Autoroutes Macron par-ci, dentistes Macron par-là

Bon, on rigole, on s’amuse avec Fillon, Jouyet et la contre-performance rigolote de Hollande à la télé jeudi dernier, mais il ne faut pas oublier que les battants, les ouineurs, ceux qui en veulent et qui sont au gouvernement pour redresser le pays, pendant ce temps, ils turbinent à fond les ballons pour un avenir meilleur. Les réformes n’attendent pas et c’est pour cela qu’Emmanuel Macron a mis le turbo, a déclenché les boosters, a écrasé le champignon et a gobé un quatre-heures à moteur.

Et dans les multiples projets que le sémillant trentenaire nous prépare avec la fougue que sa jeunesse permet, on en trouve deux croustillants comme une baguette tout juste sortie du fournil où viennent d’être préparés à la hâte quelques jolis pains constellés du caca des multiples rongeurs qui l’habitent.

Le premier concerne les autoroutes de notre beau pays. On le sait, surtout depuis Ségolène, ces ouvrages majeurs de l’infrastructure française qui ont fait la renommée de notre pays sont, outre des artères vivifiantes amenant la sève routière aux hameaux les plus reculés, des tuyaux pratiques pour des mouvements de fonds entre les sociétés qui les exploitent et l’État. Récemment, de manière aussi fortuite que commode, avec un sens du timing politique qui frôlerait la perfection si les coïncidences n’existaient pas, un rapport de l’Autorité de la Concurrence (organisme d’une neutralité évidemment irréprochable) découvrait et nous avec que ces sociétés autoroutières engrangeaient un bénéfice frisant l’indécence, le tout avec des tarifs en hausse constante, les salauds.

Bien que parfaitement légaux, ces bénéfices furent bien vite considérés comme immoraux, puisque sur le dos des conducteurs, donc du Peuple, dont nos hommes politiques ont à cœur de le satisfaire toujours et en tout point, à commencer par lui en ménager le portefeuille.

macron gaucheCe n’était donc que justice qu’Emmanuel Macron, syntonisé comme pas deux sur les attentes populaires, se fixe comme objectif de remédier à tout ça. Il s’en est donc ouvert dimanche dernier, dans l’émission Capital, et a ainsi expliqué vouloir policer un peu ces brigands modernes qui osent ainsi détrousser le conducteur simplement parce qu’il veut rouler vite — notez qu’on parle toujours de société autoroutières ici, pas de radars automatique, restons concentrés je vous prie. Et pour policer, ce sera facile :

« Nous allons mettre beaucoup plus de pression sur les sociétés d’autoroutes. Ce ne sont pas des mots. Une autorité de régulation, un gendarme, qui agit déjà sur certains transports va étendre ses compétences »

Ah, chouette ! Un gendarme va mettre la pression sur les sociétés d’autoroutes, ça change un peu des gendarmes qui mettent la pression sur leurs clients. Le but ? Il est clairement affiché : faire « baisser les tarifs là où ce sera possible ». Et pour la pression, on va l’exercer sur un point bien particulier :

« Concrètement, année après année, nous allons verrouiller et maintenir la pression pour baisser la rentabilité des sociétés d’autoroutes.« 

Et vlan, prenez-vous ça dans les gencives, salauds de sociétés autoroutières capitalistes ! L’État et Emmanuel Macron vous ont à l’œil, et ça va massacrer de la rentabilité à la tronçonneuse, c’est lui qui vous le dit, parce que tout le monde sait que lorsque le pays est au bord du gouffre, baisser la rentabilité d’une société est le rôle de l’État.

tout ceci est parfaitement normal

Ne vous emballez pas.

Nous ne sommes qu’à mi-billet (et mi-mandat pour mi-molette, mais c’est sans rapport). Il faut aussi évoquer, même succinctement, l’autre Menu Malin de Manu Macron, qui ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Si, pour les sociétés autoroutières, l’affaire est entendue, il y a encore plein de paquets de petits comiques qui ne font rien qu’à faire du bénéfice sur le dos des autres et qui méritent amplement qu’on se penche sur leur cas, en appliquant avec soin et répétitions la nécessaire batte de baseball fiscale pour enfin les remettre sur le droit chemin de l’ascèse socialiste.

macron droiteEt dans ce paquet de comiques, on trouve bien sûr les dentistes. Ces honteux profiteurs n’hésitent pas à facturer leurs prothèses dentaires avec une marge scandaleuse que certains, notamment dans les pays du bloc soviétique il y a 25 ans, auraient jugée suffisante pour un envoi en aller simple vers le goulag le plus proche. Pour résoudre ce problème qui touche toujours plus de personnes et, même le cœur de notre charitable Président au point qu’il les appelle les sans-dents, frère Emmanuel s’est fixé comme apostolat de faire apparaître au grand jour le coût de revient de ces dentiers.

