Silicon Valley Bank, Silvergate, Signature bank : du rififi chez les bancaires

Voilà, on y est : les premiers effets du resserrement de la politique monétaire de la Federal Reserve se font sentir avec la faillite de la Silicon Valley Bank…

La nouvelle n’a pas eu le temps de faire beaucoup de bruit de ce côté-ci de l’Atlantique, mais on peut raisonnablement estimer que cette faillite pourrait faire parler d’elle dans les prochains jours, notamment si l’on tient compte des ramifications possibles de cette déroute financière.

Dans l’immédiat, la banque californienne, spécialisée dans la bancarisation des start-ups de la Silicon Valley et qui représentait tout de même la 16ème banque aux États-Unis par la taille de ses actifs, a vu ses cours de bourse s’effondrer.

Cet effondrement n’a rien d’étonnant : après une journée de jeudi (8 mars) où la plupart de ses clients se sont rués pour retirer leurs fonds, la banque s’est retrouvée sans liquidités et a été fermée vendredi par l’autorité de régulation bancaire de l’État de Californie qui va maintenant tenter de régler cette situation qu’on imagine complexe pour les millions de clients (particuliers et entreprises) concernés.

Pour résumer, suite à une tentative échouée de levée de fonds lancée par la banque, les investisseurs et les déposants ont réagi à cet échec en commençant à retirer jusqu’à 42 milliards de dollars des dépôts de la banque jeudi dernier, ce qui a provoqué un “bank run” ou panique bancaire.

Silicon Valley Bank (SVB) était en effet très dépendante des taux d’intérêts appliqués par la Fed : spécialisée dans les startups, ses clients étaient généralement d’autant mieux capitalisés que les politiques monétaires accommodantes leur assuraient un flux important d’argent frais. Ces montants étaient investis par SVB dans des titres et obligations de l’État américain (notamment pour des obligations légales), dont la valeur a progressivement diminué à mesure que la politique monétaire s’est faite moins souple et que l’inflation grimpait. D’un côté, les clients de SVB voyaient leurs entrées se tarir, et de l’autre, la valorisation des obligations garantissant les dépôts diminuait ce qui a rapidement conduit la banque à devoir se recapitaliser.

Malheureusement, cette opération a été mal menée : le 8 mars, SVB vend pour 21 milliards d’investissements afin de dégager des liquidités. C’est un échec et ils se retrouvent à devoir emprunter 15 milliards et vendre des actions. Ce n’est pas a priori la débâcle, mais la communication vers la clientèle, purement financière et technique, se résume un peu trop vite à “on n’a plus de liquidités” qui sera rapidement interprété de la pire façon possible.

S’ajoute à cette communication défaillante l’abaissement (pourtant logique, prévisible et mécanique) de la note attribuée à SVB par Moody’s. Là encore, ce n’est pas en soi une catastrophe, mais cela ajoute au tableau, peu reluisant.

Enfin, quelques fonds majeurs, dont celui de Peter Thiel, sentant que les choses pourraient tourner au vinaigre, conseillent dans la foulée à ses clients de retirer leurs fonds de SVB.

L’information, surtout dans la Silicon Valley, voyage vite : ce qui était encore un mouvement peut-être maîtrisable devient alors de la panique et malheureusement, beaucoup des clients de la banque sont des entreprises avec de forts volumes en avoirs (en millions de dollars). Rapidement, les montants sortis sont énormes et bientôt, ils sont effectivement au-dessus des capacités de la banque : suite à cette panique et à la fermeture des bureaux le même jour, la banque se retrouvait vendredi avec un solde de trésorerie négatif d’environ 958 millions de dollars.

Au passage, devra-t-on s’étonner de constater que certains des dirigeants de la banque ont eu la bonne idée de vendre leurs actions avant la débâcle ?

Les jours qui viennent seront maintenant déterminants pour les clients de la SVB : peu pourront espérer récupérer la totalité de leurs fonds. Dans ces clients, quelques noms connus pourraient avoir des difficultés sensibles provoquées par cette faillite rapide.

Les impacts de cette faillite seront de toute façon nombreux : en effet, cette banque n’était pas seulement une banque pour les startups, c’était aussi une banque “retail”, c’est-à-dire pour des clients particuliers de tous types, avec leurs emprunts, leurs comptes courants qui vont donc se retrouver dans des difficultés importantes à partir de lundi (et même avant si l’on en croit certaines vidéos vues sur twitter).

Les comptes clients (particuliers et entreprises) étant fermés, certains salariés ne seront pas payés cette semaine et des pertes d’emploi sont donc à prévoir.

De façon intéressante, le monde de la cryptomonnaie est à lui aussi touché par cette faillite puisque SVB conservait une partie des avoirs nécessaires à valoriser le stable-coin USDC (une cryptomonnaie visant la parité avec le dollar). Ainsi, la compagnie cryptomonétaire Circle (cryptomonnaies) est très exposée à cette faillite à hauteur de plus de 3 milliards de dollars…

Or, dans le monde des cryptomonnaies, la faillite de SVB s’ajoute aux difficultés récentes de Silvergate, une autre banque (traditionnelle) américaine directement en faillite suite à la déroute de FTX évoquée précédemment dans ces colonnes.

Du reste, si on ajoute les récentes difficultés de Signature Bank, elle aussi impliquée dans la sécurisation des avoirs de Tether et de USDC, on commence à se douter que l’apurement des délires de FTX ne fait que commencer dans le monde des cryptos.

Bref, on le comprend : à mesure que la Fed relève ses taux, le stress sur les banques locales et régionales se fait de plus en plus fort et les effets de bord, parfois spectaculaires, commencent à se voir. La mer de financements se retire et on commence à voir qui est à poil.

Quelques questions se posent à présent.

D’une part, l’une des principales causes de la crise financière de 2008 fut l’utilisation de facteurs sociaux pour accorder des prêts (à l’époque, il s’agissait de favoriser l’accession à la propriété). Les leçons de 2008 n’ayant pas été tirées, l’histoire se répète. Au-delà de l’impact évident, majeur du relèvement des taux dans les déboires de SVB, on peut aussi se demander dans quelle mesure l’utilisation des critères ESG dans leur gestion des fonds n’a pas joué, par exemple lors de la fixation des prix de ses prêts. Il y a un an, en tout cas, SVB s’engageait à fond(s) (pour 5 milliards de USD) dans les opérations carbone-neutre et autres grigris écolo-bienséants…

D’autre part, alors que les faillites et autres difficultés bancaires s’accumulent à présent de façon visible, quelle va être la position de la Fed ? Persistera-t-elle dans cet assèchement de l’argent facile en conservant des taux élevés pour combattre l’inflation, déclenchant inévitablement d’autres faillites, ou choisira-t-elle le chemin d’un nouvel assouplissement, signant probablement une mise à mort du dollar par noyade à plus ou moins long terme ?

Aucune de ces deux options n’est politiquement aisée mais les deux garantissent clairement des difficultés à venir.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8

Commentaires464

    1. Student of Liberty

      D’après Reuters, ce sont les clients qui vont être renfloués, pas SVB:
      https://www.reuters.com/business/finance/regulators-urged-find-silicon-valley-bank-buyer-industry-frets-about-fallout-2023-03-12/

      Cela ne résoud pas intégralement le problème du “moral hazard” mais vu comme ils ont entubés ceux qui ont sauvé Merril Lynch et autres la dernière fois (rachats en urgence à la demande de la Fed puis procès aux racheteurs pour les fautes des rachetés), ça pourrait permettre de limiter les dégâts (bien que j’ai des doutes sur l’intérêt de sauver USDC qui n’a pas su gérer son risque proprement tout en se positionnant concurrent direct du dollar)

  1. Aristarkke

    qu’on imagine complexe pour les millions de clients (particuliers et entreprises) concernés.
    CG évoque davantage une banque BtoB qu’une banque de dépôt classique avec clients particuliers en masse.

    1. C’est une erreur. Il y a pas mal de petits comptes aussi. En gros, les startups ont des comptes à SVB, les patrons de ces startups aussi, les employés de ces startups encore, et les époux et épouses de ces salariés, souvent aussi. Cela finit par faire du monde. Et c’est bien une banque BtoC.

      1. Aristarkke

        Je rapportait les termes de CG lus ce matin avant votre billet. Donc acte, n’étant au fait que par les lectures des articles parus, plutôt lacunaires jusqu’à ce jour. (Cette idée aussi, de faire faillite juste avant un week-end !)

            1. Aristarkke

              J’ai dû corriger de force “rapportaiS” dans la seconde mouture, ce s…iau le reproposant autoritairement avec un T. Le correcteur de MS chez les Nokia d’origine proposait sa version mais ne l’imposait pas à rebours de ce que fait celui d’Android si tu ne le contrecarreS pas directement.

