Carlson interroge Poutine : le désespoir des médias traditionnels

Petit vent de panique dans les médias et les réseaux sociaux : Tucker Carlson a réalisé un entretien avec Vladimir Poutine, ce qui ne manque pas d’attiser de nombreux commentaires, pas tous indispensables.

Pour ceux (rares sans doute) qui n’auraient pas compris le sujet ou trouvé l’entretien en question, son intégralité est disponible ici sur X : en deux heures, Carlson pose quelques questions à l’actuel président russe, couvrant ses motivations dans l’invasion ukrainienne, son avis sur les tendances globales du monde et notamment la perte d’influence des États-Unis sur la scène internationale, l’affaiblissement du dollar et différents aspects géopolitiques imposés par les événements actuels.

On pourrait disserter sur les réponses de Poutine, mais le brouhaha des commentaires de la presse et des réseaux sociaux suffit amplement.

En revanche, on pourra noter quelques aspects périphériques que ce brouhaha ne couvre presque pas et qui n’en constituent pas moins des informations très éclairantes de l’état actuel, réel et palpable du monde, de plus en plus éloigné de l’image qu’en retransmettent fébrilement les médias occidentaux.

Rien que la mise en place de l’entretien constitue en lui-même un message que peu de journalistes de la presse politiquement autorisée peuvent se permettre de relayer sans froisser de très vocales susceptibilités : par contraste, on se rappellera des réceptions par le même Poutine de dirigeants occidentaux comme Scholz ou Macron qui eurent amplement la place de gesticuler, au contraire d’un Tucker Carlson fort rapproché du président russe.

Nul doute que cela pourra être interprété par les uns comme un désir pour Poutine de paraître chaleureux, pour d’autre de confirmer que Carlson est évidemment stipendié par le FSB. Charge pour Macron ou Scholz d’en tirer, peut-être, un enseignement diplomatique.

Et tant qu’à parler de contraste, on ne pourra s’empêcher d’en noter d’autres : au contraire des performances télévisuelles de Macron qui débite ses phrases creuses avec un aplomb que seuls les cuistres possèdent, Poutine expose clairement un point de vue qui s’embarrasse assez peu du “en-même temps” invertébré de Macron. Certes, ce point de vue peut amplement être vu comme un mensonge ou de la propagande, mais au moins peut-il se targuer d’une substance et d’une constance dont le président français n’a jamais pu faire preuve : s’il ment, Poutine le fait de façon cohérente et contraste fort avec la girouette Macron dont les petites phrases, au mieux grandiloquentes, au pire insultantes, n’ont que très rarement eu de portée au delà du périphérique parisien.

Contraste aussi important lorsqu’on compare les deux heures d’entretien d’un dirigeant que des rumeurs occidentales insistantes voulaient mourant ou en proie à quelques cancers carabinés, et les quelques minutes de conférence de presse de son équivalent américain pendant lesquelles l’actuel locataire de la Maison-Blanche évoque le président allemand Mitterrand ou le président mexicain Sissi, dans un brouillard mémoriel quelque peu préoccupant.

On notera au passage que pour certains, le commentaire historique de Poutine (trop long, il est vrai) serait sans intérêt ou carrément hors-sujet pour justifier ou contextualiser l’actuel conflit russo-ukrainien, mais que les mêmes s’empresseront d’en appeler à l’histoire concernant Israël sur les cinq mille dernières années dans un Deux-Poids, Deux Mesures décontracté qui n’étonnera que l’observateur extérieur réellement neutre. Du reste, cette partie de l’entretien est, sur le plan de la communication, assez désastreux : la plupart des auditeurs n’ont plus, depuis des lustres, l’habitude de ce genre de réponses longues, les réponses courtes permettant une bien meilleure viralité…

Mais en réalité, on peut s’interroger sur le but réel poursuivi par Poutine avec cet entretien : beaucoup d’Occidentaux le commentent en partant du principe (peut-être faux) que le dirigeant russe essaie de leur faire passer un message, voire de les séduire.

C’est sans doute en partie vrai et on ne peut écarter l’influence de ce genre d’opération sur les opinions publiques en général. Cependant, c’est aussi probablement une erreur d’oublier que Poutine, en donnant ce genre d’entretien, s’adresse aussi au reste du monde et que ce dernier continue de grandir en importance géopolitique (actuellement au détriment de l’Occident, d’ailleurs). Ainsi, de nombreuses déclarations de Poutine sont rapidement virales en Chine, générant des centaines de millions, voire des milliards de vues sur des sites tels que Weibo, soit des engagements bien plus importants que la population entière de la plupart des pays occidentaux.

En outre, il ne fait aucun doute que l’entretien sera aussi disséqué et analysé par l’ensemble des alliés de la Russie et de ses partenaires commerciaux ; dans ce contexte, on comprend mieux la réaction ulcérée de la presse occidentale avant que l’entretien ne paraisse, ou les appels quelque peu consternants de certains politiciens à sanctionner Tucker Carlson en Union Européenne. Apparemment, le journaliste américain a touché une corde sensible que d’autres, avant lui, n’avaient pas même frôlée : le narratif occidental serait-il si fragile et si menacé par un tel entretien ?

En tout cas, à plus de 170 millions de vues, on comprend surtout que la puissance de frappe des médias occidentaux n’est plus ce qu’elle a été, nonobstant le ban plus ou moins ferme de certaines plateformes et de certains médias.

Dans un monde où Macron rêverait sans doute réaliser un dixième de cette audience, l’entretien réalisé par Tucker Carlson montre surtout que les médias traditionnels, politiquement corrects et officiellement sanctionnés, n’ont plus du tout la cote auprès du public : il apparaît clair que la presse traditionnelle, bâtie sur un contrôle fin des contenus et des canaux de diffusion, généralement subventionnée (ou au moins autorisée) par les États, lourdement “sponsorisée” par des intérêts et un capitalisme de connivences, a perdu de son pouvoir de pénétration des esprits : à l’exception sans doute des générations les plus âgées qui restent cantonnées à la radio et à la télévision traditionnelles, les canaux d’information sont maintenant tous sur internet et les labels “agréé ou subventionné par l’État” voire “avec des vrais bouts de fact-checking dedans” apparaissent de plus en plus comme des repoussoirs, tant et si bien que l’audience de ces médias s’effondre.

En définitive, les réactions à l’entretien en disent beaucoup plus long sur ceux qui réagissent que sur Poutine ou Carlson, et ce d’autant plus lorsque les réactions sont virulentes et font appel à l’émotion plutôt qu’à la raison.

La multiplication des adjectifs péjoratifs voire des insultes (tant envers Poutine qu’envers Carlson), les cris d’outrage, les appels au boycott voire à la censure ou, encore plus éclairant, à ouvertement lancer des rumeurs ou de la désinformation pour contrer l’influence supposée de cet entretien indiquent sans le moindre doute que, le calme et la pondération s’étant totalement évaporés, leurs auteurs ont pris – même confusément – conscience d’une réalité pour eux insupportable : ils ne contrôlent plus l’information, l’opinion publique va devoir se former sur des sources multiples y compris contradictoires mais surtout, sans eux.

C’est la panique : ils ont peur.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8

Commentaires763

    1. Higgins

      Les titres des principaux médias français faisaient peine à voir vendredi matin. Avant même de voir évoquer le contenu de l’entretien, le lecteur lambda savait que Carson était pro-Trump et donc logiquement d’extrême-droite. Et encore, je ne compte pas tous ceux qui ignoraient l’existence de cet entretien, le chœur des moutons ne s’étant réveillé que la veille de l’entretien.
      Sinon, je vous encourage vivement à écouter le dernier Campagnol publié ce matin : https://odysee.com/@campagnoltvl:2/pauvres22:a
      Il y est question de cet entretien et de plusieurs autres choses tout aussi intéressantes.

            1. Pierre 82

              Le Tarn-et-Garonne est assez éloigné de la source de l’Oise.
              Car pour ceux qui l’ignorent, la Chimay est élaborée à partir d’eau de la source de l’Oise.
              Seul un tout petit morceau de la Belgique est tributaire du bassin de la Seine, et c’est à Chimay.
              Comme quoi quand on confie des trucs à des Belges, ils arrivent parfois à en faire des grandes choses.

                    1. Grosminet

                      @ CPB33 13 février 2024, 9 h 49 min
                      « Mitch dirait que ce sont des moines qui posent des pièges…. »
                      La Chimay bleue peut s’avérer un redoutable piège pour les néophytes 😀

  1. Le Gnôme

    Il ne fait aucun doute que pour une fois, nous avons pu entendre l’opinion de la partie russe que nous n’avons quasiment jamais connaissance.

    Cela m’a rappelé, mutatis mutandis, les interventions de de Gaulle qui faisait abondamment appel à des références historiques.

    Alors, Poutine aurait il une vision à long terme alors que nos politiques ne verraient pas plus loin que la prochaine élection ?

    1. Stéphane B

      Poutine est avant tout un patriote, élevé et éduqué pour l’amour de sa patrie et son respect.
      Nos politiques (les têtes de gondole et beaucoup de suiveurs) ne sont que des narcissiques.

      1. douar

        “éduqué pour l’amour de sa patrie et son respect”
        Bien sûr, en portant bien haut les traditions russes depuis 3 siècles: en attaquant et violant ses voisins qui leur manqueraient de respect.
        Appeler au respect, c’est le langage des racailles de chez nous.

        1. Stéphane B

          Je n’ai point envie de rentrer dans une polémique, qui serait stérile de toute façon, mais ce commentaire entraîne 2 réflexions:
          1) Avoir du respect pour une institution n’amène pas obligatoirement à appeler au respect pour cette institution par d’autres personnes ayant une vision différente. Tout dépend l’éducation reçue et le recul personnel

          2) De quels voisins parles tu Douar ? Et à partir de quelle période te bases tu ?

          1. durru

            1. #cépafô
            2. C’est la question inverse qui devrait être posée : quels sont les voisins qui n’ont pas eu à subir les humeurs russes ? Finlande ? Pays baltes ? Pologne ? Roumanie ? Géorgie ? etc…
            C’est vrai qu’ils se sont calmés depuis un moment. Realpolitik. Heureusement. Mais ça va pas plus loin, il faut rester lucides.

                1. breizh

                  et des français de Napoléon (jusqu’à Moscou, Lisbonne, Stockholm…)?
                  Ah mais c’était pour lutter contre les coalisés qui nous en voulaient !

              1. durru

                Les Suédois de 1700 ne sont pas ceux d’aujourd’hui (ni même ceux de 1800, d’ailleurs).
                Les Mongols c’étaient des pillards. Ils n’avaient pas de civilisation à faire rayonner et il n’y a pas une qui s’est construite par la suite.
                Et Napoléon… c’était un Français 😆

                Les Russes, par contre, ils n’ont pas l’air d’avoir beaucoup changé. Et ce n’est pas le discours de Poutine qui prouve le contraire…

            1. Aristarkke

              La Finlande a été attaquée par Staline en 40, période où il a pu constater que pour être petite en proportion, l’armée finlandaise était bien dirigée et rompue à la guerre en période hivernale…
              Avec un aspect David contre Goliath très manifeste.

                1. Croix du Sud

                  Le commandant en chef de l’armée finlandaise pendant la guerre d’hiver – Carl Gustaf Emil Mannerheim – était général dans l’armée impériale du Tsar Nicolas II.

                  Etre un voisin de la Russie et de l’Allemagne n’a jamais été facile.

        2. bob razovski

          Douar,
          vu comment la France se paye la fiole de la Russie depuis des années, si vraiment les Russes attaquaient et violaient ceux qui leur manque de respect, l’hexagone serait rasé de la planète. (sans parler de ce qui attendrait le poudré…)

        3. Guillaume P.

          @douar
          C’était des communistes pendant 70 ans et il vaudrait mieux ne pas remonter plus loin. Je suis contre le french bashing, mais l’ami Napo qui va cramer Moscou, les aventures en Afrique et la petite querelle entre les Schleus et les Parisiens qui ont stupidement dégénérés en 2 guerre mondiales pourraient partir sans prévenir.
          .
          L’Ukraine qui était déjà un état totalement failli et corrompu en plus par les américains (dont Biden himself à l’époque) bombardait des russophones depuis 10 ans sous le nez des russes, fin du sketch en principe.
          .
          C’est une guerre des urko/américains contre la Russie, ça ne devrait pas regarder notre pays.

          1. Dom17

            Sauf que nous sommes pieds et poings liés dans l’OTAN. Institutionnellement (directement et à travers les traités de l’UE au cas où nous aurions des velléités d’indépendance) et aussi à travers tous ces généraux qui y ont fait carrière.

            1. Guillaume P.

              Les traités ont autant de valeur qu’un papier cul, c’est la taille du flingue qui compte et si le dirigeant d’un petit pays comme la Hongrie peut dire merde à l’UE sur des tas de sujets, un poids lourd comme la France n’aurait aucune peine à le faire.
              Ce n’est pas l’Otan qui nous lie, mais la caste de débile mentaux qui est installée à Paris.

              1. MadeInCH

                Les alliances, et aides internationales…
                Demandez aux finlandais duran la Guerre d’Hiver comment les anglais les ont aidés (1).
                Demandez aux polonais comment les anglais lesont aidés face à Staline à la fin de la WW2… Et Churchill de piquer une crise qui ne servit qu’à prouver qu’il a été bien naïl face à son “allié” Staline.
                Demandez à la France en quoi les alliés anglais ont aidé pour retenire l’armée allemande. Ce sont les français qui se sont sacrifiés pendant les les brits évacuaient en priorité leurs hommes.
                .
                Les polonais… Ils “polonisent” leurs matériel à donf depuir des années. En discutant avec eux, ils ont des alliances pour tenter d’obtenir peut-être quelque chose, mais ils savent que en cas de coup vraiment dur, il seront !seuls! Les papiers servant souvent de torche cul.

            2. Dom17

              La plupart des pays de l’OTAN sont persuadés que les USA sont indispensables à leur défense. Ils n’ont donc aucune résistance aux exigences de Washington.

              1. durru

                J’aimerais qu’on arrive à faire la part des choses. “Les pays” c’est une chose, leurs dirigeants une autre, et les populations encore une autre. Je crois que là il s’agit des dirigeants et c’est plus de paresse (et pas qu’intellectuelle) dont il est question, en plus de bêtise et de corruption. En doses massives de chaque, et qui varient légèrement selon les contrées.

            3. pabizou

              Oui, sauf que sortir de l’UE reste possible et fout tout ce raisonnement de larbin en l’air . Quand aux gamelleurs de l’OTAN, je préfère ne pas dire ce que j’en pense pour rester poli mais leur mise à la retraite nous coûterait moins cher que leurs conneries

          2. laurent a LA

            Ah ah, la je dois reagir.
            Ca n’est pas Napoleon qui a crame Moscou (de ce que je sais):
            C’est ce que dit l’histoire officielle Russe.
            L’histoire officielle Francaise est que Napoleon voulait hiverner a Moscou, mais le Tsar a fait evacuer puis cramer la ville pour priver Napoleon de base. Ca a reussi parce qu’il a du se replier en hiver et ca a ete une catastrophe.

            Voir par exemple le film d’animation “le chien, le general et les oiseaux” pour de plus amples details.

            Un peu comme l’histoire officielle occidentale qui dit que ce sont les Russes qui ont flingue Nordstream.

            1. durru

              Ah ! Je croyais que c’est la version officielle universellement reconnue. En tout cas, c’est bien ce que j’ai appris en cours d’histoire : c’est les Russes qui ont mis le feu à la ville pour empêcher Napoléon de s’installer confortablement (enfin, surtout son armée).

              1. Pierre 82

                La ville fut incendiée sur ordre du comte Rostopchine, gouverneur de Moscou.
                Sa fille épousera un Français et deviendra écrivain sous le nom de Comtesse de Ségur.

      2. Pierre 82

        Comme pour beaucoup de personnages appelés à rester dans l’histoire, Poutine ne mérite probablement ni ces excès d’honneur, ni ces indignités.
        Qu’il agisse au mieux en fonctions des circonstances me semble certes une opinion défendable, mais il ne faut pas pousser le bouchon au point d’y voir un saint homme non plus….

        1. Grosminet

          « mais il ne faut pas pousser le bouchon au point d’y voir un saint homme non plus…. »
          Bien sûr que non. Tout simplement un chef d’état qui essaie de faire son job. C’est suffisamment rare de nos jours pour mériter d’être souligné.

          1. Pierre 82

            Toutafé.
            Ce n’est qu’une remarque pour les authentiques poutinolâtres, qui parfois oublient que son libéralisme économique est assez relatif…

            1. pabizou

              On peut être libéral et savoir que l’on ne passe pas de l’ombre à la lumière d’un claquement de doigt . De plus Putin a plusieurs fois essayé de se rapprocher de l’occident, la seule réponse qu’il a eu a été l’extension de l’OTAN vers l’est. Ce n’est pas être poutinolâtre de reconnaitre ce qu’il a fait en 20 ans en partant du merdier de l’URSS . Perso je ne suis pas un idéologue, pour moi il n’y a aucune idéologie qui soit parfaite . Il est indéniable qu’il a fait des choix dictés par la réalité que l’on n’est pas obligé d’apprécier, l’ennui pour ses détracteurs est quand même que les résultats sont là . J’aimerai pouvoir en dire autant pour la France qui se déculotte devant l’UE et d’autres depuis près de 50 ans

            2. Dom17

              Les Russes sont bien plus libres que les Français de ce point de vue. Par contre, il ne faut pas trop jouer contre les intérêts de la patrie. Ce qui faut dire à nos crânes d’oeuf mondialistes que “Poutine est autoritaire”.

              1. Aristarkke

                Autoritaire, sans conteste, il est.
                Cependant, il nous faut aussi considérer que la Russie a toujours été dirigée par les tsars, véritables parangons d’autocrates sans parler évidemment de la période soviétique.
                Ils ont peut-être eu une période légèrement détendue entre mars 17 et octobre de la même année, avec Kerenski. Un peu mince…

                1. Pierre 82

                  Surtout que le Kerenski, pour son malheur (et le malheur de la Russie) n’a pas réussi à accomplir ce pourquoi on l’avait placé là : faire cesser la guerre avec l’Allemagne.
                  Le petit peuple lui en a beaucoup voulu, et l’a lâché comme une merde.

                2. Grosminet

                  Aristarkke 12 février 2024, 14 h 17 min
                  « Comme maître Yoda, parler, il ne faut pas… »
                  Aristarkke 12 février 2024, 14 h 23 min
                  « Autoritaire, sans conteste, il est. » 😀

                3. Dom17

                  On ne dirige pas non plus de la même façon un petit pays et un pays très étendu.
                  Et puis, les Occidentaux devraient s’occuper de leurs oignons (qui commencent à brûler). Et laisser les Russes décider si le gouvernement de Poutine leur convient ou pas.
                  Les leçons de morale de l’Occident, en mode deux poids deux mesures, insupportent 75% du monde.

                  1. Pierre 82

                    C’est clair.
                    Je ne voudrais pas d’un Poutine ici, mais ce n’est pas mon problème : c’est aux Russes d’arranger à entre eux, et s’ils l’apprécient, qu’ils le conserve ne le dérange pas du tout.
                    Pareil pour la guerre en Ukraine ou à Gaza : ce ne me concerne pas, ce n’est pas à nous d’imposer quoi que ce soit. On veut bien aider, mais ce n’est pas à nous de régler le problème.

                    1. Mitch

                      +1000 Pierre
                      Même positionnement. Qu’ils se démerdent et qu’on arrête de mettre en avant la liberté, la démocratie, les ‘valeurs occidentales’ et tout ce cirque (NB: on a vu pendant le covid les fameuses ‘valeurs occidentales’) pour défendre l’indéfendable.