Pour cela et concrètement, le projet de loi de Manu Les Belles Ratiches prévoit d’obliger les dentistes à indiquer sur leur devis le prix d’achat des prothèses qu’ils facturent ensuite à leur patient.

wtf crazy

Comme par hasard, les koulaks de la gencive s’y opposent fermement. L’idée est donc forcément bonne, et on peut être certain qu’une fois mise en place, ces salauds de profiteurs du peuple diminueront leur marge sur les prothèses tout en continuant pourtant à sous-facturer les actes conventionnés, c’est évident. Aucun ne choisira de se déconventionner. Aucun ne commettra la bêtise évidente de ne plus faire que les actes les plus rémunérateurs. Et le fait de s’attaquer au prix de la prothèse résout évidemment le problème de la rémunération des dentistes sur tous les actes.

Évidemment que tout va bien se passer !

Mais je dis : Manu, ne visez pas trop petit, allez plus loin ! Obligez toutes les factures, tous les devis, tous les tickets et autres facturettes à faire enfin apparaître les marges pratiquées ! Combien de plombiers se sucrent sur leur devis, hein ? Et les serruriers, qui profitent du malheur d’une clef oubliée dans le canon de serrure ! Et les chauffagistes, notamment ceux du Nord, où les températures polaires l’hiver venu obligent les habitants du cru à s’isoler chaudement !

On peut faire encore mieux : marquons exactement, sur tous les tickets, la proportion de tous les coûts dans l’élaboration du prix final. Y apparaîtra alors tout ce qui part dans les charges sociales et patronales, toutes les lignes de taxes diverses et variées, tous les coûts induits par les ponctions diverses, en ce compris celles de l’état et de ses sbires satellitaires. Ah pour sûr, le méchant burger à 4€ n’aura plus le même goût, avec son coût de 1€ et ses taxes et cotisations à hauteur de 2.85€ ! En faisant apparaître ainsi ces marges et ces coûts de façon claire, le travail du garagiste, d’un charpentier ou d’un chirurgien ressemblera de plus en plus à celui d’un fonctionnaire et les factures, devis ou tickets vont avoir un petit parfum de feuille de paie (encore que non, puisqu’elles vont être simplifiées).

Parce qu’avec son idée, Emmanuel Macron tue deux lièvres d’une seule pierre : celui du profit, suspect, que dis-je, honteux, spoliateur même, et celui de la complexité administrative ; car la simplification passe bien sûr par l’ajout des lignes aux tickets, aux factures et aux devis, ainsi que par les nouvelles procédures imposées à ceux qui en avaient déjà quelques unes à respecter.

Pas de doute, quand on apprend tout ça, on ne peut que pousser un grand « ouf » de soulagement. Certains ne sont pas des bras cassés et, au moins, travaillent d’arrache-pied sans perdre la main sur le sujet. Qu’entends-je dans le fond ? Quoi ? « Marché libre » ? Oh. Quel gros mot.

Bien sûr, les propositions de Manu la Bricole ne résolvent pas les problèmes de l’État obèse, des finances publiques gravement déficitaires, de la croissance en berne ou du chômage galopant, et font semblant de s’attaquer au pouvoir d’achat qui dégringole, conséquence directe de ces problèmes-là. Bien sûr, il s’attaque de travers à la conséquence et pas à la cause. Mais ce n’est pas grave.

N’oubliez pas, le socialisme, vraiment, c’est magique™.

socialisme magique

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires189

    1. Lafayette

      Faut s’imaginer à sa place, et si sa marge diminuait….

      Non, c’est pas possible. On a jamais vu un pauvre (sain d’esprit) en politique.

  1. Higgins

    Le gif illustre parfaitement le comportement de nos clowns. Excellent.
    En matière de transparence, la feuille de salaire s’impose surtout à la veille de l’arrivée de la nouvelle feuille!
    Légalement, peut-on informer un salarié de son coût réel et lui indiquer, pas forcément sur la feuille de salaire, tout ce que l’entreprise doit acquitter pour son poste?

      1. Aristarque

        On peut communiquer les budgets des entreprises à leurs salariés. En mettant en valeur les lignes relatives aux salaires, charges sociales… Cela doit être possible pour donner une bonne approximation…

      2. Damien

        Interdit???? Je demande à voir…

        Mes salariés, de toute façon, recevront une feuille explicative systématiquement avec leur bulletin de salaire, expliquant clairement le salaire complet. Et j’y rajouterai une ligne sur la « taxe sur les salaires » que je paye, n’étant pas assujetti à la TVA (toujours pas compris le rapport, d’ailleurs, entre pas de récup de TVA et taxe sur les salaires…)

        1. vengeusemasquée

          Ce serait effectivement salutaire. Je reste convaincue que la plupart des salariés n’ont aucune idée de l’ampleur des taxes qui ont été prélevées avant qu’ils ne reçoivent leur maigre rémunération.

