Pour une poignée de semaines

Ah sapristi, c’était trop beau pour durer ! Mais c’était prévisible, cela arrive tous les ans à la même époque : des *£*#{] de vacances.

Il est temps pour moi de mettre ce blog en pause pour quelques semaines, et laisser tomber l’actualité et son commentaire : compte-tenu du rythme d’enfer que les politiciens actuels nous font subir, il arrive un moment où, même si l’exercice est intéressant et parfois amusant, il n’en est pas moins fatigant. Oh, certes, on ne peut pas reprocher à l’actuelle équipe de n’avoir pas su se renouveler et admirer la performance du clown de l’Élysée : avec les mêmes acteurs dont les places ont vaguement changé dans un jeu de chaises musicales mal accordées, il tente de nous jouer une partition aussi proche que possible de celle qu’il nous a infligée lors de son premier passage, avec cependant des différences majeures de contexte, de capacités et de texte. Le résultat cacophonique est particulièrement éclairant sur la santé redoutable de l’Exécutif et permet de lui imaginer un futur brillant.

Ce qui donne un festival de n’importe quoi vibrant d’incompétence et d’improvisation consternante avec cette volonté étrange de toujours vouloir se vautrer plus profondément dans la fange, le ridicule et le grotesque.

Comme je l’ai déjà mentionné, la rentrée, qui se jouera donc avec la même stupéfiante brochette d’imbéciles, nous garantit donc un feu d’artifice comme nous n’en avons probablement jamais vu. Il faudra, pour cette période, avoir les reins bien accrochés et l’esprit le plus affûté pour supporter l’assaut puissant qu’ils nous promettent. Ces vacances ne seront donc pas de trop pour m’y préparer.

En attendant, je tiens à utiliser ces quelques lignes pour remercier mes lecteurs assidus, mes abonnés (tant ici que sur Twitler, Facebook ou le fil Substack auquel je vous encourage à vous abonner, puisqu’il permet de recevoir le billet correctement cadencé, WordPress me jouant parfois des tours), et la frétillante équipe parallèle à ce blog qui anime un canal Telegram pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’organiser en vue des prochains événements croustillants. Partager, commenter, faire suivre ou s’abonner sont autant de petites choses simples qui me motivent à continuer 🙂

Bonnes vacances à tous.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires2 611

  1. spirou

    Alerte Variole. Les stocks de vaccin étant peu conséquent (et surtout périmés), les autorités de NY ont décidé… De diviser chaque fiole par 5 ! Même des pénuries dans les vaccins. Donc, après le pfizer périmé mais qui marche quand même, les températures de conservation pas respectés mais pas grave, voilà la dose qui se multiplie comme les petits pains. Halle fuckin lujah

    1. durru

      Si on part de l’axiome
      Socialisme => Pénuries
      qu’est-ce qu’on pouvait espérer d’autre du fer de lance qu’est (re)devenu NYC ?

    2. Grosminet

      Z’avez rien compris, c’est une technologie nouvelle ; après le vaccin qui fonctionne à base d’ARN messager, voici maintenant le vaccin qui fonctionne à base d’effet placébo.

    3. Nemrod

      Le vaccin était inutile.
      Vu le mode de transmission et la communauté concernée, il aurait suffit d’un mois grand max d’abstinence et le problème était réglé.
      Maintenant c’est trop tard, le virus a du diffusé hors de la communauté gay.

      Evidemment c’est le genre de mesure simple qui est complétement inenvisageable dans le contexte 2022…pas de stigmatisation, pas d’entraves, après moi le déluge.

      Nous emmerderons donc tout le monde et vaccinerons des nourrissons pour que tout ce beau monde s’empapaoute non stop.
      Il suffira juste de trouver des journalistes pour désigner des fachos antivaxs comme les égoïstes de l’histoire.
      Ca sera facile.

  2. Higgins

    Pas de parano, svp : https:/
    /lecourrierdesstrateges.fr/2022/08/09/sur-quelles-plateformes-internet-macron-et-ses-sbires-vous-espionnent-ils-pour-vous-ficher-par-eric-verhaeghe/

    1. Minou

      Pas vraiment une grosse découverte pour qui lit ces colonnes. Puisque nous savions déjà que ce faire prendre en photo régulièrement au volant de voiture de luxe, sur un yacht ou grande villa trop luxueuse et de l’afficher publiquement sur internet alors que vous êtes au rsa, pourrait vous valoir quelques menu problème. Exception faite si vous vivez dans un quartier avec de la sensibilité.
      Au moins nous avons une liste exhaustive des sites à ne fréquenter que sous pseudonyme.

      1. Dr Slump

        Sauf que là il ne s’agit pas seulement de traque fiscale, mais bien d’un fichage politique systématique. Et je doute qu’un pseudo soit une protection contre cet outil… ils ne sont quand même pas cons à ce point, en particulier quand il s’agit de ficher.

      2. Minou

        Pour le moment il semble qu’il n’en soit qu’à traquer de manière passive via un nom ou un pseudo, et non à faire de la traque active via une adresse ip. Mais je n’ai pas de doutes, ça viendra.

        1. Dr Slump

          Réfléchis deux seconde : si le fisc s’en sert pour traquer les fausses déclarations, il ne se limite sûrement pas à une traque par pseudo.
          Et par extension, quel intérêt pour l’état de traquer des pseudo, des anonymes ?

          1. Minou

            C’est deux axes de travail différent.
            Soit tu traque des pseudos identiques sur différents sites donc potentiellement la même personnes ce qui te permet de dresser un portait « idéologique » ou autre du suivi. Et dans l’éventualité ou les agissements seraient répréhensibles la justice exigera les logs de connexion pour avoir l’ip puis remonter à une personne physique. Si il n’y a pas utilisation de tor ou vpn cela va sans dire.
            Ou autre cas Jean-Dupont au rsa a créé sa page fessebook avec sont nom complet, a mis en plus les liens vers ses comptes twitter et youtube ou il s’exhibe régulièrement faisant la fête sur des gros bateaux, en vidéo au volant de voiture hors de prix, etc. Sauf que ce crétin à donné sont nom complet là c’est pas compliqué pour le fisc de le suivre.
            Et dieu sait combien donne leur patronyme complet sur les réseau sociaux ou encore leur mail ou numéro de portable sur les forums etc…

            La majorité des gens ne comprennent pas qu’internet est un outil autant utile qu’indiscret. Les solutions existent à chacun de ce protéger.

            1. Minou

              Petit exemple perso de suivi sans déployer de moyen technique exceptionnel.
              L’autre jour je reçois un mail : « Bla-bla je te suis depuis longtemps, je sais que tu traine sur des sites coquins, bla-bla j’ai allumé ta web-Cam et je t’ai enregistré pendant un paluchage, re-bla-bla envoi moi 1000$ en btc sinon j’envoie la vidéo à tout tes contacts. »
              Le grand classique. J’ai pris l’adresse btc et j’ai été regarder ce qui rentrait et sortait comme pognon à cette adresse, depuis quand il y avait de l’activité et si j’avais voulu continuer à suivre j’avais les adresses de transfert. Cet enfoiré arrive d’ailleurs à ce faire 4000 balles dans le mois, l’arnaque est tellement connu que certains paye encore.

    2. Theo31

      Avec Gend Notes, les gendarmes peuvent ficher les appartenances politiques, religieuses, syndicales, l’orientation sexuelle sans que la CNIL ne trouve rien à y redire.

      Le fichage est le préambule à l’élimination physique.

      Bousquet doit être fier de ses émules.

  3. Theo31

    J’ai voulu ce soir passer quelques instants dans une église. Dieu était en horaires vacances. .

    Ca confirme ce que disait Aldo hier sur l’Eglise. Ce n’est pas en suivant l’air du temps que les fidèles reviendront.

  4. Pheldge

    sans commentaires : entre la perte historique de 5.3 milliards et la privatisation à 9.7, on commence à s’y perdre, et ça me semble le but recherché.
    lefigaro.fr/conjoncture/edf-reclame-8-34-milliards-d-euros-a-l-etat-pour-compenser-les-mesures-sur-l-electricite-20220809

  5. spirou

    Xavier Tytelman nous a offert une nouvelle video de son appréciation de la ligne de front en ukraine. Ce type nous annonce la défaite russe depuis 3 mois avec une fan base en adoration qui me laisse toujours pantois. J’ai vraiment un pb avec ce type mais je crois que c’est physique. Son corps en mousse et son look de Pee Wee années 80 me donne des envies de castagne

    1. Grosminet

      Merci de ne pas dire du mal de la Pee Wee ; indestructible, sans entretien et sans emmerdes grâce à son graissage séparé et sa transmission par cardan, très stable et bien adaptée à son public cible. Et en plus c’est pas moche : mon fils, à 5 ans, quand il l’a vue pour la première fois, il l’appelait « sa beauté du garage ». Bon c’est vrai, c’était un modèle 2019.

    1. Aristarkke

      Ne te réjouis pas trop vite! J’ai l’impression que les vacances studieuses de Flop Joene sont consacrées à imaginer ce que ce pervers va pouvoir nous infliger en septembre et au delà…

        1. Gerldam

          Je me suis marré devant l’expression des gauchistes de tous bords, disant que le projet pourtant bien tiède de Darmanin était digne de Viktor Orban. Je peux vous dire qu’ici, en Hongrie, quand vous voyez un noir dans la rue, tout le monde regarde l’individu comme un extra-terrestre (mais sans hostilité). En tout cas, les rares de ce type filent doux, tout doux.

          1. Theo31

            Hier au magasin, un client avec un neurone est venu me dire qu’il crevait d’envie de piquer une bouteille de whisky avec trois vigiles à l’entree Je lui ai répondu de le faire. Il s’est dégonflé.

            C’est ça qui est pénible ici : ce sont les tarés qui montrent les gens normaux du doigt et veulent imposer leur mode de vie de dégénérés.

      1. Higgins

        Première salve tirée par un certain Sacha Houillé, député LREMasque et président commission des lois : vote des étrangers aux élections locales en attendant les autres. Les TDC de Maiskilescon ne peuvent pas s’y opposer et le RN va se retrouver bien seul. Le Mignon est rusé, il avance masqué en redonnant de l’importance aux guignols de l’AN.

    1. MCA

      Il y aurait comme un problème de proportionnalité de la riposte que ça ne m’étonnerait guère et n’importe quel citoyen lambda en pareil cas aurait probablement été envoyé derrière les barreaux.

      Mais bon, nous sommes en démocrature n’est ce pas?

  6. Nemrod

    Vous avez vu cette histoire de Belouga ?
    Quel cirque…bon il a fini par crever, évidemment.
    Les simagrées de Sea shepperd :  » il est réactif, il fait des petits mouvements de tête »…tout juste s’il faisait pas coucou.
    Le blabla de la sous préfète…à pisser de rire.
    Quand on pense que ce sont des nullités pareilles qui nous administrent…

    1. Grosminet

      24 plongeurs, une dizaines de vétos, une grue, un camion frigo, etc… ça coute si cher la viande de bélouga ? Ou alors ils ont confondu avec du béluga ?

    2. Higgins

      https:/
      /www.lemonde.fr/planete/article/2022/08/10/le-beluga-repere-dans-la-seine-a-ete-euthanasie-lors-de-son-transport-vers-ouistreham_6137680_3244.html

    3. MCA

      Et quand on pense que c’est avec notre bon brouzouf qu’on paie grassement des nullités pareilles à nous administrer…

      Il faut dire à notre décharge que nous ne sommes pas vraiment sollicités pour donner notre avis.

      1. Nemrod

        Je vois bien le style.
        La sous préfete….

        Brillante élève.
        Grosse capacité d’ingurgitation/régurgitation.
        Cursus impeccable.
        Pas de vagues
        Énarque ou similaire de batterie.

        Ça donne ça…qu’on a se traîner ad vitam
        Et c’est pour ça que l’on coule.

  7. Stéphane B

    Et le Biden qui en fait encore une. La vieillesse est un naufrage.
    https:/ /www.ladepeche.fr/2022/08/09/video-joe-biden-narrive-pas-a-enfiler-sa-veste-la-sequence-qui-inquiete-les-etats-unis-sur-letat-de-sante-du-president-10480560.php

    1. Nemrod

      Mon père était affecté par une maladie neurodégénérative…un genre de syndrome parkinsonien pour résumer.
      Il avait exactement le même genre de démarche et de problèmes avec la même volonté de donner le change ( ça sera de plus en plus difficile )…d’ailleurs ça nous a sauté aux yeux à mon frère et moi conçernant Biden.
      Dans ma pratique quotidienne je vois pas mal de cas comme lui également.
      Tout ce que je peux vous dire c’est que ça va aller en empirant graduellement et qu’il va lui être difficile d’aller au bout de son mandat.
      Ceci dit c’est le risque des gérontacraties.

      1. Stéphane B

        Mon père est rentré il y a 6 mois dans ce genre de soucis.J’ai remarqué que cela progressait par paliers.
        Maintenant, il ne peux quasiment plus parler, ne trouvant plus ses mots. Sans doute aussi la faute à des petits AVC imperceptibles.

        1. Nemrod

          Oui c’est vrai.
          Des épisodes d’aggravation avec récupération partielle .
          On part d’un peu plus bas à chaque fois.
          D’aucuns nomment ça la sénescence et c’est précisément ça.
          Il faut vivre cette époque débile pour s’étonner de voir un octogénaire plonger peu à peu.

          1. Aristarkke

            Il y a probablement davantage d’octogénaires en circulation qui, auparavant, se seraient arrêtés avant d’y arriver. Non?

            1. Pierre 82

              Vous vous souvenez de Brejnev? Mort à seulement 75 ans, il était complètement gaga depuis quelques années, mais maintenu en place par la caste (la fameuse Nomenklatura) précisément parce qu’il était dans cet état. La différence, c’est qu’on ne sortait que très peu sa momie.
              Les Russes, qui adoraient les petites blagues (les fameuses Anekdots) racontaient qu’à l’ouverture des jeux olympiques de Moscou en 1980, Brejnev avait commencé son discours en disant très fort: « Ooooooo, Oooooooo, Ooooooo… » A ce moment, Andreï Gromyko, qui était à ses côtés, lui souffle: « Camarade premier secrétaire, vous êtes en train de lire les anneaux olympiques ».
              Rien de neuf sous le soleil.

              L’état physique de Biden n’a rien de surprenant pour un type de cet âge. Les USA sont devenues une gérontocratie, à l’instar de l’URSS, de l’Algérie de Bouteflika, ou d’autres dans l’histoire.
              Ce n’est en général pas bon signe.

              1. durru

                Oui, bon, Trump a presque le même âge, mais la différence est flagrante.
                On peut aussi parler d’Adenauer. Où même De Gaulle, tant qu’on y est. On peut même évoquer une certaine Elisabeth II…
                Le problème n’est pas l’âge, mais ce qu’on en fait.

                Je crois que le vrai souci, dont personne ne parle ici, n’est pas « les USA », mais plutôt le Deep State (ne pas taper !) et, d’une façon plus générale, le Parti Démocrate qui incarne l’oligarchie et qui est un subtil mélange de pouvoir administratif, politique et complexe militaro-industriel (saupoudré dernièrement de tech).
                Qu’ils soient arrivés à n’avoir que Robinette comme proposition de remplacement pour Trump montre l’état de dégénérescence de cette pseudo-élite, mais ne dit pas grand chose sur l’état général du pays. AMHA.

                1. Higgins

                  Je me souviens d’un Apostrophe où Pivot avait invité Michel Debré qui devait avoir dans les 70-75 ans à l’époque, un de ses fils (la trentaine) et le Pr Robert Debré (96 ans). Le plus performant était de loin le grand-père. Son fils suivait de près mais il restait bien trop politique. Quant au plus jeune…

                2. Pheldge

                  en attendant, il verrouille l’accès à la candidature Dem de 2024 au point que Hillary serait en train de se préparer, et qu’aucune figure Dem ne semble se détacher.

            2. durru

              Je crois que Nemrod voulait pointer le fait qu’on s’étonne, à notre époque (débile, je confirme), qu’on puisse avoir des soucis liés à l’âge à un âge avancé…

                1. Aristarkke

                  Je vous ai déjà narré l’article putassier (mais il y en avait d’autres du même acabit) relatant la disparition du doyen mâle des Grançais à seulement 116ans, fauché par le Covid alors qu’il avait entamé gaillardement son deuxième siècle…

            3. Nemrod

              C’est indéniable.
              Quand on ne meure pas jeune, il y a plus de chances de mourir vieux…dixit La Palice.
              La médecine cardiovasculaire, les traitement anticancéreux, les antibiotiques…
              Ceci dit le vieillissement est encore inéluctable et il est très rare de vieillir en parfait état y compris et surtout cérébral.
              Et c’est le potard qui vous parle.
              Evidemment il y a des exceptions…assez nombreuses, mais ce sont des exceptions qui voient les attaques décisives de l’âge triompher très tardivement.
              Je ne doute pas que les membres du blog en feront partie !

              1. MCA

                « il est très rare de vieillir en parfait état y compris et surtout cérébral. »

                Pensée émue pour l’ADP et tout ce qu’il avale… 😆

                Bon en ce qui nous concerne nous allons nous employer à mourir en bonne santé…

        1. Nemrod

          Oui ça arrive.
          Y a même des poissons volants ( refrain connu).
          Hélas, et croyez bien que ça m’emmerde car je suis sur la pente descendante maintenant, les capacités cognitives, de déplacement et de perception de l’espace déclinent le plus souvent dans le grand âge.
          Pour certains des 75 ans et même avant et on est là dans le pathologique ( la frontière est mince avec la senescence naturelle).

          1. Pheldge

            d’autres, certains plombiers, ou voyageurs de TGV arrivent encore à donner le change, et faire oublier leur senescence naturelle, mais pour combien de temps encore, pendant que les doux sauvages des mers du sud, fringants et alertes, sont épargnés par ces tristes symptômes …

            1. Aristarkke

              Sont pas épargnés par la vue naissante et l’ouïe capricieuse, les doux sauvages, leur occasionnant, paraît -il, des troubles linguistiques…
              (qu’est ce qu’il ne faut pas lire en provenance de l’île Bourbon… 😥 )

            2. MCA

              T’inquiète donc pas pour les voyageur TGV qui excellent à donner le change sans oublier de garder la monnaie, qui n’ont aucun pb pour préparer leur prochaine incartade tropicale, s’y emploient avec ardeur et un remarquable sens de l’organisation.

              Ce sera du 8 au 22 mai et je retourne chez mes potes antillais pour la onzième fois, une valeur sûre eux au moins et qui savent ce que Rhum et java signifient, pas comme certains îliens des mers du sud réduits à boire un infâme jus de mélasse que même les moteurs thermiques n’arrivent pas à avaler tout en grattant leur mandoline dans l’attente du cargo… 😉

            3. Pheldge

              et voilà la démonstration : une crise de méchancetise, signe précurseur du gâtisme aggravé. Quel triste spectacle nous assènent-on, assène essence pour l’un assène céheffe pour l’autre, trop horrible 😀

              1. MCA

                Une crise de méchancetise?

                Terme trompeur ou tentative pitoyable; que dis-je? désespérée !!! de masquer la vérité aussi difficile à avaler qu’une imposture de votre cru pompeusement baptisée « rhum »? 😉

              2. Aristarkke

                Quel triste spectacle nous assènent-on,,

                Je ne te le fais pas dire quant à l’horreur ainsi exposée !
                😥

                ageavanssan-vuebace-etc…
                Espérons que ce n’est pas un gorgeon de ton rhum local qui est la cause sinon MCA va remplir Oléron de cocoricos triomphants en hommage au feu coq Maurice…

                1. Pheldge

                  Bon, bin, je sens que le rhum réunionnais va avoir des soucis pour passer la douane, si tu vois ce que je veux dire …
                  Mes bévues orthographiques, j’accepte de bonne grâce, mais que tu rejoignes l’oléronais dans ses dénigrements infondés, ça appelle une réponse ferme : embargo prévu à partir de lundi, dommage 😉

                  1. Aristarkke

                    Lis mieux, StP! Où dénigrerais-je ton rhum que pour ma part, je bois sans arrières ni avant-pensées…
                    Je me contentais de supposer qu’aussi excellent est-il, tu aurais du mal à y résister.

                    1. MCA

                      « je bois sans arrières ni avant-pensées »

                      Tu ne serais pas en train de vendre la peau de l’ours par hasard?

                2. MCA

                  Aristarkke 11 août 2022, 12 h 03 min

                  « Quel triste spectacle nous assènent-on »

                  Ne te plains pas, tu aurais pu avoir droit à :

                  « Quel triste spectacle nous assène thon » 😆

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Cela dit, Parkinson, à la différence d’autres syndromes, affecte la motricité mais pas les capacités cognitives.
        Que Biden ait du mal à mettre sa veste est très parlant, c’est typique de Parkinson. Par contre, il peut avoir garder toutes ses facultés.

        1. Pierre 82

          Parkinson, ou l’arthrose. Je connais des personnes de 80 ans et plus, en parfaite santé mentale et physiquement à peu près valides, qui n’arrive pas à mettre une veste si on ne les aide pas un peu, tant la douleur dans l’épaule est grande.
          Mon père, à la fin de sa vie, disait: « si à partir de 70 ans, tu te lèves le matin sans avoir mal nulle part, c’est sans doute que tu es mort ».
          Je reste optimiste: encore 9 ans de tranquillité…
          Je trouve cette anecdote de la veste assez insignifiante, personnellement.
          D’autres faits sur Biden sont beaucoup plus parlantes, hélas…

              1. Aristarkke

                Attention Mildred! La Fondation Bernard Pivot pourrait estimer que vous vous attaquez à un dyslexique usw, bref, être très méchante et stigmatisante sous couvert de porter aide à votre prochain…

              2. Pierre 82

                Au temps pour moi
                Ou bien « Autant pour moi »
                L’affaire est toujours en discussion.
                Ref:
                https:/ /www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/au-temps-pour-moi-ou-autant-pour-moi/
                Comme ça parle de ce cher Maurice Grevisse, Yanka va sans doute réagir.
                Bonjour, Yanka.

                1. Gerldam

                  L’Académie est pourtant fomelle. La seule bonne aurethaugafe est « Au temps pour moi » venant d’une reprise de mouvement de cavaliers, si ma mémoire est bonne.

          1. Nemrod

            Ce que je trouve caractéristique chez lui, c’est la lenteur, la démarche hésitante…cette impression qu’il est perdu au sens strict.
            Rien de très exceptionnel vers cet âge.
            Mais c’est le Potus.

        2. Pheldge

          hélas, il y a de nombreuses autres vidéos, qui montrent également qu’il est complètement à l’ouest, quand il ne lit pas de fiches, ou quand on pose une question non préparée, ou pire quand il veut serrer une main en se tournant vers le vide, et ça c’est signe d’autre chose, nettement plus préoccupant !

          1. Higgins

            Comment les autorités américaines gèrent-elles le pb de l’engagement des forces nucléaires avec un tel président ? Je ne doute pas un instant qu’il existe dans son entourage des personnes qui gardent, sur ce sujet, tout leur bon sens.

              1. Pheldge

                l’US Army a des priorités autrement plus importantes : l’inclusivité des minorités et LGBTQ, la lutte contre les suprémacistes – blancs of course -. Peut-être verrons nous bientôt des quotas dans les commandos Delta, ou les Navy Seals ?
                Et puis pour décider de l’usage du nucléaire, Barack est là, non ?

            1. durru

              « il existe dans son entourage des personnes qui gardent, sur ce sujet, tout leur bon sens »
              Est-ce qu’il existe dans son entourage des personnes qui ont, tout simplement, du bon sens ? Ce n’est pas exactement ce qu’on peut observer au jour le jour. Et c’est exactement ça qui est inquiétant.
              Je crois d’ailleurs que lorsque Tucker Carlson, par exemple, s’attarde sur ce genre d’anecdote, c’est un peu le genre de question qu’il (se) pose…

            2. Pheldge

              Major, tu n’y penses pas, c’est Trump qui était dangereux, et heureusement que les chefs du Pentagone veillaient au grain …

        3. Nemrod

          Il y a des Parkinsoniens sans atteinte cognitive mais aussi beaucoup avec.
          Il y a beaucoup d’états pathologiques très intriqués .
          Qui étaient anciennement amalgamés dans le « gâtisme »…pour faire simple.

            1. Aristarkke

              Charité bien ordonnée commence par soi-même…
              (et il y a de quoi assurer le taff…) 😛
              Curieusement, tu n’as rien vu de ce que je soulevais à 12H03.
              Ah, cette vue qui baisse te handicape fort…

  8. Nemrod

    Bon ceci dit, il apparaitra de moins en moins et de toute façon il ne gouverne pas.
    Pendant la campagne il avait déjà été planqué en prétextant l’épidémie de Covid mais je suppose que le processus était enclenché et que changer de cheval au milieu du guet était périlleux.
    Je trouve ça pathétique .
    Ca me semble être un symptôme de la dégénérescence du système politique américain comme il fut un des symptômes de la chute de l’URSS.

    1. Higgins

      Excellent billet de MT sur le déclin de l’Occident : https:/
      /maximetandonnet.wordpress.com/2022/08/11/ukraine-taiwan-essai-de-reflexion-sur-le-declin-occidental/

      1. durru

        Il plane quand même pas mal, le Tandonnet :
        « Poutine aurait-il attaqué l’Ukraine s’il avait eu en face de lui un président US respectable de type Reagan, un PM britannique en pleine possession de ses moyens ou ne serait-ce qu’en Allemagne une Mme Merkel? »
        Je ne discute pas la première partie, c’est un point de vue purement subjectif, quel qu’il soit. Mais Mutti… Mutti, quoi ! Celle-là même qui est parmi les premiers responsables de la situation actuelle en Ukraine ? Minsk, entre autres, pour ne pas aller trop loin… Et Poutine aurait eu de la retenue face à un tel monstre sacré de la politique ? C’est ça son idée ? Pfffiouuu…

        1. Higgins

          C’est la partie la plus discutable de son propos. A la place de Reagan, il aurait pu citer Trump. Si ce dernier avait pu retrouver son siège, je suis persuadé que Poutine et la Chine auraient fait profil bas. Ce qui est fantastique dans son cas, c’est que pour la bien-pensance, il est porteur de tous les les péchés mais dans les faits, le dossier est plutôt vide. Pour l’Allemagne, je n’ai pas de nom à proposer.

          1. Pierre 82

            Tandonnet étant ce qu’il est, et écrivant d’où il écrit, il lui serait impossible intellectuellement de citer Trump comme contre-exemple à Biden. Donc il se réfugie vers Reagan, par défaut. Je ne serais pas surpris qu’il ait pensé à Obama, avant de se rendre compte qu’il pourrait en indisposer certains et s’est rétracté vers un exemple plus consensuel à droite, comme Reagan.
            Pour lui, Trump est un pitre, juste parce qu’il ne correspond pas au modèle du gars sorti d’une bonne école. Pareil pour Reagan d’ailleurs (« l’acteur de série B », rappelez-vous), sauf qu’il ne s’en souvient sans doute pas.

