[Redite] L’attaque du téléphone masqué

Billet initialement paru le 15.05.2014

Ce dimanche, et compte tenu de la dégradation constante de la qualité des articles journalistiques en France, j’ai envie de m’éloigner un peu de l’actualité récente, collante comme la glaise de Notre-Dame-Des-Landes, et vous proposer un billet sur une petite pignouferie de presse de derrière les fagots qui, parue il y a maintenant 4 ans, n’a pas vraiment pris une ride et qui, remise en perspective de tous les autres articles sur des domaines connexes, écrits avec les mêmes approximations statistiques consternantes, donne une assez bonne idée de la qualité générale des informations qui sont distribuées en France.

On l’a vu dernièrement : les ondes électromagnétiques ne sont vraiment pas tendres avec les petits personnages pelucheux qui trottinent dans le pays. Non seulement, les administrations publiques prennent maintenant en charge ceux que des médecins complaisants ont « diagnotiqués » électrosensibles, mais en plus, une récente étude vient de trouver une source supplémentaire de maux graves aux noms funestes : le téléphone portable.

Et quand on lit la myriade d’articles de presse apparus à la suite de la publication de cette étude, on ne peut pas échapper à l’effroi tant l’utilisation d’un téléphone mobile est devenue chose courante. C’est que le journaliste moyen n’y va pas avec le dos de la cuillère.

Dans ces colonnes, nous n’hésitons pas à fouetter du chaton mignon pour en appeler à votre pitié, ou à rôtir vivant de l’enfant d’ouvrier communiste afin de galvaniser les hordes infernales du turbolibéralisme triomphant qui est partout mais dont personne n’ose pourtant se réclamer. Mais (bizarrerie du capitalisme) nous n’avons que peu de moyens comparé à ceux déployés par les pisse-copies des grands journaux nationaux qui s’en donnent à cœur joie pour contextualiser la conscientisation à grands coups de peurs larvées et de catastrophisme caricatural.

even putin is sadAvec eux, pas de pitié dans la titraille ! Pour Le Figaro, le cancer qui frappe au bout du combiné, c’est du sûr, c’est du confirmé : « Téléphone portable et cancer du cerveau : le risque confirmé ». Pour Le Monde, il faut absolument lancer une « Alerte sur l’usage intensif du portable ». TF1, la référence journalistique de bon goût, y va même d’une équation simple mais frappante : « Téléphone portable et cancer : 30 minutes par jour = danger ». Les Echos paraissent alors bien timides avec leurs précautions, puisque pour eux, « une étude relance le débat sur le risque accru de cancer » ce qui revient tout de même à ne pas paniquer mais aussi à oublier qu’on va tous mourrrrrrir dans d’atroces souffrances. Difficile de ne pas se sentir un peu déchiquetés de l’intérieur à cette lecture alors que nos folliculaires ont sorti leurs petites titraillettes et leurs plus lourdes titrailleuses.

Cependant, à la lecture des articles en dessous de la furie téléphonophobique, c’est bien plus facilement le doute que la peur qui envahit tout lecteur un minimum posé. Difficile en effet de démêler la tornade de conditionnels et d’approximations aussi larges et englobantes que possible des faits avérés, sûrs et statistiquement significatifs. Chaque résultat est soigneusement lardé de précautions grammaticales visant à ne surtout pas affirmer quoi que ce soit mais à laisser entendre qu’il se pourrait que dans certains cas, il puisse éventuellement se passer des choses que la médecine tendrait à juger désagréable à plus ou moins long terme, avec une marge d’erreur notoire et un vaste intervalle de confiance basé sur un échantillon étroit. Ces précautions sont telles que les articles, dépouillés de leur gangue de fumée, en deviennent comiques.

pardon vous disiez - lofty dog is loftyOn apprend ainsi que, je cite, « il n’y a pas de différence statistiquement significative entre utilisateurs et non-utilisateurs de mobile » ce qui, dans le langage commun, veut dire que l’étude ne permet donc pas de conclure. MAIS il y en aurait une pour certains types de cancers et certains utilisateurs. Bien sûr, les auteurs reconnaissent que leur étude ne permet pas de définir un niveau de risque d’apparition de tumeurs, ce qui veut donc dire qu’on n’est donc pas plus avancés. MAIS une association en profite pour rappeler que l’utilisation follement intensive de 30 minutes par jour (fouyaya) est largement dépassée par de nombreux utilisateurs (dont des jeunes). Ben tiens. Des études de chercheurs divers et variés ont montré un effet de l’utilisation du téléphone en rapport avec le cancer. MAIS la méthodologie de ces différents travaux ne fait pas l’unanimité.