                    1. Vieux rat

                      On pourrait leur dire de se mêler de leurs culs, mais on me dit que c’est ce qu’ils font déjà ! 😉

                4. Guillaume P.

                  Autoritaire, il est effectivement, mais durant de nombreuses années des libéraux Français ont dénigré devant moi la “dictature de la majorité” que représente la démocratie et ils me vantaient les mérites d’un dirigeant éclairé. À part en Suisse, je ne comprends pas très bien qu’on puisse déclarer que la soupe des partis soit “démocrate”, mais BREF !
                  .
                  Je suivais voici quelque temps la chaîne d’un expatrié plutôt libéral à Moscou qui disait des choses très intéressantes
                  https://www.youtube.com/@alexandrefrussien
                  D’une que l’autoritarisme est la norme dans le monde, y compris dans nos pays “démocrates”, mais qu’elle est plus hypocrite.
                  De deux que pour l’instant la Russie a effectivement (et pour une fois) un dirigeant éclairé et que les Russes y compris les entrepreneurs étaient plutôt content.
                  De trois, qu’il se sentait libéré de toute la merde du “camp du bien”. Les gens sont normaux.
                  Et de quatre, mais sans trop de rapports, qu’une bonne moitié du pays était assez indépendante de l’état, parce que Moscou est très loin, parce qu’ils ont des jardins et des circuits “locaux”.
                  .
                  Il dit des choses intéressantes et c’est une chaîne à voir si on veut se faire une idée de la vie à Moscou en 2023.

                    1. Guillaume P.

                      @h16
                      C’est une discussion qui est surtout spécifique aux Français et aux libertariens qui n’ont aucune existence politique. En Suisse, quand on en discutait entre libéraux ce qui ressortait, c’est surtout que le mot “démocratie” le fameux “pouvoir du peuple” est complètement dévoyé:
                      .
                      -La démocratie “représentative” a été mise en place dès le début par des gens qui méprisent le peuple jugé trop “bête” (cf: E.J. Sieyès) et ce n’est en rien un “pouvoir du peuple” puisque ce système dérive facilement en dictature de partis qui s’entendent pour garder le pouvoir.
                      -A contrario la démocratie directe, est bien une démocratie, c’est bien une forme de “dictature de la majorité”, si on tient à cette notion, mais dans les rares exemples que nous avons elle ne semble pas du tout tyranniser les minorités.
                      .
                      Les systèmes politiques sont organiques, les masses sont plutôt bienveillantes et c’est toujours une minorité radicale qui corrompt la société avec des théories délirantes et qui tyrannise la majorité et/ou des minorités. La démocratie directe peut prévenir le pouvoir absolu d’une telle minorité.
                      .
                      Du coup, je peine à comprendre les libertariens français qui s’opposent à une vraie démocratie directe (référendaire au moins) qui n’existe pas chez eux. La France avait une dictature des partis qui est devenue une dictature de caste qui rétrécit et se mondialise dernièrement.
                      Le peuple a zéro pouvoir et c’est bien le problème.

        2. bob razovski

          Absolument, Poutine n’est pas un saint homme.
          Et je l’ai souvent indiqué ici, il se plante encore sur certains sujets comme sa politique de natalité, qui donne quasiment l’inverse du résultat escompté.
          Et comme vous dites, son “libéralisme économique” est très relatif.
          Mais comme dit le gros matou, il essaie de faire le job, et je rajouterai qu’il essaie de le faire sans prendre ses compatriotes pour des cons.

            1. bob razovski

              Bonne question Spirou.
              Je n’ai pas de contre exemple à vous proposer. J’ai tendance à penser que, justement parce que je n’ai pas trouvé d’exemple efficace, qu’une bonne politique nataliste serait que l’état ne mette pas les doigts dedans.

              1. bibi

                Encore un qui ne maitrise pas les pourcentages!
                C’est connu 2 baisses de 25% ça fait une baisse de 50%.
                Le résultat, si c’est 25% de baisse d’impôts par enfant quatre enfants ça fait une baisse de 69.
                Note : 0.75^4=0.31

              2. Mitch

                La Hongrie annonce 25% de reduction d’impots par enfant.

                Sur le total initial. 4 enfants 100% de reduction. Je suis curieux de voir le resultat.

                ton calcul, c’est une blague, hein?!

        3. Jeanne ère

          Si, c’est un Saint Homme.
          Enfin pas encore, mais il est mieux que le pape Catholique, à mon sens (je suis une horrible poutinophile, c’est ainsi)
          “Le 28 mai 2016, Vladimir Poutine fut intronisé en tant que « chef du monde chrétien et empereur araméen » à la cathédrale de l’Assomption à Karyès. Prenant place debout sur la “stasidia des empereurs byzantins”, Vladimir Poutine déclara : « Sur le saint mont Athos, un acte très important et très nécessaire pour notre monde se déroule, cet acte est la correction morale de notre monde. Il est accompli précisément sur l’Athos. »
          https: / / http://www.youtube.com / watch?v=HbOauFP9VvY (enlever les espaces)

  2. Stéphane B

    Un point pour ceux ne l’ayant pas remarqué. La cravate de Tucker Carlson reprend les couleurs impériales de la Russie.
    Étrange coïncidence !

    1. pabizou

      Pourquoi coïncidence? Carlson est le 1er journaliste occidentale que Putin accepte de recevoir . Pour une fois il ne s’agissait pas d’un talk-show fait pour brasser du vent mais de journalisme . Ce n’est pas moi qui m’en plaindrais . Remettre certaines pendules à l’heure n’est jamais une mauvaise chose après le déferlement de stupidité dont nous sommes abreuvés H24 depuis 2 ans . Que T.Carlson ait volontairement choisi cette cravate peut aussi bien être un signe de respect qu’un signe de neutralité de sa part . Si c’était volontaire c’est particulièrement adroit pour faire ressortir qu’il est venu interroger le président de la Russie plutôt que l’ogre mangeur de petits enfants que l’image de l’URSS a implanté dans les cerveaux occidentaux et qui est soigneusement entretenu par nos différents clowns médiatiques actuels . Non, la Russie depuis Putin n’est plus l’enfer belliciste de l’URSS et il serait temps de s’en apercevoir . Tout n’y est pas parfait mais nous sommes très mal placés vu la direction que prend l’UE pour les accuser de tous les maux de la terre .

      1. durru

        “Non, la Russie depuis Putin n’est plus l’enfer belliciste de l’URSS”
        La Transnistrie, l’Ossétie du Sud, la Tchétchénie… risquent de ne pas être trop d’accord.
        C’est surtout la gestion en Ukraine qui suggère quelques changements.
        Mais vu le contenu de son discours, je n’ai pas l’impression que toutes les tentations impérialistes de la Russie tsariste se soient évaporées.
        Après, je me répète, il y a pas mal de realpolitik dans son approche, ça équilibre.

        1. Spirou

          C’est vrai que l’intervention russe en Syrie alors que Hollande frétillait à l’idée de déclencher une 3ème guerre mondiale pour sauver Al Nosra ont bien montré le machiavélisme guerrier de l’ours

        2. pabizou

          Pour la Transnistrie, je ne peux rien dire, je ne sais pas . Pour la Tchétchénie il faudrait peut-être regarder les 2 côté de la médaille . L’attentat du théâtre, plus tout ceux qui l’ont suivi ne lui ont pas laissé trop de choix que d’intervenir dans un état qui faisait partie de la fédération de Russie . On ne peut pas en même temps vociférer contre les couteaux et les camion fous, comme chez nous, et reprocher à quelqu’un d’autre d’avoir résolu le problème chez lui . Quand à l’Ossétie du sud, au nom de quoi aurait il du se coucher devant une intervention extérieure? Qui était derrière le bordel qui était la cause de son intervention?

          1. durru

            “une intervention extérieure”
            Aux dernières nouvelles, l’Ossétie du Sud ne faisait pas partie de la Russie, mais bien de la Géorgie.
            Et Poutine a dit à Carlson que la Russie post-URSS a accepté les frontières avec les autres anciennes républiques. Ça serait bien que la pratique rejoigne la théorie…
            (c’est la même situation en Transnistrie – qui appartient à la Moldavie mais a une armée russe sur son territoire)

            Je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas réagir en Tchétchénie, mais bon… raser des villes entières ?

        3. Stéphane B

          Pour la Transnistrie, je rappelle qu’il y a des soldats russes là-bas.
          Et si les russes font une percée jusqu’à Odessa, ou que les soldats russes de la Transnistrie son attaqués, ou les deux, je doute fort que Putin ou un autre dirigeant russe laisse faire.

          1. Dom17

            Au vu de la mauvaise volonté (c’est peu dire) des Occidentaux d’accepter que la Russie assure a sécurité à ses frontières, Poutine a dû déplacer ses objectifs. Cependant, cela n’aurait aucun intérêt qu’il réintègre dans la Russie des populations qui y sont majoritairement opposées.

            1. durru

              “des populations qui y sont majoritairement opposées”
              Lesquelles ?
              La Novorossia c’est encore aujourd’hui majoritairement russe. Odessa encore plus que d’autres contrées.
              La Transnistrie héberge une armée russe justement parce que là se trouve la majorité des Russes de Moldavie. D’ailleurs, historiquement, ces terres ne sont pas roumaines (ou moldaves, selon à qui on parle). D’où le peu d’entrain à régler la question de cette région séparatiste par les armes…
              Donc pour l’opposition, j’ai quelques doutes.

  3. Theo31

    Poutine deviendrait le maître de l’Europe, on verrait la filiale du bois de Boulogne venir bouffer dans sa main pour éviter la prison. Ça rappelle l’époque où on ne critiquait pas Pinochet à moins de 8000 km de Santiago du Chili

    On se trouve toujours des excuses quand on a aucun honneur.

              1. MCA

                Le période des boomers se définit par un croissance de la population, l’AF Sd étant à 2.40 ils sont donc en plein boom et par conséquence truffés de boomers.

                C’est Mitch qui doit regretter d’être venu ici !… 😀

  4. Mo.

    Ravi d’apprendre que la presse de grand chemin avait réagi.
    Je ne l’écoute ni ne la lis. J’en avais même oublié qu’elle existait.
    Prévenez moi si un jour elle se réveille

    1. bob razovski

      La presse de grand chemin a même pris une grande initiative, diffuser des extraits de 3 ou 4 minutes avec comme éternel titrage : “ce qu’il faut retenir”.

  5. Pythagore

    “s’il ment, Poutine le fait de façon cohérente…”
    Y’aurait-il qq’un ou un site/blog qui saurait exposer où Poutine ment ? (anglais accepté)
    Malheureusement, les connaissances me manquent pour pouvoir identifier mais cela m’aurait intéressé de comprendre.
    Au sujet d’Israel, je me suis fait exactement la même réflexion en écoutant l’interview.
    Une connaissance francaise parlant russe m’avait expliqué que les russes situent le berceau de leur “civilisation” en Ukraine et non à Moscou.

    1. Higgins

      Oui, je cite de mémoire mais la Russie est née à Kiev. D’ailleurs, il n’y aurait pas tant de difficulté si une chaîne de montagne comme l’Oural déterminait une frontière physique entre le monde slave et le monde européen (imaginons qu’elle sépare l’actuelle Ukraine et la Biélorussie de la Pologne, de la Hongrie et de la Roumanie un peu comme les Pyrénées séparent la péninsule ibérique de la France).

    2. Stéphane B

      Pour le berceau de leur “civilisation”, cela se situerait rive Est du Dniepr.
      C’est du moins ce qui se dit sur les fils telegram russes.

      Il y a aussi la célèbre bataille de Poltava (1709) qui positionne bien la Russie en 1700
      https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Poltava

    3. douar

      Hitler qui aurait été obligé d’envahir les polonais en 1939, par exemple.
      Réécriture de l’histoire: ça marche bien avec les amnésiques d’aujourd’hui.

      gov.pl/web/diplomacy/mfa-statement-on-president-vladimir-putins-10-lies-on-poland-and-ukraine-which-were-not-rectified-by-tucker-carlson-interview-of-8-february-2024

      Poutine n’a pas digéré la rouste que les russes (soviétiques) ont prise en 1921 face aux polonais de Pilsudski (aidé par les occidentaux dont De Gaulle).

        1. Aristarkke

          Tsss, tsss ! Des monuments et des noms de boulevards, avenues, rues sauf les impasses…
          Mieux que les CERFA actuels pour fixer la mémoire…

          1. Habeas Corpus

            Je serais candidat en 2032.
            Mes 2 premieres décisions le lendemain de mon élection:
            1/réunifier les Alpes. Habeas entend bien skier d’un bout à l’autres des Alpes sans avoir à présenter d’affreux ausweiss en cours de route. Donc Annexion de la suisse, des alpes autrichiennes et accaparement des alpes italiennes. Il faut arreter la plaisanterie, les alpes sont francaises.
            2/ proteger les francophones du sud de la belgique en faisant entrer les blindés et en pillonant bruxelles jusqu’à ce qu’ils cédent. c’est honteux de voir des francais brimés par des gens aux noms bizarres (de croo, quelle horreur ce nom).
            il faut réorganiser les frontières francaises et retrouver ce que l’on avait sous napoléon.
            et j’espère votre soutien, ainsi que la neutralité de putin sur ce dossier

            1. Pierre 82

              J’avais posté précisément cette comparaison de l’annexion de la Wallonie par la France au moment où Poutine a attaqué l’Ukraine.
              La seule différence, c’est que j’avais poussé la comparaison un peu plus loin, pour que les choses soient un tantinet plus similaires.
              Imaginons que le pouvoir politique en Belgique, pays constitué d’environ 2/3 de Flamands (néerlandophones, rappelons-le) et d’un tiers de Wallons (francophones, même s’ils ont un accent), décide de faire voter une loi, approuvée par les 2/3 de Flamands, interdisant l’usage du français comme langue officielle dans tout le pays.
              Les Wallons la trouvent un peu saumâtre, et commencent à rouspéter. Les Flamands déploient des troupes en Wallonie pour faire respecter la loi (parfaitement légitime puisque votée par 2/3 des citoyens belges).
              Assez rapidement, les Wallons demandent de se séparer de la Belgique, et en réponse, les Flamands commencent à mettre en place l’artillerie afin de pilonner Liège, Charleroi, Namur et Mons.
              Quelques années et quelques milliers de victimes plus tard, la France (admettons qu’elle ait encore une armée) décide d’intervenir, après avoir trainé des pieds.
              La comparaison me semblerait un peu plus cohérente que l’hypothèse que vous développez, sans aucun rapport avec le sujet…

              1. MadeInCH

                Autre scénario:
                En Suisse on vote une une initiative populaire de modification de la Constitution faisant du suisse-allemand la langue nationale de l’Helvétie.
                Initiative qui passe avec 60% de la population et une majorité des cantons.
                Les Romands (et les tessinois et les Grisons, mais on s’en fout un peu…) sont pas content.
                Donc l’armée Suisse tente de prendre place en Romandie, qui n’est pas d’accord et demande un retour au fédéralisme, ce qui est traduit en allemand par “vilains séparatistes qui nous font la guerre!” (inspiré d’un interview d’un journaliste français interrogrant une ukrainienne et une “séparatiste” au début des problèmes au Dombass).
                Après que la Romandie se fasse bombarder durant 8 ans et que la Schweitz officielle annonce par décret un plan d’assaut global contre la Romandie, la France décide d’intervenir juste avant la date fatidique pour protéger les francophones.
                Les grisonnais, bon, ben, on s’en fout en fait.

                1. Guillaume P.

                  Dans le cas de l’Ukraine, il est facile d’instrumentaliser les crimes communistes contre l’ouest du pays auquel on peut facilement répondre avec les massacres qu’on commis les nazis ukrainiens dans l’est.
                  Nazis qui existent toujours en Ukraine et qui étaient largement dénoncés dans nos médias avant 2020.

                2. Titi

                  Dans le cas de la Suisse c’est vraiment invraisemblable. Les pays s’est formé selon une confédération pour se protéger des puissants. A l’origine le refus de payer des taxes. C’est très différent des grands pays qui étaient dirigés par des rois qui faisaient des conquêtes à droite à gauche.
                  Si l’allemand devenait la seule langue nationale, la suisse romande continuerait à parler français. Seuls les documents administratifs seraient concernés. Ils l’auraient mauvaise pour sûr. Une guerre serait pourtant inimaginable, car cela irait contre l’esprit même du pays.
                  Et pour sûr les suisses romands ne voudraient pas être français!

                  1. Pierre 82

                    Oui, enfin, l’esprit du pays n’entrainerait certainement pas les germanophones à imposer l’allemand (ou l’alémanique) comme langue unique dans le pays… ils savent que ça ne se fait pas.
                    Petite nuance.

              2. Dom17

                Sauf que la France n’a jamais occupé ce territoire (on ne va pas remonter à Charlemagne).
                I vaudrait mieux comparer à l’Alsace occupée par l’Allemagne où la France se serait justifiée d’intervenir si les Alsaciens avaient été persécutés.

                1. MadeInCH

                  Il ne s’agit pas forcément de territoire, mais de peuple “frère” (même langue, même culture, beaucoup de binationnaux, de familles transnationales, …)
                  .
                  Okay, et un peu de “guerre d’influence: Si je les aide, j’aurais un avantage, et ptêt même un bout de territoire national en plus. Mais même dans ce cas ce ne serait pas France qui “a commencée!”, Elle ne ferait qu’en profiter un peu.

                  1. Pierre 82

                    C’est là où je voulais en venir. Si la mort d’un seul homme suffit à faire tomber un empire, c’est qu’il n’est pas bien solide…

    4. Habeas Corpus

      Oui, par certains aspects , l’ukraine est le berceau de la russie et de la même façon que la chine a “raison” de vouloir le rattachement de taiwan à la chine, la russie a raison de rappeler que les ukrainiens ne sont que de vulgaires russes.
      en revanche, la méthode a totalement coupé les peu de liens de la russie avec l’occident.
      A l’inverse d’un bourrin russe, la chine est beaucoup plus subtile et intelligente.
      sa méthode est d’absorber taiwan sans tirer un seul coup de fusil.
      par etouffement progressif par exemple. A leur place (ils le font peut-être déjà ?) , j’essaierais aussi de former un “mandchourian candidate” : le PCC peut former des jeunes gars à la politique, les rendre candidats à une présidentielle taiwanaise en étant faussement ferme avec la chine puis ensuite, une fois élu, se faire absorber par la chine.
      de multiples méthodes sont possibles sans faire tuer comme putin plusieurs centaines de milliers de russes (sans compter les ukrainiens ou les multiples crimes de guerre opérés en ukraine).
      cette méthode , terrible, a finalement permis à l’ukraine de se forger une véritable identité dans le sang et le combat.
      et d’autres pays se sont rattachés à l’otan.
      c’est un fiasco pour lui, il aurait mieux fait de continuer tranquillement à occuper le donbass et la crimée sans consacrer autant de ressources à s’étendre de quelques km2

      1. Stéphane B

        Votre vision est étriquée concernant la Chine. Ses projets d’expansion sont bien plus grands que Taïwan.

        Habeas, que foutaient plus de 100 000 hommes ukros venus spécialement dans le Donbass début février 2022 ? Que serait il advenu du Donbass avec une telle armée en face si les russes n’avaient pas pris leurs responsabilités ,

          1. Stéphane B

            Habeas, tu ne réponds pas à la question. Ta phrase ou joker, c’est la même chose.
            Je repose ma question:
            Venaient ils cueillir des fleurs ?

