Le syndrome de la Couleuvre

Français, Françaises, il est temps de remettre à plat un symbole éculé de notre République ! En effet, certains pensent encore que l’animal national, emblême de la France, serait un coq. Les mauvaises langues prétendent que c’est en effet parce que c’est le seul animal à chanter les pieds dans la merde… Avec les récents développements de l’actualité, cependant, force est de constater que cet animal nous va mal : le coq aurait perdu de son plumage, et il ne chante pas du tout, même dans la merde… Non, Français, Française, le symbole du coq n’est plus bon ! Celui qui nous correspond le mieux, c’est plutôt la Couleuvre !

Et pourquoi donc la Couleuvre ?

Pour différentes raisons solides que je vais évoquer ici :

Tout comme la couleuvre, la France est sinueuse dans sa diplomatie : bien qu’ayant demandé de ses voeux l’intervention de la FINUL au Liban pour arrêter les combats, le gouvernement semble retropédaler ou, à tout le moins, patiner gentiment. De plusieurs milliers d’hommes sur place, on passe à deux centaines, se demandant encore probablement ce qu’ils vont faire là-bas.

Il apparaît en fait assez clair que des considérations assez terre à terre furent prises en compte pour justifier précisemment que notre valeureux pays ne s’en aille pas, la fleur au fusil, dans l’un des nombreux bourbiers qu’elle a pourtant eu jadis l’habitude de fréquenter. Mais les finances du pays ne sont pas extensibles à l’infini, et les précédentes fessées que son armée s’est prise lui auront finalement donné un peu de plomb dans la tête, après s’en être pris quelques volées dans les fesses.

En plus, alors que l’opinion publique française commence tout doucement à sortir de la torpeur de l’été, l’heure est surtout aux âpres batailles de campagnes … électorales. Alors que la rentrée approche, tels des marionnettes de petit théâtre enfantin, Ségo cogne sur Sarko et réciproquement ; Chirac, en Capitaine Flageolet du monde moderne, a bien du mal a tenir la vedette avec ses idées de guerre à l’étranger.

Et puis l’image même de ce sympathique reptile colle fort bien à notre pays : une très graAande gueule, et pas de bras. Il n’est qu’à voir s’agiter l’oeil niais de notre pauvre Douste pour comprendre que nous nous ridiculisons encore une fois dans le monde, avec le brio qui nous est cher. Pour une fois, Douste n’y est pour rien personnellement : le flou effectif du mandat de la FINUL et les précédentes (douloureuses) expériences ont en effet incité nos légionnaires à réfléchir à deux fois avant de sauter sur Kolwezi. Il n’empêche : Douste a trop une tête de gagnant pour que cette situation inconfortable ne lui aille pas comme un gant.

Mais bon, c’était à prévoir, aussi : le Chi, impétueux et toujours aussi sûr du prestige de la France, s’est lancé à corps perdu (le nôtre, pas le sien) dans ce combat diplomatique destiné à aider les Libanais, les veuves et les orphelins, et surtout sauver son quinquennat d’une classification ultra-médiocre dans les mandats présidentiels de la Veme… On se souviendra d’ailleurs qu’en son temps, le bon Dominique, son Premier, avait usé d’un même stratagème pour briller en société : profitant des préparatoires de guerre en Irak par les Américains, ce dernier nous avait gratifié d’un discours enflammé qui avait relevé nettement sa cote de popularité dans notre pays. Manifestement, pour nos deux lascars, une bonne guerre, y’a que ça pour redorer leur blason !

D’un autre côté, et on s’étonne que Jacques n’y ait pas pensé (ou, disons, l’ait oublié aussi facilement), nous sommes en période électorale sur le plan politique et en période de disette sur le plan des finances. C’est une bien mauvaise période pour ramener les cadavres de militaires qui iront se faire tuer sur mandat onusien. La France, dès lors dépourvue de dents, n’ayant finalement ni l’envie, ni les couilles, ni les moyens d’aller sur place, en est réduite, comme bien souvent ces derniers temps, à des effets oratoires aux Nations-Unies.