Pignouferies de presse

Autrement dit, l’étude n’apprend rien de façon ni définitive, ni particulièrement claire, et les petits grumeaux de factoïdes qui émergent de la soupe journalistique épaisse ont bien du mal à faire peur une fois qu’on remet tout ça en contexte. Je passe rapidement sur les facteurs aggravant l’impression générale de pignouferie de presse comme, je cite, « un risque multiplié par deux ou trois de développer un gliome », ce qui fait tout de même une furieuse marge de progression (50%, mazette), ou le fait, convenu mais pas utilisé pour prendre le moindre recul, que l’utilisation du mobile est récente, que les appareils sont de plus en plus efficaces (i.e. utilisent d’autant moins d’ondes pour obtenir le même résultat) et que les tumeurs sont de développement fort lent ce qui rend l’établissement d’une corrélation hasardeux et d’une causalité carrément impossible.

En revanche, il me faudra rappeler que les tumeurs du cerveau ne représentent que 2% des cancers, qu’on frôle péniblement les 18 cas pour 100.000 habitants en France tous les ans, et qu’avec un risque de 0.66% pour un homme et 0.43% pour une femme nés en 1950 de développer un cancer du système nerveux central (gliomes et méningiome) d’ici leurs 75 ans, c’est un risque qu’on peut qualifier, même une fois multiplié par deux ou trois (ou quatre ou cinq, à ce régime) comme acceptable, surtout comparé à celui d’avoir un infarctus, un cancer de la prostate ou du sein, de mourir dans un accident domestique, ou de se faire sauvagement tabasser par une volée d’inspecteurs du fisc, de l’URSSAF ou de n’importe quelle administration en mal de financements.

Bref : tout ceci tutoie le LOL de façon appuyée, ce qui n’empêche pas les journalistes de recommander avec componction une « utilisation prudente » du téléphone portable. Hum. Qu’est-ce ça veut dire, ça, une « utilisation prudente » ? Prudente comme « Hors des zones de chalandises de la jeunesse déçue » ? Et puis, bon, les téléphones portables ne sont pourtant pas connus pour avoir méchamment agressé leurs propriétaires, et si un Nokia 3310 pouvait effectivement servir d’arme par destination, le moindre joujou actuel ne représente un danger que pour votre portefeuille… Eh bien en fait, « utilisation prudente », dans ce contexte, cela veut dire que lorsque vous captez mal, il faut l’éloigner de votre oreille (si si, je vous assure), ce qui fait que ce que vous n’entendiez pas bien, vous l’entendrez encore moins. Chassez le LOL, il revient plus gros et plus joufflu.

mobile phone at the wrong placeC’est dommage, parce qu’il y a réellement des utilisations dangereuses du téléphone. Il est ainsi fort dangereux lorsqu’on y prête plus attention qu’à la rue qu’on traverse, à tel point qu’un sénateur avait tenté de l’interdire purement et simplement. Dans la même catégorie d’utilisation clairement imprudente mais pas du tout mise en avant dans les précédents articles panicards, il y a le texting au volant, qui fait bien plus de morts que les gliomes à poils drus, mais qui ne nécessite aucune étude médicale et donc aucun financement coûteux et, par voie de conséquence, n’a pas ce petit Fear Factor qui permet de faire de l’article bien troussé sur les dégâts des ondes…

txt messaging lol

Décidément, la façon dont cette étude a été brillamment exploitée par l’Agence Fausse Presse et ses suiveurs en dit très long sur la propension des Français à se faire peur. Tout comme pour le réchauffement climatique (qui déclenchera des catastrophes à coup sûr), les OGM (dont les effets bénéfiques seront forcément contrebalancés par des nuées de maladies toutes plus débilitantes les unes que les autres), les ondes (qu’on ne voit pas, qu’on ne comprend pas, qui pénètrent tout et n’importe quoi n’importe comment) vont immanquablement provoquer des problèmes. Et au lieu de reléguer cette étude au rang d’une simple brève dans la presse généraliste, les journalistes se sont donc entendus comme des larrons en foire pour en faire des odes aux conditionnels débridés.