            Quant à Mutti, elle était, contrairement à Olaf, entourée de quelques gars qui connaissaient l’histoire, et il lui arrivait de les écouter.
            Pour les accords de Minsk, elle a fait comme Hollande et Macron: faire comme s’ils n’existaient pas, mais ne pas aller jusqu’à franchement les torpiller.
            Mutti n’était pas à la manœuvre pour le Maidan, et il n’est pas exclu qu’elle ait considéré ça comme très dangereux. Et il n’est pas dit qu’elle n’aurait pas tiré la sonnette d’alarme en voyant l Zelinsky au mois de février 2022 dans sa tentative de vouloir reprendre le Donbass par la force. Olaf et Macron par contre, n’en avaient rien à foutre et ont laissé les néocons US faire leur tambouille à deux pas de chez nous sans même comprendre ce qu’il se passait.
            Olaf est une sorte de Hollande, en moins gras, qui ne comprend strictement rien à ce qu’il se passe (ou du moins s’en fiche), et se contente de se mettre au garde-à-vous devant les USA, en se disant que ça devrait le protéger suffisamment…

              1. Pierre 82

                C’est d’ailleurs parce qu’il est toujours en activité que je me suis toujours méfié de lui. Eric Verharghe est lui-même ancien haut fonctionnaire, mais le fait qu’il a démissionné de tous ses postes le rend légitime à critiquer la haute fonction publique.
                Tandonnet crache dans la soupe, et comme je suis un peu psychorigide, je déteste ça. Bouffer à tous les râteliers m’a toujours profondément dégoûté.
                Ça ne m’empêche pas d’admettre qu’il dit souvent des trucs intéressants.

                1. Higgins

                  Je l’apprécie même si je suis parfois en désaccord avec ce qu’il dit. Je l’ai rencontré une fois à Paris pour un échange hélas trop court. Il a écrit plusieurs biographies dont je recommande la lecture entre autres celle de Tardieu.

              2. Pheldge

                Major, à quelques mois de la retraite, il ne risque absolument rien … Les aristocrates de la haute administration, i.e. les énarques et autres des grands corps, méprisent ceux qui ne sont pas comme eux, passés par la Voie Royale des Grandes Ecoles – et pas n’importe lesquelles -. Donc Trump, c’est non, en plus avec son style non conventionnel, ses tweets …

          2. Nemrod

            Une de mes rares qualités est d’avoir une très bonne mémoire.
            Pour mon malheur le plus souvent.

            Je peux vous assurer qu’à l’époque de Reagan les bien pensants d’alors affichaient leur anti reaganisme ( primaire) qui déjà les plaçait dans le camps du « bien ».
            Une des briques de leur édification de la façade « bonne personne ».
            Bon souvent le bâtiment est Potemkine mais peu importe

            Même chose pour Chirac, d’ailleurs.

            Je me fous de leur gueule maintenant…ces camarades chenus qui encensent le Jacquot…bon Reagan pas trop encore mais ça vient.
            Pour Trump sait on jamais !

            La race suiviste et moutonnière qui prend ses autorisations de penser de Libé , Télérama et jusqu’au Figaro ne date pas d’hier.

              1. Aristarkke

                C’était une femme… testiculée, comme beaucoup d’hommes politiques ne le sont pas au quart… appelant un chat, un chat…

        2. Berdol

          Ne soyez pas trop dur, ce n’est qu’ un enarque et pas meme sorti dans la botte. Ses capacites d’analyse sont fonctions de ses tropismes enarchiques, boboides et petit bourgeois. Mais il essaye, surtout depuis que sa pouliche Pecresse s’est ramassee : adieu veaux vaches cochons couvees.

  9. Reddef

    Nous vivons encore dans l’ ancien monde mais pour combien de temps ?
    Les libéraux seront encore les dindons de la farce quand il faudra choisir son camps entre étatistes autoritaires et démocrates sincères.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      L’ancien monde est en cours d’effondrement. Quand la poussière retombera, on pourra voir quelles sont les camps en présence. Pour l’instant, c’est un peu tôt.

        1. durru

          C’est, si on me permet l’expression, « l’ordre mondial » actuel qui est en cause, dans son ensemble. Pour le meilleur ou pour le pire, ce n’est pas la question. Mais les changements (bouleversements, je devrais écrire) vont affecter absolument tout le monde, peu importe la direction qui sera prise….

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Je suis d’accord.
            Vue la place centrale qu’occupait l’occident jusque-là, son chamboulement aura de répercussion partout.
            Cependant, si l’occident est en plein bouleversement, rien ne dit que son effacement est inéluctable : nous avons pas mal d’atouts, à condition de les voir et d’accepter de s’en servir. De plus le reste du monde, à commencer par la Chine, n’est pas exempt de problèmes intérieurs.
            Ce qui s’est amorcé est lourd autant de menaces que d’opportunités.

            1. durru

              L’ancien monde grec s’est effondré. L’Empire Romain s’est effondré. Et c’est sur ces bases (mais pas que, nous sommes d’accord) que la suprématie de ce maudit « occident » s’est construite.
              Non, c’est sûr, rien n’est perdu. D’un point de vue civilisationnel.
              Ce qui court à sa destruction n’est pas « la civilisation occidentale », mais sa soi-disant « élite », plus les moutons-poissons-rouges (ou poissons-pilotes, ça marche aussi) qui gravitent autour.
              Les autres entités (Russie, Chine, Inde, etc) essaient tant bien que mal d’éviter à être entraînées dans la chute et prises sous les décombres. Ça va pas être facile, surtout vu leurs propres problèmes.
              Comme dit le poète (enfin, pas taper !) : « rendez-vous dans dix ans »

            2. Berdol

              Quels atouts ? Il nous manque l’essentiel : l’energie pas chere et TOUS les pays ont acces a notre technologie depuis des lustres. Interessez vous a l’afrique et vous verrez que meme la, malgre le retard et le bordel africain cerrtains de ces pays font des progres remarquables

              1. Pierre 82

                @Berdol
                Vous vous demandez: « Quels atouts ? »

                JHR a déjà répondu:
                « nous avons pas mal d’atouts, à condition de les voir et d’accepter de s’en servir »
                Il faudra se creuser la tête, mais pour moi, ce n’est pas parce que nous allons traverser une période de grandes turbulences que nécessairement, tout est foutu. Mais il nous faudra de l’imagination. Ça tombe bien, on en a à revendre…
                Ce que je veux dire, c’est que l’occident n’est pas le seul à avoir des problèmes. Ressources naturelles? Oui, comparé à d’autres régions du monde, on en manque.
                Mais si la présence (et l’exploitation) des ressources naturelles sur son sol rendait riche, ça se saurait, et le niveau de vie au Nigeria ou au Venezuela, par exemple, serait parmi les plus élevés du monde. On est loin du compte.

                Par contre, là où on va morfler, c’est quand on sera obligé de payer le prix fort pour importer ce dont on a besoin, et qu’il ne suffira plus de crier fort (et filer du pognon à deux ou trois personnes) pour qu’on nous obéisse.

              2. Aristarkke

                Une fois que vous avez retiré toutes les taxes qui en grèvent très nettement le prix client, l’énergie rendue n’est pas à prix si important que cela, même en Grance .

                1. Berdol

                  Oui, bien sûr, si ma tante en avait … Les taxes sur l’énergie sont un des postes les plus importants des rentrées fiscales. Avec nos déficits chroniques depuis plus de 40 ans et nos besoins en croissance exponentielle, limiter ou supprimer les taxes sur l’énergie entrainerait un effondrement des rentrées fiscales. Tout étant dans tout et réciproquement , plus de recettes fiscales = plus d’État. Ce serait une bonne chose pour les lecteurs de ce blog, mais je crains que tous les bénéficiaires des médiocres largesses de l’État se mettraient à gueuler si fort qu’on les entendrait jusqu’à Moscou et peut-être même jusqu’à Pekin.
                  Remettre de l’ordre dans ce pays de cons est une gageure accessible seulement au sapeur camenbert;
                  La France c’est le Jean-Gilles de la chanson…

    2. Taisson

      Ne pas oublier les étatistes sincères et les démocrates autoritaires…
      Et aussi encore les dindons qui réclament toujours plus de farce!

      Il n’y à pas d’ancien monde ni de nouveau, il y à juste des moments de convergences ( plus ou moins provisoires) entre des groupes et les leaders qu’ils suivent. La puissance réelle ou supposée, la maîtrise de la technologie, et un peu de géographie font le reste.
      Les groupes qui perdent leur cohérence (idéologiques et sociétales) perdent en même temps leurs forces et leur influence sur les autres…ça va souvent jusqu’à leur disparition plus ou moins rapide.

      Maintenant, si l’on appelle l’ancien monde l’ensemble des idées et des valeurs de l’occident judéo-chrétien, qui ne sont plus ni enseignées ni défendues, et que toutes les « intellectualités » s’efforcent de ringardiser depuis un demi siècle,c’est en effet bien fini pour ce monde là !!

      Mais pour les dindons, même quand la farce deviendra de plus en plus désagréable, leurs nouveaux maîtres s’en occuperons !

      1. Reddef

        C’ est bien de la perte de valeurs qui seront perdus dans un premier temps dont je ne connais pas la durée. Je me suis toujours référé au monde artistique pour envisager l’ avenir et ils ont connus la digitalisation il y a déjà longtemps on voit comment cela a fini.
        Les dindons vont perdre parce que nous mangerons plus de farce.

  10. Higgins

    Le niveau de la connerie institutionnelle atteint des sommets : https:/ /www-ladepeche-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.ladepeche.fr/amp/2022/08/09/voici-pourquoi-waze-plans-et-google-maps-ne-vous-proposeront-plus-le-trajet-le-plus-court-pour-arriver-a-votre-destination-10480323.php

    1. Minou

      Ils ne cesseront jamais de nous surprendre. Quand je pense qu’ils ont atteint le fond, qu’ils ont creusés, ils arrivent encore à aller plus loin…

    2. breizh

      c’est vrai que c’est LE problème de la France actuellement, il n’y a rien d’autre comme sujet de préoccupation…
      je pense que cela est valable aussi pour les véhicules de secours ?

    3. René-Pierre Alié

      Agnès, arrête de faire rubachier les Français. S’il est possible qu’à 120 on consomme moins qu’à 130, il est certain qu’on consomme plus longtemps, pour un trajet donné.

  11. Higgins

    Grâce aux lumières (noires) qui éclairent la vie politique française, nous allons enfin toucher les dividendes de la paix. Le chef d’état-major de la Marine est rempli d’optimisme :
    http://www.opex360.com/2022/08/11/les-temps-qui-sont-devant-nous-vont-etre-durs-previent-le-chef-detat-major-de-la-marine-nationale/
    Il y a un paquet de guignols à qui il va falloir demander des comptes. Après 1918, ils avaient au moins l’excuse de ne plus faire revivre une nouvelle boucherie à la nation. A partir de 1934, on commence enfin à s’affoler dans les hautes sphères mais il manquera au moins six mois pour que les plans de réarmement fassent pleinement sentir leurs effets (notamment pour l’aviation). Mais le principal problème était la sclérose du haut-commandement (merci Gamelin) et la médiocrité du personnel politique. En 2022, la médiocrité est hélas au pouvoir et dans la soi-disant opposition.

    1. breizh

      pour ceux que cela intéresse, l’intervention au complet :

      https:/ /www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/comptes-rendus/cion_def/l16cion_def2122010_compte-rendu#

    1. Pierre 82

      Très bonne analyse, mais il ne tient compte que des aspects militaires, économiques et diplomatiques, en oubliant, amha, l’essentiel: la politique intérieure.
      La Chine, ne l’oublions pas, est avant tout une dictature communiste, qui pour l’instant, a le vent en poupe parce qu’elle a le soutien de sa population, dans la mesure où ils ont vu vu leur niveau de vie augmenter considérablement ces dernières décennies (ce qui est remarquable, notons-le)
      Ce niveau de vie n’a été amélioré que pour une seule raison: la libéralisation de l’économie, voulue par le PCC. Comme cette libéralisation est maintenant en contradiction totale avec le monopole du PCC, les signes sont nombreux qui montrent que cette période est terminée et que de plus en plus, le rôle du PCC redevient prépondérant dans la vie des Chinois. La tentation de planification généralisée est trop forte chez des dirigeants communistes (un simple exemple: la gestion désastreuse de la grippette à la mode, même encore maintenant).
      J’ignore totalement si la population risque de se rebeller ou pas (je ne l’imagine pas du tout dans un futur proche), mais ce dont je suis certain, c’est qu’une économie dirigée ne fonctionne pas. Par conséquent, le niveau de vie ne pourra que stagner dans un premier temps, voire s’effondrer en cas d’événement majeur.
      C’est la raison pour laquelle je n’imagine pas la Chine communiste prendre une place prépondérante dans les affaires du monde. Non qu’ils en seraient incapables par nature, mais plutôt parce que le PCC continuera à entraver les capacités de ce peuple, comme ça se passe toujours dans des dictatures qui prétendent régenter toute la vie de leurs populations.
      Par contre, si le PCC disparaissait et qu’un régime libéral se mettait en place, ils balaieraient tout sur leur passage: imagiez Taïwan, mais 50 fois plus peuplé, et avec des ressources naturelles gigantesques… et un nationalisme très fort, ce qui est culturel chez eux…

      Bref, pour l’instant, même si cette opinion est partagée par très peu de monde, je vois un potentiel beaucoup plus grand pour l’Inde qui a certes d’autres soucis, mais pas du même ordre… on l’a déjà évoqué sur ce blog.

      1. Higgins

        La Chine actuelle n’est qu’un avatar de l’empire chinois traditionnel. Sauf à se réformer politiquement, ce qui est impossible, elle finira de la même façon. Merci de souligner l’Inde qui, sans faire trop de bruit, est une des principales puissances de la région. La différence entre les deux est simple, la Chine est une dictature, l’Inde une démocratie.

          1. Taisson

            La politique de l’enfant unique (qui comptait de nombreuses exceptions) est terminé. La « recommandation » actuelle est d’avoir deux enfants…Il n’y à donc aucun souci à se faire pour la Chine a ce sujet.
            Et si la planification souhaite une augmentation de population, il lui suffira de laisser faire !!

            Par contre, la natalité est, et sera, de plus en plus le pricipal problème de l’inde, Aucun developpement économique ne pourra gerer et calmer la marée humaine grouillante, et les inégalités bien réelles qui exitent les groupes.
            L’inde est un chaudron, pas vraiment liberal, assimilé à une démocratie de part son système, mais parfaitement incompréhensible pour l’occidental moyen que je suis,
            Il y à déjà les Castes, et les Sectes, et l’islam, qui n’ont déjà aucun problème à recruter les milliards de miséreux jeunes et très jeunes, prêts à tout pour manger, et dont la perception des choses est très loin du prétendu humanisme de l’occident mourant.

            Tout ça est extrèmement dangereux, mais les nains n’ont rien à faire dans les problèmes de géants !

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Le taux de natalité en Chine est de 1,7, soit autant que les Etat-Unis mais moins que la France. Et il ne remonte pas.
              En Inde, ce taux est désormais à 2,2, donc à peine au dessus du seuil de renouvellement des générations (peut-être même en dessous, du fait d’une mortalité infantile encore élevé).
              Le grand défi de la seconde moitié de ce siècle sera de gérer la dépopulation, soit le contraire de tout ce que l’on a imaginé depuis une centaine d’années.

              1. Louchp

                Très si sincèrement je ne vois pas comment ce taux de natalité chinois pourrait être plausible. S’il était réellement à 1,7 la population serait en décroissance non ?

                https:/
                /www.donneesmondiales.com/asie/chine/croissance-population.php

                Cela pourrait être compensé par une forte augmentation de l’espérance de vie en parallèle mais la faible croissance récente ne peut le justifier :
                https:/
                /www.researchgate.net/figure/Lesperance-de-vie-de-la-population-en-Chine_fig4_264098540

                L’immigration ? En Chine, hum…

                1. Vodkaman

                  La politique de l’enfant unique a eu pour conséquence de privilégier la naissance des garçons par rapport aux filles, ce qui fait que beaucoup d’hommes jeunes ne trouvent pas de femme.

                2. Jacques Huse de Royaumont

                  L’augmentation de la population, d’ailleurs très faible, est due à l’augmentation de l’espérance de vie. Le solde migratoire est quant à lui légèrement négatif.

        1. Gerldam

          L’Inde, une démocratie? Il faut le dire vite. Tant que le système des castes ne sera pas aboli, tant que la pauvreté sera le lot d’une large frange de la population rurale, sans éducation, la démocratie ne sera qu’un mot sans réelle substance. La surpopulation finira par créer d’immenses problèmes que le régime ne saura pas gérer.
          Je suis beaucoup moins optimiste sur l’Inde que Pierre 82. Il y aura des zones de prospérité, à côté d’immenses friches humaines.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Avec Modi, actuel premier ministre, les castes font même un retour en force. La politique menée est nationaliste et hindouiste, de plus en plus féroce contre les minorités.
            Ce retour en force des sociétés traditionnelles (Chinoise, Indienne, Islamique) est un signe de l’effacement de l’occident. C’est peut-être aussi notre chance, la modernité n’est pas qu’une question de capitaux et de savoir faire, c’est surtout le résultat d’un rapport à la liberté et d’une conception de l’individu.

            1. Berdol

              Non, ma modernité n’est pas qu’une affaire de capitaux : C’est essentiellement une affaire d’énergie abondante et pas cher : Charbon, Pétrole, Gaz puis nucléaire. Les capitaux ne sont qu’une conséquence lente au début, plus rapide ensuite de l’énergie abondante et pas chère…

          2. Higgins

            En Inde, le système des castes est abloli depuis bien longtemps mais ça ne veut pas dire que ca a disparu. Peut-être que la démocratie indienne est imparfaite mais je ne crois pas, aux vues des quinze dernières années, que nous ayons des leçons à donner en la matière. Il y a une alternance politique et son économie se porte plutôt bien.

            1. Aristarkke

              Warren Buffet y a mis quelques billes pour ses premiers investissements outre USA. Nous pouvons lui faire confiance qu’il a soigneusement examiné la situation générale, etc… avant d’y aller…

                1. Aristarkke

                  Avec un droit de nature anglo-saxonne, protégeant très convenablement le droit de propriété …
                  Toujours intéressant pour un investisseur…

          3. Pierre 82

            @Gerldam:
            Ça se discute, mais ce qui motive mon propos, c’est ma constatation que le niveau global de compétences des Indiens est en perpétuelle augmentation depuis au moins 25 ans que je bosse avec eux comme sous-traitants. Ils commencent à sortir des ingénieurs d’un niveau plus qu’excellent, et j’en connais pas mal.
            Peu importe qu’ils soient dans une démocratie imparfaite, ou qu’ils aient une conception de la vie en commun qui soit foncièrement différente de la nôtre. L’important, c’est que les états qui compensent l’Inde n’ont pas cette volonté de régenter la vie de toute la population. A partir du moment où la créativité ou la volonté d’entreprendre n’est pas étranglée par une bureaucratie étouffante, tout peuple est capable du meilleur.
            Un autre exemple que je connais bien pour y avoir vécu 6 mois: Taïwan. Des Chinois pur sucre, ethniquement et culturellement les mêmes que ceux d’en face. Ce n’est pas parce que leur culture est très différente de la nôtre, à base de confucianisme et de taoïsme, que les Taïwanais ont croupi pendant des décennies dans la médiocrité, comme sur le continent.
            En RPC, les citoyens sont complètement soumis au parti, et ils n’ont réussi à se développer ces dernières décennies que parce le PCC avait décidé de libéraliser l’économie. Mais ce parti n’a renoncé à rien dans sa volonté profonde de tout régenter.

      2. Reddef

        Surtout si les occidentaux rapatrient leurs usines .c’ est à peu près pareil en Occident, tant que les gens ont cru que la démocratie fonctionnait et que le niveau de vie était correcte personne ne se plaignait on leur a même fait la guerre aussi par nationalisme 1 fois 2 fois 3 fois….

        1. Theo31

          Rapatrier des usines en France suppose d’en finir avec l’état providence socialiste national. Qui aura les couilles pour tailler dans les 800 milliards de dépenses clientélistes ?

          1. MCA

            Ca suppose de vouloir bosser ce dont je doute à en juger par les difficultés qu’ont les entreprises à trouver du personnel suite à l’interlude covidesque.

            Ca suppose également de trouver du personnel formé et compétent ce qui ne s’invente pas d’un claquement de doigts.

            1. Husskarl

              Pour trouver du monde, il faudrait payer décemment. Tous ceux que j’ai vu pleurer parce qu’ils ne trouvaient personne refusaient de négocier le SMIC auquel ils pensaient si généreusement. Cause, conséquence.
              + La cerise sur le pompon: Il faut effectivement que tout le monde soit déjà formé à tout avec de l’expérience.
              Ils pleurent depuis plus d’un an, perdent des sommes folles mais n’apprennent rien. Ça me fait bien rire.

                1. Aristarkke

                  Et à ces conditions léonines, semble-t-il…
                  Cela dit, la barrière des 1600€ reste efficace pour ne surtout pas aller au delà…

              1. Hari Seldon

                Payer plus le personnel, quand on est un groupe qui arrive à sortir 140% de son bénéfice en dividendes grâce aux aides étatiques, ça me paraît nécessaire.

                Par contre quand on est une PME, ça veut dire augmenter ses prix de vente. Et toute la clientèle ne suit pas, outre le fait que ça active la spirale inflationniste.
                Donc payer mieux les gens, avoir moins de clients, avoir besoin de moins de personnel ?

                Pas de solution simple.

                  1. Aristarkke

                    La plupart des entreprises grançaises n’ont pas des marges brutes moyennes exceptionnelles et encore moins en net, vu le nombre d’impôts de production ou de démarches administratives bouffeuses de temps donc d’argent qu’elles subissent.
                    Avec les confinements à répétition, malgré le koikilencoute de Flop Joene, j’ai pu constater la disparition de plusieurs commerces dont certains dès le tout premier…

                  2. Nemrod

                    Moi j’ai trouvé comme seule solution de travailler sans personnel.
                    Le seul exploité c’est moi.
                    Ca vaut mieux que deux ou trois et moi y compris.

                    1. Aristarkke

                      Tu es encore plus exploité dans une PME quand l’activité n’est pas bonne et que tu traines des salariés à qui il faut assurer la paie…

                1. Pheldge

                  désolé, patron = salaud d’exploiteur profiteur, c’est enseigné à l’école, dès la maternelle, alors, ça doit être vrai …
                  #fofèrpéyélérich !

              1. Higgins

                Expérience citée dans un livre sorti en 2018. L’auteur et victime peut se targuer par ailleurs d’une vie plus que remplie, pas le genre à chouiner.
                Avec un ami, il décide de créer une SARL specialisee dans le conseil dans le domaine spatial. Avec son collègue et ami, ils disposent de toutes les compétences requises et d’un réseau en béton. L’argent nécessaire à la mise de fond initiale n’est pas un problème. Bref, tout se présente au mieux. Pour installer leur entreprise, ils louent une grande pièce dans un immeuble commerciale et embauchent un jeune collaborateur. Dès l’entreprise lancée, ils reçoivent une visite de l’inspection du travail qui veut s’assurer que le nombre de personne employée correspondait bien à la surface des locaux !!! Ils répondent fermement mais poliment à l’impétrant qu’ils econduisent selon ses dires manu militari. Il précise que pendant la courte existence de cette société, il a passé plus de temps à répondre l’administration qu’à travailler pour sa boîte. Quelques jours après et alors qu’ils n’ont pas encore encaissé la moindre facture, ce sont L’URSSAF et l’administration fiscale qui se manifestent en exigeant des avances sous peine de sanction si paiement hors délai… Lassés par toutes ces contraintes de motivantes et usantes, les deux associés, alors que des perspectives plus qu’intéressantes se profilaient tant en France qu’à l’étranger, ont préféré déposer le bilan après la réalisation de leur première commande. Il termine son témoignage par : « Quelle tristesse de constater l’immense fossé qui existe entre les PME, nerf moteur d’un pays, et une administration irresponsable de ses actes… ».
                Je tiens à préciser que l’intéressé ne courrait pas après un travail ni après l’argent. Décédé en 2021 à 93 ans, son discours reste un hymne à l’optimisme. L’ayant rencontré à plusieurs reprise, il respirait la joie de vivre. Je suppose que cette malheureuse expérience remonte aux années 80-90. La phrase d’Ayn Rand résonne comme un écho :  » Quand vous vous rendez compte que pour produire, vous avez besoin de l’autorisation de quelqu’un qui ne produit rien… la société qui en découle est foutue… ».

            2. Reddef

              La est le problème, former et compétent, pour faire quoi à quel prix. A part dans les services à la personne, la restauration, le btp qui veut un travail difficile et mal rémunéré sans compter les heures de déplacements et le prix du GO

            3. LeSUBVERSIF

              « Ca suppose également de trouver du personnel formé et compétent ce qui ne s’invente pas d’un claquement de doigts. »

              T’as oublié de rajouter l’essentiel: « ..et pas chère » 🙂
              Il n’y a de profit sans exploitation.. c’est pas à un libertarien que je vais apprendre cela.

              1. durru

                Mon pauvre…
                Pour une fois que Contrepoints publie un article potable, je te conseille la lecture, peut-être comprendras-tu quelque chose.
                Avant de revenir débiter tes âneries :
                https: //www.contrepoints.org/2022/08/15/389739-le-socialiste-daujourdhui-nest-pas-le-socialiste-dantan

          2. Aristarkke

            Déjà qu’il faut compter au minimum deux voire trois ans pour implanter une installation de production en Grance, rien qu’en formalités administratives…
            C’est loin d’être dans la poche, même en s’y mettantfissa…

          3. durru

            Pour réaliser ces dépenses, il faut avoir de quoi dépenser.
            « Le socialisme s’arrête là où se termine l’argent des autres », n’est-ce pas ?
            Le reste suivra naturellement.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      J’ai lu également ce papier, c’est pourquoi je pense qu’il n’y aura pas de guerre à Taiwan. Les USA en rêvent, mais les chinois s’abstiendront. Ils ont beaucoup de bonnes raisons de s’attaquer à Taiwan, mais une raison de ne pas le faire : ce serait un fiasco désastreux et ils y perdraient leur puissance.

      La Chine actuelle reprend les qualités et les travers de l’empire chinois traditionnel, la dimension communiste étant secondaire. Leur plus grande faiblesse est la peur phobique du désordre et de toute forme d’influence étrangère. Cela induit des surréactions comme face aux virus, ou des répressions inutiles comme à Hong Kong ou contre les minorités chrétiennes. Cela va nuire à leurs exportations, pourtant vitales et à leur capacité d’innovation.

      1. Nemrod

        Oui ça me semble probable.
        On voit bien qu’il est difficile même pour une grande puissance militaire de conquérir un terrain hostile et défendu.
        Les Russes en chient comme des …russes au Dombass .
        Je pensais d’ailleurs qu’ils n’y iraient pas et je me suis bien planter.
        Débarquer à Taiwan qui à une armée non négligeable et qui ne sera pas surprise serait une aventure couteuse et hasardeuse.
        Ceci dit ils peuvent aussi considérer que c’est une question de survie du Régime et iront quand même comme les russes ont considéré que c’était une question de survie …tout court.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Taiwan est une île, l’envahir est de ce fait beaucoup plus compliqué. Car il ne s’agit pas seulement de projeter une force d’invasion suffisante, ce qui est déjà compliqué, mais d’être capable de faire du détroit un lac chinois, sous peine de voir les lignes logistiques coupées. Or les marines américaines, britanniques et françaises restent supérieures à la marine chinoise. L’opération est beaucoup plus risquée que la guerre en Ukraine.