              1. durru

                Mon clavier permet de le configurer de façon à revenir à la version d’avant sa correction (autoritaire) suite à l’action de la touche “backspace” (désolé, je suis un peu comme Mitch, y’a des termes que j’arrive pas à assimiler en français).

                  1. durru

                    Sur un clavier “normal”, les touches “Bksp” et “Del” ne sont pas les mêmes… Peut-être, je ne l’ai jamais su…

                1. Aristarkke

                  Crois bien que je regrette les Lumia vis-à-vis de la facilité qu’ils procuraient…
                  Mais inutile de me lapider avec des MSsoft que c’est pas le top et ne l’a jamais été, je ne suis pas assez calé en ce domaine pour apprécier ces distingos…

          1. Pythagore

            Oui, oui, oui, en voilà un quidam qui hier dénoncait dans des envolées flamboyantes les péninsules de fautes z’ortographiques de Monseigneur, et qui aujourd’hui, paf, se casse le nez sur ses propres turpitudes et préfère accuser son aide de camp digital plutôt de reconnaitre ses errements.

            1. Aristarkke

              Qui aime bien, châtie bien!
              😈
              Elle est bien belle, la solidarité entre Grecs, soient-ils d’adoption !!!
              Enfin, ça remonte à la haute Antiquité où Athènes, Lacedemone, Thèbes et Corinthe ainsi que quelques autres dans le lot…
              On ne se refait pas…

        1. Aristarkke

          Contrairement aux banques normales qui ont des centaines de milliers de petits clients, la SVB avait quelques centaines de gros clients.
          (Texte fautif, donc, tiré du CG du jour.)

            1. Aristarkke

              Plus tirer, Monseigneur, plus tirer !!!
              Je suis venu à résipiscence. Sinon, me faudra-t-il, de Canossa, prendre le chemin ???
              😥

                1. Aristarkke

                  C’est là qu’on remarque que tout endormi soiS-tu, tes antennes restent capables de capter le moindre indice de l’unique objet de ton sentiment !

      2. durru

        Ce que dit Gave (qui a des fois des façons de s’exprimer assez étranges), c’est que le gros des sommes déposées est le fait d’un nombre très limité de clients.
        Je n’ai pas eu l’impression qu’il disait qu’il n’y a pas (ou peu) de clients particuliers.
        Et c’est la réaction de ces quelques “gros” qui a mis les “petits” au tapis.
        C’est pas ça ?

        1. Pheldge

          salauds de riches, qui ruinent les pauvres ! ah, s’il y avait enfin, le VRAI socialisme, tout ça n’arriverait pas !

        2. Aristarkke

          Oui pour les gros mettant les petits au tapis. J’avais compris initialement que la proportion petits/gros était très différente de celle en vigueur moyenne dans les autres membres de la confrérie. Parce que tout de même, les autres banques doivent aussi avoir des gros clients. Il faut peut-être aussi prendre en compte que la SVB est très concentrée sur un secteur économique, également géographique et que cela a dû aussi jouer contre elle, la bise une fois venue.

      3. MissKat

        Selon le docteur de covidémence, cette banque finançait des start up et autres projets wokistes..
        Il y a quand même du positif dans cette faillite!

    2. Aristarkke

      Évidemment, si SVB prêtait également aux employés et cadres des entreprises qu’elle garantissait par ailleurs, elle maximisait les risques de perte en les cumulant

  2. Le Gnôme

    Comme toutes les banques sont gavées d’obligations d’Etat, réputées sûres (on ne rigole pas), il n’est donc pas impossible que certaines soient mises en grande difficulté avec la hausse des taux. Mais je crois qu’elles ont l’obligation d’acheter des titres émis par l’Etat, ce qui fait qu’on marche dans un champ de mines.

    1. sam player

      Une banque ne peut pas conserver ses liquidités dans ses propres comptes car on ne se doit pas d’argent à soi-même.
      Donc seules solutions:
      – empiler des billets
      – placer les liquidités sur un compte d’une autre banque
      – acheter des actions, des obligations, de l’immobilier. Pour la notation les obligations sont privilégiés

      1. Pheldge

        il me semble que les banques sont tenues de déposer une partie de leurs avoirs auprès de la banque centrale avec le système des réserves obligatoires …

    2. durru

      Je reprends (encore une fois) Gave.
      Le problème n’est pas le fait en soi d’avoir investi en obligations, mais le décalage entre le besoin de fonds (quasi immédiat) et la maturité de ces obligations.

      1. Aristarkke

        Oui, voilà son texte :
        Heureusement, la banque centrale a convaincu les responsables que les taux courts resteraient à zéro pour toujours, et que donc ils peuvent acheter, avec les dépôts à court terme de leurs clients des obligations à 10 ans du trésor américain à 1.5 %, ce qui, pour une banque est une erreur incroyable tant les dépôts et les prêts doivent avoir la même duration.
        Peut-être qu’au moment de la souscription, +1,5% d’intérêt devait être une bonne affaire ?

  3. Gerldam

    Il parait qu’il y a déjà des répercusions en Chine et en Inde.
    Cette faillite ne passe pas du tout inaperçue, du moins chez les gens sérieux….

  4. Aleph

    Question pratique : “Quels conseils raisonnables pour un petit épargnant français qui aurait bien eu 60 000 euros à placer, et qui a désormais 60 000 euros à protéger pour en perdre le moins possible ?”

    Ma réponse : acheter un livre de Simone Wapler avec une infime partie des sous.

    Et la vôtre ?

    1. Achetez des actions, de l’or, de l’argent (métal), et des cryptos de qualité. Vous allez perdre, mais vous finirez par récupérer.

      Maintenant, j’attends de voir combien, en Europe, vont comprendre que ce claquement sec de bancaires outre-Atlantique les concerne aussi.

      1. Aristarkke

        Le problème des actions est que vous ne pouvez plus les posséder de manière physique, autrement que sous formes de lignes renseignées dans un portefeuille informatique. Donc pillables au besoin avec quelques clics de mulot…

        1. MCA

          Sauf si tes actions sont répertoriées dans les livres de compte de la société; autrement plus d’intermédiaire entre toi et la société émettrice.

            1. MCA

              Par contre je ne sais pas s’il y a un minimum de capital à placer? maybe?

              Ca vaut le coup par gros temps pour sauver ses avoirs avec des boites internationales comme Air Liquide qui ne couleront jamais.

          1. Aristarkke

            Toutes les sociétés ne l’offrent pas, amcdm. Certes Michelin procède exclusivement ainsi et d’autres l’offrent en facultatif avec éventuellement un bonus de dividendes (Air Liquide par exemple ou LVMH/CD)

      2. Aleph

        Il ne concerne évidemment pas l’Europe, selon votre bon ami et (si j’ai bien tout compris en plusieurs années que je vous lis) associé, expert, source avisée, et conseil, Monsieur Bruno :

        https://www.lefigaro.fr/conjoncture/faillite-de-svb-pas-de-risque-de-contagion-en-france-selon-le-gouvernement-20230313

        L’essentiel de mes propres bien est dans l’immobilier très recherché et je vais faire des travaux comme le recommande Simone Wapler, c’est de loin le meilleur placement que je puisse faire en ce moment, car ils seront payés en monnaie de singe.

        La question portait dans l’absolu : que peuvent faire la plupart des gens ?

        1. MissKat

          Oui c’est mon calcul également
          Ils sont en train de faire passer le décret pour l’interdiction de location des “passoires thermiques” ( que je hais cette métaphore”) tant pis il faut donc investir dans les travaux de réno energétique, mettre une PAC au lieu des chaudières gaz, pour gagner des points de DPE et revendre plus tard.
          Ils essayent de ruiner les propriétaires, c’est très clair

          1. durru

            Je ne sais pas en Pologne, mais en Roumanie la quasi totalité du parc immobilier a été nationalisé par le régime communiste.
            On peut bien sûr espérer que le système s’écroule rapidement, mais sinon les risques sur le court-moyen terme sont loin d’être nuls, amha.

            1. MissKat

              En Pologne, non au contraire, c’est très libéral ( encore) les investisseurs sont nombreux et la location de particulier à particulier est très avantageuse.
              Mais en ce qui concerne les passoires thermiques je parle pour la France, et ça ne saurait tarder pour la PL aussi

              1. MissKat

                Je parle pour la situation présente.
                Mais même sous les cocos, mes parents avaient fait de bon investissements ( au nom des grand mères) enfin bref il y avait toujours un moyen de “zalatwic” 😉

                1. durru

                  Lorsque le locataire paie un loyer symbolique à l’état, et que cette situation est généralisée, il n’y a aucun intérêt à renverser la table, ni même de trouver des arrangements raisonnables. Vous avez été gâtés. Et je suis sérieux.