Jadis, la technologie du Diable entraînait les mauvaises récoltes et les zizis mous. De nos jours, viagra et OGM obligent, on parie plutôt sur de grosses tumeurs bien crades et douloureuses. Je ne suis pas sûr qu’on y ait gagné au change.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires58

  1. Le Gnôme

    Il ne faut pas se faire d’illusion, la vie est une maladie sexuellement transmissible et toujours mortelle.

    Arago, qui fut pourtant un grand savant, mis en garde ses contemporains sur les dangers du chemin de fer au delà de 30 km/h.

    Ce n’est pas la peur qui fera avancer l’humanité, etun pithécanthrope a bien du avertir ses compagnons des dangers du feu.

  2. MarieA

    Merci beaucoup H16 de m’avoir fait découvrir la chaîne de Thinkerview !

    Par contre, je vous trouve toujours un peu trop gentil avec les grandes entreprises, les industries, etc… Sous prétexte de libéralisme, vous semblez penser que leurs actions sont totalement excusables. Mais je me trompe très certainement, c’est juste une impression.

    Merci pour le blog et merci pour Thinkerview !

    1. sam player

      Bon, je m’y colle…
      Déjà il faudrait savoir ce que vous entendez par grandes entreprises : sous ce vocable sont généralement regroupées (i) des entreprises d’état ou issues de son giron et baignant dans le capitalisme de connivence et nous coûtant directement (subventions) ou indirectement (réglementation sur mesure) un bras et (ii) de pures entreprises privées qui ne nous coûtent pas un rond.

      Les premières sont régulièrement dénoncées par le tenancier du tripot et les commentateurs-tâte usés… Quant aux 2èmes, de quoi faufrait-il ne pas les excuser svp : de faire du pognon ? Pour le reste leur activité est generalement légale (une vraie performance vu la réglementation), mais si elle ne l’est pas n’hésitez pas à intenter une action…
      What else ?

      1. MarieA

        @ MCA :

        Désolée, je viens d’en renvoyer un à l’instant. J’espère que ça a marché cette fois. Je les reçois bien sur mon mail perso pourtant.

        @ Sam et Bibi :

        J’avoue que vous me faites rire même si je vous trouve profondément agaçants.
        Allez persécuter quelqu’un d’autre espèces de monstres!

          1. MarieA

            @ MCA 20 mai 2018, 20 h 58 min :

            J’ai répondu 3 fois en dessous de votre message mais ça ne marche pas non plus!

            Je l’ai envoyé à cette adresse : x.mca@laposte.net

            J’en ai même envoyé un troisième!

              1. MCA

                @Bibi

                Les hébergeurs se chargent de balancer les adresses eux-mêmes.
                Exemple : si vous ouvrez un compte sur laposte.net vous recevez automatiquement et dans la foulée de la publicité de FORD, qui bien entendu va garder ce secret pour lui… hein?

                Pas besoin de robots espions, ensuite se sont les sites qui vous demandent votre Email (style achat en ligne) qui s’en chargent.

                Je possède 4 adresses Mail dont deux qui servent de contacts et qui se remplissent en permanence et que je nettoie style sélection globale et direction poubelle et deux autres qui me servent pour mes affaires privées et qui ne comportent pratiquement pas de publicité.

                Si une adresse devient ingérable : destruction de l’adresse.

                Cela dit je ne reçois tjs pas de mails de MarieA alors que lors d’un test si je m’envoie un mail à partir de Yahoo ou laposte, ça marche très bien.