          1. amike

            Et surtout de leurs dynamiques ces dernières années : les évolutions vont soit vers un raclement à la source des sommes normalement dues aux salariés, soit vers le grand tout : on ne saura plus ce qu’on finance, ou à quoi on a cotisé…

          2. Théo31

            Mes collègues féminines croient que c’est leur employeur qui paie les cotisations pour le jour chômé/travaillé de pentecôte comme d’autres que c’est l’Etat qui paie et que donc, c’est cadeau.

        2. Calvin

          Ce serait une bonne campagne de communication sur les réseaux sociaux. C’est apolitique et fait appel au bon sens.
          Demande au maximum de patrons et entrepreneurs d’informer les salariés du niveau des cotisations sociales.
          Sans polémique ni pour imposer autre chose.
          Simplement informer.

          1. Aristarque

            S’ il embauche, c’est qu’ il en a les moyens! Donc, ce serait bête de se priver d’ une taxe sur ce vilain riche… (raisonnement de Bercy).

      3. Régis33

        Le coût global salarié est obligatoirement indiqué en bas de la fiche de paie , mensuellement et avec le cumul annuel .
        Est aussi détaillé , le montant des cotisations sociales en tout genre .

        1. Calvin

          Tout ça va changer au 1er janvier 2015.
          La simplification (comprenez la désinformation) est en marche.
          Les retenues existeront toujours mais ce ne sera plus affiché.

    1. Jeff84

      Non, à ma connaissance, rien ne l’empêche.
      C’est d’ailleurs probablement la question qu’on me pose le plus souvent : combien cela va-t-il me coûter d’embaucher un salarié. La réponse est en général acceuillie d’un petit hoquet de surprise, et l’embauche retardée jusqu’à ce que le chef d’entrerprise travaille 80h par semaine. Le nouveau patron, qui est en général un ancien salarié, a souvent du mal a ajuster sa vision entre ce qu’il touchait, et ce qu’il va payer.

      1. Quiet Desperation

        Attention ! ne pas confondre les « Chauffagistes du Nord » avec les « Chauffeurs du Nord »…

        C’est un peu, mutatis mutandis (assez peu, en fait), la différence entre notre cher Harry, et notre très coûteux Bercy…

        les Chauffeurs du Nord? définition sur Wiki :

        « En cette époque troublée, ces bandes organisées écumaient les campagnes, chacun des membres connaissant sa tâche : Faire effraction, escalader les murs, enfoncer les portes, lier, chauffer les pieds, tout cela à fin de vol. Partout c’était les mêmes moyens employés par les brigands dont il résultait subsidiairement d’autres forfaits et tortures de l’incendie au viol, jusqu’au meurtre »

        Bercy n’est pas encore arrivé au meurtre, mais avec les suicides de contribuables, on n’en est plus très loin….

        1. Greg

          Un plombier aux marges juteuses ?

          S’il se fait payer en liquide et se fait une marge juteuse, ne sommes-nous pas devant un scandaleux délit de fuite de capitaux ?
          Un comble pour un plombier…

  2. Le Gnôme

    Admettons. Les sociétés d’autoroute baissent leurs prix et font des bénéfices tout rikikis. Que ce passe t’il ? L’état empoche beaucoup moins d’impôts sur les bénéfices. Encore une façon de se tirer une balle dans le pied après avoir vendu la poule aux oeufs d’or.

    1. Aristarque

      On peut aussi penser que des tarifs moindres augmenteraient le trafic automobile, donc que le CA ne baisse aucunement en réalité… Soyons libéraux au point de faire confiance au marché (pardon pour ce gros mot pour certaines âmes sensibles).

        1. Aristarque

          Bien sûr. Je parlais de marché dans le sens de réaction au prix de la prestation. Pour le reste du dossier autoroute, c’est de la connivence à donf…

  3. Aristarque

    S’ il fallait détailler tous les coûts d’élaboration de la prestation dans les devis et factures, il apparaîtrait vite que le grand gagnant de la portion principale du coût est l’ Etat lui-même… Et si on y ajoute ce qu’ il contraint à payer par ses dépendances, la spoliation, la rafle en deviendrait encore plus évidente pour tout un chacun…

    1. vengeusemasquée

      Oui, mais du coup, faudrait que tu embauches quelqu’un pour le faire, étant donné la charge de travail que cela va représenter. Voilà comment on crée de l’emploi en Grance. Oui Môssieur.

  4. Kazar

    Bizarre, plus le temps passe, plus notre État tend vers le communisme et l’autoritarisme, alors que la faillite de ce système n’est pourtant plus à démontrer…

    1. Aristarque

      Lire ou relire La Grande Parade de Revel… qui traitait déjà de cette résurgence malgré la faillite du modèle universel dix ans auparavant…

      1. Kazar

        Merci, je note. Pour l’instant, je relis « 1984 » qui me paraît tout à fait d’actualité (après avoir lu « American sniper », passionnant).
        Bonne journée.

