La solution énergétique européenne ? La pauvreté, pardi !

La guerre que mène Poutine aura eu plusieurs effets directs et indirects puissants qui ne sont pas tous, loin s’en faut, de bons signes.

Si l’on peut – avec ironie – présenter maintenant Poutine comme le meilleur VRP de l’OTAN pour l’année 2022, tant sont à présent affichées les velléités de la Finlande et de la Suède d’entrer dans l’organisation internationale, on peut aussi s’inquiéter des faiblesses énormes pour ne pas dire catastrophiques qu’il a dévoilées pour le reste du continent européen, à plusieurs niveaux.

Il apparaît ainsi très clair que les pays membres de l’Union Européenne ne sont pas réellement capables de se défendre eux-mêmes sur leur sol. Constat amer qui ne date pas d’hier et que l’absence assez marquée de coopération au niveau européen ne fait qu’aggraver. Certains se réjouissent (comme le Commissaire Breton, en premier) de voir ainsi une belle opportunité de lancer des programmes communs et d’assembler ainsi des fonds colossaux (on parle en dizaines puis bientôt en centaines de milliards d’euros) pour développer des armements partagés entre pays européens.

C’est oublier un peu vite que tout ceci renforce encore le pouvoir de l’exécutif européen dont le détachement démocratique avec les peuples européens, de plus en plus fort, ne semble gêner personne, ni dans les médias, ni aux têtes des États membres.

Mais surtout, c’est oublier qu’un État, fût-il supranational, n’est en rien la garantie que les citoyens seront mieux traités, que du contraire même : tout indique dans l’Histoire que plus un État devient puissant et plus il échappe au contrôle populaire, moins il se gène pour enfiler les mesures délétères voire débilissimes. Et lorsque des voix protestataires se font entendre, dénonçant justement ces idioties, il ne se gène alors pas pour écrabouiller ses opposants.

Et justement, question décisions stupides, on ne manque pas d’en voir poindre un paquet à l’occasion de la crise russo-ukrainienne.

Un précédent billet faisait déjà mention des sanctions économiques européennes envers la Russie, sanctions particulièrement bien trouvées puisque de nombreuses entreprises européennes en faisait les frais. Depuis, le rachat de la participation de Renault dans un constructeur russe local pour un rouble symbolique vient illustrer concrètement le désastre qui est en train se produire.

On ne pourra même pas se consoler en remarquant que ce rouble, même symbolique, acquiert de la valeur au détriment de l’euro puisque c’est précisément suite aux décisions européennes que son cours grimpe et a même dépassé son cours d’avant la guerre. Il faut dire que l’Europe continue d’acheter les produits énergétiques russes dont il est actuellement fort compliqué de se passer.

Gouverner, c’est prévoir mais ça tombe bien : personne, dans les institutions européennes, n’a été désigné (et encore moins élu) pour gouverner. En conséquence de quoi, absolument rien n’a été prévu, ni avant la guerre, ni maintenant, ni plus tard, pour éviter de se retrouver dans la situation courante.

Pire, on a même fait tout le contraire.

Depuis des années, et grâce aux écologistes collectivistes et autres gauchistes de l’énergie infiltrés partout, lobbyisant de tous les côtés et à tous les niveaux de toutes les institutions du pouvoir public, on a bâti une politique énergétique particulièrement finaude qui a consisté à consciencieusement saboter ce qui marchait très bien (le nucléaire), empêcher ce qui consistait une alternative intéressante (le gaz de schiste) et promouvoir activement et à fonds perdus l’éolien et le solaire, intermittents et donc adossés… au gaz et au pétrole qu’on s’est empressés d’aller chercher chez les Russes.

À présent que l’idiotie de ces mesures apparaît dans toute sa splendeur, les élites qui nous dirigent sans gouverner tentent de corriger le tir : il va falloir s’affranchir de la dépendance russe… en accroissant notre production d’énergie verte ! En somme : on va doubler les doses de ce qui nous a mis dans cette panade, cela va très bien se passer.

parabole de l'aspirine (c) Maître Du Monde

Si l’on s’arrêtait ici, le constat serait déjà amer. Mais ce n’est pas tout : pour transformer cette ânerie en catastrophe irrécupérable, il faut y ajouter une solide dose d’Utopium Parfumé, ce que s’empresse de faire Ursula Von Der Leyen avec le brio qu’on lui connaît en proposant de surcroît une baisse drastique de notre consommation. Eh oui, rappelle-t-elle :

« Les économies d’énergie sont le moyen le plus rapide et le moins cher pour répondre à la crise énergétique actuelle et réduire les factures »

Et comme il suffit de l’écrire pour que ça se réalise, on imagine tout de suite que cela va encore mieux se passer que l’idée précédente.

Déjà, il y a tous ces réservoirs d’économies insoupçonnés dans toutes ces entreprises qui gaspillent outrageusement leur énergie : c’est connu, comme cette énergie est gratuite, abondante et peu polluante, chaque patron, chaque entreprise, petite, moyenne ou grande n’est absolument pas incitée ni par les prix de marché ni par des taxations délirantes à déjà tout faire pour réduire autant que possible tous les gaspillages observés. Il est grand temps que tout ceci change, et qu’on s’empare enfin de ce souci. Ouf, nous y sommes pourrait-on dire !

Ensuite, il y a l’évidente gabegie de ces particuliers qui font absolument n’importe quoi avec leur budget et dépensent l’énergie comme si elle ne coûtait rien, en faisant exprès de vivre dans des maisons mal isolées, en roulant au diesel qui pue pour un oui ou pour un non, et en laissant les lumières allumées pour embêter les autorités. Z’inquiétez pas : d’habiles taxations en viendront à bout.

Enfin, il y a toute la panoplie de solutions multiples comme la filière hydrogène, solution à la fois opérationnelle et rentable que l’Union entend promouvoir à hauteur de 10 millions de tonnes d’ici à 2030. Huit ans (au mieux) pour une solution (absurde) à un problème énergétique qui se pose ici et maintenant, c’est tout à fait rassurant.

Enfin, tout ceci se fera avec un petit investissement d’à peine 210 milliards en 5 ans soit 42 milliards par an (en euros, pas en roubles), c’est-à-dire, par les temps qui courent, une broutille éco-consciente bio-syntonisée véritablement réjouissante.

L’avenir sera décidément vert et frugal, c’est-à-dire qu’on va tous s’appauvrir un grand coup et se cailler les miches en hiver.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires387

    1. Aristarkke

      Quand mon commentaire s’est affiché, il était le premier. Quand à l’heure, j’y ai eu accès, à ce nouveau billet, seulement à 9H07, malgré les rafraîchissements d’écran. Le Boss modifierait-il l’ordre pour me faire la nique??? Taquin comme il peut se montrer.
      Quant à comparer un commentaire de trois lettres avec un duo de phrases…[soupir]…
      Je lui demanderais bien d’appliquer le protocole prem’s et autres, tiens!

      1. Germanopratin

        Il y a beaucoup de commentaires tres intéressants sur ce site de qualité.
        Mais noyés dans des commentaires sans intérêt, juste la pour meubler..

        1. Theo31

          Étant le maître des cales en bourre, très loin devant celui qui tente de m’egaler depuis son hamac, je ne me sens pas du tout visé. :-d

          1. Pheldge

            je ne vais pas relever, et écrire un commentaire sans intérêt de plus, il y a des lecteur.e.s sérieux qui nous lisent et attendent des posts à la hauteur, des du genre à te coller la migraine tellement qu’ils sont intenses et complexes. Donc Theo, sois gentil, pense à tous ces intellos qui nous lisent … 😉

        2. Pheldge

          vite, un comité de censure, pour décider de ce qui est sérieux, et mérite d’être publié, ou pas ! oh wait, mais ça existe déjà, c’est sa sainte patronalitude qui s’y colle … 😉

          1. MCA

            Faut dire aussi que si notre sainte patronitude s’y colle de trop il ne va plus avoir le temps de bosser, alors que nous comptons sur lui pour ̶e̶n̶t̶r̶e̶t̶e̶n̶i̶r̶ ̶l̶e̶s̶ ̶d̶o̶u̶x̶ ̶s̶a̶u̶v̶a̶g̶e̶s̶ ̶d̶e̶s̶ ̶î̶l̶e̶s̶ participer à l’effort national de remboursement du koikiloncoûte.

            1. Pheldge

              le doux sauvage des isles, celui qui te cause, il s’entretient tout seul, ne compte sur personne, tout en contribuant – modestement – à l’effort national, tu sais, celui qui paye ta retraite, et finance les TGV luxueux, que tu roupilles dedans la plupart du temps 😉

              1. MCA

                Pas très élégant de ta part de profiter du weekend où je suis allé en Périgord me remettre à niveau les papilles pour tenter d’attaquer sournoisement ma réputation.

                Mais tôt ou tard, tout se paie dans la vie.

                Attend donc que je débarque sur ton confetti histoire de voir si tu joues toujours les fiers à bras alors que Madame te surveille armée de son rouleau à pâtisserie … 😉

                1. Pheldge

                  pas besoin de rouleau à pâtisserie, je file doux et marche droit, c’est ce qui me rend aussi irrésistible …
                  Après, chacun ses trucs, y’en a des qui, que c’est en passant par la case bijoutier, qu’ils achètent la clémence de leur épouse … 😀

                  1. MCA

                    Je crains (une fois de plus) que tu n’aies pas saisi la subtilité de la démarche, aussi pour ne pas te laisser dans l’ignorance je vais prendre la peine de t’expliquer :

                    Sous couvert de cadeau il s’agit de placements et en attendant la revente je profite des intérêts; tu comprends mieux à présent? 😆

                    Tu devrais essayer, tu verras que ma méthode « comment joindre l’utile à l’agréable » est la bonne 😉

      2. BXL

        Ah, les rafraîchissements « d’écran »! Nous, dans le midi, on les rafraîchit au jaune! Le pastis pour ceux du Nôôôrd!

    2. Aristarkke

      Cela dit, j’imaginais volontiers que nous aurions droit à de la morue fraîche…vendredi… toussa…
      Faisons contre mauvaise fortune, bons commentaires…

      1. PencilIvy

        La morue n’annoncera le gouvernement (soit la composition des gens qui prévoiront les 5 ans à venir avec finesse) que dans l’après-midi, trop tard pour le billet mais au poil pour faisander le weekend.

      2. jean 57

        Ursula n’est ce pas le nom de la méchante pieuvre dans un Disney?
        ce n’est pas de la morue bien sur mais à défaut de grive …

  1. Aristarkke

    C’est beaucoup Plus facile de retourner vers la pauvreté, stade habituel de l’humanité pendant des siècles que d’augmenter la richesse….

    1. durru

      Facile ? J’aimerais bien avoir l’avis des décroissants accrochés à leur smartphone pour commander leur quinoa éco-responsable passer facilement et sans accroc à la culture des topinambours sur leur terrasse avec ensoleillement optimal.
      Y’a quand même des choses qui sont plus faciles à dire qu’à faire…

      1. Aristarkke

        Facile au sens qu’il faut oeuvrer quotidiennement pour maintenir la richesse relative acquise à son étiage du moment et encore davantage pour l’augmenter. Sinon, quand on se comporte, comme la Grance depuis l’Arsouille y incluse, en héritiers indignes qui bouffent le capital reçu pour profiter des délices de Capoue en contribuant peu à leur renouvellement, on tombe dans les bas niveaux avec en ligne de mire, les caniveaux…
        Dois-je être plus précis ?

        1. durru

          Nous sommes d’accord sur ce constat.
          Je disais simplement que cette évolution va générer quelques surprises, malgré une préparation au cordeau…

          1. pabizou

            « il va falloir que les français utilisent moins leurs voitures . Il y a des trottinettes à environ 50E . Il faut être raisonnable . » Et ça doit être 1er ministre, pfff, elle a déjà explosé E Cresson, ça va être joyeux .

                1. Aristarkke

                  En parigote idiote ceinte par le périphérique, elle doit imaginer que tous ceux qui prennent la voiture pour aller travailler, le font pour moins de deux/trois kilomètres.
                  Je ne vois que cela pour oser sortir , sans rire ni rougir de honte, droite dans ses escarpins, d’aussi affligeants commentaires…
                  Si Napoléon voyait certains spécimens issus de son école ???
                  Elle donne vraiment du regret qu’on ait permis au genre un d’y aller.
                  Consolons-nous en imaginant que dans d’autres pays, elle se serait fait allumer par le journaliste, pas le journaleux.

                  1. Astazou

                    Bon, c’est un compte parodique, hein.
                    Néanmoins, cette ânerie (oh le vilain pas beau qui insulte les ânes) pourrait avoir été proférée dans la vraie vie.

                    1. Higgins

                      On a affaire à une psycho-rigide de première classe. Méfions-nous. Déjà, son gouvernement est un ramassis de bras cassés, manque plus que Assa Traoré à l’intérieur comme secrétaire d’état au maintien de l’ordre.

    2. dupont2021

      beaucoup de richesse concentrée dans l’immobilier..
      mais ça peut finir au prix d’un tas de briques et de bouts de tuyaux en cuivre comme à Detroit

      1. Pierre 82

        Amha, Paris ressemblera à Detroit dans moins de 10 ans. Ca a commencé, d’ailleurs, mais je suis certain que la population aisée finira par fuir en masse.

        1. zz

          Pas sur car beaucoup de rigidités poussent au statu quo. La difficulté de louer, d acheter de trouver un emploi, de delocaliser, font que ca ne changera pas vite. Le jour ou Paris , une floppée d acqueruer s y interessera. Ceux qui quittent Paris en ont les moyens en terme d emploi et de relogement

      1. Grosminet

        Non, du bois y’en a à chier dans notre pays (d’ailleurs le bois est le principal mode de chauffage en milieu rural) et puis en plus la Roumanie est quasi auto-suffisante en gaz naturel, et va sûrement devenir exportatrice d’ici quelques années, de nouveaux gisements vont être mis en exploitation (ça doit bien faire 5 ans qu’on en entend parler, mais là, vu les circonstances, ils semblent qu’ils se sont décidés à enfin se bouger le fion)

        1. durru

          Ça n’a jamais été autre chose qu’une question de distribution de commissions (pas européennes, pour une fois). Ceux qui ne reçoivent assez (à leur goût) mettent des bâtons dans les roues jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction. Et ils sont encore nombreux.
          Je crains que vous ne soyez un peu trop optimiste…

          1. Grosminet

            En fait, il manquait une loi pour fixer les conditions notamment fiscales pour l’exploitation du gaz en offshore. Il a en effet été découvert que y’a plein de gaz sous la mer noire, or la Roumanie ne fait jusqu’à présent que de l’exploitation onshore. Le projet de loi en question était régulièrement ressorti puis remis au placard au gré des changements de gouvernements (vous savez bien à quel genre de branques on a affaire ici). Nécéssité faisant loi (c’est le cas de le dire) c’est une affaire qui semble enfin réglée ; cela dit, le temps que l’exploitation proprement dite commence, y’en a bien pour 3 à 5 ans. On le répétera jamais assez, gouverner c’est prévoir.

    1. MCA

      Quand tt le monde va s’y mettre ça risque de devenir compliqué.

      Mon beau-frère qui se chauffe aux granulés de bois a commencé à faire ses stocks pour l’hiver prochain.

      Le fournisseur ne lui a livré que la moitié de sa commande;

      explication : pénurie de granulés car tt le monde s’y met.

      Non, le seul moyen écolo de ne pas se cailler l’hiver est d’aller vivre sous les tropiques.

      Un simple ventilo suffit s’il fait trop chaud et une moustiquaire pour éviter ces sales bestioles.

      Par contre il faut faire face aux cyclones et autres tempêtes tropicales, ce qui n’est pas une mince affaire car quand les éléments de fâchent sous ces latitudes, il faut assumer, ce qui est loin d’être une partie de rigolade.

      1. Grosminet

        Oui, tout à fait, le marché des granulés est tendu et il l’était déjà avant le merdier russo-ukrainien. Moi je vous parle de bois. Il a certes augmenté aussi, mais y’en a.

        1. durru

          Pas de soucis pour les granulés non plus au fin fond de la campagne, des petites entreprises locales en produisent à partir de bois (qui ne manque pas)

            1. durru

              Entre Târgoviște et Câmpulung, par exemple. Nécessité faisant loi, comme vous dites, je pense que l’offre va aller en grandissant. Aussi parce que les centrales à granulés se vendent comme des petits pains…

              1. Grosminet

                Pas entendu parler, pourtant c’est pas loin de chez moi (je suis du côté de pitesti) ce que je sais c’est qu’au début de la dernière saison de chauffe, les pellets se trouvaient pas facilement, du moins ceux à bon prix. Après c’est vrai que les centrales à granulés se vendent bien, mais faut dire aussi que par rapport au chauffage au bois classique c’est beaucoup moins contraignant.

