’image du nouveau venu qui veut changer la déco, le menu, les boissons, le mobilier à son arrivée…

              Typiquement féminin, ça me rappelle qqune

            2. durru

              Joli et adapté. Bravo.

              Cependant, je me demande si le problème posé (peut-être maladroitement) par Geronimo et Ryan n’est pas balayée un peu trop vite…
              Je soupçonne que bon nombre de lecteurs ne viennent pas lire les commentaires en dessous des articles, surtout s’ils lisent l’article peu après sa publication (auquel cas, le nombre de commentaires est très réduit).
              La question que je me pose est de savoir quelle est l’utilité de ces commentaires. Non, “utilité” n’est pas le bon terme. “But”, “sens”, “apport” …, enfin, vous voyez j’espère ce que je veux dire.
              On sait bien que plus d’une fois on trouve des contributions très intéressantes, en lien direct ou pas avec l’article du jour, et c’est pour ça entre autres que nombre d’entre nous squattent ces lieux.
              Est-ce que le but est de décourager, ou d’encourager des nouveaux lecteurs à faire pareil ?
              J’en sais rien et de toute façon c’est pas moi qui décide.
              Mais je ne trouve pas très malin de réagir de façon quasi systématique de manière désagréable quand un “petit nouveau” donne son avis qui n’est pas dans la ligne des piliers du comptoir.
              Je ne dois pas être le seul à être resté *malgré* un tel accueil, mais combien ont renoncé à côté ? Aucune idée…

              Bref, l’entre soi c’est cool, mais est-ce ce qui est préférable ?
              Tout ça pour dire que, en contrairien pathologique, j’ai une lecture différente de celle de la majorité des répondants à ce point de vue peu orthodoxe…

              1. Oreliane

                Soyez honnête, quand ces nouveaux contributeurs commencent par écrire que nombre de commentaires sont inutiles, cela n’incite pas à les accueillir joyeusement.
                Soyez sincère, vous n’êtes pas le dernier à avoir agi ainsi.

                Moi, j’assume ma part, si ça me gonfle, j’évacue 😉

                1. durru

                  Je suis honnête, justement… Hurler avec les loups m’insupporte, j’ai donc tendance à chercher ce qui ne va pas dans l’attitude de la majorité, et ce à peu près toujours. Et Ryan n’est pas à ses premiers commentaires. Il est plutôt nouveau (enfin, il me semble), mais il ne “commence” pas par faire cette critique. Et même ça, c’est de la forme. Le fond est : est-ce qu’il y a du vrai dans ce qu’ils disent ? Au-delà de ces histoires de “majorité silencieuse”, de “censure” et autres “élucubrations”, qui sont toujours de la forme.
                  S’il n’y avait pas eu une telle levée de boucliers face à ces questionnements, je ne crois pas que je me serais posé la question, j’avoue 😉

              2. Pierre 82

                Quand vous êtes nouveau dans un bistrot, et que vous commencez à parler trop, les vieux piliers de comptoir vont vous mettre à l’épreuve. C’est la loi du genre.
                Un petit bizutage, c’est nécessaire si on veut maintenir un certain esprit de corps dans la boutique.

                La première année où je lisais ces billets, je ne regardais pas trop les commentaires : trop de private jokes que je ne comprenais pas. Puis j’ai commencé à les lire, parfois, souvent un fil sur un sujet, avant de me rendre compte que c’étaient des habitués qui avaient l’air de bien se connaître, et surtout, que l’ambiance avait l’air bonne.
                Il me semble ne pas avoir été particulièrement bien reçu les premières fois où j’ai commenté, surtout sur un sujet très touchy sur le blog, la légalisation des drogues. Je me souviens avoir reçu une volée de bois vert, qui venait d’un peu partout (me faire traiter de communiste est un exercice auquel je ne suis pas habitué).
                Puis on est passé à autre chose, le tout étant d’arriver à tout prendre avec humour.
                Et sur d’autres sujets, j’étais mieux reçu. Normal que quand vous vous approchez d’un bar où des gars discutent depuis 10 ans, il faut d’abord se faire accepter.
                Ne restent que ceux qui se sentent à l’aise avec cet état d’esprit. Quand on voit la tenue générale des blogs de discussion, où ça s’insulte sans aucun humour après 3 échanges, ça ne m’avait jamais donné envie. Celui-ci fait exception.

                1. Ryan

                  Je vais réagir à l’ensemble des commentaires qui ont suivi le mien:

                  – Merci à durru qui a voulu recentrer le sujet sur le fond du problème, à savoir, le nombre important de commentaires hors-sujets, propos de bar PMU et élucubrations. Il n’a d’ailleurs pas reçu de retour à l’heure de mon post et le fond du problème reste entier.

