Ce gouvernement de clowns qui dansent le tango

Pfu, ce n’est vraiment pas simple d’être ministre en France actuellement. Surtout ministre socialiste, et surtout de l’Économie. Ce n’est vraiment pas très sympa de piquer toujours plus d’argent dans les poches des pauvres, alors qu’officiellement, on fait partie du Camp du Bien…

Non, il n’y a pas à tortiller, Pierre ne savait pas ce qu’il acceptait en rejoignant la fine équipe composée par Hollande et Ayrault, ces cadors de la ressource humaine et de la sélection de personnalités idoines à des postes clefs. Lui qui ne voulait que relire doucement du Flaubert en grignotant des petits fours, le voilà bien malheureux : pas un instant à lui, pas une minute tranquille à mesure que tout le monde découvre l’inanité de ses décisions, pourtant méticuleusement ouvragés afin de lui demander le moins d’efforts personnels possibles.

Certes, pour la dernière fournée de taxes vexatoires qui ont été proposées, le brave Pierre se sera surtout contenté d’accepter sans trop y penser les propositions loufoques de la brochette de yes-men mal azimutés qui lui servent quotidiennement la soupe. Après tout, si des fonctionnaires de Bercy ont tout bien calculé avant, et si d’autres fonctionnaires haut placé ont jugé intelligent de coller telle ponction à tel endroit, pas besoin d’y revenir. Lui, Pierre, à d’autres chats à fouetter, d’autres réceptions à parrainer, d’autres petits fours à gober, d’autres pages de Flaubert à lire en prenant un air pénétré dans son salon tout queer tout cuir.

Mais que ce soit les aigrefins de Bercy qui proposent ou le patron de ces clowns qui dispose, le résultat est le même : en l’espace de quelques mois, l’inventivité taxatoire a atteint de nouvelles profondeurs. Pas de chance : à mesure que la pression fiscale augmente, les explications d’habitudes molles et vasouillardes qui arrivaient à passer auprès de journalistes serviles et affûtés comme du beurre chaud n’ont cette fois pas trouvé preneur.

Il en va ainsi de l’écotaxe. Décidée comme d’habitude pour des raisons de vitrine par un précédent gouvernement aussi épileptique que le courant est à la ramasse, l’écotaxe avait jusqu’à présent réussi à passer sous le radar de la contestation, car régulièrement repoussée puisqu’impraticable. L’actuelle majorité, aux finances aussi sèches que possible, n’a pas pu renoncer longtemps à cette potentielle entrée d’argent.

Manque de pot, amateurisme dans le calcul de la taxe, communication encore plus désastreuse que d’habitude, hésitations fulgurantes de l’exécutif … On ne saura jamais quel élément en particulier aura fait péter un câble aux agriculteurs et camionneurs bretons, mais le fait est que la situation, déjà tendue, est devenue brutalement explosive à ce sujet. Pierre, l’appétit coupé, n’aura pas pu reprendre deux fois des madeleines (chez certains, c’est Proust qui déclenche l’envie de madeleine, pour Pierre, c’est Flaubert, que voulez-vous, même là, il s’emmêle).

moscovici recule

Et comme on en est qu’au début des affrontements et que les mains gouvernementales sont à peine moites à ce sujet, Pierre peut donc, pendant la digestion de son unique spécialité pâtissière lorraine, montrer sa grande fermeté (« Nan d’abord, on ne reviendra pas sur le dispositif ») tout en dépêchant le ministre Le Foll pour tenter de calmer le jeu en coulisses.

Vous l’aurez compris : l’écotaxe est en train, doucement, de vivre ses dernières heures.

En effet, deux options sont possibles à présent. La première est que le gouvernement se découvre une petite paire de gonades et reste ferme sur ses positions. C’est, on le comprendra, très improbable : la dernière paire encore en usage a été perdue au courant des années 70, et il est peu probable qu’on en retrouve une en suffisamment bon état dans les prochaines semaines. Du reste, il semble assez risqué de continuer sur cette voie, certains contribuables ayant démontré ce week-end de façon assez claire qu’ils étaient prêts à aller assez loin pour que cette taxe soit annulée.

La seconde option est, bien évidemment, que le gouvernement fasse comme il le fait d’habitude avec le brio qu’on lui connaît : il annoncera fermeté et tutti frutti, et reculera à petits pas chassés, danse feutrée de clowns tristes, et dénaturera la taxe honnie en émettant des petits pets serrés pour camoufler par une odeur de gaz celle de mort qui règne maintenant autour des ministres.

Et si je suis relativement confiant dans l’agonie minable d’une taxe mal boutiquée dès le départ, qui arrive comme un cheveu sur la soupe et qui est défendue n’importe comment par un gouvernement de clowns incompétents, c’est parce que pas mal d’autres contre-performances assez spectaculaires viennent illustrer un véritable modus operandi de la médiocrité que s’acharnent à utiliser les minustres actuels.

J’en veux pour preuve le bordel total et assez lamentable qui se déroule actuellement pour la taxation des PEA, des assurances-vie et des PEL. Tout, dans la façon dont ce nouvel impôt fut mis en place, semble avoir été construit pour provoquer l’hilarité lorsqu’on regarde la méthode, et la rage destructrice lorsqu’on regarde les effets.

La méthode, d’une part, est calamiteuse : entre le but ouvertement recherché de simplification, consciencieusement saboté par les déclarations contradictoires d’une brochette de ministres totalement désemparés (un coup on taxera un peu tout, puis un autre coup l’assurance-vie, ou pas, on ne sait plus trop), la taille de la coupe, l’aspect rétroactif, l’évidente asymétrie fiscale d’un épargnant à l’autre, il est difficile d’imaginer plus comique dans une pièce de boulevard qui se joue à guichets fermés, avec notre argent.

Les effets, d’autre part, seront particulièrement dévastateurs. Non seulement ils seront parfaitement contraires à ceux recherchés (favoriser l’investissement) puisque cette nouvelle taxe va, purement et simplement, faire fuir les épargnants qui recherchent avant tout la confiance, chose impossible dans un marécage fiscal devenu traître à chaque pas, mais en plus cette taxe aura l’immense désavantage de n’être perceptible qu’une fois (eh oui : la rétroactivité, c’est mignon, mais ça ne peut pas marcher tous les ans). Au bilan, les 600 millions que le père Moscovici espère ainsi drainer par cette opération lamentable ne le seront, au mieux, qu’une fois. L’année prochaine, attendez-vous à un trou supplémentaire dans le budget.

nos ministres dansentAu bilan, on voit surtout des destructureurs d’intemporels et autres rétropédaleurs de l’improbable, le petit Pierre en tête. Eh oui : même s’il est parti, la fleur au fusil, les madeleines dans sa besace et le Flaubert en bandoulière, le pauvre ministre est en train de se prendre claque sur claque en accumulant les retournements de vestes que seul un ralenti musclé image par image permet d’apprécier à leur juste valeur. De même que la taxation rétroactive de l’épargne sera rabotée, aménagée, et probablement retoquée par le Conseil Constitutionnel, l’écotaxe sera elle aussi démontée, vidée de sa substance et abandonnée en rase campagne bio écocompatible.

Mais ne l’oubliez pas : ces bouffons sont payés avec nos impôts, ces impôts qu’ils ponctionnent n’importe comment, et dont le montant commence maintenant à mettre critiquement en danger la capacité de la France à seulement vivre au jour le jour. Tout ceci est, pour le moment, très agité, très confus, pathétique parfois et ridicule presque tout le temps, mais on sent tous le moment où il sera plus que temps de dire « assez ».