Décidemment, la Couleuvre, proverbial animal qu’on fait avaler aux gogos, correspond mieux à la France que le Coq…

http://fr.news.yahoo.com/22082006/202/liban-la-france-en-passe-de-perdre-le-credit-acquis.html

J'accepte les Bitcoins !

1MsS3ToQr9TJyN1BvKCXji2dNYjXEyifrV

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires6

  1. Broutz

    D’un cote, ca prouve que toutes les raisons et argumentations etalees dans les niouzes, c’est du pipo.
    Personne n’intervient reellement pour empecher Israel d’annihiler (ou de tenter d’) le hizb’hop-la pour une raison quelconque tres reelle meme si personne ne sait au juste quoi (ca pourrait aussi par exemple etre que les US ont promis l’immunite a Israel jusk’a la fin de la fete du hizb’, et comme ca traine, ils font les gros yeux au premier qui ose moufter).

    Bah oui, c’est pas passque certains medias (dont les francais) etalent a longeur de pages les peripeties onusiennes-que-le-liban-ny-la-mal-et-ny-lest-triste-pabo-panpan que l’onu a un reel pouvoir effectif sur le terrain.

    Les puissants, les vrais, ont du lui dire de se calmer d’une facon ou d’une autre.
    C’est clair qu’on imagine mal l’ambiance diplomatique si un bataillon Francais se prend des roquettes du hezb sur la joue gauche et des trucs israeliens par l’autre bord, ce serait « messy »…

    Broutz

  2. Emma

    En effet, cher H16, nous n’avons plus les moyens de nos ambitions et prétendre seulement aider à maintenir la paix dans cette zone sensible du Liban sud est hors de notre portée. Nos finances en capilotade, il ne subsiste que les bonnes intentions et les mots pour le dire. C’est maigre et ça ne trompe personne.
    Pendant ce temps-là en France, Ségolène, un sourire éternel accroché à son visage lisse tape comme vous dites sur son Sarko et ce ne sont qu’incantations anti-libérales et expression de sentimentalisme à trois sous (las, elle aura vite mis sous l’éteignoir ses ambitions faiblement teintées de blairisme), tout cela enrobé des grands mots de solidarité et de citoyenneté qui plaisent à ces Français qui, ne l’oublions pas, sont des veaux : à mon avis, elles sortent de là les couleuvres qu’il nous faudrait pour la énième fois avaler.

  3. SilenT BoB

    Le pire c’est que c’est tellement vrai, on a une de ces grande gueule en France, d’ailleurs quand on voyage a l’etranger c’est une commentaire qu’on entend bien souvent "ah ces francais donneurs de lecons" ou "Qu’est qu’ils se la petent en France!" ces critiques surpassent les eternels "les francais sont sales" ou "les francais sont pas sympas et accueuillent mal" (totalement vrai cette derniere)

    Nous n’avons pas les moyens d’envoyer des hommes la-bas, parce que de toute facon ca va etre un fiasco, mais aussi parce que ca va surement peter un de ces quatre en France et qu’il faudra l’armee pour aller eteindre les feux! (oui je sais c’est tire par les cheveux, mais bon…)
    Nos politques a la grande gueule donneurs de lecon se rendent compte que leurs mots ont des conscequences, et qu’apres il faut assumer, et la ce qui me pose probleme c’est qu’une fois de plus par la connerie de quelques uns (politiques) les francais dans leur globalite passent pour de cons.

    Nous les elisons pour nous repersenter, ils le font tres mal, ils ne nous ecoutent pas, ne font rien pour arranger les choses (normal ca les arange eux) et pour finir volent notre argent, et malgre tout ca els francais continuent de voter pour ces memes gens qui sont tous pour la plupart issus du meme moule: l’ENA cette belle fabrique a cons.

  4. Exu

    Hé, cousins Français, ne vous flagelez pas trop. Vous n’avez pas le monopole de la connerie politique. Nous aussi on a nos champions en Belgique ;-).

    Moi je vous aime bien (sauf les socialistes et les statolâtres).

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)