                1. durru

                  Cherchez du côté de Mănești, par exemple. C’est peut-être tout récent, question offre et demande.
                  Après, bon nombre de corporatistes ne s’embêtent pas de ces basses considérations de coûts et vont s’approvisionner tranquillou en hyper, au double du prix de marché. Ça réduit la pression pour mettre en place une offre intéressante, c’est sûr…

      2. Aristarkke

        Et ton ventilo, il fonctionne avec quoi? Ton huile de coude ??? Es-tu sûr que les centrales électriques du cru seront encore capables de fournir dans quelques mois, vu la dégringolade et l’impression persistante que plus grand-chose fonctionne normalement ???

          1. Pheldge

            pas besoin de ventilo, dans les Hauts de l’Ouest où j’habite – une modeste masure, de paille et de bambous – l’air est doux. Bien sûr, si môssieur MCA s’entête à voir les Antilles comme le paradis sur terre, qu’il ne vienne pas chouiner le jour où ses « bons amis » viendront le découper pour en faire du colombo 😉

            1. MCA

              Trop coriace à cuire le MCA,
              je me suis laissé dire qu’ils préféraient goûter du cousin de l’océan indien et je préfère te prévenir, inutile de compter sur moi pour les en dissuader. 😉

              1. Pheldge

                faudrait déjà qu’ils viennent le chercher, le dit cousin, et comme l’ardeur à la tâche c’es pas trop leur truc*, j’ai encore de belles années de tranquillité à prendre soin de mon hamac … 😉

                Un entrepreneur du bâtiment qui œuvrait en Guadeloupe, m’avait dit à propos de ses employés, un jour de grande lassitude : « donne-moi juste une dizaine de maghrébins à la place » …

                1. MCA

                  Ennuyeux de laisser des traces écrites que je vais m’empresser de router sous les tropiques concurrents.

                  Ne me remercie pas si après ça tu es accueilli en fanfare avec colliers à fleurs; j’aime rendre service à mon prochain.

        1. BXL

          @Ari. Est-on sûr de pouvoir remplir le réservoir de le tronçonneuse avec du 98 dans peu de temps ? La trompelière (longue scie se maniant à deux) c’est à ranger dans les musées… Enfin, je croyais!

          1. Aristarkke

            Je n’en sais rien pour le SP98. Ce qui m’interpelle, c’est que des polytocards excessivement prodigues du pognon des Autres, commencent à parler d’économies à réaliser par les Autres, bien entendu.
            Pareil changement de ton ne me rassure pas quant au futur proche.

        2. Yanka

          « Et ton ventilo, il fonctionne avec quoi ? »

          Et les indigènes, ils servent à quoi ?

          Rappelons que le sympathique, doux rêveur et regretté Julos Beaucarne, avait fait produire l’électricité utile pour certains de ses concerts à des cyclistes enthousiastes. La technique a fait florès, puisque la Frônce profonde et les gueux bretons s’y sont mis avec une allégresse qui réchauffe le cœur (et non le climat). Si tout le monde s’y met et se retrousse le bas des pantalons, y compris U. von der La Hyène (comme j’ai vu qu’on l’appelait, ce qui n’est pas volé), l’avenir radieux le sera vraiment, pour au moins mille ans plus un jour.

          https:/ /www.ouest-france.fr/bretagne/saint-evarzec-29170/pour-voir-le-film-les-spectateurs-ont-du-pedaler-4931786

      3. LCH

        Bof moi dans ma campagne avec mon merlin je peux taillée ce que je veux en pleine nuit ou en plein jour prochainement car je suis sur un appel d’offre pour l’achat de juste 25 ha de forêt

        Vais pouvoir abattre du gibier et me chauffer
        Bon le Mobil home n’est pas encore OK pour le terrain

        LCH vilain survivaliste qui souhaite être autonome sans maman état

        1. LCH

          Sans compter les champignons etc….
          Par contre je clôture (juste un fil) avec panneau propriété privée

          Et si tu es sur mon terrain je saisi ta ramasse ou ta chasse lol
          Et tu n’as rien à dire car tu n’as pas demander si tu pouvais

          Oui je me radicalise à ne rien à voir avec maman état

          1. P&C

            ça marche contre le français de base ta technique. Contre une horde de roms, c’est moins garanti… (ils s’y connaissent en pillage de champignons, ceux là).

            1. LCH

              J’ai du savoir vivre Mr avec un la guillotine M que j’ai
              ou la 7.64 du père

              Comme je dis: il faut savoir dire Bonjour d’une certaine façon et suivant le cas de façon différente

              Je suis un pacifiste ce qui ne veut pas dire non violent suivant les conditions 😉

              J’évite au Max les conflits mais faut pas me pousser sinon C’est no-Limite avec mon gabarie de 1.69 & 60 Kgs j’ai déjà tombé du 1.80 pour 100Kgs

              De plus j’ai des amis forains donc nous allons dire que j’ai un petit passe droit sur le pas touche LA c’est à LCH un « ami » donc ne faites rien
              Par ailleurs j’en vois un ce soir pour mon achat de terrain pour mettre mon MH en auto suffisance que le maire ne souhaite pas que je fasse
              Solution Radicale j’achète le terrain avec source d’eau pose le MH
              Et s’il envoie les Bleues bizarrement il va y avoir 5 caravanes sur les 1 HA de terrain va pas falloir venir à 3 les bleues

              Oui j’en ai marre des gens des cons des piqousés

              1. Pierre 82

                J’ai eu un voisin un peu gitan sur les bords (même carrément gitan). Comme je ne cherche jamais la misère à personne, que je suis d’un caractère plutôt aimable, que je salue les gens que je vois et que j’aime les conversations sur tout et sur rien nous avons toujours eu de bons rapports.
                On n’a jamais été cambriolé, contrairement à d’autres voisins, surtout ceux qui se sont enfermés derrière des murs, et qui sont visités une fois par an.
                Existe-t-il un lien de cause à effet? Peut-être.

              2. pabizou

                Si tu manques de matos, demande à Zelensky, il a tout un catalogue, paraitrait même qu’un certains nombre de connards continuent à lui en envoyer sans arrêt .

                    1. Pierre 82

                      OK pour l’article, à part deux points.

                      1. l’histoire des « laboratoires secrets »: désolé, mais j’ai beaucoup de mal avec le concept: que les US travaillent sur des armes bactériologiques, pourquoi pas? Les Russes et les Chinois le font également, il n’y a vraiment que les Européens qui sont trop crevards pour ça. Mais pourquoi diable installer ça en Ukraine? Question stabilité, ça craint un peu, au moins depuis 2014. Et surtout, aller les installer à portée de fusil du Donbass, ça frise le ridicule. Ajoutez à ça que les US avaient poussé les Ukrainiens à attaquer le Donbass et que c’était couru d’avance que les Russes n’allaient pas rester les bras croisés. Dans un cas comme ça, ils avaient largement le temps de déménager dès décembre dernier. Bon, installer ça en Ukraine, admettons, mais à Lviv, loin de Moscou. Pas à l’est.

                      2. Admettons que ça existe, et que les Russes ont mis la main dessus. Que voulez-vous que Poutine fasse? Une commission d’enquête russe convaincra l’opinion publique russe, déjà largement acquise à sa cause, mais qui sera sans efforts balayée par la presse occidentale, et présentée comme propagande pro-Poutine. Son crédit n’est pas nul en occident, il est ultra-négatif. Dès qu’il ouvrira la bouche, ce sera perçu comme une preuve indubitable que ces laboratoires n’ont jamais existé.

                      Et encore une fois, pourquoi les avoir installé à cet endroit? C’est grotesque.

                    2. durru

                      @Pierre
                      J’aime bien, le plus souvent, vos prises de position. Il me semble toutefois que là vous faites fausse route.
                      D’un côté, vous êtes d’accord que la raison a quitté ce bas monde (au moins en Occident) – votre 18h43 ci-dessous est on ne peut plus clair là-dessus. Et de l’autre, vous essayez de trouver des arguments rationnels à des décisions prises par ces mêmes gens que la raison a quittés.

                      Je n’ai personnellement (du moins pour l’instant) aucun avis sur la réalité des labos en Ukraine (leur nombre, leur financement, leur activité), nous sommes bel et bien dans le brouillard de la guerre et je ne vais pas faire confiance aux déclarations russes sans avoir des preuves matérielles.
                      Mais ce n’est absolument pas une raison pour considérer que les déclarations russes sont invraisemblables. Et l’absence de logique des donneurs d’ordre n’est pas un argument pour moi, il n’y a pas de logique, il n’y a plus de rationnel, ils vivent dans un monde virtuel qu’ils façonnent jour après jour.
                      Y’avait un mème du Patron, avec une intersection de 1984, Brave New World et quelques autres titres similaires (dont je ne me souviens pas – peut-être Brazil, Idiocracy… ?), et un joli « we are here » au milieu de tout ça. Plus ça va, plus je crois que c’est exactement ce que nous sommes en train de vivre, du moins en Occident.

                      Après la sortie intellectuelle de cette nasse, je m’affaire à assurer ma sortie physique. Rien ne dit que j’y arriverai, ni que je pourrai (me décider à) le faire le temps venu. Mais le doute n’est plus permis, l’avenir est désormais tracé, il y aura un combat à mort, et ça sera contre l’Empire du Mensonge.

                    3. Pierre 82

                      @durru 20 mai 2022, 18 h 58 min

                      Je me suis sans doute mal exprimé: je ne dis pas que les autorités russes ne disent jamais la vérité. Je disais seulement que nos médias le prétendent et la population occidentale, dans son immense majorité le pensent aussi: pour eux, ce que dit Poutine est forcément faux, surtout s’il se met à mettre en cause l’occident dans des activités criminelles comme le développement d’armes bactériologiques.

                    4. durru

                      @Pierre
                      Je parlais plutôt de vos questionnements quant aux labos en Ukraine : « Mais pourquoi diable installer ça en Ukraine? […] aller les installer à portée de fusil du Donbass, ça frise le ridicule. » ou alors : « pourquoi les avoir installé à cet endroit? C’est grotesque. »
                      Votre tentative de trouver des explications rationnelles à leurs décisions me semble incongrue…

                1. Higgins

                  https:/ /www-legorafi-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.legorafi.fr/2022/05/19/volodymyr-zelenski-interviendra-dans-votre-reunion-en-visio-de-cet-apres-midi/?amp=1

                  1. Pierre 82

                    Très drôle, mais malheureusement sa méthode fonctionne.
                    Je me sentais déjà isolé à l’époque du covid, mais depuis l’invasion de l’Ukraine, j’ai l’impression que les gens qui doutent du narratif (je ne dis pas les pro-Poutine, car ce n’est pas mon cas) représentent moins de 1% de la population.

                    La liberté, ça un un prix, et il n’a pas fini d’augmenter… il y aura une grosse inflation là-dessus également, à n’en pas douter.

                    1. pabizou

                      Pierre, les labos ont été reconnus par Nuland, il y en a plus de 300 dont 36 en Ukraine . Tous ne sont sans doute pas à usage militaire . L’Ukraine était au contraire l’endroit parfait, sur les voies de passages des oiseaux migrateurs, à proximité immédiate de la Russie et pour de multiples autres raisons . Fin juin la présidence tournante de l’onu change, ce ne seront plus les Brittish et la Chine n’est pas prête à lâcher le morceau . Quand au fait qu’ils auraient eu le temps de les déménager, vu le contenu de certains ça ne peut pas être fait d’un claquement de doigts, Poutine les a pris de vitesse en attaquant plus tôt que prévu, c’est sans doute tout bêtement l’explication, en plus la montée en direction de Kiev n’a rien arrangé . Il y a sans doute encore à Lviv une partie des matériaux qui n’ont sans doute pas encore été évacué vers la Pologne, trop dangereux actuellement, c’est d’ailleurs là que ce qui se trouvait dans un labo à l’est de Kiev à été entreposé . La Chine est extrêmement intéressée par les recherches sur certains corona de chauve-souris …
                      Actuellement, contrairement au pipeau officiel, il n’y a aucun soutien des Européens, mis à part en Pologne et chez ceux qui avaient une dent contre la Russie avant l’intervention de Poutine . Il n’y a pas besoin d’être pro russe pour comprendre ça, il suffit de creuser un peu et de comprendre que la Russie d(aujourd’hui n’a plus rien à voir avec l’URSS .

                  1. pabizou

                    Désolé, je n’est pas garder l’info, je ne cherche pas de lance roquettes ni de missiles, je serais trop tenté de m’en servir vu le merdier actuel .

                    1. Roanna

                      Sans méchanceté mais déjà si vous corrigez, alors corrigez l’ensemble « je n’AI pas gardé »
                      Perso quand il y a une faute, j’évite de corriger sauf quand le sens en est affecté. Restons sur la ligne Borne ou la bonne ligne.

                    2. pabizou

                      Judicieuse remarque, m’en suis aperçu après coup, ça m’a saoulé, je l’ai laissé…tant pis pour moi .

                    3. Semaphore

                      Restons sur la ligne Borne ou la bonne ligne.
                      Celle sur laquelle on ira prendre notre linge ? 😛

        2. Yanka

          Mon terrain, mon fusil, ma voiture, ma femme, mes droits, mon député… Vous aurez l’air fin quand les hordes affamées s’inviteront chez vous. C’est sûr qu’un petit panneau de propriété privée va les dissuader…

          1. Dr Slump

            « Les hordes affamées » lol! 🙂
            Mais faut arrêter de prédire des scenarii de film catastrophe quand même hein, on ne va pas voir déferler des hordes de zombies non plus.
            Et concernant le petit panneau de propriété privée, un propriétaire armé et déterminé c’est beaucoup mieux que rien, et ça reste dissuasif, même pour un groupe d’agités, de voir débarquer un vieux réac avec ses clébards et son fusil armé.
            Je sais, en France on aime beaucoup caricaturer les méchants propriétaires égoïstes (et armés), comme ces salops d’américains, armés eux aussi, tous des salops de facho je vous dis ! Perso moi je respecte cet instinct viscéral de défense de sa propriété: c’est qu’on ne s’est pas complètement vendu au tout-à-l’état, qu’on a gardé le sens de l’indépendance et des responsabilités. Alors, armés ou pas, vive les proprio.

  2. Aristarkke

    *voir ainsi une belle opportunité de lancer des programmes communs*
    On ne rattrape pas des décennies d’incurie en quelques mois d’agitation frénétique. La guerre n’est plus une option mais une réalité aux portes de l’UE.

    1. Aristarkke

      Et il n’y a pas que les armes proprement dites. Il faut aussi mettre des bonshommes derrière ou dedans, donc les recruter et les former/ entraîner…
      Toutes choses chronophages, elles aussi…

  3. Le Gnôme

    L’avalanche de décisions étatiques plus navrantes les unes que les autres est proprement stupéfiante. J’ai l’impression que les bons sentiments font un principe de gouvernement. C’est la continuation du catholicisme sans la rémission des péchés. Nous devons nous repentir et battre notre coulpe en donnant nos biens.

    Machiavel, reviens, il sont devenus fous.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Des valeurs chrétiennes devenues folles… Il y a de ça.

      Les bons sentiments ne sont pas, à mon avis, un principe de gouvernement, mais juste un habillage, le cache-misère d’une absence totale de vision construite. Et le great reset ne constitue pas une vision, c’est le délire d’une caste qui perd pied, qui s’engage dans une fuite en avant pour croire encore un peu à sa grandeur. Ca ne les rend pas moins dangereux, mais ce projet n’est qu’un mensonge, lui aussi.

  4. Lorelei

    Le collège près de chez moi doit avoir de l’électricité gratuite: des salles, des couloirs ou des escaliers restent allumés la nuit ou le week-end parfois même toutes les vacances. Faut que je leur demande quel est leur fournisseur.

    1. LCH

      C’est bizarre la mdr que j’ai en client c’est détecteur sur lampe led

      Ha mais que je suis con c’est une mdr semi privée
      Et que le service a très bien compris la durée de vie des luminaires et que moins ils sortent l’escabeau mieux ils se portent

  5. Higgins

    « Le choc de la guerre en Ukraine se transforme en une crise structurelle qui pèsera sur l’économie allemande non pas pendant des mois, mais pendant des années.
    Le journal Handelsblatt écrit que 1/3 des entreprises allemandes pensent que leur activité dans l’année à venir va nettement se détériorer par rapport à aujourd’hui. Seuls 19 % s’attendent à une amélioration. Ce sont les résultats d’une enquête de la Chambre de commerce et d’industrie allemande auprès de 25 000 entreprises.
    Le Handelsblatt, citant le porte-parole de la Chambre, Martin Wansleben, écrit qu’il n’y a eu qu’un tel déclin dans l’industrie pendant la crise financière et le premier confinement en 2020″. (https:/ /brunobertez.com/2022/05/20/le-choc-de-la-guerre-en-ukraine-se-transforme-en-une-crise-structurelle/)

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Il faut admettre que la gestion de la crise ukrainienne par les dirigeants européens est un chef d’oeuvre de bêtise. annoncer un embargo qui fait monter les cours pour continuer à acheter mais deux fois plus cher, c’est brillant. Surtout que, pour compenser, on ne vent plus rien.
      Donc, quand on me dit que ces QI de courgettes ont un plan subtil en 60 bandes pour dominer le monde, j’ai comme un doute sur la réussite de l’opération.
      Je ne suis pas sûr en effet que plonger un contient dans la précarité soit le meilleur moyen d’asseoir sa crédibilité et de faire taire la contestation. De plus, pour ses parasites habitués à se nourrir sur la bête, si celle-ci est famélique les rapines seront moins bonnes.
      Bref, Schwab, Gates et consorts font les fiers à bras, mais je ne suis pas sûr qu’ils maitrisent quoi que ce soit.