                  – Je ne suis pas “un nouveau”: commentateur depuis 3 ans, je lis H16 depuis 2015. Cela me permet de me souvenirs de plusieurs primo-commentateurs se faire démolir d’entrée de jeu sans raison. Depuis je n’ai plus lu ces personnes qui ont probablement abandonné. Ainsi la communauté de ce site stagne au lieu de s’étoffer.

                  – Je n’ai jamais écrit représenter la majorité silencieuse. Relisez mon post au lieu de grossir le trait pour simplifier ma position par l’absurde.

                  – Il est plutôt affligeant cocasse de se voir donner une leçon de libéralisme par Phledge et Grosminet puis se faire doctement expliquer par Pierre82 qu’il faut observer et se taire plusieurs années avant d’avoir le droit de s’exprimer.

                  – Pour Grosminet : il est tout à fait inutile de nommer les concernés : ils ont presque tous réagi et…spoiler alert : tu en fais parti.

                  – Je n’ai jamais demandé de censure. Dans un monde idéal (on peut rêver, hein!?), chaque commentateur, avant de cliquer sur “envoi”, réfléchirais ; si son post est intéressant pour les autres, apporte une information ou une donnée sur le sujet, permet d’amorcer un débat construit.

                  Au lieu de cela, je constate une course au 1er commentaire de 9h01, des discussions de comptoirs, des antiennes inlassablement répétées par leurs auteurs.

                  Pour ma part et comme je ne veux pas participer au fond diffus cosmologique (du site) et perdre du temps dans une guerre de tranchés, j’en resterai là.

                  Spectralement, Ryan

                  1. durru

                    Pas de quoi me remercier, comme je disais, me trouver en minorité est presque un réflexe chez moi 😉
                    Et voilà la démonstration par l’exemple du vrai problème. L’entre soi est confortable, mais est-ce ce qui est réellement souhaitable ?
                    Je suis tout à fait d’accord avec Pierre, le bar est très bien tenu et c’est pour ça qu’on y reste. Mais y’a pas tellement de nouvelles têtes et, je suis du même avis que Ryan (et donc d’avis contraire aux autres), le bizutage est souvent rapide, fort et efficace.
                    Faut bien comprendre que pour une Oreliane qui passe il y a plein d’autres qui laissent tomber. Et ce qui est (pour moi, hein, je ne fais que donner mon avis, je n’affirme pas des vérités absolues) le plus gênant c’est que le filtrage se fait sur la personnalité et pas sur les convictions.
                    Vous vous plaignez qu’il n’y a pas de libéraux, mais vous ne voulez pas trop en voir non plus.
                    Comment qu’il disait ? Sociopathe, n’est-ce pas ?

                    1. Grosminet

                      @ durru 24 avril 2023, 10 h 32 min
                      « Pas de quoi me remercier, comme je disais, me trouver en minorité est presque un réflexe chez moi »
                      ça on avait remarqué. Plus Gica contra que toi c’est difficile à trouver, mais le problème c’est que ça t’amène à défendre l’indéfendable, et c’est pas la première fois.

                    2. durru

                      @Grosminet
                      C’est ton point de vue (“indéfendable”). J’ai pas encore vu pourquoi…
                      (et pas qu’ici, d’ailleurs)
                      C’est juste que je prends un angle de vue différent…

                  2. Pheldge

                    Ryan, h16 a dit que le blog avait une vertu thérapeutique, et que la rédaction des articles permettait de le soulager.
                    C’est pareil pour moi : deux solutions : se tirer une balle parce que CPEF et que nous n’y pouvons rien, ou bien se donner un peu d’air, à travers la plaisanterie ou une certaine camaraderie potache, afin de tenir encore un peu.
                    Alors oui, vu de l’extérieur, ça évoque de l’entre soi, sauf que pour moi, c’est une sorte de canot de sauvetage. Essayez de voir nos enfantillages et autres galopinades avec indulgence, c’est un peu une façon d’ouvrir la soupape, et essayez à votre tour de vous lâcher un peu de temps à autres, vous verrez, ça libère.

                    Au passage je réitère mes remerciements à h16, pour cette liberté de ton qu’il nous accorde.