                  1. MissKat

                    Disons que cette situation était profitable à ceux qui ont bénéficié d’une double nationalité offerte. ( français, belgique, suède, canada, mais pas les allemands par ex car ceux qui ont misé sur l’Allemagne ont perdu leur nationalité polonaise) Il fallait surtout être courageux et un peu visionnaire surement
                    Aujourd’hui les fortunes polonaises ont été construites à partir de 2004, ceux qui ont eu les c* de sortir du pays pour bosser ailleurs. ( comme les Roumains je présume)

          2. Aristarkke

            Ils essayent de ruiner les propriétaires, c’est très clair
            Ce serait scier une source de revenus appréciée outre qu’appréciable.
            Je pense davantage à susciter de la TVA, soit-elle à taux réduit , de façon contrainte en combattant par ailleurs la croissance normalement induite des loyers par les blocages autoritaires…

            1. durru

              Je ne crois pas qu’ils se soucient de la solvabilité desdits propriétaires dans vingt ans, ce qu’il leur faut c’est des sous et du pouvoir là, de suite… Nous sommes plus que jamais dans le règne de l’immédiat.

                1. Aleph

                  Ils ont retenu l’idée d’ “euthanasier les rentiers” pour “remettre de l’argent en circulation pour alimenter les investissements dans les start-ups des copains”.

                  “Enrichissez-vous par le travail et par l’épargne”, ça ne leur dit rien.

                  A voir un toit à soi, non plus.

            2. Pheldge

              non, c’est le plumage de l’oie, dans toute sa splendeur : tant qu’elle ne donne pas de coups de becs, on peut continuer. Qu’elle crie, ça, on n’y fait plus attention, ça les ferait même sourire, tellement c’est banal …

          1. Aristarkke

            Non, qui indique n’importe quelle direction et de façon instable selon des paramètres incompréhensibles. Si elle était bloquée vers le Sud, ça resterait gérable…

        2. Roanna

          Ah, l’immobilier.
          Voici ce que j’ai eu aujoud’hui, ça va vous faire plaisir.

          Direction générale des Finances publiques

          Propriétaires : mise en place d’une nouvelle obligation déclarative

          Bonjour xxxxxxxxxxxxxx,

          Comme vous le savez, la taxe d’habitation sur les résidences principales est supprimée, dès 2023, pour l’ensemble des ménages. Les taxes d’habitation sur les résidences secondaires et sur les locaux vacants sont en revanche maintenues. Pour permettre à l’administration fiscale de bien identifier les logements concernés par ces taxes qui subsistent, une nouvelle obligation déclarative, inscrite à l’article 1418 du code général des impôts, a été mise en place.

          En tant que propriétaire, vous êtes concerné(e) par cette nouvelle obligation déclarative. Ainsi, vous devez pour chacun de vos locaux (y compris les parkings, caves, etc.), nous indiquer à quel titre vous les occupez et, quand vous ne les occupez pas vous-même, l’identité des occupants et la période de leur occupation (situation au 1er janvier 2023).

          Afin de faciliter votre déclaration, les données d’occupation connues des services fiscaux sont préremplies. Il est important, même en cas de préremplissage, de vous assurer que les informations qui vous concernent sont justes. Dans le cas contraire, vous devez les corriger. Après cette première déclaration, seul un changement de situation nécessitera une nouvelle déclaration de votre part.

          Vous avez jusqu’au 30 juin 2023 pour déclarer la situation d’occupation de vos biens, dans l’onglet « Biens immobiliers » de votre espace sécurisé sur le site impots.gouv.fr.

          Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter l’espace « Gérer mes biens immobiliers » du site impots.gouv.fr. En cas de besoin d’assistance pour effectuer votre déclaration ou de problème d’accès à nos services en ligne, vous pouvez appeler le 0 809 401 401 (service gratuit + prix d’un appel), du lundi au vendredi de 8h30 à 19h, ou vous rendre directement dans le service des impôts ou dans l’espace France services le plus proche de chez vous pour accéder à un ordinateur en libre service et bénéficier au besoin d’un accompagnement personnalisé.

          Si vous avez déjà procédé à votre déclaration d’occupation sur votre espace sécurisé sur impots.gouv.fr, merci de ne pas tenir compte du présent message.

          Nous vous remercions de votre attention.

          La Direction générale des Finances publiques

          Je note au passage -(y compris les parkings, caves, etc.)- dans le etc il y a probablement des chiottes en plein air.

      3. Pheldge

        Patron, faut pas s’alarmer, Joe est là, et va prendre des mesures énergiques :
        lepoint.fr/economie/joe-biden-le-systeme-bancaire-americain-est-solide-13-03-2023-2511882_28.php

                1. Aristarkke

                  Ce sont aussi les principales têtes de Turc de l’analyste Chevallier qui démontre depuis des années leur insatisfaction (et de loin!) aux critères prudentiels théoriquement obligatoires à respecter. Dans le capitalisme de connivence, les plus égaux que les autres permettent d’en avoir des moins…

    2. jusnaturaliste

      @ Aleph

      Sauf que cela fait au moins 10 ans que Simone Wapler prédit l’effondrement du système et d’autres avec elle.

      Or, nul ne sait quand et comment cela arrivera: peut-être dans les prochaines semaines, peut-être encore dans plusieurs dizaines d’années.

      Donc, si vous avez par exemple 40 ans, et que vous élaborez une stratégie pour faire face à un effondrement qui n’aura lieu que dans 50 ans, vous aurez de bonnes chances de mourir avant…

      La réponse est donc toujours la même: il faut diversifier et prévoir toutes les possibilités: or physique et cash dans un coffre pour les crises majeures, actions chez un ou deux gestionnaires de fortune compétents à des taux réalistes, et pourquoi pas un bien immobilier avec un endettement modéré, des cryptos (mais j’aime moins, il suffit d’un FTX et on perd tout en une journée).

      1. Aleph

        Merci beaucoup pour votre message. Je suis d’accord que SW prédit depuis longtemps une catastrophe totale d’annihilation tchernobylienne de chaque centime, mais, comme vous soulignez aussi, les remèdes qu’elle propose restent intéressants pour des événements moins cataclysmiques (et je doute même qu’ils puissent être utiles en cas de problèmes de si grande ampleur).

        Mon propre cas est vraiment trop particulier pour servir à la réflexion que je proposais ici.

        Financièrement, j’ai l’intention de me préparer à deux points distincts :

        1) pouvoir continuer à vivre au quotidien : retirer régulièrement des sous au distrib pour en garder une grosse liasse et pouvoir éventuellement acheter ce dont j’aurais besoin tant qu’il y a des choses utiles à vendre ;

        2) éviter que les sous que j’ai de côté fondent trop vite. Je vais privilégier d’avancer des travaux inévitables en ayant en vue de me concentrer sur ceux qui aident les maisons à se vendre, sans plus ;

        Par ailleurs, hors finances, j’ai toujours la voiture impeccable et pleine d’essence, prête à rejoindre en province mes parents âgés et dépendants pour les aider. Je suis sûr d’arriver chez eux dans les six heures quoi qu’il arrive. Il y a des fermes et des élevages autour de chez eux, et il y a dans toutes nos maisons des stocks de nourriture.

        Je trouve juste dingue qu’à notre époque quelqu’un qui n’est pas exactement survivaliste (je vis parmi les livres) en soit venu à se souvenir des ses grands-parents traumatisés par la faim pendant la guerre, et à éliminer un à un tout risque pratique lié à la société pour pouvoir s’occuper de ses proches.

        Voir le système de banque de dépôt comme un bois rempli de détrousseurs est encore pénible.

        1. jusnaturaliste

          Personnellement, je n’étais pas non plus survivaliste, mais quand les élites commencent à préparer les gens à des pénuries et des coupures de courant pouvant durer plusieurs jours, et que les gens trouvent dors et déjà cela autant normal que de porter un masque et de s’injecter des traitements expérimentaux, les élites ne vont pas se priver de faire une politique en conséquence.

          Du coup, mener une réflexion, acquérir quelques compétences et du matériel pour faire un peu mieux face à un situation de forte crise me semble aujourd’hui pertinent, mais sans non plus tomber dans une paranoïa où l’on y consacre toute son énergie et tous ses deniers.

          1. Hari Seldon

            +1

            J’ai appris, notamment via ce site, son auteur et les commentaires.

            Le tout étant de maintenir un équilibre, être prêt mais sans sombrer dans l’extrême.

          2. Aleph

            Oui, c’est bien vrai. Je redoute dans cet ordre (et pas du tout à la même échéance) :

            1) les interdictions, restrictions administratives, y compris procédures tellement acrobatiques qu’elles sont rédhibitoires et limitent l’action, quelle qu’elle soit ;

            2) la pénurie de ceci ou cela d’essentiel (notamment essence, mais aussi de soins et médicaments pour des malades (je suis moi-même dépendant d’un médicament dont je fais des réserves)), parce qu’il faut se décarcasser pour faire autrement, et que des fois, on n’y arrive tout simplement pas ;

            3) les deux premiers points sont dus à l’action néfaste des pouvoirs publics. Le dernier, plus tard, bien plus tard, mais néanmoins présent à mon esprit, serait un effet de son inaction catastrophique : la brusque montée de la délinquance s’apercevant qu’il n’y a pas que dans les quartiers émotifs qu’elle peut attaquer en toute impunité. Le pillage maison par maison, avec des violences pour chasser les habitants au nom d’une “juste répartition” ou sans discours d’habillage de la prédation. J’espère être loin quand ça arrivera, dans n années. Mais je suis convaincu que ça arrivera.