          1. Nemrod

            Vous croyez que les marines occidentales interviendraient directement ?
            J’ai un gros doute.
            Je pense que Taiwan devra se débrouiller seule avec l’appui non direct des occidentaux.
            Mais qui vivra verra.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              On voit en direct en Ukraine ce que vaut l’appui indirect…
              Les USA jouerait leur crédibilité à Taiwan. Que pourrait bien signifier leur protection, si l’île tombe ?
              De plus, ils se foutent de l’Ukraine qui ne leur sert à rien, ce qui n’est pas le cas de l’île en mer de Chine.

                  1. Pheldge

                    le gros des moyens étant quand même assez éloigné de l’éventuel théâtre des opérations, alors que pour la RPC, c’est dans leur jardin …

                    1. Grosminet

                      Il n’empêche que du strict point de vue militaire, les US restent pour l’instant très crédibles.

                  2. Nemrod

                    Oui oui c’est vrai.
                    Mais ils n’ont jamais engagé de pays pouvant répliquer et ce depuis longtemps.

                    Je sais pas, le comportement de leurs troupes dans la débâcle afghane m’a fait bizarre.
                    Ils me semble avoir une aversion totale aux pertes…compréhensible mais très handicapante quand même.

                    Bon leur supériorité aérienne et navale est peut être si grande qu’ils peuvent se permettre de faire la guerre de loin.

                    Des plus qualifiés pourraient nous éclairer peut être.

                    1. Higgins

                      Le Vietnam a été un traumatisme. L’opinion américaine accepte mal qu’il y ait des pertes humaines. Du coup, l’engagement de troupes au sens traditionnel n’a lieu qu’une fois la maîtrise aérienne et/ou navale est acquise. L’Afghanistan est un fiasco politique immense pour les américains et l’Occident donneur de leçon. L’Europe a hélas montré en cette occasion sa totale inutilité, son impuissance caractérisée et son inexistence au plan international. Les autres pays en tirent donc les conséquences et il y a de cela quelques jours, un ministre brésilien, ce pays plein d’avenir et qui le restera encore longtemps, n’a pas hésité à déclarer que la France, ce phare du monde avec son conducator, était devenu un pays « insignifiant ».

                    2. spirou

                      Février 2003, l’US lance 150 000 hommes dont 1/3 d’actifs et 2/3 de support. L’élite, les marines, se plaignent de devoir payer leur propre gilet par balle et arme de poing. Rumsfeld se félicite d’avoir gagner avec presque rien. Mais ce qu’il savait aussi c’est qu’il pouvait guère envoyer plus. Les troufions de Tsahal se sont plaint de la même chose en 2006, payer de leur poche leurs armes. Nous sommes dans un monde où personne ne peut se targuer d’une quelconque supériorité

                  3. spirou

                    Oui. avec 50% de la flotte aérienne incapable de voler et au moins 1/3 des navires à quai en révision. Sinon sur wikipedia ça impressionne encore

                    1. Higgins

                      Absolument rien d’extraordinaire dans ces chiffres. En temps de « paix », aucune raison d’avoir une dispo plus importante. Plus inquiétant est l’âge moyen de la flotte aérienne ou navale ce qui témoigne de difficulté à remplacer du matériel ancien. Au niveau aérien, si on excepte les F22 ou les F35, les avions ont une conception ancienne (post guerre du Vietnam). Comment renouveler cette flotte ? Les F16, F15 ou encore F18 tiennent le haut du pavé et les dernières versions construites sont loin d’être obsolètes. Mais ce sont des « vieux avions ». Il faut cependant relativiser ce paramètre car tous les pays du monde rencontrent ce problème. La supériorité américaine dans ce domaine a encore de beaux jours devant elle surtout que les américains maîtrisent particulièrement bien l’intégration des trois forces dans la guerre moderne : terrestre, navale et aerienne.

              1. Nemrod

                Et ils vont engager leurs troupes, leurs bateaux ?
                Avec des navires, coulés, des morts…parce qu’il y en aura même s’ils sont supérieurs… là ils vont pas bombarder deux bédouins et 3 rois négres.
                Les usa de 2022 ?
                Hum…je demande à voir

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  C’est LA question.
                  Si les chinois pensent que non, ils peuvent tenter l’invasion.

                  Il faudrait voir le rapport pour/contre d’une implication US.

                  contre : ce serait sanglant et extraordinairement couteux, avec risque accru que cela dégénère en conflit généralisé et total.
                  Le gouvernement US pourrait être lâché par le peuple et les dems perdre pied presque partout.

                  pour : la prise de Taiwan marquerait la fin de la domination américaine en Asie, la fin du règne du dollar et la fin de la domination militaire US de manière globale.

                    1. Grosminet

                      Oui, Taïwan c’est quelque chose comme 90% de la production mondiale de microprocesseurs. On peut d’ailleurs se poser la question : comment diable les ricains, pionniers et longtemps leaders incontestés dans le domaine de l’industrie du processeur en sont arrivés là ?
                      Seraient ils aussi con que les français qui ont magnifiquement réussi à perdre toute leur avance dans le nucléaire civil ?

                    2. Aristarkke

                      Seraient ils aussi cons que les français qui ont magnifiquement réussi à perdre toute leur avance dans le nucléaire civil ?
                      Très probablement, Votre Honneur !
                      Court-termisme de rentabilité maximale immédiate en n’ayant aucune vision de moyen-terme et, encore moins de long terme , tant pour les acteurs directs que pour les gouvernements à vue toute aussi courte. En oubliant commodément la tendance lourde asiatique et, en particulier chinoise, pour la recopie sauvage sans droits de la faire… Certes, les micros -processeurs évoluent à toute vitesse mais tout de même…
                      Quant à la Grance, bien que disposant de manufacturiers ad hoc, elle fait fabriquer ses petites munitions en Allemagne. Exclusivement. Même pas en partie…

                    3. Aristarkke

                      Ils ont aussi estimé que le concept de Tchuruck, celui d’Alcatel avec son brillant destin connu, d’industriels uniquement concepteurs sans usines de fabrication propres, était excellent pour la rentabilité…
                      En déniant tous les autres aspects dont celui de la contrefaçon à partir de pièces du coup, parfaitement originales garanties issues du sous-traitant officiel…

                  1. Higgins

                    Les chinois posent de plus en plus de problème à l’oncle Sam et aux occidentaux. La Chine fait les yeux doux aux micro-états du Pacifique et je crois que ce sont les Salomon qui ont cédé. A l’aune d’une vision stratégique de la situation mondiale, il est heureux que le récent référendum sur le Caillou ait mis un terme à la comédie ouverte en 1988 avec les fameux accords de Matignon qui visaient ni plus ni moins qu’à donner une pseudo-indépendance à l’archipel. On peut être certain que si l’affaire avait connu l’issue initialement prévue, les chinois auraient pris pied sur un territoire et la zone maritime attenante. Sur le coup, nos charlot l’ont joué assez fine avec l’aide du COVID.

                    1. Aristarkke

                      Précision à faire, là où les Chinois ont offert leur coopération (pas gratuitement comme tout régime soce ou coco), la suite n’est pas vraiment un long fleuve tranquille, les payeurs exigeant visiblement des résultats concrets…

                  2. Pierre 82

                    Je reste pour l’instant sur l’impression que la Chine n’a aucun intérêt à annexer par la force, alors qu’il leur suffit… de les acheter, comme les US ont fait avec l’Europe.

                    Bon, maintenant, mes prédictions ne valent pas grand chose, moi qui ai toujours pensé que Poutine n’avait aucun intérêt à attaquer l’Ukraine. Rien ne dit d’ailleurs que ce sera positif pour lui. C’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses.

                  1. Grosminet

                    Là encore, je suis moyennement d’accord : ils ont tellement l’habitude ces derniers temps d’aller faire la guerre à l’autre bout du monde pour la bonne cause, et j’ai pas souvenir d’avoir souvent vu leur opinion publique grogner à ce sujet… et Taïwan sera une bonne cause de plus…

                    1. Pheldge

                      d’abord les temps ont changé, et la lutte contre l’expansion communiste n’est plus une priorité, comme pour le Viet Nam et autres, il n’y a pas eu d’attaque terroriste traumatisante comme pour l’Irak ou l’Afghanistan, et puis la Chine quand même c’est autre chose …

                    2. Nemrod

                      Si il n’ y a pas de morts américains, ça va, les autres ne comptent pas.
                      Si il y a des morts américains, ça n’ira pas .

                      Et je pense qu’il y en aura.

                      Higgins ?

              2. spirou

                Ne cherchez aucune logique géo-stratégique à Washington. Biden ne comprend même pas ce qu’il raconte lui-même. Ca navigue à vue

                1. Pheldge

                  Joe n’est qu’une marionette, comme toute l’aristocratie Dem, le Deep State sera de l’avis d’Obama, ce qui n’est guère plus rassurant …

                    1. Higgins

                      Sur la supposée qualité lamentable des canons Caesar. Il se vend plutôt bien à l’exportation et le système est à juste titre réputé. Extrêmement mobile, disposant d’une cadence de tir conséquente, il est de surcroît facile à mettre en œuvre et il envoie un obus à plus de trente km (je cite de mémoire).

            2. Aristarkke

              « Vous croyez que les marines occidentales interviendraient directement ? »
              Prosaïquement, il y a le problème de la distance entre les bases et le théâtre des opérations, pas simple à régler pour des marines étiques et serrées en budget…
              Rappelons que lors du conflit russo-japonais du début du 20me siècle, la victoire des Jap’s a été facilitée par le fait que la flotte russe partie de Sébastopol ou de la Baltique a mis un temps fou à se rendre dans le Pacifique en y arrivant avec des matelots épuisés, malades de nourriture avariées, de maladies tropicales, des navires mal ravitaillés en charbon…
              Et comme les navires Jap’s étaient beaucoup plus modernes qu’escompté…

              1. Higgins

                Et en plus, dans cette affaire, la Russie a été soutenue du bout des lèvres par les autres puissances occidentales. Ça a été la fameuse bataille de Tsushima : https:/
                / fr.m.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Tsushima

              2. breizh

                il y a déjà beaucoup de « ferrailles » occidentales sur l’eau, sans compter celle qui est sous l’eau (décisive comme aux malouines).

            1. Pierre 82

              En tous cas, quand j’étais à Taïwan (c’était il y a 35 ans), l’armée était omniprésente, et ça n’avait pas l’air d’être des plaisantins.
              Trois ans de service militaire.
              Un collègue à moi avait vu sur l’autoroute près de Taizung (au centre du pays, comme son nom l’indique) un exercice où la circulation avait été interrompue pour un exercice militaire. Quelques avions de chasse avaient atterri, s’étaient arrêtés, puis avaient redécollé sur une portion d’autoroute. Durée totale du bouzin: 20 minutes entre le blocage de la route, et la fin de l’exercice.
              Le jour de la fête nationale, le défilé militaire ressemblait à celui de la place rouge à Moscou. Impressionnant.
              J’ignore totalement par contre, s’ils se sont ramollis depuis.

          2. Berdol

            On n’est plus à l’époque de Midway ou le succès américain salvateur a été du au fait que les japonnais ne savaient pas ou était la flotte américaine et ne l’a découvert que trop tard : Aujourd’hui les flottes Otannesques seraient réduites à néant en quelques jours via missiles divers, sans compter les sous-marins et alors il ne resterait plus à Taipeh que ses propres moyens pour lutter contre l’invasion. Quant à la flotte française, je ne suis pas sûr qu’elle existe encore et il semble que le chef d’état-major de la marine française ait la même interrogation que moi…

        1. MCA

          Que nenni, ma fille est en ce moment à Arcachon et elle m’a dit que le soleil (à fortiori la lune) est orange avec la fumée des incendies, d’où ma remarque, qui comme à l’accoutumé donne matière à commentaires désobligeants de la part d’un exilé des mers australes dont par charité je tairais le nom.

          Je le laisse déverser son amertume car il a l’air d’en avoir besoin, probablement une énième corvée de repassage qu’il a du mal à digérer… 😉

        1. Pheldge

          Theo, tu es gentil, mais laisse les grandes personnes s’occuper de jeux de maux, parce que franchement « hauts les ronds » ça pourrait faire trembler jusqu’à MCA au fond de son château … 😉

          1. Grosminet

            Et pourquoi ? Y’a un quota d’importation sur les blagues pourries et autres jeux de mots bancaux ? Ou alors y’a un numerus clausus dans la profession ?
            S’pice di sale corporatiste !

          2. Pheldge

            c’était pourtant un clin d’œil amical, souligné par un smiley … quant à la seconde partie, c’était presque un compliment 😉

  12. Higgins

    https:/
    /lecourrierdesstrateges.fr/2022/08/12/le-covid-ou-comment-les-decoupleurs-du-deep-state-us-ont-impose-leur-vision-du-monde-par-eric-verhaeghe/

    1. Gerldam

      L’idée que la Russie actuelle « voudrait imposer son idéologie au monde entier » me laisse pantois. Comment peut-on penser et encore moins écire des sottises pareilles? Même au temps de l’URSS, ce n’était déjà pas vrai ou du moins plus après la mort de Staline (et sans doute déjà avant) .

      1. Aristarkke

        Je suis d’accord avec Durru. Cela a duré au moins jusqu’à Brejnev qui, quand il est venu en visite officielle en Grance, en 72, a été autorisé à causer dans le poste (comme disait Geogeo M.) et s’était livré à un véritable discours de propagande présentant l’URSS comme l’aboutissement ultime inévitable de l’Humanité…
        Ce qui a pété cette dynamique permanente à finalement été les dissidents avec en particulier Soljenitsyne et la publication de l’Archipel du Goulag que toute l’armada communiste n’a pu parler comme d’autres publications. Après également le Printemps de Prague qui avait commencé à ébranler nombre d’aficionados dans leurs certitudes…

      2. Higgins

        Ce n’est pas une sottise. C’était une sorte de kandubien avant l’heure. Au début des années 70, tout semblait sourire à l’URSS.

        1. Theo31

          Le wokisme est un stalinisme recyclé aux couleurs de la pédérastie et et de la transidentité.

          On a affaire à une secte de très grands malades (pléonasme) comme l’était celle du PCUS avec ses affidés.

      3. Pheldge

        Papet, il me semble que ce n’est que vers la fin des années 70 que le PCF a abandonné le concept de dictature du prolétariat, mais que le Parti tenait encore l’URSS comme le modèle indépassable jusqu’à sa disparition …
        Et puis, même si l’URSS a un peu abandonné l’idée de répandre la bonne parole dans le monde, les partis frères européens étaient déjà bien soumis et n’avaient plus besoin d’instructions venues de Moscou pour continuer la propagande …

      1. René-Pierre Alié

        Et cela, c’est quoi ?
        Sur le tee-shirt d’une jeune femme (vu au tournoi de Montréal) :
        « Abortion is healthcare »
        L’occident crèvera du féminisme.

        1. Grosminet

          Du féminisme ? Peu probable. De la féminisation, pour ne pas dire de l’émasculation organisée à grande échelle qui se déroule sous nos yeux, c’est pas impossible.

          1. René-Pierre Alié

            Sous-entendu : du féminisme tel qu’il est devenu.
            Ces connasses comprendront-elle ce qui est arrivé quand elles deviendront les objets de plaisir des barbares ?

            1. Theo31

              J’adore envoyer chier au nom du féminisme et de l’égalité une gonzesse qui me demande un service.

              « Ah non, mais moi, je n’ai jamais demandé l’égalité »

              Aucune loi n’oblige les hommes à être galants et rendre des services quand on n’en a aucune envie.

                1. Aristarkke

                  Le beurre, l’argent du beurre, toussa…
                  Peut-être même pour certaines, les fesses de la fermière, tant qu’à faire…

              1. Pierre 82

                @Theo31
                Non, désolé. La galanterie et la politesse, c’est sacré. Rendre service à une femme également. Tenir la porte ou proposer mon aide s’il me semble que c’est nécessaire.
                Franchement, ne pas proposer spontanément son aide à une dame avec un enfant dans une poussette pour tenir la porte, ou monter quelques marches, ça m’est insupportable..
                Maintenant, si elles m’envoient chier, je n’insiste pas… mais pour parler franchement, ça n’arrive pas souvent. Il est vrai que si je fais face à une personne ressemblant à une féministe bornée, j’attends qu’elle demande, mais je ne propose pas.

                  1. Pierre 82

                    La grognasse féministe est minoritaire. S’il est vrai (surtout chez les plus jeunes) que beaucoup en ont adopté le discours, ce n’est qu’un vernis.
                    Une femme sera toujours attentive aux marques de respect et acceptent la plupart du temps de se laisser aider par un gars qui passe par là, à condition que ce ne soit pas un gros relou qui en profite pour lui demander son 06.
                    Et quand les temps redeviendront compliqués, elles laisseront tomber comme des merdes les bobos fragiles à trottinette électrique qui passent une heure par jour à la salle, pour se ruer vers les gros bourrins au physique de bûcheron qui savent se démerder sans pleurnicher.

                    Il y a des constantes anthropologiques qu’on ne bouleverse pas en quelques décennies. C’est ce que les constructivistes oublient, ou n’y croient pas: le rôle primordial de l’anthropologie.

                    1. Aristarkke

                      « Une femme sera toujours attentive aux marques de respect »
                      Soyez aimable au volant en cédant le passage ou une priorité quelconque alors que vous en êtes officiellement le bénéficiaire et il ne faudra pas longtemps pour que vous constatiez que les mâles remercient plus souvent et plus facilement que le beau sexe (dont certaines imaginent sûrement que tout lui est dû). Donc, rebouchage sur l’égalité plus égale pour certains que pour d’autreeees.
                      Dans nos contrées, évidemment.

                    2. Berdol

                      Oui, les constantes anthropologiques sont intangibles : J’ai bossé dans un milieu où le personnel est féminin à 70 % : Le chef qui n’a pas de poils aux pattes, et qui ne ramène pas de business est considéré comme une merde et n’est pas respecté, aussi bien par les féministes de base que par les autres. Le critère de jugement implicite et peut-être inconscient est celui de la paire de couilles : Il vaut mieux qu’il y en ait et qu’elles soient de bonne taille…

                  1. Hari Seldon

                    @Pierre : la politesse, c’est probablement un des fondements civilisationnels, je vous suis tout à fait.

                    La galanterie, plus spontanément et uniquement si elle est réclamée poliment.

                    1. Pheldge

                      Politesse et courtoisie, mais désormais prudence : depuis que la galanterie peut être perçue comme du harcèlement, je reste très réservé …
                      Dans le même style, je ne prends plus de stoppeurs en dehors des hommes de plus de 80 ans … 😉

                  2. Pierre 82

                    @Theo31 12 août 2022, 23 h 20 min
                    Je pars du principe qu’au moment de donner ou proposer de l’aide, la personne ne m’a pas encore manqué de respect.
                    Si c’était le cas, je l’envoie bouler, évidemment.
                    Dans un couloir, si je suis devant une femme, et qu’il y a plusieurs portes à franchir, et si elle se montre désagréable après que je lui aie tenu la première porte (du type regard désagréable), je fais comme si elle n’existait pas pour les suivantes. C’est arrivé, mais surtout avec des jeunes femmes, type jeune cadre dynamique qui ne se prennent pas pour de la merde.
                    Je fais pareil avec tout le monde, d’ailleurs.
                    Disons que je pars du pré-supposé que les gens sont polis, et il fait reconnaître que c’est le cas la plupart du temps.

                1. Reddef

                  Vrai, la galanterie, moi aussi j’ aime qu’ une femme me tienne la porte et que la porte heinquand je porte un sac de ciment (2quand je suis en forme)

                2. René-Pierre Alié

                  « La galanterie et la politesse, c’est sacré. Rendre service à une femme également. »
                  C’était vrai… il y a un demi-siècle.
                  Il faut – hélas – se mettre au goût du jour, bien qu’on en ait, si l’on ne veut pas faire partie des éternels jobards.
                  Depuis le nuit des temps, la relation h/f est agonistique, et ne connaît que des trêves plus ou moins longues dans la guerre des sexes. Le galant, aujourd’hui, est un cocu qui peut-être s’ignore, mais cocu quand même.

                3. LeSUBVERSIF

                  « Non, désolé. La galanterie et la politesse, c’est sacré »

                  Comme dirait l’autre: »la poussière s’est accumulée ! « 

          1. René-Pierre Alié

            C’est une question qu’elles ne se posent jamais : comment se fait-il que je sois ici ? (à débiter des conneries).
            Ces inutiles devraient, en toute logique, mettre fin à leurs jours. Si l’avortement est un bienfait, pourquoi ne pas le pratiquer sur soi ? Cette jeune personne se pense-t-elle indispensable ?

  13. Starlink_Poséidon

    Il n’y a pas besoin d’avoir de couilles.

    Il suffit d’appliquer la réalité sur notre état social démocrate libéral capitaliste marxiste communiste gauchiste keynésienne de droite zemourienne.

    Il n’y a plus d’argent pour fabriquer des chercheurs qui trouvent de quoi investir dans de l’énergie gratuite et abondante .
    Donc vous êtes tous punis du plus cons au plus abrutis et donc plus de retraite avant l’age réglementaire d’un pays du tiers monde de 99 ans, prouver par 114 ans de cotisation soit 456 trimestres.

    On est tous d’accord ici ? Ou c’est trop consensuelle ?

  14. Louchp

    Si même les démocrates commencent à balancer publiquement, où va-t-on ?!

    https:/
    /olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/08/12/steve-kirsch-le-vaccin-le-plus-dangereux-jamais-cree-fox-news/

    1. Gerldam

      Cela fait deux qu’on dit que la vérité finira bien par sortir.
      Le seul et unique but de ces faux vaccins a été de remplir les poches des Pfizer&co.

      1. Grosminet

        Non. Le principal but était politique ; il fallait faire quelque chose. Après, que certains petits malins en aient profité pour joindre l’utile à l’agréable, c’est une évidence. L’industrie pharmaceutique étant très profitable, elle est de ce fait très corruptrice, ajouté au fait que ses perspectives de marchés sont souvent liés à des décisions et régulations étatiques.

  15. Hari Seldon

    Il n’y a que part chez moi (région Grand Est / Belgique) que l’on voit ceci ?

    Galeries commerciales qui ferment le lundi et une heure plus tôt en semaine par manque de personnel

    Grands magasins (type Action) qui ferment une heure plus tôt, même raison

    Restaurants fermés le soir en semaine, même raison

    Restaurants qui limitent le nombre de clients les temps de midi, même raison

    Rayon boucherie d’une grande surface réduit, même raison

    Petits commerces qui n’ouvrent même plus

    Derniers entretiens d’embauche, profils jeunes :
    1) « Ah il y aura parfois des heures supplémentaires ? Alors non merci »
    2) Poste accordé : n’est jamais venu signer son contrat, plus de nouvelle
    3) Une journée à l’essai : ne l’a pas terminée

    Mêmes constats chez mes clients et mes partenaires, développement limité voire machine arrière car pas de main-d’œuvre.

    Sérieusement, je ne sais pas si c’est un « sentiment » de mort professionnelle généralisée, mais je n’ai jamais vu ça. Presque plus personne ne bosse ni ne veut bosser.

    1. Higgins

      Une partie, seulement une partie, de l’explication tient au taux de prélèvement fait sur le salaire (cotisations sociales et impôts). Un membre de mon entourage, extrêmement bien câblé, gagne 2700 euros brut par moi (cadre débutant, 30 ans). Le mois dernier, il n’a touché en net que 2000 euros…. Indépendamment des explications rationnelles rattachées à cette différence, psychologiquement, ça casse le moral surtout lorsqu’on ne compte pas son temps.

      1. Gerldam

        Je crois qu’il y a quelque chose qui ne colle pas dans vos chiffres. Avec 2700€ bruts, le net ne devrait pas dépasser les 1500-1600€. Et encore, je n’inclus pas la TVA qu’il va payer sur tous ses achats. A moins que son vrai brut soit 3700€, ce qui me parait plus réaliste.

          1. Aristarkke

            Les derniers salaires que j’ai eu à faire, il y a treize ans, secteur bâtiment/construction, le salarié touchait alors 52 ou 53% du brut. Il y avait aussi alors des cotisations à taux plus élevé comme les AT et des spécificités…
            Dans la réalité, en ajoutant la MT et le coût de fabrication des fiches de paie, il fallait sortir un peu plus de quatre mille euros pour lui assurer deux mille le mois (à 39H00, précision étant faite). Cela hors heures supp’.
            Donc trouver annuellement 53.000€ de marge brute sur onze mois moins une semaine, rien que pour équilibrer le coût salarial sans avoir gagné aucun euro de marge pour les autres frais de l’entreprise…

        1. Dr Slump

          Il y a peut-être un oubli ou une confusion avec le brut et le « superbrut ».
          2700 brut plus les charges dites patronales, ça fait autour de 3400 euros en effet, soit en net 2000-2100 roros. CQFD ?

        2. durru

          Vous parlez du salaire complet, ou super-brut. Ce qui apparaît sur la fiche de paie comme « brut » ne comporte qu’une partie des charges, ce qu’on appelle « charges salariales », et le rapport 2700 – 2000 ne semble pas déconnant.
          Sinon, sauf pour le SMIC et autres salaires aidés, le net est à peine supérieur à la moitié du montant dépensé par l’employeur (le super-brut).

          1. Grosminet

            Oui, en France le rapport coût total du salarié/combien il lui reste s’approche de 2. Chez nous on est à 1,72 , net d’impôt sur le revenu.

    2. Pierre 82

      Hier en début de soirée, on s’arrête dans une brasserie avec mon épouse pour se manger une glace.
      Surprise: le serveur avait l’air d’avoir 60 ans, et n’arrivait quasiment pas à parler français (il est probablement espagnol) On connait bien le patron (qui n’était pas là) et qui m’avait déjà dit qu’il avait des énormes problèmes pour trouver du personnel.
      D’après ce que je sais, il y avait déjà le problème avant le covid, mais beaucoup moins fort.
      Le problème (de ce que j’en comprends), c’est que les plus courageux d’entre eux (les vrais bosseurs) ne sont pas restés à se tourner les pouces en attendant le pognon gratuit, et ont plutôt immédiatement cherché et trouvé du boulot ailleurs. J’en connais un, par exemple, qui a trouvé un boulot de cariste dans des grands froids (transporteur de produits surgelés). Il bosse à -30°C toute la journée (quand on est équipé, ça va), et résultat, comme il bossait bien, le patron lui a rapidement proposé un CDI (ce qu’il avait du mal à trouver dans la restauration). Résultat: il a un CDI (plus simple pour trouver à se loger) et en plus, avec les primes, il gagne plus que comme cuistot (même comme second de cuisine) et, comme il me l’a dit: « en plus, j’ai des horaires de fonctionnaire ». Pourquoi voudriez-vous qu’il revienne dans la restauration? Ça lui manque un peu, mais pour se rattraper, il travaille souvent le week-end pour des banquets avec des potes (quasi que du noir, évidemment, sinon ça n’a pas de sens).
      Pour en avoir discuté, le souci, c’est que ce sont les meilleurs qui sont partis, et ne reviendront plus. Dans une brasserie, un bistro ou un resto, l’atmosphère de travail est très importante. Quand elle est mauvaise, on reste pas. Et ce sont les « piliers » qui se sont fait la malle, et on ne remet pas en route une ambiance de travail en claquant dans les doigts.
      Un autre exemple: mon propre fils, cuisiner de son état, qui n’a pas non plus décidé de ne rien branler pendant le covid: il travaille depuis lors pour un traiteur, est mieux payé et a surtout des horaires moins contraignants. Pour l’instant, il n’a pas l’intention de changer, malgré de nombreuses propositions qui lui ont été faites.
      Les propriétaires de resto ont commencé par chercher dans leur réseau pour trouver la perle rare (un chef, par exemple), mais ils disent tous la même chose: les gars ont du taf ailleurs, et ne veulent plus revenir.
      Tout n’est pas qu’une affaire de fainéantise supposée de notre jeunesse (même si c’est confortable de le penser). Ce serait plutôt une crise de mentor. Travailler dans un endroit où personne ne connait bien son job, avec aucun ancien sur qui on peut compter, aucun exemple à suivre, et ça ne fonctionnera pas. Il faudra au moins une génération pour reconstruire tout ça.
      Et je crois que c’est vrai dans beaucoup de professions.
      Sans parler, bien sûr, des prélèvements gigantesques de l’état mammouth, mais ce n’est amha, pas la cause principale.