        1. Quiet Desperation

          @Kazar : Pour un sniper, regarde sur wiki « Carlos Hathcock », c’était une toute autre dimension… un de mes amis, ancien du Vietnam, l’a connu, et vu faire une démonstration de pénétration clandestine surprise : il devait leur donner une petite conférence pratique, au milieu d’un grand champ de tir, une prairie couverte d’une herbe folle de 30 cm de hauteur.
          Au bout d’une heure d’attente, les participants commençaient à perdre patience, et s’indignaient de la désinvolture de leur conférencier, aussi célèbre fût-il…
          Et soudain, « White Feather » fut au milieu d’eux : personne ne l’avait vu ramper sur pratiquement un km…On comprend alors comment il put flinguer un général nord-vietnamien dans son propre camp… puis s’échapper…

  5. cc

    Je me marre… Quand on pense qu’après la nomination de Manolo La Bricole… de belles âmes louaient sa « différence », son « pragmatisme ».

    C’était le super poto des entrepreneurs ! C’était Macron Le Sauveur.

    Pouf. 2 mois après…. le naturel est revenu.

    Espérons que les crétins qui y ont cru ne serait-ce que deux millisecondes… puissent faire amende honorable.

    Un gauchiste étatiste demeuré restera toujours un gauchiste étatiste demeuré.

    Même s’il fréquente les Rothschild. Et même s’il affiche un sourire Colgate.

    Et des dents qui rayent le parquet.

    1. Calvin

      Les seules amendes, c’est pour les automobilistes et les contribuables.
      Elles sont mêmes honorables aux yeux des vampires de la politiques.
      Nous sommes Ursaf, Cancras et Carbalas…

    2. Quiet Desperation

      Les Rothschild…. Emmanuel aurait aimé Victor :

      « At Trinity, Rothschild joined the Cambridge Apostles, a secret society, which at that time was predominantly Marxist, though he « was mildly left-wing but never a Marxist ».There he became friends with the future Soviet spies Guy Burgess and Anthony Blunt, who were also members, and Kim Philby—not a member—who became the most important Soviet spy in Britain. His flat in London was shared with Burgess and Blunt. This later aroused suspicion that he was the so-called Fifth Man in the Cambridge Spy Ring. Rothschild inherited his title at the age of 26 following the death of his uncle Walter Rothschild, 2nd Baron Rothschild on 27 August 1937, and sat as a Labour Party peer in the House of Lords. »

      Amusant, n’est-ce pas ?

            1. Quiet Desperation

              Rien à voir ! Winnie était un aristocrate très sang bleu (il descendait de Malborough « s’en va-t-en guerre », fut First Lord of the Admiralty et Lord Warden of the Cinque Ports) mais fils cadet et sans fortune.
              A la fin de sa longue vie, son petit manoir personnel de Chartwell, assez laid, fut racheté par le National Trust, la jouissance lui en étant laissée jusqu’à sa mort, pour éviter qu’il ne fût contraint de le quitter.

              1. Higgins

                J’ai vérifié et avais fait une erreur. Ce bon Winston a oscillé entre le parti libéral et le parti conservateur. Point de Labour. Mea culpa.

  6. infraniouzes

    Osons aller plus loin; demandons à l’auteur  » du plug-sapin-de-Noël » combien lui a coûté sa baudruche et combien il l’a facturée à la Mairie de Paris. Après tout, c’est de l’argent public !

        1. pi31416

          Et moi je m’élève contre ce massacre de ma langue maternelle.
          « plug » indeed! (moi aussi je sais franglaiser). C’est un bouchon de fion, N.. de D…! Ou une bonde à cul. Au choix. Vous remarquerez que « bouchon de fion » et « bonde à cul » ça sonne vachement mieux que « plug ».

          Il faut appeler les things par leur name, bloody hell!

  7. Quiet Desperation

    Vous oubliez, mes chers amis, divers paramètres :

    1/ Emmanuel signifie en hébreu « Dieu est avec nous » : alors, hein, qui a l’air malin maintenant ? IMHO (j’aime bien, ça fait moderne), y’en a qui vont finir sur un rocher, se faisant dévorer le foie… on ne vole pas le feu sans risques, n’est-ce pas ?

    2/ C’est une erreur grossière que d’imaginer qu’un Inspecteur des Finances tel que notre homme puisse cacher un collectiviste honteux, un constructiviste subreptice, un technocrate « cabinet leveller » … Ce serait oublier que M. Macron est un ancien (?) de la banque de l’avenue de Messine…

    3/ prenons un exemple pour vous montrer à quel point vous errez, et quelle est votre naïveté : il y a eu un article, bien isolé hélas, sur Contrepoints, il y a peu de mois, dans lequel on annonçait que la technostructure se préparait à prendre le contrôle de la matière arrachée – pour le plus grand bien des populaces de l’Hexagone – aux Professions Réglementées.