      1. Jacques B.

        Ce n’est pas un plan à 60 bandes, mais plutôt, de façon beaucoup plus pragmatique, un « plan » (opportunisme serait plus près de la vérité) consistant à profiter de toute opportunité, pour accroître leur pouvoir ; et pour certains, par exemple les écolos malthusiens convaincus par leur idéologie (il y en a, hélas), pour appliquer leur idéologie malthusienne, à commencer par la décroissance.
        Comme l’a dit Schwab à propos de la pandémie de covid, selon lui « fenêtre d’opportunité » pour appliquer le Great Reset, par exemple. Si en plus ça leur permet de s’en mettre plein les fouilles, il faut bien entendu en profiter.
        Ces gens-là naviguent à vue, mais avec des objectifs, des lignes directrices. Ce n’est pas pour rien que non seulement ils s’en sortent presque toujours, pendant que nos libertés ne cessent de reculer et qu’ils sont de plus en plus riches avec l’argent des autres, alors que l’état du pays ne cesse en parallèle de se dégrader. Sachant que depuis quelques années les écolos radicaux prennent de plus en plus de pouvoir et que les menaces que fait peser leur idéologie démentielle sur notre société se précisent (avec la « transition écologique » notamment), qui si elles sont réellement appliquées nous ramèneront au 19ème siècle – c’est d’ailleurs l’objectif affiché de plusieurs d’entre eux… ce qui signifiera très concrètement des morts prématurées par millions – quand je lis et entends ces tarés, je ne peux m’empêcher de penser au « grand bond en avant » fait par les Chinois dans les années 50, au nom du bien évidemment. Je n’ai absolument aucun doute qu’ils en sont capables.
        Certains croient que ce n’est pas possible parce que nous sommes, en Occident, des peuples « civilisés » : l’Histoire relativement récente nous apprend pourtant que le vernis de la civilisation peut très vite se dissoudre – que l’on pense à ce dont les Allemands, l’un des peuples les plus cultivés du monde, ont pu faire il y a seulement deux générations… sachant que la gestion du covid nous a donné un petit aperçu de ce que les gens sont prêts à accepter voire à réclamer « au nom de l’intérêt général »…

      2. Roanna

        Au moins ils (DE) ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes. La von der Leyen leur mache boulot.
        Elle doit en tenir une couche plus épaisse qu’une carapace de tortue.

  6. Gerldam

    Je ne connais pas de sujet sur lequel les politiques de tous bords ne disent pas le maximum maximorum de conneries. Aucune culture scientifique, on mélange allègrement kW et kWh, on pense que l’hydrogème est un petit ballon qu’on cueille sur les arbres, que le vent souffle tout le temps, très régulièrement et toujours sans raffales, que le soleil d’hiver en Belgique va faire rouler les seuls véhicules autorisés, les VE, etc., etc.
    Et, comme l’économie, c’est de l’énergie transformée, quand on merde à ce point les problèmes énergétiques, l’économie fout le camp et la misère arrive au galop.

    1. Grosminet

      C’est sur que quand on est capable de vous vendre l’hydrogène comme solution, c’est qu’on est vraiment une grosse burne en physique.

      1. durru

        Ils ont dû retenir de leurs cours sciences collège et lycée que le Soleil c’est de l’hydrogène. Ça doit être donc vachement efficace. Et naturel.
        Un essai grandeur nature avec un de nos décideurs devrait confirmer…

        1. P&C

          Et de l’hélium. + plein d’autres trucs, le tout à une pression de malade, et chauffant à 15 millions de C° dans le cœur.

          Le dihydrogène ne constitue que 0,000072 % de l’atmosphère, le plus accessible étant lié à l’oxygène sous forme de flotte.
          Et l’electrolyse de l’eau coute plus cher en énergie que ce que la combustion du dihydrogène ainsi obtenu fournira.
          Encore un effet kiss pas cool, H2, c’est très petit comme molécule… et les gazoducs actuels y sont perméables.

          En fait, produire de l’H2 rentable, on sait faire… à partir du méthane.

            1. P&C

              +1
              Mais va expliquer ça à nos énarques qui sont infoutus de faire une règle de 3.

              Néanmoins, en admettant qu’ils ne soient pas aussi con que ça (je suis, hypothèse H0 couteuse), on pourrait percevoir autre chose derrière leur discours : la fuite en avant

          1. durru

            Ah-là-là !!! Mais qui va s’embêter avec ce genre de détails insignifiants ? C’est le boulot des scientifiques de trouver les bonnes solutions, les dirigeants ne donnent que les idées, les directions à suivre…
            Faut avoir des compétences pour faire un bon politique, c’est pas donné à tout le monde…

            1. P&C

              Cette solution est pratique pour le politique. En effet, ça fait reposer toute l’effort sur quelques catégories de la population : techniciens, ingénieurs, chercheurs.
              Sauf qu’ils ne sont pas magiciens… Si on en crois les calculs du Janco, « l’efficacité énergétique a permis une diminution de seulement 10% du nombre de kWh/$ en 18 ans. »
              Et en plus il y a le problème montré par je ne sais plus quel économiste anglais au sujet des machines à vapeur… si je résume : le but était de créer d’économiser le charbon. Les devs scientifiques amenaient à des machines à vapeurs plus économes en charbon… ce qui a donné lieu à plus de machines à charbon, et donc à plus de consommation de charbon.

              1. Pierre 82

                Un grand classique.
                Quand on essaie de centraliser les prises de décisions, on va systématiquement à l’inverse de ce qu’on cherche.

                Comme je dis parfois, la machine à vapeur n’a pas été inventée par une commission royale britannique, mais bien par un obscur petit aristocrate qui avait du temps libre et un peu de pognon, et qui adorait de farfouiller sur ce genre de trucs.

                Si on avait demandé à une commission royale, ils auraient travaillé sur la suspension et le carénage des diligences, ou sur l’amélioration des qualités des races équines, et on en serait toujours là. A ne pas avoir assez de terres disponibles pour cultiver l’avoine. Mais la vitesse moyenne pour faire Londres-Edimbourg serait passée de 9,5 km/h à 21 km/h en deux siècles. Grand progrès.

              2. Roanna

                @P&C
                Suite à la 1ère augmentation des prix du pétrole « on » s’est rendu compte que le poids et l’aérodynamisme étaient des éléments à travailler. Les 2 points ont été traités (moteurs en alu, carrelingues plus fines voire en matériaux composites…)
                Bilan 30 ans après, plus de voitures, plus grosses et plus lourdes (SUV, 4×4, pick-up) et tout ça pour descendre les Champs.
                Remaquez que je ne vous demande pas si vous avez un SUV ou pas, là n’est pas le problème mais on peut s’interroger sur ce qui fait que le résultat est l’inverse du but recherché.

                1. Grosminet

                  « Bilan 30 ans après, plus de voitures, plus grosses et plus lourdes (SUV, 4×4, pick-up) et tout ça pour descendre les Champs. »
                  Tout à fait, ça s’appelle la hausse du niveau de vie. Ça vous pose un problème ?

                2. Pierre 82

                  Malgré tout, je me souviens d’un faux slogan qui circulait à la fin des années 70: « Lada 1300, 13 litres au 100, Lada 1500, 15 litres au 100 »
                  A l’époque, les voitures en général étaient moins lourdes, mais beaucoup moins confortables, et surtout, consommaient en moyenne beaucoup plus.

                  1. Roanna

                    C’est pas faux mais pas exact non plus.
                    Le poids ramené au volume était beaucoup plus élevé (moteurs en fonte, tôle de carrosserie plus épaisse, pièces métalliques en général…)
                    Les efforts ont surtout été appréciables sur la carburation car côté aérodynamique il est possible d’estimer le gain à peau de chagrin dès lors que la vitesse se rapproche de 0.
                    A 80km/h (difficile de faire cette moyenne hors autoroute) le gain grace à l’aérodynamisme est quasi nul.
                    Résistance face à un liquide R=KSV2(carré)
                    A 160km/h la résistance de pénétration dans l’air est 4 fois supérieure qu’à celle de 80km/h.
                    Donc oui on consomme moins mais avec des véhicules plus petits elle serait encore plus faible.
                    L’autre jour j’ai consulté les consommation chez Porsche (ok tout le monde ne roule pas en Porsche), pas une seule en dessous de 10L

                  2. Higgins

                    3008 HDI 130cv : 7 litres aux 100 kms à 120 km/h de moyenne. Sur route, entre 6 et 6,5 litres.
                    Légèrement plus sur autoroute que ma 205 diesel il y a trente ans. Que route et aux vitesses actuelles, autour de 5 litres.

                    1. MCA

                      @Higgins 21 mai 2022, 14 h 34 min

                      Honda HRV 130 CV essence 1500 cm3 à cycle Atkinson, voiture chargé jusqu’au plafond, sur route vérifié récemment (parcours de 540km): 5.2 l / 100km réels (et non pas ordinateur de bord)

                      Très étonnant pour une voiture à essence, elle consomme comme un diesel.

            2. Lorelei

              Avec un tout petit peu de chance, notre Première Ministre qui a fait Polytechnique connaît la physique et les maths….

      2. LCh

        Le souci est qu’ils ne réfléchissent pas en énergie Grise mais sur l’instant T qui les arranges et ça personne des journalopes ne posent la question de l’impact du cobalt dans les mines ou c’est des enfants/esclaves qui bossent

        La Cépapareil

    2. Mitch

      C’est mecs là ont une culture scientifique proche du néant. Cela en serait risible si les décisions qu’ils prenaient n’avaient pas un impact massif sur nos vies. En plus de l’incompétence, il convient aussi de rajouter leur deuxième jambe qui est la corruption pour avoir une idée du taux de nocivité de ces ordures

      1. Pheldge

        c’est plus tordu, ils sont conseillés par des ingés illuminés, adeptes du « quoi qu’il en coûte » pour sauver la planète … Alors on déclare doctement « l’hydrogène est un vecteur », ça en jette, ça impressionne le péquin, qui du coût coup applaudit à tout rompre !
        Quant aux éventuels contradicteurs, on les culpabilise en mode soviétique 2.0 « comment ça, tu refuse de faire un effort pour sauver la planète que nous allons laisser à nos enfants ? criminel, tu ne devrais pas avoir le droit de voter ! »

  7. Aristarkke

    puisque de nombreuses entreprises européennes en faisaiENt les frais.
    Mélusine chérie, corrige donc cette horreur! STP.

  8. Ba

    Je pense que l’électricité est tirée de l’air via de ce genre de tours qui sont soit qualifiées de radars météo ou de radars militaires, et non des centrales nucléaires.

    https://actu.fr/bretagne/noyal-pontivy_56151/morbihan-station-radar-noyal-pontivy-fait-pluie-beau-temps-sur-centre-bretagne_26813495.html

    https://barthelemygrino.com/projets/tour-radar/

    Donc il ne peut jamais y avoir de problèmes d’électricité ou d’énergie en général puisque l’électricité est en quantité illimitée.

    Il faut aussi savoir que tout le pétrole produit est abiotique. J’imagine donc que de manière similaire, le gaz ne pourra jamais manquer.

    Donc les questions soit-disant énergétiques sont des épouvantails pour impressionner le quidam.

    1. P&C

      Non.

      Déjà, l’électricité n’existe pas en tant que telle, il faut la générer.
      Dans l’air, les trucs qui en font s’appellent des orages, et les arcs électriques qu’ils produisent via la différence de potentiel électrique entre le sol et le nuage s’appelle la foudre.
      Pas très fiable ni très pilotable comme source d’énergie… c’est même hyper dangereux.
      Sinon, tu as le vivant (le potentiel d’action des neurones est un signal électrique, généré par la différence de potentiels des ions Ca2+ et Na+ de part et d’autre du neurone, maintenu à grand renfort de pompes ATP dépendantes). Mais ce signal n’a pas vocation à perdurer : une fois arrivé aux synapses, il est « traduit » sous forme de messagers chimiques (pratique les molécules : ça se stocke).

      Le but d’une antenne radar n’est pas la captation d’électrons, mais l’émission et la réception d’ondes électromagnétiques (des photons, si tu préfères).

      Bref, l’électricité est tout sauf infinie, car elle dépend des infrastructures nécessaires à sa génération, sans parler du redressage du courant, de la conversion pour stockage (STEP, batteries…).

      Le pétrole abiotique est une hypothèse. Certes, du méthane et autres gaz d’hydrocarbures se forment dans le manteau, mais c’est en quantités risibles (0,02 % dans les hydrocarbures extraits).
      Avec du gaz naturel, tu ne fait pas fonctionner voitures, camions, avions… (l’essence est basée sur l’octane, le diesel sur des esters… qui ont le bon gout d’être liquides à température ambiante).

      Et même sans être abiotique, il y aura toujours du gaz et du pétrole. Sauf que, loi des rendements décroissants oblige, on le laissera sous terre car trop chiant et couteux à extraire ; en deux mot, pas rentable.
      C’est là où la technologie entre en jeu, puisqu’elle permet de rendre rentable des processus qui ne l’étaient pas. Par exemple, le gaz de schiste est connu depuis 200 ans au moins, mais les dev technos autour de la fracturation ont permis à l’industrie du schiste de se développer (par contre, la rentabilité financière n’est guère au rendez vous, les boites de schiste US biberonnent aux subventions).

            1. Pheldge

              oui, il avoue, soyons magnanimes …
              NB: il a l’honnêteté de reconnaitre son erreur, contrairement à des certains dont je tairai le nom, par charité 😉

      1. Aristarkke

        Avec du gaz naturel, tu ne fait pas fonctionner voitures, camions, avions : ???
        J’ai un Doblo qui fonctionne au GNV, gaz naturel à la base, donc???
        Certes il faut un chouïa d’essence au démarrage mais c’est tout.

        1. P&C

          Certes, mais faut convertir les moteurs, compresser le gaz à 300 bars… et en plus, c’est pas génial : le diesel et l’essence restent supérieurs grâce à leur densité.

      2. bibi

        Avec du gaz naturel on fait fonctionner bateau, camion, voiture, bus, train et même les avions.

        lefigaro.fr/societes-francaises/2008/02/02/04010-20080202ARTFIG00143-premier-vol-au-gaz-naturel-pour-l-airbus-a-.php

        1. P&C

          ok, mais quid du rendement ?
          Je suis très sceptique sur le fait que ce carburant batte les bons vieux diesels et essence.
          Le gaz, c’est emmerdant… car c’est un gaz. Bien moins dense qu’un liquide.

  9. P&C

    « Enfin, il y a toute la panoplie de solutions multiples comme la filière hydrogène, solution à la fois opérationnelle et rentable que l’Union entend promouvoir à hauteur de 10 millions de tonnes d’ici à 2030. Huit ans (au mieux) pour une solution (absurde) à un problème énergétique qui se pose ici et maintenant, c’est tout à fait rassurant. »
    Punaise, un moment j’ai bien cru que tu avais sombré dans l’écologisme 🙂

  10. Le Gnôme

    Il fallait bien trouver quelque maladie pour l’été, après la Covid, voici la variole du singe. On n’arrête pas le progrès, hop, encore un vaccin qui sera obligatoire.

    Il faudrait un vaccin contre la connerie.

    1. P&C

      Mouais… sauf que si cette variole du singe tourne sévère, je te garantis que tu iras te faire vacciner dans la seconde.

      Allez, juste une petite vidéo sur une maladie pas si méchante que ça… avec vaxx obligatoire.

    2. Nemrod

      Oui c’est probable.
      Bon on verra.
      Pour l’instant la transmission interhumaine à l’air difficile mais bon…
      Ca sent l’oseille à plein baquets en tout cas.
      A suivre.

      1. baretous

        «  »Pour l’instant la transmission interhumaine à l’air difficile «  » en fait il y aurait des facteurs facilitants qui permettrait que cela passe comme une lettre à la poste, si vous voyez ce que je veux dire. Je précise que je n’ai rien contre les facteurs.Ni contre les factrices d’ailleurs.

        1. Grosminet

          Comme une lettre à la poste… peut-être avec de l’entraînement, moi je dis que ça doit faire mal quand même, au moins la première fois… perso j’ai pas vraiment envie d’essayer, en fait…

      2. BXL

        Ils ont usé le covid jusqu’à la corde. Faut bien trouver un autre acteur inédit! J’ai entendu que ce truc frappait principalement les homosexuels. Ca ne vous rappelle rien ?