                Il faut chercher la cause ailleurs…

                1. sam player

                  « Il faut chercher la cause ailleurs… » Rhoooo, ça c’est pas gentil hein…

                  Concernant les hébergeurs (ou autres) qui balancent les adresses mails de leur client, non.
                  Dans ton cas, c’est la poste.net qui prend le message de Ford et qui te l’envoie. Ford ou son intermédiaire lui a dit : je veux envoyer ce message à des hommes de telle tranche d’âge qui ont consulté un site de bagnoles dans les 3 derniers mois et qui sont branchés H24 sur youporn (c’est un exemple hein).
                  J’apprécie d’ailleurs Amazon qui sert de relais aux vendeurs de son marketplace lorsque ces derniers envoient la facture pdf par exemple.

                2. MarieA

                  Cher MCA, je vous promets que je les ai envoyés! Je crois que ça vient de laposte.net
                  J’ai une adresse chez eux et il y a toujours des problèmes.
                  Je vous mets l’adresse mail ici : emmakerrev-7046@yopmail.com

                  « ensuite se sont les sites qui vous demandent votre Email (style achat en ligne) qui s’en chargent. » +1 Oui et ils font pareil avec le numéro de téléphone portable. Je reçois tout le temps des appels bidon.

                  1. sam player

                    « Je reçois tout le temps des appels bidon. »

                    C’est marrant ça : ça fait bien 20 ans que traîne sur internet, que j’ai mes comptes en ligne, que mes fournisseurs ont mon numéro de téléphone… et jamais je n’ai été piraté… ou n’ai reçu de coups de téléphone anonyme ni sur le fixe, ni sur les mobiles.

                    Je pense que vous avez du e-conduire quelques amoureux-euses qui se sont vengés en inscrivant votre 06 sur les feux aux carrefours pour proclamer votre bonnitude…

                    Ah si, y a une connasse qui m’a souhaité une fois mon anniversaire en passant par Dromadaire… de la connasse classe internationale… une fois, pas 2…

                    1. MarieA

                      @ Sam :

                      Donc, c’est ma faute, c’est ça?!?

                      C’est marrant, j’étais certaine que vous me diriez quelque chose comme ça. 🙁

                      « y a une connasse qui m’a souhaité une fois mon anniversaire en passant par Dromadaire »
                      Et oui, ce sont des choses qui arrivent entre humains Sam2D2. Vous devriez demander à votre programmateur d’ajouter cette donnée à votre logiciel.

                    2. sam player

                      Bah Marie, faut vous rendre à l’évidence, c’est de votre faute, pas de la mienne…
                      Et si vous ne comprenez pas qu’utiliser Dromadaire pour souhaiter un anniversaire c’est de la connerie classe internationale, déposez vos clefs directement au camp de manouches du coin… c’est pareil…
                      Pi je suis sûr qu’à Yopmail, vous leur avez donné votre adresse mail pour qu’ils vous avertissent quand ils recevront un mail sur votre mail jetable…
                      There’s no such thing as a free lunch…

                    1. MarieA

                      Cher MCA, je vous ai répondu via une de mes messageries personnelles, elle commence par m5m.
                      J’espère que ma réponse vous plaira.
                      Mon vrai prénom n’est ni Marie, ni Emma.

                    2. sam player

                      Mail : blablabla
                      SMS : Hello je t’ai envoyé un mail
                      Téléphone : oui, t’as reçu mon SMS qui te disait que je t’avais envoyé un mail ?

                  2. Gosseyn

                    Il y a des problèmes chez les opérateurs depuis début avril. Courant avril mes mails Orange et Wanadoo étaient retournés ; la deuxième quinzaine d’avril ce fut la poste.fr ; depuis début mai, c’est vers Numéricable.
                    En plus cela semble changer de secteur géographique.
                    Les correspondants des opérateurs contactés m’ont tous dit avoir de gros problème de retransmission de mails, et ont demandé du temps pour le rétablissement, puisque cela serait un gros problème de sécurité à la base.
                    Ce qui m’a été confirmé par ailleurs et maintenant vous faites état de ces difficultés de réceptions de mails : renseignez-vous auprès de vos opérateurs, car ce peut être ce cas.
                    Enfin et depuis début avril, je n’ai pas vu d’article dans les revues spécialisées. Se pourrait-il que ces opérateurs aient subi des attaques en règle de leurs serveurs, dont ils estimeraient prudent de ne rien dévoiler, ou bien l’explication est-elle autre ? À vous de voir, merci.