      1. Dr Slump

        Les restaurateurs reçoivent un peu la monnaie de leur pièce. Ils ont su se faire entendre par l’état et se mobiliser un minimum à propos de la TVA à 5,5 %. Mais qu’ont-ils fait lors de la mise en place du contrôle du pass dans leurs établissements ? L’UMIH, l’union des métiers de l’hôtellerie a participé activement à sa mise en place, et les restaurateurs ont obéi en maugréant faiblement. Je ne m’en réjouis pas, pas de Schadenfreude, mais je crois que maintenant ils payent.

          1. Dr Slump

            C’est parce qu’ils n’ont pas bronché et qu’ils n’ont pas contesté, que l’état a pu facilement leur imposer, et non l’inverse.
            Je revois encore les bonnets rouges en Bretagne, devant les portiques.

            1. Grosminet

              Le parallèle avec les bonnets rouges ne colle pas vraiment. Dans le cas qui nous occupe, ils risquaient tous directement de voir leur affaire par terre à coups d’amendes. Ceux qui à mon sens pouvaient faire changer les choses étaient les clients. Et bordel de merde, c’était pourtant pas la mort de se priver de resto et de bistro pendant un mois. Mais bon, on va pas refaire le monde.

              1. Dr Slump

                Les bonnets rouges ont défendu leur activité professionnelle, et les restaurateurs auraient du faire de même. Mais comme ils n’ont rien fait pour se défendre, maintenant ils ne peuvent pas se plaindre des conséquences, ces fameuses conséquences dont on chérit les causes, etc…

                1. Grosminet

                  Les bonnets rouges étaient menacés d’une taxe, pas d’une amende, c’est pour ça que je dis que le parallèle ne colle pas vraiment.

                2. Pierre 82

                  Il faut quand même garder en mémoire la manière dont ça a été fait. Une fois que les instances de l’union des métiers avaient accepté de délire covidiste, c’était plié pour tous les restaurateurs. Les pourris, ce sont les instances professionnelles dites représentatives. Le restaurateur lambda aurait été ruiné immédiatement, avec amendes et tout le tintouin s’ils avaient bronché. Ceux qui avaient parlé trop fort se sont vu contrôlé comme jamais. Dans mon bled, les gendarmes ont fait plus d’une dizaine de descente, avec blocage des rues, et vérification des passes, et ça a plu des amendes…
                  Je suis 100% d’accord avec Grosminet. Le client, ce con, qui a été au resto les premières semaines, méritent des baffes. J’ai du mal à accabler quelqu’un qui risque de se retrouver à la rue s’il n’obéit pas, mais je râle contre ces abrutis qui auraient pu changer la donne sans aucun risque.
                  Et en plus, beaucoup parmi ceux-là étaient d’ailleurs très favorables au pass.

                  1. durru

                    @Pierre
                    C’est bien gentil ce que vous dites tous, et ça serait peut-être vrai dans un monde idéal.
                    Sauf que la pratique nous tue. Je vous renvoie à mon 18h42 plus bas.
                    Si vraiment il n’y avait pas de choix, alors il fallait fermer de suite, *avant* d’avoir tout perdu, et surtout, surtout la liberté de choix. Maintenant c’est trop tard, ils sont entrés dans le jeu et, comme c’était évident dès le départ, ils sont perdants.
                    Le client ? Il peut ne plus aller au resto, ou fréquenter des chaînes. Ses pertes sont marginales. Le niveau de risques qu’il était raisonnable de prendre était donc très bas.
                    Les restaurateurs, par contre, ont tout misé, je dis bien tout, sur l’état. Quand c’était quand même évident que c’est le seul choix à surtout ne pas faire. Il n’y a pas de comparaison possible entre les risques d’une insoumission de masse à l’époque et le gouffre dans lequel ils se trouvent aujourd’hui (et qui était en tous points prévisible). Qu’est-ce que l’état pouvait faire face à un million de restaurateurs qui refusaient de jouer le jeu ? Rien, évidemment. Sauf que les gugusses ne se sont même pas posés la question. Point.
                    Ça va juste accélérer la chute (générale). Rien de bien grave.

              2. durru

                Il y a eu pourtant qui ont affiché clairement leur soutien à la politique officielle (les plus nombreux), ceux qui ont laissé les clients choisir et, rares, ceux qui ont réagi.
                Sans oublier qu’ils ont été très nombreux à être contents de fermer en recevant des aides.
                C’est loin d’être exagéré de dire « bien fait pour leur gueule ». Comme partout, il y a une minorité intègre qui trinque aussi, sans avoir fauté.
                Après, je ne dis pas que les clients ont été irréprochables, mais la responsabilité des restaurateurs est indéniable.

                1. Grosminet

                  « Après, je ne dis pas que les clients ont été irréprochables, mais la responsabilité des restaurateurs est indéniable. »
                  Non. Légalement, les uns avaient le choix, pas les autres. Donc à mon sens, la responsabilité des restaurateurs est incomparablement plus faible que celle des clients.

                  1. durru

                    Les lois ne sont pas forcément légitimes. Il y a des exemples.
                    Se soumettre à des lois illégitimes n’enlève rien à la responsabilité de ceux qui s’y soumettent.
                    Pour rappel, après recherche on a trouvé exactement 1 (UN) employé SNCF qui a refusé de conduire des trains avec des déportés. Ce qui ne veut absolument pas dire que tous les autres sont exempts de tout reproche. Ce n’est qu’un exemple.
                    Ils ont choisi la voie du court terme et de la facilité, qu’ils assument.

                    1. Grosminet

                      Raccourci malhonnête avec arrivée directe au point Godwin. Partant du postulat sous entendu de cette discussion, à savoir « pour faire capoter le pass », à qui était-ce le plus facile et le moins risqué ? Au client de ne plus aller au resto, centre commercial ou autre, ou au restaurateur de recevoir des clients sans le pass ?

                    2. durru

                      Y’a que la vérité qui blesse…
                      Si les restaurateurs avaient fait ce qu’il y avait à faire, on en parlerait plus.
                      Mais il n’y a plus de sens des valeurs, de responsabilité, rien… Chacun pour soi.
                      C’est même pas comme si des appels explicites à la désobéissance n’avaient jamais été lancés…

                    3. Pheldge

                      durru, la désobéissance c’est bon pour les salariés, pour les autres, c’est un luxe que beaucoup ne peuvent s’offrir …

                    4. durru

                      Point Godwin: je ne fais qu’observer une similitude très forte entre l’illégitimité des lois nazies condamnées à Nuremberg et l’ensemble des décisions covidesques pondues depuis deux ans et demi.
                      Je me trompe ? Très bien. Qu’on me le prouve.

                      @Pheldge
                      La couardise n’a jamais réglé quoi que ce soit ni gagné du respect. Au contraire.
                      Rappelle toi : vous vous êtes soumis pour que ça cesse et c’est parce que vous vous êtes soumis que ça continue.
                      Il n’y a pas de mystère, tout était écrit d’avance.

                  2. Dr Slump

                    Je ne vois pas en quoi le boycott de leurs établissements aurait changé quoi que ce soit pour les restaurateurs, ni les auraient aidés en quoi que ce soit contre l’état.
                    Dirait-on que c’est à cause de leurs clients si les camionneurs avaient accepté sans broncher l’installation des portiques ? Dirait-on qu’il aurait fallu que leurs clients les boycottent pour que l’état ne leur impose plus ? Quelle absurdité est-ce là ? Il y a un moment où il faut quand même faire preuve d’un peu de logique.
                    On peut sans aucun doute reprocher aux français en général de n’avoir pas soutenu les restaurateurs, mais pour les soutenir, encore eût-il fallut qu’ils en manifestent le besoin. Et pour la énième fois, la responsabilité de défendre leur activité revient en premier lieu aux restaurateurs, c’est quand même un comble de devoir énoncer cette évidence !

                    1. Grosminet

                      @ durul & doc
                      Je pense que l’un et l’autre ne vous rendez pas compte de ce que veut dire être à la fois entrepreneur et très hors la loi (pourquoi le très, tout simplement parce que même avec toute la bonne volonté du monde, on est toujours un peu hors la loi). Financièrement, on peut vite risquer assez gros.

                    2. Grosminet

                      @ durru 13 août 2022, 17 h 00 min
                      « Y’a que la vérité qui blesse…
                      Si les restaurateurs avaient fait ce qu’il y avait à faire, on en parlerait plus. »
                      Je ne me sens aucunement blessé, n’étant pas restaurateur…
                      Encore une fois, désolé d’insister, ils risquaient gros… alors que les clients, ils risquaient quoi ?

                    3. durru

                      @Grosminet
                      Pas vous, eux.
                      C’est qui est dans la mouise aujourd’hui ? Eux, ou les clients ? Qui avait plus à perdre ? C’est pourtant facile…

                    4. Aristarkke

                      Dirait-on que c’est à cause de leurs clients si les camionneurs avaient accepté sans broncher l’installation des portiques ?
                      Dans ce cas là, les clients directs des camionneurs avaient parfaitement compris deux choses, parce que pro et rompus aux transferts de charge :
                      – ce seraient eux qui paieraient réellement la taxe in fine et auraient donc la charge de la répercuter dans leurs prix de vente, donc que cela serait attentatoire à leurs marges déjà pas si épaisses que cela quoi qu’en dise l’extrême gauche
                      – le système évoluerait rapidement pour taxer tout le monde, y compris le particulier lambda.
                      Déjà une amorce de contrôle des déplacements…
                      Lesdits clients n’ont donc surtout pas découragé les camionneurs de résister.

                    5. Reddef

                      C’ est de la faute à tous restaurateurs, clients , syndicats pro et ouvriers … mais il est difficile d’ être intégré pour les patrons et les ouvriers

              3. Theo31

                Ca fait longtemps que je ne vais plus au restaurant. Je me imite au tacos de temps en temps. La disparition de ces collabos ne m’arrachera pas une larme.

                Idem pour les centres commerciaux. Lock-out pendant deux-trois jours et le gouvernement aurait lâché l’affaire.

            2. Pheldge

              je vous trouve un peu rudes avec des gens qui travaillent dur, et qui risquent leur pognon … on en a déjà parlé, la restauration c’est une multitude de très petites entreprises, et c’est chacun pour soi. Pour les contraindre, c’est pas compliqué, on en prend un, on le massacre : – impôts, URSSAF, inspection du travail, DSV etc … et il sert d’exemple.
              J’ai vécu un modeste contrôle fiscal, en 2021, j’en ai parlé ici, et ça m’a fait prendre conscience que tout peut basculer très rapidement. Je m’en suis plutôt bien tiré, n’ayant rien fait de répréhensible, mais malgré tout, la façon dont on est traité, ça laisse des traces. Alors je comprends ceux qui ont baissé la tête, pour simplement survivre, je ne les condamne pas. Tout le monde n’a pas une âme de héros, ni les capacités morales, physiques et financières qui vont avec. Et ça, l’état le sait.

              1. Dr Slump

                Ce que je fais observer, c’est qu’ils n’ont manifesté aucune protestation, aucune résistance, il s’en est même trouvé pour demander des moyens à l’état pour appliquer plus facilement ses directives de contrôle des pass. Et la seule chose que je leur reproche, et que je reproche à tous les autres français, c’est d’avoir collaboré activement avec toutes les mesures scélérates que l’état a prises. J’en veux autant aux passants qui m’agressaient dans la rue parce que je n’y portais pas de masque, qu’aux restaurateurs qui me demandaient un pass pour boire un café. Je n’oublierai pas. Leur collaboration ne consistait pas à dénoncer des juifs aux allemands, dont ce n’est pas aussi grave, mais c’est le même mécanisme de collaboration à l’oeuvre, et je ne pardonne pas ça.

                  1. Pheldge

                    il est facile d’avoir des jugements radicaux et définitifs quand on est au chaud, à l’abri, douillettement protégé par un CDI et le salaire qui tombe. Je suis plus indulgent : j’ai un copain qui a un petit restau et qui n’a pas eu le choix vu qu’il a un gros emprunt en cours …
                    J’aimerais savoir combien d’entre vous auraient eu une attitude de « résistant », au risque de perdre gros, y compris la maison qui abrite la femme et les gosses …

                    1. durru

                      Il y a, si tu veux des exemples concrets, des milliers de soignants qui sont restés sans aucun revenu depuis plus d’un an. Des salariés. Protégés par leurs CDI.
                      Tu ne connais pas le parcours de chacun, ce à quoi il a dû renoncer pour être en accord avec ses convictions, c’est facile de faire croire que tout le monde est lâche, facile mais faux.

                      Petite question, tout de même : il y a eu des appels à la désobéissance civile. Combien de ces braves citoyens ont seulement envisagé de voir de quoi cela retourne ?
                      Ils se sont aplatis sans même se poser de question. Naturellement. J’allais dire, comme leurs ancêtres. Mais bon, ça serait excessif, non ?

                1. Aristarkke

                  Ça aurait pu dériver vers la dénonciation des non-vaxxinés et je ne suis pas sûr qu’il y aurait eu autant de refus de collaboration qu’on l’imagine. Parce que nous avons pu voir des bars ou des restaurants où la direction allait très beaucoup bien au delà du minimum syndical.

                2. Aristarkke

                  « c’est qu’ils n’ont manifesté aucune protestation, aucune résistance, il s’en est même trouvé pour demander des moyens à l’état pour appliquer plus facilement ses directives de contrôle des pass. »
                  L’information officielle a été qu’il n’y avait « aucune » résistance.
                  Quant à trouver des kollabos, ce n’est pas particulièrement difficile dans ce pays qui a une bien trop longue tradition en cela. Rappelons qu’il se trouvait encore des Grançais pour aller s’enrôler dans la LVF à l’été 44, malgré le succès du débarquement…
                  Sachant qu’ils avaient été largement précédés…

                  1. Iskanderkul

                    Je ne sais pas si vous connaissiez Ariane Bilheran ici, mais elle explique bien : les masses étaient prêtes à collaborer, et même elles en redemandent :
                    https:/ /crowdbunker.com/v/exMDdDCr3b

                    1. durru

                      Perso, je connais. Et j’ai arrêté de suivre, biais de confirmation…
                      Que c’était prévisible n’est pas une excuse pour ceux qui sont tombés dans le panneau.

                    2. Iskanderkul

                      (durru 14 août 2022, 10 h 03 min) je ne comprends pas votre remarque, elle est trop allusive…

                    3. durru

                      @Iskenderkul 10h20
                      Désolé du retard…
                      Je disais que je suis tellement sur la même longueur d’onde que Mme Bilheran, que j’ai arrêté de la suivre, pour éviter des biais de confirmation trop flagrants.
                      Et je disais aussi que, même si la collaboration était prévisible, elle n’est pas plus acceptable pour autant.

                    4. Iskanderkul

                      durru,12h09
                      D’accord, j’ai compris votre réaction. Ce pass est une contrainte perverse qui a instillé partout de la division, dont l’écho se retrouve dans les nombreux messages ici. Il est exaspérant de constater que pour l’instant, c’est bien joué, et que le noeud coulant se resserre sur nous tous, du fait des 60% (évoqués plus bas) qui n’y comprennent rien, et des 39% qui s’en foutent.

              2. Dr Slump

                Et j’ai oublié le propos initial : s’ils ont des difficultés aujourd’hui, ils n’en sont certes pas seuls responsables, mais ils ont leur part de responsabilité, alors qu’ils assument.
                Aujourd’hui nous avons des médecins qui arrêtent d’exercer leur métier pour rester en accord avec leurs principes qui ne sont pas ceux de l’état.

                1. Theo31

                  Que ce soient les producteurs ou leurs clients, il y a qu’une arme de dissuasion massive : la grève du pognon. Expérimentée l’an dernier par les Moscovites avec succès.

              3. Taisson

                Il y à bien longtemps, J’ai eu un redressement fiscal pour avoir acheté (pas assez cher ) un appartement en ruine, dans une résidence cotée..
                J’ai eu toutes les peines du monde à faire valoir le cout de la remise en état, j’avais fait tous les travaux moi même, et je n’avais que les factures des matériaux…Quand on voit comment on pinaille un particulier, on imagine bien ce qui peut se passer avec une comptabilité commerciale !
                Bref, il faut comprendre que ceux qui ont un petit quelque chose à perdre soit plus obéissants que les va nu pieds !!

                Mais, il faut raison garder, on ne peut pas comparer avec les mécaniciens SNCF qui avaient deux gardes armés dans la cabine, prêt a mettre une balle dans la tête des non coopératifs. Des héros de clavier ou de bistro, il y en à plein…
                Mais face aux vraies situations dangereuses, on en trouve moins !

                1. Nemrod

                  Bien sûr.
                  Ceci dit entre le mecano SNCF qui risquait sa vie et le glandu moyen qui peut même pas risquer ses vacances ou un resto, y avait moyen de faire quelque chose
                  Tant pis.

                  1. Pheldge

                    on est bien d’accord, le glandu moyen avait plus les moyens de résister que le petit restaurateur, qui après les confinements, ne pouvait pas se permettre de rester sans travailler, pour faire face à ses charges …

                    1. Nemrod

                      Certes.
                      Mais ils pouvaient activer leurs syndicats ( pas facile…des vendus ), aller aux manifs, les soutenirs.
                      Trainer des pieds, faire semblant…enfin bref, plutôt que de commander derechef le terminal de contrôle et faire faire des masques au nom du resto ( chose vue).
                      En tout cas ils ne me reverront jamais.
                      Perso j’ai un crédit de 250000 euros et j’ai perdu facile 60000 euros en ne marchant pas dans la combine de vacciner avec un produit douteux et d’entretenir un système de domination par la peur.
                      Je suis pas un héros, j’avais pas le flingue sur la tempe.
                      Mais des pressions j’en ai eu et des risques j’en ai pris, le plus grand étant la ruine.
                      Je suis toujours debout .
                      Mes glaces ne sont pas en bois.
                      C’est plus pratique.

                    2. Grosminet

                      @ Nemrod 14 août 2022, 7 h 53 min
                      « Perso j’ai un crédit de 250000 euros et j’ai perdu facile 60000 euros en ne marchant pas dans la combine »
                      Merci de rappeler cette évidence, que seuls ceux qui sont ou ont été entrepreneurs dans leur vie savent, et que je rappelais à nos amis Dr et Durul plus haut, à savoir qu’en terme financier, on risque vite assez gros, sur une simple décision… Après, s’il s’agit d’une décision qui permet de mieux dormir la nuit…en tant qu’entrepreneur, on calcule… mais si on s’est planté, on paye.

                    3. Dr Slump

                      @Grosminet
                      Morbleu, je me répète, mais comme vous semblez vouloir mordicus me prêter des propos que je n’ai pas tenus, j’en rajoute une couche. Un, je n’ai jamais dit que les restaurateurs auraient du risquer de tout perdre pour ne pas obéir à l’état, deux, je leur reproche UNIQUEMENT de n’avoir même pas fait mine de protester contre ces mesures.

                      C’est bon, ça a réussi à passer les espaces synaptiques béants de votre système neuronal ce coup-ci, ou il faut que je vous le retape en 10 exemplaires en lettres capitales ?? Mille milliards de mille mosquées, ce qu’il ne faut pas faire pour garder son calme…

                    4. Pheldge

                      @ Nemrod : « ils pouvaient activer leurs syndicats », certes, comme les pharmaciens ? et quid si on avait imposé le pass pour accéder aux officines comme par exemple aux restaurants, eux aussi auraient eu droit à être traités de collabos, de putes et autres noms bien sentis ? qu’on ne se méprenne pas, je n’accuse personne, je dis que tout n’est pas aussi simple qu’on veut le croire.

                  2. Pheldge

                    Slump, ce sont les syndicats de la profession seuls qui auraient pu tenir tête au gouvernement, et ils ne l’ont pas fait. C’est encore une fois, un peu facile de jeter la pierre globalement à tous les restaurateurs et de les mettre dans le même sac.
                    Je précise que je n’ai aucun lien avec cette profession, mais mon expérience professionnelle comme indépendant me donne un point de vue plus indulgent et moins caricatural que ce que j’ai lu ici.

                    1. Dr Slump

                      Et les restaurateurs ont-ils protesté contre leurs syndicats ? Qui aurait pu sinon eux ? Le fait est que les restaurateurs ont obtempéré sans protestation notable, comme la grande majorité des français à qui je fais le même reproche. Le même reproche, ni plus ni moins, je ne les accable pas plus que les autres, je les mets simplement dans le même sac.

                      Qu’est-ce que ça a de si extrême, nom d’une pipe !? Je précise que j’ai des liens avec ces professions que j’affectionne, j’ai travaillé pendant une quinzaine d’année à différents métiers de l’hôtellerie et de la restauration.

                    2. durru

                      Parce qu’il y avait un quelconque doute quant à la position de ces soi-disant « syndicats » (du crime, oui, comme les autres) ?
                      Purée, le niveau de naïveté atteint des sommets !
                      L’image des veaux allant vers l’abattoir est la plus proche de la réalité et honnêtement ça a du mal à m’arracher une larme.

                      Je me répète, je sais, mais des appels à la désobéissance il y a eu. Ils étaient où, tous ceux qui se sont rangés tranquillement derrière leur « syndicat » ? Maintenant, ils se plaignent. Qu’ils n’ont plus de clients, qu’ils n’ont plus d’employés, etc. Désolé, ils se sont couchés comme un seul homme…

                    3. Pheldge

                      ce que vous refusez de comprendre c’est qu’un restaurateur, c’est un mec seul, qui est plutôt désarmé pour partir en guerre contre un système. Ca arrive parfois qu’il y en ait un qui se lève et fédère les autres, mais là, ça ne s’est pas produit, parce que le gouvernement a su jouer du bâton et de la carotte.
                      Les discours « ils auraient dû faire ceci ou cela » sont toujours faciles, après coup.

                    4. Dr Slump

                      @Pheldge, les professionnels du secteur ne sont pas tous des petits patrons endettés avec 3 enfants à nourrir.

                      Il y a de nombreuses affaires florissantes, et de grands groupes d’hôtellerie et de restauration, de dimension nationale ou internationale. Tu connais le groupe Accor ? C’est l’un des plus grands groupes hôtelier du monde.
                      Ce n’est pas moi qui mets tous les pro du secteur dans le même sac, c’est toi, en plus d’agiter un homme de paille.

                    5. durru

                      En plus, les mecs qui sont sortis sur les rézosocio pour appeler à la désobéissance civile, ils n’ont pas existé.
                      Parce que Pheldge n’en a pas entendu parler (ou alors qu’il a oublié – l’âge, toussa), ils ont disparu – plouf ! Confortable, convenable…
                      Qu’est-ce qu’il faut pas lire…

                    6. Grosminet

                      @ Dr Slump 14 août 2022, 19 h 12 min
                      « Mille milliards de mille mosquées, ce qu’il ne faut pas faire pour garder son calme… » allo la police ? On a un suspect dans l’affaire du surinage de Rushdie.

                    7. Pheldge

                      els gars, vous êtes gentils, mais votre discours du début c’était « tous des collabos, tous des putes ! », et je vous ai juste invité à un peu plus de modération et d’indulgence, alors on se calme merci. Je sais bien que c’est la dernière super lune de l’année, comme le rappelait Thoe, alors on essaie de prendre un peu de recul, et de ne pas se laisser submerger par l’émotion … 😉

                    8. durru

                      @Pheldge 11h44
                      Gné ? Je te renvoie à ma première intervention, le 13/08 à 14h50. Ainsi qu’à toutes mes évocations de ceux qui ont appelé à la désobéissance civile (que TOI, tu ignores).
                      Alors, au lieu de jeter l’opprobre sur tes contradicteurs, nettoie d’abord devant ta porte…

                    9. Dr Slump

                      S’il y en a un qui devrait faire preuve d’indulgence et de modération, c’est toi Pheldge, parce qu’il n’y a que toi ici qui a employé les termes insultants de collabos et de putes. Relis-moi depuis le début, tu m’attribues des intentions et des propos outrageants que je n’ai pas tenus, et toi seul as dépassé les limites du convenable. Alors avec tout le respect, on boit sa verveine et on se calme.

                    10. Nemrod

                      Phedge
                      Ou avez vous lu que je traite qui que ce soit de collabo ?
                      Je pense tout de même avoir le sens de la mesure.
                      Je dis juste que très peu ont même eu l’idée de louvoyer et que beaucoup ont même fait du zèle.

                      Le Pass en officine ?
                      J’ aurais peut être fait semblant ou pas fait du tout.
                      Pour moi ou c’était une ligne rouge.
                      Vous n’êtes pas obligé de me croire bien sûr .
                      Ceci dit j’ai déjà été seul contre tous y compris l’administration, les médias, le ministère, la préfecture.
                      Je l’ai déjà raconté.

                      Il y a eu une fenêtre en Juillet 2021.
                      Il y a des manifs, ça commençait à tanguer.
                      Si tous les restaurateurs, cafetiers etc s’étaient agglomérés le gouvernement était cuit.
                      Ou étaient ils ?
                      Comptaient ils leur pognon ?
                      Qu’ils pleurent maintenant.
                      Je m’en cogne.

                    11. Pheldge

                      @ Nemrod 18 h 51: le fil devient un peu confus, et les réponse s’emmêlent : j’ai juste rebondi sur votre post pour répondre « aux autres », en essayant de transposer les contraintes imposées aux restaurateurs sur les pharmaciens, vu que le nouvel argument était « tiens la preuve que c’est des collabos, regarde nemrod, lui il a su résister, et il a perdu du fric lui, pour être fidèle à ses convictions ». J’ai juste fait remarquer que pour que la comparaison soit valable il eût fallu qu’on imposât aux pharmaciens les mêmes contraintes en matière de pass, les amendes etc …

                      J’essaie depuis le début d’appeler à un peu de mesure, un peu de raison.