                  3. Grosminet

                    Ryan 24 avril 2023, 9 h 43 min
                    « – Merci à durru qui a voulu recentrer le sujet sur le fond du problème, à savoir, le nombre important de commentaires hors-sujets, propos de bar PMU et élucubrations. Il n’a d’ailleurs pas reçu de retour à l’heure de mon post et le fond du problème reste entier. »
                    Mais en quoi est ce un problème ? Ou alors TON problème (à savoir des commentaires que vous jugez inutiles et qui « sont une perte de temps ») doit être le problème de tout le monde ?
                    – « Ainsi la communauté de ce site stagne au lieu de s’étoffer. »
                    hypothèse hardie et indémontrable.
                    « – Pour Grosminet : il est tout à fait inutile de nommer les concernés : ils ont presque tous réagi et…spoiler alert : tu en fais parti. »
                    J’en fais parti parce que TU l’a décidé.
                    « – Je n’ai jamais demandé de censure. Dans un monde idéal (on peut rêver, hein!?), chaque commentateur, avant de cliquer sur “envoi”, réfléchirais ; si son post est intéressant pour les autres, apporte une information ou une donnée sur le sujet, permet d’amorcer un débat construit. »
                    Voilà, toi tu sais réfléchir avant d’appuyer sur le bouton nous non.
                    « Au lieu de cela, je constate une course au 1er commentaire de 9h01, des discussions de comptoirs, des antiennes inlassablement répétées par leurs auteurs. »
                    Je me répètes, tu n’as qu’à pas les lire si ton temps est si précieux.

                    1. durru

                      Vu le nombre de réponses qu’il a reçu, il ne doit pas être vraiment le seul intéressé par ce sujet 😆

                    2. Grosminet

                      @ durru 24 avril 2023, 11 h 51 min
                      « Vu le nombre de réponses qu’il a reçu, il ne doit pas être vraiment le seul intéressé par ce sujet »
                      Pas vraiment favorables, les réponses 😀

            3. Aristarkke

              Merci Oreliane d’avoir fait si peu de cas de la gueuze que je proposais en pareil cas pour lui préférer d’exotiques boissons nettement plus alcoolisées et ne pas la citer… Merci, vraiment !!! 😈

          1. MCA

            Raaahhh !!!

            on ne peut même pas montrer (sincèrement 😉 )son approbation sans être raillé !!!!

            Il en faut de la force de caractère pour survivre ici !

            Ca ne m’étonne pas que les p’tits jeunes nouvellement venus craquent d’entrée… 🙂

            1. Aristarkke

              V’là-t-y pas qu’il nous joue les fragiles, notre (dé)goûteur de rhum!!!
              Que ne faut-il effectivement pas devoir lire par moments…

    1. sam player

      Je me suis arrêté au 84.5% de la population vaccinée Covid wahou super comme si c’était un indice de développement 😀

      J’ai travaillé au Bangladesh, Dhaka c’est une chose, mais ca reste riche en comparaison du reste du pays où l’on mesure la pauvreté, la misère: en Inde on voit quelques estropiés parmi des valides, mais au Bangladesh c’est presque l’inverse
      Je travaillais dans une usine pétrochimique d’engrais à partir de gaz, barbelés, gardes armés, 100m dehors et on est mort.
      On se déplaçait en bateau sur le fleuve
      Bon pas pire qu’aux Philippines où on avait un entraînement au maniement des armes, la kalach au pied du sac de couchage

        1. sam player

          Agression. Ce qui est parfaitement compréhensible quand il y a un îlot de luxe de quelques dizaines d’hectares au milieu d’un million de personnes qui n’ont même pas $1 par jour.
          Mais ce n’est pas spécifique au Bangladesh : dans pas mal de pays il y a un cloisonnement, parfois tacite, parfois non entre des gens qui ont des niveaux de vie différents, en france, a un autre niveau, on a ça aussi, on appelle ça des zones de non droit.
          Quand on est dans ces pays, bien planqués dans des hôtels qui vous fournissent tous les services qui ne vous motivent pas à aller voir à l’extérieur, on ne s’en rend pas compte.
          Perso le matin tôt ou en fin d’après midi je préférais aller courir dehors pour mes 15-20km quotidien plutôt que sur un tapis dans un Marriott, c’est là qu’on voit la vraie vie des gens. Et même à Kuala Lumpur il n’est pas très secure de sortir du plein centre

          1. sam player

            Je disais que ce cloisonnement est tacite dans la plupart des cas, genre chacun son business : on vient pas vous em..bêter dans le centre, ne venez pas nous embêter dans nos banlieues.
            La où il n’est pas tacite et ne peut pas l’être, c’est dans ces îlots qui ne peuvent se maintenir que par la force, on trouve souvent cette situation dans les mines : le déplacement des employés locaux se fait en bus avec des gardes, les autres dorment sur place dans des bungalows (moi itou) et les cadres viennent en hélicoptères (moi itou)

            1. laurent a LA

              J’ai une connaissance qui est partie bosser dans l’extraction de petrole au Nigeria. Ca me rappelle un peu ce qu’elle disait des jours de greve la bas. Des gens fort exites armes de machettes partout derriere les barbeles.