            Bon, je vois l’immeuble de la DGGN depuis mon bureau, ça devrait aller un moment tout de même.

    1. Aristarkke

      Également sur des “problèmes” de transition énergétique, ceci dans un état particulièrement insouciant et vorace d’énergies…

  5. durru

    Comme je ne crois plus en coïncidences, je me pose une question.
    Pourquoi le CEO a vendu ses actions une dizaine de jours avant la débâcle ? C’était pas, en réalité, une fin programmée ?

      1. sam player

        Avant d’accuser, il faudrait regarder quel était son historique de ventes dans les mois qui ont précédé et aussi savoir ce que représente ses dernières ventes en pourcentage du capital qu’il possède

      2. MCA

        “Délit d’initié. Corde + arbre.”

        LOL, cui-cui les petits oiseaux…

        Pour faire du fric ça ne marche et ne peux marcher que comme ça (et je sais de quoi je parle).

        1. P&C

          Oui, je ne me fais aucune illusion à ce sujet.

          Néanmoins, pendre quelques banquiers de temps en temps permettrait de les responsabiliser.
          Rappelons que ces psychopathes cocaïnés jusqu’au trognon se font renflouer leurs clowneries par le contribuable.

        1. Higgins

          Je fais référence à son instinct de survie. Il semble particulièrement développé. Il a senti l’arrivée du tsunami avant tout le monde.

    1. Le Téméraire

      Complotiste. Enfin ça dépend.
      S’il est républicain, tu as raison.
      S’il est démocrate c’est juste qu’il avait besoin de liquidités pour son fils malade et que si il y avait la sécu il n’y aurait pas de bank run. Le pauvre. Donc tu es complotiste. Cqfd.

  6. Aristarkke

    l’État ici trouvera bien quelques astuces pour règlementer encore davantage au prétexte de notre bien futur (à taxer, naturellement !)

        1. Aristarkke

          Du matamore ou du tartarin pur sucre. Vu l’état économique et financier de la Grance, le pari que les Teutons tremblent est osé, surtout qu’ils fédèrent les Tchèques et les Italiens avec eux, ce qui fait quand même du monde et en bien meilleure santé économique, ce qui ne gâche rien.

      1. Pierre 82

        Oui, je trompe parfois Sa Patronitude en commentant sur d’autres blogs.
        Et je conserve le même pseudo. Pas comme d’autres.

  7. MCA

    Je me suis longtemps demandé pourquoi le prélèvement à la source alors que ça marchait très bien sur les comptes.

    Une bonne raison est que si la banque prend le bouillon, le fisc ne sera pas touché car il s’est servi avant.

    A bon entendeur…

    1. MCA

      Un autre détail intéressant vu il y a peu, pour acheter de l’or il y a maintenant un délai d’un mois minimum sans garantie…

      Jusqu’ici tout va bien…

          1. Pheldge

            ah, bin sois pas étonné si tu vas dans les beaux quartiers … non, va à le cité des Luths, à Gennevilliers, et demande Momo & Kader de ma part, tu seras servi comme un prince 😉

            1. MissKat

              En PL vous pouvez en acheter anonymement pour 10Ke il y a des revendeurs à tous les coins de rue, certains acceptent directement les devises…
              et aussi des distributeurs de bitcoins dans les centres commerciaux ( ça par contre je n’y connais rien, je ne sais pas ce que c’est!!)

                1. MissKat

                  Suis pas du tout spécialiste , qu’en pensez vous?
                  https: //tavex.pl/en/

                  J’étais chez une notaire en PL aujourd’hui: plus de crédit accordés depuis quelques mois, 1 transaction par semaine à tout casser alors qu’on était plutôt à 2/jours.
                  Me dit qu’il ne faut pas garder d’argent en banque, pas le moment de vendre…

                  ça pue

                  1. MissKat

                    What payment options does Tavex accept?
                    You can pay in cash or bank transfer.

                    – A valid identification document is needed for all purchases that exceed 15 000 EUR (equivalent in PLN).
                    – Documentation regarding the origin of the cash is required for larger payments.
                    Before transferring money to one of our accounts, please contact us for more information on 22 114 00 20 or tavex@tavex.pl.

              1. Grosminet

                En Turquie y’a quelques années c’était pareil (j’y suis pas retourné depuis), ils vendent beaucoup de ligotins (99,5 et 99,9), à quelques % au dessus du prix spot.

              1. Vieux rat

                Lorsque j’ai acheté mon stock d’or à Bruxelles (nous autres surmulots aimons le tangible), c’était de mémoire :
                – 5000 € max pour des achats anonymes
                – 10.000 € max pour des paiements cash.

                Vente immédiate, et bien sur par revendeur. J’en ai visité trois dans la même journée… 😀

                1. Pheldge

                  c’est à la revente qu’on vous attend : sans facture, c’est un prélèvement libératoire de 11.5 % auquel s’ajoute la commission du négociant 3.5 % …
                  gold.fr/informations-sur-l-or/faq/fiscalite-sur-lor

                  1. Aristarkke

                    Je te trouve bien renseigné et expérimenté pour un ilien des mers du Sud paumé sur son caillou à un bon paquet de milles nautiques du plat pays…
                    [Faut pas aller du côté est de la Belgique pour imaginer que c’est plat partout]

                    1. Pheldge

                      l’info est disponible sur le net comme je te l’ai mis en lien “i” – ou en i-lien si tu préfères 😉

                    2. Pheldge

                      trouver de l’or n’est pas bien compliqué : tu vas au cimetière, repères les belles tombes ; c’est la garantie de trouver des couronnes en or … 😉

                    3. Pheldge

                      que le premier qui n’a jamais pillé, me lance la première pierre* ! 😀

                      *tombale bien sûr 😉

    2. durru

      Bof, si c’est la banque de l’entreprise (comme SVB, par exemple), ça change rien.
      C’est juste une croyance de tout puissance bureaucratique…

    3. cherea

      c”est aussi un moyen de déresponsabiliser le citoyen. Avant il savait combien il payait, désormais c’est géré directement pour lui, “dormez braves gens, on s’occupe de tout”

  8. Mildred

    Devra-t-on s’étonner que les choses seront plus difficiles pour les clients lambda que pour “certains dirigeants de la banque (qui) ont eu la bonne idée de vendre leurs actions avant la débâcle” ?
    La réponse est : NON !

    1. Higgins

      Comme il est dit dans un Astérix (la Zizanie) : “C’est pour cette raison que je suis centurion et que tu n’es qu’optione !!!”. Bon, à la fin de l’album, le rapport est inversé.

    2. Mildred

      Je ne suis pas très fortiche concernant Astérix, mais je peux vous certifier que j’ai vu – du temps où j’avais des relations étroites avec certains “dirigeants bancaires” – que les banquiers font ce qu’ils veulent, et qu’à part tuer, ils sont très peu concernés par la loi quand leur intérêt est en jeu !

        1. durru

          Je crois pourtant que c’est plutôt Gave qui a raison. Je te cite :
          “En 2 ans les taux sont passés de 1% à 4% soit un delta de 3%”
          Il reste donc 8 ans jusqu’à maturité, pas 10, ce qui donne une perte de 21%.

  9. Pierre 82

    Le résultat des courses ne sera-t-il pas finalement que la Fed va renflouer vaille que vaille, afin que, comme d’hab, les pertes soient absorbées par les contribuables et les gains par ceux qui rachèteront les morceaux?
    En plus, la panique qui est en train de monter va sans doute faire que beaucoup de déposants (privés ou entreprises) vont être méchamment tenter de ne pas rester dans une petite banque et déplacer leurs comptes vers des banques beaucoup plus “too big to fail”.
    J’ajoute que dans ce cas-ci, ceux qui risquent de se péter directement la gueule sont les sociétés High Tech californiennes, c’est-à-dire grosso modo tous ceux qui pourraient être un jour en situation de tailler des croupières aux high tech déjà bien installées, du type GAFAM.
    Bref, une occasion en or pour le capitalisme de connivence, qui fait payer les hausses de taux par les banques locales, et cerise sur le gâteau, met un grand coup de pied pour éliminer une concurrence potentielle. Donc que l’activité économique, grâce à cet événement, va se concentrer encore plus et finira par ne laisser en place que les toutes grosses entreprises, avec impossibilité de plus en plus visible de pouvoir les concurrencer un jour. Le but ultime du capitalisme de connivence sera enfin atteint : le communisme privatisé.