                    12. Nemrod

                      @phedge.
                      D’accord.
                      Il est vrai que la manoeuvre était habile mais transparente.
                      L’Etat a acheté la servilité point barre.
                      Très peu on tenté de trainer les pieds …juste trainer les pieds.
                      Beaucoup plus ont fait du zèle.
                      Chez mes collègues c’est pire.
                      Nous n’avions même pas le couteau sous la gorge.
                      Un infime minorité se préoccupe de sa Liberté et de La Liberté encore moins.
                      C’est triste mais pas surprenant.
                      Tout le monde s’en mordra les doigts.

                      Nb.
                      J’ai encore 6 ans à tirer dans ma profession.
                      La durée de mon crédit.
                      A tirer c’est le mot.
                      Ca va être très difficile dans le contexte actuel mais après je serais libre et tirerais ma révérence.
                      Vendrais je mon affaire ou pas ( le plus probable ), je n’en sais rien.
                      Probable que la clé fera clic clac et que l’oiseau sera envolé.
                      D’ailleurs si je n’étais pas au milieu du guet, ca serait fait depuis Juillet 2021 ; mon épouse est d’accord et surement beaucoup plus courageuse et radicale.
                      En fait je ne suis pas fait pour vivre dans ce carcan.
                      Je suis un animal rétif et discret comme ceux que je pourchasse.

        1. Berdol

          J’avais juré de ne plus jamais aller au restaurant ou au bistrot en raison du suivisme suicidaire de ces gens là lors des mesures de confinement : J’ai tenu parole. Je n’ai été au bistrot qu’une fois depuis mars 2020 et je vois aucune raison d’y revenir. J’étais dans le passé pour des raisons professionnelles au moins 4 fois par semaine au restaurant. Depuis mon départ en retraite, j’allais souvent prendre un petit déjeuner tôt le matin en ville. Désormais, ils survivront sans moi , puisqu’ils ont été incapables de se défendre et de nous défendre par la même occasion.
          Leurs syndicats ont été en dessous de tout, comme l’ordre des médecins et les syndicats de généralistes. Ils ont tous joué le jeu de ce gouvernement imbécile, ils en crèvent, c’est justice.
          Lors de mon unique incursion dans une grande brasserie de la ville pour prendre un café, j’ai remarqué que le personnel était désormais issu de la diversité et peut-être même sans papiers …

          1. Nemrod

            Ce n’est même pas un sacrifice, je n’en ai tout simplement plus envie.
            Les masques, les procédures…ce spectacle lamentable de servilité médiocre m’ont vaccinés ( c’est paradoxal).
            Je suis mieux chez moi avec mes amis .
            Je prend juste mon café tous les matins chez mon cafetier préféré …vous savez un qui ne m’a jamais rien demandé et n’ a jamais contrôlé personne alors que c’était impossible…paraît il.
            C’était d’autant plus impossible que personne hormis lui et deux ou trois autres ont essayé.
            Un taiseux avec des couilles en acier…y en a !

      2. Higgins

        Beau témoignage. Je crois bien que Ayn Rand a parfaitement dépeint le problème : « Quand vous vous rendez compte que pour produire, vous avez besoin de l’autorisation de quelqu’un qui ne produit rien… Quand vous vous rendez compte que l’argent, c’est pour ceux qui font des affaires non pas avec de l’argent mais avec des faveurs… Quand vous vous rendez compte que beaucoup sont devenus riches avec des pots-de-vin et une influence plus que pour leur travail, et que la loi ne nous protège pas de ces individus, mais qu’elle les protège à eux… Quand vous vous rendez compte que la corruption est récompensée et que l’honnêteté mène au sacrifice de soi-même… Alors vous pouvez dire, sans avoir peur de vous tromper, que la société est condamnée. « .

      3. LCH

        Les compagnons deviennent a prix d*Or
        ils ne sont jamais en chomedu avec transmission de savoir

        Les vieux servent car j*ai appris a souder avec mon Grand Pere et la Techono par mon autre Grand Pere

        1 un debrouillar hors norme
        2 un tres tech sur meca et gestionnaire de machine automatique

        Bon j*ai grandi en vacance avec poule chevre lapin
        C*est chiant a 8 ans mais finalement je ne regrette pas
        Nous sommes du SE donc les canicule LOL !!!!

        1. Reddef

          Ben ouais moi aussi je sais souder le plomb et braser le cuivre , j’ ai bossé dans la rénovation pendant longtemps mais on colle du plastique et le plomb est interdit.

          1. Aristarkke

            Et ce n’est pas une perte inestimable pour l’Humanité que le plomb soit « interdit » en plomberie (dans les faits, il en subsiste encore des quantités pas croyables notamment dans les liaisons anciennes entre les vannes de bord de rue et les compteurs installés dans les pavillons de banlieue. Certes, les compagnies des eaux les retirent au gré des travaux de rénovation de leurs réseaux, sans y mettre une ardeur particulière vu que c’est à leurs frais…)

  16. Minou

    Le ratio travail vs glandouille tendant à ce reduire d’année en année, il n’y a rien d’étonnant à voir les gens rester chez eux. Prenez rien que le coût du carburant, faire 40km par jour c’est facile 200€ par mois, si vous gagnez 1400€ vous n’avez droit à aucune aide et vivez moins bien qu’un profiteur suçant des aides de tous les côtés.

    1. Gerldam

      Sauf erreur de ma part, le SMIC est, au 1er Août de cette année, à 1678,95€ pour 35 heures hebdomadaires.
      A 1400€, non seulement vous êtes en dessous du SMIC mais encore vous avez droit à toutes les aides.

    2. Hari Seldon

      Je suis d’accord, c’est un point qui joue beaucoup dans la démotivation des gens. On fabrique des profiteurs par pelletée, l’accélération du processus ayant eu lieu pendant les confinements.

      Les exemples de Pierre ci-dessus sont pertinents également, le secteur de la restauration étant très difficile de par ses horaires notamment.

      Mais au-delà de ça, comment expliquer les pénuries dans les métiers qui sont plus ou moins bien rémunérés ? Dans un secteur que je connais bien car c’est le mien, l’IT, les salaires sont bons, mais on ne trouve personne. J’ai des contacts dans des écoles qui m’envoyaient plusieurs CV chaque fin de cycle : plus rien. Soit les étudiants ne passent même pas leurs examens, soit « ils ne veulent pas chercher du boulot tout de suite ». Ceci couplé à un niveau de compétences qui arrive parfois en négatif (je ne m’attends bien évidemment pas à avoir des gens formés et ultra compétents à la sortie d’une école, mais la chute du niveau est spectaculaire) = pas de personnel disponible.
      Les bons éléments, et il y en a même si c’est loin d’être la majorité, sont captés par des énormes groupes qui proposent des salaires et des avantages indécents sur lesquels les PME ne savent pas s’aligner. Mais pour bien connaître ces groupes, même eux n’arrivent pas à recruter le volume de personnel dont ils ont besoin.

      Conclusion : les grands groupes se maintiennent mais ne savent plus innover, voire parfois se développer, les petites entreprises disparaissent.

      « Quand les gros maigrissent … »

      1. durru

        J’ai quand même l’impression que cette évolution est cherchée.
        Il est plus facile pour les dirigeants d’avoir en face quelques uns de leurs semblables habillés en uniforme de « capitaines d’industrie » qu’une masse informe et incontrôlable de petits patrons.
        Ils ont compris que le communisme façon Staline, Mao, Kim, Castro, voire Brejnev ou Honecker, ça ne marche pas. Mais je ne suis pas du tout sûr qu’ils ont compris pourquoi. Parce qu’ils font tout pour prendre exactement le même chemin, avec des peintures légèrement différentes sur les murs.
        Et parce que, même si certains pourraient se poser encore la question, l’horizon indépassable de nos dirigeants actuels est tout à fait identique à celui des communistes s’il y a 100 ou 50 ans : une caste de sachants qui ont pour mission de guider les masses laborieuses mais ignorantes vers des rivières de lait et de miel. Tout en cassant quelques œufs en route si nécessaire, dommages collatéraux. Le doute n’est pas permis, la recherche d’alternatives non plus, la concurrence est tenue en horreur.
        Plus le temps passe, plus les idées se font claires. Je pourrais lire dans leurs âmes à livre ouvert (bon, j’écris « âmes », mais c’est une figure de style, ces gens là en sont dépourvus).

        1. Theo31

          la concurrence est tenue en horreur.

          Elle est bien plus féroce et surtout elle n’est pas pacifique dans les Etats providence avec la distribution de droits, de privilèges et de pognon en échange de bons votes.

      2. Nemrod

        La Grève, la grande démission, le Socialisme quoi.
        Pourquoi se tuer au boulot ?
        Un indépendant est taxé à plus de 60 pour cent
        Pour entretenir une caste de parasites et d’inutiles.
        Je l’ai déjà dit mais j’ai décidé de ne faire que ce que peux faire tout seul…et le reste je le laisse aux suicidaires.
        Je bosse facile 30 pour cent de moins.

        1. Hari Seldon

          Nemrod, j’applique au moins partiellement votre stratégie. J’ai levé le pied niveau boulot, fini les semaines de 70h, j’ai même pris 6 jours de congés consécutifs, ce qui n’était pas arrivé depuis 2012.

          Je me suis trouvé de nouveaux centres d’intérêt, variés, je me suis réinscrit à des études (métier manuel utile et plus l’informatique) que je commence en cours du soir en septembre.

          Merci d’avoir partagé.

          1. Nemrod

            Je m’applique à vivre le plus simplement possible et finalement le temps que vous libérez vous le permet .
            Jardinage
            Bricolage.
            Sorties et voyages plus proches, je ne vais plus au resto…on y mange mal et je suis allergique aux brimades.
            J’ai épuré mon mode de vie pour me consacrer à ce que j’aime vraiment et je m’applique a nourrir le moins possible le Moloch.
            Un Moloch qui veut conserver son apparente bienveillance et qui se trouve démuni si son esclave traine les pinceaux.
            Finalement les esclaves le comprennent même si c’est confusément.
            Peut être que c’est du Darwinisme, une adaptation.
            En tous cas ce mouvement là est engagé et il sera inarretable.

          2. LeSUBVERSIF

            « ’ai levé le pied niveau boulot, fini les semaines de 70h, j’ai même pris 6 jours de congés consécutifs, ce qui n’était pas arrivé depuis 2012.  »

            Comme quoi l’appât du fric ça rend vraiment dingue! 70h / semaine! mon pauvre c’est un coup à y laisser ta santé ça !…En fait tu viens juste de te rendre compte que tu es l’esclave d’un système (mondialiste neolibéral) qui part en couille…du reste pour ça qu’il y a eu une prise de conscience lors du confinement et que certains n’acceptent plus le systeme. Au moins un point positif.

            1. Hari Seldon

              Il y a certainement une part de servilité à un système oui.
              Mais j’aime ce que je fais, et ce n’est pas pour l’argent : je suis indépendant, et on m’a proposé à de nombreuses reprises un poste de salarié dans des grandes boîtes avec un salaire au double de celui que j’ai. Attention, je ne me plains pas, c’est mon choix de ne pas faire partie d’une « famille inclusive et éco responsable ».

            2. Pheldge

              « l’appât du fric ça rend vraiment dingue! » merci de garder pour vous vos réflexions stupides. J’ai également travaillé à ce rythme pendant ma vie professionnelle d’indépendant, mais ce n’était pas par « appât du fric », c’était juste pour faire tourner ma boîte et en sortir de quoi vivre. Et en moyenne, sur les 70 h, il y en avait au moins 8 réservées aux tracasseries administratives …
              On devine aisément que vous n’avez pas d’indépendants ni d’entrepreneurs dans vos relations, alors merci de vous abstenir sur des sujets que vous ne maîtrisez pas.

                1. Grosminet

                  « N’est pas clairvoyant qui veut. »
                  Je vous en prie, ne soyez pas si modeste ou timide, n’hésitez surtout pas à nous éclairer de votre clairvoyance.

      3. Yanka

        « On fabrique des profiteurs par pelletée… »

        Le chômeur profite de quoi pour quoi faire, au juste ? Il a du temps, mais pas d’argent, donc il ne peut rien faire, à part regarder la téloche et s’adonner au rituel du p’tit jaune et de la clope.

        Il y a des négoces illicites qui rapportent bien plus que le salariat, et des gens qui préfèrent devenir youtubeur que salarié à coups de pied au cul chez un restaurateur qui se prend pour le roi parce qu’il a créé sa petite entreprise ou l’a reprise de son père et l’a fait grandir grâce à l’argent facile des petits copains banquiers. Les gens s’autonomisent, car ils sont bien plus libéraux qu’on ne le croit. D’ailleurs c’est cocasse de voir des libéraux gémir que les gens ne veulent plus être employés, mais dépendre le moins possible de l’humeur d’un chefaillon à l’aisselle qui pétille même en hiver, pour ne rien dire de leur haleine de cadavre, qu’ils vous soufflent au nez en vous engueulant pour un trombone (ou une cacahuète) tombé par terre. Si l’État est l’ennemi, le saigner est un devoir. Les vautours s’arrangeront entre eux quand la puante carcasse aura été nettoyée.

  17. Mo’ Truckin’

    Quelques nouvelles :
    – donc, le FBI aurait trouvé et saisi chez Trump un dossier “president of france” …
    (peut-être des révélations sur Jean-Michel/Brigitte Trogneux, le coffre de Benalla, son fournisseur de coke ?)
    – une pièce de théâtre sur Jeanne d’Arc est jouée en Angleterre.
    Détail d’importance, notre Jeanne est non-binaire dans la pièce …
    (et comment fait-on pour savoir si il/elle est puceau/pucelle ?
    On demande une attestation de parent 1 et parent 2 ?)
    – chute vertigineuse de la PQF entre 2017 et 2022 (↓ 52.42%).
    quelques titres :
    ► La Croix : ↓ 46.60%
    ► Les Echos : ↓ 51.75%
    ► L’Équipe : ↓ 47.71 %
    ► Le Figaro : ↓ 54.78%
    ► Libération : ↓ 53.25%
    ► Le Monde : ↓ 50.09%
    ( source : ACPM Diffusion.
    Cet hiver, pour ceux qui ont une cheminée, c’est idéal pour démarrer le feu.
    Pour les autres, ça peut remplacer le papier toilette, en cas de pénurie)

    1. Pierre 82

      Pour allumer les barbecues, je recommande chaudement « La Dépêche ». A tel point que je vais parfois chercher les exemplaires anciens dans mon bistro habituel. Il fut un temps où il me les mettait même de côté…

        1. Pierre 82

          Ouais, mais la lampe à souder ne vend rien à boire, et quand on va la chercher, on n’a personne en face à qui raconter des conneries…

    2. Higgins

      Le billet de Régis de Castelnau a plus sa place ici : https://www.vududroit.com/2022/08/ukraine-quand-le-journalisme-segare/

      C’est le traitement de toutes les informations qui pose problème. Ces journaux ou revues ne font que répéter, plutôt mal que bien, les antiennes officielles. Et en plus, il faut payer alors, que la supposée plus-value est voisine de zéro quand ce n’est tout simplement pas une moins-value. L’Ukraine restera un cas d’espèce mais on pourrait y joindre le traitement du COVID, de la sécheresse (qui, si elle est gênante, n’a strictement rien d’extraordinaire aux vues des 150 dernières années), des feux de forêt (5000 pompiers volontaires ou professionnels se sont fait jeter comme des chiens par des connards et on va chercher ailleurs de quoi compenser des choix stratégiques stupides comme le non-remplacement des Tracker il y a trois ou quatre ans. Ces avions étaient mis en place dans les régions à problème en avance de phase et permettaient de juguler ainsi bon nombre d’incendie dès leur départ. On a voulu « faire des économies », on raque désormais). Bref, ils peuvent disparaître des kiosques que ça ne me gênera aucunement.

  18. Grosminet

    Une vidéo intéressante de chez Rémy, où on apprend des trucs assez hallucinants sur le niveau de foutage de gueule de cette soit-disante démocratie. Et moins surprenant, le niveau d’hypocrisie d’un certain Méchancon, qui se comporte en bon gauchiste…

      1. Grosminet

        J’admet qu’entre autres éléments de la vidéo, le fait d’apprendre qu’en 2022 les députés européens votent principalement à main levée, ça m’a fait tomber de ma chaise.

        1. Aristarkke

          Pratique ! Ça permet à des escrocs, type Ferrand, la magouilleur patenté, de déclarer adoptées des résolutions sans risquer une déconvenue par un vote bien recensé… Prudence est mère de la sûreté…

        2. bob razovski

          Si je vous disais qu’à bruxelles, lors des votes des « commitees », il y a même des personnes qui ne font pas partie des dit « commitees » qui votent. Et que lorsque la présidente de séance s’en aperçoit, les points déjà votés ne sont pas remis au vote…
          Et en effet, les votes des commitees se font à main levée.
          Bon, je pourrais vous en raconter encore, mais je vais attendre que vous remontiez sur votre chaise 😉

          1. Roanna

            Il y a 3 boutons dont 1 pour oui, 1 pour non et 1 pour je passe mon tour.
            3 c’est le chiffre magique que l’olibrius de base arrive à dompter.
            Si vous citez 4 mots différents sans rapport l’un avec l’autre nombreux seront ceux qui ne pourront en restituer que 3.
            Donc 3 dans le milieu politicard ils sont sensés maîtriser, d’autant plus que nombreux sont ceux ayant fait l’ENA.
            Se tromper 260 fois comme semble le dire Asselineau en parlant de JLM n’est plus une erreur mais un foutage de g….e.
            Il y a combien de millions de personnes qui ont voté pour ce clown?

            1. MCA

              @Roanna 14 août 2022, 22 h 51 min

              « comme semble le dire Asselineau »

              Asselineau ne « semble » pas le dire, il l’affirme mordicus et connaissant l’individu je lui fais confiance pour avoir vérifié préalablement.

          2. Gerldam

            Les votes, c’est une chose, mais le lobbying où, moyennant rétribution, un lobbyiste va jusqu’à présenter la résolution pré-écrite, si ce n’st pas de la corruption pure et simple?
            En fait, l’UE est l’un des systèmes les plus corrompus au monde, sans compter que la plupapt des bureaucrates non élus sont d’une nullité crasse sur quelque domaine que ce soit.
            Souvenez-vous de l’achat de remdesivir pour 1 milliard.

          3. Grosminet

            Vous pouvez reprendre, je me suis mis dans le fauteuil. Ce qui me paraît hallucinant, avec ce vote à main levée, au-delà du fait qu’on est en 2022 et que c’est pas comme si la possibilité d’avoir une méthode de vote à la fois rapide et fiable n’existait pas, c’est que les députés européens ils sont sensés être combien ? Au moins 500 de mémoire ? Sérieusement, on compte 500 votes à main levée ? Là il faudrait le meme du patron, celui du lascar avec sa binouse : « on appelle ça du foutage de gueule »

            1. durru

              Un peu plus de 750, pour être précis.
              Ce qui est curieux, c’est que pour tous les votes importants où j’ai essayé de savoir qui a veauté quoi, il y avait la liste exacte. Je ne sais pas comment ils pourraient la produire avec un vote à main levée.
              Du coup, je me demande quelles sont les occasions où ils l’utilisent…

              1. Grosminet

                Première piste : en fait ils sont quasiment jamais tous là en même temps
                Deuxième : du coup ils l’utilisent pour des votes sensés être moins importants
                Troisième : avec cette histoire de rectification de vote dont parle la vidéo, peut-être donnent ils tous ou peut-être demande t-on à chacun leur opinion sur le vote qui a eu lieu, opinion n’ayant pas valeur de vote…

            2. Grosminet

              705 parasites, après vérification. Allez, chers collègues, en tant que président de séance, je vais compter 705 votes à main levée. Vous avez des crampes au bras ? J’veux pas l’savoir, et changez pas de main sinon le vote est annulé.

                  1. Grosminet

                    C’était de l’ironie, hein…
                    Non seulement ils ont eu la clairvoyance de se barrer, mais en plus il est bon de rappeler qu’ils n’ont jamais vraiment eux les deux pieds sur l’épave en question. La PAC ils en ont pas voulu, cette saloperie d’euro non plus, Schengen ils ont dit « allez vous faire foutre »…

                    1. bob razovski

                      @Grosminet 15 août 2022, 13 h 19 min
                      La perfide albion… C’est encore un surnom mérité. Je l’ai vécu en direct là-bas. La présidente anglaise du commitee avec lequel je travaillais a tourné casaque lorsqu’en échange d’une position en faveur de la proposition de la CE (et donc contre mon « lobby »), ladite CE lui a garantit un poste à Bruxelles malgré le départ des anglais. Il y a donc même des anglais qui ont trahi des anglais.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Les rosbifs prennent directement leur ordres à Washington, il n’ont pas besoin de l’intermédiaire de Bruxelles.

            3. Grosminet

              J’essaie de le coller moi-même, le meme en question (faut tout faire soi-même ici quand le patron est en vacances, c’est scandaleux !) et pas moyen. En fait le commentaire est en modération. Le blog se modère lui-même, en quelques sortes… Patron ! Reviendez ! Y’a un problème !

                  1. Pheldge

                    oui j’ai vu, en fait il faudrait que Sa Sainteté le Patron, dans Sa grande sagesse et Sa non moins grande mansuétude, condescende à nous expliquer comment publier une image. Je comprends qu’Il veuille garder le contrôle, mais dans ce cas, pourquoi laisser les passer liens Youtube ?
                    En espérant qu’Il lira cette modeste supplique, et pardonnera à son misérable auteur l’outrecuidance de l’avoir écrite. 😉

                    1. Grosminet

                      Et espérons tout autant que dans son incommensurable munificence, sa Sainte Patronalité (que ses chemins soient pavés de myriades de pétales de roses) fasse preuve de miséricorde envers le pauvre hère qui a eut l’idée impure de vouloir publier une image sans l’accord de Sa Divinité. Hère qui lui aussi, pour le coup, voudrait bien savoir comment c’est – y qu’on fait pour que l’image elle apparaisse direct.

                    2. Aristarkke

                      Les liens Youtube sont publics. Donc plus sûrs que des insertions directes qui pourraient être fort malveillantes, à l’occasion.

            4. Mitch

              C’est les votes en commission qui sont à main levé. En commission il n’y a évidemment pas 700 députés. Il n’empêche que cette Europe est un infecte cloaque.

              1. Dr Slump

                Il ne peut y avoir 700 députés, vu qu’il n’y a que des fils de pute.
                (mention spéciale à Pheldge, ce coup-ci j’ai bien employé l’insulte et l’intention y est 😉 )

              2. bob razovski

                @Mitch 15 août 2022, 14 h 29 min
                c’est ce que je soulignais :ce sont les votes en « commitees » qui sont à mains levée (très vite). Merci pour avoir traduit « commitee », je n’avais jamais cherché sa correspondance française 😉

            5. bob razovski

              @Grosminet 15 août 2022, 12 h 14 min
              Alors on continue 😉
              Avec ce qui est pour moi le summum de l’absurdité de ce « machin » : le langage. Lors des commitees, et a fortiori des votes plus importants, il y a des traducteurs… qui ne pigent absolument pas de quoi il est question, et qui traduisent n’importe quoi. Si vous maitrisez un tant soit peu une langue, vous passez sur son canal tout en écoutant le son direct de l’orateur (par exemple l’orateur parle français, vous écoutez en même temps la trad anglaise), vous allez vous marrer. On y arrive parfois même à des contresens techniques.
              Pour utiliser une image biblique, l’UE, c’est la tour de Babel. Ca ne peut pas fonctionner parce que de toute façon, personne ne comprend personne.
              Ah, vous ai-je aussi parlé des documents de vote ? Qui ne sont pas des suites d’articles à voter mais des suites de numéros faisant référence à des articles, qui, évidemment, ne sont pas rappelé en face des numéros. Et là où on se marre, c’est qu’il arrive que les libellés des articles changent durant la nuit… En exagérant, un exemple : vous votez pour le 215, qui hier disait « la propriété privée est garantie par ce texte » et qui le matin dit « la propriété privée est garantie par ce texte sauf si le l’état membre décide que ça va le gêner »… Bref, on se marre.

    1. Mitch

      Remy (et d’autres) font le boulot que les journalopes ne font plus. On peut les en remercier.
      Ce qui me désole c’est que le (vrai) journalisme est une activité qui est à présent pratiquée dans l’ombre et sous les radars. Leur travail n’est plus diffusé que dans des blogs et chaines YT visionnés par les quelques poignées de cérébrés qui se posent encore des questions et sentent bien que la parole des politocards vaut moins que les productions journalières de mon chien. C’est triste …

      1. durru

        Je crois que Rémy est suivi plus que l’immonde ou le figolu – à priori les deux journaux français avec le plus important tirage.
        Gave, affreux libéral financier riche etc, a certainement plus d’écoute que l’aberration.
        La seule redoute qui reste, grâce à la fois à l’arrosage d’argent public, à celui de la connivence et au conservatisme du troisième âge, c’est la télé. « Vu à la TV » reste un argument puissant. Mais, comme l’immortalité n’est pas encore tout à fait au point, ça va pas tarder à tomber. Le plus naturellement possible.

        1. Mitch

          Parmi notre ‘communauté’ c’est certain que Remy ou C.Gave sont plus considérés que les pseudo-journaux que tu cites.

          Maintenant à l’échelle nationale j’ai de gros doutes …

          Comme tu le mentionnes, beaucoup de gens considèrent encore que si c’est dis à la TV, c’est donc que c’est vrai. Peu sont intéressés par les faits et encore moins veulent comprendre.

          1. durru

            Non, je parle bien de chiffres absolus au niveau national. Les journaux papier, c’est déjà has been, plus personne ne les lit.
            La télé, par contre… nous sommes d’accord.

      2. Malancourt

        Je crois que c’est un journalisme lui-même qui a dit que maintenant, un journaliste, c’est soit une pute soit un chômeur.

      3. Béraud-Sudreau

        Ma fille ainée est rédac-chef d’un journal mensuel pro (viticulture) qui fait partie d’un groupe de revues pro agricoles. Elle discute donc avec ses collègues des autres revues à l’occasion. Tous sont de gauche, LFI minimum, et pro-vax. « parce qu’enfin, tout de même, tu es scientifique, les vax ARNm, c’est incroyablement novateur, c’est le progrès, et vu le nombre de personnes vax, forcément, c’est sûr ». Aucun interrogation, et la majorité d’entre eux sont ingénieurs. Ds la boite, la seule qui se soit posée des questions, c’est la secrétaire de rédaction, que ma fille trouvait hyper cruche ! Ce qui l’ a beaucoup perturbée, d’autant qu’on disait que seuls les crétins, fumeurs de clope et roulant au diésel, étaient contre les vax..

        Et elle n’a pas trop apprécié lorsque je lui ai dit que les journalistes avaient perdu toute crédibilité en ne faisant pas leur job, chercher des infos, les recouper, et informer. Un vrai naufrage. Et l’Ukraine en a remis une couche, il n’y a plus de journalistes faisant leur boulot correctement, c’est clair.