          2. bob razovski

            Plus depuis 2014.
            A cette date, Porochenko a clairement indiqué que les Russophones du Donbass étaient une sous race.
            Les Russophones ont appelé la Russie à l’aide, Poutine a tempéré avec les accords de Minsk, mais Kiev avait de toute façon prévu nettoyer le Donbass de toute personne parlant le russe.
            La suite, on la connait.

              1. bob razovski

                Et ceux les russophones du Donbass auraient grandement apprécié.
                Parce que la descente aux enfers a été loooooogue durant ces 8 années.

              2. pabizou

                Il savait surtout que ce serait un échec, il a fait ce qu’il fallait et attendu son heure pour bouger . Aujourd’hui le piège qu’on lui tendait s’est refermé sur nous . C’est vrai qu’il y a eu 13 ou 14000 morts russes dans le Donbass entre 2014 et 2022 mais bien malin celui qui pourrait dire combien il y en aurait eu s’il avait réagi avant d’être prêt .

            1. Pierre 82

              Habéas t’expliquera que les russophones du Donbass n’avaient rien à foutre là, que ce sont effectivement des sous-hommes, et que si une majorité d’Ukrainiens estimaient qu’il fallait les virer, les chasser de là était une nécessité démocratique.
              Seul un tyran démoniaque comme Poutine (ou d’ailleurs n’importe quel autre Russe, puisqu’ils sont tous tarés) pouvait envisager de s’opposer à la volonté démocratique d’un peuple libre comme les Ukrainiens.

              1. bob razovski

                Quand on pense que tout ce petit monde vivait dans une paix relative avant 2014…
                Même la “révolution orange” de 2004 n’avait pas réussi à saper la cohésion de ce pays.
                Certes, une cohésion tout en corruption et autres bassesses, mais bon, une cohésion tout de même 😉

                1. Pierre 82

                  J’ai quand même un peu l’impression que la plupart des Ukrainiens étaient surtout désireux de rejoindre l’UE le plus rapidement possible, an voyant à quel point les Polonais voisins en avaient profité, et vu son niveau de vie considérablement accru.
                  Le prix à payer était de se séparer le plus possible de son voisin russe.
                  Le “nationalisme ukrainien” est une fiction, ils n’ont jamais vraiment formé une vraie identité proprement ukrainienne, mais c’était cet espoir de quitter le sous-développement qui les animait, en refusant de voir que ce qui les maintenait dans cet état était un niveau de corruption colossal.
                  Et ce degré de corruption était aussi massif côté pro-occidental que du côté pro-russe, il est bon de le rappeler.
                  Mais le nerf de la guerre, ce qui motivait les Ukrainiens, c’était la possibilité de bénéficier un jour du robinet à pognon de l’UE.
                  Alors que l’UE (ou plutôt ses commanditaires US) n’avait qu’un seul projet pour l’Ukraine : s’en servir pour affaiblir économiquement la Russie, délire compulsif des néo-cons depuis la chute du mur.

                  1. jusnaturaliste

                    @ Pierre 82

                    Les Démocrates US voulaient faire tomber Poutine et même morceler la Russie, qui était trop grande à leurs yeux.

                    Les Ukrainiens voulaient entrer dans l’UE pour profiter à leur tour de l’argent illimité dont semble disposer l’UE. Pour entrer dans l’UE, il fallait d’abord entrer dans l’Otan, et pour entrer dans l’Otan, il fallait d’abord neutraliser la Russie qui était contre.

                    Les Démocrates US ont demandé à l’Ukraine de provoquer la Russie, dans le but que celle-ci attaque, qu’ils la sanctionnent comme jamais auparavant, que les Russes affamés se révoltent contre Poutine, et que les USA en profitent pour encourager les séparatismes des différents Etats de la fédération.

                    La guerre devait être très courte, se finir par la défaite totale de la Russie, et ouvrir les portes de l’UE à l’Ukraine. C’est d’ailleurs le narratif qu’ils ont communiqué aux masses médias.

                    Là où le plan a échoué, c’est que Poutine avait anticipé les sanctions et la guerre, la Russie était prête à faire face et le peuple russe n’a pas désavoué son dirigeant.

                    Le pire, c’est que cette erreur est un classique: Napoléon et Hitler avaient aussi largement sous-estimés la Russie. Mais les socialistes occidentaux ne comprennent rien à l’Histoire, car sinon ils ne seraient pas socialistes.

                    1. Habeas Corpus

                      “Les Démocrates US voulaient faire tomber Poutine et même morceler la Russie, qui était trop grande à leurs yeux.”

                      si tu savais dans les “hautes sphères” ce qu’on en a foutre de la russie ….

                  2. Guillaume P.

                    L’ouest au plaines fertiles et au passé nazi est clairement tourné vers l’Europe, mais ce n’est pas le cas de toute la partie est et sud qui ont au mieux été abandonnés par le gouvernement Kievien et qui au pire ont été bombardés.
                    En Crimée les investissements de la Russie ont été massifs après le référendum de 2014, le pont de Crimée (2016) en particulier et un des symboles d’une région qui était économiquement sinistrée auparavant.
                    .
                    Si l’ouest compte sur l’UE qu’on connait pour renouer avec la prospérité, on lui souhaite bonne chance. Je sens comme un parfum d’ex URSS de 1990 qui remonte dans mes narines.

                    1. bob razovski

                      J’avais ouï dire (donc à prendre avec des pincettes car je n’ai jamais pu corroborer les infos) que l’occident était non seulement intéressé par le tchernosium mais aussi par les ressources de charbon.
                      Ces deux éléments étant de très bonne qualité en Ukraine.
                      Le tchernosium étant côté occidental, ça s’est joué sur du velours et il a suffit d’une signature de zilensky, mais le charbon étant sous le Donbass, ça n’a pas été comme prévu.

                    2. durru

                      La partie occidentale, de mes lointains souvenirs de géographie, est la seule vallonnée, voire montagneuse en Ukraine.
                      J’ai quelques légers doutes sur ses hautes performances agricoles.

                    3. bob razovski

                      Je n’ai pas été très clair. Quand je disais “côté occidental”, je pensais à la partie non russophone, qui représente la majeure partie du pays et non un lieu géographique. Parce qu’en fait, ce tchernozium est présent pratiquement partout, sauf dans les régions indépendantes de l’est.

                  3. durru

                    @Pierre
                    “Le “nationalisme ukrainien” est une fiction”
                    Sérieux ? Ce n’est pas vraiment ce qui ressort de “La garde blanche” de Boulgakov et encore moins de ce qui s’est passé pendant la WWII.
                    Les nationalistes ukrainiens sont bien ces frustrés de l’ouest, grecs-catholiques pour la plupart, qui considèrent les Russes comme des sous-hommes (mais aussi, pour ne pas faire des jaloux, les Polonais, les Juifs, les Roumains, les Hongrois…)
                    Nous sommes là face à un vrai problème, pas à un pseudo-conflit monté de toutes pièces.

                    1. Pierre 82

                      Disons que cette partie “nationaliste ukrainienne” ne concerne que la partie la plus à l’ouest. Les autres régions le sont beaucoup moins, et pus on va vers l’est et forcément plus on trouve de pro-russes.
                      Il faut ajouter également les traces indélébiles qu’ont laissé dans la région l’Holodomor stalinien, qui a très largement expliqué que les Allemands ont été accueillis en libérateurs en 41.
                      Ce conflit n’est d’ailleurs (certes en partie) qu’une conséquence de cette plaie purulente et encore loin de s’être refermée, et sur laquelle on est venu ajouter une surinfection que j’imagine mal guérir un jour.

                    2. durru

                      J’ai quand même un peu l’impression que le Holodomor n’est qu’une excuse facile pour des criminels en puissance.
                      Je m’explique. Bandera et ses copains étaient, entre les deux guerres, en Pologne. Ils n’ont pas eu à souffrir de cette horreur qu’a été le Holodomor (et qui a touché, il faut le rappeler, aussi des régions pas du tout ukrainiennes en Russie même). Et leur folie meurtrière – contre les Polonais et les Juifs d’abord, contre les Russes par la suite s’est déclenchée sans rapport direct avec les famines des années ’30 en URSS.
                      Je ne dis pas, il y a des liens, mais plus j’y pense plus j’ai l’impression qu’il y a pas mal de foutage de gueule quand même…

                      Après, pour la guérison, tant que Poutine (et les Russes de manière générale) s’entêtent à considérer les Ukrainiens (tous !) comme des Russes qui s’ignorent, ça va pas pouvoir aller très loin.
                      Sauf que, à part pour ceux tout à fait à l’ouest, qui sont très majoritairement grecs-orthodoxes, ils n’ont pas complètement tort non plus… Notamment d’un point de vue religieux (et, dans l’orient compliqué, l’appartenance religieuse vaut presque appartenance ethnique).
                      Bref, on est pas sortis de l’auberge (espagnole).

                    3. Guillaume P.

                      @durru
                      Je suis totalement d’accord avec vous sur l’Holodomor.
                      La victimisation est un produit en vogue dans et autour du monde occidental et les bailleurs de fond sont des bites totale en histoire.

                    4. Pierre 82

                      L’Holodomor a certes une grosse partie “narratif” comme on dit, mais il n’empêche que ce souvenir est profondément ancré dans les esprits (c’est vrai que la propagande otanesque l’a utilisée ad nauseam depuis l’indépendance de l’Ukraine), mais il n’en reste pas moins qu’elle est un élément dont il faut tenir compte : ces gens ne veulent plus rien avoir à faire avec les Russes.
                      On a juste réveillé toutes ces blessures, exactement comme en Yougoslavie, et la seule solution viable sera sans doute un éclatement total du pays, avec, comme en Yougoslavie, un nettoyage ethnique généralisé. Ah non, pardon, on ne peut pas dire ça. Disons : une harmonieuse répartition des populations pour que chaque région ne soit habitée que par une seule communauté.
                      En espérant que certains se laissent expulser de chez eux sans rien dire car ils sont du mauvais côté.
                      Sans oublier que le pays s’est méchamment dépeuplé, que ceux qui ont fui ne sont sans doute pas prêts de revenir, et que ne restent au pays que les vieux et les plus excités.
                      Nice shot. Belle réussite de l’occident civilisé, avec le même résultat qu’en Yougoslavie.

                    5. Higgins

                      @ Pierre 82 8h41

                      De toute manière, si il y a un pays, ou prétendu tel, perdant dans cette affaire, c’est l’Ukraine. Il y aura nécessairement partition. En simplifiant grossièrement, le tiers est a rejoint ou est en passe de rejoindre la mère patrie, la Russie. Le tiers ouest finira par être découpé au profit de ses voisins occidentaux, Pologne, Hongrie, Roumanie, qui recouvreront des territoires perdus en 1945. Quant au tiers central, on s’en fout. Démographiquement, ce pays ne se relèvera pas de la saignée qu’il connaît. Économiquement, le poids budgétaire de cette guerre imbécile menée par procuration des puissances occidentales va interdire toute expansion pour les cinquante ans à venir, à supposer qu’une paix intervienne rapidement. Un gâchis monstrueux pour une absence totale de gain.

          3. durru

            “ils étaient chez eux”
            C’est un point de vue intéressant.
            Du coup, les Roumains expulsés par Staline de la Bucovine devraient de ce pas rentrer, car “chez eux” ?
            Ou ça ne marche pas dans ce sens là ?

        1. Flag

          Ils venaient empêcher le morcellement de l’Ukraine. Comme n’importe quel pays l’aurait fait à leur place.
          Quant au bain de sang que vous tenez pour probable il est curieux qu’il n’ai pas eu lieu avant. Et il est encore plus curieux de légitimer un carnage actuel qui aurait eu pour objectif d’en empêcher un autre. D’ailleurs Poutine lui-même utilise t-il encore cet argument éculé? Une fois qu’on a expliqué que l’Ukraine n’était qu’une partie de la Russie, il semble inutile de trouver d’autres prétextes.

          1. bob razovski

            N’importe quoi.
            A partir du moment où la présidence interdit à une partie de sa population de parler sa langue natale, avec peine de prison à la clé, on acte le morcellement.
            A partir du moment où l’on ferme les centres administratifs du Donbass pour obliger les retraités à faire 1600 km de route chaque mois pour aller chercher sa pension, on acte le morcellement.
            Les 100000 soldats venaient simplement pour la curée. Parce que depuis 2014, et malgré toutes les tentatives pour saper le moral des Russophones, le Donbass ne se laissait pas faire.

              1. Stéphane B

                Hum hum toussa toussa

                Parler russe en Ukraine revient maintenant à valider un billet aller simple pour le front, en première ligne je vous prie.

                Et je ne parle pas du reste.

                  1. durru

                    @Nemrod
                    Lors de la Grande Guerre Patriotique, il y avait les kommissaires politiques qui prenaient soin que personne ne recule, ni n’essaie de se rendre. Maintenant, ce sont les volontaires Azov qui ont pris ce rôle en Ukraine.

                  1. Grosminet

                    @durru 12 février 2024, 12 h 12 min
                    Des roumanophones en Ukraine il doit en rester 3 qui se battent en duel. M’est d’avis qu’ils se sont tous carapatés ces derniers temps.

                    1. durru

                      @GM
                      Ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas plusieurs millions qu’il n’y a pas de problème. Selon les statistiques officielles de l’Ukraine, c’est environ 20% sur 900k rien que dans la Bucovine de nord.
                      Pour ce qui est de partir, ce n’est pas tout de le vouloir… Faudrait se renseigner un tout petit peu.

              2. Dr Slump

                Il n’y a pas eu d’interdiction formellement mise en oeuvre, mais il y a clairement des velléités législatives depuis l’arrivée au pouvoir de Zelensky, et fortement soutenues par la frange politique nationaliste. Parce que figurez-vous qu’il y a des extrémistes en Ukraine aussi .

                Il y a en fait des conflits politiques autour de l’usage des langues en Ukraine depuis un bail, conflit linguistique qui trahit la lutte d’influence qui se joue en Ukraine depuis assez de temps, et opposant le kandubien américain au kandumal russe.

              3. sam player

                Lu dans courrier international aujourd’hui :

                « Depuis la guerre en Ukraine, les célébrations du 9 mai – grande fête russe en mémoire de la victoire soviétique contre les nazis – sont interdites en Lettonie. »

                Ça commence comme ça
                (il y a une important communauté russe en Lettonie, 1/3 ont le russe pour langue maternelle)

                1. Vieux rat

                  Le 9 mai, n’est-ce pas la fête de l’Europe ?

                  Ben voilà, ils n’ont qu’à fêter l’Europe de l’Atlantique à l’Oural… 😀

                2. durru

                  @Sam
                  Sujet mille fois revenu sur le tapis.
                  Il n’y a strictement aucun rapport entre les Russes du Donbass et ceux des pays baltes (sauf exception, bien sûr).
                  Les premiers sont issus de familles russes installées sur place depuis le XVIIIème pour certaines, quand les seconds sont pour la plupart les héritiers des colons arrivés après ’40 et la mise en application du pacte Ribbentrop – Molotov, le plus souvent dans les propriétés de familles baltes déportées (ou pire).
                  Je sais que Pierre n’est pas d’accord avec mon point de vue, mais les héritiers sont bien bénéficiaires.
                  Je ne veux pas dire que la décision est forcément la bonne, mais si on fait une petite analyse historique on se rend compte que ça n’a aucun sens de fêter la victoire contre le nazisme le 9 mai en Europe occidentale ou centrale. Tout simplement parce que le décalage 8/9 est donné par la différence de fuseau horaire.
                  Et donc la volonté des Russes de fêter ça le 9 est un message, c’est le refus d’accepter l’appartenance à un autre pays que la Russie.
                  Bref, la tolérance, y’a des maisons pour ça…

                  1. sam player

                    Je comprends bien que pour les uns et les autres c’est symbolique et la raison de ce symbolisme, mais je me demande comment dans un même pays une communauté peut interdire à une autre communauté de fêter un événement, comme si c’était possible et comme si ça allait changer qque chose, je dirais presque “au contraire”

                    D’ailleurs ça n’a aucun effet puisque des gens sont quand même venus déposer des fleurs et couronnes au mémorial soviétique et personne ne peut empêcher ça, …sauf à détruire le mémorial 😀 ce qui ne devrait pas tarder

                    1. durru

                      On dit de Boukovski qu’il a attendu (en vain) un Nuremberg du communisme. Dans cette optique, si le mémorial est bien “soviétique” et pas simplement militaire, à la mémoire des victimes (ce qui existe un peu partout et ne soulève pas les foules), alors effectivement la seule chose raisonnable à faire serait de le détruire. T’en connais beaucoup de monuments à la gloire du nazisme, toi ? Et des gens qui s’insurgent contre leur interdiction ?
                      Parce que tu parles de symboles…
                      Tu peux retourner les choses dans tous les sens, le parallèle avec la situation en Ukraine (enfin, Novorossia pour être exact) n’a pas lieu d’être.

                  2. sam player

                    “ Les premiers sont issus de familles russes installées sur place depuis le XVIIIème pour certaines, quand les seconds sont pour la plupart les héritiers des colons arrivés après ’40…”

                    C’est marrant la légitimité que vous donnez ici à certains par rapport à d’autres, simplement à cause d’une différence de date, même si vous mettez en avant des raisons qui seraient plus pures pour les uns que pour les autres : une colonisation reste une colonisation, qu’elle ait lieu en “achetant” la terre ou en se battant pour et c’est comme ça depuis des milliers d’années : qqun qui arrive qque part prend forcément la place d’un autre
                    Cf les colons vs les amérindiens ou Israël ça Palestine

                    1. durru

                      Ah bon ?
                      Une fois que t’as vendu ton bien tu as encore des droits dessus ? Comme s’il t’a été volé ? Sacré Sam…

                    2. sam player

                      Tu n’as pas dû voir les guillemets à “achetant”

                      D’ailleurs dans ta phraséologie tu parles de familles pour les uns (ukraine) et d’héritiers de colons pour les autres (Lettonie) mais a bien y regarder c’est pareil

                      Ca me rappelle ce que disent les australiens, ceux issus des années 1950 à ceux issus des années 1860 qui se croient plus légitimes : nous sommes tous des immigrés, la seule différence c’est notre date d’arrivée

                    3. durru

                      Mais bien sûr… Parce que ceux arrivés en Australie au XXème ont d’abord massacré les locaux pour s’y installer.
                      T’en as d’autres, des idioties comme ça ?

                    4. durru

                      Sam, faudrait peut-être que tu ailles à l’ONU, ça éviterait de prolonger inutilement les conflits en cours. Notamment ceux avec lesquels on nous tabasse aux infos matin, midi et soir – Donbass et Gaza 😆
                      Plus sérieusement, si le droit ne veut plus rien dire, ce n’est même plus la peine de discuter…

                    5. sam player

                      durru les mains sur le volant 10h10

                      S’il y a des guerres c’est que le droit n’est pas respecté et inversement ou… qu’il n’y a pas de droit établi

                3. Higgins

                  Très récemment, Van Der Lahyène et toute la clique européenne ont célébré la libération du camp d’Audchwitz en omettant soigneusement le rôle de l’armée rouge à cette occasion. Les russes ont du apprécier.

                  1. durru

                    Major, on peut aussi rappeler le rôle de l’Armée Rouge lors du soulèvement de Varsovie…
                    C’est pas parce qu’ils ont vaincu des criminels qu’ils ne l’étaient pas eux-mêmes également…

                4. Pierre 82

                  Il n’est d’ailleurs pas impossible que quelque chose d’assez fâcheux se passe dans les pays baltes, car comme vous le dites, il y a une minorité russe qui y habite.
                  Depuis l’indépendance, ceux qui ont pu ont déménagé en Russie, mais depuis la guerre d’Ukraine, j’imagine que la situation doit être assez pénible pour eux.
                  Et qu’on ne me dise pas qu’ils n’ont qu’à apprendre le letton, au lieu de continuer à parler russe.
                  La plupart le font, mais vu leur nom et leur origine (et je présume, leur accent russe), ils restent des sous-citoyens, et n’ont guère d’autre choix que de se faire discrets et rester entre eux.