    1. sam player

      De mon avis c’est le résultat mais ce n’est pas voulu.
      La SVB n’avait aucune gestion d’actifs, juste de la gestion de comptes courants qui débordaient de liquidités, une grosse tirelire en somme

    2. Pierre 82

      Est-ce que je comprends bien qu’ils essaient de faire porter le chapeau à Peter Thiel ?
      Ça tomberait bien de dire qu’un libertarien (pote au Donald, en plus) serait ainsi le responsable du potentiel merdier dans lequel on est en train de pénétrer…

      Ou c’est juste mon impression ?

      1. Higgins

        Qu’on essaie de lui faire porter le chapeau, pourquoi pas ? N’oublions que l’enjeu derrière tout cela est l’élection de l’année prochaine. Je penche personnellement plutôt pour la thèse de JP Chevallier.

    1. Pierre 82

      Le problème avec un bank run, ce sont les dégâts collatéraux… une myriade de sociétés sautent pour des raisons finalement extérieures à la qualité ou à la pérennité de leur business.

      Le gros souci, c’est que plus aucun entrepreneur n’a intégré dans son évaluation des risques que la banque qui héberge ses comptes pourrait fermer du jour au lendemain en ruinant sa trésorerie, et donc sa société.

      1. Higgins

        C’est bien là tout le problème sachant qu’en plus, les états impécunieux ont voté des textes avec lesquels ils peuvent s’approprier les comptes (au-dessus de 100 000 euros en France avec la loi Sapin). Parfait pour détruire la confiance.

        1. Husskarl

          Un décret viendra abaisser cette mesure a 10 000€ pour plus d’égalité, de toute manière le fond n’est pas du tout provisionné, ne comptez pas dessus.

  10. Ba

    Tremblez devant ce, enfin ces grossiers hoaxes maçonniques parfaitement signés, et dégueulés par tous les canaux, formant cette série B burlesque entièrement interprétée par des acteurs trans !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      De quoi parles-tu ? De faillite bancaire, de la guerre en Ukraine, des ballons chinois ou des Oscars ?
      A moins que ce ne soit du crunch, la déroute des rosbifs ressemblant à un complot.

  11. Pheldge

    MCA, pas besoin de flipper, écoute ton ministre : 😉
    lepoint.fr/economie/faillite-de-svb-il-n-y-a-pas-d-alerte-specifique-d-apres-bruno-le-maire-13-03-2023-2511841_28.php

  12. Le Gnôme

    Youpi, notre Mozart des finances, le beau Bruno, affirme qu’il n’y a pas de risque de contagion en France suite à la faillite de SVB. Je suis inquiet, vu qu’il se plante tout le temps.

    1. Stéphane B

      Rha devancé
      Je le cite:
      Le lundi 13 mars sur France Info, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est voulu rassurant : « Je ne vois pas de risque de contagion, donc il n’y a pas d’alerte spécifique. »
      On est dans la mierdasse !

      1. Dr Slump

        J’entends déjà la fine analyse des athlètes du micro mou à propos de cette faillite : on vous l’avait bien dit, les cryptomonnaies c’est caca-boudin, seul l’état, les banques blablabla sont vraiment sûrs et dignes, bitcoin c’est ragnagna prout.

        1. Dr Slump

          Et d’ailleurs ça se confirme :

          https://www.lecho.be/economie-politique/international/usa/faillite-de-silicon-valley-bank-biden-appelle-le-congres-a-renforcer-la-regulation-du-secteur-bancaire/10453468.html

          Etape 1: mettre en faillite une banque qui soutient les crypto
          Etape 2: insister lourdement sur le fait que les dirigeants de cette banque sont de gros crétins, malhonnêtes, qui s’en sont mis plein les fouilles (étant entendu que les banques classiques sont, bien sûr, toutes hautement vertueuses, solvables, fiables, etc)
          Etape 3: l’état doit agir, régulez-moi tout ça ! Fini les crypo libres, place aux cryptorégulations !

    2. Aristarkke

      Non. Le Mozart de la finance, c’est son Boss, enfin selon le narratif officiellement détaillé à la moindre occasion. Lui, ce serait plutôt le Salieri…

  13. sam player

    Un gros doute sur ce que dit Chevallier sur la prise en compte dans les comptes de la dépréciation de la valeur des obligations avec cette hausse des taux
    Selon la norme IFRS, il semble que c’est la valeur de sortie qu’il faut prendre en compte pour les obligations et non la valeur du marché, ce qui est assez logique car à terme c’est bien la valeur faciale qui est récupérée
    Pas vendu, pas perdu 😀

    1. Higgins

      Autant qu’il m’en souvienne, les normes IFRS imposent de prendre en compte les prix à la date où les comptes sont arrêtés. Pour les obligations, je ne vois pas où est le problème puisqu’on peut en acheter pendant leur durée de vie. C’est alors qu’on est bien obligé de prendre en compte la valeur de l’obligation à l’instant où on l’acquiert.

      1. dupont2022

        le probleme concerne les obligations et actifs qui n’ont aucune liquidité..
        Souvent parce qu’elles ne valent plus rien..
        dans ce cas il etait courant de les comptabiliser à leur valeur faciale.

  14. spirou

    HS mais fun. Les ruskovs ont balancés un missile supersonique sur le bunker de l’otan à Lviv. Des dizaines d’officiers étrangers sont sans doute morts alors que le bunker qui gérait le système anti missile de kiev était calfeutré à plus de 70m de profondeur

    1. durru

      On avance même 400 pieds, comme profondeur.
      Même Bertez met beaucoup de conditionnels.
      C’est loin d’être impossible, mais bon…

  15. Lambda expression

    C’est d’une drolerie sans nom.
    La SEC et autres du meme genre essaient pas tous les moyens de faire crever les cryptos.
    Et pendant ce temps c’est bien dans la finance classique que tout explose.
    Par ricochet, l’USDC a eu chaud mais tout est revenu.
    Le Bitcoin qui a ete prevu justement pour eviter ce genre crack en sortira renforce.
    Le scenario est parfait :
    De peur de faire peter d’autres banques, la FED va y regarder a 2 fois avant de remonter ses taux.
    L’imprimante a billet var surement recommencer a produire des $ depuis le vide a moyen terme.
    Et par consequent, les crypto font faire “to the moon”.
    Par ailleurs, si on etait moins cons en Europe on devrait profiter de tout ce bazar contre les cyptos aux US pour chopper ce marche d’avenir en etant “accomodant” comment on dit.

  16. Higgins

    Toujours HS, là, un gendarme (malaise cardiaque) : http://
    /policeetrealites.com/2023/03/13/%f0%9f%87%ab%f0%9f%87%b7-balagne-un-gendarme-de-35-ans-decede-suite-a-un-malaise-pendant-un-trail/

    1. Jacques Huse de Royaumont

      A ce propos, le ministère de la santé lance sur les ondes une campagne de prévention des problèmes cardiaques. Je n’en avais jamais vu avant.
      Un hasard, sans doute.

      1. Hagdik

        Le spot présente une personne dont le sexe est ambigu.
        Les consignes woke – LGBITOQBC sont respectées dans les messages officiels.

  17. Stéphane B

    https:/ /t.me/s/russieukrainemondeFR
    je cite
    “Aller ! Une troisième banque américaine en chute libre….alors que le soleil de ce lundi se lève à peine aux USA…

    First Republic Bank (la 14e banque américaine sur la liste des actifs consolidés de la Fed, avec plus de 213 milliards de dollars d’actifs) s’est effondrée de 70% aujourd’hui. Ceci malgré le fait qu’hier, la Fed a annoncé que la banque aurait accès à 70 milliards de dollars supplémentaires de liquidités.”

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Oui, j’ai vu également l’info, ce ne sont pas encore des baleines, mais ça commence à faire désordre.
      Un arrangement entre amis orchestré par la Fed peut sauver une banque, mais si elles tombent en rafale ?
      De pllus, si ça reposes sur des émissions de dollar que personne n’achète, ça ne va pas être simple.

  18. kelevra

    ca n a rien a voir mais vous avez entendu parler des problemes du guichet unique,le site ultime pour les demarches juridiques des entreprises, géré par l inpi, ca a repoussé de 6 mois, c est piraté, ca bug, ca renvoie vers les cci qui sont a la ramasse et vers infogreffe qui plante,

    1. Béraud-Sudreau

      Oui, le guichet unique, ya des soucis. Pas possible de faire les formalités d’entreprise depuis des moix, car infogreffe est saturé ou hs… Merveilleux Mozart et Salieri, je trouve. On s’enfonce dans le tiers monde, là, si on ne peut faire les formalités obligatoires…

  19. edmond

    HS : Degiro qui plante car souci avec SG et BNP sur les produits a effet de levier . Me voila bien pris en call et le marche qui se retourne

    1. MadeInCH

      Pas à Trump, qui n’avait pas fait le ménage et à volontairement laissé une mine amorcée et désassurée au milieu de l’autoroute?
      .
      Je suis déçu…

  20. MadeInCH

    Question:
    Et ceux qui avaient des emprunts à la banque, des hypothèques…
    Y-a-t-il une chance pour que ces dettes s’effacent?
    Je suppose que non… Les épargnants pleureront l’argent perdu et les dettes seront simplement transmises ailleurs.
    Perdant-perdant…
    Ou bien?