        Son mari gère une salle de sports, il a perdu beaucoup d’argent, car au vu des loyers parisiens, 1500 €/mois, pendant plusieurs mois, ça ne le faisait pas. Idem pour ses voisins et amis commerçants, fleuriste, quincaillerie, brasserie. Tous étaient donc hyper demandeurs du pass vaccinal, et se sont saisis de l’outil avec enthousiasme. Aucun n’a eu d’états d’âme face à l’atteinte aux libertés. Mon gendre a été très surpris des critiques que j’ai émises (vigoureusement) et m’a sorti les mêmes ridicules arguments (vu les milliards de vaccinés, le progrès, etc). Quand je pense que son grand-père paternel, militaire de carrière s’est engagé en résistance puis a été déporté (il en est revenu)…

        1. Pierre 82

          On en avait déjà discuté sur ce blog: un diplôme n’est en aucun cas un certificat d’intelligence, mais n’est juste qu’un brevet de conformité à la pensée unique.
          C’était déjà le cas dans une certaine mesure il y a 40 ans, quand j’étais aux études. La différence, c’est qu’on pouvait encore en débattre, et qu’on ne s’en privait pas.
          Aujourd’hui globalement, les ingénieurs et les diplômés en général sont les plus conformistes de la société, et donc les plus enthousiastes sur le vaccin, entre autres.
          Ce ne seront donc pas les diplômés qui reconstruiront le monde après la débâcle, mais plutôt des profils plus originaux, du genre qu’on n’entend pas pour l’instant.
          Dans les années 80 et dans les années 90, on rencontrait parfois des gens à des postes de direction, qui au départ n’avaient qu’un CAP en mécanique, mais ils étaient déjà âgés. Dès l’instant où l’école que vous avez fait va conditionner la totalité de votre carrière, ça veut dire qu’on est sur une mauvaise pente.

          J’observe les jeunes diplômés dans la boîte qui m’emploie avec un regard d’éthologiste, et je suis de plus en plus consterné de voir à quel point ils mettent un zèle particulier à parler comme leurs chefs, à singer leur langage, à imiter leurs attitudes ou leurs mimiques. Ça a certes toujours existé, mais je n’avais jamais réalisé à quel point nous étions rendus.

          1. Mitch

            Tous les diplômés (diplômés = études supérieures) ne sont pas tous comme çeux que tu décris. Si tu ne vois passer que des mecs ayant un profil de collabos c’est aussi et surtout que ceux qui les recrutent dans ta boite sont de bons apparatchiks qui recrutent des profils qui leur ressemblent.

            1. Pierre 82

              Pas faux: les RH sont devenus un endroit que j’évite soigneusement.
              Et je nuance quand même mes propos: tous les diplômés ne sont pas comme ça, mais les nombreuses exceptions peuvent être considérés comme des ratés intervenus lors de cette gigantesque entreprise de lavage de cerveau que sont devenues les écoles…
              Ma fille cadette vient de sortir d’un master en biologie, et elle pense à peu près comme moi, c’est dire…

        2. breizh

          entendu par la femme d’un chauffeur de taxi : » ce vaccin est expérimentale : on va attendre la fin de l’expérimentation ». Juste un peu de bon sens !

          1. Berdol

            D’un traitement expérimental à ARN messager. Ce qui justifie la prison pour ce type dans le cas du vaccin à arn, car ce scientifique de bon aloi, à priori, ne pouvait pas ignorer les difficultés non résolues à ce jour engendrées par cette technique peut-être d’avenir (quoi que de nombreuses techniques d’avenir ont été abandonnées depuis que la recherche scientifique existe parce que trop difficile à maitriser, voire IMPOSSIBLE à maitriser)

            1. Iskanderkul

              Justement, cette maîtrise difficile a vu une ouverture inespérée pour les labos : 2 ou 3 milliards de cobayes captifs consentants ou non, des crédits publics de recherche et développements (pour quelque chose qui était vraisemblablement déjà prêt), un désengagement juridique et pénal complet, et la vente au prix fort de la mixture expérimentale. Avec l’aide empressée des gouvernements. C’est quand même mieux que tester péniblement dans un hôpital quelconque sur 10 enfants-bulles. Mon sentiment est que toutes les nuances et variations possibles de mixture ont été essayées, et qu’il ne devait pas y avoir beaucoup de lots identiques; ceci pour expérimenter, d’après ce que j’ai compris, le meilleur vecteur génétique pour atteindre le coeur de la cellule. L’objectif n’est pas le virus du covid actuel, mais la préparation des futurs vaccins ou médicaments à technologie ARNm.

              1. Unmeusien

                 » quand je jouais avec la matière dans la chambre des éprouvettes,au milieu des années lumières et du rougeoyament ( ouille,le correcteur veut rien proposer ) des planètes  » : Thiéfaine,titre  » buenas noches  » album Alambic sortie sud. Phrase énigmatique de Hubert le visionnaire. Jouer.. bricoler est de même signification pour moi, dangereux jeux. Il est préférable de connaître,nommer, surtout,ne pas bricoler cette matière fragile.

    2. Theo31

      Un bon gauchiste est toujours une grosse merde. Ruffin a proposé au mignon sans avoir été convoqué au château d’enculer les salariés d’Ecopla et Méchanculé a bien appelé a réélire la femme de Jean Michel.

      Un socialiste est quelqu’un qui veut faire le bien avec le pognon des autres sans oublier de bien se servir au passage.

      1. Aristarkke

        avec le pognon des autres sans oublier de bien se servir au passage.
        Charité bien ordonnée…
        D’où le théorème de Margaret T. :
        Son problème (au socialisme), c’est quand il arrive au bout de l’argent des Autres.

        1. bob razovski

          Ari, aujourd’hui le socialisme n’a plus ce problème : aujourd’hui, il imprime l’argent, et il fait porter la créance sur les Autres.
          Le seul moment où le socialisme mourra, c’est lorsqu’il n’y aura plus « d’Autres » pour garantir la créance… C’est pas demain la veille.

          1. Nemrod

            Oui c’est vrai.
            Moi je pense qu’il va crever quand les « autres » déjà vivants vont jeter l’éponge.
            Il y a peu la créance courrait sur des descendants non encore de ce Monde.
            Mais maintenant des vivants plient déjà sous le fardeau car le Moloch est insatiable.
            C’est un trou noir qui engouffre tout de plus en vite.
            La Démission est en cours.
            Rien ne l’arrêtera.

            1. Aristarkke

              Pour l’instant, ça s’imprime en mettant la charge de justifier toute cette monnaie virtuelle sur les futurs descendants de nos descendants pas encore nés. Je veux bien imaginer que le tonnage d’or détenu par notre pays sécurise virtuellement les acteurs mais de même qu’aucun arbre ne grimpe jusqu’au ciel, la valeur de cet or a une limite supérieure. Donc l’impression illimitée et interminable, perso, je n’y crois pas.

              1. bob razovski

                Moi non plus, je n’adhère pas au concept de « l’illimité ». Je dis juste que la source s’est déplacée. Nemrod a bien illustré ce que je pense :
                Ce n’est plus l’argent des Autres qui passe à la moulinette, mais bien les Autres directement. C’est pour ça que le Moloch cherche de la chair fraiche, de la chair à couillon qui se croit plus malin que l’autre, qui va relever le flambeau. Ce malin finira vidé, usé jusqu »à la corde pour des nèfles, comme les Autres. Il finira par se rendre compte de l’absurdité de la situation, démissionnera sûrement s’il devient moins con, mais entre temps, il aura alimenté la machine. Bastiat disait que l’état est une fiction « par laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde ». Vue la tournure des choses, je pense plutôt que le stade de la fiction est dépassé. C’est devenu un virus.

                1. Nemrod

                  La machine est alimentée moins longtemps, quelquefois jamais.
                  Je le vois bien autour de moi.
                  Ca fuit par les deux bouts.
                  Des jeunes qui ne s’y mettent pas .
                  Des cinquantenaires démissionnaires .
                  Des gens qui deviennent frugaux.
                  La bête va crever de faim.

  19. Iskanderkul

    Y a t-il une once de vérité dans cette déclaration (qui est plutôt un début d’intuition) ? le gars semble être une pointure, il faudrait avoir l’avis de gens comme Malone, Bhakdy, même McCullough… il est sûr que nos appareils de mesure et d’observation, nos outils intellectuels sont d’une finesse qui ne cesse d’augmenter, et qu’à ces échelles, le comportement de la matière ne suit plus ce qu’on est habitués à voir, càd des petites bêtes et bactéries qui sautent d’une personne à l’autre. Et maintenant, en plus, on sait qu’il se pourrait que la matière ne soit pas seule en jeu dans tous les phénomènes physiques observés…

    1. Louchp

      Mouais… de base ça paraît improbable dans le thème : plus c’est gros, plus ça passe.
      Ces virus ont tout de même été analysés, séquencés, …
      Chouette, le prochain est enfin le 2000è commentaire.

  20. Grosminet

    Une vidéo pas mal, tombé dessus par hasard. Pour un individu normal, ça picote agréablement, tel les bulles d’un champagne bien frais, par contre, pour un bien-pensant à mon avis c’est hautement toxique.

      1. Pierre 82

        Aldo Stérone avat raison: les jeunes n’en ont jamais entendu parler. Mon fils, que j’ai vu aujourd’hui, et qui est en général aussi méfiant des médias officiel que consommateur de sites « complotistes », m’a avoué qu’avant l’attentat, il ne se souvenait pas avoir déjà entendu ce nom…

          1. durru

            C’est peut-être aussi une information sur la manière dont l’information est traitée de nos jours.
            Ce n’est pas parce que je n’avais pas l’âge que je ne connais pas Martin Luther King, par exemple. Ou John Lennon. Ou qui sais-je encore.
            Je ne sais pas, question bête : les parapluies bulgares, y’en a ici qui ne connaissent pas ?

            1. Grosminet

              Même si l’affaire avait fait grand bruit à l’époque (perso, né à la fin des années 70, je me rappelle que le prof d’histoire-géo nous avait fait un topo sur cette histoire), Rushdie c’est pas Elvis Presley non plus…

              1. durru

                J’aurais dû sortir Lockerbie, par exemple… 🙁
                Il s’agit de cas d’école, dont on devrait parler même des dizaines d’années plus tard.
                Il serait intéressant, d’ailleurs, de voir la notoriété du personnage, pour un même classe d’âge, à travers différents pays.

                1. Grosminet

                  Lockerbie, désolé, mais on est dans la même époque que Rushdie… et puis encore une fois, Lockerbie c’est pas le 9/11… qu’une personne étant née après 1980 ne sache rien à propos de Lockerbie ne me choquerait pas. Par contre qu’elle ne sache rien à propos du 11 septembre, ça serait déjà plus inquiétant. Et rigolez pas, ça doit sûrement exister…

                    1. Grosminet

                      Perso, je mets Rushdie loin devant Lockerbie en terme de notoriété. Pour moi, le titre du livre est juste inoubliable. Après, c’est on ne peut plus subjectif.

                    2. durru

                      « le titre du livre est juste inoubliable »
                      Absolument. A condition d’en avoir entendu parler au moins une fois…

                    3. Yanka

                      C’est juste dans le sens où l’on reparlait chaque fois de Lockerbie quand il était question de ce cher Mouammar K., le plus grand des lascars. Sinon, Rushdie, ça fait partie de la culture générale, comme connaître le charleston, les cycles Alcyon, la marque Panhard, Albinoni, Buster Keaton, Jesse Owens, le dodo de l’Île Maurice (encore appelé « dronte ») ou Jean Sablon !

                  1. Higgins

                    L’autre jour, il y a bien une famille en Bretagne qui s’est faite piégée sur un caillou avec la remontée de la marée. Aux sauveteurs, le père a répondu qu’il avait bien vu la mer au loin mais il a pensé que c’était la conséquence de la sécheresse !!!

                    1. durru

                      Major, quelle mauvaise foi ! Mais bien sûr que c’était la sécheresse ! Avec toutes les répétitions en boucle d’alertes plus rouges les unes que les autres, on se demande même comment la mer a retrouvé la force de revenir…
                      Durru, complotiste de dimanche (et jours fériés)

                    2. Aristarkke

                      10ans minimum d’études basiques pour en rester à pareil niveau infantile…
                      On sent que l’Ednat est un bon investissement. Vraiment !

                    3. Dr Slump

                      A mon avis la famille en question ne devait pas être d’origine française, je ne vois que ça. En tout cas ils n’étaient sûrement pas bretons… ou alors c’est juste une excuse idiote que le père a donné pour ne pas paraître… idiot devant la police. Fail !

                  2. Grosminet

                    En fait, en y réfléchissant bien, ma comparaison avec le 11 septembre n’est pas très pertinente, car les plus éclairés d’entre nous savent que contrairement à Lockerbie, le 11 septembre n’est pas un attentat, mais bien une conspiration.
                    Grosminet – fouteur de merde depuis déjà trop longtemps

                    1. Grosminet

                      « Durru, complotiste de dimanche (et jours fériés) »
                      Encore un petit malin qui est productif seulement quand les heures sont payées double… ou quand la prime de déplacement vaut le coup… j’en connaît plein des comme ça…

                    2. Grosminet

                      @ Aristarkke 15 août 2022, 14 h 59 min
                      Lapin compris. À qui était destiné votre commentaire ? Vous pouvez explicitationner svp ?

                    3. Aristarkke

                      A Grosminet 15H10
                      Mon commentaire émettait un avis de déprime suite à la justification du gogo (mis en avant par notre Major) déclarant que la marée basse était (pour lui) dûe à la sécheresse…
                      Dans mon temps d’Écolier, il nous était expliqué en sciences nat’ , dès le CE1 ou max le CE2, le phénomène de la marée et notamment les dangers d’icelle remontante, en particulier au Mont St Michel, vitesse d’un cheval au galop, etc, etc…
                      Et que la Méditerranée était une exception en raison de ses dimensions et de sa caractéristique d’être quasi-fermée.
                      Et ce n’était pas réservé aux écoliers des bords de mer, évidemment les premiers intéressés puisque j’étais à l’époque en Lorraine…
                      Or l’Instruction Publique chère à Marcel Pagnol ainsi qu’à Joseph, voulait que chaque écolier ait le bagage culturel suffisant (au certif’) pour être capable de vivre « normalement » en comprenant notamment les phénomènes naturels l’entourant…

            2. Pheldge

              @ durru 12 h 26 : à ce que je vois sur les djeun’s de mon entourage, le temps de cerveau est occupé à 100 % par des échanges sur les réseaux, alors, l’information, la culture, faut oublier …
              Quand tu emmènes ton smartphone aux chottes ou dans la salle de bain, qu’à table tu le suis en permanence, et que tu marches constamment tête baissée en textant ça devient grave.

              1. MCA

                « La fabrication du crétin numérique »… que veux-tu?

                Ce n’est pas pour rien que Steve Jobs refusait les tablettes et autres appareils à ses propres enfants; un comble pour celui qui très conscient du problème se gardait bien de l’évoquer en public.

            3. Greg

              La manière dont l’information est traitée de nos jours…

              Dans les nouvelles générations, Charlie Hebdo a « effacé » Rushdie, puis le Bataclan a « effacé » Charlie, d’ici à ce qu’ils s’intéressent à pourquoi les USA ont demandé au Quatar de payer BHL pour qu’on « efface » Khadafi qui était peu auparavant reçu en grandes pompes par Sarko, ils auront tous eu le temps de se faire vacciner contre le pox pour obtenir le QR code pour participer à la LGBTQIA+ prayde…

              J’en ai 3 de moins de 25 ans comme collègues. Ukraine débute février, en mai l’un me demande ce qu’est le CICR… Faisait 4 fois qu’il en entendait parler à la radio ou lisait dans le « journal » gratuit 20 minutes…
              Aucun des 2 autres n’a pu l’aider. Pire, la collègue de 1984, 38 ans donc, n’a pu l’aider.

              On s’en balec, ya google…

              L’avenir s’annonce radieux, pardon radioactif !

  21. Starlink_Poséidon

    Bonjour je remercie l’administrateur de ce site de me donner la parole.

    Je tiens à préciser que notre fondation n’a ni conflit d’intérêts ni financement par l’état Français.

    Tags : troll, fakenews, vous croyez bien les complotistes bande de cochon, synthèse, foutaise, minitel.

    – Donc je suis iranien et le président Français de notre fondation, qui s’appelle : Achéménide 119,5

    Siège :
    49 Rue Jallot, 50440 La Hague

    En France vous n’avez pas de pétrole mais 30000 tonnes d’or en fut de chêne métallique à offrir au monde.

    En 2015 la France, avec une production de 579 Tera wattheure a connu son pique de production électrique certainement pour plusieurs siècles.

    – L’évolution des sources d’électricités ces 20 derniers années sont, par exemple,

    en 2013 l’hydraulique et non l’alcoolique « n’est-ce pas kekoresin »

    avec une production de 75 Twh l’hydraulique est un champion face au nucléaire

    – l’éolien de +4 -4 de production par an par rapport à son installation > oui l’éolien brassent beaucoup de vent.
    – le solaire d’une croissance de production de 1% par an ( sachant que son efficacité de production décline dés 20 ans ( faite le calcul de cette merde, hors initiative privé pour des besoins privés).

    – L’hydraulique était un mix très important de votre production d’énergie à moitié en 1960 avec le conventionnel gaz, pétrole, charbon.

    Un iranien comme moi donne la leçon à des français comme « vous » de ne plus jamais utiliser ce type de ressource :gaz, pétrole, charbon, pour fabriquer de l’électricité, pour n’êtes pas le tiers-monde quand même ?

    – La production annuelle d’électricité française  :

    1923 7,2 Twh
    1939 19 Twh
    1959 58,3 Twh
    1960 65,1 Twh > rappel :vous voyez la différence avec la production en 2015 de 579 Twh

    Le nucléaire civil électrique a était mise en service le 14 Juin 1963 avec le réacteur EDF1 sur le site de Chinon, ce réacteur a fermer en 1973 .

    – En 2022 la France est les États-Unis sont les deux plus gros consommateurs de nucléaire

    – En 2022 la Russie est le plus grand producteur de nucléaire au monde

    ils ont une gamme clé en main qui va du petit réacteur Klt40s pour le petit bunker de milliardaire

    au VVER-1300TOI de dernière génération car finalement il n’y a pas mieux sur le marché.

    – La Russie a prévu de passer à 70-80% sa production d’électricité en 2100 au nucléaire.

    Réutilisation des ressources :

    les centrales française utilisent 1000 tonnes par an de combustible principalement d’uranium.

    malheureusement les branleurs de la Hague ont accumulés 30000 tonnes de stock usagé d’uranium «  en Iran il n’y a pas de taxe ménagère » pourtant on a pas 30000 tonnes de déchet !

    Une fois refroidi toute seule par l’eau des branleurs de la Haugue, les déchets sont entreposés à Pierrelate dans la Drome.

    – La russie a un contrat pour récupérer 1000 tonnes de nos déchet sur son site de Sibérie tomsk-7.

    – Dans le cochon iranien toute est bon et même maintenant intéressent industriellement de faire fonctionner le MOX

    – Depuis 60 ans la France n’a produit avec le nucléaire que 18 tonnes de déchet dit d’actinides actuellement non réutilisable par lhomme, soit 1 camion.

    – Si vous étiez dirigé par l’Iran, EDF ne serait pas racheté en action par le contribuable mais profiterait des 2 ou 3 centrales annulées par la Finlande ou l’Ukrain pour faire construire une centrale russe d’un coût de fabrication de 7,5 Milliards d’euro et conçu pour fonctionner 60 ans ………et en vendre de l’électricité à ces connards d’allemands.

    1. Hagdik

      M. l’iranien de de la fondation qui fait quoi de Beaumont-Hague, pourriez-vous préciser de quoi vous parlez et ce que vous prétendez démontrer ?

  22. Higgins

    Ou comment la Grance tourne le dos aux principes qu’elle prétend defendre : https:/
    /libertescheries.blogspot.com/2022/08/loi-avia-le-retour.html

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Le CC est tenu par Fabius et Juppé, deux brigands multirécidivistes notoires, entourés d’une clique d’affairistes qui ne valent pas beaucoup mieux. En érigeant de type d’individu en dernier rempart de la légalité et du respect des droits fondamentaux, ça ne peut que mal se passer.

        1. Mitch

          Ces 2 là avec leur casier judiciaire ne pourraient même plus passer un concours administratif pour devenir facteur. Mais en grance, ils peuvent se retrouver au conseil constitutionnel, après nomination du monarque.

          1. Pheldge

            hélas, pour ces gens là, il y a des passe-droits : nous avons un spécimen chez nous, fils de feu le Grand Timonier Leader Suprême local, qui malgré une condamnation à de la prison ferme il y a une vingtaine d’années est aujourd’hui administrateur territorial « en disponibilité », donc payé à voyager …
            #laloaélamèmepourtouss ?

      1. Mitch

        J’amerai partager cette confiance. Vraiment.

        60% ne comprend même pas de quoi il s’agit et de surcroit s’en fout royalement.et 39% doit approuver et ne fait de toute façon pas la difference entre l’administration et la justice. Reste le 1% qui tombe de sa chaise en voyant ce type de chose. Mais bon, ce pourcent représente les derniers Mohicans …

        La seule chose qui peut faire réagir les gens c’est la diminution d’une aide et/ou l’attente de l’aide suivante. La perfusion prime sur tout.

        Bientôt la fameuse ‘aide de rentrée scolaire’ et son cortège de pleurs car l’on peut déjà anticiper que cela ne suffira pas pour acheter les dernières Nike.

        Pour ma part, j’ai filé à Milan la semaine dernière pour me sortir la tête. Ca me rendait malade d’aller dans ce cloaque infecte qu’est Paris (ma femme aime Parris mais c’était le deal). En Italie, les gens sont amicaux et civilisés et sur la route on peut rouler en paix sans être persécuté par les machines à fric.

        NB: il y a de la moutarde partout en Italie. Mon fiston était à Londres en Juin et c’est pareil. Je ne sais pas ce que les branleurs grancais ont encore fabriqué mais ‘I smell a rat’

        1. Mildred

          Et pendant que vous vous baladiez en Italie, un jeune homme, pas très loin de chez moi, se baladait la tête de son père à la main !

      1. MCA

        @Aristarkke 16 août 2022, 9 h 41 min

        Sauf que s’il doit faire voter une loi pour faire passer ses saloperies, j’en connais qui vont être ravis de lui mettre des bâtons dans les roues.

        1. Aristarkke

          Tu sais bien qu’il a tendance à donner des ordres comminatoires au Parlement et à faire voter et revoter jusqu’à obtention du résultat souhaité…

          1. MCA

            Et assez curieusement, une fois la loi votée il ne la resoumet pas au vote histoire de vérifier si les parlementaires n’auraient pas changé d’avis entre-temps.

            Va savoir pourquoi?

    1. Theo31

      Des lors qu’il y a des solutions qui ne sont pas mises en place, l’intention malfaisante de nuire aux Européens ne fait aucun doute.

    1. Theo31

      Mechancon, le guignol alcoolique qui a appuyé 266 fois sur le mauvais bouton de vote et qui reçoit sa paie directement depuis l’Elysee ?

        1. Grosminet

          Dans le cas présent, syndicaliste depuis l’âge de 16 ans, soit il a commencé à tisaner de très bonne heure, soit plus probablement il était très con d’origine.

    1. MCA

      Suite à ton post je viens de visualiser le film et effectivement les prédictions sont assez troublantes tant elles collent à ce qui se passe actuellement.

      Je me demande même si les romans et films d’anticipation ne sont pas une méthode subtile pour habituer le public à ce qu’on lui prépare en inspirant certains intérêts économiques et financiers à traduire toutes ces dystopies dans notre quotidien.

      1. Dr Slump

        Les romans ne sont généralement pas écrits pour faire de la propagande, au contraire. Mais ça a tendance à changer depuis l’irruption des mouvements woke et SJW de mes deux, qui se mettent à écrire des romans prônant clairement leur idéologie (en plus d’être mal écrits, pompeux, maniérés, assommants).
        Pour les films, ils ne sont pas tous des brûlots propagandistes, mais Hollywood est bien un instrument de propagande américain.

        1. Grosminet

          « mais Hollywood est bien un instrument de propagande américain. »
          c’est pas nouveau. Prenez un film (si on peut appeler ça un film) comme independance day, c’est assez flagrant, et il doit avoir facile 20 ans, le navet en question. Par contre, effectivement, ce qui est plus récent, c’est le fait que le courant woke contamine de façon assez peu subtile le cinéma, américain mais pas que, et ce notamment en ce qui concerne la distribution des rôles (en bon français ça se dit il faut mettre du black et de l’homo). Pour en avoir discuté avec des neveux et nièces d’une vingtaine d’année qui me parlaient de ce qui se regardait ces derniers temps, notamment sur netflix, ce qui est rassurant ces qu’ils (les jeunes, bien que mon échantillon statistique ne soit pas vraiment représentatif) ne sont pas dupes.

          1. spirou

            viens de tomber sur une BA d’un film Universal sur les pilotes blacks de la seconde guerre mondiale, co-produit par Black Label Media…
            Nope, le film, est entièrement tourné avec une équipe black et ce qui serait du racisme dans le sens inverse est largement accepté dans ce cadre là. La pression est terrible sur les cadres des studios qui doivent impérativement embaucher des profils woke et racisés.

            1. Higgins

              Sur cette unité de chasse de l’USACC durant la seconde guerre mondiale où tous les pilotes étaient noirs : https:/
              /fr.m.wikipedia.org/wiki/Tuskegee_Airmen
              Ils ont principalement opéré sinon uniquement dans le sud de l’Europe (Italie). De nombreux témoignages d’équipage de bombardier font état de leur satisfaction de se voir protégés par les « Red Tails » durant leurs missions.

        2. Yanka

          « Les romans ne sont généralement pas écrits pour faire de la propagande, au contraire. Mais ça a tendance à changer depuis… »

          Non, ça ne change pas. Il y a toujours eu des romanciers visionnaires ou peut-être plutôt des visionnaires qui font de leurs visions un roman, tel un Jean Raspail avec son « Camp des Saints » (1973 !) ou Kafka (mort en 1924) avec sa description d’une bureaucratie aliénante et totalitaire. Et puis les médiocres idéologues, les abrutis : Yannick Haenel, Édouard Louis, tant d’autres, qui pis sans talent, plats, bien plus plats que ça. Encore une fois les artistes, les vrais, vivent en léger surplomb et sont dans le monde tout en étant un peu ailleurs, si bien qu’ils distinguent bien plus les lignes et les énergies que les individus et les masses. (qu’on ne distingue pas quand on en fait partie).