    3. Higgins

      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2022/05/20/variole-du-singe-le-g7-lance-une-simulation-mondiale-larmee-us-fournit-le-vaccin/
      Pourquoi une maladie hélas endémique en Afrique surgit-elle d’un coup dans l’actualité ?

      1. P&C

        La variole véhicule de vieilles peurs ?

        Cette maladie était un véritable fléau, et a exterminé des peuples entiers. Le covid est de la pisse de chat en comparaison.

        1. Grosminet

          Toutafé
          Elle est considérée comme la maladie la plus mortelle de l’histoire de l’humanité. Elle existait déjà au temps des pharaons.

          1. P&C

            La variole serait apparue il y a environ 10000 ans. Apparemment, c’est un « cadeau » de l’agriculture, le virus a semble-t-il évolué… à partir de souches infectant rongeurs et bovins.

            1. durru

              D’après Raoult, c’est aujourd’hui un virus spécifiquement humain, sans réservoir animal, d’où la capacité à l’éradiquer (car il ne mute pas).
              S’ils sont arrivés à contourner ce petit problème, ils sont très forts…

              1. Pierre 82

                Vu mon année de naissance (1961), j’ai été vacciné comme tout le monde.
                D’ailleurs j’ai la cicatrice pour le prouver, encore présente 61 ans après.
                Mais je suppose qu’il e sera plus valable, qu’ils vont nous sortir un nouveau vaccin ARN développé en un week-end, et cette fois-ci, les non-vaccinés seront accusés, non pas de tuer papy et mammy, mais bien de tuer des enfants.
                Vu comment la propagande a bien fonctionné pour une grippette à l’usage des vieillards, on imagine l’hystérie qui va s’emparer de la population, et du régime de terreur qui va s’abattre sur les refuzpiks.
                Pour l’instant, on a juste eu droit à quelques amuse-gueules, le plat de résistance arrive à grands pas.

                A moins que Poutine ne déchaine le feu nucléaire entretemps, je ne vois pas bien comment on pourrait y échapper.

                1. P&C

                  Faudrait déjà que ce virus passe la barrière d’espèces franchement et devienne bien contagieux.
                  Il n’en est pas encore là.
                  Et vu que c’est un virus à ADN, il ne va pas muter aussi vite que le covid.

                  1. Pierre 82

                    Tu raisonne beaucoup trop de manière cartésienne.
                    Dis-toi bien que celui qui décide si un virus passe la barrière des espèces, s’il mute vite ou s’il est très contagieux et dangereux n’est pas réalité, mais bien ce que les autorités en diront.

                    On dirait que tu n’as rien appris de la brillante épopée du covid. Une grippette devenue peste noire, tellement dangereux qu’il vaut mieux tuer les vieux que de tenter de les soigner, qui ne se calme que si on fait des auto-attestations, et -seul cas connu- qui est transmis des non-vaccinés vers les vaccinés, ce n’est pas la nature qui en décide (elle a plutôt montré l’exact contraire), mais bien la presse stipendiée.

                    S’ils décident que nous mourrons tous du pox, et bien nous suivrons les instructions de nos élites avec un degré de soumission de la grosse masse qui atteindra une fois de plus des sommets (pox: ce mot a une consonnance encore plus grotesque que covid)

                    1. Theo31

                      Le but du Covid était bien de tuer les vieux (allo Attali) pour récupérer leurs héritages et faire des économies sur leurs pensions.

              2. P&C

                +10
                Raoult a raison.
                La variole, après avoir franchi la barrière d’espèce, a évolué pour être un virus spécifiquement humain.

                Les orthopoxvirus sont des virus à ADN. Comparativement aux virus à ARN, ils mutent peu en raison de la meilleure correction des erreurs de réplication par l’ADN polymérase.

                Même si ces virus ont développé des spécificités d’hôtes (humain pour la variole, vaches pour la vaccine, etc…), ils sont restés assez semblables pour permettre d’immuniser contre le premier en inoculant le second.

                L’éradication de la variole est une grande victoire de la science sur la gentille Gaia, n’en déplaise aux écolos.

                1. Gerldam

                  La dernière phrase est remarquable.
                  La France (et toute l’europe) fait ce qui aboutit à la deuxième alternative: « alors, tout est perdu »

                1. Pheldge

                  très courante chez nous* au point que j’ai pensé que c’était un compatriote … 😉

                  *s’il dit un jour « il faut que je viens » alors ça sera une confirmation sans appel 😀

    4. bob razovski

      @Le Gnôme 20 mai 2022, 11 h 06 min
      Le vaccin contre la connerie existe déjà, mais il est à forte teneur en Pb. Par contre, il fonctionne très bien. Rien qu’une dose, et le patient est immédiatement moins con.

      1. P&C

        Ce vaccin marche aussi contre les cancers de tout type avec une efficacité proche de 100%. Par contre, les effets secondaires…

        1. bob razovski

          Bof… Je ne connais aucune personne traitée de la sorte qui ait déposé plainte pour effet secondaires indésirables. J’irai même jusqu’à annoncer d’excellents effets secondaires, comme un calme olympien ou un stoïcisme de bon aloi… Certes, peut-être une tendance à la rigidité, mais vite passée.

        1. bob razovski

          Pour ça, y’a Nemrod. Et en plus, il peut administrer le vaccin même si le patient est loin et en mouvement. C’est un gain de temps appréciable.

    5. Roanna

      J’en connais pas mal qui ont déjà eu le vaccin, non pas contre mais celui de la connerie. Une flopée d’entre eux ont été désignés cet après-midi.

  11. Caton

    La situation actuelle au Sri Lanka est un exemple des conséquences des délires escrologistes. L’UE suivra, d’ici 2025.

    1. durru

      Juste délires escrologistes, au Sri Lanka ? J’avoue que je n’ai pas suivi de près, mais il me semblait que la guerre civile a été terminée grâce à la poigne de fer du président, lequel s’est cru en position de mettre en place des délires socialo-communistes. Aurais-je tout faux ?

      1. Higgins

        Pays en cessation de paiement, entre autres, dans l’incapacité de se procurer des matières premières comme le pétrole (dixit le PM himself).

      2. P&C

        La restriction des pesticides pour la production de thé, me semble t-il.
        ça a mal finit… car le climat chaud couplé à de grandes plantations convient bien aux ravageurs des cultures.

    1. Pierre 82

      Si ce parti se présentait sur tout le territoire national, il ferait à peu près autant de voix que le parti animaliste.
      C’est courageux, mais amha un peu vain.
      Dans ma circonscription, il n’y a pas de candidats libéraux, donc j’irai à la pêche. Ou plus probablement, comme ce sont des dimanches d’été, ce sera apéro, barbec avec ou sans amis ou enfants (pas encore prévu, ça dépendra du temps).
      Après le messe, bien entendu.

      1. Jusnaturaliste

        En temps normal oui. Mais là, la droite est lessivée: MLP est grillée, EZ est grillé, LR sont grillés, il faudra bien chercher ailleurs.

        Je trouve son témoignage aussi assez intéressant:

        « Certains m’écoutent (ou me lisent) et se demandent si je ne serais pas un peu catastrophiste. Ils ont tort. La grande différence entre moi et la plupart des Français, est que j’ai vécu dans un pays qui a été détruit par les politiques de gauche populiste. En 1910, l’Argentine était classée 6ème puissance mondiale, comme la France aujourd’hui. Ces jours, 110 ans après, elle compte 40% de sa population vivant au-dessous du seuil de pauvreté. […] Croire que la France échapperait aux syndromes argentins, grecs ou vénézuéliens en vertu de sa gloire passée et de sa place centrale en Europe revient à ne pas comprendre que les mêmes causes produisent les mêmes effets. »

        1. Pierre 82

          C’est clair. La France va bientôt ressembler à la Grèce dans le meilleur des cas, plus probablement à la Russie des années 90, ou au Liban actuel dans le pire des cas.
          Et encore, les Libanais n’ont jamais eu confiance dans leur classe politique, et s’en sont toujours méfié, ce qui est un avantage par rapport à la France.
          Une bonne dictature de type soviétique, après une bonne guerre civile. Avec la différence que cette fois-ci, c’est « no place to hide ».

          1. P&C

            Faut voir… regarde l’état du Pakistan : le pays est ruiné, la plupart des gens vivent dans la misère, mais l’armée est largement subventionnée par les pays étrangers… car elle a l’arme atomique.
            Et laisser des militaires ruinés faire du trafic de bombes atomiques est hors de question, donc on allonge la thune pour qu’ils se tiennent.

            1. Higgins

              Un tantinet plus compliqué. Le Pakistan n’existe et ne vit qu’à travers son armée et le combat conduit contre l’Inde depuis 1947. Dans ce pays, le passage par l’armée s’impose à celui qui veut réussir. Au bout de 40 ans, il a la certitude de disposer d’un « petit matelas » pour vivre. J’ai eu la chance d’y effectuer un séjour en 2018. Islambad , la capitale est absolument dégueulasse mais l’esprit british est toujours présent. Je me souviens d’une gare où on se serait cru en 1900 avec les Lee-Enfield dans le bureau du chef de gare. Nos hôtes, l’armée pakistanaise, ont été extrêmement courtois et il y a du QI à revendre. Il y a des barrages tous les 2 km et ça ne rigole pas. Dans notre convoi, il y avait un motard qui ouvrait la route, un pick-up chargé de soldats armés, le véhicule des autorités, notre mini-bus, un autre pick-up, une ambulance et un motard serre-file.

          2. Jusnaturaliste

            Ce qu’il dit sur la Grèce:

            « Voici ce qui s’est passé lorsque la Grèce à été mise sous tutelle du FMI, survenue du fait de l’assèchement des financements en provenance des marchés à cause de l’irresponsabilité budgétaire des gouvernements successifs : DU JOUR AU LENDEMAIN, les retraites ont été coupées de 40%, les allocations ont été soit supprimées, soit suspendues, toutes les prestations de l’Etat payées avec plusieurs mois de retard. Des dizaines de milliers de personnes ont perdu leur travail et leur logement, des centaines de PME’s ont fait faillite. Le PIB a chuté de 30%. Ce scénario est possible en France aussi. »

        2. P&C

          Question : pourquoi l’argentine a sombré ainsi ?
          Le pays a un climat tempéré propice à l’agriculture, y a de la place, il y a des ressources, un système éducatif à peu près correct…

          D’après ce que j’ai pu lire, c’est la crise de 29, conjugué à une suite de dictatures militaires imbéciles, et de PQ (notamment par les socialistes du coin) qui ont coulé le pays.
          Je parie que oncle Sam a trempé là dedans… (doctrine Monroe, Pinochet dans le pays à coté, toussa).

          1. Higgins

            Le naufrage a vraiment commencé avec Peron. Pourtant, et grâce à un ingénieur français Émile Dewoitine, l’Argentine a fait voler dès 1947 un avion a réaction de sa conception, le Pulque. La funeste guerre des Malouines en 1982 à donné le coup de grâce à l’ensemble.

  12. Pythagore

    Tarifs du jour en teutonie:
    33ct/kWh pour électricité mix
    >41ct/kWh pour ökostrom (que de énergies renouvelables)
    Bientôt, ca va valoir le coup de passer à la dynamo de vélo. Juste un petit souci avec 300wh à pleine puissance, vous allez souvent manger froid (mais vous aurez chaud après avoir pédalé 8 heures, plus besoin de chauffage).
    euf erreur, une personne consommant env. 1500kwh par an, va falloir pédaler 13,7 heures par jour.

    1. Greg

      L’adulte employé de bureau aura toutes les peines du monde à fournir 100 watts sur un vélo pendant une heure entière.
      Le cycliste amateur entrainé fournira 200 watts pendant 3 heures, après il fera autre chose de sa journée.
      Le kilomètre lancé, les plus grosses cuisses de cycliste du monde, arrive presque à fournir 1000 watts mais pendant 1 minute seulement.

      Au test d’effort chez un cardiologue à l’âge de 45 ans j’ai sorti 250 watts pendant 3 minutes avec le coeur à 160/minute. C’est selon lui le 130 % de ce qu’on attend d’un homme moyen de cet âge. Il m’a fait plaisir en me signalant que je n’étais pas encore à mon max mais que son vélo de test ne montait pas au-dessus de 250 watts donc je ne saurai jamais….
      Et ca faisait 8 mois que j’avais remplacé mes 30 clopes par jour depuis mes 19 ans par la vapote.

      Sinon j’ai un frère fou nomade qui vit sur son vélo depuis 5 ans et fait 2500 km par mois avec ses 30kg de bagage qui lui servent à tout. Il mange 4000 kCal par jour, ce n’est pas en vendant l’électricité qu’il pourrait produire qu’il mangerait, n’est-ce pas…

      Les écolos n’ont aucune idée des ordres de grandeur en matière d’énergie.

      1. René-Pierre Alié

        « Les écolos n’ont aucune idée des ordres de grandeur en matière d’énergie. »
        Une semaine sur un voilier uniquement alimenté avec éoliennes et panneaux solaires suffirait à leur faire comprendre. La stupide petite Greta, qui a fait une transat sur un voilier de luxe, tout confort, n’a jamais sans doute visité la salle des machines, ou ronronnaient les génératrices.

  13. Pierre

    L’Argentine, je l’ai parcourue en vélo durant 18 mois, 20.000km. J’ai eu le temps de réfléchir.
    La géographie est à mon avis une grande cause de la pauvreté de ce pays. C’est un pays 5 fois plus grand que la France, avec 40 millions d’habitants. La moitié du pays est inutilisable, car les rivières, marécages et sols sont hyper minéralisés. La Cordillère est faite de lignes de montagnes parallèles, qui empêchent l’evacuation de l’eau de pluie ou neige, créant des mers intérieures, qui se transforment en lacs dit sales, en fait minéralisés, par évaporation. Les quelques rivières qui passent la barrière montagneuse transportent ces minéraux, et l’eau n’est donc pas utilisable pour les cultures. En plus elle est maintenant chargée de produits toxiques utilisés pour les mines.
    Autre raison, c’est l’erosion des montagnes, qui a généré une couche de sable et de graviers et caillasse de cent à mille mètres de profondeur, ce pourquoi l’Argentine est si plate, dans laquelle l’eau de pluie s’infiltre et devient innaccessible, sauf techniques modernes et couteuses, et laisse une couche de minéraux, rendant la terre impropre à l’agriculture. Enfin il y a le vent, si célèbre, génère par la différence de température entre la mer et la montagne, ou les hauts plateaux au Brésil, qui assèche l’air et empeche la croissance des arbres et de la plupart des cultures.
    Ajoutez que l’emergence de la cordillère a éliminé tous les grands animaux en changeant le climat, ceux dont les excréments se transforment en engrais.

    Conséquences, cela n’a pas vraiment attiré le chaland, et les migrants ont vite fui. Les gens riches ou intelligents aussi.
    Un cout par habitant pour réaliser et entretenir les infrastructures du pays 10 à 20 fois supérieur à celui d’un Français. Et tout était à faire.
    l’Argentine a eu son heure de gloire, en tant que ports, ouverts à tous les trafics dont le commerce des armes, en tant que porte de sortie des matières premières souvent végétales du Paraguay, Uruguay Bolivie et Brésil, pour le détroit de Magellan, et la viande.
    Elle a été surexploitée par une agriculture inappropriée, à profits rapides, achevant la transformation en zones désertiques.
    Ce sol pauvre a favorisé les fincas de milliers d’hectares, et donc la continuité du régime féodal.
    Aux 19eme siecle et suivants, un pays qui n’a pas les moyens financiers pour attirer et garder les gens intelligents et entreprenants restera pauvre.

    1. Higgins

      Ce qui rendu riche l’Argentine, ce sont les deux guerres mondiales avec les ventes de viande aux alliés pour nourrir les troupes.

    2. P&C

      Intéressant…

      Du coup, je suis allé feuilleter le net, et effectivement déjà du temps des indiens, c’était pas terrible niveau agriculture. Y avait que la région côtière au nord (« Mésopotamie argentine ») qui était cultivée par les guaranis.

      1. Jusnaturaliste

        La Suisse, ce n’est pas non plus terrible niveau agriculture, elle n’a pas d’accès à la mer, le climat montagnard est rude, plusieurs vallées sont régulièrement coupées du monde par des avalanches ou éboulements, ce n’est pas pour autant qu’elle a 40% de sa population sous le seuil de pauvreté, comme en Argentine.

        1. Higgins

          Il y a également des pays comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande. L’Argentine est sortie de la seconde guerre mondiale riche comme Crésus avec, en outre, une population d’origine européenne de haut niveau (ex: René Goscinny a grandi en Argentine où son père, ingénieur chimiste, est employé par la Jewish Colonization Association mais ce n’est là qu’un exemple). Donc en dépit de la géographie et du climat, l’Argentine a des talents et de l’argent. En 40 ans, tout sera dilapidé. Encore un effet magique du socialisme.