                    1. albundy17

                      En fait, le nouveau gvt a lancé son propre programme Echelon.

                      Mais c’est fait à la main, alors il faut un peu patienter, ils envisagent de doubler les effectifs, encore 10 fonctionnaires à payer !

                    2. Pheldge

                      Al, t’as mal lu, en fait c’est le sam qui lance le programme « hé, Chalons » 😉

                  3. Pheldge

                    Il me semble que, quand vous créez une adresse le site vous demande si vous acceptez de recevoir des mails de ses « partenaires ». Perso, je n’ai pas de spams sur mes adresses de la poste …

                1. Pheldge

                  il y a eu un gros souci dernièrement de retard sur ce site qui ne doit pas être totalement résolu … La poste.net ? je pense que entre le robot préposé, qui ramasse puis estampille les courriers électronique, le robot contrôleur qui vérifie, le robot inspecteur qui inspecte, et le robot directeur, qui dirige, y’a dû y avoir un bug …
                  La poste.net ? c’est kif-kif la Poste, site garanti calqué sur l’organigramme de l’Administration rayonnante et triomphale ! 😉

                  1. MCA

                    Ils ont changé dernièrement leurs serveurs et… grosse cata…

                    Ils passent leur temps à présenter leurs excuses.

                    Vous avez aimé laposte.net, vous allez adorer le prélèvement à la source et si en plus votre paie est calculée par Louvois, vous pouvez déjà mettre une croix dans la case « dommage ».

                2. Pythagore

                  La poste est très en avance ds le domaine de l’IA, les serveurs ont déjà appris à faire la grève par eux-mêmes.

  3. kekoresin

    Le credo d’une large frange de la population, rendue inapte à la réflexion par un système éducatif aux p’tits oignons, est: « c’est pas parce qu’on ne peut pas le prouver que ça n’existe pas! ». Ça marche avec les téléphones, les fantômes, les petits gris de l’espace, les korrigans, les politiciens intègres…

    Bref, tout notre fameux principe de précaution est basé sur ces foutaises, au pays de Pascal et Descartes! Mais la France est tombée dans les abysses de la médiocrité socialoïde redistributive de moraline, s’y ait cassé les pattes et ne pourra jamais remonter la pente rendue glissante par les nombreuses déjections des espèces associatives qui nichent dans les anfractuosités parois du gouffre.

  4. WorldTour73

    La photo de herrou et ses compagnons africains resume bien la france d’aujourd’hui. Donne moi ton pognon et en remerciement je te fais un doigt d’honneur. Et si t pas content, t un fasciste, c******

    1. René-Pierre Samary

      Élu un peu comme Macron. Les Vénézuéliens sont allés à la pêche, d’autant plus qu’ils n’ont rien à bouffer. Quand je pense à ce pays, où j’ai tellement navigué… Un Paradis transformé en enfer, en l’espace de dix ans…

        1. MCA

          Et là où te réfugies les portougaiches commençaient à en avoir assez de l’invasion française.

          Une idée à creuser : comme les africains débarquent tous ici pensant trouver l’eldorado, en allant vivre là-bas on risque d’être peinards.

          1. René-Pierre Samary

            Quel pays d’Afrique penses-tu envahir ?
            Parce que, vois-tu, ce n’est pas parce que nous les recevons à bras ouverts (enfin : entr’ouverts) que l’inverse est vraie. L’occidental a été foutu à la porte hier, ce n’est pas pour qu’il soit accueilli en masse aujourd’hui. Il est bienvenu en détail, pas en gros, facile à dépouiller et à virer éventuellement.

            1. MCA

              @RPS

              S’il y a un pays d’Afrique où j’aimerais habiter et dont je suis amoureux, c’est l’Afrique du Sud.

              Mais à présent c’est impossible pour un blanc d’y vivre avec l’insécurité qui y règne.

              L’heure de l’apéro approche comme dirait Keko, un moyen de se noircir pour passer incognito ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.