    2. durru

      Ils sont très vigilants chez CP, n’empêche : sans lien, tu n’as plus vraiment le moyen de savoir que l’article existe. Un jour après, il a disparu de la première page, aucune référence nulle part…

      1. Dr Slump

        Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ce choix d’éliminer le classement chronologiques des articles, c’est naze.
        J’utilise Pocket, une extension qui permet d’archiver d’un clic tous les articles intéressants, et de les classer par catégories personnalisées. Je recommande 😉

        1. durru

          Pourquoi ? Je crois que cet article constitue un élément de réponse… Cela s’appelle « politique éditoriale ».
          Vu le nombre d’articles intéressants sur CP de nos jours, un passage toutes les 2-3 semaines, plus des informations piquées ici et là, me suffisent largement 😀
          Pour d’autres sites d’information, peut-être. Je me demande bien lesquels, quand même…

          1. Dr Slump

            Pas compris. Quel intérêt de cacher leurs publications alors que c’est leur fond de commerce ?
            Pocket ne sert pas que pour l’information…

            1. durru

              Cacher *certaines* publications.
              Ils publient beaucoup, des avis assez divergents des fois, mais ils gardent en première page seulement ce qui correspond à leur « ligne éditoriale ». Cet article est visiblement trop complotiste, il pose trop de questions qui fâchent, pour pouvoir être laissé à disposition trop longtemps.
              D’ailleurs, l’article que j’avais proposé moi-même, du 15/8 (un article potable par jour, CP s’améliore !) est dans la même position, et il est plutôt précis sur la situation actuelle dans le monde occidental.
              Ni l’un ni l’autre, très récents, ne font partie des « choix de la rédaction ». Cela veut tout dire…

              On se donne bonne conscience, tout en minimisant les risques de voir sa clientèle menacée par une soudaine prise de conscience…

              1. Dr Slump

                Je ne dis pas que cette explication n’est pas valable, mais ça me paraît tellement absurde que ca dépasse mes capacités de compréhension.
                Cela dit j’ai découvert récemment l’existence d’agences de communication qui diffusent leurs articles aux journaux qui les reprennent sans aucune vérification. Alors… tout est possible.
                D’ailleurs j’aimerais bien retrouver l’auteur de ce témoignage.

                1. durru

                  C’est parce que nous n’avons pas (plus ?) à faire à des gens rationnels, ils n’appliquent pas les mêmes principes pour prendre leurs décisions. C’est pour ça que plein de choses paraissent absurdes : parce qu’elles le sont, tout simplement.

                  Un petit extrait de l’article que j’avais évoqué :
                  Les étatistes n’ont pas réellement d’idéologie à proprement parler ; leurs convictions politiques sont souvent basées davantage sur des émotions que sur des principes.

                  1. Dr Slump

                    Voilà le témoignage dont je parlais, et qui mentionne Ctpts parmi ceux qui publient de faux articles de presse commandés par des lobbies, édifiant :
                    http s://www.fakirpresse.info/moi-journaliste-fantome-au-service-des-lobbies

  23. Spirou

    J’ai encore croisé un banquier d’affaire lors d’un verre qui m’expliquait convaincu que l’US army restait la meilleure armée du monde. Bon, l’idée que cette superstructure soit en état de délabrement achevé ne rentrera jamais sans doute dans l’esprit de bcp de bac + 5 avant longtemps. Une itw intéressante pourtant du colonel Mc Gregor qui affirme que l’US army n’a pas connu de situation aussi catastrophique depuis les années 70.
    https://www.foxnews.com/media/fox-news-crushes-cnn-msnbc-viewership-during-second-quarter-the-five-makes-history

    1. Pierre 82

      C’est quoi, cette nouvelle couillonnade?
      J’ai beaucoup aimé le « … qui pourrait s’enflammer facilement au contact de l’air ». J’ignore totalement s’ils comprennent encore le sens de ce qu’ils disent.
      Quoi qu’il en soit, il semble que souffrir d’Alzheimer devient un prérequis pour être embauché comme journaliste.
      J’ai beaucoup de compassion pour ceux qui passent du temps à scruter les médias, car très clairement, je n’arriverais pas à le faire.

      1. durru

        C’est juste pour avoir une explication toute prête au moment où on aura plus de gaz, même par cette filière.
        En plus, ça tape sur les méchants rosbifs qui nous ont posé le lapin du brexit, c’est tout bénéf’.
        Vous croyez quoi ? Qu’ils sont sérieux ?

        1. Pheldge

          tiens, régale toi, c’est dans le Point, un article réservé aux gars beaux nez : »Les combats en Ukraine autour de la plus grande centrale d’Europe invitent à repenser notre conception de la sécurité énergétique »
          lepoint.fr/sciences-nature/ce-que-nous-dit-zaporijia-du-nucleaire-16-08-2022-2486514_1924.php
          Heureusement que les commentaires sont plutôt rassurants …

    1. durru

      Les points Godwin deviennent ma spécialité, alors je me lance :
      Hitler aussi pointait le danger que représentait le communisme soviétique. Et il avait raison…

      1. Iskanderkul

        Il est touchant de voir John Campbell (un gars honnête et pertinent dans ses analyses multiples lors de ses vidéos médicales) découvrir avec étonnement que l’étude faite par les Thaïs n’a pas été faite en UK, US, europe ou Canada. C’est Bambi qui découvre la neige…

  24. laurent a LA

    hs mais drole
    https:/ /i1.wp.com/stonetoss.com/wp-content/uploads/2022/08/fbi-election-interference-stonetoss-comic.png?fit=1000%2C500&ssl=1

  25. BXL

    Le gouvernement est en train de créer un nouveau comité de surveillance du covid. Un de plus. Je sens que la rentrée va être rigolote… H16, où êtes-vous ? On se languit de vous!!!

      1. Nemrod

        Et y aura quoi en Octobre hein ?
        D’après le nouveau Comité de mes 2 .
        Une….une …nouvelle vague !
        Bravo Durru.
        Gagné !
        C’était facile.

        1. Pierre 82

          Le seul espoir, c’est que la situation économique, voire sociale, ne se mette à se détériorer à vitesse grand V à partir de l’automne. Ce ne me semble pas une option totalement farfelue, vu l’inflation qui n’a aucune raison de s’arrêter en si bon chemin.
          Et dès lors, ce sera plus compliqué pour eux de continuer à foutre la trouille avec une grippette. Surtout si le peuple crève de froid, ou qu’on n’a plus un clou pour se gratter vu le prix de l’énergie.
          Et j’en reviens à ce que je pense depuis le début des premiers confinements: il y a une condition indispensable pour manipuler les gens comme ils le font: que tout le monde ait un niveau de vie qui reste au moins constant. Et 2020 a même « enrichi » beaucoup de gens de ces classes moyennes, dans la mesure où, étant privés de consommation, ont massivement épargné.
          J’en reviens à ce que j’écrivais il y a deux ans: tant que le robinet d’argent gratuit fonctionne, ils peuvent manipuler l’opinion comme ils le veulent. Et c’est cette tuyauterie-là qui risque fortement de se boucher d’ici la fin de l’année. On n’imprime pas du pétrole, ni du gaz, et encore moins de l’électricité.

          Et je répète encore une fois: ce qui me tracasse le plus, ce n’est pas la crise économique, fût-elle dantesque, mais bien la perte de mes libertés fondamentales. Les choses matérielles, ce n’est pas l’essentiel. On s’en remettra.
          Du coup, entre une apocalypse financière et un étouffement progressif comme nous le vivons depuis plus de deux ans, mon choix est vite fait.

          1. Dr Slump

            Un effondrement économique est justement ce que je crains le plus, parce que ce serait une nouvelle crise à exploiter par l’état, qui pourrait facilement s’en servir comme prétexte pour abolir l’argent liquide, et instaurer un système de monnaie numérique d’état adossé sur… la propriété privée, en gros.
            Il faut rester vigilant, les élites n’ont pas renoncé à leurs projets de great reset. Karl « Klaus » Schwab, je le rappelle, décrit ce projet en toutes lettres dans son « mein Kampf des temps modernes. Point godwin assumé, ce type prône une idéologie totalitaire.

            1. Pierre 82

              Ce que je voulais dire, c’est que ce n’est pas l’effondrement économique en lui-même qui m’effraie, mais uniquement les entraves aux libertés individuelles.

              Il ne faut pas oublier que le pouvoir en place ne fonctionne qu’avec le bluff. Mais pour pouvoir bluffer, il faut savoir donner le change.
              Tant que tous les autres pays acceptent l’euro en échanges de biens et services, et tant que nos gouvernants distribuent allégrement de la monnaie qu’ils impriment sans contrepartie, alors le peuple est content, et ne se révoltera pas.
              Mais le jour où une inflation sérieuse se déclenchera (et ça a commencé – cela signifie simplement que les autres pays commencent à trouver que l’euro, c’est pas terrible comme monnaie), nos élites seront nues, et incapables de continuer à bluffer.
              L’euro numérique, ce sera trop tard pour l’imposer. La situation vénézuélienne ne s’améliorerait pas avec un bolivar numérique.
              Et si vraiment on se dirige vers une hyperinflation (ce que je ne pense pas), le marché noir se fera en bons billets verts de dollars US (ou en roubles, qui sait?).

              Le pire, c’est que l’étouffement soit progressif avant la ruine totale. Le syndrome de la grenouille dans la casserole alors pourrait fonctionner à fond. Mais il semble que ça s’accélère, ce qui me rend optimiste.
              Il est en effet peu probable qu’en quelques mois, un peuple en guenilles fasse gentiment la file pour aller mendier auprès des administrations une bouillie qui leur servira de nourriture, et un kilo de charbon par semaine pour se chauffer, sans broncher (je caricature, je sais…).
              Toutes les privations de liberté joyeusement acceptées jusqu’à présent ne l’ont été que parce qu’à côté de ça, c’était l’opulence et la vie facile.

              1. Aristarkke

                un kilo de charbon par semaine pour se chauffer,
                Techniquement, vous aurez du mal à en tirer parti, vu que les poêles à charbon ont été envoyés à la casse depuis des décennies.
                Et à juste titre, tellement c’était une plaie à utiliser…
                Peut-être reste-t-il des cuisinières mixtes bois/charbon de ci de là mais bon!
                Pas taper, hein…

              2. Jacques Huse de Royaumont

                « Toutes les privations de liberté joyeusement acceptées jusqu’à présent ne l’ont été que parce qu’à côté de ça, c’était l’opulence et la vie facile. »
                Hélas, oui, et que trop. On l’a vu avec le deal piquouse contre bière en terrasse qui a trop bien fonctionner.
                Le crash économique qui vient va changer la donne et provoquer pas mal de désordre. Ce que je crains, c’est que ceux qui en tire le meilleur profit ne soient pas les plus bienveillants.

                1. Higgins

                  https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2022/08/17/comment-les-services-secrets-ont-traque-les-resistants-sur-internet-par-eric-verhaeghe/

                  1. Pierre 82

                    Et voilà pourquoi les services secrets de sa gracieuse Majesté ne sont plus ce qu’ils étaient: ils ne s’occupent plus de renseignement militaire, mais ils sont occupés 100% de leur temps à espionner leur propre population, ils n’ont plus le temps de faire autre chose. Je me demande ce qu’en pensent les gugusses qui bossent là-dedans, et quel sera leur degré d’engagement personnel si ça tourne mal. M’étonnerait qu’ils soient prêts à verser leur sang pour sauver des hauts-fonctionnaires britanniques.

                    1. Spirou

                      Reste le MI6 dont l’obsession est de faire peter le pont de Crimée. L’armée Uk ou ce qu’il est en reste commence à gueuler depuis qu’on lui impose de nouveaux critères de recrutement lgbtq+ racisés.
                      Deja que les critères précédents (casier judiciaire rempli/ obésité) avait fait chuter le niveau. Mais ça veut toujours faire la guerre aux russes alors qu’ils ne contrôlent plus rien chez eux

                    2. Higgins

                      @ Spirou 11h45mn
                      https:/
                      /www.fdesouche.com/2022/08/17/royaume-uni-le-chef-du-recrutement-du-royal-air-force-demissionne-pour-protester-contre-la-suspension-des-offres-demplois-pour-les-hommes-blancs-en-faveur-des-femmes-et-des-minorites-ethniq/

                2. durru

                  La bienveillance est une bien curieuse qualité… Elle a souvent tendance à être réciproque. Comme le respect, quoi.
                  Pour en bénéficier, il faut d’abord en être digne.
                  Attention, je ne dis absolument pas que ça soit une condition suffisante, mais elle est plutôt nécessaire.
                  Les SJW et autres wokes prompts à demander de la bienveillance unidirectionnelle risquent d’être quelque peu surpris…

              3. BXL

                Qui sait encore de nos jours la signification du mot « Liberté » ? J’ai bien peur que la société d’aujourd’hui se contente de penser que c’est une vague notion signifiant qu’on peut acheter ce qu’on veut (et surtout ce dont on n’a pas besoin) avec de l’argent tombé des poches du gouvernement, qu’il soit issu de la planche à billets ou des recettes fiscales payées par les autres.

  26. Iskanderkul

    Maintenant que la majorité ne sait plus raisonner convenablement (elle est manipulable après 30 années douces d’élucubrations sur le CO2, et 2 années violentes sur le « virus »), la phase suivante semble être une fixation du peuple dans les (gros) soucis du quotidien. Pour que cela ne bouge pas trop pendant l’étouffement progressif que nous redoutons.

    1. Aristarkke

      Ils ont intérêt à éviter que le gros souci du quotidien soit de remplir des assiettes vides…
      C’est une hypothèse de départ d’insurrection, de troubles a minima rarement démentie dans le passé…

    2. Gerldam

      Quand on lit que 7 français sur 10 pensent que le gouvernement n’en fait pas assez pour le climat, on se dit que redresser ce pays sera bientôt mission impossible tant le peuple a eu le cerveau lavé, lessivé, dans des proportions qu’on a du mal à imaginer, dès lors qu’on a encore quelques neurones opérationnels.

      1. Aristarkke

        La contrepartie de nouvelles taxes à payer (puisque toutes celles en cours sont utilisées pour autre chose) n’a pas dû être évoquée. Je suis sûr que l’enthousiasme aurait été finalement bien revu à la baisse…

      2. Pierre 82

        @Gerldam
        Oui, les gens, en apparence, trouvent que le gouvernement n’en fait pas assez pour le climat. Mais comment la question a-t-elle été posée?
        En général, à ce type de sondage, les gens sont plus ou moins conditionnés à répondre comme si « toutes choses étant égales par ailleurs ».
        Autrement dit, ce que les gens entendent, c’est:
        « Si je ne paie pas plus de taxes ou d’impôts, que je peux continuer à vivre comme avant, que rien ne change pour moi, est-ce que je suis d’accord pour que d’autres (sous-entendu, les riches, les vrais pollueurs, etc…) fassent des efforts à ma place, pour sauver le climat, vu qu’il paraît qu’il faut sauver le climat puisque tout le monde le dit? »

        Pas étonnant qu’on arrive à 7 Français sur 10. Ça s’appelle de la manipulation.
        Quand les gamelles seront moins bien remplies, et qu’on devra mettre des mitaines ou des moufles pour dormir, les choses ne se passeront sans doute plus de la même manière.

        1. Higgins

          On a un cas identique avec la limitation de vitesse à 110 km/h sur autoroute. Le résultat à la question initiale est allègrement transformé pour annoncer un consensus faux : « La question, la voici dans son intégralité : « Vous personnellement, seriez-vous prêt à réduire votre vitesse sur l’autoroute à 110 km/h, spécifiquement dans le but de réaliser des économies de carburant ? »
          Bien sûr que nous sommes tous prêts, ponctuellement, à baisser notre vitesse quand nous voulons « spécifiquement » faire attention au carburant. Tout comme nous baissons le chauffage ou éteignons la lumière à la maison.
          29 % des participants ont répondu un oui franc : « oui, tout à fait ». Et en ajoutant ceux qui sont plus indécis (« oui, plutôt »), on obtient 63 % de oui… (CQFD)
          Cela ne veut absolument pas dire les personnes interrogées sont favorables à un abaissement obligatoire de la vitesse à 110 km/h sur autoroute !
          Mais place à la présentation fallacieuse des résultats (avec la complicité active des journalopes): le lobby écologiste et l’institut de sondage ont bombardé la presse de cette fausse info : « La réduction de 20 km/h sur autoroute est une des mesures qui permettrait de tendre vers cette sobriété et les Français y sont globalement favorables ».
          Ca y est. Le cap est franchi. Ils parlent d’une « mesure », c’est-à-dire d’une décision politique. Et voilà comment on obtient, depuis une semaine, des journaux titrant sur « les Français majoritairement favorables à l’abaissement de la vitesse sur autoroute ».
          De quoi ouvrir un boulevard à nos dirigeants qui essaient de nous imposer l’abaissement de la vitesse sur autoroute depuis des années ! »

          La pétition est là : https://www.liguedesconducteurs.org/non-a-labaissement-de-la-vitesse-sur-autoroute-22mb?idU=6

          1. Pierre 82

            Tant mieux: ils sont aveuglés par leur hubris. Ils sont sincèrement persuadés que la population est massivement favorable à leurs conneries, et ils continueront à s’enfoncer jusqu’au moment où ils couleront.

            1. durru

              Méfiez-vous, Pierre !
              Nombre de contributeurs de ce lieu de perdition sont au moins tout aussi convaincus que nos zélites du suivisme indéfectible de la population.
              Vous risquez de provoquer des graves conséquences…

              1. Pheldge

                il fut un temps où Pierre était moins optimiste … 😉 et durru, les deux années qui se sont écoulées nous ont démontré le suivisme de 80 % de la population, et le silence discret de presque tous les 20 % restants. Je te laisse conclure sur le suivisme.

                1. durru

                  Oui, parce qu’il n’y a jamais eu des manifestations dans à peu près toutes villes de France et de Navarre il y a environ un an…
                  Il faut comprendre que, tout comme pour la Manif pour Tous ou les GJ, il s’agissait surtout de gens qui n’avaient pas l’habitude de ce genre d’activités, pas le réflexe d’y participer, et que donc les participants actifs étaient assez loin de constituer la totalité de ceux qui soutenaient ces idées.

                  Faut essayer de sortir de sa tour d’ivoire de temps à autre et voir les choses telles qu’elles sont. Sinon, ce qui arrive aux zélites arrive aussi aux autres : une totale déconnexion des réalités.

          2. Simon C-T

            Même problème pour le choix entre l’heure d’été et celle d’hiver. Tout dépend de la manière de poser la question. Les gens répondent majoritairement pour la première proposition, parce qu’inconsciemment ils entendent la question :  » Préférez-vous l’été ou l’hiver ? « . Si on leur rappelle que l’heure d’hiver est la plus proche du cycle solaire alors que celle d’été s’en éloigne d’un écart de deux heures, la réponse pourrait différer. Il suffit de préciser par exemple que le passage permanent à l’heure d’été pourrait avoir pour conséquence de ne voir se lever le soleil en plein hiver qu’à partir de 10 h du matin dans la ville de Brest. Si on ajoute que nous sommes déjà décalés d’une heure de plus par rapport au soleil à cause d’Hitler (Point Godwin), la réponse pourrait être encore plus modifiée. Il faut savoir que l’une des premières décisions du Reich au mois de juin 1940, alors que la France est sous occupation allemande, a consisté à aligner l’heure de Paris sur celle de Berlin (UTC+2). Ce qui aura pour conséquence de créer une heure de décalage entre Paris (UTC+2) et Londres (UTC+1), pourtant plus proches géographiquement. Si nous avons la même heure à Paris et Varsovie c’est à cause du petit moustachu !

              1. Simon C-T

                Non, il n’y avait pas d’heure d’été en 40 mais maintenant nous serions encore à l’heure de Londres et pas à celle de Berlin. C’est pourquoi nous avons deux heures d’avance par rapport au soleil au lieu d’une seule quand nous sommes à l’heure d’été.

                  1. durru

                    Je le sais, Major. J’ai réagi à cette phrase, qui ne comporte pas d’ambiguïté sur le moment évoqué :
                    « l’une des premières décisions du Reich au mois de juin 1940, alors que la France est sous occupation allemande, a consisté à aligner l’heure de Paris sur celle de Berlin (UTC+2) »
                    Dans ce contexte, c’est bien UTC+1 qu’il faut lire.

            1. René-Pierre Alié

              « inconsciemment ils entendent la question : » Préférez-vous l’été ou l’hiver ? »
              Exact.
              Même chose à propos de « la peine de mort ». Ils entendent « mort » et sont contre. Parce que contre la mort. La même question, avec « peine capitale », ne recevrait pas la même réponse.
              Pauvre humanité ! Si con, si malléable.

  27. Higgins

    Autre article intéressant sur la Chine : https:/
    /lecourrierdesstrateges.fr/2022/08/17/la-chine-entre-expansion-et-declin-par-francois-martin/

      1. Higgins

        L’auteur parle de chose qu’il connaît mal et procède à des amalgames douteux. Exemple : les pbs de siège éjectable ne sont pas liés à l’avion puisque c’est avant tout un pb de cartouche non-conforme. Lors de l’entrée en service d’un appareil, il n’y a aucune surprise à voir des accidents. La courbe de ceux-ci suivent normalement une courbe en U qui tend à remonter lorsque l’appareil devient trop vieux. A titre personnel, le F35 est un avion mal-né qui accumule les difficultés en plus de son prix exorbitant. Que des dirigeants européens aient été assez cons pour s’en porter acquéreur en dit long sur leur médiocrité. En Suisse, suffisamment de signatures ont été recueillies pour qu’une nouvelle votation puisse être envisagé autour d’un appareil qui répond imparfaitement aux besoins du pays (en clair, la Suisse a avant tout besoin d’un intercepteur pour assurer la police du ciel). On peut penser que les USA disposent d’arguments très solides pour faire plier aussi facilement la clique de corrompus aux affaires. En attendant, ils sont très forts car ils réussissent à faire payer la gabegie de ce programme aux pigeons de service. Chapeau bas.
        Entendons-nous bien, si ce programme présente un rapport qualité-prix largement inférieur à un, ça reste un système d’arme qui sait et peut faire mal.

  28. durru

    Beaucoup de réflexions que j’aurais pu écrire moi-même dans cet article (avec un bon VPN, vous pouvez aller directement sur l’original en anglais d’Alastair Crooke) :
    https: //brunobertez.com/2022/08/17/a-lire-et-assimiler-pour-mieux-connaitre-votre-monde-et-surtout-vos-ennemis-vos-ennemis-ce-sont-eux/
    C’est assez impressionnant comment les nuages se dissipent à vitesse réelle, en nous laissant devant une paysage d’immense désolation.

    1. Taisson

      La fascination pour les « intellectuels » nous à conduit la ou nous en sommes… l’intellectualisme était synonyme de « gauche » et à tartiné les esprits pendant longtemps, (et il continue) de cette bouillie impossible à nommer qui va du communisme soviétique , au wokisme en passant par le totalitarisme socio-écolo.

      Si, aujourd’hui quelques intellos, armés des mêmes outils, semblent s’apercevoir des erreurs de ceux qui les ont précédés au hit parade des idées à suivre, tant mieux, mettre des mots sur les choses, et analyser, c’est bien, mais n’ayant aucun soutien, ni médiatique ni populaire, j’ai bien peur que ce ne soit qu’un baroud d’honneur !

      Je ne sais pas si l’on peut « réparer » une pensée quasi collective ?
      Et les nuages ne se dissipent que pour une toute petite minorité, et rien ne prouve qu’ils aient la même vison du paysage ainsi découvert…

      Je crois bien mériter un point godwin …Mais, maintenant,
      quand j’entends un « intellectuel sachant » expliquer au populo comment on ouvre une porte ouverte, j’ai bien envie de sortir mon revolver !

      1. durru

        Je crois que c’est plus compliqué que ça.
        C’est la descendance de Rousseau qui est en cause ici, les intellectuels « de gauche » qui ont préempté le « débat intellectuel » en France, sur le principe avoir tort avec Sartre plutôt que raison avec Aron. Ce n’est pas la descendance de Montesquieu, ni même celle de Voltaire, malgré les côtés très sombres du personnage.
        Première remarque : Raymond Aron a bel et bien existé et ce n’est pas son travail qui aurait pu pousser la société dans la direction qu’elle a prise. Et il n’était pas vraiment le seul.
        Deuxième remarque : la situation française est assez particulière et même les US ont été « contaminés » d’abord par les « déconstructivistes » français (Foucault, Debord, etc) avant de prendre la relève avec leurs SJW et autres wokismes. Cette suprématie intellectuelle de la « gauche » est bien moins flagrante ailleurs (et notamment en allant vers l’Est). La gauche en question est, comme bien décrit dans l’article, très élitiste et anti-ouvrière.
        Dernier point : l’avènement de cette idéologie a été possible seulement grâce au soutien (intéressé) de toute une élite financière (dont Soros ou Gates ne sont que des exemples plus visibles).

        1. Yanka

          « les « déconstructivistes » français (Foucault, Debord, etc) »

          Vous vouliez dire Derrida ou Deleuze, je suppose, parce que Debord était un situationniste, une espèce un poil plus charnue et radicale que l’autre.

    2. Dr Slump

      Bel article en effet, même si Alastair Crook se vautre en attribuant la naissance de l’idéologie totalitaire aux Francs de Charlemagne :

      « Ces contours de l’idéologie européenne, tels qu’ils ont émergé pendant l’ère révolutionnaire française, ont été en grande partie tracés par les Francs avant et après Charlemagne. C’est alors qu’est apparue la doctrine de la supériorité raciale (« les autres » étaient « barbares » et païens et ne servaient que d’esclaves). C’est aussi à cette époque que l’expansionnisme prédateur extérieur (les croisades, puis le colonialisme) s’est ancré dans la psyché européenne. »

      Foutaises. Tellement faux que barbare est un mot d’origine grecque, grecs qui prenaient déjà des esclaves chez ces « barbares », ces étrangers qui quand ils parlent on n’entend que des  » bara-bara  » qu’on ne comprend pas, ce qui a donné le blabla. Mais les Perses en faisaient autant, et en fait c’était la pratique de toutes les puissances européennes et orientales, dans tout le pourtour méditerranéen au moins. Le totalitarisme qu’il analyse finement ne vient pas juste de la France et des Francs, c’est par trop réducteur, il vient de plus loin et de plus profondément dans l’histoire des peuples européens et orientaux, en relation et en guerre les uns contre les autres, pour des raisons matérielles aussi bien que religieuses. La politique et l’idéologie sont venues après, et ce sont en effet les intellectueux français qui en ont le plus fondé les théories, Rousseau et compagnie.

      1. durru

        Ah, désolé, je n’ai pas encore lu la première partie… C’était en cours.
        Le totalitarisme n’a pas trop de rapport avec les relations entre Etats ou entre civilisations, c’est assez curieux comme point de vue…

        1. Dr Slump

          Je m’explique: A.Crooks fait remonter, selon ses propres termes, les « contours de l’idéologie européenne » totalitaire à l’empire des francs. Il leur attribue « la doctrine de la supériorité raciale », et même  » l’expansionnisme prédateur extérieur… « , alors que tout ceci existait déjà avant Charlemagne et les francs. Les Perses, les Grecs, les Scythes, les Hittites, et d’autres ne l’avaient pas attendus pour déjà considérer les étrangers comme des barbares à conquérir, à exploiter, et pareil pour les guerres expansionnistes.
          Crooks va bien trop vite en besogne en attribuant la naissance de cette mentalité aux francs, et s’ils avaient développé une doctrine à ce propos, selon ce qu’il prétend, ce devait être en réponse, en mimétisme sans doute, aux mêmes velléités expansionnistes, prédatrices et de domination raciale que celles des autres peuples de l’époque.

          L’influence des religions est indéniable également : leurs prétentions universalistes forment pour moi la base des idéologies totalitaires, qui se résume en fait à : un seul dieu, une seule religion, un seul peuple… en tout cas c’était déjà en germe dans les religions judéo-chrétiennes elles-mêmes, islam compris bien sûr.
          Enfin, ce totalitarisme idéologique, ou ces idéologies totalitaires ont évolué et se sont répandues par le jeu des relations et des guerres qui ont ravagé l’Europe à travers les siècles, pour des motifs expansionnistes, religieux, puis politiques, puis idéologiques.
          Pour illustrer ce que j’essaye d’expliquer, je dis que les adorateurs de l’UE veulent réaliser le même rêve délirant que celui de Napoléon : unifier l’Europe, en faire un seul état, un seul peuple, une seule culture. C’est une folie, et c’est selon moi une folie totalitaire. Crooks fait une bonne analyse, mais il est réducteur en en attribuant l’origine à une « doctrine » qui aurait été édictée sous Charlemagne.
          C’est un sujet complexe, j’espère que ma pensée est plus claire à ce propos.