Ce moment, soyez en sûr, approche, de plus en plus vite. Et le plus inquiétant est que ces politiciens ne semblent absolument pas en avoir conscience.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires217

  1. bbph

    Une coquille s’est glissée dans la première phrase: « ministre » au lieu de « minustre »

  2. Josselin

    Concernant la taxe du PEA, Gérard BAPT, député PS de Mon-Cul :

    « On n’était pas assez documentés sur ce projet de loi, on souhaite réévaluer le dossier avant qu’il ne passe au Sénat, c’est trop impopulaire, ‘voyez »

    TU T’FOUS DE MAGGLE ?! TU VOTES EN FAVEUR DE LOIS DE MERDE DONT TU IGNORES LE CONTENU, ET TU TE SERS DE TON IGNORANCE COMME EXCUSE ?!

    1. mlallier

      N’oubliez pas que ces gens ont des nègres pour voter. Qu’ils soient présent ou non ne change rien sur la nature de leur vote.

    2. LeRus

      Une seule explication plausible: Les ravages de illettrisme en fRance. Voyez, on se retrouve avec des députés qui ne savent pas lire les projets de lois…

      Malheureusement, ils ne savent pas bien compter aussi!

      1. Aristarque

        Oui, mais quand c’est pour leur popoche, c’est fou comme leurs facultés mentales fonctionnent à 200% (au moins), quelle que soit la couleur politique affichée…

    3. bugbreeder

      « Gérard BAPT, député PS de Mon-Cul »…
      Ça c’est plutôt méchant pour les habitants des villes éponymes, car il y en a 2 comme une paire de miches : Montcul et Montcuq.
      Ces noms ont naturellement inspiré quelques malicieux écarts (http://ae.img.v4.skyrock.net/2558/7792558/pics/159209366_small.jpg), et à noter que Montcuq (http://www.nootilus.com/bulletin/wp-content/uploads/2009/10/Commune-de-Montcuq.JPG) a été judicieusement jumelé avec un sympathique village qui fleure bon la Fraonce d’aujourd’hui : Anus (http://www.nootilus.com/bulletin/wp-content/uploads/2009/10/anus_com_de_fouronnes.jpg, non, c’est pas une blague : http://www.nootilus.com/bulletin/category/le-saviez-vous/).
      Naturellement le bulletin local s’intitule « l’Œil de Montcuq » en un malicieux clin d’oeuil au « sourire vertical ».
      C’est donc méchant car contrairement aux habitants qui ne méritent cette épithète peu flatteuse qu’à cause de leur habitat, le minustre lui est bien un authentique trou du cul…

  3. Le Gnôme

    La lecture de madame Bovary par un barbon à une jouvencelle doit être un moment particulièrement croquignolet.

    Les seules idées de ce gouvernement d’invertébrés sont des idées de taxes. Avec une résistance accrue à celle-ci, il ne me paraît pas impossible que nos prêteurs soient saisis d’une inquiétude légitime et qu’ils rechignent quelque peu à avancer les soussous nécessaires à la survie du Moloch. Et là, la Grèce sera considérée comme un aimable gâteau apéritif.

  4. Josselin

    Flanby et sa clique me font penser à la pub PMU qui passe en ce moment, avec le Titanic : on essaie d’y aller à l’aveugle, on verra bien ce que ça donne .. oups.

    1. LM

      C’est exactement ca. On pourrait rajouter qu’en cas de doute, le capitaine jette un coup d’oeil dans un petit livre rouge, et dit ensuite : « c’est bon, tout va bien, ca aussi c’était prévu ».

    2. Dahu

      « It’s just ice … »

      C’est aussi exactement ce qui doit se dire au gouvernement quand ils voient les Mohamed Merah, les roms, les bretons, les bijoutiers de Nice, les tondus et autres pigeons, etc…

        1. Duff

          Il me semble qu’elle a aussi tourné pour ce cochon bien plus exquis de Tinto Brass… Un vieux roublard ne peut pas l’oublier. Une référence moins littéraire mais tout aussi CULte.

  5. vegeta

    ils nous coutent très chères les clowns heureusement que chaque jours j’utilise le niveau 1  » un peu de résistance active »

        1. Black Mamba

          J’espère que vous n’êtes pas du genre à rabâcher la même chose dans la vie de tout les jours !
          Parce que là, çà craint ! 😉 surtout si vous avez une compagne …

      1. DirtyBond

        Oh ! Vu les courriers de demandes d’informations de l’administration que j’ai reçu récemment, je vais pas me gêner pour leur écrire et leur demander à eux aussi des infos.

        Du joli broadcast en vue !

  6. Marco33

    Quand un navire coule, au début ça va lentement, puis ça s’accélère : nous sommes dans la phase d’accélération…

    1. Black Mamba

      Je ne pense pas que nous y sommes pas encore dans la phase d’accélération! Les rats n’ont pas encore quitté le navire :mrgreen:

      1. Pluchou

        Ces rats là ne vont pas quitter le navire. Ils y sont trop douillettement entretenus, dans leurs ministères si loin de la réalité. On pourrait essayer le fromage (ça marcherait pour Flanby) mais je crois qu’aujourd’hui le peuple est plus sur une idée de tapette à souris, de celle qui ne pardonne pas. La situation me fait quelque peu penser au téléfilm Napoléon (avec Christian Clavier, si si) où l’on voit Louis XVIII se prélasser, être complètement dépassé par le retour de Napoléon et finir dans un carrosse, poussé à quitter le navire par Talleyrand. J’ai cru un instant qu’on était au 21ème siècle ! 😉

  7. LeRus

    Et oui, on a à la tête du pays une belle équipe de branleurs. Finalement, l’équipe de fRance de foot est assez représentative de la nullité ambiante.

    Ça donne envie de vomir encore une fois. Mais heureusement, à présent les Sacs à Vomi sont disponibles! Oyez, oyez: https://www.facebook.com/SacAVomi

    😀

  8. kloupa

    Voilà ce que c’est que de gouverner avec le SNUI dans son bureau, un syndicat d’haineux et d’envieux, trotskiste et collectiviste, ennemi des libertés individuelles. Il est vraiment au bout du rouleau, au bord de la crise de nerf, ce Monsieur Moscovici, qui n’a plus aucune crédibilité auprès de personne.

  9. Aristarque

    Flaubert, flobert… Calibre faible, munition peu puissante… Qu’ en pense mon ami Werther?

    1. hussardbleu

      C’était pour le « tir de salon », en 6mm Flobert…. on peut épiloguer sur la coïncidence…. Ceci dit, Flaubert m’a toujours paru peu lisible, désolé….

  10. white Panda

    La Bretagne est à l’image d’une personne en train de se noyer (difficultés économiques actuelle) et le « secouriste » dans sa barque (il n’est pas confronté aux mêmes réalités) appuie sur sa tête (écotaxe) pour l’enfoncer un peu plus.

    1. gem

      le « secouriste » n’est pas dans la barque, c’est lui qui au départ était en train de se noyer . Comme ce con ne sait pas nager il n’a rien trouver de mieux que de tirer au fond tous ceux qui passe à porter de main pour se maintenir la tête hors de l’eau.

    2. max

      Derrière les bonnets rouges :

      Marquée par son ancienne appartenance au Bloc Identitaire, Jeune Bretagne reste attachée à un écologisme de droite, au localisme et au populisme et sa devise est la suivante : « identitaire, écologique, social et populaire ». Ces thèmes prennent place, plus globalement, dans la lutte contre l’impérialisme, la mondialisation, l’islamisme et la défense de l’Occident dans une optique de « choc des civilisations », développé aux États-Unis par les milieux néo-conservateurs.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeune_Bretagne#Th.C3.A8mes_principaux

      1. Peste et coryza

        La Bretagne et les pays de la Loire vote plutôt à gauche… même si Nantes commence à être contaminée par une certaine plaie issue de Seine saint Denis…

    1. LeRus

      L’article du Figaro est très mal présenté je trouve.