          2. Grosminet

            « je préférais aller courir dehors pour mes 15-20km quotidien »
            15 – 20 km seulement ? Même pas un marathon ? Franchement tu m’déçois 😀

            1. sam player

              Le problème d’être chef de projet c’est que tu es assis le c** sur une chaise la moitié du temps, et même si on se déplace sur/dans la mine ou le complexe pétro, bonjour les crinolines sur 50 mètres de haut, ça reste assez statique

                  1. Grosminet

                    Tu crois pas si bien dire. Sache que de nos jours, en raffinerie en France, quand tu montes sur les bacs, les mecs de la sécurité se mettent discretos en bas de la crinoline pour vérifier qu’en l’utilisant tu a toujours 3 points de contact avec. Véridique. En fait ça t’oblige à monter à l’échelle comme un gamin de 3 ans.

                    1. Grosminet

                      Cela dit, tout les morts que j’ai connu sur les chantiers en + 20 ans de métiers (y’en a pas des dizaines non plus, des morts) c’était à la suite de chutes.

  25. sam player

    HS
    Pour vous remonter le moral, les gabegies dont :

    La france finance entre autres la Chine pour l’aide au développement (AFD) et on crame 12 milliards là dedans par an, plus que le budget de l’ajustice

    lepoint.fr/economie/depenses-publiques-voyage-en-absurdie-20-04-2023-2517098_28.php#11

    1. Aristarkke

      L’aide au développement dans l’ex-empire du Milieu (qui travaille à le redevenir sans parler des triades), ce n’est pas une façon d’y développer des labos biologiques, discrètement ?

      1. Higgins

        Non, il ne faut pas trop fantasmer non plus. C’est une manière de garder un lien avec ce pays en dépit des dissensions croissantes. Le problème, c’est la France n’a plus grand chose à offrir vu l’état brillant des finances et que les chinois le savent. Sur des trucs de niche, on a encore quelques atouts mais on est clairement considéré par les chinois comme un pays de seconde zone. Exemple : on reçoit plein d’étudiants chinois mais les meilleurs vont aux USA ou en Grande-Bretagne. Et puis, c’est un truc qui reste de la politique étrangère vis-à-vis de ce pays dans les années 60-70. Ce n’est pas la dernière prestation du poudré sur place qui va arranger l’affaire.

  26. Dam Dee Dum

    Il faut voir le seul côté positif de ce nouveau monde qui se dessine: nous avons tous un téléphone portable ou un PC pour mieux appréhender la chute dans laquelle nous sommes.
    D’ailleurs, est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

  27. Elie

    Je vois les délires apocalyptiques des escrologistes à la mesure du délire consumériste auquel ils prétendent s’opposer. Nul doute qu’on en récoltera le pire (surveillance et pénuries, l’urss2.0) mais, d’un autre côté, espérons une prise de conscience de certains par rapport à un idéal consumériste qui guide à l’heure actuelle bien des individus depuis la naissance jusqu’à l’euthanasie – l’euthanasie, terme logique du consommateur devenu non productif et non rentable.
    Tout délire provoque par un mouvement de balancier un délire opposé au moins égal en intensité. Il est évident que les jolis mots “sobriété”, ” durable” et autres nous cachent les pires saloperies et ne promettent rien de bon à qui sait comment fonctionne la propagande et ses belles promesses.
    Cela ne m’étonne pas que les jeunes adhèrent à ce délire escrologiste, tout comme ils ont adhéré par le passé au délire communiste, au délire new-age, au délire woke. Les jeunes auront exactement le futur qu’ils croient désirer, et on ne pourra pas les empêcher de faire leurs conneries tout comme nous avons commis les nôtres. Ils en reviendront, tout comme nous sommes revenus de nos erreurs de jeunesse.
    Ne désespérons pas : Hans et Sophie Scholl étaient de fervents nazis malgré les semonces de leur père, ils sont devenus de tout aussi fervents croyants et résistants après avoir expérimenté le nazisme “am eigenen Leib”

    1. pabizou

      Combien de morts avant qu’ils réalisent? Je n’ai aucune envie de trouver des excuses à cette catégorie de crétins, pas plus d’ailleurs qu’aux salopards actuels .

      1. Pierre 82

        Je ne sais pas s’il faut chercher des excuses, mais comprendre comment ils en arrivent là peut être intéressant pour pouvoir s’en préserver…

        1. Elie

          Beaucoup de jolis mots dans une propagande bien ficelée qui parle aux sentiments exaltés des plus jeunes. Et je ne classe pas les frères Scholl dans une “catégorie de crétins”.
          Pas plus que je n’y classe Soljenitsyne, qui s’est peut-être fait avoir sur le tard par Poutine.
          Par contre, il faut montrer à chaque génération sans discontinuer comment fonctionne une propagande, afin qu’ils soient à même de la reconnaître quand ils la voient. Hier on s’est regardé la version animée de ” le ferme des animaux” en famille avec ma fille, elle a reconnu facilement tout ce qu’elle a appris en cours d’histoire.