          1. Jusnaturaliste

            Oui, et c’est encore pire au Venezuela. Il n’y a que le Chili du méchant vilain dictateur Pinochet, le seul à avoir été un vraiment dictateur avec Hitler, qui s’en est très bizarrement relativement bien sorti…

            1. Higgins

              Économiquement parlant, le Chili reste le pays qui s’en sort le mieux en Amérique du Sud. Au plan militaire, c’est le pays le plus puissant car l’outil est relativement cohérent. L’Argentine a sombré, le Brésil reste un pays d’avenir, le Pérou est vérolé. Seule la Colombie tire encore son épingle du jeu. Le Chili vient de changer de constitution pour quelque chose de plus progressiste, rendez-vous dans 20 ans.

              1. Aristarkke

                Vu le délire des nouveaux maîtres chiliens, vingt ans paraît largement optimiste pour l’atterrissage après la dégringolade. Amha.

              2. Aristarkke

                Oui mais ce n’est pas normal d’avoir pareil résultat en ayant suivi les préceptes d’un stipendié par Pinochet.

          2. Yanka

            C’est tout de même assez curieux que le socialisme soit toujours responsable de tout et que le libéralisme en économie (je ne parle donc pas du libéralisme philosophique), qui a démontré ses splendeurs sur le joli papier, ne parvient jamais qu’à enrichir calamiteusement les mêmes aigrefins et rastaquouères que toujours, au mépris de tout le reste et de la barbaque humaine.

            On observera quand même qu’aucun système ne marche vraiment, hormis ceux où ce n’est pas le profit qui détermine la politique à suivre, mais le bon sens et une certaine idée de la morale. Et ça ne marche sur le long terme que dans des pays spécifiques avec une population peu nombreuse et pacifique, aux mœurs plutôt douces et d’obédience plutôt protestante, donc pragmatique, économe, rationnelle, morale, autrement dit les démocraties sociales scandinaves et la Suisse. Ce ne sont pas des pays où on se fend la poire à longueur de jour, mais on peut constater que ça marche à peu près et qu’il y a un réel équilibre entre les diverses couches sociales. Ceci pour dire que ce qui marche, ce n’est ou le socialisme ou le libéralisme, mais un mélange intelligent des deux : une démocratie sans ambiguïté, à la fois libérale et sociale. Ça ne fait rêver personne, mais ça marche. Ça tient à des qualités qui ne sont pas exportables partout, et notamment à une certaine austérité des mœurs, d’où ma référence au protestantisme, aux conditions de vie pas toujours les plus faciles (froid, montagnes, sol pauvre) et au sens de la communauté développé (qui forme une base solide).

            1. bob razovski

              Si vous permettez, petite réflexion utopique (et dystopique) que je traine depuis un moment dans un recoin du cerveau :
              avant même parler de socialisme ou de libéralisme, pour que ça fonctionne, il faut que les gens soient d’accord. Alors j’ai pensé à une société où les enfants apprendraient les constitutions de divers pays du monde, puis arrivés à leur majorité, pourraient adopter tel ou tel pays car leur vision du monde serait en rapport avec ladite constitution.
              Ceci est, évidemment, une vision libérale du monde qui je le sais n’existe pas, mais je reste convaincu que « pour que ça marche », il faut démarrer par un texte fondateur simple, clair et irrévocable qui établira justement les proportions de libéralisme et d’autre chose.

            2. durru

              Nous avons déjà eu des échanges sur ce sujet, il me semble…
              Prétendre que le libéralisme (ou tout autre système) serait la solution parfaite, dans le contexte d’une société humaine, quel nonsens ! Pour la bonne et simple raison que l’homme est imparfait. C’est d’ailleurs LE problème majeur de nos sociétés modernes, cet hubris qui nous fait croire que, parce que Dieu est mort (enfin, c’est ce qu’on nous répète sans cesse), l’homme a pris sa place. Il n’y a plus de limite, plus de borne, rien. Jusqu’à l’infini et au-delà….
              Le socialisme ne sait pas faire autre chose que distribuer les richesses accumulées auparavant, jusqu’à ce que l’argent des Autres soit tout dépensé. C’est pour ça que vous avez l’impression que la seule solution viable est un mélange.
              La Suède socialiste a déjà fait faillite au début des années ’90 et depuis ils ont largement changé de modèle, même s’ils ne l’ont pas crié sur les toits (et encore moins les politiques ou journalistes en France ou d’autres contrées socialisantes).
              La dilution de la responsabilité individuelle ne peut amener que la chute de l’investissement individuel et donc, malgré les progrès techniques, une stagnation, voire une chute du niveau de vie.
              Protéger les plus faibles c’est une chose, faire croire à tout un chacun que la collectivité le protège en est une autre… Et ça s’appelle de la démagogie et ça fait plusieurs millénaires qu’on sait que ça marche pas. Pourtant, on y revient toujours, car l’homme est imparfait. Et la boucle est bouclée.

            3. LeSUBVERSIF

              22 h 59 min

              « C’est tout de même assez curieux que le socialisme soit toujours responsable de tout et que le libéralisme en économie (je ne parle donc pas du libéralisme philosophique), qui a démontré ses splendeurs sur le joli papier, ne parvient jamais qu’à enrichir calamiteusement les mêmes aigrefins et rastaquouères .. »

              Pour la plupart ici c’est normal..heureusement que tu es un « historique » sur ce blog..sinon avec de tels propos tu te serais fait lyncher par la caste locale! 😉

                    1. Pheldge

                      d’abord, mon SG, il est actuellement en maturation chez le Papet, et mes les Paul, tu les vois mes les Paul ? 😉

                    2. Jusnaturaliste

                      Le Papet? Pour moi, le papet vaudois, c’est de la saucisse avec des porreaux. Mais oui, quand on a des LesPaul, on vit très bien sans SG… Par ailleurs, si je ne devais avoir qu’une seule guitare, ce serait une guitare de Nazareth…

                    3. Pheldge

                      @ Jusnaturaliste, rappel : le Papet – l’ancêtre du blog – est une réserve de Soylent Green … rien de musical, mais quand on parle de SG … 😉

              1. Grosminet

                « Pour la plupart ici c’est normal..heureusement que tu es un « historique » sur ce blog..sinon avec de tels propos tu te serais fait lyncher par la caste locale! »
                On le connaît bien maintenant, on LUI pardonne… quand il a débarqué, l’ami YANKA (ça doit faire 2 ans de mémoire) il nous sortait, sans trembler des genoux, je paraphrase, que Regan et THATCHER étaient responsables de la crise de 2008…

            4. Jusnaturaliste

              Quand c’est libéral: les riches payent pour les pauvres, soit sous forme de salaire, les riches profitent de leur argent pour avoir des prestations, soit sous forme de dons, juste pour que les pauvres leur fichent la paix.

              Quand c’est socialiste: c’est exactement pareil, sauf qu’en plus, tout le monde doit payer pour un appareil de redistribution des richesses. Le coût de cet appareil représente de la destruction de richesse, car cet appareil ne sert strictement à rien à l’économie du pays. Plus cet appareil est coûteux, plus il appauvrira tout le pays.

              Le libéralisme a fonctionné dans des très grands pays comme les USA à l’époque du rêve américain, il a fonctionné dans des pays catholiques comme la France au XIXième, mais son gros défaut est qu’il ne supprime pas les crises, ni les injustices, et qu’en démocratie, les gens doivent être éduqués pour accepter de le maintenir.

              Et c’est là-dessus que joue le socialisme: à chaque crise, il accuse faussement le libéralisme d’en être la cause et fait croire que si on avait été dans la servitude, la crise aurait pu être évitée.
              Par ailleurs, à cause de l’école publique obligatoire et gratuite, tout le système éducatif est devenu une machine de propagande socialiste, les gens ne comprennent plus rien à l’économie et ils finissent par voter pour un candidat qui leur promet de l’argent facile…

              1. Higgins

                Ce que Churchill a résumé par : « Le capitalisme, c’est des voitures pour tous. Le socialisme, c’est des parkings pour tous !!! ».

                1. Jusnaturaliste

                  Oui, mais si on ne comprends pas les mécanismes du capitalisme, du libéralisme et du socialisme, cela n’a rien d’évident.

                  Il faut comprendre que l’Etat socialiste est un intermédiaire payant dont le seul rôle est de redistribuer arbitrairement la richesse.

                  En fait, l’Etat socialiste est un gros casino dans lequel tout le monde est obligé de jouer la moitié de l’argent qu’il gagne.

                  Et ce casino est malin, la plupart des gens revient avec des gains, ce qui lui donne l’impression d’avoir gagné, mais au final, tout le monde sait que le vrai vainqueur, c’est le casino.

                  De plus, quand un casino a un monopole et des clients obligés de venir jouer la moitié de leur salaire, il va en profiter pour se laisser vivre, les maîtres du casino vont toujours plus gagner pour toujours moins d’efforts, et les clients du casino vont toujours plus payer pour toujours moins de gains…

            5. HAYD

              Enfin un peu de nuance.
              Sur le temps long, plusieurs siècles, rien ne tient de toute façon (à part la Chine…..). Je me méfie de la morale, un cache-sexe soit de puritain coincé cherchant sa revanche par la généralisation de ses blocages, soit attitude qui s’impose à tous depuis une supposée transcendance alors que tous les cas sont différents. Il y a aussi un libéralisme dans la morale, consistant à ce que chacun fasse selon sa conscience – évidemment les endoctrinements etc, mais précisément leur levier et leur justification c’est une morale. Ou comment le pouvoir spirituel impose ses vues sur le pouvoir temporel (chose que je ne pardonnerai jamais à l’église catholique).

              Amha, ces concepts sont foireux car trop simplistes. Une chose est de délimiter un espace des actions nous concernant tous (les infrastructures, la cohésion du groupe par quelques fondamentaux, la préparation du futur qui dépasse les capacités individuelles); et de laisser le reste de l’espace libre; une autre est d’être orienté vers la création de valeur ou vers sa distribution.

              Le jour ou la gauche saura ne dépenser que l’argent qu’elle a (cas suédois récent ?), ça ne règlera pas la cohésion du pays, mais ça améliorera sa gestion. Le jour où la droite sera intelligente dans la répartition des valeurs produites, pas seulement pour acheter une paix sociale et préserver la supériorité de quelques-uns, ce sera bien. Mais ce ne sera que de la gestion, pas de la politique.

              De toute façon la réflexion politique est bloquée aujourd’hui à cause des termes du débat. Vous avez lu un auteur qui modernise Marx à l’heure des services ? Vous avez entendu quelqu’un qui modernise Adam Smith après les guerres mondiales ?

              1. Jusnaturaliste

                Le jour où tous les hommes seront bons et généreux, il n’y aura même plus besoin de se poser des questions d’ordre politique.

                Mais ce jour n’arrivera pas, une bonne partie des hommes est mauvaise, égoïste et sans pitié et du coup, on est obligé de trouver un système qui permette de limiter l’action néfaste de tels individus.

                Pour moi, ce système est le jusnaturalisme (dont le libéralisme est issu). Le jusnaturalisme pose un droit qui est objectif, puisqu’il repose sur l’observation de l’ordre naturel. Or, logiquement, on ne peut survivre qu’en étant en cohérence avec l’ordre naturel établi, si donc on définit un droit naturel, on va assurément dans le sens de la survie de l’homme.

                1. P&C

                  « Le jusnaturalisme pose un droit qui est objectif, puisqu’il repose sur l’observation de l’ordre naturel »

                  L’ordre naturel chez homo sapiens est à peu près le même que chez le chimpanzé… avec une xénophobie qui crève le plafond.

                  1. Jusnaturaliste

                    Si vous observez attentivement un être humain et un chimpanzé, vous constaterez que le premier revendique le droit de porter un pantalon et pas le second.

                    Cette revendication est dans la nature de l’homme et elle n’est pas dans la nature du chimpanzé, c’est un fait observable, à partir duquel on conçoit un droit: l’homme a le droit naturel de porter un pantalon, alors que le chimpanzé, comme il s’en fiche, n’a pas besoin de ce droit.

                    Evidemment, une observation plus poussée vous fera réaliser que le pantalon n’est pas la seule revendication que l’homme a et que le chimpanzé n’a pas.

                    1. P&C

                      Tu me parles d’ordre naturel.

                      A ce que je sache, les australopithèques et homo habilis vivant en Afrique n’en portaient pas : pas besoin.
                      Le vêtement en peau de bête a été inventé par les hommes ayant migré vers le nord… à cause du froid.
                      Donc l’ordre naturel de l’homme est de vivre à poil.

                      Pour la nature comportementale de l’homme, je te conseille les travaux sur l’agression intra spécifique de Konrad Lorenz ou encore homo sapiens d’Harari.
                      Il a fallu développer des mêmeplexes (la culture, les règles morales, etc…) pour juguler cela et imposer un minimum de règles permettant la vie en commun de groupes dépassant les 150 individus apparentés sans se foutre sur la gueule pour n’importe quel sujet (femmes, territoires, ressources)… car, pour une tribu primitive, seule elle même et son environnement sont l’humanité : le reste, spécialement les autres tribus, sont des rivaux dont il faut se garder ou les défoncer à coup de massue. Bref, la guerre, souvent, pour se piquer les femmes, les territoires de chasse, les ressources… et dans la tribu, la guerre aussi, pour assoir son statut social et mettre la main sur le plus de femmes possibles.
                      Et toussa est fragile. Le stress, le faim, la peur… pousse l’homme à revenir à ses instincts… et c’est moche à voir. Comme dirait un certain amateur de whishy « Entre la démocratie et la barbarie, il n’y a que cinq repas ».

                      Le rôle de la technologie est prégnant dans cette évolution. Rien que le feu a été une technologie majeure : il implique de pouvoir se prémunir des bêtes de la nuit, un début de spécialisation des taches pour sa gestion, la réduction de muscles masticateurs et une meilleure absorption métabolique, ce qui a permis de favoriser le développement du cerveau… donc d’une meilleure capacité à innover. Il permet même d’avoir du temps libre pour commencer un début de culture et de planification.

                      Allez, juste pour montrer la vie d’une homme pas si à l’état de nature que ça… car certes il ne sait pas construire un wa, mais connait le feu.
                      https:/ /www.youtube.com/watch?v=5TqxEJNAUhY

                    2. durru

                      Harari, belle référence… Je ne suis pas allé plus loin, désolé.
                      Parler d’anthropologie sans citer Girard, mais Harari, allô quoi !

                    3. Jusnaturaliste

                      @P&C

                      La seule utilité d’un droit est de gérer les affaires courantes, autrement dit, les affaires actuelles qui opposent les individus.

                      Donc un droit qui se veut objectif et qui veut gérer les affaires actuelles doit reposer sur l’ordre naturel actuel, celui que tout le monde peut observer et constater aujourd’hui, et non sur un hypothétique passé.

                    4. P&C

                      @Jus naturaliste.

                      Le droit qui a régi les relations sociales et les conflits pendant 99% de l’existence de notre espèce, c’est celui de la droite du mâle alpha dans la gueule (avec quant même une bonne dose de politique, oui, même chez les chimpanzés).

                    5. Jusnaturaliste

                      @ P&C

                      Encore une fois, pour juger des faits actuels, il faut se baser sur la nature actuelle de l’homme, sinon cela n’a aucun sens.

                      En plus, tout ce qui touche l’origine de l’homme est dans le domaine hypothétique, vous ne pouvez donc pas concevoir un droit objectif sur des hypothèses.

                      Le droit naturel repose sur la nature qu’on observe aujourd’hui, pas sur celle que les scientifiques imaginaient exister il y a des millions d’années.

                    6. P&C

                      @Jusnaturaliste/

                      L’homme d’aujourd’hui est un animal domestiqué. Nombre de ses comportements sont aberrants par rapport aux hommes n’ayant pas subi cette domestication (et oui, es tribus primitives, ça existe encore. Les mœurs y sont tout sauf bobo friendly).

                      Si tu parles d’un droit naturel appliqué au homme, alors il faut prendre l’homme le plus proche possible de son état « de nature », pas ultra domestiqué et formaté par les évolutions techniques.

                    7. Jusnaturaliste

                      @ P&C

                      J’emploie le terme « naturel » dans le sens de ce qui est physique, c’est-à-dire que l’on peut expérimenter et observer.

                      Alors que vous utilisez ce terme comme un jugement de valeur, comme si l’homme « évolué » serait « moins naturel » que l’homme « primitif ».

                      Ce qui n’est pas du tout le cas, les deux sont soumis aux mêmes lois de la physiques, les deux ont une biologie semblable, les deux sont capables d’exprimer des concepts par un langage structuré, les deux naissent, vivent, se reproduisent et meurent de la même manière, etc..

                      L’homme « primitif » observable aujourd’hui n’a absolument rien d’un animal. Quant à l’homme « évolué », sa seule évolution est d’avoir réussi à transformer son environnement en un tank plutôt qu’un lance-pierre et actuellement, quand j’observe mes contemporain, je vois plus une régression, qu’une évolution.