      Sur 28 pays en UE, a priori seulement 6 appliquent la fameuse taxe. Pas des masses. Mais même lorsqu’on regarde en détail, c’est plutôt disparate:
      – Les polonais taxent les bus. On ne parle pas de portiques sur le bord de la route…
      – Les tchèques font en sorte de réduire les bouchons du vendredi, (taxes le vendredi entre 15h et 21h); toujours pas de portique orwelliens.
      – Si je ne me trompe pas, en Autriche il s’agit d’une vignette. Pas de portiques…

      Bref, à part les allemands (mais là aussi il serait bon d’avoir des détails, je n’ai pas vu de portiques sur les autobahns), les français sont encore une fois plutôt seulâtres pour taxer.

      1. Djedje

        Bon, comme je demeure entre la Forêt Noire et la Bohème, je vais pouvoir vous répondre: chaque année, le possesseur d’une voiture immatriculée en Allemagne doit s’ acquitter d’ une taxe (Kraftfahrzeugsteuer http://de.wikipedia.org/wiki/Kraftfahrzeugsteuer_%28Deutschland%29) dont le montant est fonction de 1) la norme Euro du moteur (euro5 en 2013), 2) le type de moteur (essence ou diesel), 3) la cylindrée du moteur, en gros; soit, par exemple, une Peugeot 307 de 2005 avec un moteur de 2L, en essence 135€, en diesel 308€ (si filtre à particule, sinon c’ est plus cher).
        Voilà, voilà, à oui, pas de mention de taxe pour l’ écologie ou je ne sais quoi

  11. Peste et coryza

    Disons que nos minustres ont oublié que l’économie dépend du social, tout comme le social dépend de l’économie.

    Vous souvenez vous de vos vendanges ? le vigneron qui ne logeait pas ses ouvriers ne trouvait personne, ou alors seulement des cuistres, alors que celui qui les logeait (même mal, mais on s’en fout quand on est jeune et accessoirement bourré) avait du monde, et il y avait une bonne ambiance.

    Et bien, grâce à la bulle immo, les salaires de m*rde, l’immigration, le divorce et compagnie, le logement chez le patron revient en force
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/10/28/viens-chez-moi-j-habite-chez-mon-patr_3503614_3234.html

    On peut faire le parallèle avec d’autres secteurs :

    La santé ? supprimer les assurances, le personnel de santé et les hôpitaux disparaîtront avec. Il restera le sorcier de campagne, qui accepte les paiements en nature, les officiers de santé, et quelques médecins de ville de père en fils. Avec des types genre Arthur Conan Doyle, ayant de nombreux loisirs, peu de patients, dont le boulot consiste surtout à signer des actes de décès… parce que 90% des gens n’ont pas les moyens de payer un médecin.

    Pour les retraités, c’est simple. La famille si il y a assez d’enfants, ou le grabat.

    Pour les événement de Bretagne, la dernière s*domisation fiscalière n’est en fait que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : le gros de la pressions sur les ménages (et entreprises du coin) sont des dépenses contraintes. Les transporteurs, d’après les mecs du privé qui sont en contrat recherche avec notre labo, n’ont plus aucune marge de manœuvre financièrement parlant.

    @Aristarque
    Aucun risque que la drôlesse de Mosco se casse pour aller voir ailleurs : elle est déjà dans le syndrome Madame Bovary, et a sans doute largué son mec (un thésard sans doute) pour aller avec un sugar daddy.

    @BM
    La stratégie des rats a changé : ce n’est plus de quitter le narvire, c’est de quitter le navire tout an faisant croire à la masse qu’ils n’y étaient pas afin que les gueux pensent qu’ils ne sont pour rien dans cette gabegie. Ainsi, drapé de leur toge de virginité budgétoide, ils se représenteront aux élections, et les veaux revoteront pour eux.

    1. Black Mamba

       » le logement chez le patron revient en force »
      Nous avions fait cet effort pour une de nos employées en formation, nous avions logés son conjoint, son enfant,elle et même le chien un rottweiler . Nous lui avions gracieusement aidé à nos frais avec eau, électricité, chauffage et même nous avions partagé notre Wifi .
      Cela a duré 1 an et demi et à la fin de sa formation elle s’en est allée.
      Quand nous étions en difficulté avec notre ancienne secrétaire, elle ne nous a même pas aidé face aux prud’homme et pourtant nous ne demandions que de témoigner que nous n’étions pas de mauvais patrons.
      Après toute cette générosité offerte sans à peine un remerciement , cela nous a dégoûté d’aider d’autres gens 🙁

    1. Peste et coryza

      Le macron est à l’image de Pompidou : une r*clure.
      Voyez les mots clés.
      – banque Rothschild
      – ENA
      – pistonné par Attali
      On s’en fiche qu’il soit doué : un CV et des appuis pareils, c’est un signe qui ne trompe pas.

      1. Duff

        P&C : Doucement sur les idées reçues, Pompidou est le dernier président français de la Vème république a s’être vraiment mis au service de l’intérêt général. Je crois sincèrement qu’il a été bon et je ne comprends ni ne cautionne des attaques gratuites, qu’il n’ait pas été en mesure de répondre énergiquement à la crise de 1973 un an avant une mort certaine peut expliquer certaines faiblesses mais en aucun cas, sous son mandat, on peut trouver des réels germes de la décadence française qui lui ont fait suite.

        D’ailleurs, après un second choc pétrolier, les diamants de Bocassa, le tandem VGE/Barre restait favori en 1981 jusqu’aux tous derniers mois, leur chute était bien aidé par Chirac. Des conneries ont été commises avant Mitterrand en 1981 certes, mais rien de scandaleux, rien de rédhibitoire.

        Le capitalisme en cheville avec l’état, la montée rapide du chômage et de l’endettement, tous les éléments de décadence sont pour beaucoup le fait de l’arrivée du PS au pouvoir en 1981 sur un programme commun d’inspiration marxiste en 1981.

        Pour que le système marche encore après Le Général, il n’y avait pas besoin que ce soit un De Gaulle bis qui lui succède, juste un digne serviteur de l’état ce que je crois Pompidou était. Hélas de pareilles institutions permettent à des démagogues à la vertu aussi douteuse que leur probité d’y faire prospérer une gangrène mafieuse qui ne peut se solder que par un effondrement du système : Qu’ils s’agissent de reniements et combines odieuses venues de la droite (VGE puis Chirac) ou de la gauche (Mitterrand).

    2. A voir le CV, je suis plutôt terrifié que ravi…Le gars, il a effectivement tout de l’élite qu’on nous sert actuellement. Brek.

    3. LeRus

      Oh oui, il à l’air très gendre parfait!

      Il ne lui manque que la perruque poudrée, les rubans et des talons rouges et on pourra conclure au retour de la cour du roi.

  12. infraniouzes

    Tout ce qui nous arrive était prévisible. J’explique: on parle souvent des « fromages » de la République en évoquant les rentes de situations inventées pour recaser tel ou tel ministre ou cacique de la politique. ex: la société du tunnel du Mont-Blanc….
    Quand on envoie un « Fromage » à la tête de l’état, le pays devient alors une république fromagère de première envergure et que… le monde entier nous envie.