                  1. durru

                    “ceux qui ont pu ont déménagé en Russie”
                    Ça doit exister, mais c’est loin, très loin de la majorité.
                    “ils n’ont qu’à apprendre le letton”
                    Pourquoi, ça ne te semble pas normal qu’en France on parle français ?
                    “La plupart le font”
                    Vu les habitudes prises avant ’91, d’être maîtres en pays conquis, j’ai quelques doutes. Je connais d’autres exemples du même tonneau. Et ce n’est pas une seule génération plus loin…

                    1. sam player

                      “ Pourquoi, ça ne te semble pas normal qu’en France on parle français ?”

                      Si c’est le cas, alors il faut l’exiger lors de l’entrée sur le territoire et non 10 ans ou 40 ans après… rétroactivité toussa

                    2. durru

                      @Sam
                      Si tu parles de la France, la nationalité demande un niveau minimum B1 (niveau 3 sur 6) en français. Bien ou mal, à chacun de voir…
                      Si tu parles des pays baltes, tu sembles oublier un petit “détail” : “l’entrée sur le territoire” s’est fait à une époque où la souveraineté de ces pays n’existait pas. Il ne s’agit pas de rétroactivité, le terme n’a aucun sens dans ce cas précis. Des mesures avaient été prises dès le début des années ’90…

                    3. Pierre 82

                      Le seul cas que je connais, ce sont des Russes qui ont fini par déménager de Lituanie dans les années 90, tant l’atmosphère était devenue irrespirable pour les Russes.
                      Ils sont partis vers St Petresbourg et ont dû refaire leur vie.
                      Toute la famille était née en Lituanie (je ne sais pas depuis quand la famille y était), et considèrent qu’ils ont été chassés. Pourtant, ils parlaient lituanien, mais avec leurs noms russes, ils étaient considérés comme des merdes.
                      C’est la vie.
                      La conclusion est brutale, mais la réalité est là : il n’existe pas de société multiculturelle pouvant vivre harmonieusement entre eux.
                      Et il n’existe pas de solution harmonieuse pour résoudre un tel problème. Il faut expulser.
                      Je n’ai que cet exemple-là pour illustrer mon propos, et il est possible qu’il ne soit pas représentatif…

                  2. sam player

                    “ Et qu’on ne me dise pas qu’ils n’ont qu’à apprendre le letton, au lieu de continuer à parler russe.”

                    Comment la Lettonie cherche à se débarrasser de ses citoyens russes
                    Une importante communauté russe vit dans ce pays bilingue depuis l’époque soviétique. Mais la guerre en Ukraine fait craindre aux autorités de Riga que Moscou ne cherche à “protéger” cette population, comme il l’a fait avec les russophones dans le Donbass. Elles exigent désormais que les citoyens passent – et réussissent – un examen de letton, sous peine d’être expulsés en Russie.

                    (courrier international 5 janvier 2024)

                    1. sam player

                      C’est marrant : ça va être de l’auto réalisation 😀

                      Tu crains l’intervention pour protection, donc tu commences à prendre des mesures à l’encontre de ces populations… et du coup il y a une intervention pour protection 😀

                    2. durru

                      Ça va être un poil plus compliqué à argumenter que pour la Novorossia. La situation s’apparente à peu près à celle de la Transnistrie, mais en bien pire : populations arrivées après 1940 et en remplacement de locaux déportés, quand en Transnistrie l’arrivée date de deux siècles et sans déplacement de locaux.
                      Sans parler de considérations d’ordre pratique, comme la présence d’une armée russe en Transnistrie vs l’appartenance à l’OTAN des pays baltes.

                  3. nemrod

                    C’est marrant ça quand même que le Camp du Bien fasse ce qui est reproché au Camp du Mal vis à vis des populations allogènes en Europe Occidentale.
                    Une bande d’hypocrites et de Tartuffes quand même !

                    1. durru

                      Je suis étonné que ça étonne encore, les évènements en ex-Yougoslavie (Krajna, par exemple) ont presque 30 ans d’âge…
                      Et après, on s’étonne que d’autres en prennent exemple.

          2. jusnaturaliste

            @ Flag

            Pas n’importe quel pays, le R-U aurait été prêt à lâcher l’Ecosse si le référendum était passé.

            Là où les occidentaux sont hypocrites, c’est qu’ils invoquent le droit à l’autodétermination des peuples quand cela les arrange, comme pour le Kosovo ou la Palestine, mais pas quand cela ne les arrange pas, comme pour la Catalogne ou les régions russophones d’Ukraine.

            Si vous êtes contre ce droit, ce qui est une position socialiste, alors c’est que vous approuvez la loi du plus fort. Qu’Israël et la Palestine fassent la guerre et que le territoire soit au plus fort, de même en Ukraine.

            Si vous êtes pour ce droit, ce qui est une position libérale, alors que l’on reconnaisse les référendums qui ont eu lieu et dans ce cas, c’est actuellement l’Ukraine et l’Otan qui sont en tords en s’en prenant à des régions qui ne voulaient plus appartenir à l’Ukraine.

            1. MadeInCH

              Perso, je soutiens tous les indépendantistes.
              Dombass, Ossétie du Sud, Taiwan, Corse, Venise, Yemen, Genève, Jura (de Berne, hein! Faut pas pousser!) …
              .
              Soyez indépendant si vous le voulez!
              Et démerdez-vous!
              .
              Je trouve intéressant que ceux qui sont -contre- un choix souverain au Domass soient -pour- une Taiwan indépendante.
              .
              Dites… Et la cohérence?

                1. Grosminet

                  Et la Normandie, libre et réunifiée qui pourra lever une armée pour enfin traverser la manche et mater ces cons d’anglais une bonne fois pour toutes reprendre les îles anglo-normandes 😀

              1. Guillaume P.

                Genève la rouge séparée des allemands ?
                Je voterais contre personnellement comme j’ai voté contre l’UE. Dans les 3 pays qui ont des régions francophones, les 3 sont parmi les plus rouges de leurs pays. Il y a un truc avec la langue de Zola…

                  1. Higgins

                    Au Canada, il semble qu’une forte majorité du parlement ait voté la destitution de leur Mignon à eux et réclame de nouvelles élections.

                1. MadeInCH

                  jusnaturaliste 12 février 2024, 15 h 11 min
                  .
                  P-T1…
                  Je me demande si ils seraient suivi par la majorité de la population jurassienne.
                  if =”yes” then {Bon, ben… bon vent et ne venez pas pleurer}

                    1. jusnaturaliste

                      @ MadeInCH

                      Je préférerais aussi avoir tord.

                      Mais la Suisse est victime du grand remplacement. La population n’a cessé d’augmenter par l’immigration, et cette immigration est mondialiste et veut surtout gagner de l’argent. Elle suit donc l’UE très volontiers tout en préservant suffisamment d’avantages pour gagner plus.

                      Elle refuse de payer le coût de la liberté.

              2. durru

                Ah, oui, la cohérence 😀
                Une Abkhazie (ou une Ossétie du Sud) indépendante de la Géorgie c’est bien. Une Tchétchénie indépendante de la Russie, par contre, non.
                Bref, ce n’est pas forcément le contenu de l’itw de Poutine la partie la plus réjouissante de l’affaire.

                1. Pierre 82

                  C’est le problème avec Poutine.
                  Il a certes une solide connaissance de l’histoire, et on voit qu’il veut absolument s’y inscrire.
                  Avec un léger problème : il y a des moments où il n’hésite pas à l’arranger à sa sauce dès qu’il s’agit de défendre la politique russe de toute éternité : que ce soient les tsars, Yvan le Terrible, Staline, Molotov ou Béria, pas de problème : s’il est un dirigeant russe, il a d’office raison, et les Russes n’ont jamais eu tort depuis la création du monde.
                  Je veux bien qu’il fait son taf, qui est de défendre son pays, c’est de bonne guerre, mais ce qui est dommage, c’est qu’il n’ait personne en face, du même niveau intellectuel, pour lui amener la contradiction de temps en temps, notamment sur la période soviétique pour laquelle il a une indulgence toute particulière.
                  J’aurais rêvé assister à un débat entre Poutine et Soljenitsyne, par exemple.

                  1. MadeInCH

                    J’avais lu qu’un dirigeant politique se met à voir naturellement les choses autrement lorsque en plus d’être le kalif en chef, il se rends compte qu’il devient une figure historique.
                    .
                    Je pense que c’est absolument vrai.

            2. pabizou

              Le Donbass ne demandait que la reconnaissance de leur langue et coutumes, en réponse la constitution ukrainienne a été modifiée pour pouvoir leur refuser . Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il y a eu sécession et que les bombardement ukrainiens ont commencés . Imaginez que les corses ne puissent plus parler leur langues, même entre eux, et qu’on interdise les fromages et charcuteries corses .

              1. bob razovski

                C’est pour ça qu’en Corse il y a des dynamitages de préfecture. Y’a un côté préventif, une façon de dire qu’il ne faut pas oublier de laisser les Corses tranquilles (ceci est un message humoristique, je précise 😉 )

            3. Flag

              Pas de comparaison possible entre un référendum organisé de façon honnête et une insurrection armée soutenue par une puissance extérieure.

              1. Dr Slump

                Ouais, y’a les bons et les mauvais référendums. Le bon référendum, il est organisé par le gouvernement des gentils qui font des bons référendums, et le mauvais référendum… sauf que les gentils, ils ne font même plus de référendums.
                Qui aurait cru que les Inconnus étaient aussi visionnaires ? A ce stade on peut leur dédier une chaire de philosophie politique.

              2. bibi

                Vous faites référence à l’indépendance du Kosovo je présume.
                Ce pays ou c’est le parlement qui a voté l’indépendance sans demander l’avis du peuple, et qui a été obtenue par une guerre soutenue par des puissances étrangères.

                1. durru

                  @Bibi
                  Heureusement qu’il reste des pays démocratiques et respectueux du droit international qui ne reconnaissent pas l’indépendance de ce territoire mafieux (y compris à l’intérieur de l’UE).

              3. jusnaturaliste

                @ Flag

                Les référendums organisés dans les régions russophones d’Ukraine et en Crimée étaient assurément plus proches de ce que voulaient la grande majorité des habitants que les élections présidentielles américaines ou françaises.

                Il suffit d’écouter ce qu’ils disent et de voir comment les Russes ont été accueillis. Si l’Ukraine du Sud ne voulait pas de la Russie, les gens seraient entrés en résistance, et les masses médias n’auraient pas manqué de le relater en masse. Mais s’ils ne relatent quasiment rien, c’est bien parce que les gens ont accueillis les Russes comme des sauveurs et non comme des envahisseurs.

                Après, cela ne me dérangerait pas que l’on revote là-bas ou en Catalogne, également en Corse ou en Savoie, où de plus en plus de gens aimeraient rejoindre la CH.

                1. Pierre 82

                  En 2014, beaucoup d’habitants du Donbass ont fui vers la Russie.
                  En 1940, assez peu de Belges ont trouvé refuge en Allemagne, on se demande pourquoi.
                  Alors qu’ici, ces Ukrainiens se seraient rués en masse vers le pays de l’envahisseur ?

                2. MadeInCH

                  @ jusnaturaliste 12 février 2024, 15 h 10 min
                  .
                  Est-ce que les Suisses aimeraient que la Savoie entre dans la Confédération?
                  .
                  Est-ce que les Suisse aiment une Sardegna Canton Marittimo?

                3. Jeanne ère

                  “Les référendums organisés dans les régions russophones d’Ukraine et en Crimée étaient assurément plus proches de ce que voulaient la grande majorité des habitants que les élections présidentielles américaines ou françaises.”

                  Pour l’Ukr, je ne sais pas, car mes amis ukrainiens ne veulent plus y mettre un seul orteil et cela depuis au moins 20 ans que je les connais.
                  En ce qui concerne mon amie Ukrainienne , il semblerait que si il y avait un nouveau référendum pour le rattachement à la Russie, le % de oui frôlerait les 99%, tant les criméens sont en accord avec ce rattachement (et ce, sans chantage !)

                  1. jusnaturalitse

                    @ Jeanne ère

                    L’Occident et tous ces “démocrates” qui hurlent contre Poutine n’ont aucune envie de passer par le référendum, parce qu’ils savent très bien qu’aujourd’hui, ces peuples ne veulent plus appartenir à l’Ukraine.

                    Ce n’était pas toujours le cas: en 2014, ils auraient simplement voulu plus d’autonomie en restant en Ukraine. Puis, quand ils ont vu qu’elle leur était refusée, ils auraient préféré leur indépendance, et quand ils ont vu qu’elle leur aurait été arrachée par la force des armes avec la bénédiction de l’Occident, il ne leur restait plus que l’option russe.

                4. Habeas Corpus

                  “c’est bien parce que les gens ont accueillis les Russes comme des sauveurs et non comme des envahisseurs.”

                  franchement, ils vous vient pas à l’idée que les gens en ont rien à battre ?
                  selon mes sources, les retraites versées par Poutine sont supérieures à celles auparavant versées par l’etat ukrainien. et cela suffit à la plupart des gens.
                  croyez vous que les francais ont accueilli les allemands comme sauveur ou libérateur ? la plupart en avait rien à foutre, ils voulaient surtout que la loi et l’ordre soit établis et un comportement correct de l’occupant.
                  ces notions de “patrie” sont très récentes, croyez vous que la france représentait quelque chose en 1400 ou 1500 ?
                  on pourrait presque dire que l’histoire du monde , c’est l’histoire de la fiscalité (les peuples cherchent une autorité qui leur assure de se développer, ils se foutent des concepts de patrie et autres billevesées)

                  1. jusnaturaliste

                    @ Habeas Corpus

                    Les Russes ont été accueillis comme sauveurs, parce que l’armée de Kiev était en train de vouloir les envahir.

                    Lorsqu’une armée intervient militairement, cela implique des violences gratuites, meurtres, viols, pillages, destructions. La Russie a épargné ce genre d’horreurs au sud de l’Ukraine.

                    Si la fiscalité était le point le plus important pour les gens, tout le monde serait libéral depuis longtemps.

      2. Simon

        Le Donbass n’est pas encore totalement récupéré à ce jour. Quant aux quelques Km2 supplémentaires “chi va piano, va sano, chi va sano, va lontano.”

        Pour breizh 9 h 08 min : ” 1654 ? ”
        Voici la carte des territoires russes annexés à l’Ukraine : https:/ /zupimages.net/viewer.php?id=24/07/xl8m.jpg

        1. bob razovski

          Non, en effet, ça tape encore régulièrement dans les 2 républiques et les infrastructures ne tiennent pas le choc. Les privations d’eau, d’électricité, d’internet sont encore fréquentes.

                1. Vieux rat

                  Et certains ont très mal fini ! 😀

                  https:/ /www.legorafi.fr/2013/03/20/toulouse-il-se-fait-abattre-de-46-balles-dans-le-corps-pour-avoir-demande-un-pain-au-chocolat/

      3. breizh

        @Habeas : avec 500 000 morts (plutôt jeunes), 10 millions d’émigrés, des infrastructures très abimées, des dettes inremboursables, ce sera dur pour l’Ukraine d’être viable…
        En tout cas beaucoup plus dur que si Zelinsky avait signé avec la Russie en mars 2022 (à Minsk ou à Istanboul).
        Dangereux de céder aux sirènes américaines.

        1. Flag

          Attention si votre source c’est le renseignement américain les 500 000 incluent les pertes russes et les blessés. Et ça commence à dater sérieusement.

              1. Stéphane B

                Lisez quotidiennement les articles de (ils se croisent souvent). Je précise qu’il y a des infos pertinentes (sitrep par exemple et des articles au relents de propagande sur gaza par exemple)
                https:/ /t.me/s/boriskarpovblog
                https:/ /t.me/s/russieukrainemondeFR/
                https:/ /t.me/s/infodefFRANCE

                1. Flag

                  Les articles de qui?
                  Bordel la tronche des sources…
                  500 000 c’est la taille estimée de l’armée ukrainienne donc à moins qu’ils ne soient tous morts ou remplacés, ce qui me parait peu probable, c’est une affirmation tout à fait déconnante. Sauf erreur elle n’est même pas reprise par le gouvernement russe.

                  1. Gelato29

                    C’est bien connu : la guerre en Ukraine c’est que des bisous et quelques petites engelures et échardes à déplorer, tout au plus, côté ukrainien, grâce aux Wunderwaffen du kamdubien ! La preuve : sur les tombeaux des soldats ukrainiens à l’arrière, il n’y a que la date de naissance de mentionnée , preuve qu’ils sont bien vivants !

                    1. Flag

                      Oui je crois en effet la CIA mieux informé qu’un internaute russe (?), anonyme deux fois sur trois. Mais on peut prendre les estimations norvégiennes si vous préférez.
                      Je pourrais peut-être changer de point de vue en face d’une étude solide voire d’une déclaration officielle qui ne serait pas contestée par la population ou les experts. Il y a avait eu des travaux sur le nombre de testaments par exemple. Pas sur la base d’affirmation qui ne citent même pas une source militaire ou gouvernementale russe. Et encore une fois : 500 000 c’est la taille totale estimée de l’armée ukrainienne. Comme les positions sont pratiquement figées depuis des mois, je persiste à trouver ce chiffre fantaisiste.

                    2. Guillaume P.

                      #Flag
                      Au cours des mois, j’ai lu de très nombreuses sources d’analyses basées sur le nombre de conscriptions, les cimetières, l’âge et la composition de la chaîne de commandement, les fuites vidéos ou radios des unités elles-mêmes, des fuites de l’UE, des fuites américaines, des fuites ou des articles de nos médias.
                      Difficile de donner un chiffre précis, mais il en ressort que les pertes Ukro sont effectivement énormes et que la première armée à quasi-disparue. Ils sont à l’os, le “peuple” veut de moins en moins participer à la guerre (article du Monde) et le gouvernement devient de moins en moins sympathique.
                      .
                      Désolé, mais la CIA est aussi incompétente* et corrompue que les autres institutions américaines et si elle connaît les vrais chiffres (forcément issus de Kiev) elle est de toute manière tenue par la propagande de guerre qui leur enjoint de réfuter le désastre.
                      .
                      *A part pour semer la m… pour déclencher une révolution de couleur, mais ça ne demande en général que quelques financements, voir au pire quelques assassinats. Détruire est beaucoup plus facile que construire.

                    3. UnKnown

                      Les sources américaines avaient bien alerté sur l’imminence d’une invasion 2 mois avant son déclenchement. Donc oui, même si elle se sont sérieusement vautrée sur les dossiers Irakiens et Syriens, la CIA et les agences de sécurité américaines, ça reste sur le podium des sources de renseignement, tant que la politique ne s’en mêle pas (à l’instar, les accusations de collusion de Trump avec la Russie étaient manifestement basées sur du vent-comme la présence de WMD en Irak-précisément à cause du politique)

                    4. durru

                      @UnKnown
                      Sans blague ! Ceux qui ont poussé le bouchon aussi loin que possible (les bombardements de l’armée ukrainienne sur les villes du Donbass ont fortement augmenté en intensité à partir du 16/2/2022) étaient au courant qu’il y avait un risque de réponse ? Je suis plus qu’impressionné devant tant de compétence !

                  2. durru

                    @Flag 11h45
                    Ne vous en déplaise, c’est la dure réalité…
                    Trop de confort intellectuel, bercé par les illusions de la supériorité occidentale, ça laisse des traces.