            6. Jacques B.

              De toute façon, il y a à peu près autant de définitions du libéralisme que d’individus… et c’est normal en un sens, puisque le libéralisme est une philosophie de la responsabilité individuelle 😀

              Il y a néanmoins, me semble-t-il, un (ou des) plus petits dénominateurs communs entre les gens se réclamant du libéralisme. Enfin, normalement ça devrait.

              Sur l’idée de « social », personnellement je crois que le principe en est issu du marxisme et de l’égalitarisme qui en découle.
              Avant le marxisme et l’égalitarisme qui en découle, comment faisait-on ?
              Il y avait des pauvres certes, mais il y avait aussi beaucoup d’oeuvres privées de bienfaisance, la plupart du temps d’origine religieuse, mais pas seulement. Quand un enfant devenait orphelin, c’était souvent la famille proche (oncles, tantes), qui le prenaient en charge. La solidarité individuelle – sans intervention de l’État – résolvait le problème. Pour les retraites, les vieux avaient souvent économisé un peu, et vivaient chez leurs enfants. Là encore, les gens se débrouillaient la plupart du temps très bien sans l’État, sans réclamation permanente de « droits » et d’ « égalité ». Pareil pour la santé, et dans tous les domaines, en fait.

              Le marxisme, cette philosophie de la jalousie, a tout fichu en l’air.
              Il me semble que le premier coin du marxisme qui a été enfoncé dans l’édifice d’une société reposant essentiellement sur la responsabilité individuelle a été celui de l’école obligatoire « au nom de l’égalité des chances ». Une fois qu’on s’était habitué à ce que l’État s’immisce dans la vie des gens et de leur famille, tout le reste a été possible.

              Pour paraphraser Churchill, je dirais qu’une société libérale au sens de celle qui existait avant l’invention du marxisme est le pire des systèmes, si on exclut tous les autres.

              1. P&C

                Le marxisme est né des abus de la bourgeoisie industrielle du 19 eme… elle même conséquence de la révolution industrielle.

                Les solidarités dont tu parles sont celles… des sociétés paysannes.

                1. durru

                  Le marxisme, comme son nom l’indique, est né des délires d’un bourgeois rentier qui n’a rien foutu de sa vie.
                  Et ça a marché pour une seule raison : la capacité des sociétés rendues prospères par la révolution industrielle à tuer Dieu et, en parallèle, les interdits sociaux. Notamment l’envie.
                  Car le marxisme, comme tout socialisme, est basé sur la capacité du grand nombre à envier ceux meilleurs qu’eux.
                  La prospérité apportée par la révolution industrielle a permis le marxisme, pas je ne sais quels abus (dans quelle société humaine il n’y en a pas eu, des abus ??)

                  1. P&C

                    @Durru
                    Tu marques un point.
                    L’envie est normale dans notre espèce. Pulsion mimétique, toussa. C’est un des moteurs du marché.
                    Le truc, oui, c’est le changement anthropologique apporté par la révolution industrielle. On passait brutalement d’un monde à croissance faible (la norme depuis toujours) à une croissance forte. ça a tout chamboulé, y compris les religions et les régulations sociales.

                  2. Jacques B.

                    +1 à durru 21 mai 2022, 13 h 09 min

                    Le marxisme ambitionne rien moins que de foutre en l’air les principes issus du judéo-christianisme, avec les Dix Commandements dont l’interdiction morale de voler et même de convoiter ce qui est à autrui. (et d’une façon générale la déloyauté)
                    D’aucuns nomment cela le droit naturel : les deux sont très proches.
                    À partir du moment où les bases morales élémentaires sont dynamitées, tout est possible, y compris d’affirmer que « la propriété, c’est le vol » (qui permet de justifier le vol de la propriété privée) ou encore, qu’une relation contractuelle entre un patron et son employé (travail contre salaire) est en réalité de l’exploitation donc du vol, alors qu’un contrat est le contraire du vol, par définition.

              2. P&C

                Tu as également le problème de l’organisation du travail.
                Le marxisme est une critique du salariat, qui est né avec la révolution industrielle.

                Or l’ancien système fonctionnait sur le modèle du compagnonnage.
                Au sortir de l’enfance, tu entrais en apprentissage chez un patron. Ensuite tu devenais compagnon, puis maitre, avec le droit de créer ta propre boite. Le tout régit par les guildes qui s’occupaient d’organiser le marché.
                Pareil pour les nobles : les garçons commençaient pages, puis écuyers..; au service d’un chevalier. Puis devenaient chevaliers à leur tour. De même pour les filles, placées très tôt auprès des dames de la cour pour apprendre le « métier ».
                Quant aux paysans… ils passaient toutes leur vies dans le même village. Le curé et le magistrat local connaissaient tout le monde. Au mieux, le paysan allait chercher sa femme dans le village d’a coté, qui était limite un pays étranger. Aller à la ville relevait de l’expédition. Les baraques accueillaient plusieurs générations.

                1. durru

                  La révolution industrielle n’a pas été que technologique.
                  Sans ces évolutions sociales, la révolution industrielle serait morte née. Des centaines d’années plus tard, il y a encore des sociétés qui n’arrivent pas à intégrer ces changements.
                  C’est un peu comme la mise en place des normes sociales pour pouvoir dépasser les limites de la communication directe (les 150, nombre de je ne sais plus qui).
                  C’est encore récent, mais était-ce une option, ou une nécessité ?

                  Après, question salariat, je conseille souvent Le principe de Peter, qui montre bien les limites des trop grosses structures. On revient en fait aux concepts de base, comme la responsabilité individuelle…

                  1. P&C

                    @Durru
                    +1
                    Bien sur, face à une évolution technologique, il faut apporter une réponse en matière d’organisation sociale… et elles ne se valent pas toutes.
                    C’était d’ailleurs la force de l’Europe : les états rivaux adoptaient différentes solutions, celui qui trouvait la meilleure performait mieux, les autres tentaient de l’imiter ou de trouver quelque chose de mieux, etc…

                    Le nombre de Dumbar, si ma mémoire est bonne. Nécessaire pour dépasser le communisme primitif. Nécessaire pour répondre aux problèmes posés par la sédentarisation, l’agriculture (encore elle !) et le développement des villages. Sans ça, jamais on n’aurait pu faire de villes.

                    Tu as aussi le principe de Dilbert. C’est Peter, en pire… 🙂

            7. Grosminet

              « ne parvient jamais qu’à enrichir calamiteusement les mêmes aigrefins et rastaquouères que toujours, au mépris de tout le reste et de la barbaque humaine. »
              Vous partez d’un constat faux, et à partir de là tout ce qui suit ne peut être que bancal. Le patron a pourtant déjà écrit quelques billets sur le sujet, bien documentés comme d’hab, qui expliquent clairement que lorsque les riches sont de plus en plus riches, les pauvres sont de moins en moins pauvres.

              1. Roanna

                Proportionnellement l’écart s’est creusé bien plus vite, ce qui revient à dire que les pauvres sont de plus en plus pauvres

                1. Grosminet

                  Non, encore cette erreur de raisonnement socialistoïde, qui consiste à croire qu’on est pauvre ou riche par rapport aux autres. On est riche par rapport à la richesse que l’on possède ou à laquelle on a accès.

                  1. Roanna

                    Nos reférences sont toujours relatives.
                    Ce n’est pas parce qu’il y a 50 ans quand nous étions content avec une orange à noël alors que maintenant c’est devenu plus que naturel qu’on s’est enrichi. Les conditions ont simplement changé.
                    Si une partie de la population s’enrichit beaucoup plus vite qu’une autre alors l’inverse est vraie aussi.

                    1. Grosminet

                      « Ce n’est pas parce qu’il y a 50 ans quand nous étions content avec une orange à noël alors que maintenant c’est devenu plus que naturel qu’on s’est enrichi »
                      Bien sûr que si. On s’est enrichi parce qu’on peut se permettre de bouffer des oranges quand on veut.

                    2. durru

                      Absolument, les références sont *toujours* relatives.
                      Sauf que regarder le voisin plutôt que soi-même c’est nouveau et contraire à la morale. Ne pas oublier que l’envie fait partie des péchés capitaux.
                      Dans le temps, les gens prenaient les décisions par rapport à eux mêmes, ils regardaient si le choix allait améliorer leur quotidien.
                      Vous croyez les billevesées que racontent les soces, comme quoi les prolétaires étaient pire que des esclaves ? Les gens sont partis de leurs campagnes vers le mieux (pour *eux*). En Angleterre il y a plus de deux siècles comme en Chine il y a quelques dizaines d’années.
                      Malgré tous les efforts, l’humain est resté le même. Faut arrêter de croire les vendeurs de rêves, c’est tout.

                  2. Grosminet

                    @durru 12h55
                    « Absolument, les références sont *toujours* relatives »
                    Et pourtant, un gramme d’or ça reste un gramme d’or, n’est ce pas…

                  3. Roanna

                    On ne possède pas la richesse mais des biens.
                    Croire que vous êtes plus riche avec 3 miettes de plus, que cela vous fasse du bien.
                    Je répète la richesse est relative entre humains. Si vous avez trimé dur comme fer ou pas pour avoir une orange de plus c’est que vous l’avez mérité ou gagné mais vous ne vous êtes pas enrichi.
                    Celui qui s’est enrichi c’est celui qui a fait la même chose que vous ou moins et qui a touché 10 ou 100 fois plus pour le même travail.

                    1. Grosminet

                      Pfiou… y’a du travail…si vous réussissiez à faire une différence entre la richesse et des biens…et si vous arrivez pas à comprendre que 3 miettes sont plus que 2…

                    2. durru

                      Le but de chacun est (et devrait le rester) d’améliorer sa propre vie. Pas de regarder par dessus la clôture pour voir ce que fait le voisin.
                      C’est précisément le moteur du communisme : on appauvrit tout le monde, mais on fait en sorte de montrer qu’il y en a des moins bien lotis.
                      C’est un comble : on vit moins bien, mais on s’enorgueillit de vivre mieux que le voisin. Vous êtes quand même d’accord, c’est complètement stupide comme approche. Et pourtant, ça marche. Et ce, pour une seule raison : la mise au pinacle de la convoitise, pourtant un des péchés capitaux et bien interdite par les dix commandements.

              2. Jacques B.

                « ne parvient jamais qu’à enrichir calamiteusement les mêmes aigrefins et rastaquouères que toujours, au mépris de tout le reste et de la barbaque humaine. » (citation de Yanka, beaucoup plus haut)

                C’est toujours la même confusion entre le libéralisme (un système de fonctionnement de la société) et la corruption, qui par définition est individuelle, puisque chacun a la possibilité de refuser cette corruption ou de s’y engager.
                Par corruption, j’entends corruption des gens détenteurs du monopole de la violence légitime : les politiciens et/ou les fonctionnaires, par des corrupteurs, ici des gens au service d’intérêts privés – on appelle aussi cela capitalisme de connivence. Dans un monde normal, la justice mettrait les corrompus et les corrupteurs en taule, et on n’en parlerait plus.

                Le raisonnement marxiste généralise le cas de quelques uns à l’ensemble des chefs d’entreprise : tous seraient corrompus par nature, une entreprise privée et son patron ne pouvant réussir que par des moyens iniques : l’exploitation de ses salariés d’une part et la corruption du pouvoir politique d’autre part.
                C’est une escroquerie. Qui a toujours visé de la part des marxistes à prendre la place des chefs d’entreprise (« être calife à la place du calife »), par pure jalousie de ratés n’ayant jamais été capables de réussir par eux-mêmes dans un monde concurrentiel.
                Il ne faut pas tomber dans le panneau. Le libéralisme économique est le pire des systèmes, si on exclut tous les autres, en particulier les systèmes inspirés de marxisme sous couvert de « redistribution » et d’ « égalité ».

                1. Grosminet

                  Le libéralisme économique est le pire des systèmes, si on exclut tous les autres, en particulier les systèmes inspirés de marxisme sous couvert de « redistribution » et d’ « égalité ».
                  Pas mieux. Par contre c’est vilain de s’inspirer de Churchill sans le citer….

                  1. Jacques B.

                    « Pas mieux. Par contre c’est vilain de s’inspirer de Churchill sans le citer…. »

                    Je l’ai cité hier quelque part dans un de mes messages sur ce fil et j’ai eu la flemme de recommencer, j’avoue 🙂

            8. Theo31

              qu’aucun système ne marche vraiment

              Faut voyager hors de Wallonie. Tu risques d’être le prochain invité du dîner de mercredi.

    3. Pierre 82

      Je l’ignorais. Mais il y a 40 M habitants pour 5 fois la France. Il y a quand même des régions exploitables plus prêts de l’océan, non?
      Ce n’est pas surtout parce qu’ils ne mettent pas en valeur ce qui pourrait l’être, la raison de leur marasme?

    4. Husskarl

      « Aux 19eme siecle et suivants, un pays qui n’a pas les moyens financiers pour attirer et garder les gens intelligents et entreprenants restera pauvre. »

      Et ils n’ont pas trouver les moyens fiscaux ?

      mdr

    5. bob razovski

      témoignage très intéressant. Merci.
      18 mois, 20000 km… voilà ce qui s’appelle partir à la rencontre d’un pays.
      C’était récemment ?

  14. Aleph

    On apprend la composition du nouveau gouvernement. Pap N’ Diaye est nommé ministre de l’Education Nationale. C’est un révisionniste qui n’a que la race pour prisme de lecture. Il a donné une conférence sur la campagne présidentielle US Trump / Biden qui est ahurissante d’aveuglement et d’alignement sur la presse obamesque. Je pressens qu’il dirigera en doucereux brutal, idéologue à peine voilé.

      1. Rick Enbacker

        Mince, je voulais la faire !

        On a enfin la décomposition du gouvernement d’Elisabeth « Elle est born la meuf ».
        Véran quitte la santé. Dommage qu’il n’aille pas à la santé (la prison). Bon, Bourguignon le remplace, elle fera un effet boeuf…

        1. Higgins

          Oui, il a là une place toute chaude. Son successeur (successeuse, succesatrice ? ) est un clone ou une clon ou un.e con.n.e.

          1. Higgins

            Je sens que je vais être un Armagnac : https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/brigitte-bourguignon-la-vaccination-est-la-meilleure-arme-contre-lecovid-19_4774525.html

    1. Mitch

      Du lourd assurement. Mais pouvait-il en être autrement ?

      Visiblement le beau Bruno-Le-Hero reste à l’économie. On ne change pas ce qui marche, n’est-ce-pas ? Pareil pour le Dard-malin. Une belle équipe de vainqueur ou la seule motivation n’a pas ete l’efficacité mais la vitrine avec ce qui faux de femmes et de diversitude pour que la vitrine soit belle.

      Les amis on n’a pas finit de se marrer, et le le Boss va avoir plein de sujets ‘inspirants’ à traiter. Et enfin ce blog à de beaux jours devant lui.

      On positive comme on peut, hein !

      Bon ben c’est pas tout mais ce soir je m’ouvre une bouteille de Kleine Rust pour commencer du bon peid le spectacle.

      1. Rick Enbacker

        On a perdu Marlène. Elle va pouvoir se consacrer à plein temps à ses bouquins cochons.
        Quant à Vérant les relations avec le parlement s’annoncent tendues après leur avoir demandé de sortir de l’hémicycle pendant les débats sur le passalacon. Je sens qu’on va rigoler.

        1. Roanna

          La Marlène,elle ne serait pas par hasard du cantal?

          Humour du cantal

          Un paysan du Puy de Dôme part acheter une vache de race SALERS à un copain.

          Celui-ci, habite dans l’Aveyron et il lui vend la vache un peu cher.
          Enfin il la prend quand même…

          Dans le camion lors du retour le paysan dit à son fils :
          Vu le prix qu’on l’a payée, dés qu’on arrive à La Bourboule, on la met à saillir directement.
          Ils présentent donc la vache au taureau et celle ci se met à faire gauche droite, gauche droite, de l’arrière train, empêchant le taureau de faire son travail.

          Le voisin qui passe par là, observe le manège et dit au paysan :
          Ta vache, tu ne l’aurais pas achetée dans l’Aveyron ?

          Étonné le paysan lui dit :
          Oui, comment l’as-tu deviné ?
          Et le voisin lui répond : ma femme aussi est de là-bas !

      2. Higgins

        Plus je vieillis, plus j’ai le sentiment qu’on m’impose un très mauvais spectacle. J’ai connu la période où un ministre était respecté (même sous Mitterand). Là, ces 27 personnes ne m’inspirent que du mépris et je ne crois pas être le seul dans ce cas. Je les vois comme je vois des poissons dans un aquarium, ils sont derrière une vitre. Autre différence notable, le spectacle des poissons est généralement beau à voir, le leur est a minima chiant.

        1. Dr Slump

          Un « très mauvais spectacle » est encore un euphémisme. C’est littéralement une entreprise de destruction systématique à laquelle Macron se livre. Pas pour rien qu’il a embauché des disciples de l’écologisme et du wokisme le plus bas du front qu’on puisse trouver dans ce pays.