  13. Bof

    Le plus « drôle » dans l’affaire PEA/PEL ? Lorsque le minustre, « à l’écoute », a annoncé que finalement,non, on ne rétrotaxera pas PEA et PEL, il a osé dire « le manque à gagner sera comblé par des économies ».

    Mais bord.l de n.m de D…, POURQUOI IL N’A PAS FAIT LES ECONOMIES AVANT DE PENSER A TAXER ???

    Du pur Pavlov. Du pur socialo.

    1. Calvin

      Ils se sont dit que, finalement, ils pourraient faire des économies de carburant des véhicules de police, de gendarme, et même des pompiers.

  14. Flo

    Pour un petit moment de rigolade (jaune) allez jeter un coup d’œil aux bilans de la société Ecomouv et au pédigrée de son PDG.
    J’aimerais bien connaître son salaire à celui-là et ceux des 20 personnes de cette « société » aussi.
    M’est avis que leur cantine ne ressemble pas à un resto U.

    1. Higgins

      Pur produit du capitalisme de connivence à la française: « S’ajoute un petit détail, aussi drôle que sarkozyste : la taxe ne sera pas perçue par le Trésor public, qui croule sous la tâche, mais par une société privée italienne, Ecomouv, où l’on retrouve de jolis requins français : Thalès, SFR, ou la SNCF… La SNCF qui récupère les impôts en se cachant derrière une société italienne… On aura tout vu. » (http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/10/29/comment-l-ecotaxe-est-devenue-une-bombe-a-bonnet-rouge-88481.html)
      Mais avec des clowns à la tête de ce pays, quoi attendre d’autre qu’une reculade sur des positions même pas préparées à l’avance.

  15. le désabusé

    le truc c’est que cette reculade avec l’abandon de l’écotaxe va nous couter 800 millions d’euros.

    En effet c’est le coût des équipements (portiques, informatique, petit fours et bakchihs) que nos gouvernants compétents ont déjà engagé pour cette taxe.
    ça passera en perte et profits et sortira de nos poches.

      1. Nyamba

        Et d’avoir lancé les embauches du personnel afférent, aussi (200 personnes à Metz, cf. article de mon commentaire de 10h23, non encore validé)…

    1. Calvin

      OK.
      D’un autre côté, continuer l’écotaxe aurait coûté beaucoup beaucoup plus cher :
      – racheter des portiques que les Bretons, puis éventuellement d’autres régionalistes, auraient détruit,
      – l’environnement fait que économiquement cette taxe n’est pas viable et va encore plus enfoncer le pays.

    2. paroxystique

      Et tous les transporteurs qui ont déjà équipés de GPS jolis tous les camions…
      Quand j’avance, comment veux tu, comment veux tu …?

  16. Nyamba

    Il me semblait qu’on parlait de « destrout’toureurs d’intemporalité », dans le jargon.
    Pointillisme (pardon, je sors du mode peinture) à part, si le gouvernement recoul… euh, recule sur cette écotaxe, quid des dépenses qui ont déjà été engagées ? Parce que de ce que je peux en voir, ça doit coûter une blinde, ce merdier : http://mvistatic.com/photosmvi/2013/07/29/P4603370D2376817G_px_640_.jpg
    Il est assez choupinou de voir que M. Bouniol, auteur de l’article associé à cette image (trouvé sur http://www.grasse.maville.com/actu/actudet_-Les-portiques-ecotaxe-comment-ca-marche-_fil-2376817_actu.Htm), parle « de belle usine à gaz » quand il s’agit du fonctionnement du bousin. Cela confirme une vague théorie à moi, selon laquelle le sens critique des journalistes augmente en fonction de leur éloignement de Paris…

    1. douar

      C’est « Ouest France » quand même: on ne peut pas dire que ce soit franchement critique, ce qui est normal, vu ce qu’ils reçoivent comme subventions: il ne faut pas mordre la main qui vous nourrit.
      Par contre, le « Télégramme » est beaucoup plus incisif.

      1. Nyamba

        C’est bien ce qui est intéressant : ils devraient faire le dos rond, mais au lieu de cela postillonnent sur leurs bienfaiteurs 🙂 Je trouve ça assez réjouissant.

    2. Higgins

      Nous sommes face à un « Kludge » magnifique, témoignage éloquent de l’esprit énarchique: « Un kludge c’est une sorte d’assemblage, de bricolage compliqué d’éléments hétéroclites censés accomplir une fonction, une tache: C’est une solution temporaire, inélégante, maladroite, nous allions dire « gauche ». Nous ne le disons pas car on nous accuserait de parti pris. On fait des kludges à droite comme à gauche, c’est une spécialité française…La kludgeocratie , comme son nom l’indique, c’est le gouvernement par les spécialistes des kludges, des bricolages , des patchs grossiers que l’on plaque pour traiter un problème non prévu. Il est conçu pour être compatible, sur le moment avec le système existant, comme en informatique, mais au bout d’un certain temps , vous constatez des bugs, des dysfonctionnements. Peu à peu à force de recourir aux kludges, vous aboutissez à un ensemble monstrueux, le kludge résout un problème de court terme au prix de monstres de long terme.  » (http://leblogalupus.com/2013/10/22/politique-friction-du-mardi-22-octobre-2013-la-kludgeocratie-francaise-a-bricole-un-bien-triste-pays-par-bruno-bertez/)

      CPEF

  17. DirtyBond

    Ecomouv : 37 Rue de Surène 75008 Paris

    Cette manie qu’ont toutes les entreprises vivant de l’argent publique de s’installer dans les quartiers les plus chics de Paris !

    Mais B****l, c’est comme le STIF dans le 9ème arrondissement qu’ils aillent s’installer en banlieue, ça ferra des économies ! La seule raison valable que je vois pour rester à Paris c’est d’être proche des petits fours…

  18. BA

    Mais il n’y a pas que la France qui est foutue.

    Les autres pays européens sont foutus, eux-aussi.

    En Europe, les Etats sont hyper-endettés. Les dettes des Etats européens forment une gigantesque bulle qui va bientôt éclater.

    Et la dette privée ?

    Qu’en est-il de la dette privée ?

    En Europe, les ménages sont hyper-endettés, les entreprises sont hyper-endettées, et les banques sont en faillite.

    A propos de la dette des ménages et de la dette des entreprises, le Luxembourg remporte le championnat d’Europe de la dette privée.
    L’Irlande a la médaille d’argent.
    Chypre a la médaille de bronze.
    La France finit 14ème.

    Ces dettes privées forment une gigantesque bulle, encore une, qui va bientôt éclater.

    Depuis plusieurs années, l’économie des pays européens ne repose que sur … de la dette.

    Quand ces bulles éclateront, les pays européens vont connaître un effondrement économique et financier.

    1- Médaille d’or : Luxembourg : dette privée de 317,4 % du PIB (en 2006, c’était seulement 134,7 % du PIB).
    2- Médaille d’argent : Irlande : dette privée de 306,5 % du PIB (en 2001, c’était seulement 154,7 % du PIB).
    3- Médaille de bronze : Chypre : dette privée de 296,4 % du PIB (en 1999, c’était seulement 158,6 % du PIB).
    4- Danemark : 238,9 % du PIB.
    5- Portugal : 225 % du PIB.
    6- Pays-Bas : 221 % du PIB.
    7- Suède : 214,2 % du PIB.
    8- Espagne : 195,6 % du PIB.
    9- Royaume-Uni : 181,4 % du PIB.
    10- Finlande : 160,5 % du PIB.
    11- Malte : 155,4 % du PIB.
    12- Autriche : 147,5 % du PIB.
    13- Belgique : 146,4 % du PIB.
    14- France : 140,6 % du PIB (en 1999, c’était seulement 95,8 % du PIB).