          1. durru

            Il ne faut quand même pas minimiser les efforts pour étouffer tout discours contradictoire, c’est encore plus important que la qualité de la propagande.

            1. Elie

              Tout à fait. Etouffement par décrédibilisation (morale, intellectuelle), c’est plus trendy et plus propre que l’élimination physique des opposants.

              1. durru

                Invisibilisation pure et simple, d’abord. Si ça ne suffit pas, alors on emploie les grands moyens.
                Ne pas oublier les séjours en HP ou en GAV pour certains…

  28. Dr Slump

    L’encadré des 12 propositions de réglementation alimentaire est terrifiant. Ca ne suffit pas que l’état ait le monopole de la force, sur la santé, les retraites, l’éducation et les arts, pour ces enfoirés il faut en plus que l’état ait le monopole sur l’alimentation !

    1. sam player

      T’inquiètes, même ici tu vas trouver des gens d’accord avec ça* et comme dit P&C pourquoi pas si c’est utile

      Y a qu’à voir ici les critiques sur macdo, tu leur donnerais un peu de latitude ils te pondent une loi façon nutriscore A obligatoire, B toléré pour le beurre et la crème fraîche

      1. sam player

        Commentaire écrit en grignotant des chips nutriscore C arghhh je sais pas comment ils ont fait pour pas être E, matières grasses 34g pour 100g

        1. Hagdik

          L’autre jour au moment de la piqure de midi sur une chaîne d’obédience scientifique avérée – TF1 – il y avait une branleuse de micro qui interrogeait les gourdes dans un rayon de supermarché à propos du nutriscore ….
          J’ai remis un morceau de beurre sur ma côte de bœuf, (en Normandie ça se fait !).
          J’attends le premier qui va venir me demander mon avis sur le nutriscore … va falloir abonder en rouleau de Sopalin pour éponger les sang.

  29. sam player

    Je suis allé à midi chercher une voiture à domicile, la radio était réglée sur france sphincter wahou le réchauffement climatique ça y est tout le monde est d’accord il n’y a plus de voix discordantes dans la communauté scientifique (ah bon y’en avait avant ?) et il faut qu’on arrête d’essayer d’argumenter avec les climatosceptiques car ça leur donne de la visibilité, maintenant on va les ignorer

    Wah j’en ai pris pour 1 an
    Si c’est tous les jours comme ça, pas étonnant qu’ils aient le cerveau lavé

    1. baretous

      “”Si c’est tous les jours comme ça, pas étonnant qu’ils aient le cerveau lavé””

      Tu m’étonnes alors qu’en ce moment chez nous il pleut comme vache qui pisse 🙂

      1. Vieux rat

        La pluie en avril est une preuve indéniable du CHANGEMENT climatique !

        ça veut donc dire qu’il y a réchauffement.

        => que nous allons tous finir occis dans les braises de l’enfer

        => et qu’il faut à l’évidence de nombreuses taxes et interdictions pour nous remettre dans le droit chemin écologique ! 🙂

    2. Higgins

      Je suis resté un auditeur fidèle de cette radio jusqu’en 1998. Dans mes souvenirs, elle était bien tenu et les auditeurs n’étaient pas pris pour des crétins. Depuis, je ne l’écoute plus jamais tant son parti-pris et sa médiocrité ont pris le pouvoir. En 80-81, c’est quand même sur cette radio qu’il y avait le tribunal des Flagrants délires. Je ne crois pas qu’une telle émission aurait droit de citer de nos jours.

    3. Dr Slump

      L’autre jour je les avais entendu dire qu’à cause du réchauffmique, quoi qu’on fasse les glaciers allaient continuer de fondre pendant des milliers d’années. Que peut-on répondre à ce niveau de connerie ? Euh.. ok boomer ! 🙄

    4. bob razovski

      Rien que parce qu’il écoute ce destop pour tympan, tu devrais lui facturer le double. (En plus, il y a mise en danger d’autrui. Imagine, quelques secondes de plus et c’était l’infarctus assuré.)

    5. Nemrod

      Mais C’EST tous les jours comme ça…Sam.

      Même s’il n’y a pas de pb on se demande si le pb des autres va pas venir chez nous : la chaleur en Espagne en ce moment.
      Là il va arrêter de pleuvoir et le début Mai sera sec ; après la pluie vient le beau temps quoi : on va tous mourir.
      C’était pareil pour le Covid .
      Un barrage d’artillerie propagandiste.
      Et comme pour toutes les préparations d’artillerie, il subsiste au milieu du champ de ruine quelques uns qui résistent et tu sais pas trop pourquoi.
      Et ceux là font bien chier l’Etat Major adverse et ils font parfois échouer l’Offensive.
      ” Pourtant ils devaient être morts bordel ” !