    1. Spartacus

      Normalement, en cas de faillite d’une banque, les crédits en cours sont susceptibles d’être réclamés en totalité et immédiatement…

  21. MissKat

    Trouvé sur Tw
    “Un grand grand bravo à Joseph Gentile qui était CFO de Lehman au moment du Krach de 2008, et qui est maintenant CFO de SVB au moment du Krach de 2023…
    2 récessions mondiales pour sa gueule !
    Quelle carrière !!”
    https:/ / twitter.com/ VictorSinclair3/status/1635314808991137792

  22. Floriska

    Je ris, mais je ris, les starts up qui travaillent pour les nouvelles techno pour le climat vont disparaître. L’effondrement du système monétaire est en route, ça va se faire doucement mais surement pour une monnaie plus saine. 🙂

    1. Je ris moyennement : certes d’un côté, on va liquider les merdes ESG/carbone-niaises, on va aussi appauvrir pas mal de glands qui le méritent. D’un autre, ça va toucher pas mal de monde, partout, et beaucoup ne vont pas comprendre ce qui leur arrive et ce sera tout sauf agréable.

          1. Vieux rat

            Nous avons également eu la chance d’être contournés par le Covid en 2020.

            Mais si, souvenez-vous… 😀

            https:/ /www.bfmtv.com/politique/coronavirus-en-france-les-risques-de-propagation-du-virus-dans-la-population-sont-tres-faibles-selon-agnes-buzyn_VN-202001240157.html

            1. Pheldge

              c’est bien pour ça que Macron l’a décorée il y a 5 jours :
              rmc.bfmtv.com/actualites/politique/emmanuel-macron-remet-la-legion-d-honneur-a-agnes-buzyn-et-nicole-belloubet_AV-202303090436.html

      1. durru

        C’est Charles Gave qui avait pour habitude de reprendre une citation :
        “il vaut mieux une fin dans l’horreur qu’une horreur sans fin”.
        On en est là, que ça plaise ou non…

      2. Pheldge

        j’imagine que ça va également toucher de paisibles individus ayant confié leurs économies à des fonds qui ont justement investi dans l’ESG parce que, bla bla … bref, des glands qui ne le méritent pas vraiment. Quand je vois les pub des banques actuelles, qui donnent toutes dans le bien pensant écolo conscient et sociétal, je me dis qu’il est difficile d’y échapper.

  23. Nemrod

    Ceux que je plains ce sont la chair à canon…les conseillers bancaires…si ça tourne mal …genre banque run plus ou moins rampant.
    Des conseillères le plus souvent… absolument pas préparée a affronter la férocité des déposants ruinés …pour les côtoyer d’assez près.
    Bon en cas de bank run…les banques seront fermées mais certains habitent dans le coin et ça va chier des bulles pour eux
    Garanti ça.
    Pas comme les dépôts.

    1. durru

      Ça fait des lustres qu’il n’y a plus de liquide dans les agences, ça sert à rien et les gens le savent. Je ne suis pas aussi convaincu…

          1. Nemrod

            Et alors .
            Les gens ruinés vont s’en prendre à qui a votre avis?
            Au PDG de la Banque ?
            Non…
            Au lampiste qui est leur voisin et leur a vendu l’assurance vie

            1. Pheldge

              “Les gens ruinés”, enfin ceux qui ont au dessus de 100 k€ et à qui on prendrait ce qui dépasse pour sauver le système … déjà ça réduit le nombre, et ensuite, parmi ces derniers, j’imagine qu’il n’y en a pas beaucoup capables de violence, ça réduit encore.

              1. Nemrod

                Vous y croyez vous à cette fable des 100 k euros ?
                J’ai comme un pressentiment que ça ne fonctionnera pas du tout comme ça …et que rien fonctionnera vraiment en fait.
                Bon ceci dit peut être que les moutons se feront tondre jusqu’au bout vous avez raison.

    2. Aristarkke

      Il est imaginable que les agent(e)s fiscaux qui peuplent les centres des impôts et autres trésoreries sont dans le même cas. J’en veux pour élément à charge qu’il n’est quasiment plus possible d’y aller physiquement pour démêler ses dossiers.

  24. breizh

    HS : toute la connerie écologiste et journalistique : https:/ /factuel.afp.com/impossible-denterrer-des-pales-deoliennes-en-france-mais-leur-recyclage-pose-probleme

    1. Aristarkke

      Comment ? Des systèmes productifs d’énergies renouvelables utiliseraient des volumes conséquents de matériels ou de composants desdits qui ne seraient même pas recyclables ???
      Ce n’est jamais porté au passif de ces systèmes par les thuriféraires qui ne nous disent donc pas tout…

    2. Higgins

      450 000 euros minimum pour démanteler une de ces merdes. Je laisse le chiffre sous la responsabilité de l’auteur : https:/
      /m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid0srzDvdFSCt9U7UKoebyoXxKZcx6zL8M2VukoCv3hj32yqckwpuNHiK6Tim1aDhZWl&id=100000909001147

      1. MissKat

        Et les propriétaires des terrains qui touchent 10K€ par éolienne et par an n’ont pas compris l’arnaque: c’est eux qui devront payer.
        Et moi je me demande si c’est pas un bon plan pour l’état pour récupérer les terres agricoles à bas cout?
        Je parie que c’est le plan!

        1. Husskarl

          Non c’est dans le contrat, ça devrait être la société d’installation qui a provisionné ça. Mais ça foirera bien sûr, l’assurance prendra alors, et enfin le contribuable bien entendu…

          1. MissKat

            En effet, cela a été debunké par AFP factuel
            Wait & see…
            https:/ /factuel.afp.com/le-socle-des-eoliennes-resteront-dans-le-sol-apres-leur-demantelement-la-loi-francaise-prevoit-le

            1. Charles Violette

              Comme souvent dans les debunkages, le titre dit une chose, l’article demontre le contraire. Obligation de destruction du socle sauf si bilan environnemental négatif. Quand on voit ce qu’il faut pour démolir du béton armé, c’est plié. Et si ça ne marche pas, mise en faillite de la société. Je me suis intéressé à un projet de 2 éoliennes : monté et financé par un grand groupe, mais curieusement le propriétaire est une petite société sans capital créée pour l’occasion… Cousu de fil blanc. Si l’Etat voulait vraiment faire démanteler il obligerait à verser une provision à la caisse des dépôts…

              1. Nemrod

                Bah…une fois périmées elle rouilleront sur place c’est évident.
                Ceux qui auront fait du fric seront introuvables hormis pour les propriétaires au cimetière.
                Leurs héritiers se démerderont.
                Assez raccord avec l’attitude générale.
                Les “génération futures” c’est juste un prétexte pour faire du pognon aux requins de l’actuelle…hein !

                1. Aristarkke

                  Faut bien qu’il y ait des générations antérieures pour assurer la venue au monde des générations futures. Et ces générations antérieures, faut bien qu’elles vivent entre-temps…

          2. Pierre 82

            Ou ça pourrira sur pied pendant 50 ans après le service, ce ne sera jamais démantelé. A la limite, on fera tomber les pales, et il restera des grands mats dans la compagne française, sorte de vision de friche industrielle dont tout le monde se fiche.

  25. breizh

    HS2 : https:/ /www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/retraites-comment-le-gouvernement-a-evite-les-blocages-massifs-de-chauffeurs-routiers-1914033

    1. Aristarkke

      En pleine tempête dûe entre autres, à la suppression (à long terme) des régimes spéciaux de retraite si coûteux, le gouvernement en crée un nouveau de toutes pièces….

      1. Pheldge

        Psssssst mon Papet, “pleine tempête dûe” L’accent circonflexe sur « dû » s’impose lorsqu’il s’agit du verbe « devoir » (au participe passé). Attention, cet accent circonflexe disparaît au féminin et au pluriel (« due », « dus », « dues ») : Sa voiture étant en panne, il a dû venir à pied. Ce bonus lui est dû.. Remercie moi pas, tu sais à quel point j’aime te rendre service … 😉

  26. Stéphane B

    HS sur l’état de déliquescence de notre société
    Un homme et une femme en état d’ébriété donnent des coups de pied à des policiers après qu’un patron de bar leur ait refusé un énième verre. Ils sont d’accord sur la sanction. MAIS (et là je cite le journal)
    “La juge qui devait homologuer cette sanction, dans le cadre de la CRPC, a refusé de le faire, estimant que les faits de violences volontaires et de rébellion « n’étaient pas établis de manière distincte et qu’il était nécessaire que cela soit discuté devant un tribunal. »”

    https:/ /www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/lannion-ivre-et-deguise-en-lapin-il-frappe-des-policiers-f2634684-c1c9-11ed-aad2-778331a86007

    1. Aristarkke

      Nous sommes bien d’accord que le fautif est le patron de bar qui n’a rien fait que d’énerver un couple de poivrots propres sur eux.