    Source : Eurostat.

      1. Nyamba

        Oh, vous êtes dur : c’est un aspect épouvantable *différent* que M. BA nous sert tous les jours. Tout annoncé d’un coup, je pense qu’on songerait à se flinguer. Il distille gentiment pour ne pas qu’on s’effondre.

    1. gem

      La dette privée en s’en branle, c’est essentiellement une illusion d’optique. Plein de gens sont comme moi : énormément de dette … en face d’un patrimoine financier quasi-équivalent. Pour de très connes raison fiscales. Par exemple, quand vous avez l’argent pour acheter cash votre maison, il vaut quand même mieux emprunter en laissant en gage vos avoirs. Ce qui se traduira dans les comptes d’endettement par deux fois la valeur de la maison : une fois vous à l’égard de la banque, pour le prêt, et une fois la banque à votre égard, pour le gage.
      C’est débile et dans un régime normal vous auriez juste acheter la maison, mais si les conditions fiscales changent, hop, on compense les dette et c’est marre.

    2. Djedje

      Juste pour bien comprendre:
      Si j’ ai un revenu disponible de 30 000€ et que j’ achète une maison (ou une voiture ou une montre) à 300 000€, suis-je endetté à 1000% ?

      1. GameOver

        @Djedje
        Les dettes privees son exprimees en % du PIB et non en fonction du revenu de celui qui est endetté. Elles incluent aussi les dettes des entreprises financieres et non financieres.
        Mais globalement cet endettement ne veut rien dire car il faudrait regarder les situations nettes : voir par exemple Apple qui a emprunté 16mds de dollars (de memoire) pour distribuer aux actionnaires au lieu de rapatrier des fonds de l’etranger sur lesquels ils auraient ete taxés par le fisc americain.
        Comme dit gem il est preferable parfois de s’endetter (SCI par exemple) pour des raisons fiscales.

  19. Riguite

    C’est faire insulte à Flaubert que d’accoler son nom à celui de notre minustre du Panier Percé.
    Que le gouvernement ne soit pas conscient de la mandale « assez » qui l’attend ? Je pense plutôt qu’il la voit approcher du perron de l’Elysée et que la panique de ces derniers jours montre à quel point il ne sait plus comment gérer la catastrophe annoncée.

  20. Vince

    le ministre de l’agriculture Le Foll a dit qu’il comprenait les agriculteurs lui qui est enseignant, il n’a jamais eu d’exploitation agricole.
    encore un ministre sans compétence ni légitimité…

    1. Le Gnôme

      D’un autre côté, un ministre qui n’est pas originaire de la fonction publique est aussi rare qu’un ours blanc au Sahara.

      1. Peste et coryza

        Cela ne risque pas.
        Les socialos méprisent ouvertement les culs terreux.
        Et les paysans détestent les « partageux ».

        1. Nemrod

          Par chez moi, il existe des paysans socialistes.
          Ils ne sont pas particulièrement partageux et appliquent à merveille la devise habituel des soces  » ce qui est à moi est à moi; ce qui est à toi est négociable « 

  21. Martin-Lothar

    Quelques définitions :
    Ministre : dernier terme de la gloire humaine.
    Économie : toujours précédé de « Ordre », mène à la fortune. — Citer l’anecdote de Laffitte ramassant une épingle dans la cour du banquier Perregaux.
    Économie politique : science sans entrailles.
    Allemands : peuple de rêveurs.
    (Gustave Flaubert, Dictionnaires des Idées Reçues, 1913)

  22. Cyrielle

    A qui le tour après la Betagne ? Il semble que les RG aient alerté le gouvernement sur le fait que ce mouvement breton trouvait un écho dans d’autres régions françaises à forte identité. 3 raisons principales à cela :

    – La simple évocation du mot taxe commence à faire bouillir les esprits et les agriculteurs ne sont pas les moins prompts à s’enflammer.
    – Dans le contexte, je ne vois pas les paysans français accepter qu’une région soit mieux traitée que la leur (le 1er sinistre a proposé une réduction de 50 % de l’écotaxe pour calmer les bretons).
    – Il et vrai que la majorité des agriculteurs n’a pas beaucoup d’atomes crochus avec ce gouvernement de gauche (et inversement comme le dit Peste précédemment).

    1. Aristarque

      On continue dans le n’ importe quoi : réduire de 50% le taux de l’ écotaxe la rendrait encore moins intéressante puisque le coût de collecte demeurera identique. On prévoyait déjà, au taux plein, que 25% de son rendement disparaitrait dans le coût de collecte, soit un euro pour quatre collectés. Si vous abaissez le taux, le coût de un va perdurer pour obtenir au mieux 1,5 ? Aucune entreprise ne peut tenir avec une marge brute pareille, alors une taxe aussi coûteuse! Annoncer une remise de 50% pour une région est donc du branquignolage de compétition puisque il y aura, soit rupture d’égalité de traitement entre les différentes régions, soit les maltraitées gu….ront aussi pour obtenir le rabat de col et la taxe finira par coûter au delà de son rapport. Je ne veux pas relancer le débat sur cette taxe mais juste noter que sa prétention à promouvoir d’ autres modes alternatifs de transport est une fumisterie au minimum pour ne pas dire une escroquerie au maximum. Qu’ y a t il en face ? Le train? Glissons vite tellement la SNCF se révèle incompétente pour les marchandises! Le fluvial? Yapuka en construire tout plein, des canots (je vais plaider la dyslexie comme M’ame BM, arce que la carte hydrographique de la Grance sur ce sujet est plutôt vide! Le charroi par véhicule animalotracté? Retour vers le XIXème siècle à son enfance! Les coolies? Ça occupera certes du monde mais faudra alors réinventer le maraîchage autour des villes, ce qui est plus simple à dire qu’ à faire…

      1. Grosben

        Je m’amuse à dire à qui veut l’entendre qu’en tant que chef d’entreprise, j’en ai rien à foutre de cette taxe. Je vais la répercuter sur le prix des produits et mes concurrents aussi. Les marchandises continueront à être livrées en camion et non en tricycle, et au final les seuls à s’appauvrir seront les consommateurs. Effet garanti !

  23. Korrigan

    « Pierre ne savait pas ce qu’il acceptait en rejoignant la fine équipe composée… »

    Otez moi d’un doute, ce Pierre, il s’agit bien d’un abbé entouré d’une fine équipe composée de clodos, les disciples de Collapsus ?

      1. Korrigan

        Un ban pour bibi, je venais juste d’écrire que le beurre étant salé ils allaient le sentir passer.

      2. Nemrod

        Bravo h16 !
        Bon, même les plus cons ont compris que l’on pouvait rentrer dans le lard de ces fiottes.
        Ca va saigner…dommage pour eux, ils vont prendre pour tous les autres.

        1. Black Mamba

          C’est ce que j’avais dit précédemment , c’est le seul langage qu’ils comprennent … Il faut sortir le gourdin pour leur faire pousser une bosse d’intelligence, à force , on va y arriver …

      3. LeRus

        Chapeau bas.

        On comprend mieux pourquoi la moitié des enfants des ministres sont des délinquants, bonjour la fermeté des parents!

        Next step, une grand-mère donne une grande baffe à Hollande devant tout le monde. Je crois qu’en fait ce sont des crypto-SM: ils aiment être humiliés!

      4. BenOui

        Ce qui m’inquiète, h16, c’est le rapprochement, entre vos pronostiques et l’action gouvernementale.

        Les deux trois ans à vos débuts de ce pays est foutu nous en sommes à quelques heures seulement ! Midi moins le quart avant la chute finale, ou trois secondes avant la faim ? Soit ils vous lisent, soit faudra les suivre d’une autre manière !!