      1. Aristarkke

        Exactement. Chez ma mère où TF1 règne en maître, c’est de la propagande rechoffmik trois à quatre fois par JT.
        Même si le sujet ‘e paraissait pas spécialement s’y prêter…

  30. breizh

    Paradoxalement, il y a des domaines où certains aimeraient lever toutes restrictions : https:/ /brunobertez.com/2023/04/22/depenalisons-depenalisons-vive-la-transgression-pendant-quils-baiseront-ils-nous-laisseront-tranquilles/

  31. Pheldge

    je lisais durru 16 h 16 et en même temps je tombe sur cet article au titre révélateur : “«Qui est Elon Musk pour déterminer si un média est indépendant ?», s’insurge Delphine Ernotte”
    lefigaro.fr/medias/qui-est-elon-musk-pour-determiner-si-un-media-est-independant-s-insurge-delphine-ernotte-20230422
    Donc voilà la madame elle s’énerve, parce que elle, bien sûr, elle est qualifiée* pour distribuer bons et mauvais points, et dire qui est indépendant ou pas. le plus affligeant est le ton de l’article du Figaro …

    *et en plus d’être qualifiée, elle parle au nom de la “majorité silencieuse”, la copine du célèbre “intérêt général”, bien connu ici …

      1. Pheldge

        surpris d’apprendre que ce n’est pas une énarque, mais bon, à ne travailler que dans le public, comme haut fonx, on prend vite le plis.

    1. Arthur H

      “Mais cela pose la question de la maîtrise de notre espace informationnel. On ne peut pas laisser des acteurs américains, demain chinois, jouer ainsi aux apprentis sorciers avec nos démocraties”

      “maîtrise” + “notre” + “espace informationnel” = elle se comme le maître d’un espace information qui lui appartient.

      “Elon Musk” + “jouer” + “apprentis” + “sorciers” = un entrepreneur qui réussi est un sorcier, ce n’est pas de la science, il n’est qu’un joueur, ce n’est pas un vrai professionnel sérieux donc.

      “avec nos démocraties”… on a envie de rire mais attention, elle dirige une société qui ne fait pas d’argent, qui est payer par tous les français de force. Je pose un petit mdr en minuscule, donc.

      1. Pierre 82

        Si Macron veut proclamer la loi martiale, et suspendre toute liberté constitutionnelle, AUCUN contre-pouvoir ne sera en mesure de s’y opposer. Toutes les institutions sont corrompues jusqu’à l’os, et plus rien ne fonctionne normalement.
        Je ne serais pas surpris qu’il souffle sur les braises, en attendant qu’un flic se fasse tuer, ou qu’une préfecture ne soit saccagée, pour servir de prétexte à établir un état d’urgence, sous un vernis de légalité.
        Il l’a déjà fait pour le covid, et cette plaisanterie nous a coûté 600 milliards d’euros. Pas dit qu’il en ait encore les moyens.
        Ce serait sa dernière cartouche, car il n’est pas dit que ça pourrait lui permettre de rétablir la situation en sa faveur.

          1. Higgins

            Oui et ce n’est pas la dernière sortie de Darmalin au sujet de la mauvaise interprétation faite par les gendarmes de l’arrêté anti-casserole qui va inciter les pandores à faire du zèle : “Les casseroles interdites lors de la venue de Macron ? « Une mauvaise interprétation des gendarmes », assure Darmanin” (https:/ /www.leparisien.fr/politique/les-casseroles-interdites-lors-de-la-venue-de-macron-une-mauvaise-interpretation-des-gendarmes-clame-darmanin-21-04-2023-53D3JUTZORDGVLYNMWNMSVUEHM.php).
            Dans le style “continue à nous prendre pour des cons”, elle est pas mal.

            1. Pierre 82

              Ou alors les pandores ont juste fait du zèle, sans faire le détail et en en rajoutant une couche, juste pour ridiculiser encore un peu plus le poudré…
              Dans ce pays, il parait évident que tout le monde est de plus en plus en roue libre…

  32. Aristarkke

    @Geronimo et Ryan :
    Ne venez surtout pas ici quand Monseigneur est parti évangéliser des zones extérieures et qu’il a la charité de laisser table ligne ouverte aux piliers et aux autres.
    Vous seriez épouvantés de voir comme nous partons dans toutes les directions. Forcément, sans ligne directrice…

    1. durru

      Honnêtement, s’il n’y a pas de sujet, je vois mal comment les commentaires “entre-soi” pourraient “évincer les commentaires dans le sujet”… Bref.