                    1. Flag

                      @Guillaume
                      Que les pertes ukrainiennes soient énormes ça parait logique. Mais le chiffre de 500 000 est absurde. Cependant si vous avez une analyse basée sur l’examen de cimetières qui permet de l’extrapoler je suis preneur.

                    2. Guillaume P.

                      #Flag,
                      Tout d’abord je suis passionné d’histoire militaire depuis les années 80, j’ai fais mon armée avec différentes spécialisations et je discute souvent avec mon fils qui est lieutenant et passionné aussi, donc je ne suis pas entièrement profane dans la lecture des opérations.
                      Je n’ai pas d’article précis parce que je ne me focus pas sur le sujet des pertes, je les lis et je passe, mais je donne quelques sources plus bas.
                      .
                      J’ai vu des analyses bien foutues et des “fuites” qui parlaient de 500’000, mais très franchement, j’ai toujours le doute.
                      La seule certitude qui revient partout est que c’est énorme et que le rapport avec les pertes russes est disproportionné ce qui est logique au vu des munitions dépensées et des tactiques employées.
                      .
                      -Je vous conseille les conférences youtube de Jacques Baud ancien colonel du renseignement suisse spécialisé dans la Russie:
                      https://www.youtube.com/results?search_query=jacques+baud
                      -Larry C. Johnson”, un ancien de la CIA avec un CV militaire long comme le bras:
                      https://sonar21.com/
                      -Les articles du “Saker Francophone” qui sont très bons suivant les sources et les sujets:
                      https://lesakerfrancophone.fr/comment-penser-vladimir-poutine
                      -“Simplicius’s Garden of Knowledge” une source anonyme qui rentre dans le détail de certaines opérations avec des commentaires qui sentent vraiment le spécialiste militaire (cliquez sur “No thanks” en bas)
                      https://simplicius76.substack.com/
                      -Boris Karpov “en direct de la Russie”, que je lis avec des pincettes mais que je trouve intéressant pour avoir un point de vue russe et certains éléments
                      https://boriskarpov.tvs24.ru/
                      -Topwar.ru, que je lis de la même manière avec des pincettes:
                      https://fr.topwar.ru/
                      .
                      Il y a d’autres articles sur des sources très variées comme ZeroHedge, The Epoch time, La pravda, et même des journaux chinois etc. etc.

              1. bob razovski

                Adresse, c’est facile : Lenina oulitsa (rue Lénine).
                c’était une blague russe époque soviétique, puisque toutes les villes se ressemblaient, tous les bâtiments étaient les mêmes, et les rues étaient baptisées de la même façon.
                Un des films soviétiques les plus connus (par les Russes, pas par les occidentaux 😉 )est d’ailleurs basé sur ce constat, ça s’appelle “ironia sudbi” (L’ironie du destin)

        2. nemrod

          Boh 10 millions d’immigrés compenseront.
          Les dettes irremboursables ça effraie qui ?
          Y que les glands comme nous quidam moyen qui remboursent leurs dettes .

        3. Roanna

          Avec un pays diminué du 1/4 de sa surface, de ses meilleures terres et de sa patie la plus industrialisée, expliquez moi comment ils pourront rembourser.

          1. MadeInCH

            C’est pour ça, pour quer Black Rock rentre dans ses frais, qu’il FAUT que l’Ukraine gagne! Quoi qu’il en coûte et jusqu’au dernier européen!
            Pis ça fera de la place pour les nouveau européens.

        1. bibi

          La différence notoire entre l’Ukraine et Taïwan est que l’Ukraine est un état indépendant depuis la chutte de l’URSS, alors que Taïwan est une province chinoise, vu qu’elle n’a jamais proclamée son indépendance, qui a la particularité de ne pas être sous le contrôle du PCC.

          Mais Taïwan est reconnue comme indépendante par les occidentaux, parce que voyez-vous il est normal que tous les peuples puissent librement disposer d’eux même, comme en témoignent les peuples des républiques indépendantes de Lougansk et de Donetsk (ou pas).

          1. Pierre 82

            Il y a une grosse ambiguïté concernant Taïwan.
            La Chine communiste refuse d’avoir des relations diplomatiques avec les pays qui reconnaissent Taïwan comme nation indépendante.
            Même côté Taïwan, ils se disent “République de Chine, province de Taïwan”.
            Donc il est faux de dire que les pays reconnaissent cette île comme état indépendant.
            Pour avoir un visa, par exemple, il faut demander à un organisme culturel (genre “Centre Sun Yat Sen”) qui n’a pas de statut diplomatique, mais qui délivre des visas.
            Tout ce qui est chinois est complexe.

      4. bob razovski

        “cette méthode , terrible, a finalement permis à l’ukraine de se forger une véritable identité dans le sang et le combat.”
        bah non, c’est même le contraire.
        Il suffit de lire les propos des blogueurs ukrainiens rapportés par Stéphane B un peu plus bas :ils ont enfin compris qu’ils seront les cocus de l’histoire. Avec à la clé, plus d’Ukraine du tout.

      5. pabizou

        Avec un bémol . Les multiples crimes de guerre ont commencés dans le Dombass et n’étaient pas commis par les Russes mais par les ukrainiens envers les russophones . Légalisés par un changement de la constitution ukrainienne dès que les bandéristes ont été intégrés à l’armée régulière . Zut, c’était juste après le coup d’état de Maïdan et le refus de Merkel et Hollande de faire appliquer les accords de Minsk . Quand au fiasco, permet moi de sourire, on en reparlera à la fin de la foire lorsque les anglais pleurerons sur la perte d’Odessa, en majorité russophone . A bientôt, en espérant que Putin n’aura pas la mémoire trop longue et ne remerciera pas comme nous le méritons .

        1. durru

          “les bandéristes ont été intégrés à l’armée régulière”
          C’est purement formel, leur chaîne de commandement est toujours à part.

        2. durru

          “en espérant que Putin n’aura pas la mémoire trop longue et ne remerciera pas comme nous le méritons”
          Il fait la différence entre dirigeants et populations. Pour l’instant.

            1. Vieux rat

              Poutine est un homme calme et pondéré.

              Même s’il finit par haïr l’Occident et tous ses boomers avec, il sait qu’il n’a aucun besoin de bombarder cette zone pour l’anéantir. 😉

              Il suffit d’attendre que les polytocards occidentaux, et tous les cons qui les élisent tremblant devant la colère de Gaïa, s’autodétruisent en massacrant leurs ressources énergétiques, industrielles, et in fine, démographiques… 😀

              1. durru

                Poutine non plus n’est pas éternel. Et vu les allumés qui se trouvent par chez eux également, on peut pas trop savoir ce qui va suivre…

                1. Vieux rat

                  Comme je suis bien informé, je vais vous le dire, notez bien ! 😉

                  La France et l’Allemagne vont s’écrouler dans une crise économique dantesque.

                  En France, cela finira pas basculer dans une révolte de grande ampleur, qui sombrera dans la violence.

                  En parallèle, l’Occident en effondrement économique finira dans une grande agressivité : ça débouchera inévitablement sur une guerre mondiale.

                  C’est qu’en effet, la relève en Russie voire en Chine est bien moins calme et mesurée que les vieux dirigeants actuels…

                  Voilà, je vous laisse construire vos bunkers et faire vos emplettes avant la prochaine vague d’inflation ! 😀

                  1. Higgins

                    ⚡️”Les jours de l’Allemagne en tant que superpuissance industrielle touchent à leur fin”

                    Bloomberg a enterré l’Allemagne. Ce que les États-Unis recherchent depuis si longtemps s’est produit. La production industrielle de la plus grande économie d’Europe est sur une tendance à la baisse depuis 2017, et elle s’accélère à mesure que la compétitivité diminue.

                    Les fondations de la machine industrielle allemande se sont effondrées comme des dominos. Les États-Unis s’éloignent de l’Europe et cherchent à concurrencer leurs alliés transatlantiques pour les investissements dans le domaine du climat. La Chine devient un concurrent majeur et refuse de plus en plus d’acheter des produits allemands. Le dernier “coup dur pour certains fabricants de l’industrie lourde a été la fin des énormes volumes de gaz naturel russe bon marché”.

                    La crise énergétique de l’été 2022 a été le principal catalyseur. Bien que les pires scénarios, tels que le gel des maisons et le rationnement, aient été évités, les prix restent plus élevés que dans d’autres pays, ce qui entraîne une hausse des coûts due à des salaires plus élevés et à la complexité de la réglementation.

                    Les entrepreneurs citent les hausses significatives des prix de l’énergie comme principale raison de la fuite des entreprises à l’étranger.

                    Pour s’abonner:
                    InfoDefenseFRANCE
                    InfoDefense

              2. MCA

                @VR
                “Il suffit d’attendre que les polytocards occidentaux, et tous les cons qui les élisent tremblant devant la colère de Gaïa, s’autodétruisent en massacrant leurs ressources énergétiques, industrielles, et in fine, démographiques…”

                C’est exactement ce qu’à déjà dit Poutine, pas besoin de détruire l’occident il ne fait bien mieux que moi.

    5. durru

      On confond aisément Rus’ et Russie. C’est comme si on disait que Francs et Français c’est la même chose.
      Même Poutine parle bien de Novgorod avant Moscou. Moscou ce n’est clairement pas le “berceau” de la Russie.

      Comme déjà indiqué, les aberrations sur la Pologne et WWII sont flagrantes.
      Il se trompe sur quelques dates (autour de 1654), un spectateur attentif observe de suite les incohérences, mais là c’est plus des fautes d’inattention amha.
      Il prétend que tous les Slaves du territoire ukrainien seraient en fait des Russes. Ce qui est à l’évidence faux. On parlait russe à Kiev jusque dans les années ’20, mais pas dans les campagnes environnantes et encore moins vers l’ouest.
      Il y aurait peut-être d’autres erreurs, mais l’ensemble est assez cohérent et se base sur des faits (eh oui, même le fait que la Pologne a participé au partage de la Tchécoslovaquie est vrai) – c’est l’interprétation qui peut par endroits partir en cacahuètes.

  6. Christof Ganz

    “mais que les mêmes s’empresseront d’en appeler à l’histoire concernant Israël sur les cinq mille dernières années dans un Deux-Poids, Deux Mesures décontracté qui n’étonnera que l’observateur extérieur réellement neutre.” : prochain opus du Patron chez Kontre Kulture ?

    “Mais en réalité, on peut s’interroger sur le but réel poursuivi par Poutine avec cet entretien” : qui connaît (et emploie) le terme “psyop” ne devrait pas s’interroger longtemps (il ne s’interroge d’ailleurs pas au vu de la suite de l’édito).

    Psyop qui, en l’espèce, ne m’est pas du tout antipathique, bien au contraire : effet de bord de la qualité de service variable des transports en commun, je termine un Napoléon III en cours et entame la traduction française de l’ITW du Vlad.

        1. durru

          1. Votre première citation de l’article est interprétée complètement de travers.
          2. Le but réel de Poutine, une “psyop” ? Vous êtes sérieux ? À l’intention de qui ? Il l’a bien expliqué lui-même, à l’adresse des peuples occidentaux c’est complètement inutile et sorti à l’échec. Qui, alors ?

          1. Christof Ganz

            1. blagounette à la limite de la private joke qui n’a manifestement pas choqué le Patron; et je maintiens l’existence du 2P2M.
            2. oui, dixit le Patron et modulo interprétation non de travers de ma part : “on ne peut écarter l’influence de ce genre d’opération sur les opinions publiques en général.”; je ne vois pas où il aura évoqué quelque échec de cette psyop et l’occidental que je suis, probablement pas le seul parmi les 170 millions d’auditeurs dans le monde, puis témoigner que si échec il y a, il est très relatif.

            “Qui, alors ?” : si vous aussi donnez dans le pronom interdit 😉 …

            1. Dr Slump

              Tutut, merci d’arrêter de tordre le sens des mots.

              Une psyop est une opération d’une toute autre envergure qu’un simple interview, eût-il un tel retentissement que celui-ci. Un interview c’est un entretien mené par un journaliste, et si cet interview que Poutine a accordé à TC est certainement un élément important de la stratégie de communication et d’ influence de l’état russe, il ne constitue pas à lui seul une psyop.

    1. Dom17

      Poutine n’est pas le seul à tirer parti de cet entretien.
      Carlson est un proche de Trump, et ce dernier a continué à dialoguer avec Poutine depuis qu’il a quitté le pouvoir.

      1. Guillaume P.

        Les parties est et sud n’ont plus envies d’être ukrainienne depuis 2014 quand le gouvernement s’est mis à les maltraiter et les bombarder et ont devrait reconnaitre ce droit.
        .
        On ferait de la diplomatie plutôt que la guerre, Il y aurait moins d’argent des citoyens pour fabriquer les armements et corrompre les politiciens, les hommes ne mourraient plus sur les champs de bataille d’Ukraine.
        .
        C’est Carlson et Trump qui promeuvent ça pour l’instant ?
        Qui dit que ces gens et leurs solutions sont mauvaises ?
        La gauche ?

  7. breizh

    illustration des propos du patron : https:/ /fr.irefeurope.org/publications/les-pendules-a-lheure/article/tucker-carlson-succede-a-walter-duranty-en-tant-que-porte-parole-des-dictateurs-du-kremlin/

    1. Dom17

      Dictateur, tyran… En dehors de toute réalité (c’est-à-dire que ça peut être vrai ou pas, mais cela n’entre pas en ligne de compte), il faut resituer la propagande occidentale dans le cadre euromondialiste: les pays qui ont souscrit à l’idéologie de fin des nations sont du bon côté, on ne les critiquera pas trop (Arabie Saoudite démocratie exemplaire? C’est juste un exemple). Les autres sont dirigés par des tyrans auxquels il faut apporter la “démocratie” à coup de B52 s’il le faut. Dans ce second camp, se trouvent aussi des pays qui ont des richesses naturelles importantes dont ils entendent garder le contrôle, l’un n’excluant pas l’autre.
      Plus encore, les pays honnis ont tendance â prendre certaines libertés par rapport à la ploutocratie bancaire internationale, ou plutôt occidentale…

  8. breizh

    Sur le fond, Poutine n’a fait que répéter ce qu’il dit depuis des années. On apprend juste une chose : le retrait de l’armée russe autour de Kiev, demandé par les américains pour faciliter un accord de paix à Istanboul, accord saboté par les américains. Ce retrait n’était donc absolument pas contraint par les armes. On voit ainsi la volonté des américains de faire durer le conflit…

    1. nemrod

      Oui bon c’est ce que Poutine dit.
      C’est peut être vrai mais toutes les retraites piteuses se font sur des “lignes préparées à l’avance”.

    2. durru

      Vu la taille des effectifs engagés dans la première phase de l’opération spéciale, il ne pouvait pas en être autrement de toute façon.
      Ce n’était pas “contraint par les armes”, certes, mais par les principes militaires de base…

  9. MCA

    Oui, il n’est pas aisé de se faire un idée de ce qui se passe en cherchant soi-même les sources d’informations pas forcément fiables, avec de nombreux biais.

    De plus c’est terriblement chronophage mais au moins il y a un effort personnel salutaire et une implication de distanciation du prémâché médiatique officiel.

    Rien qu’en songeant aux médias traditionnels à la botte et leurs commanditaires qui enragent n’est pas pour déplaire et justifie cet effort

  10. Thomas

    h16 a oublié de mentionner que Biden, lui, est considéré comme en bonne santé par tous les médias, et si vous dites le contraire, vous êtes un complotiste climatosceptique nazi sexiste.

    1. Stéphane B

      Du côté des blogueurs ukrainiens :

      “Tucker Carlson est venu à Moscou en tant qu’envoyé politique des républicains. Ses aspirations journalistiques sont une question mineure. Sa tâche est d’obtenir des informations claires sur les demandes de la Russie envers l’Ukraine, y compris des garanties territoriales et de sécurité au cas où l’Occident refuserait son aide à l’Ukraine et dirigerait ses efforts vers le Moyen-Orient et la Chine. Ils discutent en réalité de vastes programmes d’échange, essentiellement une redistribution géopolitique du monde, où l’Ukraine serait simplement échangée, comme les États-Unis l’ont fait à plusieurs reprises au cours de leur histoire. Le député du peuple Dubinsky écrit sur ces problèmes de notre pays, dont l’élite américaine discute déjà avec le Kremlin.”

    2. Guillaume P.

      Un homme qui dispose de 3750 têtes nucléaires et qui est salué par toutes les rédactions américaines de gauche ne peut être qu’en pleine possession de ses moyens, c’est l’évidence.
      .
      Le contraire serait totalement fou et la gauche n’est pas du tout folle depuis un siècle.

  11. poupou

    T.C. : qui a fait péter le North Stream ?
    V.V.P. : c’est vous…
    T.C. : non, c’est pas moi, j’ai un alibi…

    Psyop par l’humour ? A ce niveau, ça serait une première.

    1. Unmeusien

      J’ai une question beaucoup plus dérangeante. À laquelle il ne vaut mieux pas répondre sinon d’activer la troisième guerre mondiale.
      Question : de quel pays est originaire la torpille qui détruisit le sous-marin Koursk ? ( Précision, très important il m’apparaît,VVP était à quelques mois de sa prise de fonction )
      C’est Douar je crois,un peu plus haut,qui parle de chose que l’ex URSS n’a pas digéré…VVP n’a pas et ne pourra jamais digéré l’acte de guerre que fut la destruction du Koursk par une torpille british.

      1. Guillaume P.

        Boah, une guerre pour cette vielle péripétie alors que Biden a dynamité les ressources gazières allemandes sous le nez du monde entier sans que personne ne moufte ?

      2. Gaston

        What?
        Je pensais qu’il s’agissait d’une skwal en cours de mise au point qui avait pété à bord.

        Vous sortez cette histoire d’où ???

  12. Gerldam

    Ayant écouté l’entretien attentivement, je n’ai été, à aucun moment, surpris par les propos de Poutine, qui corresponent , peu ou prou, à ce que je savais déjà.
    Ce qui est important, c’est que tout un chacun peut enfin voir qu’entre les positions officielles russes et la fiction de LCI, il y a un monde, que dis-je, un abîme.
    Ceci, j’ai beaucop aimé les passages où il dit leur fait aux guignols occidentaux. Cela a du siffler aux oreilles de plus d ‘un.

    1. Malancourt

      C’est vrai qu’il y a une grande différence de stature entre Poutine et les principaux dirigeants occidentaux. Le plus inquiétant est que tout le reste est à l’avenant, par exemple Lavrov vs Séjourné.

      1. Grosminet

        « Le plus inquiétant est que tout le reste est à l’avenant, par exemple Lavrov vs Séjourné. »
        C’est documenté que dans bien des cas, un bon à rien s’entoure de bons à rien pire que lui…

        1. Dom17

          Seul moyen de barder le pouvoir.
          Le niveau des président baisse, que dis-je s’effondre, donc tout le reste aussi.
          Avec les structures civiles qui sont subverties voire corrompues, on est mal…

    2. Guillaume P.

      Le 60% du peuple est prêt à signer son auto-autorisation de sortie ne va pas écouter un horrible dictateur sanguinaire qui parle à un journaliste vendu au fasciste Trump.