  27. Ned Kelly

    Perso l’accord Iran- Arabie sous l’égide chinoise me semble le gros morceau de la semaine. Les noichs ont réussi un coup de maître qui doit rendre fous les US, on dit cuckold en anglais. Y’a même un verbe cuckolding. Comme quoi le chinois n’est pas si sous membré que la rumeur le dit.

    1. Pierre 82

      C’est clair. Et en plus, d’après Sannat, Xi commence à s’impliquer dans la diplomatie et tente de jouer un rôle dans un armistice (ou au moins une trêve) dans le conflit ukrainien.
      https:/ /insolentiae.com/xi-jinping-prevoit-de-se-rendre-en-russie-des-la-semaine-prochain/

      C’est là qu’on se rend compte que pour tenir le dollar dans sa position dominante, les USA ont besoin maintenant :
      – d’un Moyen-Orient dans un état de guerre plus ou moins chaude, mais permanente
      – d’une Europe en conflit plus ou moins important.

      S’ils n’ont plus ça sous la main, ils vont avoir du mal à s’imposer comme force protectrice.
      Les Chinois l’ont compris, et savent qu’ils doivent désamorcer ces conflits pour réduire le rôle de l’oncle Sam (pas le nôtre…)
      L’accord Iran / Arabie saoudite est une formidable réussite de Xi, même si on est encore assez loin d’une détente totale. Ils sont en train de comprendre qu’ils ont beaucoup d’intérêts communs, et qu’ils perdent beaucoup d’énergie au Yémen pour pas grand chose.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        C’est grâce à des infos de ce genre que je continue d’affirmer que les US vont être en réalité les grands perdants (avec l’Ukraine…) de la guerre, malgré les bénéfices financiers pour leur industrie d’armement et gazière et malgré l’asservissement complet de l’Europe.

        Une grande partie du monde en profite pour se défaire de la tutelle US.
        De plus, le soutien américain à l’Ukraine a surtout eu pour conséquence une destruction quasi-totale du pays. Si les 600 000 hommes perdus par l’Ukraine sont confirmés, c’est l’équivalent de l’ensemble des jeunes hommes de 18 à 20 ans du pays qui ont disparus. Par rapport à la population de l’Ukraine et à sa pyramide des âges, c’est déjà pire que la guerre 14 pour la France.
        La perte est irrémédiable et c’est dû au sabotage par l’OTAN des négociations de mars 2022.
        Merci l’oncle Sam ! Et le monde entier a pu ainsi constater tous les bienfaits qu’on pouvait tirer de la protection US.

        1. Pierre 82

          C’est clair que le sentiment d’être protégé efficacement quand on est allié (vassal) des US en a pris un coup ces derniers temps.
          L’Arabie saoudite (qui avant tout est un pays de commerçants) ou les Indiens commencent à ré-aménager leurs billes, et j’imagine qu’en Corée (du sud) et au Japon (ne parlons pas de Taïwan), ça doit commencer à provoquer des nuits blanches chez les dirigeants.
          Soit dit en passant, je trouverais ça extrêmement cocasse de voir les Taïwanais se placer sous un “patronage bienveillant” de la Russie, laissant à Poutine le soin d’obtenir de Xi une indépendance de l’île en échange du départ de bases navales US, et de son éviction totale de ses eaux territoriales.
          Quand on y regarde de près, Xi ne veut pas nécessairement annexer Taïwan, mais juste chasser les flottes US de la mer de Chine, et assurer elle-même la sécurité de la zone.

          1. P&C

            Mouais.
            Ejecter les amerloques, certes.
            Mais Taiwan est une ile chinoise.
            De même, y a des tensions historiques entre la chine et le japon pour les iles de l’ancien royaume de Royaume de Ryūkyū (maintenant préfecture japnonaise d’Okinawa).

            1. Pierre 82

              Les Taïwanais sont certes avant tout des Chinois, mais l’idée qu’il leur arrive la même chose que les Hong-Kongais, où le PCC décide de tout, les emballe moyennement.
              Ils ne veulent que deux choses : pouvoir continuer à avoir des relations normales avec Mainland China, et en deux, qu’on leur fiche la paix.
              Ça s’appelle l’indépendance. Pour l’instant, le PCC ne veut pas en entendre parler. Mais ça peut évoluer.
              En attendant, les US les ont protégé pendant longtemps des mauvaises intentions de la RPC, donc ils acceptaient volontiers des bases sur leur sol (les US n’étaient intéressés que par ça, d’ailleurs). Mais si les US ne les protègent plus de rien, ils demanderont à quelqu’un d’autre.

              Pour rappel, officiellement, les deux pays n’en forment qu’un, sauf que Pékin n’a de pouvoir que sur le continent, et que Taïpei n’a de pouvoir que sur l’île et une poignée d’autres.
              En fait, ça pourrait durer éternellement, dans l’état d’esprit chinois, si on en restait là.
              C’est dans ce cadre qu’un tiers pourrait intervenir, comme les US l’ont fait jusqu’à présent, avec un certain succès.

              1. Flag

                Et il a bien raison.
                L’Ukraine avait la bombe il n’y a pas si longtemps.
                L’eût-elle encore les choses auraient été bien différentes.

          1. durru

            Il y a quelques semaines, des chiffres d’origine occidentale étaient publiés sur le blog de Bertez et, entre les morts, les blessés et les prisonniers (y compris mercenaires étrangers), ça dépassait assez largement les 600k. Mais sans les étrangers c’était encore en dessous.
            Ritter ou MacGregor (je crois) faisait une analyse simpliste, en disant que les Russes tirent 10 fois plus de missiles que les Ukros et qu’ils ont environ 60k morts. Logiquement, de l’autre côté ça devrait être à peu près 10 fois plus.

            1. Grosminet

              Mouais… vu passer récemment des estimations du mossad qui parlaient effectivement d’un ratio de 1 à 10 de pertes en faveur des russes (déjà ça paraît énorme) et des pertes chiffrées à un peu plus de 100 000 côté ukrainien. De 100 k à 600 k ça fait quand même une belle différence. Et puis 600 000 pertes ça commence à être difficile à planquer sous le tapis.

              1. durru

                Vu ce qu’ils prennent comme conscrits, je trouve que c’est plutôt la limite inférieure…
                Et je répète : c’est pas le nombre de morts. Les morts seraient autour des 250k. Depuis le début. 25k morts côté russe (y compris Wagner, Tchétchènes, milices séparatistes) me semble bien plus crédible que 10k aussi. Tout se recoupe, amha.

            2. Jacques Huse de Royaumont

              Ce sont bien ces chiffres-là.
              Ils donnaient 260 000 morts et 80 000 disparus.
              Autant pour les blessés.
              Pour les soldats de l’OTAN sous pavillon de complaisance, ce serait moins de 10 000 pertes.

    1. Vieux rat

      Je lui suggère plutôt la nouvelle valeur montante : le SurmulotCoin !

      Sa valeur est indexée sur le nombre de rongeurs présents à Paris.

      Et comme la mairie de Paris assure le minage du SurmulotCoin… 😀

  28. Higgins

    Bel éditorial de C. Sannat :
    – Il n’y a plus de marché obligataire libre.
    – Toutes les obligations valent leur valeur initiale et sont rachetées par la FED à ce prix-là, quelle que soit la valeur de marché.
    – Logiquement, il ne peut plus y avoir de pertes obligataires puisque le prix des obligations ne peut plus baisser. Si je faisais une comparaison avec le marché action, cela voudrait dire que si vous achetez une action de la société Tartempion SA cotée au CAC40, tant qu’elle monte, le bénéfice est pour vous. Si le marché s’effondre, alors vous vendez à votre prix d’achat et la banque centrale paie la différence et encaisse la perte. Inouïe !
    (https:/
    /insolentiae.com/faillite-bancaire-assurance-vie-tout-vacille-explications-ledito-de-charles-sannat/)

    1. Pierre 82

      J’ai vu ça ce matin, c’est consternant.
      Je me demandais ce qu’ils allaient inventer pour s’en tirer cette fois-ci.
      Voilà la réponse.
      Avec ça, ils tiendront sans doute quelques années de plus. Voire une décennie.
      Sauf si… le reste du monde s’émancipe de la tutelle occidentale, auquel cas nous connaîtrons une hyperinflation… et la guerre, naturellement, comme à chaque hyperinflation.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        La manoeuvre peut mal tourner : pour racheter les obligations à leur valeur faciale, il faut de l’argent, donc émettre des obligations neuves en masse. Il faudra trouver des acheteurs. Or le marché international se tarit progressivement pour cette fausse monnaie. C’est donc le marché intérieur qui va les acheter, avec un risque d’emballement de l’inflation.
        Comme au même moment, il faut financer une guerre, ça risque d’être un tantinet tendu.
        Je ne suis pas sûr que cela tienne plus de quelques mois.