      1. Aristarkke

        Dans ce type de billet, le sujet est: je pars en vacances. Racontez ce que vous voulez dans l’intervalle, je vous laisse les clés de l’estaminet.
        Tous les commentaires correspondent donc alors parfaitement.
        Non?

  33. Ted92

    Le plus important étant que tout ceci ne s’applique que dans le monde occidental “riche” : Europe et usa dans une certaine mesure. Soit 10% de la population mondiale.
    Le reste du monde continue de “faire la fête”. Ex : la Chine met en service en ce moment 500 mw de centrales qui charbon pour compléter les 1000 mw qui tournent déjà.
    Pour mémoire la production d’électricité en France c’est 80 mw dont 70% nucléaire.
    Donc, Oui, tout ceci est une punition politique qui fait faire cesser immédiatement.

    1. sam player

      Harry, la louche aristarkienne est battue à plates coutures :

      Production d’électricité par an france : 510TWh

      Un TWh étant égal à 10^6 MW

      L’approximation est d’un facteur :
      510^6/80 = 6’375’000
      😀

        1. Pierre 82

          Repris juste à temps… oups… bon, c’est sam, on lui pardonne tout, sinon il boude et ça nous rend tous orphelins pendant plusieurs mois…

      1. Pheldge

        6375000 ? bon sang mais c’est quasiment le rayon terrestre équatorial en mètres … ce n’est pas un hasard, tout se tient, tout est lié Raël a raison, je le savais ! 😉

  34. reddef

    Tous les politiciens sont atteint de juvénilisme maladie qui atteint la sphère cognitive et touche particulièrement les lobes de la mémoire, de la responsablitilité et de l’ estime de soi donc il n’ y a rien de bon à attendre de ceux là. La sphère privée n’ étant pas en reste est toute aussi déconnectée et a rejoint les délires du public. La raison a disparu espérons qu’ elle reviendra , probablement après un drame comme seul le hasard aime régulièrement nous rappeler.

  35. sam player

    HS 😀

    Encore une confusion entre ÇA et bénéfice, notez le « Pourtant »:
    (20minutes.fr)

    « Il faut arrêter de nous montrer du doigt et de nous traiter de méchants industriels qui se gavent. Il n’y a qu’à regarder nos résultats », s’agace justifie Thierry Clément pour Capital. Pourtant, Lactalis a annoncé jeudi avoir dépassé 28 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2022, détrônant Danone comme leader français de l’agroalimentaire. Son chiffre d’affaires a plus que quintuplé depuis 2000 et le groupe a racheté plus de 100 sociétés. »

    Plus loin :

    « Mais si l’activité de Lactalis a fortement progressé l’an dernier (+ 28,4%), tirée notamment par l’augmentation du prix de vente de ses produits, sa rentabilité s’est réduite, avec un bénéfice net de 384 millions d’euros (-14 % sur un an). Faute d’avoir pu répercuter entièrement « la forte inflation de nos coûts » (lait, emballages, énergie…), a souligné le patron Emmanuel Besnier lors d’une conférence de presse. »

    384 millions de benef sur 28 milliards soit 1.37%
    Taxer le ÇA à 10% ? Soit 2.8 milliards… FBI

    1. durru

      Pour revenir à notre échange sur le sujet, au delà de la valeur de la taxe à appliquer (10% ? plus ? moins ?…), ça serait bien de voir ce qu’ils paient DÉJÀ comme taxes, impôts et autres charges, AVANT de pouvoir mettre en avant le maigre bénéfice de 384 millions.
      Car l’idée de base était ça, une simplification des mécanismes…

      Quant à la culture économique des journalopes français, on peut toujours se brosser…

    2. Pierre 82

      384 miyons de bénéfices, distribués à des actionnaires qui ne font rien que de boire la sueur des pov’ travailleur.se.s ?
      C’est un scandale, comme disait le regretté Georges…

      1. sam player

        Alors que de le distribuer aux 100’000 salariés ça donnerait :

        384’000’000 / 100’000 / 12 mois / 2 (charges) = 160€ par mois youpi

        1. Aristarkke

          Dont 80 à destination des URSSAF dont un autre morceau pour la CSG et autres gâteries dont encore un autre morceau à destination de l’IR dont un ultime morceau pour la TVA qui ne manquera pas de se manifester à l’utilisation de la portion congrue résiduelle…

        2. Pierre 82

          Ca me rappelle cette formule qu’on entendait il y a quelques années : “La fortune de Bill Gates, c’est trois pizzas par Africain. Par jour ? Ah bah non, juste une seule fois”…

        1. Grosminet

          N’empêche que ça me parait minable comme ratio. Je connais pas les ordres de grandeur pour les grosses turnes comme celle-là, mais dans mon métier c’est à la grosse 10x plus, et en parlant de résultat net.