    Suivez moi bien : prenons un Inspecteur des Finances, que nous appellerons, arbitrairement, disons… Michael Francfort. Il est désigné par ses pairs et supérieurs maître d’oeuvre du désormais célèbre « Rapport Secret » de l’Inspection des Finances, dans lequel on surévalue les revenus tout en dissimulant les sujétions des Professions Réglementées.
    On laisse fuiter, dans le cadre d’un subtil « plan médias » des chiffres mirobolants quant auxdits revenus, afin de surexciter l’envie, vieille pestilence intime de la race gauloise.

    Et dans le cadre de la Réforme annoncée, on prévoit que des capitaux divers pourront entrer dans le capital des Professions soi disant Libéralement Réformées…

    Bien…. les « Libéraux » de ce Blog se réjouissent, à juste titre, naturellement…

    Et on découvre alors que M. Francfort – son rapport bien léché, et devenu le Road Map de la haute administration à Bercy – est passé dans le privé, et… tout à fait par hasard, n’est-ce pas… a créé début août de cette année, une Société de Prise de Participations « dans toutes sociétés, quels qu’en soient le but et l’activité ».

    Appelons-la, toujours au hasard, « Pazzi Participations » avec associé unique, du nom de Michael Francfort, au capital de 500 000 euros…

    4/ Je me demande combien de nos Inspecteurs des Finances auront compris la poloche…

    L’internet est merveilleux, qui permet de mettre au jour toutes ces innocentes et appétissantes petites facéties, et je me dis que rien n’a changé depuis les « Corbeaux » de Becque, et les « Affaires sont les Affaires » de Mirbeau… sinon qu’au lieu d’affairistes véreux du privé, on rencontre maintenant essentiellement des « HautsFonx »… tous d’une honnêteté parfaite…naturellement… qu’alliez-vous croire ?

      1. Quiet Desperation

        Tout à fait, YP…. et pour l’anecdote, il y a deux Fribourg, et plusieurs Frankfort, dont un au Kentucky si je n’erre…. sans compter les saucisses et les juges…

        1. Aristarque

          D’ ailleurs, le véritable nom complet de la ville que nous raccourcissons en Francfort est en fait Francfort-sur-le-Main pour bien la distinguer des homonymes.

      1. gameover

        Intéressant cet article. Dommage qu’il fasse complètement l’impasse sur la collusion entre ces professions et l’état. Un grand moment de rigolade quand il justifie le qualificatif libéral dans « profession libérale » à leur indépendance : faut un sacré culot pour dire que le chien est indépendant de son maître alors que celui-ci lui donne à manger.

        Le pharmacien n’est pas libre et indépendant sinon il s’installerait où il veut et vendrait au prix qu’il veut.

        Tous les autres, notaires, huissiers, greffiers de tribunaux de commerce tirent leur légitimité du même principe de nomination que les fonctionnaires de la justice, justice qui reçoit ses ordres de la chancellerie: au mieux on pourrait les appeler des fonctionnaires privés.

          1. gameover

            Interdire aux autres de travailler… j’avais remarqué que c’était une conception du libéralisme que tu défendais par rapport à des intérêts qui te sont particuliers : il faut de tout pour faire un monde, j’aime bien la diversité… et si on était tous libéraux on ne connaitrait pas notre bonheur !

            1. Quiet Desperation

              J’ai d’autres arguments, mais ils sont – comment dire – d’un usage « restricted »…

              Ils sont parfaitement fondés rationnellement, et sans aucune teinte d’esprit de lucre ou de malhonnêteté, mais ne peuvent être clairement exprimés sur un espace public : tant il est vrai que toute vérité n’est pas forcément bonne à dire…

              Et je regrette de ne pouvoir te les transmettre privément : je pense qu’ils emporteraient ta conviction.

      1. Calvin

        Volontaires qui le sont de moins en moins, et de plus en plus forcées.
        Mais pourtant, c’est pour notre bien !
        D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi les violeurs n’ont pas cette ligne de défense.
        « Je ne l’ai pas violée, je l’ai fait pour son bien, Monsieur le Juge ».
        Pourtant cet argument marche à chaque fois que sort une nouvelle taxe.

  8. Spartacus

    J’ai entre les mains un devis de ERDF pour le raccordement électrique d’une maison.
    Avant d’attaquer les arracheurs de dents, Macronnet devrait commencer par mettre au pas les bandits qui dépendent de lui, et qui sont incapable de détailler dans le langage courant un devis. Le calcul fait référence à des décrets qui modifient la valeur des paramètres sans aucun rapport avec la prestation elle même.
    Un enfumage de monopole d’Etat.

    1. Aristarque

      C’est pour tenter de faire croire qu’ils ont honte du prix mais qu’ en fait, il leur justement imposé par suite de la ribambelle de réglementations qui les régente…

  9. Ano59

    Il me semble difficile d’un point de vue libéral de défendre les sociétés exploitant les autoroutes françaises. Du moins, aussi difficile que de défendre Ecomouv’. Tout cela est bien trop englué de capitalisme de connivence pour qu’on ressente de la pitié.