          Macron ne sait rien construire, il ne croit de toute façon en rien, par conséquent il ne fait que tout détruire. Comme il faut toujours interpréter les intentions officielles de nos gouvernants à l’inverse de ce qu’ils disent, « Renaissance », ça veut en fait dire « annihilation ». Le programme est clair, à vos abris…

            1. Dr Slump

              Je ne doute pas que tu n’en doutais pas ^^
              Mais 90 % de nos braves concitoyens en doutent, manifestement. En fait, pire que ça, je pense que la majorité s’en fout complètement, et ne pense qu’à sa petite vie, ses droits, sa retraite. Il n’y a plus aucun sens du devoir, du travail, de la responsabilité, et de la transmission, bref, plus aucune tradition, c’est chacun pour soi et le reste, que l’état s’en charge.

          1. Aristarkke

            Comment cela que Flop Joene ne sait rien construire ? Avec le pognon de dingue qu’il a annoncé avoir mis dans de menus travaux d’entretien dans la villa de Bobonne à Le Touquet-Paris-Plage, j’ose espérer que techniquement, ils soient irréprochables!

          2. René-Pierre Alié

            Un très mauvais spectacle ? Des rebondissements sont à venir, peut-être. Personnellement, j’attends beaucoup des relations entre la rigidité de la Borne et ce faquin de Darmanin, dont les façons de rustre ne peuvent que charmer une dame qui ne doit pas aimer qu’on lui marche grossièrement sur les pieds.

  15. Jacques B.

    Covid, suite :

    « Un médecin interdit d’exercer après avoir soigné son patient ! » (avec Philippe Herlin)

    À la fois inquiétant et porteur d’espoir concernant l’injection expérimentale, vu les résistances qui apparaissent…

  16. Roanna

    Le vent semble tourner aux US

    https:/ /brunobertez.com/2022/05/20/important-le-nyt-enfonce-le-clou-et-veut-que-les-etats-unis-laissent-zelensky-reconnaitre-sa-defaite-et-accepte-les-decisions-douloureuses/

    1. pabizou

      L’autre article vaut aussi son pesant de cacahuètes et fera froncer quelques sourcils . Au fait Azovstal c’est réglé, 2439 qui se sont rendu, entre les nazillons et les troupes régulières ukro . Pas un mot sur les eventuels étrangers, il va falloir demander à Micron… ou pas …

  17. Pierre

    Toujours concernant l’Argentine. Les présidents Menem et Macri etaient plutôt ultra libéral, je dirai Macron compatible, c’est à dire au service des très riches de tous les pays. Ils ont mené le pays aux mains du FMI. Le Peronisme a commencé par une dictature au service des grands propriétaires, puis sainte Eva a apporté une touche de social et de protectionnisme, l’Argentine d’abord, comme disait Trump. Pas vraiment socialiste ni vraiment une réussite économique. Le socialisme ce fut au Chili.
    Les terres en bord de mer sont toujours très pauvres, car le vent transporte le sel et minéraux et sable jusqu’a 50km à l’interieur des terres, parfois bien plus.
    En Suisse, 1ha suffit pour nourrir une famille, en Argentine il en faut 100. Donc la Suisse est un pays très riche, qui de plus a eu l’intelligence d’accueillir les protestants.
    Il y a eu et il y a toujours des gens intelligents qui viennent en Argentine faire de belles affaires. Le problème est de les garder, et ils sont beaucoup moins nombreux qu’aux USA par exemple.
    Pour l’Australie, elle a des mines en quantité facilement exploitables, c’est plutôt plat, et c’est le parti du Labour qui y a apporté l’abondance.
    Il est toujours très délicat de transposer notre expérience européenne.

    1. Roanna

      S’il y a beaucoup de vent c’est qu’on peut y installer beaucoup d’éoliennes, c’est donc un gros plus pour nos écolos.
      Je lis régulièrement la tribune de Bill Bonner dans la chronique Agora. Il parle souvent de l’Argentine puisqu’il y est un exploitant agricole avec un gros terrain pauvre. J’aime bien ses récits, ça dépayse.

      1. Pierre 82

        Il y a longtemps que je ne lis plus ses aventures dans son ranch paumé en Argentine, mais c’est vrai que ça a l’air d’être assez particulier.
        Les terres, là haut, ça a pas l’air terrible (dans le nord-est, dans les contreforts des Andes) et heureusement qu’il a une fortune personnelle, car manifestement, il ne pourrait pas en vivre, même modestement.

  18. Mo’ Truckin’

    En novembre 2019, lors de l’Event 201, une simulation avait été faite sur une pandémie de Coronavirus.
    Avec les évènements que l’on connait depuis 2020 …
    Mais avez-vous entendu parler d’une autre simulation faite en mars 2021 sur une pandémie de la variole du singe par Nuclear Threat Initiative (NTI) ?
    Publiée en novembre 2021, cette simulation prévoit un début de pandémie le 15 mai 2022 (très précisément !!)
    Ci-dessous, le lien du document en question :

    https://www.nti.org/wp-content/uploads/2021/11/NTI_Paper_BIO-TTX_Final.pdf

    Lire, en page 9, la liste des participants.
    Lire, en page 10, le scénario prévu.

    Dans l’agenda du nouvel ordre mondial, il n’y a pas de hasard.
    Tout est planifié.

    1. Yanka

      « variole du singe » … « Tout est planifié »

      Tout ceci au moment même où un M. Ndiaye ou dans ce goût-là est appelé à rééduquer les têtes trop blondes…

  19. Roanna

    Autre article qui commence à sentir le moisi pour Taïwan

    https:/ /reseauinternational.net/pekin-va-se-debarrasser-des-avoirs-a-etranger-afin-deviter-la-vulnerabilite-aux-sanctions-de-type-russes/

    1. P&C

      Il est temps que le chapitre 2 commence.

      Les rumeurs m’indiquent que les gouvernements européens ont anticipé la crise largement prévisible, et monté des usines de semi conducteurs et de puces électroniques chez eux afin de compenser la perte des importations taïwanaises.

      Ah, on me souffle dans l’oreille qu’en fait, ils n’ont rien branlé et qu’ils sont resté le nez dans la schnouf.
      Gouverner, prévoir, toussa…

      1. Roanna

        Ils y ont songé et ont commencé par délocaliser de Taïwan vers l’Ukraine.
        Mauvaise anticipation.

        Je suis mauvaise langue!

        1. P&C

          Le pire est que ce n’est pas entièrement faux…

          Les deux usines européennes de fabrication de Néon (le gaz) qualité semi conducteurs… sont en Ukraine. Odessa et Marioupol.

  20. Higgins

    A propos des labos en Ukraine : https:/ /www.profession-gendarme.com/enquete-sur-les-laboratoires-clandestins-en-ukraine/

    A prendre évidemment avec les précautions d’usage.

  21. Jesrad

    “ Il apparaît ainsi très clair que les pays membres de l’Union Européenne ne sont pas réellement capables de se défendre eux-mêmes sur leur sol.”

    Euh clairement que si, ils en sont capables… c’est juste qu’ils n’y croyaient pas eux-même jusqu’à ce que l’Ukraine stoppe la Russie à 90km de ses frontières et commence carrément à la repousser pour de bon.

    Quant à la gifle énergétique, on savait tous qu’elle viendrait, mais peu anticipaient sous quelle forme et surtout son timing. Nous allons tous maigrir um grand coup…

    1. « Euh clairement que si »
      Ah non. L’armée française tiendrait 3 jours, l’armée allemande est une blague, et le reste compte pour du beurre ou à peu près.

      « commence carrément à la repousser pour de bon. »
      hum.

      1. Grosminet

        « L’armée française tiendrait 3 jours »
        Clairement on en sait rien. Peut-être 3, peut-être 30, peut-être 300, etc… la guerre est pleine d’imprévus. Qui aurait dit que ce merdier durerait jusqu’à aujourd’hui lorsqu’on apprenait il y a 3 mois et des bananes, que les russes se dirigeaient vers Kiev ?

        1. Higgins

          Moins d’une semaine pour les forces conventionnelles. A peine 1/3 du parc aérien est immédiatement disponible et cela englobe tout ce qui vole en OPEX ou outre-mer. Les chiffres pour les navires ne sont guère meilleurs. Quant aux matériels terrestres, tout dépend de son degré de sophistication mais ce n’est pas terrible. Après, il reste la reine du champ de bataille, l’infanterie mais il lui faut de l’armement et des munitions.

          1. Aristarkke

            Fabriquées en Allemagne, lesdites munitions du nouveau fusil d’assaut…
            Comme ce sont pour les mêmes armes, pas sûr que les Teutons garantiraient la totalité des commandes en « passant derrière »…

        2. Higgins

          Je vais être concret et ce que je dis est valable également pour les matériels terrestres que maritimes. Un constructeur d’aéronef, militaire ou civil, élabore un cycle de vie pour le matériel en question. Celui-ci se décompose entre un certain nombre de cycle censé couvrir la durée d’utilisation du matériel. Un cycle débute par un départ de l’industriel et se termine par un retour chez lui, retour qui dure en général quelques mois où le matériel est intégralement remis à neuf (cellule,avioniques et moteurs sans compter les chantiers de modernisation lorsqu’il y en a (c’est généralement le cas), un peu comme si on renvoyait notre voiture chez son constructeur et qu’il nous la rendait quasiment neuve. Un cycle dure ne moyenne entre 8 et 10 ans (ce chiffre peut fluctuer). A l’intérieur de celui-ci, le matériel subit des visites d’entretien d’importance variable qui nécessitent, pour les plus grosses, un retour dans un atelier militaire spécialisée. Il y a des visites très courtes (de l’ordre d’une demi-journée) et les autres qui vont de deux à trois jours d’immobilisation jusqu’à six semaines. Pour un hélicoptère, cela va des 25h00 (petite visite qui se répète néanmoins toutes les 25 heures de vol) aux 500 heures (6 semaines d’immobilisation dans un atelier spécialisé) en passant par les 25 heures et les 250 heures. N’intervient pas dans ces visites d’éventuels chantiers de modernisation qui peuvent être prévus ou impromptus (cas d’une évolution impérative de la réglementation). Tout ceci impose que pour les utilisateurs et le commandement d’emploi, la flotte et son potentiel doivent être finement gérés sachant qu’à la base, la France est un pays officiellement en paix. Avec ces éléments, il faut former les équipages, les entretenir une fois formés, effectuer les missions demandées, répondre aussi bien que possible aux injonctions des politiques (ex: intervention déclenchée dans un pays extérieur), sans compter le taux moyens d’attrition du aux accidents inévitables ou aux pertes au combat, etc, etc,…
          Au vu de ces éléments et via les états-majors concernés, le ministère de la Défense élabore un budget pour faire face à tous ces engagements et surtout, prévient en temps en heure le politique de la fin de vie programmée du matériel et de la nécessité de le remplacer en temps et en heure si on ne veut pas avoir de rupture capacitaire. Il y a donc un budget MCO (Maintien en Conditions Opérationnelles) qui est préparé car tout ce la, même si cela s’étale sur des années coûte énormément d’argent. Les industriels, eux, normalement, prépare leur planning d’activité aux vus des éléments prévisibles (ex : ils savent que l’hélicoptère X, livré en juin 2002, reviendra chez eux en GV en juin 2012) et adaptent également leur outil industriel en fonction. Le problème et qu’en France, le politique a pris la détestable habitude de ponctionner le budget MCO pour satisfaire son goût du clientélisme et ses lubies quant ce n’est pas sa gabegie coutumière. C’est Bercy qui est son bras armé. Récemment, la Loi de Programmation militaire en cours s’est ainsi vu amputée de 300 millions d’euros pour pour voir accueillir des réfugiés ukrainiens (http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/03/28/des-credits-de-la-defense-amputes-pour-financer-le-plan-de-r-22921.html) malgré les promesses faites la main sur le cœur de ne rien toucher… On peut sans peine imaginer l’impact que ce genre de pratique peut avoir sur un dispositif déjà à la limite de l’asphyxie et alors que la date de renouvellement d’un certain nombre de matériel essentiel a dépassé la côte d’alerte depuis longtemps.

          1. Roanna

            Je n’ai pas les billes pour valider mais au vu de l’état de délabrement général il est fort probable qu’il en va de même pour l’armée que pour tout le reste.
            Il y en a juste un sur son trône qui rêve et n’est même pas capable de comprendre ce qui vient de la base.

          2. Higgins

            J’ai oublié de préciser que le cycle, dans mon exemple, est de 2500 heures de vol. Ce chiffre est élaboré à partir d’une prévision d’activité moyenne en lien avec les disponibilités budgétaires et les nécessités d’activités afférentes. A la différence d’une compagnie aérienne qui, pour de bêtes raisons de rentabilités financières, se doit de faire voler le plus souvent possible ses avions, les armées s’inscrivent dans un autre paradigme totalement différents. Ce cycle horaire est lié à un cycle calendaire qui fait que, vols effectués ou pas, le matériel rentrera nécessairement chez l’industriel. Quand l’argent du MCO n’est plus au rendez-vous ou que l’état-major a salement merdé, on se retrouve, cas réel mais je ne citerai pas l’aéronef concerné, avec sur une flotte de vingt appareils neufs, seulement cinq de disponible, cinq en attente de pièces et dix de retour chez l’industriel, état neuf mais en butée calendaire.
            Je vous laisse imaginer l’importance de l’effort budgétaire à faire et le temps prévisible pour remonter la pente et se mettre au diapason du temps de guerre. C’est valable dans le principe avec tous les matériels existants. Pour les munitions, il y a longtemps que l’état-major tire la sonnette d’alarme (https://www.lemonde.fr/international/article/2016/11/04/la-france-a-desormais-largue-plus-de-bombes-en-irak-qu-en-libye-en-2011_5025292_3210.html) et la question reste celle-ci : comment durer un peu plus longtemps si on reste au plus juste ?

            1. Pierre 82

              Oui, j’avais déjà lu ça: la France, non seulement a une armée qui tire la langue, mais surtout que, contrairement à ce qu’on a toujours cru, notre dissuasion nucléaire est même une farce, faute de lanceurs adaptés aux intercepteurs modernes.

              C’est Gave qui, dans une boutade, nous disait que comme il y a toujours une armée dans un pays, que ce soit celle du pays ou celle d’un pays voisin, le cas de l’Europe est assez simple.
              Ce sera ou l’armée russe ou l’armée turque, qui sont, paraît-il deux seules armées qui tiennent à peu près la route dans la région.
              Ou alors, on choisit la solution de continuité, à savoir on garde l’armée américaine (qui n’est pas non plus au mieux de sa forme).
              Choisis ton camp, camarade.

              1. Roanna

                « notre dissuasion nucléaire est même une farce, faute de lanceurs adaptés aux intercepteurs modernes. »

                D’où l’intérêt de s’installer le plus près de l’endroit visé.
                Plus besoin de lanceur, il suffit d’appuyer sur le bouton boooom!

                Pas si cons que ça les amerlocks.

                Le poudré, lui n’a pas encore compris. Le jour qu’on lui aura expliqué comment faire boooom il sera encore capable d’appuyer sur le bouton sans avoir déplacé les ogives.

              2. Higgins

                Je disconviens respectueusement quant à l’obsolescence de la dissuasion. Elle reste extrêmement crédible que ce soit les sous-marins ou la composante aéroportée avec le missile ASMP.

                1. Pierre 82

                  En fait, je n’ai pas d’avis sur la question. C’est juste ce que j’avais un jour lu. J’ignore où on en est, effectivement, mais je présume que ça demanderait un effort financier assez important pour ne serait-ce que se maintenir à niveau.
                  Et je présume que ce pognon, nous ne l’avons pas?