          1. Aristarkke

            Secteur agroalimentaire. Ça paye moins que d’autres mais en revanche c’est très solide, vu que l’on ne peut pas se priver de manger…
            Besnier s’en fiche. La société n’est pas cotée en bourse. Il doit aussi y avoir une incidence par rapport à son endettement, notamment le rachat de Parmalat en Italie qui n’était pas vraiment la PME d’arrondissement. Et il en a acheté bien d’autres au passage.

            1. P&C

              +1
              Dans mon ancienne boite, il était connu que les marges sur la majorité des produits (alimentation animale) étaient étroites.

              Ce qui faisait le gras,c ‘était volume vendu + marge à gogo sur quelques produits de niche (premix notamment).

  36. Higgins

    C’est comme la Gardin. Elle devrait se féliciter qu’on veuille la payer 200 000 euros pour huit heures de boulot. Ça veut dire qu’on a estimé qu’elle les vaut. Elle aurait pu prendre cet argent qu’elle semble maudire mais apprécier en bonne gauchiarde qu’elle est et le redonner discrètement à un ou des organismes style resto du cœur. Ceux-ci auraient certainement apprécié. Je doute fort que son altruisme aille jusqu’à mettre le prix des billets de ses spectacles à 5 ou 10 euros pour que le peuple puisse aller la voir. Elle a rejoint la longue cohorte de tous ces hypocrites d’artistes, de gauche forcément, qui me font penser aux protagonistes du film “La vie des autres”, des caricatures de bourgeois très heureux de bien vivre.

    1. sam player

      En plus s’agissant d’un don, elle aurait pu en déduire une partie de ses impôts : one stone two birds comme dit notre sudaf 😀

      1. BXL

        J’ai entendu à la radio (sous toute réserve donc!) que sur ces 200 000 €, elle n’aurait touché que 50 000. Le reste étant donné à une “organisation de bienfaisance” quelconque. Ceci explique sans doute cela… J’ignore qui est cette dame.

        1. Higgins

          Non, ce n’est pas tout à fait ça : les participants touchent 200 000 euros et 50 000 euros sont versés à une association de leur choix. Gardin aurait pu reverser l’intégralité des deux sommes à une association.

        2. Pierre 82

          C’est une humoriste, pas drôle comme ses congénères actuels.
          Il me semble qu’elle parle beaucoup de ses déboires de fesses.
          Il semblerait que ça intéresse des gens, et que ça lui permette de remplir des salles.
          Tant mieux pour elle, ma foi…

          1. Higgins

            Oui, j’ai écouté pour voir. Ça m’a arraché un ou deux sourires mais elle est, de mon point de vue, vulgaire et puis pas particulièrement drôle.

          2. Grosminet

            Et pourtant, à une époque elle cognait proprement dans le politiquement correct, le patron avait d’ailleurs mis ce sketch dans un de ces billets :
            https:/ /www.youtube.com/watch?v=z8tI8Cw1SeE

    2. Reddef

      Désolé mais le prix des places correspond à un budget défini par une entreprise ( tourneur) avant que la tournée puis et financé par des producteurs ceci étant j’ aurais pris l’ oseille et en aurais fait profiter quelques uns.

          1. Grosminet

            Oui, et c’est vrai que le recul paraît faible par rapport au poids du projectile et surtout à la quantité de poudre qu’il doit y avoir dans cette putain de grosse douille. C’est sans doute dû au fait que la balle et la base de la douille ont le même diamètre, ou alors la douille n’est pas complètement pleine ?

              1. sam player

                Les parpaings ça résiste juste à des compressions verticales uniformément réparties une fois maçonnés, sinon c’est de la daube : quand je vois des gars calés leur bagnole avec des parpaings pendant qu’ils sont en dessous hum
                Il me semble que 2 personnes par jour meurent écrasés par leur bagnole

            1. sam player

              Au début de la vidéo je n’avais pas mis le son, et juste après le on voit le recul et l’image se coupe… et il nous montre ses cicatrices : là j’ai mis le son car je pensais qu’avec le recul ça lui avait emporté l’épaule, la mâchoire et ouvert la cage thoracique en 2 😀 😀 😀 je trouvais ça un peu gros hi hi

        1. Hagdik

          Le poids est élevé (un Barrett M107 pèse 7 KG), la munition est différente et l’amortissement de tir aussi.
          Néanmoins, si on le tient mal on prend une sacrée prune !
          Tout ce qui tire en .50 est à manipuler avec savoir faire, même les PGM qui sont très “confortables”.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)