    En ce qui concerne les dentistes…Une fois de plus ils font une cible démagogique parfaite. C’est lassant. En plus la solution contre la surfacturation des prothèses dentaires existe : revalorisation des autres actes, idéalement par une libéralisation totale avec abrogation réelle (sans huissiers et magouilles URSAFFiennes à tout bout de champ) du monopole de la Sécu.

    1. « Il me semble difficile d’un point de vue libéral de défendre les sociétés exploitant les autoroutes françaises. « 

      Sans les défendre, loin s’en faut, je redonne ici la phrase magique : « nous allons verrouiller et maintenir la pression pour baisser la rentabilité des sociétés d’autoroutes » , parce que, bien sûr, en temps de crise, c’est le rôle de l’État de baisser la rentabilité des sociétés. Même sans être libéral, on doit comprendre, arrivé ici, qu’il y a quelque chose qui cloche quelque part en France pour que personne ne bondisse.

      1. Caton

        Je ne vois qu’une différence sémantique entre l’état et les acteurs dits privés du capitalisme de connivence à la française. Quand un criminel se tire une balle dans le pied, cela donne aux gens honnêtes une chance de partir en courant.

        1. Le problème n’est pas là. Je ne vois pas comment, par quel miracle économique, les opérations Macron sur les autoroutes vont finalement bénéficier à l’automobiliste. Ca va être tout à fait marginal. En revanche, je vois assez bien que le discours « Tapons sur les riches, et abaissons la rentabilité des entreprises » passe comme une lettre à la poste, ce qui est consternant.

          1. petit-chat

            D’autant que le pauvre guignol véhiculo-taxé n’a le choix qu’entre un sentier sinueux bordé de radars et de patelins improbables et l’autoroute à péage, quel qu’en soit le taro modifié à la marge, les taxes faisant écrin entre une rentabilité diminuée et un prix probablement exagéré.

            1. Higgins

              Le pire étant les travaux interminables (sans personne) avec les limitations de vitesse ad-hoc. Exemple, j’emprunte très souvent l’A10 et la portion Tours-Poitiers (et inversement) est systématiquement en travaux depuis plus de dix ans (en ce moment, ce sont les travaux liés à la LGV).

          2. Caton

            Le miracle économique sera probablement une taxe: l’ensemble de la culture économique socialiste se résume en deux mots, taxe et subvention (qui sont synonymes en réalité).
            Quand au discours « tapons sur les riches et les entreprises » il est à la base de la pensée socialiste française. La fumeuse taxe à 75% par exemple a été plébiscitée par les français. Et le cancer généralisé du travail est toujours le premier syndicat en France.

      2. NicolasPimprenelle

        Oui !
        C’est un peu comme si ils testaient notre capacite de reaction.
        En tout cas je ne vois pas autre chose tellement c’est gros.
        Je ne crois plus a la theorie de l’incompetence : meme une classe de 3eme ferait mieux qu’eux.
        Il doit y avoir un objectif cache derriere mais lequel ?
        Faire tomber plus vite le pays ?
        A qui profiterait le crime ?

    2. Ano59

      Tout comme les médecins généralistes qui sont de plus en plus « fonctionnarisés » malgré eux sans les avantages, ça ressemble beaucoup à une « nationalisation » des autoroutes qui ne dit pas son nom. ^^

      Une bonne tartine de nationalisation, c’est assurément ce qui manque dans ce pays ! 🙂

      1. Theo31

        La fixation des prix par l’Etat, comme au Venezuela, avec les magnifiques résultats que l’on connaît grâce à Manu la calanche. Ensuite nationalisation et recasage des copains.

        Macron est un communiste mais comme 99% des français pensent communiste, ça ne se voit pas.

        1. vegeta

          les français sont en deuil en ce moment entre la petite fraisse qui a pourri dans un champ et nabila leur idole de la télévision en prison les français sont a cran prêt à casser du patron

        1. gameover

          31% : Tu n’as pris que la part que des impôts et taxes dans les dépenses.

          Pondère avec le rapport dépenses sur CA et ajoute la TVA de 20% et tu dépasses légèrement 40% du TTC.

          1. Lafayette

            oui justement, vu que le ticket coûte trop cher, le supplément par direct dans les poches de l’état et des actionnaires.

            donc si je me trompe pas c’est 30% du billet de 10€ qui est soumis à ce traitement.

            1. gameover

              Pouh… apprends à lire.

              On s’en fout dans le calcul que le ticket soit cher ou pas cher.

              Si tu paies 10E TTC sur ton ticket 4E partent dans les poches de l’état.

              S’il n’y avait pas de taxes tu paierais 6E. Point barre.

              En plus de la TVA et de l’IS il y a des taxes fixes communales, départementales, nationales.

  10. barbatruc

    « nous allons verrouiller et maintenir la pression pour baisser la rentabilité des sociétés d’autoroutes »

    C’est une phrase digne d’un parrain de la mafia Sicilienne.