  13. Higgins

    Un peu HS mais pas tant que ça. Ce matin, en balayant l’actualité, je suis tombé sur cet article publié sur Contrepoints. Le titre en est alléchant : “« Leur but est de saper notre Etat de droit » grand entretien avec Nicolas Quénel” (https:/ /www.contrepoints.org/2024/02/12/471515-leur-but-est-de-saper-notre-etat-de-droit-grand-entretien-avec-nicolas-quenel) et laisse espérer des développements intéressants quant aux multiples coups de canif (Opinel n°13 au moins) portés à cet état dit de droit dans lequel nous sommes censés vivre. Je m’attaque donc à l’article en question mais patatras, ce n’est qu’une longue diatribe contre le méchant Poutine et tous les autres méchants de la Terre qui font rien qu’à vouloir détruire les belles démocraties libérales (rien que ça) par jalousie probablement. Rien par exemple sur le comportement de nos amis états-uniens ou sur nos dirigeants qui pourtant ne se gênent pas en la matière. Le sujet mériterait un tour d’horizon complet et ça sent foutrement l’article sur commande surtout après l’interview évoqué dans le billet du jour. Le naufrage de CP s’accélère mais c’est bien là l’article le plus pitoyable que j’ai pu lire sur ce site.

    1. Le Gnôme

      J’avais déjà noté cette propension de CP à faire de Poutine le diable absolu. J’attendais de CP des analyses, pas des articles de propagande. Quer Poutine ne soit pas un saint, je le crois volontiers. Bismarck ne l’était pas non plus, il a joué sur les faiblesses de ses adversaires et a remporté la mise. On ne fait pas de politique avec de bons sentiments et de la moraline en fût de 220 litres.

      1. Aristarkke

        Créature chtonique, je ne suis pas d’accord. La politique se mène toujours à base exclusive de grands et bons sentiments. Pour la façade côté rue. Côté jardin, c’est évidemment selon…

    2. Dr Slump

      J’ai eu la même pensée. Article tellement partial et à charge que j’ai même abandonné l’idée de faire un commentaire incendiaire.

      1. Pierre 82

        Je ne lis plus CP depuis un bon moment (le covid a été une charnière), sauf en diagonale quand quelqu’un le signale ici…
        Et celui-ci, il est effectivement gratiné.

          1. Franck

            C’est aussi peut-être le Covid qui explique (en partie !!!) l’éloignement d’avec Macron et Scholtz. Maintenant qu’on sait que le Covid n’est qu’une grippette, on est beaucoup + décontracté (pour ceux qui ont survécu au vaccin bien sûr !!!)

            1. sam player

              “ Maintenant qu’on sait que le Covid n’est qu’une grippette,…”

              Attention, j’en ai connu qui se sont fait jeter d’ici avec de tels propos 😀 😀 😀

                  1. Pierre 82

                    Dans les 2-3 premières semaines, vu la tournure qua ça prenait, il y a eu un moment de flottement avant qu’on comprenne qu’on était en train de se faire enfler.

                    1. Pierre 82

                      H16 n’a jamais peur. Vous confondez avec Chuck Norris, que H16 doit parfois réconforter quand il a peur.

    3. durru

      J’avais déniché il y a quelques jours un article au moins du même niveau, que même les commentateurs de CP trouvaient trop abusé.
      Plus rien ne m’étonne, mais c’est vrai que la chute est assez spectaculaire. Ça fait de la concurrence acerbe à l’aberration et à l’immonde, c’est dire…

      1. Dom17

        J’avais suspecté il y a quelques années des liens entre CP et l’Institut Montaigne qui derrière son apparence libérale est plutôt atlantiste et mondialiste. Il a d’ailleurs hébergé En Marche à ses débuts

      2. Guillaume P.

        Nous ne sommes plus que quelque uns à lire le Libération York Time qu’est devenu contrepoints et à part deux trois perdus et un troll complètement barré, les votes sur les commentaires sont assez clairs.
        Aussi clair que la liste des donateurs libéraux.
        .
        J’arrêterais de les harceler quand ils enlèveront la devis qui clame que le journal est libéral.

        1. Pierre 82

          C’est parce qu’on n’a pas compris : ils ont voulu mettre “Contrepoints – journal ultra-libéral de référence en France”

          Comme ça, ça va ?

  14. Mandol

    Il y a 2000 ans l’Ukraine et la Crimée étaient peuplée à l’Est du Dniepr par des grecs, en fait c’etait une partie de l’empire de Constantinople. À l’ouest, les Finlandais et Vikings s’etaient installés manu militari. Elle etait organisée en cités, liées par des relations commerciales ou guerrières, comme la Grèce antique.
    Genkis khan a conquis l’Ukraine vers 1200, et les habitants du nord de l’Ukraine, dont Kiev, ont fui plein nord jusqu’à la rivière Moskova, où ils ont construit un fortin protégé par cette rivière, devenu Moscou.
    Vers 1400, les Moscovites ont progressivement chassé la Horde d’Or, héritière de Genkis khan.
    Pendant ce temps la Pologne associée à la Lituanie a conquis l’ouest de l’Ukraine, et l’empire Turc a conquis l’est et la Crimée.
    Après des dizaines d’annees de conflits, Catherine 2 vaincque définitivement les Lituaniens et les Turcs vers 1760 et intègre ces territoires à la Russie.
    La Pologne reste semi autonome, mais vassalisee et garde une province de l’Ukraine.
    La suite est connue.
    Pour info la Siberie devient russe vers 1650, conquise par les commerçants de fourrures. Et l’a Russie conquiere l’Asie Centrale au 19me siecle.

  15. Dom17

    « L’Internet représente une menace pour ceux qui savent et qui décident. Parce qu’il donne accès au savoir autrement que par le cursus hiérarchique. » (Jacques Attali)

  16. Spirou

    Sur simplicius un énième exemple de l’humanisme sans fond de Kiev :
    Female AFU POW taken: her husband is MIA, she has 3 kids, no job, went to the army to pay the bills, was sent to Krynki (Russian bank of the Dnieper), wounded, denied evacuation (not valuable enough), left to die, saved by the Russians.
    La vidéo où elle s’exprime est assez touchante.
    Sinon le recrutement ukro se déroule toujours avec enthousiasme
    https://x.com/55Bellechasse/status/1756295995397222513?s=20

  17. Le Téméraire

    Je suis particulièrement déçu de cet article. Etant sur un blog complotiste, je m’attendais à entendre que c’est le sosie de Poutine qui a réalisé l’interview et non pas Poutine lui même. Ah la la, les complotistes, ce n’est plus ce que c’était.
    En tout cas, il va falloir que les USA se mettent à envisager cette solution sérieusement, parce que ça commence à faire vraiment tâche ce papy qui tape dans la gamelle à la tête de l’union.

  18. Hagdik

    Pour contrebalancer et permettre à chacun de comparer je proposerais que Tucker Carlson, installé comme l’écrit avec mépris Guy Millière dans la position du cireur de chaussures, interviewe durant deux heures pleines l’éminent et grandiose président des Etats Unis d’Amérique, j’ai nommé Joseph Robinette Biden.
    Ca aurait de la gueule comme on dit, non ?

      1. Aristarkke

        Accrochez-vous à ce que vous pouvez. Certains plaident pour un retour au pouvoir de Normal 1er.
        Bon, c’est chez X qui laisse un peu trop s’exprimer certains nostalgiques…

    1. jusnaturaliste

      @ Hagdik

      GM est un faucon républicain qui croit encore que la Russie a perdu la guerre, que la contre-offensive ukrainienne allait être un succès complet, et que Zelenski est un héros…

      TC est venu pour écouter VP, pas pour lui faire la morale, c’est ce que devraient faire tous les journalistes, il a d’ailleurs réussi à coincer VP à plusieurs reprises.

      L’entourage de Biden fait tout pour limiter le plus possible ses interventions, avec la complicité des médias, afin de cacher sa sénilité et que ce n’est pas lui qui gouverne réellement. Ils ne voudront jamais d’une telle interview. Ils prennent les gens pour des débiles, et les gens semblent aimer cela.

      A la rigueur, il pourrait plutôt interroger Zelenski, j’aimerais bien savoir comment il justifie la trahison de son peuple et le fait qu’il les a envoyés à l’abattoir et ce qu’il compte faire en cas de défaite de l’Ukraine…

      1. Hagdik

        @ Jusnaturaliste
        Mon post était humoristique.
        Je lis régulièrement DREUZ et j’ai vu le Professeur Guy s’enfoncer lentement mais sûrement dans le ridicule.
        L’interview de Poutine permet de se faire une idée personnelle sans se faire polluer par les discours habituels des “journalistes tv”. On peut même en trouver une version française écrite complète.
        Il y a aussi l’interview du Grand Guerrier Robinette ici :
        https://ripostelaique.com/interview-exclusive-de-joe-robinette-le-grand-guerrier.html

        1. jusnaturaliste

          @ Hagdik

          Au moins, on réalise pourquoi le libéralisme français ne va pas très bien, car même les “libéraux” historiques comme GM n’en comprennent ni les mécanismes, ni les aboutissements.

          La position libérale aux USA, c’est Rand et Ron Paul, qui s’opposent au bloc des faucons tant républicains que démocrates qui eux-mêmes se détestent alors qu’au final leurs positions ne sont pas si éloignées.

  19. Higgins

    Quand ça veut pas, ça veut pas : https:/ /www.opex360.com/2024/02/12/otan-un-probleme-mineur-a-contraint-le-porte-avions-hms-prince-of-wales-a-differer-son-depart/

  20. Higgins

    HS mais le bonheur d’avoir une voiture électrique ne se discute pas : https:/ /www.caradisiac.com/en-renault-megane-e-tech-220-ch-au-grand-bornand-ca-avait-pourtant-bien-commence-206973.htm

    1. Minou

      Le tableau de bord est absolument dégueulasse, ça ressemble à un tableau de bord de R21.
      Quand à ça: “Ce qui donne un total de 147,66 kW et 98,48 € pour 590 km” un même trajet à l’éthanol ça me ferai du 45€. Peuvent bien ce les garder leurs charrettes électrique.

          1. Minou

            J’avais discuté avec un gars il y à peu, qui a une électrique sans pour autant expliquer que c’est top du top, il m’avait donné ces conso en ville, campagne et autoroute.
            À part en ville où pour le moment ça reste économiquement valable il était deux fois moins chère, route de campagne j’étais à peine plus au dessus, et sur autoroute je suis plus compétitif.
            En chargeant chez lui c’est important de le préciser, à coup de dix pourcent d’augmentation tout les six mois les baisés vont bientôt se compter.

    2. laurent a LA

      Le seul vehicule electrique que j’envisagerais
      https:/ /youtu.be/3fzYXqZateM

      Les commandes sont pleines jusqu’en 2026
      https:/ /www.jetsonaero.com/jetson-one

      Pourtant ca n’a que 20 minutes d’autonomie.

        1. Vieux rat

          Rassurez-vous : essence ou électrique, votre voiture restera appréciée de la communauté rongeuse ! 😀

          https:/ /www.60millions-mag.com/2012/07/11/quand-le-conducteur-n-est-pas-la-les-souris-dansent-7806

    3. Mitch

      C’est tellement super que ça ne se vend pas (malgré les aides avec le pognon gratuit des zotres).Une toute petite type Smart pour trainer en ville (si elle ne valait pas le prix qu’elle vaut) pourquoi pas. Mais une bagnole de type Megane en Elec n’a de mon point de vu aucun sens. D’ailleurs personne n’en veut

      1. Vieux rat

        Bon, vu que tu n’en veux pas, alors que nos meilleurs politiciens ont décidé que c’était bon pour la planète, il ne reste que deux solutions : 😀

        – multiplier les emmerdements administratifs (vignettes discriminatoires…)
        – taxer à fond les voitures thermiques neuves et l’essence à la pompe

          1. Vieux rat

            En plus d’ouvrir les portes avec ma bouteille de cola et ma perceuse, je vais prévoir un groupe électrogène dans la voiture, pour dépanner les électriques en panne de watts au bord de la route.

            900 € le plein, prix d’ami ! 😀

        1. CPB33

          + le renouvellement du permis de conduire subordonné à un “casier” bon citoyen à la chinoise (des points pour le CO², pour des stages obligatoires laïcité, inclusion etc+ pass sanitaire ou carnet vaccins à jour)…anticipation mais je suis sur que ça va arriver

      2. Higgins

        J’ai un ami qui habite à Nice (ça en fait deux) qui avait acquis une 208e pour voir. Il l’a gardé deux ans et vu les aides dont il a bénéficié, ça ne lui a pas coûté grand chose mais ça l’a vacciné contre ce genre d’engin.

        1. Vieux rat

          Il ne serait pas sud-africain par hasard ? 😉

          Dès qu’on sort de Nice, c’est la montagne, avec des routes bien pentues et sinueuses dans des coins paumés.

          Alors la voiture électrique… 😀

  21. breizh

    HS : une belle tête de vainqueur : https:/ /www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/dpe-du-logement-le-gouvernement-annonce-des-simplifications-face-aux-complexites-et-biais-du-nouveau-diagnostic-b6b2c897af2133b7a8a47d9a111e1b34

    1. Habeas Corpus

      et oui grace à la guerre en russie, on revient à l’essentiel (je dis guerre en russie, car le territoire russe est formidablement atteint en profondeur)
      en 1 mois, les guignols ont balancé par dessus bord les mesures écolo-agricoles à la con et les mesures thermo-immobilières à la con.
      et en 6 mois la france s’est rendu compte que le nucléaire c’est une façon chouette de faire de l’electricité , et on redevient exportateur de watts

      plutot que de faire travailler des ingénieurs sur la survie des castors , les clowns se rendent compte que c’est mieux de les faire bosser dans nos belles usines d’armement.
      la russie ne va pas faire 2.5 de croissance pour rien, ni l’ukraine 3% pour rien (2024)
      continuons à faire de magnifiques caesar, de beaux aéronefs et blindés, de magnifiques missiles, nous ferons de la croissance et en plus on sera crédibles quand on sera autour d’une table.
      depuis 30 ans , 70 % des économies ont été faites sur le dos de l’Armée.
      CA SUFFIT !

  22. CPB33

    voilà à quoi sert l’Ukraine : https:/ /www.citoyens-et-francais.fr/2024/02/des-residents-de-marioupol-ont-servi-de-cobayes-pour-des-societes-occidentales.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

    1. bob razovski

      C’est marrant, mais avec ce qui est arrivé au père de la femme de mon beaufrère (ouf…), j”ai tendance à penser que c’est encore le cas en ce moment.
      En Ukraine, il lui est diagnostiqué une tumeur cérébrale. 24h après, il est sur une table d’opération à Berlin. Tout transfert payé, sa fille a pu venir, elle est même dédommagée et son séjour sur place est payé. Dans le genre de système de protection social généreux…
      L’opération s’est bien passée, puis 48h après, c’est une catastrophe.

  23. breizh

    HS : le service de santé des armées toujours à la ramasse : https:/ /www.defense.gouv.fr/sites/default/files/sga/Texte%203%20INSTRUCTION%20N%C2%B0%20514870%20relative%20%C3%A0%20la%20vaccination%20contre%20la%20COVID%2019..pdf

  24. CPB33

    un bouquin à lire par un transfuge du KGB/SVD qui a / “aurait” connu Poutine (alors fonctionnaire obscur place Djerzinski) : https:/ /www.nimrod.fr/accueil/77-l-eclaireur.html

    1. laurent a LA

      J’ai rencontre un gars de Hollywood qui dit bien connaitre Poutine pour l’avoir rencontre en Egypte puis Allemagne alors que lui etait producteur independant de reportages.
      J’entendis d’interessantes anecdotes.

  25. baretous

    Ne pas oublier le livre : “l’europe est morte à Pristina” du colonel Hogard. Et les us de faire guiliguili sous les pieds de l’ours russe en armant en ce moment le kosovo berceau de la serbie. Les us cherchent la merde par notre entremise

    On leur cherche la merde et après on va aller chouiner dans les bras us qui reviendront tels des sauveurs. You rintintin !……

    Ah Macron annule son voyage de demain en ukraine….

  26. MadeInCH

    Hypothèse et exercice de pensée.
    .
    Scénario hypothétique : Un EMP à l’aide d’une bombe A en orbite basse sur l’Europe (le continent, dont la Suisse est au centre. Pas le machin dont la France se prétend encore être une locomotive (à vapeur pour être écolo, mais sans charbon parce que le CO2 c’est mal)).
    .
    Comment s’en protéger :
    Tout le matériel électronique que je n’utilise pas rapidement, et quelques réserves électroniques stratégiques, est stocké enveloppé dans du papier d’alu.
    C’est marrant de voir les yeux et les tètes des gens qui me demandent pourquoi je fais ça. « Mais tu es vraiment un grand malade !!! ».
    .
    Bon, ok. Rigolade à part : Quel est le danger ? Je veux dire, quelle est la probabilité ? Ce qui revient à demander : Qui aurait intérêt à faire ça à l’Europe, et qui en profiterait ?
    La Chine ? La Russie ? La Corée du Nord ?
    Je ne crois pas. Non seulement nous ne sommes pas une menace, mais on est sur un chemin d’autodestruction culturelle, sociétale, économique, industrielle, démographique, etc. La totale vers le Creux-du-Van par le haut plein gaz sans freins.
    A la rigueur la Russie pour neutraliser le buffer agressif utilisé par les USA à leurs encontre ? Mouais…
    Qui d’autres pourrait ?
    Les anglais ? Les Français ? Le Lichtenstein ? Pas sûr que se lancer soi-même à l’âge de pierre en conservant 3 chars, 2 avions et 1 bombe nucléaire que l’on n’osera pas lancer soit une bonne idée…
    Qui d’autre aurait un moyen technique ?
    .
    Les USA ?
    Non !!! Jamais ! Jamais les USA ne mettraient des amis/alliés en grande difficultés pour leur venir héroïquement en aide et les mettre en dépendance tout en accusant des « autres » du gros crime de par une grosse opération en faux drapeau !!
    .
    Bon, ben, en fait… conserver des trucs électroniques, des petites pompes à eau électriques, des régulateurs de courant de panneaux solaire, dans du papier d’alu, c’est peut être pas une mauvaise idée…
    En plus de s’amuser à voir la gueule des amis qui se voient confirmés que je suis un peu ( ?) cinglé…

    1. Iskanderkul

      Non c’est pas idiot du tout, risque EMP ou éruption solaire, l’aluminium semble bien atténuer aux fréquences EM pour protéger clés USB, disques durs, appareils électroniques importants, cela fait longtemps que je dois me renseigner sur la meilleure façon de faire (alu, mu-métal, cuivre, à la terre ou non, … comment m’y prendre, je suis blindé de trucs électroniques). Bien refermer l’alu et ne laisser aucune fente. Ce serait fautif de ne pas prévoir un minimum de protection, surtout que c’est très facile.
      Pour “les USA, non jamais”, je préfère me dire que “si, et même probablement”, vus les coups tordus auxquels ils nous ont habitués.

      1. MadeInCH

        Ce que j’ai essayé.
        Emballé des smartphones et autres trucs à antennes (Talkiw-Walkies PMR446 par exemples), donc sensibles aux ondes radions, dans de l’aluminium, et les mettre au micro-ondes durant 20 secondes à fond.
        L’alu chauffe sans étincelles (courant de foucau en circuit courts et fermés), et c’est tout. Les appareils sont tous OK.
        La même chose avec un smartphone ancien modèle mais fonctionnel (avant le test), l’écran a fait clic en 1 seconde.
        Pas besoin de mise à la terre. Il suffit de neutraliser les ondes hautes fréquences de l’explosion, et le rétablissement lent mais puissant, en ~20 secondes, du champ magnétique terrestre qui lui fait une grosse induction dans les grosses boucles, typiquement les lignes hautes tension et le réseau de distribution électrique.
        Pour ce que j’ai compris, en tout cas.