        Enfin, de grâce ne devenait pas notre président, il n’y personne pour vous remplacer…

        Il vont finir par nous faire rire pour de bon, les clowns.

    1. Aristarque

      Elle est peut-être suspendue mais il y a une heure, le portique écotaxe de Chilly Mazarin était en cours d’ équipement, après être resté nu depuis des mois… Bizarre, bizarre…

  24. Mortimer

    J’ai écouté ce matin un mini débat sur Europe 1 à propos du ras le bol Français sur les taxes et impôts divers.
    Il y avait un représentant de l’UMP et un du PS (je n’ai pas retenu leurs noms et je m’en fout totalement).
    Par contre j’ai bien retenu l’intervention d’un auditeur qui hurlait sa colère au téléphone et je vous garantie que dans le studio ça ne mouftais pas d’un poil. Le gars du PS a bien tenté de reprendre la main une fois ou deux, mais ses tentatives furent très vite avortées.

    1. Nemrod

      Ils n’arrêtent pas de se faire engueuler…partout.
      Bientôt ils vont se faire refaire le portrait car la proportion de gens qui n’ont plus rien à perdre et sont « en dehors de la solidarité nationale »enfle de jours en jours.
      En gros les artisans, petits patrons de pme qui raquent et n’ont droit a rien vont péter les plombs et auront à choisir entre coucher sous un pont ou à la Santé en faisant un baroud d’honneur jouissif…

      Ils le sentent et commencent à pétocher…

      1. paroxystique

        Oui c’est ça qu’ils ont pas pigé, ce n’est ni l’Écotaxe, ni la Bretagne qui semble être une île lointaine à les entendre…

        Mais en fait le « trop » est vieux de 1981 et concerne toute la France, ou alors l’Élysée n’est pas en France :p

  25. Korrigan

    Et puis dites donc, danser le dernier tango à Bercy genre quand j’avance tu recules comment veux-tu que je… Hmmm ?
    Mais Bretagne oblige, cette année le beurre est salé.

  26. Karamba!

    L’écotaxe, ça reste néanmoins une directive européenne déjà appliquée en Autriche, en Allemagne, au Portugal,… Elle arrive donc logiquement en France, même si longtemps repoussée et dans un contexte de taxation qui la rend totalement insupportable en plus d’être idiote (mais on sait que les exigences des écolos consistent d’abord à plomber l’économie en général et pas seulement en France).
    Donc si on la supprime on va se retrouver encore en situation d’exception avec Bruxelles. Additionné avec l’incapacité de maîtriser nos déficits publiques, l’obstination à ignorer les règles de libre concurrence pour préserver nos monopoles (assurances santé),… On va devoir songer à quitter l’Europe non? Ou alors il faudra payer les amendes?

    1. Riguite

      Parfois je me demande vraiment si quitter l’Europe ne serait pas la solution. Terrible dans un premier temps, mais libérateur par la suite…

    2. douar

      On met beaucoup de chose sur le dos de l’Europe:
      http://www.atlantico.fr/decryptage/michel-barnier-rien-au-niveau-europeen-oblige-imposer-ecotaxe-883951.html
      Je suis surpris du nombre de commentateurs, journalistes compris qui font semblant de faire croire que de toute manière, on n’a pas le choix, c’est lafotaleurop.
      Nous avons des partenaires européens qui se débrouillent pas trop mal, en finances publiques; à nous de regarder ce qu’ils font de bien.

      1. Black Mamba

        L’Europe a bon dos, j’attends le moment où il vont dire « C’est la faute à l’Europe, le monopole de la Sécurité Sociale est tombée.. »
        Hé Ho ! Black Mamba, il faut te réveiller, tu es en train de rêver :mrgreen:

        1. Cyrielle

          Il est vrai que l’Europe est un excellent bouc-émissaire pour nous faire avaler tout et n’importe quoi.

          Pour ce qui concerne la bonne nouvelle du jour, méfiate : suspension n’est pas suppression. Attendons de voir comment seront utilisées toutes ces sentinelles qui bordent désormais nos nationales et qui nous coûteront un bras.

          1. BenOui

            @Cyrielle,

            Soyez persuadé que tous ces détecteurs sont branchés et trouveront leurs utilités Hadopiennes.

      2. Karamba!

        J’aime bien la résolution idiote qui consiste à vouloir faire basculer l’imposition sur la pollution plutôt que sur le travail. Le souci c’est que quand on bosse pour produire, on génère fatalement de la pollution éco incompatible. On en revient à la décroissance selon Duflot. Une bonne faillite pour sauver la planète…

        1. Peste et coryza

          Forcement : un système productif, c’est un système qui consomme énergie et ressources, et qui les transforme par le travail et le capital en produits.
          L’énergie, c’est in fine du méchant CO2 (animal, humain ou pétrolier)+ autres. Donc produire, ça pollue.
          Et il n’y a pas d’énergie propre.

          Mais allez expliquer cela aux escrolos ou aux cuistres de Bercy.

    3. Le Gnôme

      Je me suis renseigné sur la taxe allemande, et les différences sont de taille.

      1) La taxe ne s’applique que sur les autoroutes, qui sont gratuites en Allemagne.

      2) Elle ne s’applique qu’aux camions de plus de 12 tonnes, contre 3,5 tonnes en France.

      Ce qui fait que le transport local est peu touché, et que les camions d’approvisionnements locaux ne le sont pas non plus.

      Donc, je crois le projet français mal bigorné, il veut pomper un max de fric en taxant certaines nationales ou départementales et pas d’autres, laissant la place à de savoureux échanges de bons procédés politiciens du genre, je suis du parti, ne taxe pas la départementale qui passe près de chez moi.

      Les transports courts sont plus taxés que les longs, il est moins cher de faire Paris frontière belge que Clermont-Ferrand Paris.

      Tout une gamme de camion légers sont taxés, renchérissant le cabotage local que ni le rail, ni le fluvial ne sont capable de faire. D’ailleurs, les canaux, les écolos sont contre.

      Bref, un projet uniquement bricolé pour faire du fric, et pas du tout pour faire écolo.

      1. Aristarque

        Je vais faire mon pinailleur mais Paris/Belgique est de l’ ordre de 220/250 kms suivant l’azimuth retenu alors que Paris/Clermont Ferrand est de l’ ordre de 400kms. C’est pourquoi, les Teutons, en 1914, visaient Paris plutôt que Clermont Ferrand… Fainéants et fatigués d’ avance en plus d’être agressifs… 😐

  27. calc80

    J’ai lu quelque part que MoscoVicié ne rêvait que d’un poste européen, histoire de se gaver d’un peu plus de ptis fours, toujours à nos frais.
    Et pendant ce temps, les taxocrates de bercy continuent de déposer des brevets d’idées « géniales » pour appauvrir un peu plus les créateurs de richesses pour alimenter la monstrueuse machine…
    Qui se dévoue pour mettre le feu (le vrai) à bercy ?

  28. eheime

     » mais on sent tous le moment où il sera plus que temps de dire « assez ».  »

    Ce moment est passé il y a déjà bien longtemps. La reprise en main des choses aurait du se faire en 2002 sous Chirac.
    A l’époque on voyait déjà l’impossibilité mathématique de payer retraites et prestations sociales.
    Rien a été fait.
    Sarkozy aurait pu être, et semblait être, l’homme providentiel puvant rattrapper la situation en urgence, grâce à son dynamisme incontestable.
    Peu a été fait. Pire, il a créé au moins autant de problème qu’il n’en a résolu.
    Pour Hollande, quoi qu’il fasse, il était déjà trop tard.
    On est déjà sur un point de non-retour. Même si on dit « assez » et qu’on est entendu, même si on fait la révolution, même si on trouve l’homme présidentiel, le Titanic-France va prendre l’iceberg, c’est trop tard.