    Et comme tout bon parrain qui se respecte, il va se servir de la carotte et du bâton , conseillant gentiment au début aux sociétés d’autoroute de baisser leurs tarifs ( c’est la carotte ) sinon on fait voter une loi qui soit vous reprend tout au prix qu’on veut ( nationalisation) , ou on invente une nouvelle taxe spécifique sur les sociétés d’autoroute et on vous pique tout vos bénéfices. ( c’est le bâton )

  11. lolo

    Je serais dentiste, je crée une boite aux lettres en Irlande qui me facture les prothèses honteusement chère, suis sur que ça permettrait de diminuer les taxes.

    Fallait juste un élément déclencheur.

    Merci Macreau !

  12. cc

    Mon dentiste, marié à une dentiste… voyagent de temps en temps à Bangkok.

    Ils vont voir leur « fournisseur ».

    La société qui réalise leurs prothèses…

    C’est petit, ça s’envoie par FedEX (sans déclaration de valeur).

    Les thais, comme pour la chirurgie plastique, ont développé une grande expertise dans le domaine.

    Bref, du velours. La mondialisation appliquée à la dentisterie. 😉

    Je vais lui suggérer l’idée donnée plus haut : ajouter un tiers dans la boucle, contrôlé par eux, qui leur facturera (au prix fort) les prothèses.

    Ainsi, ils pourront exfiltrer la valeur ajoutée, sous des cieux fiscaux cléments.

    Et le petit Macron l’aura bien profond, perdant sur tous les tableaux. TVA, impôts… que du bonheur.

    Voilà comment il faut traiter ces gens : opposition radicale, systématique, obstinée, et asphyxie financière.

    Quand la guerre est totale, il faut se défendre totalement.

    1. channy

      Entierement d accord avec vous sur la qualite des soins dentaires et protheses en thailande..
      D ailleurs quand j ai besoin d une prothese dentaire et que mon dentiste me sort un devis , je ne manque jamais de lui rappeller qu en thailande cela me coutera bien cher..du cout il me refait un devis tres competitif en mentionant:# en cash uniquement#…

      1. Quiet Desperation

        Voui…. mais de temps en temps, en Thaïlande, on prend des dentistes français en otage : vous vous demandez où se trouvent actuellement BM et WP et la raison de leur silence ?

        1. Calvin

          Glasp.
          J’espère que c’est une mauvaise blague !
          J’ai plutôt peur que les service du recouvrement aient fait appel aux services de nettoyeurs…

          1. Black Mamba

            Pour le recouvrement , on leur fait régulièrement un bras d’honneur, nous avons de plus en plus de personnes qui demandent à White Panda quels sont les démarches pour quitter la Sécurité Sociale …
            Et c’est avec un grand plaisir qu’il donne les informations mais rare sont ceux qui font le pas … ils attendent voir si on va chuter au trimestre suivant

        2. Black Mamba

          La raison de leur silence …
          Je me fais une cure de positivismes en évitant un maximum le blog …
          Je fais comme si le monde était parfait, je fais l’autruche en ne m’informant nulle part …mais le White Panda qui suit assidûment ce blog sans faire le moindre commentaire me rappelle le mur de la réalité 🙄

              1. Aristarque

                Depuis qu’ H16 a constaté la baisse sévère du nombre de poste en raison de votre absence… C’est qu’ il a un taux de fréquentation à défendre pour continuer sa vente d’espaces au Grand Kapitaal apatride, etc… 😆

  13. vegeta

    avec de telle propos je comprend pourquoi la Suisse c’était entraîner au scénario d’un France jalouse qui l’envahit pour tué les riches et piller sa richesse

  14. carpe diem

    a force de regarder les trolls se contorsionner sur les portiques, j’ai failli avoir une crise d’épilepsie, je vous traînerai devant les tribunaux, la justice tranchera, je fais confiance à la justice de mon pays, bon je sors……par la porte de derrière….

  15. Kuing Yamang

    J’ai hâte de voir affiché le prix de la farine avec celui de la baguette, histoire de savoir combien ce gros capitaliste de boulanger se met dans la poche avec son travail.
    Le prix du pétrole brut à côté de celui du litre d’essence à la pompe serait sympa aussi, histoire qu’on voit bien les taxes.

    1. Higgins

      Si j’en crois mon boulanger, avec qui j’entretiens d’excellentes relations, le rapport revenu net/revenu est très proche de zéro comme le rapport revenu net/RSI d’ailleurs.

  16. passim

    Un affichage facile et informatif sur les facturettes : prix ht, et montant de la TVA.
    Le plus comique, c’est que cet affichage révulse les français qui voyagent aux US. Genre « on nous donne un prix, mais c’est pas le bon ! »

  17. passim

    HS, Cecile Duflot estime avoir les épaules assez larges pour envisager d’être chef de l’état.
    Elle doit confondre le nord et le sud, et ses épaules avec une partie plus méridionale de son anatomie.