        1. Iskanderkul

          Oui c’est ça, la sur-tension induite par des boucles à la suite d’une impulsion électromagnétique peut fusiller la circuiterie interne aux puces. Pas besoin de beaucoup, le câble d’alim du PC qui fait une boucle sous la table est susceptible de ramasser un courant d’induction même à la suite d’un éclair d’orage qui frappe à 200 m, ensuite la sur-tension remonterait vers l’alim et le reste de la carte-mère s’il n’y avait pas des filtres. Ah ben vous avez pas peur pour le micro-onde, moi j’oserais pas ! c’est un peu différent, l’EMP est une impulsion très courte, alors que le micro-onde secoue avec force les molécules en continu. Si ça résiste à 20 sec de micro-onde, ça doit résister à tout !

      2. MadeInCH

        Quelque part c’est un peu triste de penser que ceux qui furent nos idoles il y a 20 ans, et qui sont présenté par tout le mainstream comme “les gentils protecteurs”, pas mal de gens (moi pas, hein! Moi je suis un gentil du côté des gentils!!!) les perçoivent désormais comme LA menace économique, militaire sous faux drapeau, culturel, etc…

        1. durru

          C’est parce que, tout comme chez nous, on a du mal à s’habituer avec la divergence de plus en plus flagrante entre le pays, sa population et son esprit et, de l’autre côté, la classe dirigeante, qui n’a pas (plus) les mêmes intérêts et clairement plus le même esprit.
          Je crois que parmi les raisons qui ont poussé Poutine à accepter l’itw et en mettre autant de détails historiques se trouve cet aspect (qu’il a d’ailleurs semblé évoquer).

    2. Jeanne ère

      “Les USA ?
      Non !!! Jamais ! Jamais les USA ne mettraient des amis/alliés en grande difficultés pour leur venir héroïquement en aide et les mettre en dépendance tout en accusant des « autres » du gros crime de par une grosse opération en faux drapeau !!”
      J’adore votre humour au cinquième degré.

      1. Simon

        Et oui, certains semblent apprécier les films hollywoodiens ; Pearl Harbour, les ADM irakiennes, 9.11ou the Syrian-sarin false flag, réalisés dans le but de les aveugler.
        En attendant « To be an enemy of America can be dangerous, but to be a friend can be fatal. » Henry Kissinger.

  27. Hagdik

    Je connais quelqu’un qui se croit dur comme fer le cerveau en danger par les antennes de téléphonie et le wifi, qui se promène chez lui la tête emballée dans du papier alu. Il s’est fabriqué une sorte de casque.

    1. MadeInCH

      C’était une réponse à mon post??? 😀
      .
      Ta connaissance, elle, au moins, elle peut l’enlever, son emballage en alu, si elle le veut…
      (Note: Le vaccin, par contre, pour l’enlever…)

                1. MCA

                  L’avis du matou numérique :

                  ChatGPT

                  Oui, en effet, beaucoup de gens font cette faute en utilisant “tord” à la place de “tort”. Cette confusion peut provenir de plusieurs facteurs :

                  Phonétique : Les mots “tord” et “tort” se prononcent de manière similaire, ce qui peut entraîner une confusion dans l’écriture.

                  Analogie avec d’autres mots : En français, il existe des mots comme “avoir raison” et “avoir tort”, où “tort” est utilisé pour signifier une erreur. Par conséquent, certains peuvent penser que “tord” est la forme correcte, basée sur cette analogie.

                  Erreur d’apprentissage : Certains apprenants peuvent être exposés à cette erreur dès le début de leur apprentissage de la langue, ce qui les amène à perpétuer cette confusion.

                  Manque de connaissances grammaticales : Les règles de grammaire peuvent ne pas être bien comprises, ce qui entraîne une utilisation incorrecte des mots.

                  En résumé, la confusion entre “tord” et “tort” est souvent due à des facteurs tels que la similarité phonétique, l’analogie avec d’autres mots et des erreurs d’apprentissage.

    1. Vieux rat

      L’immobilier commercial et de bureaux, en effondrement depuis la corona connerie, est en train d’exploser le bilan des banques…

      Bon, aucune inquiétude à avoir : les banques seront encore sauvées avec NOTRE pognon !

      Vous reprendrez bien une 4e dose… de hausse des prix ? 😀

      Note : je pense mener une activité de serrurier en parallèle.

      900 € l’ouverture de porte (prix d’ami), à payer en cash (bitcoin aussi accepté). Faut bien s’adapter à l’inflation… 😀

      1. Habeas Corpus

        des nouvelles de Javier

        https:/ /www.courrierinternational.com/article/vatican-javier-milei-et-francois-des-injures-a-l-accolade-avec-le-pape-argentin

        il est comme moi : il cogne d’abord, il discute ensuite

    2. Pierre 82

      Punaise, le Pierrot Jova, son site ne s’améliore pas !!!
      On dirait un site internet du début des années 90. Quelle horreur, c’est illisible, une esthétique à chier.
      Il ‘y a personne qui pourrait lui donner un coup de main pour faire un truc à peu près lisible ?
      C’est dommage parce que je le trouve assez drôle, mais j’ai arrêté de lire son blog qui me filait des migraines et des nausées.

      1. Vieux rat

        J’ouvre les portes, dépanne les voitures électriques en rade, mais je répare aussi les ordis et conçois des sites ouaibe. 😀

        Nous sommes d’accord, son site a une apparence d’un truc d’il y a 30 ans !
        N’hésite pas à lui suggérer mes services ! 😉

              1. Habeas Corpus

                hé hé

                https:/ /www.opex360.com/2024/02/12/pour-le-renseignement-militaire-norvegien-la-russie-serait-sur-le-point-de-prendre-lavantage-en-ukraine/

                1. baretous

                  Quand on voit la vidéo de trisomiques ukrainiens dans les tranchées…c’est qu’il y a un léger probleme. dans la vidéo le triso a failli foutre à l’envers l’obus dans le mortier..

              2. sam player

                « C’est en tous cas une personne très aimable et très drôle.
                Très fantasque, bien sûr, mais avec beaucoup d’humour. »

                Oui, Hitler aussi, un sacré boutentrain 😀

                  1. sam player

                    VR
                    Le rapport ? Un connard reste un connard quand bien même pour certains il a de l’humour et perso je n’arrive pas à rire avec ce genre de personnage malhonnête

                    1. sam player

                      durru, je répondais à HC
                      Je parlais des idées de PJ, je ne vois pas de rapport direct entre “dire de qqun qu’il est malhonnête” et “avoir eu des soucis avec lui”
                      Pour faire court, on n’a pas été en affaire 😀

                    2. durru

                      Ça pouvait tout aussi bien être une réponse à VR, surtout que tu réponds pas à sa question (mais tu persistes à l’affirmer). Donc… ?

                    3. Pierre 82

                      @sam
                      C’est parce que tu raisonne comme un athée.
                      On peu ne pas être d’accord avec quelqu’un sans pour autant le considéré comme malhonnête.
                      Avec Jova, je ne discute pas de la “loi de janvier 73”, parce que ça va vite m’énerver, mais il y a d’autres sujets de conversation dans la vie…

                    4. sam player

                      Pierre 9h05
                      Je ne suis pas athée mais agnostique 😀

                      Je ne me place pas comme beaucoup du côté j’aime ou je n’aime pas qui dit appel à des sentiments, car je n’en ai pas

                      Ses raisonnements sont malhonnêtes, un peu de vrai, de l’exagération et du flou autour pour lier tout ça… il plaide dans le sens du vent, c’est son business

                      Flou, flouer…

                    5. Habeas Corpus

                      “Ses raisonnements sont malhonnêtes”

                      ah ok là je comprends, merci de nous avoir éclairé.

                      avec “il est malhonnete” je pensais à une sombre affaire monétaire que vous auriez eu avec lui

  28. Christof Ganz

    Cherry picking de https://digiexe.com/fr/blog/vladimir-putin-quotes/ :

    “Celui qui ne regrette pas l’Union soviétique n’a pas de cœur. Celui qui veut le récupérer n’a pas de cervelle.” : il ne me semble pas malsain d’avoir un coeur et un cerveau et l’humanité me semble marcher sur ces deux “jambes” (si je puis m’exprimer ainsi).

    “Tout étudiant en histoire de quatrième année sait que le socialisme a échoué dans tous les pays, à chaque moment de l’histoire” : ça, c’est cadeau …

    1. jusnaturaliste

      Il est probablement plus facile de regretter l’URSS lorsqu’on était un membre du KGB comme Poutine, que lorsqu’on faisait partie des chrétiens persécutés…

      Sa citation sur le socialisme est juste, mais Poutine est encore loin d’avoir réussi à débarrasser la Russie de toute idéologie socialiste.

      1. Christof Ganz

        Si vous réduisez l’idéologie socialiste à la préservation du pouvoir politique face aux intérêts financiers, alors il est à coup sûr “socialiste”.

        Reste donc à savoir si ce seul objectif (i.e. préservation du pouvoir politique face aux intérêts financiers) définit le socialisme.

    1. Pierre 82

      Très intéressant.
      Sans doute quelques experts en la matière trouveront à redire, mais il faut avouer qu’on ne connait pas bien cette histoire-là…
      Très peu de Français se rappellent, par exemple que Henry III, avant d’être roi de France a été roi de Pologne…

      1. durru

        Super intéressant, en effet 😀
        Après ’89, on met en opposition les “ultra-libéraux” et les “ex-communistes”. Vu que le PiS est, comme Orban en Hongrie, “illibéral”, il est clair qu’on parle là de Tusk et ses amis. La moitié conservatrice de la Pologne passe donc par pertes et profits.
        Comme d’habitude, une vision partiale réalisée par les progressistes, pour lesquels la réalité se construit, elle n’existe pas a priori.

      2. durru

        J’avais pas fini l’article, quelle erreur… Je croyais avoir tout vu, mais alors pas du tout !
        On parle de l’humanisme du communisme au goulag, contrairement aux camps nazis. L’auteur est un vrai champion.

        1. Grosminet

          « l’humanisme du communisme au goulag, contrairement aux camps nazis »
          Bah oui, c’est documenté, on y mourrait de façon plus humaine 😀

          1. Higgins

            En dépit de l’horreur du goulag, je n’ai jamais lu que c’était comparable en intensité aux camps nazis. Je fais le distinguo entre les camps d’extermination style Sobibor et les camps de concentration style Buchenwald et les goulags où si les conditions de vie étaient certes assez épouvantables, l’objectif n’était pas d’exterminer la population incarcéré. D’ailleurs, certains condamnés étaient autorisés une fois la peine purgée et s’ils avaient survécu à retourner vivre dans les grandes villes. Lorsqu’ils ont découvert Auschwitz, les Russes eux-mêmes ont été épouvantés de ce qu’ils ont pu découvrir. Pourtant, ils avaient le cuir épais dans ce domaine.

            1. durru

              Major, tous les goulags ne se valaient pas… Le chantier du canal de la Mer Blanche, par exemple, même s’il n’était pas un camp d’extermination, a vu un taux de mortalité proche de 20%.
              Il n’y avait pas la même conception idéologique derrière, c’est vrai, mais si on regarde les chiffres bruts le père Joseph a fait bien plus de victimes civiles que son alcoolyte Dolphie. Sur une plus longue période, c’est vrai aussi.
              Je trouve plutôt risqué de faire des comparaisons entre différentes horreurs…

              1. bibi

                L’Allemagne nazie avait elle aussi des camps de travail forcés comparable aux goulags pour les travailleurs de l’est de l’europe, les camps d’exterminations répondent à un autre “besoin”.

              2. Higgins

                Ne crois pas un instant que j’excuse les horreurs communistes. Sur ce sujet, l’ouvrage “Les Chuchoteurs: Vivre et survivre sous Staline” est assez glaçant (https:/ /www.babelio.com/livres/Figes-Les-Chuchoteurs–Vivre-et-survivre-sous-Staline/183967)

            2. Ashoka

              Pour rappel ce sont les Espagnols qui ont inventé le concept de “camp de concentration” en 1898 à Cuba puis les Britaniques en Afrique du Sud pendant la seconde guerre des Boers (1899-1902). On pourrait aussi dire que les réserves indiennes aux US en 1851 en avaient jeté les prémices.

              Mais Cocorico ce sont les Français les 1er a les avoir mis en place en Europe pendant la 1ère guerre mondiale : https:/ /www.revue-quartmonde.org/6028

              Puis en 1938 pour accueillir les réfugiés de la guerre civile Espagnole : https:/ /prisonniers-de-guerre.fr/les-camps-dinternements-pour-les-espagnols-en-france-1937-1942/ Ma grand-mère est passé par l’un d’eux elle m’a raconté. Ce n’était pas fou.

              Donc bon Staline ou Hitler nous ont juste copié….

              1. durru

                Dachau a été ouvert en ’33, quand même…
                Le canal de la Mer Blanche (déjà évoqué) c’était encore avant (chantier fini en ’31).
                Copié les Espagnols ou les Anglais, plutôt, non ?

            3. Mitch

              Dans les faits camps de concentration nazi et les goulags des commies se valent même si les buts affichés étaient initialement différents. Au final, le taux de survie était comparable. Entre 20 et 40 mio de gars sont morts dans les goulags (personne n’arrive vraiment à l’estimer en fait). Si les goulags n’avaient pas une fonction d’épuration officielle, dans les faits c’est bien ce qu’ils faisaient. Les nazis ont exterminé juifs, opposants, tziganes, commies par idéologie alors que les commies ont fait la même chose et pour des raisons similaires. L’histoire ayant ensuite été fortement inspiré et réécrite par les héros commies qui avaient sauvé le monde, il était hors de question de trop les charger. Jusque dans les années 90 les commies ont diminué voire nier l’existance même des goulags. Encore aujourd’hui c’est pas un truc dont on ne parle trop. Diminuer l’horreur des goulags est tout à fait acceptable et admis.

        2. Aristarkke

          L’humanisme du communisme dans le Goulag était qu’il ne recherchait que la rééducation des zeks non leur extermination systématique, du moins dans l’affichage pour les badauds.

          1. Pierre 82

            Je conseille quand même de relire l’Archipel du Goulag.
            Question humanité, on repassera.
            En principe, il ne s’agissait pas d’exterminer, mais dans la pratique, il fallait quand même être assez costaud pour en sortir vivant.

      3. breizh

        le plus intéressant, c’est que finalement historiquement, les polonais ont plus d’affinités avec les Russes qu’avec les Allemands (et je pense que l’occupation nazie a été plus dure que l’occupation soviétique).
        Et c’est pourtant aux allemands qu’ils se soumettent… voire simplement à Ursula et ses subventions.
        https:/ /brunobertez.com/2024/02/13/lallemagne-prend-le-controle-de-la-pologne-korybko/

        1. durru

          Les deux peuples sont slaves. Les similitudes (les vraies, pas celles imaginées par un gauchiste en mal de reconnaissance) s’arrêtent à peu près là…

  29. Vieux rat

    La prochaine voiture à MCA sera une Peugeot ! 😀

    https:/ /www.leparisien.fr/high-tech/chatgpt-peugeot-va-integrer-lintelligence-artificielle-dans-ses-voitures-30-01-2024-2QQKWPS3RJBRNMLJUE7XO7GF3Y.php

    Euh, sinon une bagnole avec un moteur et le strict nécessaire, sans toutes ces conneries et à prix encore décent, ça se trouve où ?

    Ah oui, en Chine… 🙂

    1. MCA

      @VR

      “Euh, sinon une bagnole avec un moteur et le strict nécessaire, sans toutes ces conneries et à prix encore décent, ça se trouve où ?”

      En Afrique où roulent les véhicules désignés comme épaves ici, cherchez l’erreur.

      Pour Pigeot, pas de pb en ce qui me concerne.

      Il peuvent bien mettre autant d’intelligence qu’ils veulent dans leurs tas de boue, je me suis définitivement converti aux japonaises.

      La prochaine à renouveler sera de nouveau une japonaise pendant que Pigeot pourra se mettre son IA à un endroit que la décence m’interdit de citer. 😀

      1. Aristarkke

        Surtout que j’imagine que l’IA va essentiellement servir à “piloter” la voiture en déchiffrant les panneaux de limite de vitesse plantés maintenant à haute dose, notamment dans l’Essonne, par des maires anti-voitures mais pas uniquement que par eux, hélas !

        1. MCA

          Quid du plaisir de conduire? La voiture était un des derniers endroits où tu avais l’impression de liberté et avec leur gadgets ils vont réussir à te pourrir même ce plaisir.

          J’hésite entre une île au milieu du pacifique, la forêt amazonienne ou terre Adélie…

    2. Roanna

      En ce qui me concerne je pars du principe simple qu’une voiture doit pouvoir m’emmener de A à B et comme je suis sensé savoir rouler, les radars anti collision, les rétros qui montent et descendent, qui se lavent tout seul, les ABS, les tableaux de bord qui savent dire papa et maman, les sièges chauffants…. je m’en balance complètement.
      Cela ne veut pas dire que ces gadgets sont totalement inutiles mais sans ça les voitures resteraient abordables et réparables par le quidam.
      Actuellement même le remplacement d’une ampoule est devenu problématique, c’est voulu c’est pour nous faire les poches mais le consommateur en redemande.

      1. sam player

        Oui c’est voulu le remplacement problématique des ampoules, comme l’obsolescence programmée de tout équipement et le calcul pour que votre machine à laver tombe en panne pile le lendemain de la fin de la garantie, c’est vachement pointu comme calcul 😀 il faut faire au moins BAC+18

        1. Roanna

          Ce que je veux simplement stigmatiser c’est que sans toute cette électronique, à 90% superflue, les voitures seraient beaucoup plus simples et moins coûteuses.
          Pour ce qui est de l’obsolescence programmée je n’y crois pas trop bien que ce serait un jeu d’enfant que de la mettre en place mais c’est un couteau suisse, ça peut se retourner vite fait contre celui qui l’a mise en place surtout si tous ne jouent pas le jeu.

          1. Grosminet

            « ça peut se retourner vite fait contre celui qui l’a mise en place surtout si tous ne jouent pas le jeu. »
            Oui. Le principe même de l’obsolescence programmée suppose obligatoirement une entente entre tous les acteurs du marché. C’est pour ça que ça n’existe pas.

          2. sam player

            « … à 90% superflue… »

            Oui c’est vrai qu’un bon vieux double carburateur quadruple corps ça ne consommait que 20 litres aux 100… à vitesse stabilisée

            1. durru

              Faut pas exagérer non plus… Des voitures des années ’80 avec zéro électronique ça consommait dans les 7l / 100km. Attention, je ne parle pas des Trabant, où c’était à peine 5…

              1. sam player

                Oui et la baguette coutait 1FF lors du passage à l’euro

                Année 1978, une R16 qui faisait 1000kg était donnée par le constructeur pour 9L/100, et à l’époque c’était pas du réel : la conso était donnée à vitesse stabilisée et ils démontaient tous les périphériques : alternateurs, direction assistée etc pour ce test de consommation
                En réalité tu faisais facile 13-15 litres sans avoir une conduite sportive

                1. Grosminet

                  @ sam player 13 février 2024, 16 h 49 min
                  « Oui et la baguette coutait 1FF lors du passage à l’euro »
                  De mémoire dans les 3,5 francs la baguette « de base » chez le boulanger.

                  1. sam player

                    GM 16h53
                    Oui, c’était sarcastique car c’est ce que beaucoup pensent, posez la question, ils en sont restés à la baguette à 1FF
                    Beaucoup ne se rappellent plus non plus qu’un moteur essence était rincé après 100’000km (s’il y arrivait après 3 joints de culasse) et un diesel après 200’000, que la vidange était tous les 5000km sur les diesels et 7500 sur les essences, que bien souvent il n’y avait même pas besoin de vidanger car le moteur avait bouffé les 3/4 de l’huile dans l’intervalle inter-vidange 😀

                    C’est un peu comme dire qu’il y avait de la neige tous les hivers, je ne sais pas de quoi ça vient, ils sont débiles ou quoi ? (c’est une question réthorique hein)

                    1. bibi

                      Vous avez omis un point clé pour la longévité des moteurs le rodage qui a disparu aujourd’hui grâce à la précision accrue de l’usinage.