                  1. Higgins

                    Non, il y a de cela trente ans, la composante nucléaire était basée sur trois vecteurs : un moyen aérien (Mirage IV, missile ASMP), sous-marins nucléaires lanceurs d’engin (les SNLE, à ne pas confondre avec les sous-marins nucléaires d’attaques ou SNA) et les missiles sol-sol du plateau d’Albion au pied du Vaucluse (18 missiles avec chacun une charge d’une mégatonne). Jacques Chirac, dès son élection en 1995, a argué de la vulnérabilité de ce dernier pour le fermer. Vulnérable il l’était car son emplacement était tout à fait connu mais c’est surtout pour des raisons budgétaires qu’il a été fermé. Ça coutait extrêmement cher surtout qu’un nouveau missile était en développement avec une portée accrue et des têtes multiples!!! A contrario, les SNLE sont quasiment indétectables une fois en mer et ils portent, je cite de mémoire, seize missiles chacun dont les dernières versions sont à têtes multiples (pour ceux que ça intéresse, voir le film « Le chant du loup » https:/ /www.youtube.com/watch?v=0-LTTNiGgUA). La composante aérienne, elle, reposait à l’époque sur le diptyque Mirage I/missile ASMP. Ce dernier est, à ma connaissance, sans équivalent dans la monde et transporte à Mach 3 en basse altitude une charge nucléaire de puissance variable. Il vient d’être rénové et est en couple désormais avec des Rafale. Ceux-ci appartiennent en priorité à l’armée de l’air mais les Rafales de la Marine nationale sont également concernés.
                    Bine qu’officiellement la doctrine française de la dissuasion soit totale (si vous nous attaquez, on tire tout), la France avait également développé dans les trente années une composante nucléaire tactique avec des bombes atomiques disons classiques mises en œuvre par des Mirage IIIE et des Jaguars et une composante terrestre mises en œuvre par l’armée de terre, le missile Pluton d’une porté de 120 km (https:/ /www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/caf95032171/pluton). C’était clairement pour faire face à une invasion des troupes du pacte de Varsovie qui, à l’époque, disposaient a minima d’une supériorité matérielle de 10 contre 1. Le Pluton avait un successeur, le missile Hadès mais la fin du bloc soviétique a mis fin à ce programme alors qu’il venait juste de rentrer en service (décision prise par Mitterrand). La composant tactique serait prise en particulier par l’ASMP car sa charge militaire peut-être variable. Envoyer (et faire savoir) à un pays X qu’on fait transiter à proximité de tir un avion (porteur?) d’un tel vecteur, est, comme l’est un groupe aéronaval, un moyen de gesticulation politique fort. En l’occurrence, je ne crois pas qu’on puisse écrire que la force nucléaire française soit obsolète. Elle absorbe, je crois, près d’un tiers du budget de la Défense (développement et fonctionnement) et fait l’objet en permanence de remises à niveau.

          3. MCA

            @Major

            Quel est la ratio entre le nb d’heures de vol d’un hélico et le nb d’heures d’entretien nécessaire?

            Je me souviens vaguement d’un : 1 heure de vol = 1 heure d’entretien, vrai?

            Et que d’autre part c’était le moyen de transport aérien le plus coûteux.

            1. Higgins

              Difficile de répondre car les machines ne sont pas équivalentes. Une Alouette III, machine ancienne, demande beaucoup plus d’entretien qu’une machine récente. Un Puma, dans la campagne, s’avère relativement rustique même si à chaque début de journée, une inspection minutieuse est effectuée (contrôle des différents niveaux, surveillance spécifique, etc,…). Dans les armées, la tendance est à la sur-maintenance par rapport au civil avec des machines qui, globalement, volent moins.
              Pour le coût de l’heure de vol, c’est assez difficile à définir car qu’est ce que ce chiffre recoupe ? Pour donner un élément de comparaison, une Alouette III consomme 180l/h contre 660 l/h pour un Puma.

    2. Higgins

      « jusqu’à ce que l’Ukraine stoppe la Russie à 90km de ses frontières et commence carrément à la repousser pour de bon. » Une bonne note à la propagande occidentale. Elle est efficace.

      1. durru

        C’est curieux, du côté de Kiev et Tchernobyl Ils ont même fini de les repousser, pourquoi dire qu’ils commencent seulement ?

              1. René-Pierre Alié

                Vieille tactique en effet. Les Parthes l’utilisaient (d’où la flèche). Carlos Monzon également, qui boxait en reculant.

        1. P&C

          Dans le même temps, on peut lire que l’armée ukrainienne craque et en prend plein sa mouille…
          Le brouillard de la guerre j’imagine…

    3. Mitch

      Jesrad 21 mai 2022, 15 h 53 min
      « Euh clairement que si, ils en sont capables… c’est juste qu’ils n’y croyaient pas eux-même jusqu’à ce que l’Ukraine stoppe la Russie à 90km de ses frontières et commence carrément à la repousser pour de bon »

      Merci pour ce moment 🙂 🙂

    4. Aristarkke

      90km en profondeur d’invasion pour une armée mécanisée, c’est une progression faite en trois/quatre jours si on prend une base de 30km/jour déjà valable sous Bonaparte/Napoléon.
      Soyons bon prince, accordons une semaine.
      La guerre a commencé il y a trois mois et si l’Ukraine repoussait les Russes pour de bon, il ne devrait plus y avoir un seul élément russe encore présent du mauvais côté de la frontière…
      Amha.

  22. MCA

    Une superbe conférence avec des solutions à vos interrogations et peut-être une explication au grand reset qui pointe son nez :

      1. MCA

        L’interviewer est pénible en effet mais il faut écouter Emma jusqu’au bout pour apprécier, notamment les pics de température ainsi que de sécheresse qui nous attend et les conséquences sur notre mode de vie.

        1. durru

          Si tu peux nous indiquer les séquences de réel intérêt parce que, honnêtement, se farcir des propos d’une telle débilité pour environ deux heures dans l’attente d’une éventuelle perle rare, merci, j’ai mieux à faire…

          1. P&C

            Non, vidéo assez intéressante sur la situation des stocks d’eau en France.
            En résumé, c’est pas la joie. Et pas la peine de miser sur la tech pour pomper encore plus les nappes phréatiques, elles ne rechargent pas assez ; parce que la bétonisation et la gestion WTF des champs fait ruisseler trop d’eau (du coup, inondations…)
            Et l’évolution climatique tend vers la sécheresse en ce qui concerne le bassin méditerranéen.

            Je conseille également celle là, sur les métaux.

            1. P&C

              Avec des moments sur la situation de l’inde, du Pakistan, des pays maghrébins, de l’utilisation des terres arables en Europe…

              1. MCA

                Je l’ai visionné il y a un certain temps déjà et ce qui m’avait le plus frappé était le tonnage de déchets (on parle de millions de tonnes..) par rapport au peu de minerai exploitable avec les pbs de stabilité des collines de déchets et les catastrophes qui sont advenues.

                Cela dit, également un excellent exposé sur la vallée pavée de pétales de rose qui nous attend.

            2. Dr Slump

              Même l’ONF contribue à l’assèchement en coupant des pans de forêt, sous prétexte qu’il y a un ou deux arbres malades. Ces fous furieux croient que sans leur intervention, la forêt ne pousserait pas. Résultat, des coupes rases de pans de forêts aux belles essences (même à Fontainebleau…) des sols qui se dessèchent et s’appauvrissent d’autant plus.
              Et des abrutis de députés qui votent des lois qui interdisent l’irrigation, qui obligent à assécher des mares et autres points d’eau à cause de normes kafkaïennes stupides, et j’en passe et des meilleures.
              Nous sommes gouvernés par des obsédés de la régulation qui se croient indispensables, qui en font tellement trop qu’ils bousillent tout ce qu’ils touchent. Des destructeurs.
              Ceci dit, quoi qu’en disent les défenseurs de l’agriculture moderne, l’agriculture intensive a fini par causer des dommages aux sols et aux écosystèmes au fil des décennies.

              1. baretous

                «  »Ceci dit, quoi qu’en disent les défenseurs de l’agriculture moderne, l’agriculture intensive a fini par causer des dommages aux sols et aux écosystèmes au fil des décennies. »

                c’est vrai pour la monoculture intensive. mais quand on voit ces écolos vouloir interdire les lacs collinaires récupérant l’eau de pluie qui part vers la mer:

                https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/lot-et-garonne/lot-et-garonne-la-retenue-d-eau-de-caussade-construite-en-force-par-des-agriculteurs-a-nouveau-devant-la-justice-1924573.html

                1. P&C

                  Sans parler des récupérateurs d’eau de pluie de jardin…

                  l’hydrologue en question s’était émue chez blast (oui, je sais….) qu’un maire s’était opposé à la présence de tel récupérateurs chez des particuliers de sa commune… le maire avait argué que les gens bénéficiaient d’eau qu’ils n’avaient pas payé…

                    1. Aristarkke

                      Ben oui, MCA, tu as tout compris. Ne nous plaignons pas de trop : ils n’ont pas encore décidé d’interdire l’eau de pluie pour l’arrosage des plantations…

                  1. Aristarkke

                    L’argument est que ceux qui utilisent les eaux pluviales pour les WC, envoient dans les réseaux d’assainissement de l’eau à dépolluer qui n’aura pas payé son droit à être depolluée alors que celle issue du robinet contient dans son prix, ce fameux traitement.
                    N’oublions pas non plus qu’elle contient d’autres taxounettes discrètes, ce qui pose immédiatement les vrais termes du débat…

                    1. MCA

                      Par contre quand tu arroses ta pelouse avec l’eau de la ville, ça ne semble pas trop les déranger que tu paies la taxe de dépollution sans utiliser le service.

                      Mais je suppose que dans ce cas cépapareil…

                    2. Pheldge

                      c’est pourtant pas compliqué de majorer la taxe actuelle, pour y inclure un « rattrapage » de ce qui échapperait aux tubulures actuelles, c’est à la portée de l’énarque moyen !

            3. durru

              Je dis pas que la vidéo n’est pas intéressante, mais je n’ai pas deux heures à perdre pour écouter les crétineries de l’autre imbécile de gauchiste.
              Je veux bien entendre les propos intéressants de son invitée, par contre…

              1. MCA

                +1

                mais si tu veux entendre la Miss, ça va être difficile de ne pas t’infuser l’interviewer.

                Cela dit, elle mérite vraiment que tu y consacres 2 heures, et d’une pierre deux coups : ça te fera toujours ça de moins de temps à consacrer à ta télé 😉

                    1. Pheldge

                      oui, mais toi que tu en as beaucoup plus que nous – toutes ces heures à te prélasser dans les TGV – tu pourrais nous en faire un résumé, un digest, que en plus ça te ferait passer le temps.

                    2. MCA

                      Le TGV n’est pas un moyen de transport mais un art de vivre difficile à appréhender quand on habite une contrée dont le moyen de transport le plus rapide dont on dispose est une paire de Nike. 😉

                    3. MCA

                      @L’ADP

                      « toi que tu en as beaucoup plus que nous »

                      Encore une brillante illustration du principe qui dit :

                      « la soupe paraît toujours plus sucrée dans l’assiette du voisin »…

      2. P&C

        Tu as un blocage mental avec Malthus ?

        Le problème est beaucoup plus simple : reprend l’Égypte pharaonique. Si mauvaises révoltes et pas de stock (le stock ! mon dieu, quelle horreur ! toutes ces marchandises bloquées et interdites pour la vente !), les gens crèvent de faim.

        Punaise, on s’entretuait pour les kilos de sels, car il permettait de converser les viande,s et donc de se prémunir de la famine en faisant..; des stocks (Oui, encore cette horreur digne des HLPSDNH). Même le mot salaire vient de sel, car pendant les crises on payait les gens en sel, car il devenait aussi cher que l’or (le sel avait le mauvais gout d’être hyper abondant en temps de paix, et hyper rare en temps de guerre).

        Malthus, tu vas le voir à l’œuvre en Égypte si elle n’arrive pas à trouver de solution. Le pays s’est débrouillé pour passer d’un plus gros producteur de blé à un pays quasi 100% dépendant des importations pour toute sa nourriture de base.
        Pas assez de bouffe, surpopulation –> famine.

        1. Grosminet

          J’ai pas de « blocage mental »,comme vous dites, au sujet de Malthus, c’est juste que ce genre de théorie c’est de la merde.

          1. P&C

            Malthus est critiquable sur bon nombre de points :
            – son aveuglement face au progrès technologique.
            – son protestantisme de riche qui le pousse à voir la pauvreté comme une conséquence naturelle alors qu’elle vient d’un choix d’allocation des ressources.
            – le coup des augmentations géométrique et arithmétique des populations et ressources, respectivement, qui est de la m*rde.

            Néanmoins la crainte d’une régulation à la baisse des populations par manque de ressource, son postulat de départ, repose sur un constat valide : ce ne sont pas les famines et les civilisations effondrées par manque de ressources qui manquent…

            Heureusement, les sciences ont beaucoup progressé, ce qui envoie les livres d’économie foireux comme celui, tout comme les délires de certains lumineux, aux oubliettes. Mais son nom a gardé une certaine aura, son essai avait fait scandale à l’époque.

            Avec les problèmes climatiques et environnementaux, Malthus revient à la mode, mais pour de mauvaises raisons. Il vaut mieux le laisser sur son étagère poussiéreuse, et se fier plutôt aux sciences de la vie et de la terre et à la physique-chimie.

            1. durru

              Le constat des civilisations effondrées concerne les civilisations défaillantes. Qui n’ont pas pu / su s’adapter.
              Nous sommes en train de devenir, si on continue à pousser le bouchon du malthusianisme, la première civilisation qui ne VEUT PAS s’adapter.
              Tout le reste, c’est de la connerie en barres.

              1. P&C

                S’enfermer dans les dogmes quitte à en crever, c’est une forme de défaillance…

                Dans le style, on a le sultanat mamelouk, qui refusera les armes à feu car incompatibles avec le cavalier et la Furûsiyya, qui représentaient les valeurs de l’élite du régime en place.
                Ils se sont obstinés dans un baroud rétrograde très classe (Ah, l’arc, l’épée, le galop !) et très con. Pareil pour la marine… ces armes étaient confiés à des esclaves noirs, sous formés et sous payés… nommés la fausse armée. C’est dire !

                En face, tu avais les portugais et les ottomans…
                Ces derniers s’équipaient massivement en arquebuses et canons avec succès (prise de Constantinople, défonce de Qizilbash à coups de boulets…).
                Puis un jour, les mamelouks se sont fâchés avec les ottomans au sujet de la cilicie… la suite, on l’a connait.

                Et c’est encore plus con lorsque l’on sait que dans le même temps, les marocains ont développé l’art de l’arquebusier à cheval, qui fera merveille dans la défaite du Portugal lors de la bataille de kers el kébir.

          1. P&C

            1974… c’est l’époque où ça commençait à s’agiter. Le club de Rome, toussa…

            Sauf que depuis, 40 ans ont passé, la pop a légèrement augmenté, tout comme sa consommation.
            Ce chercheur de 1974 est comme un complotiste anti covid : ses prédictions ont fini par se réaliser, mais c’est de la prédiction au doigt mouillé. (rappelez vous du pass sanitaire devenu pass vaccinal, du vaxx imposé aux soignants et enfants… c’était de la SF au début, ceux qui émettaient ces idées étaient vilipendés…).

            1. durru

              Ah oui, le club de Rome…
              J’ai leur deuxième fournée, il y a des passages croustillants.
              Autant d’imbécilités débitées au mètre, j’en ai rarement vu.
              Ce qui est par contre le plus impressionnant, c’est que même avec des preuves concrètes de leur ratage complet 50 ans plus tard, ces débiles profonds continuent sur la même ligne et avec le même succès à faire peur aux gens sans aucun argument qui tienne la route.
              Désespérant.

          2. Mangouste

            Les journalistes de cette époque ne savaient pas que les gouvernements successifs allaient s’employer consciencieusement à désindustrialiser consciencieusement la France et donc résoudre magiquement le problème de l’eau. Merci pour ce moment.

            1. Pierre 82

              Quand j’étais gamin, la qualité de l’eau des canaux et des rivières étaient immonde dans tout le nord de la France, et encore plus en Wallonie. La Sambre à Charleroi était noire, avec des reflets irisés dus aux hydrocarbures qui y flottaient à la surface.

              C’est le problèmes de tous ces scientifiques qui essaient de faire des prévisions: ils se basent sur le principe que ce qui cause un problème maintenant ne sera jamais résolu, et que pour l’éternité, les industries vont déverser les mêmes éléments dans les rivières, que jamais ils ne trouveront des solutions pour ne plus être obligés de le faire et que la quantité de saloperies déversées ne peut donc qu’augmenter.
              Dans les années 60, je me souviens d’un ruisseau qui après être passé à proximité d’une papeterie, sortait colorée, parfois en bleu, parfois en rouge… suivant la production du jour.
              L’idée que la papeterie finirait par installer une station d’épuration ne leur a jamais traversé l’esprit, à ces « scientifiques »

              1. Pheldge

                non, parce qu’ils partent du principe que le salaud de patron capitaliste sans foi ni loi, fera toujours tout pour maximiser son profit, et qu’il se fiche des dégâts provoqués par ses activités … et que seul l’état, par la punition et la contrainte peut y changer quelque chose, en mode « dictature de l’écolariat ».

  23. Charles Violette

    Ça y est, les mougeons ayant accepté avec une facilité déconcertante de se faire libertectomiser, nos politiciens essaient leur nouveau pouvoirs dans différents domaines. Là c’est le pass pour aller dans les calanques de Marseille (gratuit pour l’instant, sur inscription). Comique, la surfrequentation qui justifie officiellement le pass est due aux confinements qui ont redonné aux gens le goût des ballades. Si les mougeons vont à la plage au lieu d’aller dans les centres commerciaux, ça va pas le faire. Vite un pass! Accessoirement, les jeunes des cités émotives sont assez nombreux dans les calanques, les contrôles de qr codes vont devoir être selectifs: ne pruner que les hollandais venant atténuer un peu notre déficit commercial extérieur abyssal, mais pas les jeunes défavorisés…
    https://www.trekmag.com/news-calanques-surfrequentation-massif-acces-limite-2022

Laisser un commentaire