    Imaginons que Hollande se fasse injecter 100 points de QI dans le cerveau, qu’il remplace tous ses clowns-ministres par des gens extremement compétents, que le parlement lui donne carte blanche et que 99% des français le soutiennent, je ne vois encore pas comment il ferait pour remettre la France sur pieds sans qu’il y ait de la casse importante.

    Il y a trop de promesses qui ont été faites (retraites, emprunts à rembourser, « droits acquis », ..).
    Elles sont de ce fait, intenables, même avec la meilleure volonté du monde.
    Il y aura donc de nombreux déçus. Mathématiquement. Quoi que Hollande fasse.

    1. hussardbleu

      J’approuve l’analyse : qui rejoint cette question lancinante de savoir pourquoi des gens supposés intelligents se battaient et se battent encore et toujours pour prendre la barre du Titanic…
      Abyssus abyssum invocat ?

      1. Nemrod

        Parce qu’un seul sentiment est plus fort que la peur ( de couler avec le rafiot) : l’espoir ( de s’en mettre plein les fouilles et de se tirer avant qu’il coule).

    2. « Ce moment est passé il y a déjà bien longtemps. »
      Sur le plan économique, je le situais avant (1995, les grèves).
      Sur le plan politique, je pense qu’on en est encore loin. Les gens sont encore prêts à beaucoup de vexations inouïes pour que tout ne s’effondre pas trop vite.

    3. eheime

      @h16
      « Sur le plan économique, je le situais avant (1995, les grèves).
      Sur le plan politique, je pense qu’on en est encore loin. Les gens sont encore prêts à beaucoup de vexations inouïes pour que tout ne s’effondre pas trop vite. »

      Sur le plan économique, j’ai du mal à dire car sur le fond, il s’agit de déterminer à quel moment la somme des promesses (retraites, emprunts à rembourser, « droits acquis », ..) est intenable.
      Mais le « intenable » est lui même subjectif car :
      – il y a une question de supportabilité morale par la population à honorer les promesses,
      – une question de savoir jusqu’à quel degré de défaut on peut estimer qu’une dette n’est plus honorée ( ex : si 95 % des sans abris obtiennent un logement, on peut tout de même dire que la promesse est tenue à mon sens),
      – et une question éxogène de croissance mondiale , commerce exterieur, qui est independante de la politique française et difficile à prévoir, en tout cas pour moi,

      Sur le plan politique, malheureusement, je pense que vous avez entièrement raison. On est loin de la sortie du tunnel.
      On sent que les français comprennent que la machine est cassée. Et ils sont prêts à voter du changement (d’où l’instabilité politique).
      Mais clairement ils n’envisagent pas la bonne solution.
      Quel que soit le milieu social de gens avec qui je discute du sujet, quelqu’un est responsable (banquiers, capitalistes, politiciens véreux, riches, syndicalistes, etc ..), mais jamais un problème de méthode : trop d’interventions étatiques.

      1. Higgins

        Je plussoie. On a un triste exemple de cette incompréhension avec l’auditeur d’Europe qui confond la cause et les effets (j’ai mis le lien plus haut en réponse à Mortimer qui évoquait l’incident).

  29. Christophe

    Au passage admirons Zéro Ayrault qui tente de sauver la face, comme un collégien surpris le pantalon sur les chevilles.

    Il ajoute la veulerie, à la veulerie.

    « La suspension de l’écotaxe ne veut pas dire suppression, affirme le premier ministre Jean-Marc Ayrault. »

    Mais ne boudons pas notre plaisir : les voir s’éclater la gueule contre le Mur de la Réalité est une intense satisfaction.

    Et goûtons également la rage des écolos bobos gochos, parasites. Ils ont les boules !

    **************
    France Nature Environnement (FNE) a jugé aujourd’hui « lamentable » l’annonce par le gouvernement de la suspension sur l’ensemble du territoire de l’écotaxe poids lourds pour laisser le temps au « dialogue ».

    « C’est lamentable, il n’y a aucun courage politique », s’est insurgé Bruno Genty, président de cette fédération regroupant quelque 3.000 associations environnementales. « Une mesure votée par la droite comme la gauche est remis en cause à partir du moment où un groupe d’individus cassent des biens publics », a-t-il déploré.
    *************

    Oui une bien belle journée. 😉

    Espérons que les Bretons foutent le feu lors de leur manif ce week-end. Car enfin, la « suspension/annulation » ne suffit pas.

    Il faut maintenant PUNIR le gouvernement et ses sbires.

    Pas de négociations, il faut les PUNIR.

    La peur change de camp.

    1. Aristarque

      Nouveau, peut-être? Bienvenue au club!
      Cette coquille est de règle depuis au moins mai 2012 sur ce blog de mécréants du socialisme triomphant mais, en fait, est encore antérieure… 🙂

    2. Ce n’est pas une faute de frappe ; je vous encourage à vous procurer le Petit Dictionnaire Incorrect mais Vaillamment Illustré.

  30. cherea

    lamentable,

    je n’ai pas compris le parallèle Moscovici/Flaubert, le comparez-vous à la petite bourgeoise de Bovary qui ne rêve que d’autre chose, de plus grand, comme un poste de comissaire à Bruxelles.

    Avec le temps, Mosco me fait de plus en plus penser à une jeune fille en fleurs incapable de se salir les mains…
    Mais plus que Mosco, j’ai pas mal envie de mettre en cause toute cette lourde administration de Bercy, dont le chef est Ramon Fernandez, le même depuis 2009…J’imagine que la complexité des taxes doit suivre le cheminement des dossiers entre tous les bureaux de Bercy…les taxes incompréhensibles ne sont que le reflet de cette organisation…Bercy combien de fonctionnaires??

    Enfin, il leur est désormais impossible de vendre une taxe. faudrait sérieusement penser à revoir le cours de « création d’une nouvelle taxe 101 » de l’ENA…

  31. Korrigan

    Bis repetita placent
    « Et puis dites donc, danser le dernier tango à Bercy genre quand j’avance tu recules comment veux-tu que je… Hmmm ? »

    Entendu il y a quelques instants :
    – La journaliste : Mais Mr le Ministre, n’est-ce-pas une nouvelle reculade ?
    – Le Ministre : Pas du tout madame, c’est une autre manière d’avancer !

    Ce bon Coluche disait à propos des politiques, ils ne nous feront jamais autant rire qu’ils nous emm…
    Parce que la question de savoir s’il y a un pilote dans le pédalo étant caduque, à force de franchir chaque jour à toute allure le mur du çon ils finissent par nous faire rire plus qu’ils nous emm…

  32. trimaran

    Punir le gouvernement ça veut dire quoi ?
    Attendre le retour de Sarko en « Zorro » ?
    N’oublions pas que l’ecotaxe a été décidé sous le gouvernement Fillon grace à J.L Borloo.
    Le gouvernement Fillon a signé un contrat avec une société privée pour la gestion de l’ecotaxe et la nation devra payer , quoi qu’il arrive ( report ou annulation de l’ecotaxe) 800 millions d’euros par an à cette société.
    Les contribuables devront payer , à la place de la FNSEA, qui refuse de payer l’ecotaxe

    1. Vous ne trouverez aucun supporter de Sarkozy ici.

      Quant aux 800 M€ à payer, si l’Etat veut se dédire d’un contrat, non seulement il le peut, mais il l’a déjà fait maintes fois et ça ne l’a pas gêné des masses. Cette histoire, c’est du pur flan.