                    2. sam player

                      Oui bibi, c’est ce qui fait que les moteurs ne consomment carrément pratiquement plus d’huile* vu que les jeux sont au mini et la compression est meilleure

                      * : sauf le 1.2 puretech 😀

                    3. durru

                      @Sam
                      Les cons de Roumains, qui avaient repris la R12 sans la modifier pour presque deux décennies, arrivaient à faire des voitures dont le moteur (essence) tenait largement plus que 100k km (on parle ici des moyennes, bien sûr). Sur des routes impossibles et avec d’autres contraintes qu’ici (notamment, pas d’autoroutes ou voies rapides pour faire des km sans effort).
                      Je ne sais pas de quels livres tu tires tes infos, mais tu devrais les jeter, ça ne vaut rien, ça ne raconte que des conneries.

                    1. Pierre 82

                      Ben quoi, c’était avant l’euro, non ?
                      Donc avant l’euro, c’était bien à 1FF. Il suffit de ne pas préciser combien de temps avant.

                    1. Grosminet

                      @ durru 13 février 2024, 21 h 45 min
                      « Les cons de Roumains, qui avaient repris la R12 sans la modifier pour presque deux décennies, arrivaient à faire des voitures dont le moteur (essence) tenait largement plus que 100k km »
                      100 000 km avec ou sans refaire la segmentation ?

                    2. durru

                      @GM
                      Faudrait que je me renseigne pour ne pas répondre n’importe quoi.
                      De mes vagues souvenirs, c’était vers 120k qu’on commençait à faire des investissements (à part pour la carrosserie, où c’était une autre paire de manches).

            2. Roanna

              C’est vrai que tout le monde roulait avec “un bon vieux double carburateur quadruple corps”
              D’autres roument avec des chars abrams 60l/100, si ce n’est pas plus et en stabilisé, pas sur une pente verglacée qu’il n’arrivent pas à gravir.

            3. Roanna

              Je me souviens avoir roulé pas mal de temps en 4L avec 5,5L/100. Elle grimpait partout et avec une clé de 13 vous pouviez tout démonter.
              Un SUV bardé d’électronique consomme combien?

                1. nemrod

                  Ce qui suffit largement pour se faire piquer par les radars.
                  Plus les voitures sont perfectionnées plus les temps de trajet s’allonge.
                  Conduire devient une punition.

                    1. Grosminet

                      N’empêche que ça manque, ces jolies banderoles de ruban de cassettes qu’on voyait de ci de là sur le bord des routes…

                1. nemrod

                  J’y songe.
                  J’ai d’ailleurs eu longtemps une AX 10 E qui me convenait parfaitement et que j’ai donné à un copain dans la merde…
                  Mais c’est plus cher que ça.
                  Et puis il faut que ma bagnole puisse tirer un van avec deux bourrins

                  1. Grosminet

                    « Et puis il faut que ma bagnole puisse tirer un van avec deux bourrins »
                    Avec une 4L ou une AX ça risque d’être laborieux en effet. Vise plutôt vers une R21 ou une BX 😀

                1. sam player

                  Je disais il n’y a pas longtemps à un client que le 3008 avec un moteur de 2L 150cv consomme 1L de moins que le 1.6hdi 112cv

                  Les gens ont assimilé puissance et consommation

                  Pareil pour les essences, j’arrête pas de leur dire d’arrêter de passer les vitesses à 1500-2000rpm et de se traîner avec ka pedale à fond mais de faire tourner leur moteur près du régime du couple maximum et de passer les vitesses à 3500rpm : une cliente s’est enfin rendu compte qu’elle faisait environ 100km de plus avec son plein
                  Elle me demande alors pourquoi à la télé ils disent le contraire, je lui ai répondu que ma télé faut ma mettre à la poubelle, l’état aime bien les pauvres , il vous veut du mal 😀

                2. Roanna

                  Les moteurs ont beaucoup été améliorés plus une meilleure gestion de la caburation grace à l’électronique font que le rendement est meilleur qu’à une certaine époque.
                  Sam doit-être de Marseille, il voit gros 20L double corps etc.
                  Les 5,5L c’était simplement pour montrer qu’on pouvait aussi faire avec moins.

              1. Aristarkke

                Les 4L, c’était plutôt un échantillonnage de toutes les tailles de clé avec plutôt du 12 ou du 14 plutôt que du 13, bien plus récent dans la construction automobile. En fait, le boulon en 12 ou 13 a rigoureusement le même diamètre et filetage mais la tête de 13 a moins tendance à s’arrondir sous l’effet d’un couple de serrage avec un encombrement moindre que celle de 14.

                    1. Vieux rat

                      J’ai roulé en 4L pendant dix ans, bon vieux souvenir !

                      ça consomme très peu (j’étais à 5,5 l en moyenne), ça démarre fort (700 kg à vide), mais fallait pousser dans les côtes en montagne ! 😀

                      Tiens sam, magie de l’électro qui te nique :
                      j’ai mon moteur de Modus essence qui a un ralenti un peu faiblard, et ce soir le voyant “vérifier l’antipollution” qui s’allume quelques secondes au feu rouge.

                      ça carbure bien sinon en appuyant sur le champignon, une idée ? 💡

                      ça peut-être n’importe quoi, du pot à changer à un simple relais, c’est chiant ce genre de témoin…

                    2. durru

                      Voilà pourquoi la Trabant n’a pas de concurrence : à 350 kg et avec un moteur en deux temps, ça montait les lacets comme une flèche !

                    3. Aristarkke

                      VR : peut être une sonde lambda, avant ou après le catalyseur ? Normalement à renouveler tous les 150 kkm.

                    4. sam player

                      VR
                      Chez Renault, ce message est générique et concerne l’injection-allumage depuis la pression de carburant jusqu’à l’échappement (les sondes lambda comme dit Harry ou le catalyseur qui est secoué)
                      Vu que c’est un défaut moteur n’importe quel boîtier à 20-30 balles te donnera le code de défaut

                    5. Vieux rat

                      J’avais déjà mon outillage d’ouverture de portes, je vais ajouter le nécessaire de dépannage auto ! 😀

                      Et un p’tit boîtier de diagnostic !

                      Bon, j’ai assez peu roulé ces dernières semaines et surtout en ville, je me demande si ça n’a pas encrassé la surmuloture…

                    6. Grosminet

                      @ durru 13 février 2024, 22 h 07 min
                      « Voilà pourquoi la Trabant n’a pas de concurrence : à 350 kg et avec un moteur en deux temps, ça montait les lacets comme une flèche ! »
                      Raconte pas n’importe quoi non plus, déjà c’est pas 350 kg c’est 600, et avec 30 cv, ça fait 50 cv/tonne, tu parles d’une flèche 😀 une flèche comme ça on appelle ça un veau 😀

                    7. durru

                      @GM
                      Faut savoir lire… Le poids à vide est de 363 kg (ok, je me suis trompé de 13 kg).
                      Et c’était 26 chevaux, pas 30.
                      Moi je te dis que sur les lacets, en montée, je déposais presque tout le monde (avec les voitures présentes à l’époque sur les routes, hein).

                    8. Grosminet

                      @ durru 14 février 2024, 11 h 10 min
                      « Faut savoir lire… Le poids à vide est de 363 kg (ok, je me suis trompé de 13 kg). »
                      C’est toi qui sait pas lire. Toutes les fiches techniques donnent poids à vide mini 600 kg.

        2. Roanna

          Et que dire des voitures électriques.
          Il n’y a rien de plus simple, rustique, peu coûteux, éprouvé et quasi inusable qu’un moteur électrique en comparaison du moteur thermique.
          Bilan de l’opération, des voitures qui coûtent min 30% plus cher.
          Même si ce 30% représente le coût des batteries, le reste et tout particulièrement le moteur est beaucoup moins cher.
          A force de compliquer et de mettre une usine à gaz autour du moteur électrique ils ont fini par faire exploser, non pas le moteur, mais les prix.

          1. Pierre 82

            Sans une électronique assez pointue, les batteries prendraient feu, les moteurs s’emballeraient, et les conducteurs s’électrocuteraient en sortant du véhicule.
            En fait je n’en sais rien, mais à voir la complexité du système électrique, il doit y avoir de très nombreuses questions de sécurité.

            1. Roanna

              Pour gérer tout ça vous avez besoin d’un processeur bas de gamme à 15 balles plus un peu de quincaille autour.
              Une carte mère de PC est 1000 fois plus compliquée alors qu’on ne me raconte pas d’histoires.

                1. sam player

                  Pierre oui j’avais mis il y quelque temps la photo du compartiment moteur d’une Mercedes électrique EQC 300kW une vraie usine à gaz
                  Le circuit de refroidissement occupe la moitié du compartiment moteur, des capteurs partout

                  1. Pierre 82

                    Et il y a de fortes chances que sans ces capteurs, les choses se passeraient mal…
                    C’est assez délicat à stocker, les kWh électriques…

                    Si j’avais un mauvais esprit, j’ajouterais même que c’est pas fait pour.

                2. Roanna

                  @Pierre
                  La filasse, qq capteurs, qq relais, font partie de la quincaille.
                  Je ne sais pas comment est commandé le circuit de puissance si c’est par des MOS FET ou autre chose mais c’est pas ça qui fait déborder le vase.
                  L’électronique de base pour commander le moteur électrique ne coüte “rien”.
                  Regardez ce qu’il y a sur une carte mère de PC, il y en a pour 100 balles hors processeur et sur ces 100 balles il y en a au moins 60 qui ne vont pas au concepteur.
                  Cela veut dire que le CI plus les composants ne coütent rien si vous y retranchez en plus le coüt des études et du développement.

                  1. Grosminet

                    @ Roanna 13 février 2024, 18 h 57 min
                    « Je ne sais pas comment est commandé le circuit de puissance si c’est par des MOS FET ou autre chose mais c’est pas ça qui fait déborder le vase. »
                    À mon avis c’est pas si négligeable que ça. Pour info un régulateur de fréquence pour moteur asynchrone classique (le bidule qu’est dans l’armoire électrique) de 75 kW de chez Siemens, ça vaut dans les 10 000 boules.

                    1. Roanna

                      GM
                      Je ne connais pas donc ne me prononcerai pas.
                      Par contre ce que je sais c’est que lorsque vous payez un module électrinique 500 balles chez le garagiste, celui-ci en sortie d’usine ne coüte guère plus que 20 à 30 balles.
                      Ne me demandez pas où va le différence.
                      Autre exemple: les vis inox
                      J’ai la chance d’habiter à la frontière, coeff 3 entre la FR et DE, 30 au lieu de 10 et là c’est indépendant de la fabrication c’est simplement la marge.
                      Ce qui est vendu à 10 est vendu avec les taxes, le bénéf etc. Sortie usine le produit doit être à 1 à 3 € et vendu en FR à 30€. C’est aussi simple que ça à comprendre.

              1. sam player

                “ Pour gérer tout ça vous avez besoin d’un processeur bas de gamme à 15 balles plus un peu de quincaille autour.
                Une carte mère de PC est 1000 fois plus compliquée alors qu’on ne me raconte pas d’histoires.”

                Ce n’est pas une histoire de complication, c’est une histoire de sécurité dans un environnement très perturbé (température, vibrations, fluides, parasites, chocs etc…)
                Votre carte mère ne ferait pas 1000km

                Il y a 20 ans il y avait déjà une dizaine de calculateurs dans les véhicules et un réseau pour relier tout ça, on en est arrivé maintenant à une 30taine, et certains véhicules ont même un calculateur par amortisseur et un réseau à 10Mbits/s pour la gestion moteur et châssis

                A un client qui le disait que tout ça était trop compliqué et que cétémieuavan j’ai désactivé, sans lui dire exactement, des fonctions inter-calculateurs comme la direction qui durcit avec la vitesse, ou le volume de la radio qui augmente avec la vitesse… au bout de 2 semaines il a trouvé que cétémieuavan que je modifie 😀

                1. Roanna

                  Qui a dit qu’il fallait mettre une carte mère dans une voiture?
                  Je sais de quoi je parle puisque j’étais dans le R&D dans l’électronique militaire et dans ce domaine les contraintes n’ont plus rien à voir avec vos misérables composants utilisés dans le domaine civil à 2 cents et 3 sous.
                  Dans le domaine civil, voitures et autres, il n’y a que des sous-produits ( vos fameuses résistances à carbone aggloméré ) et autres produits qui tombent en panne au moindre pet de travers mais c’est vendu à prix d’or.

                2. pabizou

                  Etant donné que c’est ton domaine tu vas peut-être pouvoir me renseigner . Comment neutraliser le GPS et le système à la con qui met le véhicule en contact direct avec le constructeur (genre sécurité invasive)

                  1. Roanna

                    C’est pas mon domaine.
                    Moi c’était les Communications Sans Fil d’où le Thomson CSF qui est devenu Thales.
                    L’électronique est un domaine tellement vaste que vous ne pouvez pratiquement que vous spécialiser que dans un ou deux domaines. La télé n’a rien à voir avec les radars ou les transmissions ou les liaisons satellite par exemple.
                    A priori je dirai qu’il faut rechercher le module qui gère la liaison satellite et neutraliser l’antenne qui n’est probablement qu’un tout petit bout de fil sur le circuit imprimé de la carte. Autre solution, enfermer le module dans une sorte de cage de Faraday pour qu’il ne puisse pas recevoir le signal satellite. Accessibilité et faisabilité sont des ? Mais le principe c’est ça: condamner la réception.

                  2. sam player

                    Le système ecall est un boîtier complètement autonome qui a son propre GPS, son antenne, sa carte SIM et une batterie Li-Ion d’une capacité de 6 minutes pour communiquer au cas où la batterie du véhicule serait inopérante.
                    Il est connecté au réseau du véhicule afin de communiquer à distance la position GPS certes mais aussi l’état du véhicule : airbags, ceinture, prétensionneurs, accès au micro du véhicule et plein d’infos avant et après accident (vitesse etc)

                    Il suffit de le débrancher (puissance et data) : chez Peugeot il est souvent au-dessus de la boîte à gants, on peut en cas de paranoïa sérieuse enlever en plus la pile et retirer la carte SIM.
                    Comme tout GPS il est en partie haute du tableau de bord et loin de masses métalliques
                    Le remettre en route pour le CT
                    Incinvenient : à chaque démarrage du véhicule il y aura une alarme visuelle pour indiquer que le système est inopérant, mais généralement c’est comme pour l’alarme ceinture on peut la désactiver avec le logiciel de diagnostic

                    1. Roanna

                      Voilà qui et bon à savoir et qui fera probablement l’affaire de pabizou.
                      Je complète donc:
                      si vous ne voulez pas avoirl’inconvénient des alarmes, enfermez le module dans un boitier métallique le plus étanche possible et reliez le tout à la masse.
                      Pas de signal, pas de localisation, pas d’alarme.
                      Problème résolu.

                    2. sam player

                      Pour savoir exactement où est le boîtier ecall, 7zap.com ou ilcats.ru qui est une copie russe … arghhh
                      7zap il faut s’abonner pour faire une recherche avec le VIN mais c’est souvent not found, donc repli sur marque, modèle etc…
                      Ça devrait se trouver dans la partie sécurité avec les airbags, les ceintures, capteurs de chocs, mais souvent il faut se payer tous les modules de la bagnole pour le découvrir au milieu d’un module qui n’a rien à voir
                      Un site pas mal aussi c’est catcar.info

                    3. Roanna

                      La méthode empirique pour le localiser c’est de mettre une plaque métallique au dessus de l’endroit soupsonné.
                      S’il y a une alarme ou autre chose qui se manifeste c’est que le boitier est qq part en dessous.

                  3. Roanna

                    Le mieux étant une boite en ferraille du genre boite de conserve, c’est pas beau mais sous les garnitures on n’y voit pas plus que sous les jupons.

                    1. pabizou

                      Merci, je vais pouvoir changer ma caisse pour une plus récente . Ca me faisait hiech d’être pisté sans raison valable .

      2. Grosminet

        « Actuellement même le remplacement d’une ampoule est devenu problématique »
        La dernière fois que j’ai eu à changer une ampoule, ça date d’il y 15 ans. Le fait est que les ampoules sont devenues très fiables et très durables.

        1. durru

          😀 Ça doit être pareil de mon côté, mais pas pour les mêmes raisons… Des ampoules sont changées, mais pas par moi, car pour le faire il faut démonter la moitié de la voiture…

          1. Aristarkke

            Il y a des modèles où il faut déposer le phare entier, laquelle dépose exige éventuellement des déposes supplémentaires, compte tenu de la compacité de nombreuses voitures urbaines…
            Et déposer le phare entier n’est pas forcément “évident”.

            1. sam player

              Il y a des voitures chiadées, la Megane 3, le phare est sur glissières, la broche qui le maintient en position (genre goupille) sert de clef pour démonter les 2 vis de fixation, et après tu le fais coulisser de 10-15cm pour avoir accès aux ampoules

        2. Roanna

          Peu importe qu’elles durent plus longtemps, ce n’est pas leur longétivité qui change la donne de la difficulté de leur remplacement.
          C’est un autre problème.

          1. nemrod

            Le must c’était les ampoules de 2 CV …une espèce de patte tenait tout le bloc qui basculait en appuyant dessus.
            On dévissait la grillée et on en mettait une neuve.
            30 s…ça fait rêver.
            Bon ça éclairait mal c’est vrai mais c’était du aux ampoules de l’époque pas à la simplicité du truc.

      3. MCA

        L’ABS est une révolution du point de vue sécurité. 3 accidents évités grâce à l’ABS.

        Pour le reste, beaucoup de gadgets onéreux inutiles et source de pannes (ESP, Frein de parking électrique, rétroviseurs photochromiques et pléthore d’autres conneries inutiles…)

        1. Mitch

          un bon Toy (= Toyota) pour le veld (la brousse). Le reste ce sont des bagnoles de coiffeurs pour dames ou de boomers occidentaux (c’est pareil que les coiffeurs pour dames 😀 )

  30. Higgins

    Pour mieux appréhender ce qui se passe en Israël : https:/ /www.philomag.com/articles/quelle-est-lideologie-de-lextreme-droite-israelienne

    1. durru

      Si je comprends bien, le sionisme de gauche, socialiste, progressiste, universaliste, c’est bien.
      Celui de droite, traditionaliste, nationaliste, c’est forcément extrême et à proscrire.
      Vu que la droite est assez largement majoritaire, je comprends que tous les gens bien propres sur eux, progressistes, universalistes, etc. essaient de changer les règles, vu que les actuelles (avec lesquelles ils ont tenu le pouvoir assez longtemps) ne leur sont plus favorables. Attitude classique des gauchistes.

      1. Higgins

        Tu t’égares Durru. Ce n’est qu’un tableau, imparfait très probablement, du monde politique israélien. Au-delà, à titre personnel, je considère que Netanyahu n’est absolument pas à la hauteur de la situation (et je suis plus Beghin que Pères).

        1. durru

          On parle pas trop de Bibi dans l’article…
          Et un gouvernement des juges, avec ou sans Bibi, c’est pas vraiment une démocratie.
          Le prétexte Bibi n’est rien d’autre : un prétexte.

        2. Habeas Corpus

          bah voyons , ça fait juste 2 mois qu’il résiste aux demandes de Jo Bidon de laisser le Hamas tranquille.
          C’est un grand homme, il l’avait aussi prouvé face à l’affreuse administration Obama.