          1. durru

            Je ne suis pas vraiment d’accord…
            Pour commencer, le principe « étranger = mauvais/inférieur » n’est pas lié à l’Europe ou au pourtour méditerranéen, c’est propre au monde tribal tout simplement. C’est seulement la sortie du tribalisme qui a permis de sortir de cette stratification.

            Après, pour ce qui est des religions monothéistes : les Juifs sont le « peuple élu » et n’ont pas vraiment vocation universaliste. Le christianisme a, quand même, le principe « donnez à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu », ce qui a permis la séparation de l’Eglise et de l’État. Même si la vocation universaliste du catholicisme a poussé à quelques excès (qui ne sont pas consubstantiels à la religion, pourtant). Pour l’islam, c’est différent, mais ça vient plus du fait que c’était des barbares (au sens moderne). Comme d’autres barbares, par exemple les Mongols ou Tamerlan. Aujourd’hui, c’est toujours les barbares qui cherchent le califat, pas les pays les plus civilisés.

            Les idéologies ne sont apparues qu’avec les Lumières. Donc Napoléon peut avoir été influencé, j’avais pas vu les choses comme ça. Et la suite, bien sûr…
            Mais encore une fois, l’idéologue (probablement le premier) c’est Rousseau (et autres autour de lui), c’est pas l’ensemble des intellectuels des Lumières.

            Pour revenir à Crooke, autant il est juste dans la deuxième partie (que j’ai posté en traduction), autant dans cette première partie il est plutôt à l’ouest. Assez curieux…

            1. Iskanderkul

              Pour illustrer ce que j’essaye d’expliquer, je dis que les adorateurs de l’UE veulent réaliser le même rêve délirant que celui de Napoléon : unifier l’Europe, en faire un seul état, un seul peuple, une seule culture. C’est une folie, et c’est selon moi une folie totalitaire. Crooks fait une bonne analyse, mais il est réducteur en en attribuant l’origine à une « doctrine » qui aurait été édictée sous Charlemagne.

              Oui, je ne suis pas sûr que la « conception idéologique des affaires en cours » conduisait Charlemagne et ses contemporains dans leurs actions; plutôt ils se tapaient sur la gueule pour savoir qui allait emporter le plus gros morceau. Ce qui constitue aussi un embryon de conception idéologique, nous sommes d’accord (« c’est Moi et mon clan les plus forts »); mais ce que qu’avance Crooks à ce sujet n’est pas tout-à-fait juste.

              Si Rousseau peut apparaître comme le premier idéologue, il me semble que c’est parce que l’époque était suffisamment mûre pour lui permettre de développer ses théories : les idées traversaient la société depuis un moment, Rousseau avait été éduqué, les écrits se gardaient et s’échangeaient, et la « politique » faisait rage…

              Je crois que l’idéologie est une constante humaine, depuis toujours. Et le totalitarisme l’aboutissement naturel des sociétés, quand le contrepoids de certains humains qui en dénoncent la possibilité n ‘est plus entendu. C’est ce que l’on commence à voir et soupçonner dans nos organisations occidentales, et qui est finement évoqué par Crooks.

              1. Taisson

                Il y à un trou dans le fond du bateau…Et pendant que les intellos bien au sec (provisoirement)… sur le pont, débattent de la catégorie et de l’âge du ver qui l’a percé, devant les idiots ordinaires et admiratifs de l’entre pont, les grouillots, réalistes par force, essaient de boucher les trous…En plus, les barbares, excités par ceux du pont, ont choisi le couteau pour les en empêcher !
                Les optimistes, eux, s’ émerveillent de voir certains intellectuels se rendre compte qu’il y à un trou !!
                Tous ces gens la ont soutenu, d’une façon ou d’une autre, directement ou pas, quelle que soit l’époque, les diverses institutions « démocratiques », de droits divers et autres qui nous ont mené là..

                Et ils sont certains d’avoir une place sur les canots de sauvetage…
                Ceux qui tentent d’agir couleront en fond de cale.

                Revolver, revolver, vous dis je…

                1. Nemrod

                  Bonne analyse Taisson comme d’habitude.
                  J’ajouterais juste que des grouillots tentent leur chance à la nage et ont quittés la cale …les moins cons, y en a !
                  Comme les intellos vont pas y descendre le rafiot va passer plus vite par le fond

              2. durru

                « l’idéologie est une constante humaine, depuis toujours »
                Si on assimile toute religion à une idéologie, oui. Mais alors il faut peut-être une meilleure définition de l’idéologie.
                Car ce que nous observons de nos jours – et qui pose problème en pratique – c’est l’aspect purement théorique de l’idéologie, son décalage par rapport à la réalité, qui va jusqu’à l’ignorer, voire carrément à vouloir la changer.
                Et c’est là que Rousseau est précurseur, avec son « pour commencer, écartons les faits ». Essayer d’analyser la société, construire des projets d’avenir, modeler la société, etc, tout en écartant les faits, c’est ça qui est totalitaire et qui est nouveau dans les sociétés humaines.
                Honnêtement, je ne connais pas d’exemple de ce type avant Rousseau (pour la théorie) et la Révolution française (pour le côté pratique). Mais je ne prétends pas être assez érudit, je me trompe peut-être…

                1. Iskanderkul

                  « Si on assimile toute religion à une idéologie, oui. Mais alors il faut peut-être une meilleure définition de l’idéologie. »
                  Celle que vous donnez plus bas dans votre message est bonne: une construction intellectuelle qui se place à coté ou au-dessus de la réalité pour la décrire, mais en ignorant justement ce que cette réalité peut contenir de vérités, ou d’éléments pratiques à prendre en compte, ou de sagesse accumulée par le temps à ne pas ignorer, … l’idéologie se sépare du bons sens.

                  Il y a un exemple simple qui colle parfaitement à cette discussion: le récit mythique de Babel. Quand Dr Slump écrit « les adorateurs de l’UE veulent réaliser le même rêve délirant que celui de Napoléon : unifier l’Europe, en faire un seul état, un seul peuple, une seule culture », il décrit exactement la conception idéologique des hommes à Babel, mot pour mot. Ce qui me fait dire que l’idéologie est un réflexe humain qui remonte à loin, puisque l’auteur biblique le connaissait et en savait l’aboutissement et le remède: un bon coup de grosse désorganisation venu de l’extérieur. Pour le bien des hommes, en plus.

                  1. durru

                    Je ne suis pas très fort en théologie, mais moi j’avais compris la tour de Babel comme une leçon contre l’hubris des hommes qui envisageraient de se prendre pour des dieux (ou leurs égaux).
                    J’ai un peu de mal à voir un parallèle avec les idéologies, désolé…

                    1. Iskanderkul

                      Ah bon ? excusez-moi, c’était pour moi évident.
                      Se prendre pour des dieux, (se) reconstruire le monde suivant ses idées, c’est le summum de l’idéologie. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas théologien…

                    2. Dr Slump

                      C’est parce que vous confondez idéologie et totalitarisme. Le mythe de Babel ne parle pas d’idéologie, mais de totalitarisme, en tant que volonté orgueilleuse d’unifier tous les hommes pour dépasser Dieu.
                      Et attention à ne pas confondre vanité et hubris, ce sont deux choses différentes: la vanité est une des causes de l’hubris, mais l’hubris c’est l’acte sacrilège, c’est la transgression d’un tabou. Par exemple, tuer un parent, violer, voler le feu divin…

                    3. Iskanderkul

                      Si le mythe de Babel parle bien de totalitarisme, on n’arrive pas d’emblée à cet état, que ce soit pour ce récit, ou pour les exemples plus récents qu’il n’est pas besoin de rappeler. Je pointe ce qui, selon moi, fait le lit et prépare cette organisation totalitaire: on n’y arrive pas en étant totalitaire, mais en se trompant, en faisant des erreurs intellectuelles ou morales. L’orgueil y est en bonne place, mais comme on est des êtres raisonnables et réfléchis, qui utilisent en première instance les idées pour se représenter le monde, je pointe ce qui me semble être l’origine de toutes ces dérives: les idées. Dès qu’elles ne sont plus accrochées à la vérité, la construction intellectuelle qui est faite décolle de la réalité, et l’idéologie apparaît, au moins comme embryon.

                      Peut-être associez-vous à l’idéologie à une structure complexe et aboutie, la politique moderne par exemple, ce qui fait que je ne suis pas bien compris ? pour moi, l’idéologie apparaît très vite même dans les choses simples, et si l’erreur intellectuelle n’est pas encore une idéologie, c’est son germe…

                    4. Dr Slump

                      Iskander, il faudrait déjà savoir sous quelle définition vous parlez d’idéologie. Mais il n’y a nul besoin d’idéologie pour aller piller les peuples voisins, les réduire en esclavage, construire un empire… la cupidité suffit pour cela !

                      Concernant le mythe de Babel, nul besoin d’idéologies non plus, qui n’existaient pas à l’époque au sens où on l’entend aujourd’hui. Pour moi c’est plus une parabole pour inciter l’homme à l’humilité, contre sa tendance naturelle à vouloir tout conquérir, tout contrôler, tout dominer. Soyons sérieux, il s’agit d’un mythe antique, pas d’un tract communiste.

                      Par contre il est vrai que les tendances humaines à vouloir tout expliquer, tout unifier sous une théorie, tout contrôler, le conduit à bâtir des idéologies, dont on a commencé à se servir à la révolution française pour justifier toutes les horreurs, terreur et compagnie. En fait je vois les idéologies comme des prétextes pseudo-intellectuels pour justifier la domination d’une classe sur les autres, je pense que c’est aussi basique que ça.

                    5. durru

                      J’essaie de comprendre… Je suis retourné lire le texte sur Babel dans la Bible, et j’ai un peu de mal à trouver de l’idéologie ou du totalitarisme.
                      Idéologie : dans le sens de construction intellectuelle qui ignore volontairement la réalité.
                      Totalitarisme : volonté de contrôle total (physique et psychique) de l’humain au nom d’une idéologie.

                      Les Antiques se sont donnés beaucoup de mal à sortir du tribalisme, ce qu’ils ont mieux réussi (Grecs ou Romains) que d’autres civilisations non-européennes. Mais de là à dire qu’ils avaient déjà embrassé les idéologies, dans le sens déjà accepté, ou pire, qu’ils avaient des tendances totalitaires…
                      Je ne sais pas, j’attends des preuves un peu plus concrètes. Ce n’est pas l’apparition des idées qui pose problème, c’est leur déconnexion du réel. Et je ne connais pas, avant Rousseau, d’affirmation explicite de la volonté de déconnecter les idées du réel.
                      Mais, je répète, je ne sais pas tout…

                    6. Dr Slump

                      Durru, je ne cite pas ces exemples de Babel et compagnie pour démontrer qu’elles sont des idéologies ou des totalitarismes, j’en parle pour expliquer que déjà on peut y voir les graines, les origines des idéologies, qui prennent en fait place dans les tendances de l’homme à vouloir tout expliquer, tout contrôler, tout dominer. Depuis le début mon propos est de montrer ces origines.
                      Mais les idéologies, en tant que corpus d’idées et de principes déconnectés du réel n’ont pas été théorisées dans la Bible, c’est une évidence.

                      Les idéologies MODERNES, selon cette définition, ont pu être initiées par Rousseau et les Lumières, mais il y a eu d’autres penseurs ésotériques avant lui qui ont aussi émis des utopies, des théories de cité idéale totalement organisée et contrôlée par un pouvoir centralisateur. Platon avec sa cité idéale est pour moi sans conteste idéologique, et sa philosophie du monde des idées, si ce n’est pas complètement idéologique je n’y comprends rien.
                      Ce que j’essaye de dire, c’est que les idéologies d’aujourd’hui se sont formées tout au long d’un processus évolutif lié à l’histoire de l’occident, c’est un sujet vraiment complexe qu’on ne peut pas expédier comme ça avec un « célafôte à Rousseau ».

                    7. Iskanderkul

                      Dr Slump:
                      D’accord, on ne se comprends pas sur le terme ‘idéologie’: je le prends au sens très large et à son origine (une erreur personnelle faite dans l’élaboration des idées, avant que cette idée ne se répande et s’exprime dans le monde), et vous différemment et à son terme, comme une construction intellectuelle élaborée par le groupe pour justifier la domination d’un groupe sur l’autre. Je prends en effet des libertés (votre définition du terme est plus juste), et mon rapprochement avec Babel n’est pas pertinent dans votre cadre de pensée. J’évoquais Babel pour signaler que le totalitarisme remontait à loin, avant que la discussion ne dévie. Je disais que l’erreur intellectuelle poussée à bout et appliquée à la communauté humaine aboutissait au totalitarisme (Marx n’avait pas un comportement totalitaire, il voulait le bien, mais avec quelques erreurs dans sa théorie; les gens de Babel voulaient faire de grandes et belles choses -il n’est pas interdit de construire des tours- mais le faire à la place de dieu, c’était aussi une erreur dont ils auraient dû s’apercevoir). Il n’est pas explicite que le totalitarisme de Babel ait pour origine l’erreur de pensée ou d’action, mais perso je fais le rapprochement.
                      .

                      durru: il semble qu’on se comprenne ? Babel, c’est la description la plus condensée qu’on puisse faire du totalitarisme; et vous rappelez que la définition du totalitarisme, c’est la « volonté de contrôle total (physique et psychique) de l’humain au nom d’une idéologie. » On dit donc la même chose !

                      Il n’est pas nécessaire « d’affirmer explicitement la volonté de déconnecter les idées du réel », comme l’a fait Rousseau (je lui reconnais bien volontiers cette invention) pour se déconnecter du réel, et les hommes n’ont pas attendu Rousseau faire des erreurs. Rousseau a affirmé une nouvelle façon de faire, mais la possibilité existait déjà.

                      Bon les gars, c’est sur la définition des mots qu’on ne s’accorde pas bien, donc c’est pas bien grave, non ?

                2. Aristarkke

                  « pour commencer, écartons les faits ».
                  Un autre idéologue, couvert de sang des Autres offerts en offrande à ses dieux pour tenter de faire advenir nombre de ses élucubrations, avait fait le constat qu’en dépit de tout cela, lesdits faits restaient têtus à en désespérer les constructivistes les plus acharnés…
                  Notons que ce grand bienfaiteur de l’humanité a encore un paquet de rues et d’avenues à son nom, en Grance…

                3. Yanka

                  Rousseau n’est pas tombé du Ciel non plus. Les « idées » sont chez Platon, que raillaient d’abondance les Cyniques. Comme précurseur immédiat de Rousseau, je vois Leibniz via sa notion de « caractéristique universelle » (un langage universel pour faciliter les échanges d’abord entre scientifiques). On trouve toujours un précurseur plus ou moins connu, un type qui a émis un jour une suggestion et que développe le suivant, jusqu’à en faire une théorie que le suivant mettra en pratique et qui deviendra un dogme. Un Proudhon est tout de même très éloigné du communisme chinois, par exemple. Condamner le marxisme après Staline est évidemment aussi facile que condamner l’hitlérisme après 40-45. De belles intentions, de bonne idées, peuvent conduire au pire des régimes, et cela à gauche comme à droite. Nous avons suffisamment de preuves. Montherlant n’avait qu’un mot d’ordre pour avancer dans la vie : syncrétisme et alternance. C’est une sorte de pragmatisme intellectuel que je crois plutôt efficace pour ne pas être happé dans le tourbillon des idéologies. Ce n’est pas du « en même temps » du fait de l’alternance.

                  1. durru

                    Platon décrivait une cité idéale, sans prétention de vouloir la mettre en place, ni de donner le mode d’emploi pour ce faire.
                    Je sais qu’il y a des précédents plutôt inquiétants chez Platon, contrairement à Aristote, mais bon, de là à le traiter d’idéologue, voire de totalitaire, y’a du chemin…
                    Rousseau, j’insiste, déclare haut et fort qu’il veut écarter le réel. Ni plus ni moins.

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      Oui, Rousseau est le précurseur des constructivistes, ni plus, ni moins.
                      De fait, le mythe du bon sauvage et de l’état de pure nature jouent un grand role dans sa pensée alors qu’ils n’ont aucune réalité.
                      Le totalitarisme ne commence pas avec l’erreur, mais avec le refus d’admettre son erreur au moyen de la négation du réel.
                      Je ne suis pas d’accord avec l’idée de syncrétisme. Si je rappelle que 2 et 2 font 4 et qu’un constructiviste affirme que cela fait 5, le pragmatique transigera pour 4,5. Cela reste stupide. Le vrai ne se négocie pas, il se prouve.

                    2. Yanka

                      Je me contente de traiter Platon de précurseur. Je parle bien d’un type qui émet une suggestion (toujours pour améliorer quelque chose qui ne va, vers un mieux-être appelé le Bien parfois) qu’un suivant explore avant qu’un autre encore ne la réalise et qu’on se rendre comte après deux ans que c’était une belle idée, mais en pratique… ! Rousseau, je l’ai déjà dit, ne m’intéresse que pour ses « Rêveries… » que j’aime beaucoup. Je ne peux pas lire de la pédagogie, j’y suis allergique. Écarter le réel pour de vrai ou pour soi-même un moment, parce que…. je ne sais pas… on souffre, on préfère le rêve, l’illusion. Vaste et vieux débat autour de la condition humaine, de l’ange déchu qui se souvient des cieux… et souhaite bien sûr y retourner… cocon, ventre maternel, tout ça.

                    3. durru

                      @Yanka
                      (et les autres aussi, peut-être)
                      Je mets en avant Rousseau (et Marx, Lénine, Trotski ou Mao, selon les contextes) pour montrer justement que « de belles intentions, de bonnes idées » sont comme dans « l’enfer est pavé de bonnes intentions ». Identiques même.
                      Oui, la réflexion sur notre devenir en tant qu’humanité ne date pas d’hier, Platon y était et il est un vrai précurseur des idéologies modernes. Et il y aurait aussi plein d’autres exemples.
                      Sauf que le désastre (holocauste, plutôt) s’est fait jour lorsque des illuminés ont eu l’idée d’imposer le « bien » aux autres malgré eux et sur tous les plans, matériels ET spirituels. Et la cause principale c’est (encore une fois) l’hubris, la conviction intime qu’il y a des êtres supérieurs qui ont comme mission de s’occuper des autres, de leur organiser la vie, de les « élever » (coucou, Jules Ferry)…
                      On peut dire ce qu’on veut des anciens, et je ne suis pas particulièrement tendre avec Platon, mais je n’ai pas l’impression que ce genre d’idée (de régenter la vie des autres, par la force si besoin) aurait pu leur traverser l’esprit.
                      Ce qui n’est clairement pas le cas d’un Marx, par exemple, qui, même s’il n’a pas directement du sang sur les mains, a théorisé l’emploi de la force pour la mise en place d’une nouvelle organisation de la société (eh oui, la « dictature du prolétariat » c’est lui et personne d’autre).
                      On ne parle pas de la même chose, ce n’est pas le même niveau. Ni de réflexion, ni de nuisance.

                    4. Yanka

                      @ durru 18 août 2022, 21 h 16 min

                      Je suis d’accord sur le fait que l’essor de la société industrielle a accéléré un vieux processus ou l’a remis au goût du jour brutalement, mais enfin, la coercition n’a pas été inventée par Marx et ses copains. Ce qu’il a inventé, lui, c’est la coercition inversée, celle du petit vers le gros ! Parce sinon l’esclavage, le servage, la dîme, la gabelle, la conscription, qu’est-ce que c’est, si ce n’est pas une manière de régenter la vie des autres ou de l’empêcher ? Que font Marx et Engels ? Ils achèvent la Révolution française, qui n’a fait que remplacer l’ordre aristocratique par l’ordre bourgeois. Je ne dis pas que c’est bien, attention ! Je confirme juste que, comme vous le dites, après d’autres et l’Écclésiaste : « Nihil novi sub sole ». Rien ne change jamais, sinon la forme des choses.

                    5. durru

                      @Yanka
                      Je ne savais pas que l’esclavage, aussi horrible soit-il, ait été utilisé pour régenter la vie spirituelle des gens et/ou pour changer les structures de la société du fond en comble.
                      Par ailleurs, à l’époque de Rousseau il n’y avait pas encore de révolution industrielle. Il y a peut-être un rapport, mais il n’est pas aussi évident que vous le laissez croire…

                      Je radote, je sais, mais le problème, le seul vrai problème, est la volonté de réaliser un décalage entre les idées qui contrôlent la société et la réalité.
                      Que Platon présente son idée de la cité idéale, sans prétendre à aucun moment qu’il pourrait être réalisé, ça n’est pas un problème.
                      Que les propriétaires d’esclaves ont droit de vie et de mort sur leurs propriétés, cela pose un problème, mais seulement individuel.
                      Ce que Rousseau, Marx et les autres ont produit, c’est une corruption de la société dans son ensemble.
                      C’est curieux tout de même de ne pas voir la différence…

                      P.S. « la coercition inversée, celle du petit vers le gros »
                      Et c’est qui le « petit » ? L’éternel rentier Marx ? Le grand propriétaire Lénine ? Les apparatchiks de tout poil ? J’ai du mal à suivre… Enfin, si, je comprends bien, vous aussi vous confondez le discours de présentation de l’idéologie et la réalité qu’elle enferme.

                    6. Iskanderkul

                      (Yanka et durru)
                      « Enfin, si, je comprends bien, vous aussi vous confondez le discours de présentation de l’idéologie et la réalité qu’elle enferme. »
                      C’est qui, l’autre (du vous aussi) ?

                      « le seul vrai problème, est la volonté de réaliser un décalage entre les idées qui contrôlent la société et la réalité. »
                      D’accord, on est moins sensibles que vous à cet nuance: pour vous, le problème vient surtout de l’acte de volonté (de décaler les idées de la réalité) Vous pouvez expliciter, ou donner quelque exemple ? je crois commencer à comprendre

                      Vous avez remarqué ? depuis un moment, Dr Slump est entièrement de l’avis du dernier qui a posté…
                      nan c’est pour rigoler

                    7. durru

                      @Iskanderkul
                      Les autres, c’est les personnages historiques cités et leurs épigones, suiveurs ou thuriféraires.
                      Exemples ? Bah, l’histoire en est remplie. Robespierre / St Just, Lénine – Trotski – Staline, Hitler & co, Mao, Pol Pot…
                      Leurs efforts à faire rentrer le carré de leur imaginaire par le trou rond de la réalité ne sont plus à démontrer. Les dégâts ainsi occasionnés non plus.
                      Voilà pourquoi j’insiste sur la volonté. Car tant que ça reste une interrogation, l’impact reste discutable. Et Rousseau ou Marx, même s’ils n’ont pas agi de façon explicite, ont donné les armes intellectuelles pour mettre en pratique ces abominations (y compris le côté volontariste).

                      C’est probablement parce que je porte, plus que la moyenne du lecteur ou de l’intervenant sur ce blog, dans ma chair les résultats de ces efforts, que j’en suis plus sensible.
                      Et même si les résultats ne sont pas encore à la hauteur, les efforts déployés depuis quelques années par les disciples ne sont pas à ignorer non plus. Dont acte.

                    8. Yanka

                      durru 19 août 2022, 12 h 15 min

                      « Enfin, si, je comprends bien, vous aussi vous confondez le discours de présentation de l’idéologie et la réalité qu’elle enferme. »

                      Je ne confonds rien, je prends mes distances. Vous voulez à tout prix non seulement impliquer Rousseau, mais faire de lui l’unique grand prêtre du dédain de la réalité (regardée comme insuffisante, déplaisante, banale, triste, blessante, etc.) au nom de… (Bien, Progrès, Idées, Rêves, etc.) et donc en quelque sorte l’accoucheur des idées de gauche que théoriseront Hegel, Marx, Engels et tant d’autres. Ce n’est pas faux, mais votre biais consiste à vouloir absolument accabler la gauche et ses idées. J’essaie, sans doute maladroitement, de vous sortir le nez de ce merdier mental et de vous permettre de respirer un peu, ce qui est très gentil de ma part. Oui, Rousseau…, oui, Marx… mais ces idées de vouloir sortir l’homme de sa condition terrestre et donc physique, de regarder l’homme comme le produit d’une chute et qui se souvient de sa condition préadamite, est vieille comme le monde et c’est un sujet philosophique. J’y lie le phénomène de la coercition (où j’inclus l’esclavage bien évidemment) parce que la coercition commence quand un type veut te faire faire au nom de… (du Bien, de la Société, de la Communauté, de la Nation, de Dieu…) quelque chose que tu n’as pas envie de faire, que tu ne ferais pas si personne ne venait t’embêter, et ça commence bien sûr par l’éducation (nécessaire, mais jusqu’où et pourquoi, au juste : faire des être libres, uniques, indépendants dans le contexte plus ou moins serein d’une société elle-même libérée, ou des êtres-fourmis devant travailler pour la Société, l’État, le Parti, l’Église, etc. ?

                      PS – La révolution industrielle est permise par la machine à vapeur, développée au tout début du XVIIe siècle, même si ce sont les développement de James Watt qui ont été décisifs (1769 dans la chronologie). Une révolution ne commence pas tel jour à telle heure. C’est un processus en train qui mûrit de manière décisive à tel moment. Pas de révolution industrielle possible sans le plein exercice de la raison, si bien que vous pouvez remonter jusqu’à Descartes en philosophie, dont la pensée a permis le plein essor de la raison, et donc de l’intelligence, de l’ingéniosité, du moins sur un plan général, dans un mouvement d’ensemble, sans dessein autre qu’elle-même, contre Dieu (de face, de biais, dans son dos…) l’omnipotent qui décidait de tout, jusque dans l’exercice de la « justice » (les ordalies).

                      PS 2 – Vous ne pouvez pas voir mes liens parce que précisément vous avez le nez sur Rousseau et voulez qu’il pue absolument; Sans recul, pas de perspective.

                      PS 3 – Vous me prenez pour un âne et vous avez sans doute raison si vous êtes vous-même un zébu, ce que je ne crois pas. Je me fiche de ce qu’étaient ou possédaient Marx ou Lénine. Ce n’est pas ça le propos. Les bourgeois ont toujours su utiliser le peuple contre la caste supérieure ou la bourgeoisie de la rue d’à côté ou de la ville voisine, et la bourgeoisie possède sa propre aristocratie (bourgeoisie de robe). Je vous parle d’un achèvement souhaité (par Marx) de la Révolution française, ce que réalise formellement et très provisoirement le communisme. Qu’il ait été lui-même un bourgeois ne m’échappe pas, et ça ne change rien à l’affaire. Le seul théoricien révolutionnaire issu de la classe populaire (ouvrière, précisément), c’est Proudhon l’anarchiste. Le tort des intellectuels bourgeois est de penser que le peuple veut s’élever, tandis que le peuple veut seulement faire ce qui lui plaît, ce qui réclame des moyens, de la bibine et des filles !