      1. GG

        « il l’a déjà fait maintes fois et ça ne l’a pas gêné des masses. »

        Avec en jeu des sommes de cette importance ? A quoi faites-vous référence par exemple ?
        (je suis jeune)

        1. Les emprunts russes, ce fut assez comique, par exemple.
          (L’état français était mouillé jusqu’au cou dans l’affaire)

          Ne perdez pas de vue que les 800M€ ne sont pas une somme dépensée qu’il faut rembourser mais un « manque à gagner ». L’état a la force et peut, par voie de loi s’il le veut, se désolidariser de ce pataquès à grande vitesse. Et vu les actionnaires de la société, je ne m’inquiète pas. Surtout, ce sera une parfaite illustration
          – de l’absolue non fiabilité de l’état
          – du risque à l’introduire dans l’économie et dans l’écologie
          – de la connivence entre cette société et les « élites » gouvernementales.

          Bref : delenda est, et fissa svp.

    2. douar

      A la place de la FNSEA? mais où as tu vu que c’était la FNSEA qui aurait du payer? L’écotaxe aurait été meurtrière pour les produits pondéreux, à faible valeur ajoutée, donc plutôt les produits alimentaires frais. Les agriculteurs auraient été touchés, certes, mais en premier lieu, les outils de transformation, gros employeurs de main d’œuvre. C’est vrai qu’aujourd’hui, la main d’œuvre se fait rare, d’après les dernières statistiques gouvernementales.

  33. Christophe

    Et le festival se poursuit ! Oui décidément, une bien belle journée.

    Vert… de gris ou vert de rage ? 😉

    *********

    L’eurodéputé écologiste José Bové a jugé aujourd’hui « minable » la suspension « sine die » de l’écotaxe poids lourds annoncée plus tôt par le gouvernement face à la forte contestation en Bretagne.

    « Cette suspension sine die, c’est juste minable, c’est une reculade vraiment invraisemblable face à un lobby agro-industriel mené par le président de la FNSEA, Xavier Beulin, et le Medef pour casser une logique économique qui aurait été la relocalisation », a-t-il déclaré.

    1. vegeta

      bové l’ancien taulard avec la même mentalité arriérer de casseur de banlieue drogué au cannabis

  34. Lambda Expression

    Et bien puisque nos ecolos bobos critiquent le manque de courage politique des copains du mou, que les ministres verts montrent le leur -de courage politique- en demissionant sur le champ du gouvernement puisqu’ils ne sont pas d’accord.
    Ce serait d’une grande beaute, une rejouitude.

    1. Nemrod

      Vous rigolez ?
      Des paillassons, les soces peuvent leur ch…dans le bec qu’ils trouverons après réflexion que ça vaut le chocolat.

  35. Samuel Grubert

    Excusez-moi les mecs, mais vous n’y êtes pas du tout, à taper comme des malades sur nos pauvres dirigeants, qui essaient tant bien que mal de suivre le 5ème mouvement du petit Pépère du Peuple …
    C’est vrai quoi, regardez ce qui se passe au Vénézuela, un beau pays qui a au moins 10 ans d’avance sur nous, sur le chemin du vrai national-socialisme ; vous avez aimé Chavez ? Vous allez adorer Nicolas Maduro, le nouveau Caudillo…
    face à de graves problèmes de pénurie d’à peu près tout), y compris de PQ voir (http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/09/23/au-bout-du-rouleau-au-venezuela-la-guerre-du-papier-toilette-est-declaree/ ) (dans un pays qui dispose de tout, pétrole, or, ressources minières etc…
    qu’a fait Maduro ? il a inventé le Ministère de la Félicité !!!!
    http://www.clarin.com/mundo/Venezuela-inaugura-ministerio-Felicidad_0_1017498305.html
    et voilà, c’est pas du grand art ça ???
    je traduis : ‘Le Président du Vénézuela, Nicolas Maduro, a annoncé hier la création du Vice-Ministère ‘pour la Suprême Félicité Sociale du Peuple’, qui aura pour objectif de coordonner les plus de 30 missions sociales du Gouvernement … / /
    Ce bureau sera chargé de répondre à toutes les exigences, requêtes et besoins de la population et aura pour mission ‘’ de prendre soin des petits vieux et des petites vieilles et des petits garçons et des petites filles (sic), pour s’approcher davantage de ce qui est le plus sublime et le plus aimé du peuple révolutionnaire …///
    ‘Toutes ces missions font partie du grand système de la révolution socialiste qui va bien au-delà des critères de l’Etat de bien être, et qui n’est rien d’autre une avancée sociale dans le cadre du capitalisme …’
    AMEN !!!
    Alors, ça a quand même de la gueule, non ? C’est autre chose que du Moscovisidose ….qu’est-ce qu’ils attendent nos dirigeants ? il ne faut pas la jouer petit bras ; il faut se la faire à la Maduro, avec Ségolène aux commandes, ça chahuterait dans les familles !!! (et, si ma mémoire est bonne, c’est bien Mélenchon qui claquait la bise à Chavez ???).
    No se preocupe …. On y va …(tout) doucement …

  36. Pirouli

    Jean Vincent Placé annonce qu’il va lancer un appel aux lycéens, pour qu’ils manifestent en faveur du retour de la petite Ecotaxe

  37. Doko

    Il faudrait commencer à attribuer des points leonarda à nos ministres d’après la thėorie qui veut que toute action de ministre qui commence par un pas en avant se termine par deux pas en arrière assujettis d’une baffe latėrale pour faire bonne mesure.

  38. Aliénor

    Bonjour à tous,
    A quand un référendum pour « virer, sans aucune indemnité » tous ces incompétents qui nous gouvernent. Il n’y en pas un pour rattraper l’autre : leur dénominateur commun semble être l’incompétence! Droite, Gauche, Centre ; aucun ne sait se servir d’une boussole apparemment.
    Jusqu’à preuve du contraire, les citoyens ont le droit de dire NON et le moment est venu de sortir les hauts parleurs et de crier NON.
    Nous prendraient-ils pour des idiots qui ne comprennent rien à l’économie ?
    Au lieu de passer leur temps à essayer d’inventer de nouvelles taxes, ils feraient mieux de réfléchir à des solutions possibles et fiables pour nous permettre de vivre décemment de notre travail et de la prise de risque personnelle. « les bouffons de l’Elysée » serait un pamphlet à écrire !

    1. eheime

      « Nous prendraient-ils pour des idiots qui ne comprennent rien à l’économie ? »
      > ils ont peut etre un peu raison sur ce point ..
      Prenons un point, un seul : le chomage. Tous bords confondus, il y a un tres fort consensus sur l’idée que le travail est un gros gateau qu’on peut partager (electorat P.S.) , qu’on peut se faire voler par des étrangers (electorat F.N. , extreme gauche, frange protectionniste de l’UMP ) , et par dessus tout que l’on peut « créer » de toutes pièces (combien d’élécteurs attendent de leurs élus qu’ils « créent » des emplois avec leurs petits musclés … ).
      C’est juste un exemple .

      1. yp

        Bah, le fait est que la France est un pays qui a été mis en coupe réglée par les socialistes. Tous les partis politiques représentant plus d’un pourcent des voix sont des nuances de couleur allant du rouge vif au rose (mis à part les pastèques).

        bref : aucun espoir de changement.

  39. Can-Eye

    Merci H16 pour ce billet dansant !
    C’est un tango pathétique avec nez rouge et bandonéon percé…

Les commentaires sont fermés.