    1. RBF

      Teuh teuh teuh…

      Pas de mauvaise langue siouplai. Cécile a précisément le profil idéal pour gouverner la France avec ses épaules de serpent.

      Car seul quelqu’un comme Cécile a véritablement le pouvoir de nous débarasser du socialisme pendant de longues décennies (peut-être aussi Ségolène, Jean-Luc, Christiane ou encore l’ami Rebsamen. Mais là on tape dans du si lourd que le choix du clown serait d’autant difficile).

      Il y a deux solutions: ne pas voter ou voter pour la personnalité politique la plus débile que l’on ait. Mon choix est fait, et si elle se présente en 2017, je vote pour elle.

      Cécile, on t’aime.

      1. RBF

        Ben justement, son nom est très prometteur mon fisc.

        Car c’est très exactement d’un pilote de Titanic dont nous avons besoin. Les autres sont trop bordeline, et pire encore, savent mendier vers l’UE, sans que cette dernière n’ait le courage de leur mettre un bon coup de tronche correctement appuyé…

        Coulons un bon coup, et on ne s’en relèvera que mieux.

  18. riton

    Fillon et Jouyet son deux étatistes forcenés.
    Il n’y a donc rien de surprenant, à ce que l’un ait demandé à l’autre, une action forte vers la justice, venant d’un état omnipotent, pour obtenir une accélération d’une procédure.
    Les Français en ont marre de ces histoires de coups tordus étatiques, rapportés par des journaleux qui sont payés grâce aux subventions touchées par leur journal; et dont les sources d’information, sont très souvent des fonctionnaires minables, qui au lieu de faire leur travail, passent leur temps à photocopier des dossiers confidentiels, pour arrondir leur fin de mois..
    II va falloir que ça pète , sous peu.

    1. Calvin

      Les politiciens français sont tous étatistes.
      Tous.
      Les turpitudes des uns répondent au cynisme des autres.
      Rien de neuf.
      Les scandales et le pardon se succéderont… tant que… le pognon coulera…
      Ce que les français attendent, c’est que les allocations pleuvent.

    1. Calvin

      ENA, collusion, affaire, honnêteté.
      Il y a un intrus, vois – tu lequel ?
      Souligne le et fais toi corriger par ton voisin.
      collusion est la règle de toute grande école et même en maçonnerie…

  19. David

    Me trompe-je, ou baisser de force la rentabilité d’une entreprise, ça correspond, pour l’Etat, à toucher moins de taxes et d’impôts (sur les bénéfices) ?

    L’intérêt bien compris de l’Etat, c’est que toutes les entreprises fassent le + de bénèf’ possible, pour les taxer le + possible, non ?

    Donc, Macron, il est complètement idiot, ou quoi ??

    1. Caton

      La rentabilité d’une entreprise, c’est le résultat d’exploitation moins les impôts et taxes, divisé par la somme des capitaux nets d’exploitation. L’intérêt bien compris de l’état consiste à accabler les entreprises de taxes et impôts qui peuvent faire l’objet d’une remise gracieuse, afin de maximiser son contrôle.

      1. David

        40 % du ticket de péage est fait de taxes. Si le prix du ticket baisse, les taxes encaissées par l’Etat baissent aussi.

        Du point de vue de l’Etat, c’est complètement idiot ; il a réfléchi un peu, Macron, avant de faire sa sortie ??

    2. Lafayette

      Bon selon toute logique dans les deux cas l’état est gagnant, car il ne taxe pas seulement le bénéfice. S’il y a beaucoup de tva et pas beaucoup de marge d’exploitation, l’état sera quand même servit. Une SSII sera par contre plus taxée sur son bénéfice, vu qu’elle a moins de volume marchandise (donnant droit à la tva) et plus de frais de personnel (bon pour taxe).

  20. VicoNounours

    Et c’est pas fini, CPEF:
    « Terra Nova suggère d’introduire une taxe exceptionnelle sur l’excédent brut d’exploitation (EBE) généré par les sociétés d’autoroutes dans les comptes des groupes auxquels ils appartiennent. Selon la fondation, cet EBE atteint parfois un « niveau stratosphérique » de l’ordre de 70 %. »

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/11/12/autoroutes-une-idee-choc-pour-faire-baisser-le-prix-des-peages_4522132_3234.html

  21. Lulu

    Pour avoir travailler dans le secteur dentaire, le depassement des prothèses est effectivement disproportionné mais a cause de la sécu. Quand un dentiste fait des soins basiques, ce que lui rembourse la sécu fait qu’il est forcément déficitaire, et il doit donc compenser sur les soins hors sécu comme les prothèses (et le but avoue de la sécu est bien de faire payer par les riches sous-entendus ceux qui ont les moyens de se payer des prothèses les soins des autres).
    En comparant avec les autres pays où les prothèses sont moins chers, c’est aussi les pays qui remboursent mieux les premiers soins…dans le but avoue d’ailleurs d’avoir moins de gros soins à rembourser avec plus de préventif et moins de curatif….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.