        1. Pierre 82

          C’est ce que je pensais, à l’instar de Delamarche, quand ils ont commencé avec les QE après les subprimes.
          Je pensais que ça durerait quelques années avant de se casser la gueule, voire quelques mois quand ça s’est emballé, et je me suis lourdement trompé.
          Heureusement que je n’avais pas de pognon (remarque, j’aurais acheté de l’or, tout ne serait pas perdu)

          1. Jacques Huse de Royaumont

            La différence cette-fois ci est quadruple :
            on part d’une situation déjà malsaine avec un cumul de dette déraisonnable.
            l’inflation est élevée, ce qui n’était pas le cas.
            on a une guerre sur les bras qui ne se passe pas tout à fait comme prévu.
            le reste du monde est beaucoup moins dépendant du dollar et de l’euro.

            Après, comme on est en terrain inconnu, la manière dont cela va évoluer est encore moins prévisible que d’habitude (où je ne me trompe totalement qu’une fois sur deux)

            1. Pierre 82

              Depuis que ma boule de cristal s’est fêlée depuis une chute malencontreuse dans les escaliers, j’ai un peu de mal à prédire l’avenir…

              Je pencherais pour une guerre civile, suivie d’une dictature, et dans 70 ans, on devrait être revenus à une situation plus saine… en attendant la prochaine crise.

              1. Pheldge

                t’as bien gardé la facture j’espère ? ah, et la taxation sur la plus value décroit pour disparaitre au bout de 22 ans. J’espère que c’est pour du long terme. 😉

                1. Pierre 82

                  Je ne comprends même pas l’intérêt d’acheter de l’or en le déclarant à l’état français.
                  Ce n’est pas fait pour s’enrichir, mais juste le mettre à l’abri, de deux choses:
                  – une inflation galopante
                  – l’état
                  Si celui-ci est au courant que vous en avez, il peut vous le confisquer quand il veut. Il suffit qu’il exige que vous alliez l’échanger contre des obligations de l’état français (attention, il ne vous vole pas : il définira juste le taux d’échange)

                  Quel intérêt donc ?

                    1. Pheldge

                      bin, déjà la distance, ajoutes-y la haute mer, les requins -les vrais – les pirates – côtes de Somalie – et les inévitables requins d’étapes, dès que tu poses le pied à terre. Sans oublier que pièces et lingots pèsent leur poids, alors merci. Quant au bateau, je ne suis pas assez expérimenté et au final, ça me coûte moins de passer par un acheteur officiel local, en payant la taxe libératoire 😉

                      Ah, je te rassure, pour les dents en or “trouvées” ça et là, y’a un dentiste qui me les reprend 😀

              2. Roanna

                Ce n’est précisément pas une bonne chose que de vous être rabattu sur le Nap. car beaucoup trop taxé à moins d’attendre 22 ans ce qui fait tout de mm un bail.

                1. P&C

                  1 : j’y connais rien.
                  2 : je n’ai acheté que quelques pièces, dans la période 2010-2103. Sinon, j’ai surtout de l’argent.
                  J’avais acheté environ 1000 euros de pièces à l’époque.

                    1. Vieux rat

                      Vous revendez vos Nap’ sur le bon canard, ou à l’étranger, et rien à faire du fisc fucking…

          1. durru

            Si on parle du fait que ça pourra pas durer éternellement, nous sommes d’accord.
            Si on parle de ce qu’ils envisagent, je suis quasi certain qu’ils ne voient pas du tout cela comme “temporaire”.

            1. Pierre 82

              La plus grosse erreur à faire consisterait à penser qu’ils ne savent pas où ils veulent aller, et qu’ils improvisent.
              Ne jamais sous-estimer son ennemi, mais juste comprendre jusqu’à quelles extrémités ils sont capables d’aller.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Ils semblerait qu’ils aient plus peur de perdre leur situation dominante que de déclencher le feu nucléaire… Ca peut aller très loin.

                1. Pheldge

                  pour nos dirigeants, ils pensent à sauver leurs fesses et leurs avantages d’abord. Ils se rendent alors compte que ça dépend de leur capacité à limiter les dégâts, et pour cela, ils avancent à la godille, un coup par ci, un coup par là …

            2. Aristarkke

              Ou du temporaire façon la Grance où ça dure sous le statut “temporaire” qui peut être long, surtout vers la fin…

        2. Aristarkke

          C’est donc le marché intérieur qui va les acheter, avec un risque d’emballement de l’inflation.
          Un tcho emprunt forcé à souscription libre obligatoire comme celui de l’Arsouille il y a près de quarante ans et ça roulera…

    2. nemrod

      Donc en gros cela veut dire que les contribuables endossent le risque, c’est ça ?
      Le fameux contrat social…
      Ah la belle arnaque.

      1. durru

        C’est le principe de base en socialie (pardon, capitalisme de connivence, pour employer un terme que tout le monde comprend) : capitalisation des bénéfices et socialisation des risques.
        Quoi ? Ça vous étonne ?
        On y va, ça on le savait, mais on y va plein gaz !

        1. Aristarkke

          Ce n’est pas la 16g qui a été présenté comme une mesure temporaire c’est la CADES :la caisse d’amortissement de la dette sociale, caisse qui devait disparaître normalement de 2013…

      1. Pheldge

        c’est pas du tout la même chose : je ne pense pas que l’administration Biden ait l’intention de couvrir les pertes obligataires ad aeternam, c’est une annonce pour rassurer, et tenter de limiter la casse. De toutes façons ils n’en auraient pas les moyens …

    1. Aristarkke

      Super article ! Bien écrit de façon légère et ironique, il est néanmoins très sérieux et montre les incohérences dramatiques des soi-disant évaluations “scientifiques” des logements…

  29. Higgins

    Beaucoup d’infos complètementaires sur la crise bancaire : https:/
    /leblogalupus.com/2023/03/13/les-news-sans-importance-du-lupus-du-lundi-13-mars-2023/

  30. fauvoir

    Une question que je me pose depuis une bonne dizaine d’années tant ce qui se produit est un non-évènement, mais que je pose ici :

    ” Et si tout cela était “voulu” pour, comme cela l’a été avec le port du masque, légitimer auprès de la masse mondiale, France en tête, moutonesque silencieuse la suppression du cash au profit du numérique … MOTIF (mensonger mais à notre époque cela est sans intérêt) garantir au citoyen lambda, ad vitam eternam, dans le monde, dans la galaxie et bientôt dans l’univers, la propriété de son patrimoine financier ?

    J’ai pratiqué, expérimenté et jaugé pendant 25 ans, le niveau (sous-terrain bien profond) et très court-termiste de la grande majorité des acteurs des milieux financiers et leur déconnexion importante à la réalité pour qui une telle idée est-serait super-green top-geek !

    Que dire pour le mouton-quidam, majoritairement aussi déconnecté de la réalité (voir pour cela l’expérience eugéniste génocidaire 2020 et plus) que cela passera encore plus “crème” comme on dit à cette époque ?!

    NB : “Jacques a dit” propriété, pas usage; pour cela référez-vous à vos habilitations sociales mensuelles.

  31. Simon

    On peut apprécier la prestation de Greg Becker, CEO de SVB, qui lors d’un entretien sur CNBC le 25 janvier 2023 se déclarait « optimiste » pour 2023 préparant ainsi le terrain pour un avenir bien meilleur en 2024. https://videos.lesechos.fr/lesechos/videos/q8fulk3
    Sa boule de cristal s’étant soudainement obscurcie, il vendait ses actions pour 3,6 millions de dollars … le surlendemain même de l’interview !

      1. Aristarkke

        Poutine aurait de tels éléments en face, il reculerait immédiatement et passerait à la table des négociations d’armistice sans attendre…

        1. Pheldge

          il se rendrait, tu veux dire ! on ne plaisante pas avec l’Armée française s’il te plaît, et on n’ironise pas non plus, y’en a des militaires qu’ils nous lisent 😉

      2. breizh

        outre les nuisances sonores, il s’est passé un événement à Carcassonne en 2008… (17 blessées graves dont une petite fille amputée).

      3. Nemrod

        Ouah la vache.
        Ils pourraient au moins faire semblant !
        Tu parles de cibles faciles.
        Même au René)qui louperai un cochon dans un couloir ) ils reprennent pas le quartier sans une bonne dizaine d’allongés.
        C’est une caméra cachée non ?

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)